Opale

Opale forum => La taverne => Discussion démarrée par: Le Zakhan noir le décembre 09, 2008, 08:57:06 am

Titre: Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 09, 2008, 08:57:06 am
Hello les petits loups

Ca faisait un moment que j'y songeais (ah ah), faire un petit sujet qui ravira les plus pinkfloydiens ou les plus interprétatifs d'entre vous :  raconter ses rêves...

Les rêves les plus débiles, les plus hot, les plus givrés, les plus banalement banals, les plus stupidement intelligents, ...

Un, ça peut vous permettre, si vous vous y prenez tôt, de les conserver enfin un peu en mémoire...
Deux, ben, on veut se poiler ...
Trois, qui sait , ça peut servir en jdr, pour faire des scènes nocturnes qui claquouillent... (c'est pour ça que c'est pour l'instant en taverne, mais vous me connaissez,  le caph, il me fait pas peur...)


Bon, je suis un très mauvais client car je ne m'en souviens quasiment jamais...

Mais récemment, j'ai eu celui-là :

J'allais chez le coiffeur pour couper ou remettre des cheveux, je sais plus? et c?était un coiffeur-resto, où les gens étaient attablés avec la serviette géante autour du cou, en ayant la tête en arrière dans les lavabos pour le shampooing?

Y?avait Michel Boujenah qui  racontait des blagues, les gens riaient et le trouvaient super généreux?. Mais à un moment y? a eu une espèce de matière terreuse veinée de vert qui est apparu en serpentant dans le resto, et qui s?est enflammée?    Quelqu?un a crié « du feu grégeois !! » , les gens tombaient sur le côté?. Je crois qu?on s?en est sortis, mais je sais plus comment, ça fait quelque jours, et mon ardoise magique s?efface assez vite?

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Taho le décembre 09, 2008, 09:46:38 am
Un sujet comme je les aime ! :face: Mes rêves sont l'une de mes plus grandes sources d'inspiration. Je m'en souviens presque toujours le matin et je me délire à me les remémorer.

Je crois qu'un de mes plus rigolos, c'est celui-là :

Je suis un militaire dans un groupe terroriste. Moi et mon équipe, on s'est terré dans un bâtiment qui est bientôt cerné par les troupes ennemis. Ça canarde à tout va à la mitraillette ! A mes côtés, un pote à moi de la vraie vie, je sais que c'est lui, mais physiquement, rien à voir, il a l'apparence de Donkey Kong (avec la cravate et tout), une mitraillette dans les bras, qui défouraille à tout va aussi. D'un seul coup, les troupes ennemis décident d'employer leur arme secrète contre nous : des singes mutants radioactifs. les sales bêtes sont vert fluo et émettent des radiations toxiques !
Plus moyen de combattre, il faut s'échapper ! Donkey Kong me prend sur son dos et bondit hors du bâtiment, retombant ainsi sur une autoroute à l'américaine. Il commence à galoper, atteignant des vitesse faramineuses, avec un camion de nos ennemis aux trousses. Commence une course poursuite digne des grands films hollywoodiens ! Je canarde, je balance des grenades pendant que mon pote file à 200km/h !

J'imagine qu'à la fin, on a gagné, mais je ne suis pas trop sûr de comment :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 09, 2008, 10:12:27 am
Je ne me rappelle que rarement de mes rêves mais, quand je m'en rappelle, ils me paraissent très réels.

La pire des fois, ça a été il y a 5 ans. J'avais une copine depuis 6 mois et j'ai rêvé qu'elle s'était cassé une jambe durant la soirée que nous avions passé avec des amis la veille au soir.
Le matin, je me réveille, je me précipite dans la douche, je prends un petit dej sur le pouce et je saute dans la voiture pour aller la voir à l'hôpital...
Et là je me dis "mais à quel hôpital elle est déjà ?"
C'est à ce moment là que j'ai compris que ça n'était qu'un rêve... Je ne lui ai jamais dit...

L'air con quand même ! XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 09, 2008, 11:38:40 am
Ceux dont je me souviens le mieux ont souvent (à mes yeux) une espèce de glauquerie bizarre...

Genre: c'est le soir, je suis chez moi, et j'entends un bruit très répétitif (comme un disque rayé). Je descends dans la cour intérieure voir ce qui se passe... et je me mets à descendre l'escalier très lentement, en faisant des simagrées type danseur balinais ou commedia dell'arte. J'ai l'impression bizarre de me donner en spectacle à quelqu'un, je fais des gestes très exagérés, c'est comme si y avait une espèce d'ironie.
Une fois descendu, je trouve dans la cour un type avec qui j'ai milité à l'extrême-gauche. Là, il a l'air d'un attardé, il se bave limite dessus. Et je comprends l'origine du bruit: il a une espèce de lecteur de cassettes pour gosses, et y a une cassette qu'est bloquée dedans. Y a plein d'autres cassettes par terre.
Voilà, c'est tout.

Sinon, y en avait un avec une pièce où je me promenais... Il se passe rien, mais la pièce est très bizarre: uniquement des couleurs froides, avec toute une famille bourgeoise installée sur des fauteuils - sauf qu'ils ont l'air faits dans une espèce de pierre grumeleuse (les gens, pas les fauteuils). Derrière yeux, y a de grandes statues un peu comme celles de l'île de Pâques. Et au centre, y a une cuvette de chiottes avec un visage (vivant, apparemment) qui flotte dedans.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 09, 2008, 15:07:33 pm
Oh, oh, y'a des rêveurs de compèt là...  attendez que Mando passe par ici vous dresser un un profil en règle avec tout ça...
Mais je vous en prie, continuez...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tamar le décembre 09, 2008, 15:16:31 pm
j'éviterai de vous donner mes rêves, je fais beaucoup de cauchemars et ils sont assez réalistes pour moi :p
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 09, 2008, 15:24:09 pm
Oh, oh, y'a des rêveurs de compèt là...  attendez que Mando passe par ici vous dresser un un profil en règle avec tout ça...
Mais je vous en prie, continuez...

Pas besoin d'attendre qu'elle passe par ici, 'suffit d'avoir fait une partie avec elle ! ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 09, 2008, 20:26:37 pm
Je peux pas....

Le saviez vous?

Quand vous faites un rêve votre psychisme déplace et condense les infos incompatible avec le moi, en gros tout ce qui nous fait passer pour des tarés obsédés sexuels parricide et incestuel...

Quand on se réveille il y a un premier refoulement des infos encore trop compréhensible.

Quand on raconte le rêve, on omet et on évite certains détails. C'est du déni. Il y a aussi une part de refoulement qui vous fait oublier tout une partie de votre rêve.

Quand vous retranscrivez votre rêve, un troisième refoulement à lieu, on enjolive on décore le récit, on l'organise....bref, on est loin du rêve d'origine.

Mais un truc que Laplance dit dans le Sexual et qui est très vrai mais aussi très perturbant....

Avez vous remarqué comme certains rêve on a besoin de les raconter et pas forcement à n'importe qui ou encore si à n'importe qui sur Opale.

Un exemple de ce que j'avance. Quand Zakhan ma raconté son rêve, après deux refoulements si vous avez bien suivis, il y avait une dimension ultra sexuelle et même homosexuelle dans son rêve... dans deux minutes il vous dira que c'est pas vrai (deni) et je raconterai le passage qu'il a zappé (refoulement) et il dira que ça n'a rien de sexuel ou homosexuel que cest moi qui suis tarée...(projection.)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 09, 2008, 20:46:22 pm
Allez, raconte le passage "clairement homosexuel"... Euh, sauf si c'était avec Michel Boujenah, peut-être...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 09, 2008, 20:53:04 pm
Un exemple de ce que j'avance. Quand Zakhan ma raconté son rêve, après deux refoulements si vous avez bien suivis, il y avait une dimension ultra sexuelle et même homosexuelle dans son rêve... dans deux minutes il vous dira que c'est pas vrai (deni) et je raconterai le passage qu'il a zappé (refoulement) et il dira que ça n'a rien de sexuel ou homosexuel que cest moi qui suis tarée...(projection.)
A çà en tant que directeur de l'O.P.A (http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=244.0), je dirai que :
1) Cela ne sert à rien de dénier ses pulsions secrète Zakhan... Ce n'est pas sale!!!
2) Refouler les dites pulsions est la meilleure méthode pour les faire ressurgir à l'improviste!!!
3) Oui, Zakhan, tu auras raison de penser que Mandoline est tarée... Si elle ne déniait pas autant cette réalité et qu'elle ne refoulait pas son moi et son surmoi, elle ne projetterait pas ces dérangements sur toi... :face: :twisted:

Ceci dit, cher(e)s auteurs, vous avez tous une petite chambrée et des 'tites pilules qui vous attendent à l'O.P.A (http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=244.0).

Edit :
Me concernant, je ne rêve pas!!! Ou alors je n'en ai pas conscience!
Mes nuits sont des grands moments obscurs dont ABSOLUMENT rien ne subsiste au réveil...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Greewi le décembre 09, 2008, 21:00:01 pm
Mes rêves sont étrange, certains clairement sexuels (je les assume et je les garde pour moi) d'autres plus "étrange" et peut être moins rassurant... Quand on sais qu'une grande partie de mes scénarios de JDR (mais pas seulement) tirent leur inspiration de ceux-çi...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 09, 2008, 21:37:03 pm
Bon aller, un rêve qui a bien failli deviendre érotique avant de déraper...et qui illustre mon dicton "en dessous de 100k un homme nest pas un homme"

Je suis dans une clinique spécial "ré appropriation de l'image du corps" l'une des particularités de cette clinique c'est qu'on se balade tous a poil!
Ya un type, j'aurais bien flirté avec lui jadis, je le kiffe un tit peu. Il est là car il est obèse. A l'époque ou je le kiffais grave de sa mère qui tue, il ne pouvait pas sortir avec moi car il se sentais trop mal dans sa peau. (je precise que dans ce rêve j'ai quelque chose comme 16 ans, 17ans, c'est bien avant le Zakhan, mais bizarrement je suis déjà sur Opale.)

Bref, je retrouve ce type par hasard dans cette clinique, je sais qu'il est grave amoureux de moi, pas dur, je l'ai allumé à mort et en plus, vu son caractère introverti aucune nana s'est penchée sur son cas auparavant.

Sauf que depuis le temps il a....vraiment grossi! Nan mais vraiment....un mélange d'attirance, de curiosité, de défi et de peur se joue en moi...(c'est là que ça aurait pu tourner porno) sauf que le mec ressemble de plus en plus à Jabba the hut...et là je réalise que vraiment, c'est trop pour moi, je fais littéralement pas le poids...Et là c'est le drame.....il commence a aller mieux et je sais que ma décision de le larguer avant même de sortir avec lui va le détruire...

Et finalement j me suicide.... :eek:

Alors docteur Darki?
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 10, 2008, 00:22:23 am
Allez, raconte le passage "clairement homosexuel"... Euh, sauf si c'était avec Michel Boujenah, peut-être...

Mais qu'est-ce qu'il est con... j'ai mis du Sprite sur l'ordi , c'est malin...  lol
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2008, 00:41:34 am
Mais qu'est-ce qu'il est con... j'ai mis du Sprite sur l'ordi , c'est malin...  lol

Nyark... Vengeance... Parce que moi, personnellement, le rêve de Mando m'a valu un fou rire de 30 sec, et c'était bien un hasard si j'avais pas de Sprite.
C'est la transformation en Jabba the Hut, en fait, je trouve ça super visuel! Et le mec, ça lui arrive dans une clinique "réappropriation de l'image du corps!!!

Allez, sinon, j'en rajoute un petit, pas génial, mais il a un thème jdr.
Je suis en train de maîtriser un Cthulhu - avec, je crois, mes potes habituels. On est dans une toute petite pièce mal éclairée, avec un escalier qui monte. Et j'ai jamais aussi bien maîtrisé, ils sont clairement au bord de la crise cardiaque! (là, déjà, je devrais me douter que c'est un rêve).
Alors, je dis un truc genre "Soudain, vous entendez une série de coups sourds dans l'escalier..."
Et... ben oui, évidemment: on les entend effectivement, les coups sourds dans l'escalier. Alors, on regarde et on voit descendre...
un cercueil. Un cercueil qui dégringole l'escalier! Mais pas d'un coup, hein: il est limite en train de rebondir d'une marche à l'autre!
C'est tout. Ce qui est bizarre, c'était que ça s'accompagnait d'une ambiance de cauchemar - mais à chaque fois que j'y repense, ça me semble juste complètement con.

Au fait: y en a à qui ça arrive de faire des rêves dans un univers genre jdr? Perso, c'est pas trop le cas - mais j'ai un pote qui de temps en temps fait des rêves med-fan. Franchement, je l'envie...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Taho le décembre 10, 2008, 10:20:02 am
Moi ça m'arrive :face:

J'adore. J'en ai fait un où j'étais un samurai et je me foutais sur la gueule au sabre avec des traitres (jouissif)

J'en ai fait un autre où j'étais un guerrier avec une grosse épée courbe avec des anneaux bien énorme, et là c'était clairement un monde med-fan, j'avais une tenue de cuir, les cheveux dégueulasses. J'étais avec un pote qui devenait mon ennemi je ne sais plus trop comment, mais je ne pouvais pas le battre, il était trop fort. Puis je me fais piquer par une espèce d'insecte gros comme mon poing qui se trouve être un organisme symbiotique qui booste considérablement mon potentiel (oui Mando, c'est sûrement un délire homosexuel refoulé, voir trisexuel ou insectophile :roll:), donc là je vais voir mon pote ennemi et je lui mets une grosse branlée vu comment je suis devenu balaise avec le symbiote :twisted:

Le dernier, et le mieux, c'est celui où je suis un homme tigre (type Katt, Rei ou Cray dans Breath of Fire pour ceux qui connaissent). Je participe à un genre de course sanglante à travers plaines et forêts. Donc je cours, super vite, et je me fais agresser par des dinosaures et autres grosses bestiasses que je poutre allègrement, avec mes gros couteaux, en bondissant dans tous les sens. Puis, comme je vois que je traîne, je me mets à courir à 4 pattes, et là la sensation de vitesse devient ahurissante, le paysage défile, c'est trop beau, je sens la puissance de mes bras et de mes jambes me propulser, c'est trop le pied. Quand je me suis réveillé, j'avais le sourire jusqu'aux oreilles et j'ai dû le garder une semaine !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 10, 2008, 10:37:27 am
Citer
Le dernier, et le mieux, c'est celui où je suis un homme tigre (type Katt, Rei ou Cray dans Breath of Fire pour ceux qui connaissent). Je participe à un genre de course sanglante à travers plaines et forêts. Donc je cours, super vite, et je me fais agresser par des dinosaures et autres grosses bestiasses que je poutre allègrement, avec mes gros couteaux, en bondissant dans tous les sens. Puis, comme je vois que je traîne, je me mets à courir à 4 pattes, et là la sensation de vitesse devient ahurissante, le paysage défile, c'est trop beau, je sens la puissance de mes bras et de mes jambes me propulser, c'est trop le pied

Moi ça m'est arrivé aussi, mais c'était un homme-hippopotame...  la vitesse, c'était moins ça...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2008, 12:00:49 pm
Puis, comme je vois que je traîne, je me mets à courir à 4 pattes, et là la sensation de vitesse devient ahurissante, le paysage défile, c'est trop beau, je sens la puissance de mes bras et de mes jambes me propulser, c'est trop le pied. Quand je me suis réveillé, j'avais le sourire jusqu'aux oreilles et j'ai dû le garder une semaine !

Ah ouais, j'en avais fait un très semblable - et il m'a bien filé la pêche aussi.

Sinon, mon ex avait rêvé plusieurs fois qu'elle était une baleine... :suspect:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Taho le décembre 10, 2008, 12:29:17 pm
Sinon, mon ex avait rêvé plusieurs fois qu'elle était une baleine... :suspect:
J'espère pour toi que c'était seulement un rêve :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2008, 12:46:04 pm
J'espère pour toi que c'était seulement un rêve :roll:

Quelque part, je m'attendais à cette réponse...
T'inquiète, on pouvait difficilement la confondre: elle fait 1,55 m et a plutôt une jolie silhouette... (hum... je me fais du mal, là...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 10, 2008, 13:12:36 pm
J'espère pour toi que c'était seulement un rêve :roll:

Quelque part, je m'attendais à cette réponse...
T'inquiète, on pouvait difficilement la confondre: elle fait 1,55 m et a plutôt une jolie silhouette... (hum... je me fais du mal, là...)

Mmmmm une petite bien foutue... T'as gardé de bons rapports avec ton ex ?
OK, je sors ==>[]
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 10, 2008, 13:13:01 pm
en général, jme souviens très très bien de mes rêves sitôt le lever. Ma copine hallucine tout le temps quand je les lui raconte.
Par contre, après, ça part, ce qui fait que là, j?en ai pas à raconter
Quand j?étais au lycée, il y a eu une période pendant laquelle je gardais un carnet ouvert et un crayon pour noter les rêves sitôt le lever. C?était super spé !

Ah si, j?en ai un, qui m?a méchamment marqué.
J?étais en voiture, à la place du mort, et qqn conduisait. On était dans un tunnel, complètement dans le noir. Je savait pertinemment que le tunnel tournait, et que des voitures arrivaient en face (sans qu?il y ai de phares visibles). Et je criais au conducteur « tes phares, allumes tes phares !! »
Et je me suis réveillé en hurlant, et je n?ai pas pu me rendormir de la nuit. C?est un rêve qui me correspond assez, puisque je déteste conduire, ou même être en vélo, n?ayant aucune confiance en la capacité à conduire des autres voitures

je vais ressortir un carnet, et dès que j'en ai un (un rêve, pas un carnet...), je le balance
écrire dans un carnet, je pense que c'est plus "exact" que de raconter à quelqu'un, puisqu'on peut tout balancer, sans crainte d'être jugé par celui-ci (pas de déni)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 10, 2008, 14:45:00 pm
J'espère pour toi que c'était seulement un rêve :roll:

Quelque part, je m'attendais à cette réponse...
T'inquiète, on pouvait difficilement la confondre: elle fait 1,55 m et a plutôt une jolie silhouette... (hum... je me fais du mal, là...)

Mmmmm une petite bien foutue... T'as gardé de bons rapports avec ton ex ?
OK, je sors ==>[]
Goûtez l?instant Moriar?  quelques grammes de finesse dans un océan de subtilité?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 10, 2008, 14:48:25 pm
Goûtez l?instant Moriar?  quelques grammes de finesse dans un océan de subtilité?

Quelques grammes de quoi ?
Dans un océan de quoi ?

Parle avec des mots que je connais, s'il te plait ! :D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2008, 15:03:33 pm
Putain, Moriar, t'es vraiment impossible... ^^

Bon, allez, sinon, j'essaie de redresser la barre de ce topic avant qu'il soit trop tard. Je vous raconte pas de rêve, mais j'ai une question à poser.

Est-ce que vous avez déjà fait des rêves "emboîtés"? Genre: on se réveille, on fait des trucs, mais non, en fait, c'était encore le rêve... et là on se réveille pour de bon?

Perso, je ne me souviens que d'un (que je vais plutôt éviter de raconter parce que là, pour le coup, il comprenait un passage ouvertement incestueux  :eek: ).

Mais sur le principe... vous en avez déjà fait des comme ça?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 10, 2008, 15:06:36 pm
redresser la barre
"emboîtés"
:roll:

Putain, Moriar, t'es vraiment impossible... ^^
Me supporter est une véritable mission... :lol:

Je suis en forme aujourd'hui !
Reste à savoir en forme de quoi... :D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 10, 2008, 15:16:04 pm
Oui, c?est assez classique

Y?a très longtemps, j?ai dû rêver d?un truc comme ça? je me souviens pas trop mais je crois que c?était une rando avec enchaînement jours/nuits où on se réveillait et on recommençait une journée assez semblable aux précédentes? ça devait être sexuel et peuplé de bombasses, car je me souviens avoir été très déçu au réveil?


Sinon, plus classique, et bien plus angoissant?

Le rêve où on veut se réveiller, pour échapper à un danger ou à une sensation très pénible, et qu?on n?y arrive pas? parce qu?on dort justement,  ou parce qu?on est entre deux eaux et qu?on a, par exemple, le bras tout ankylosé qui refuse de bouger?  on se concentre pour vaincre le fourmillement, mais dans le rêve, en fait  (vous suivez toujours ?), et ça agit donc lentement, très lentement, trop lentement?.

Ces rêves sont souvent inintéressants au possible mais très flippants?

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tamar le décembre 10, 2008, 15:17:54 pm
Moi c'est plutôt les sensations de vrai qui me glace le sang au réveil.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 10, 2008, 15:18:12 pm
Quand j?étais petit, je faisais pipi au lit parce que je rêvais que j?allais aux toilettes. Plus tard, je me réveillais en sursaut parce que je rêvais que je m?étais réveillé après avoir rêvé de toilettes, et que donc c?était mouillé. Mais en fait non
Donc oui, c?est bien le cas que tu dis  ^-^
Pour couper la chique de moriar, tu pourrais parler de « mise en abyme » plutôt que d?emboîtement
Même si on est en droit de se poser la question de la profondeur dudit abyme, et de savoir si c?est profond à ce point  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 10, 2008, 15:24:54 pm
Pour couper la chique de moriar, tu pourrais parler de « mise en abyme » plutôt que d?emboîtement

"Imbrication" aussi, ça serait passé...
Mise en abyme... J'aurais tenté un truc sur la profondeur justement... :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 10, 2008, 15:48:48 pm
ouais, mais j'l'ai fait avant! ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2008, 15:53:10 pm
Ouais, alors:

- Grom: oui, c'est bien le genre de rêves dont je parle.

- Zakhan: par contre, je suis pas sûr. Ton rêve, c'était juste une alternance de jours et de nuits? Genre, une rando qui s'étale sur plusieurs jours? C'était pas "je crois que je fais une rando, mais non, je me réveille, et je découvre que je fais bien une rando, mais non, je me réveille..."? Y a une différence de concept, là...

En tout cas, ça me fait encore penser aux LDVELH. Dans les "Quête du Graal", quand on essayait le Temps du Rêve, on pouvait tomber sur un truc débile genre "Vous vous endormez et vous commencez à rêver que vous vous endormez et que vous commencez à rêver que vous vous endormez...". Je crois qu'on était censé lancer un dé jusqu'à obtenir 6 pour s'en sortir!!! Herbie Brennan rules  :face:

Ah et sinon: Tamar, je suis pas sûr d'avoir compris. Quand tu dis "sensations de vrai", c'est "sensations que le rêve était vrai"?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 10, 2008, 15:58:07 pm
Citer
-   Zakhan: par contre, je suis pas sûr. Ton rêve, c'était juste une alternance de jours et de nuits? Genre, une rando qui s'étale sur plusieurs jours? C'était pas "je crois que je fais une rando, mais non, je me réveille, et je découvre que je fais bien une rando, mais non, je me réveille..."? Y a une différence de concept, là...
Franchement, je sais plus?

Citer
En tout cas, ça me fait encore penser aux LDVELH. Dans les "Quête du Graal", quand on essayait le Temps du Rêve, on pouvait tomber sur un truc débile genre "Vous vous endormez et vous commencez à rêver que vous vous endormez et que vous commencez à rêver que vous vous endormez...". Je crois qu'on était censé lancer un dé jusqu'à obtenir 6 pour s'en sortir!!! Herbie Brennan rules 


Yes ! trop fort !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tamar le décembre 10, 2008, 16:09:53 pm
Pour exemple, dernièrement, le cauchemar qui m'a le plus marqué était le suivant :

je suis dans une sorte de batiment, à une fenêtre qui donne sur le vide, et en face, il y a d'autres personnes. Vient une fusillade et je suis prise dedans, je reçois des balles dans la gorge et le torse et je m'effondre. J'ai senti clairement le sang qui coulait sur ma gorge, et l'impact des balles et la douleur engendrée.

Bien sur, au réveil, rien qui coule, mais dans le rêve, je l'ai bien senti
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 10, 2008, 16:14:46 pm
Des fois, on a en effet l?impression que c?est vrai
Sur mon exemple précédent avec le tunnel, j?ai pas pu me rendormir à cause de l?adrénaline qui m?était monté suite à ma peur.
J?aurais sans doute été dans le même genre d?état que si ça m?était réellement arrivé

wha, trop flippant ton rêve tamar!
mes rêves sont pas trop sanguinolents, ça va
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 10, 2008, 16:15:31 pm
Pour exemple, dernièrement, le cauchemar qui m'a le plus marqué était le suivant :

je suis dans une sorte de batiment, à une fenêtre qui donne sur le vide, et en face, il y a d'autres personnes. Vient une fusillade et je suis prise dedans, je reçois des balles dans la gorge et le torse et je m'effondre. J'ai senti clairement le sang qui coulait sur ma gorge, et l'impact des balles et la douleur engendrée.

Bien sur, au réveil, rien qui coule, mais dans le rêve, je l'ai bien senti

Bizarre ça, dans le peu de rêves dont je me rappelle, il n'y a pas de sensation tactile ni de sensation assimilée (pas de douleur, pas de vertiges, etc), en fait il n'y a que la vue et l'ouïe qui sont sollicités...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 10, 2008, 16:15:51 pm
Moi j'ai déjà fait un rêve en trois épisodes!!! trois nuits! j'étais ados..... La première nuit j'ai rêvé qu'on était dans le futur et qu'on avait trouvé un super moyen d'éliminer les déchets (nucléaires notamment) c'était de tout balancer dans le soleil.

Jusqu'au jour ou le soleil a explosé et ou la terre a été projetée vers une autre partie de l'espace.

Deuxième nuit: On subit des mutations, je cours pour prévenir mon père mais trop tard, quand j'arrive je le vois rapetisser et perdre ses cheveux. (il devient le portrait cracher de mon oncle et là Zakhan tu comprend pourquoi c'était super angoissant). Il commence a geler, les gens se déforment jusqu'à plus pouvoir marcher, parler, même se nourrir (la scène du mec sans mains dans un clip de Mylene farmer je sais plus lequel) Moi je suis la seule a pas avoir de mutation.

Troisième nuit: Tout commence a exploser, le ciel est rouge sang, y a plus d'électricité, il fait noir partout et la seule lumière qu'on voit c'est celle de ce ciel horrible. Tout est rouge, tout explose, les gens se transforment en tas de chaire et explosent a leur tour.
Finalement je me retrouve seule au monde dans un chao rouge, sans sol, sans rien, et je commence a me dire que je vais avoir l'éternité dans cette situation. Puis mon père descend du ciel, il est redevenu comme avant et il vient me chercher...et on sen va tout les deux.

La quatrième nuit j'ai rêvé d'un lapin....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 10, 2008, 16:18:05 pm
Aaahhhhh,  je sors avec Carrie!!!!! Sauvez-moi!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 10, 2008, 16:18:23 pm
Moi je suis la seule a pas avoir de mutation.

Pas de mutation visible, c'était seulement une mutation des cordes vocales... Et c'était pas un rêve, c'était vrai ! :D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 10, 2008, 16:20:12 pm
Citer
La quatrième nuit j'ai rêvé d'un lapin....
Je pense que là également, il y a quelque chose de sexuel
(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2008, 16:41:26 pm
Aaahhhhh,  je sors avec Carrie!!!!! Sauvez-moi!

Mais non...

Tout commence a exploser, le ciel est rouge sang, y a plus d'électricité, il fait noir partout et la seule lumière qu'on voit c'est celle de ce ciel horrible. Tout est rouge, tout explose, les gens se transforment en tas de chaire et explosent a leur tour.
Finalement je me retrouve seule au monde dans un chao rouge, sans sol, sans rien, et je commence a me dire que je vais avoir l'éternité dans cette situation.

La quatrième nuit j'ai rêvé d'un lapin....

...juste avec la version féminine de Donnie Darko.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Doudou le décembre 10, 2008, 18:47:34 pm
Des fois, on a en effet l?impression que c?est vrai
Sur mon exemple précédent avec le tunnel, j?ai pas pu me rendormir à cause de l?adrénaline qui m?était monté suite à ma peur.
J?aurais sans doute été dans le même genre d?état que si ça m?était réellement arrivé

Ouais, on en arrive même à se débattre, des fois. Jme souviens une fois je rêvais qu'un truand essayait de m'écraser la jambe droite avec un énorme métier à filer en bois, et que je lui foutais des coups de pied pour m'échapper... et je me suis auto-réveillé en donnant de gros coups de pied dans le mur de ma chambre.


...juste avec la version féminine de Donnie Darko.

Tant que celui qui se prend une balle dans l'oeil pour réaliser la prophétie n'est pas parmi nous, ça me va...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 10, 2008, 21:17:09 pm
un rêve a moi  je pourrais même dire presque tous puisqu'ils sont tous bâti sur le même modèle
donc une ville ,la nuit  plein de gens qui terrorisés courant partout ,criant ,hurlant
ça dure un long moment ( et la je ne suis pas dans le rêve je vois la scène comme de l'extérieur )
des bâtiments tombent , écrasant les gens  , il y a des flammes  qui leur arrivent dessus
c'est comme  un film en fait  tous ça dure  jusqu'au moment ou je m'intègre dedans
et la en fait je découvre que je suis celui qui rase la ville tranquillement

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 11, 2008, 00:02:42 am
J'adore le concept du mogwaï, haut de trente sept centimètre, qui rase la ville! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 11, 2008, 00:32:47 am
comment tu ne connaissais pas guizilla ??
 :eek:
 :face:
oui je sais ...........
je sors .....
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 11, 2008, 14:15:16 pm
Bizarre ça, dans le peu de rêves dont je me rappelle, il n'y a pas de sensation tactile ni de sensation assimilée (pas de douleur, pas de vertiges, etc), en fait il n'y a que la vue et l'ouïe qui sont sollicités...

Tiens, ouais, au fait... Moi pareil. Comme la plupart des gens apparemment...

Ca me fait penser à cette étude, où le mec a étudié plein de récits de rêves depuis l'Antiquité jusqu'à maintenant. Et le truc marrant, c'est que les récits anciens sont généralement "en couleurs" - tout comme les récits postérieurs aux années 60. Mais entre 1900 et les années 60, on a plein de récits en noir et blanc. Du coup, le type conclut que ça a sûrement un lien avec les films...

Ce qui est marrant, c'est de se demander si c'est juste une influence des films sur les récits que les gens font  a posteriori de leurs rêves. Ou si ça influait vraiment sur les rêves eux-mêmes (ils rêvaient vraiment en noir et blanc, quoi!). Bon, la deuxième hypothèse paraît pas trop crédible, mais...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 11, 2008, 14:47:52 pm
Pourquoi ne pas rêver en noir et blanc ? quand on s?installe dans un pays de langue étrangère, et qu?on apprend cette langue, on se met à penser et même rêver dans la langue. Alors pourquoi pas la même chose sur les couleurs ?
Je trouve que la deuxième hypothèse est plus crédible, au contraire !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 11, 2008, 14:48:41 pm
Moi je suis daltonien, donc je rêve avec des couleurs, mais pas les bonnes ! :p
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tamar le décembre 11, 2008, 14:58:20 pm
J'en ai fait une belle cette nuit :

Je me suis couchée très tard par rapport à mon heure habituelle, et je n'ai pas réussi à m'endormir, et j'ai tout de même rêvé, consciente, je manipulais le rêve quand il allait dans la mauvaise direction (une histoire de vaisseau spatial, et de sattelite bizarroïde)

Je pense que c'est du aux médocs que je prends le soir, mais ca fait bizarre parce qu'en même temps, je suis claquée, et en même temps reposée ....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 11, 2008, 15:08:46 pm
Pourquoi ne pas rêver en noir et blanc ? quand on s?installe dans un pays de langue étrangère, et qu?on apprend cette langue, on se met à penser et même rêver dans la langue. Alors pourquoi pas la même chose sur les couleurs ?
Je trouve que la deuxième hypothèse est plus crédible, au contraire !

Ben ouais, mais... quand t'es dans un autre pays, t'entends que la langue du pays... Alors que les gens entre 1900 et 1960, ben... ils voyaient peut-être des films en noir et blanc, mais ils avaient quand même un monde en couleurs autour d'eux!
Alors, je trouverais ça dingue (mais potentiellement fascinant) de me dire que la fiction, ça peut avoir autant d'influence sur ce qu'on rêve effectivement.

je n'ai pas réussi à m'endormir, et j'ai tout de même rêvé, consciente, je manipulais le rêve quand il allait dans la mauvaise direction

Wow! Je suis bluffé - et en même temps un peu perplexe...
Quand tu dis que t'étais consciente... T'avais conscience de ton environnement réel et du rêve? Et c'est pour ça que tu dis que tu dormais pas?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tamar le décembre 11, 2008, 15:20:57 pm
j'étais consciente de mon environnement, des chats qui venaient se coller contre moi, et je n'étais pas à fond dans le rêve, il était en "demi teinte" comme derrière un voile
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le décembre 11, 2008, 16:06:16 pm
C'est faisable quand tu es quasi en période de réveil.
Tu peux même te rendre compte que tu es en train de rêver ("Humm... Ce n'est vraiment pas logique, ça. Donc..."), influer en partie le rêve et tout et tout.
Le problème, c'est que comme tu es en phase de réveil, le moindre stimuli extérieur te réveillera. Bon, en revanche, comme tu auras été réveillé en plein milieu de ton rêve, tu devrais t'en souvenir (au contraire de la plupart des autres).
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 11, 2008, 16:22:40 pm
Tu peux même te rendre compte que tu es en train de rêver ("Humm... Ce n'est vraiment pas logique, ça. Donc..."), influer en partie le rêve et tout et tout.

Ouais, tout ça, j'ai déjà fait. Ce qui me bluffe, c'est d'avoir conscience en même temps de son environnement et du rêve - ce qui était le cas de Tamar, donc, même si le rêve était plutôt indistinct.

A part ça, Dreyf, ça devrait être interdit de passer sur ce thread sans raconter au moins un rêve...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 11, 2008, 16:26:53 pm
Citer
Bon, en revanche, comme tu auras été réveillé en plein milieu de ton rêve,
Je connais peu de moyens aussi efficaces que celui-là pour te flinguer au moins ta matinée?
Mieux vaut dormir deux heures de moins et se réveiller après un rêve plutôt qu'en plein milieu...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 11, 2008, 16:34:22 pm
Citer
Bon, en revanche, comme tu auras été réveillé en plein milieu de ton rêve,
Je connais peu de moyens aussi efficaces que celui-là pour te flinguer au moins ta matinée?
Mieux vaut dormir deux heures de moins et se réveiller après un rêve plutôt qu'en plein milieu...

Surtout quand c'est un cauchemar !
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le décembre 11, 2008, 17:31:57 pm
A part ça, Dreyf, ça devrait être interdit de passer sur ce thread sans raconter au moins un rêve...
Pour certains je ne pense pas que tu veuilles les connaitre et pour les autres je ne pense pas que je veuille que d'autres que moi les connaissent...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le décembre 11, 2008, 19:36:15 pm
Je ne raconterai pas mes rêves ici, nameho !

Cependant, pour rajouter de l'eau au moulin de ce topic qui tourne déjà bien sans, je préciserai que plus jeune, je faisais beaucoup de cauchemars (au point de me réveiller et de régurgiter le repas de la veille sur la moquette qui, avouons-le n'en demandait pas tant).

Pour mon malheur, mes parents associaient ça aux films que je voyais à la télé (mais ne se souciaient pas des bouquins que je chopait dans leur bibliothèque tout aussi potentiellement cauchemardisiaques mais bon...).

Du coup, je me suis "entraîné" à lutter contre mes cauchemars et ça marche très bien après quelques années de pratique. Le défaut est que souvent on se rend compte qu'on rêve et ça gâche parfois le plaisir mais bon...

Un autre truc sympa avec les rêves en ce qui me concerne, c'est qu'il y a des "objets" dont je ne peux rêver qu'une fois que ce sont des choses passées. Citons en vrac, mes ex, mes précédents domiciles, les vêtements que j'ai jeté.

C'est sympa ça me dit quand j'ai arrêté de refouler sur ces sujets  :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Meyrink le décembre 11, 2008, 21:40:18 pm


Et finalement j me suicide.... :eek:


lool  :lol: il faudra qu'on me tue pour que j'arrète de rire

Moi je rêve de voler, tout le temps quoi. C'est un vol qu'est plutot un flottement et il faut y aller de bras de jambes, comme quand on nage, mais ça marche. Disons que je nage dans l'air.

Sinon il m'est arrivé une chose assez intéressante, une fois: je rêvais tout le temps de banlieues très grises et déprimantes, alors un soir j'ai l'intuition (je sais pas de quel type): lire Metropolis avant de m'endormir. (le supplément de Kult je veux dire). Alors je lis, après un petit moment je le fais voler dans un coin, plus ou moins dégouté, je m'endors et hop: mes rêves deviennent des films de 007 tournés dans des endroits de rêve (...). Ca a marché, genre méthode homéopathique (auxquelles je crois pas en principe, mais bon)

Est-ce que cela implique que Zakahn doit se fourrer une bonne dizaine de pornos de mecs, pour revenir aux rêves hétéros? Ca se peut oui. Puis comme noel approche, voilà une idée cadeau.

Puis de rêves Med Fan pas beaucoup  :no: même pas un que je me souvienne.


Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 11, 2008, 22:13:14 pm


Du coup, je me suis "entraîné" à lutter contre mes cauchemars et ça marche très bien après quelques années de pratique. Le défaut est que souvent on se rend compte qu'on rêve et ça gâche parfois le plaisir mais bon...


Tes un sociopathe tu sais ça?

Moi je rêvais souvent que je perdais mes dents....mais a force de le rêver et de croire que c'était vrai, jeme suis dit (dans le rêve...) "mais merde et si je me bougeais le derche et que j'allais chez le dentiste bordel, c'est pas la premiere fois qu'on truc comme ça m'arrive."

Du coup mon inconscient me fait la gueule, lui qui avait trouvé une bonne parade pour exprimer mon complexe de castration.... Il parade plus maintenant...je cauchemarde que j'ai pénis....ça maprendra a aller chez le dentiste!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 11, 2008, 23:26:26 pm
Pour certains je ne pense pas que tu veuilles les connaitre

Alors ça... Tu sais, j'ai:
1) sans me vanter, l'estomac très bien accroché
2) une curiosité sans bornes pour ces trucs
Bon, évidemment, si ce que tu veux dire, c'est des rêves genre: "Alors j'amène mon linge à la laverie, et là, c'est dingue, je regarde la machine tourner pendant 40 minutes..."

Tes un sociopathe tu sais ça?

Hein??? Juste parce que Bastet s'est entraîné à contrôler ses cauchemars???
Mais je l'ai fait aussi... Et je suis pas sociopathe...
Parce que bon, moi, j'en suis sûr, je suis Asperger... Et c'est clairement pas compatible avec sociopathe...

Ca a marché, genre méthode homéopathique (auxquelles je crois pas en principe, mais bon)

Ouais... Ca, quand j'étais gosse, ça marchait à fond... Genre: si j'avais peur de faire un cauchemar avec des araignées, je passais cinq minutes à me concentrer sur des araignées... et j'évitais le cauchemar.
Bon, le plus dur (et je plaisante pas), c'était de pas oublier un sujet de cauchemar potentiel...
Aujourd'hui, je m'en fous: je supporte mes cauchemars, et c'est tout.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 12, 2008, 09:26:37 am
Moi je rêvais souvent que je perdais mes dents....
Quelqu'un m'a dit un jour que c'était lié au fait que tu avais peur de dévoiler un secret ou que tu venais de le faire et que tu avais peur des conséquences...

J'ai fait ce genre de rêve il n'y a pas longtemps après avoir révéler un truc plus ou moins confidentiel à quelqu'un...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 12, 2008, 11:21:03 am
Moi je rêvais souvent que je perdais mes dents....
Il paraitrait que lorsque l'on rêve de la perte de ses dents, c'est signe annonciateur de la mort d'un proche...
Du moins, est-ce une croyance de par chez moi...

Et pour ce rêve (http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=1543.msg36021#msg36021), disons que chère enfant, tu voues un culte à l'image erronée de ton auguste personne...
Tu confonds les BDs d'Astérix avec des traités érotiques (rapport à ton gout pour les hommes de plus de 100 Kg), tu commets l'erreur flagrante de manger seule une pizza quatre fromages format familiale juste avant de te coucher (rapport avec Jabba the hut)...
Mais tu finis par prendre conscience de tes dépravations (rapport à "c'est trop pour moi, je fais littéralement pas le poids"), et quoique tu sais que tu devrais consulter pour te faire soigner, tu ne te résous pas à te débarrasser de tes sombres penchants...

Finalement, tu préfères (consciemment) continuer dans ton immense perversion tes dépravations multiples...

Bien, ce n'est pas grave et, à vrai dire tu es (mal)saine d'esprit...
Je n'ai donc pas besoin de te traitée...


Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 12, 2008, 12:04:12 pm
Une fois, il m?est arrivé un truc assez chelou
J?était malade, j?avais de la fièvre. Du coup, j?ai passé la journée au lit.
Je me suis mis à lire un bouquin de lovecraft, « l?affaire charles dexter ward ». je l?ai lu d?une traite, mais je pense que j?ai alterné des périodes de lecture avec des périodes de rêve semi-éveillé car ce que j?ai lu la dedans, c?est pas possible que ce soit écrit.
Il y avait une ambiance, un rendu, un truc exceptionnel. C?était pas un cauchemar, puisque je savais que j?était en train de lire. Du coup, je pense que je me suis endormi en cour de route (pas forcément une seule fois) et que je me suis mis à rêver certains passages.
Alors je me suis promis de rester sur cette impression exceptionnelle, et de ne jamais relire ce bouquin
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 12, 2008, 12:29:40 pm
Pas mal ton truc, Grom... Bien lovecraftien, en plus...
(si ça se trouve, en fait, t'as lu le Necronomicon!)

Bon, allez, je raconte mon rêve de cette nuit.

Il était en noir et blanc!!! (des fois, je pense que mon cerveau se fout de ma gueule - ou de la sienne, disons...). Et je suis seulement spectateur.

En fait, j'assiste à une sorte de tentative de meurtre. Il y a un mec (mais curieusement, lui, je ne peux jamais dire à quoi il ressemble) qui tente d'échapper à une créature... Bon, à la base, c'est une nana (et plutôt une bombasse). Sauf que la moitié inférieure de son corps est plutôt reptilienne, qu'elle a des yeux complètement blancs, et surtout une bouche genre piranha. Remarquez, ça m'empêche pas de la trouver sexy  :eek: Je ne sais pas exactement comment elle essaie de le tuer, c'est très flou.

Je les revois bien plus tard. Ils sont dans le même lit, je comprends qu'ils sont ensemble. C'est le matin, le mec émerge, et la nana lui fait un grand sourire (avec sa bouche de piranha!). Elle lui dit qu'elle a passé la nuit à tenter de le dévorer. Lui, tranquille, répond qu'il a passé la nuit à se méfier. Je comprends qu'il y a un certain truc qu'il doit éviter de faire s'il ne veut pas qu'elle le dévore.

Le mec dit un truc comme "on ne devrait pas avoir cette relation, c'est contraire à ce que veulent les dieux". Et la nana répond "Les dieux... Tu sais que depuis longtemps, je les ai tous congédiés...".
Là, mon réveil a sonné  :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le décembre 12, 2008, 12:45:49 pm


Du coup, je me suis "entraîné" à lutter contre mes cauchemars et ça marche très bien après quelques années de pratique. Le défaut est que souvent on se rend compte qu'on rêve et ça gâche parfois le plaisir mais bon...


Tes un sociopathe tu sais ça?

Flatteuse, va !  :face:

Par contre, je veux bien que tu développes ...  :geek:



 Genre: si j'avais peur de faire un cauchemar avec des araignées, je passais cinq minutes à me concentrer sur des araignées... et j'évitais le cauchemar.


C'est vrai que faut vraiment le vouloir tellement c'est mimi-tou-pleinTM les naraignées  :drunken:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 12, 2008, 22:41:08 pm
moi une fois j'ai revé que je fesais mon exo de math que je n'arrivais pas a faire le soir
et le matin quand je me suis reveillé  il etait fini  :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Riddle le décembre 12, 2008, 23:11:32 pm
ça c'est du rêve de geek!  :eek:

c'est pas à moi que ce serait arrivé tiens!  :suspect:

moi je rêve de pomme géante homophage, de cité en forme d'escargot, de Dreyf en tutu rose... euh je m'égare...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le décembre 13, 2008, 02:43:22 am
Pas rose, s'il te plait.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Riddle le décembre 13, 2008, 12:33:31 pm
vert pomme?  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 13, 2008, 12:43:51 pm
Aaaaahhhh!!!! Mais arrêtez, merde! Ca devient franchement obscène!!! On avait dit qu'on racontait pas les trucs les plus tordus!!!

moi une fois j'ai revé que je fesais mon exo de math que je n'arrivais pas a faire le soir
et le matin quand je me suis reveillé  il etait fini  :eek:


Tiens, ça me fait penser à ce grand classique: le rêve d'exam (que, bien entendu, tu foires).

Cousin, à mon avis, de cet autre grand classique: le rêve où t'es seul à poil au milieu de plein de gens habillés...

Et puis, bien sûr, la merveilleuse combinaison des deux: le rêve où t'es le seul à t'être pointé à l'exam à poil!!
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 15, 2008, 09:30:05 am
Et puis, bien sûr, la merveilleuse combinaison des deux: le rêve où t'es le seul à t'être pointé à l'exam à poil!!
selon les personnes, ça peut marcher, comme méthode ^^

un rêve que j'ai fait et que je récrit brut de décoffrage
Citer
On est à une fête, et on a une presta d?escrime (escrime grand siècle). On se place, et au moment T on se trouve un partenaire (on a rien préparé, pas de choré ni rien. On se cherche du regard). Comme de juste, le combat est expédié en 2s, et je fait à mes potes « le combat est baclé » « on s?en fout »

Je m?écarte du cercle et commence à discuter avec deux filles (elles sont juste « deux filles » dans le rêve, mais je connaît leur visage. La fille à lunette est une lycéenne qui va à des bals renaissance, l?autre est une fille avec qui j?ai flirté en cité U il y a quelques années). Toutes deux portent des robes toute simple rouge rose. Celle sans lunette (mon flirt) me plait, mais j?ai l?air de plaire à l?autre (la lycéenne). Zut

Sur la piste une rangée nous tourne le dos. Un mec se retourne et nous balance « le mini après une presta, c?est de remercier », et retourne dans le cercle qui s?est formé au milieu, genre cercle de l?amitié ou on est serré et on bouge pas.

   Alors j?y vais, mais j?emmène avec moi un ours blanc en peluche (40cm de haut), que je place à ma gauche comme s?il était un membre du cercle. Ça surprend un peu le jeune à ma gauche. Tiens, d?ailleurs le cercle au milieu n?est composé que de jeunes de 6-12 ans.

   La musique s?arrête, commence un slow.
   Je m?écarte de la piste, et pose mon nounours. J?me retourne et voit la fille en rouge (mon flirt) courir vers moi et me choper par la main. « Yeah ! » j?me dit.
   On s?installe sur la piste, mais la musique change et devient un rock. Zut, jsuis pas doué au rock. Du coup, on le fait en bourrée 2 temps mais on ne fait que des variantes, des trucs de malade. C?est trop bien (dans le rêve, jsuis persuadé que c?est ça du rock). A un moment, la fille est remplacée par un garçonnet blond de 3 ans, qui fait aussi des trucs de malade (genre s?accroupir et poser la tête au sol tout en dansant. Ce qui fait que de dos on a l?impression de voir danser un corps sans tête de 3 ans. Claaasse.

   Là, la musique change et est remplacée par un truc inaudible, genre guitare elec en sourdine et sans accompagnement. 1 air que je connais. Là, on voit sur le bord de la salle une alignée de vieux sur les chaises contre le mur, et qui ne peuvent pas bouger à cause de la table qu?on a poussé contre le mur ( !)
Une dame vieille et sèche commence à applaudir genre « vous croyez quand même pas que je vais écouter ça ? » et les autres la suivent.
Bon, faut qu?on arrête, alors on arrête. Mon frère flavien fait « nickel. On cherchait un truc bien inaudible pour la fin. Impec. »
Et là, j?me réveille

J?ai rêvé de ça entre 7h et 7h29 samedi matin, après avoir arrêté mon réveil à 7h. j?avait fait un autre rêve dans la nuit, mais j?l?ai oublié, remplacé par celui-là. Je l?ai écrit directement au saut du lit, puis oublié. C?est assez marrant de le relire 2j après et de voir tous les trucs qu?on avait oublié.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: BoB42 le décembre 15, 2008, 12:57:01 pm
Elle dort au premier étage de sa maison, dans les sous-bois, moi je la suis, je la guette depuis un des mois épiant tout ses faits et gestes agissant à l'inverse de la loi. Je sais tout de sa famille de ses amis, de sa vie. J'attend le bon moment, il faut que ça brille elle mourra rapidement mais en réalisant son impuissance, je la poursuis, mais elle ne me voit pas. Il faut que se soit parfait. Il ne faut rien laisser au hasard, jamais! Tout détails est minutieusement étudié et maitrisé. Bientôt 30 ans que je tue les êtres de Dieu. On ne m'a jamais pris, normal. Ils n'y arriveront pas, il sont trop faibles et désorganisés, ils n'imaginent même pas que je puisse exister.
Elle sera ma 49ième victimes, j'aime ce chiffre...Je n'ai pas de pitié, aucun sentiment, que le désir de la faire souffrir, un peu, doucement.Ce soir, je pénètre chez elle, sur la table, il y a une chandelle. Ma main droite la bouscule, je ne prend pas de risque, je n'y serai plus au crépuscule. Elle sort de la douche. Change de pièce, elle sèche, sa peau, je la regarde, vous avez compris, elle se couche, je chuchote son nom doucement. Je suis le passeur, Maria, je suis venu pour toi. Elle tremble, elle pleure, elle gémit, je dépose une pièce sur ses yeux alors qu'elle prie. Je taillade ses cheveux avec mon bowie avant de commencer à la dépecer vivante, je fais attention à ne pas abîmer mon trophée.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 15, 2008, 14:32:22 pm
Elle sera ma 49ième victime, j'aime ce chiffre...
ANJOU POWWAAAA!!!!!!!!!


si tu fais vraiment des rêves comme ça, je m'imquiète vraiment pour ta santé mentale
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: BoB42 le décembre 15, 2008, 15:03:01 pm

si tu fais vraiment des rêves comme ça, je m'imquiète vraiment pour ta santé mentale

Et pourquoi donc ? je trouve ca très sain moi :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Super babouin le décembre 15, 2008, 17:59:45 pm
Les gens d'ici sont complètement tarés. J'ai peur...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le décembre 15, 2008, 18:02:10 pm
Lancé par un baboin habillé d'une cape mauve et jaune, ça prend tout son sel...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 15, 2008, 20:06:27 pm
j'ai fait un cauchemar 
j'ai revé que j'etais marié  :eek:  a une chieuse en plus
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: BoB42 le décembre 15, 2008, 23:47:15 pm
Arrète, ca me rappelle ma vie !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 28, 2008, 20:29:24 pm
Ca y'est, j'en ai un racontable !

Je mêne normalement une journée d'assistante informatique pour les nuls c'est pas ce que je fais dans la vraie vie hein, mais là c'est normal, bref, tout est normal... Quand l'on vient me prévenir que des extra-terrestre viennent parmi nous, là, pas loin, et que plein de braves gens sont venus les attendre. Moi, je sais que les E.T. veulent nous détruire, donc bon, je file là bas pour prévenir les gens -qui n'en croient rien, bien entendu. Jusqu'au moment où l'un de nos visiteurs d'outre espace (d'apparence floue) fait exploser la première voiture de la file, ce qui déclenche une réaction en chaine, puisqu'elles sont bêtement alignées : tout le monde meurt, sauf moi qui file en volant (pour trouver ma grand-mère, d'ailleurs), capacité dont j'ignorais tout. A ce stade, l'humanité est normalement quasi-décimée.
Nombre péripéties plus tard, je trouve un portail spatio-temporel qui me renvoie chez moi, quand j'étais un nourrisson, au moment précis où la fée se penche sur mon berceau. Je lui explique que, pour survivre 24 ans plus tard, il faudra que je sache voler.

Qui a dit que les rêves étaient illogiques ?
Bon, je sais pas si ça peut servir, mais c'est le topic hein...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 28, 2008, 22:45:09 pm
c'est pas sencé "servir"
c'est sympa de partager ses rêves avec les autres.

je ne me rappelle pas avoir jamais rêvé d'extraterrestres, tiens, quand j'y pense  :confused:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le décembre 29, 2008, 01:39:20 am
Ca y'est, j'en ai un racontable !

Je mêne normalement une journée d'assistante informatique pour les nuls c'est pas ce que je fais dans la vraie vie hein, mais là c'est normal, bref, tout est normal... Quand l'on vient me prévenir que des extra-terrestre viennent parmi nous, là, pas loin, et que plein de braves gens sont venus les attendre. Moi, je sais que les E.T. veulent nous détruire, donc bon, je file là bas pour prévenir les gens -qui n'en croient rien, bien entendu. Jusqu'au moment où l'un de nos visiteurs d'outre espace (d'apparence floue) fait exploser la première voiture de la file, ce qui déclenche une réaction en chaine, puisqu'elles sont bêtement alignées : tout le monde meurt, sauf moi qui file en volant (pour trouver ma grand-mère, d'ailleurs), capacité dont j'ignorais tout. A ce stade, l'humanité est normalement quasi-décimée.
Nombre péripéties plus tard, je trouve un portail spatio-temporel qui me renvoie chez moi, quand j'étais un nourrisson, au moment précis où la fée se penche sur mon berceau. Je lui explique que, pour survivre 24 ans plus tard, il faudra que je sache voler.

Qui a dit que les rêves étaient illogiques ?
Bon, je sais pas si ça peut servir, mais c'est le topic hein...

Urgences psychologiques, nous avons bien pris en compte votre message. Pour votre bien et celui de vos proches, des personnes en blouse blanche vont venir vous chercher, n'opposez pas de résistance !

Urgences psychologiques, à votre service...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 29, 2008, 05:23:42 am
Chic, j'adore les urgences psy, ils ont de gros cerveaux.... Cerveeeeeaux....

Sinon, si ne pas rêver d'E.T. te rend si triste, j'pense que quelques grosses doses de SF avant de dormir devraient arranger ça ^^
Avec de la chance tu pourras même être un extra-terrestre, ce qui est quand même pratique pour frimer (sauf les limaces de Gluton III)

Bon et vous, vous rêvez à quoi ?
Promis, la prochaine fois que j'en ai un racontable, je le poste aussi.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 29, 2008, 19:59:32 pm
Arrr Zooo! On me demande?! :face:

Melophage, suite à l'analyse superficielle de vos rêves, nous vous invitons pour un week-end onirique à passer une nuitée dans un jolie établissement de premier ordre, l'O.P.A (http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=244.0).

Vous serez chouchoutée et dorlotée comme il se doit! :face:
Allez Viendez, on va bien s'amuser!
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 29, 2008, 20:23:19 pm
Sinon, si ne pas rêver d'E.T. te rend si triste, j'pense que quelques grosses doses de SF avant de dormir devraient arranger ça ^^
Avec de la chance tu pourras même être un extra-terrestre, ce qui est quand même pratique pour frimer (sauf les limaces de Gluton III)
non, je m'en passe bien, d'ET
cette nuit, dans mon rêve, il y avait ...Eva Mendès!
pas de détails!  :face:
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Nocker le décembre 30, 2008, 01:08:15 am
non, je m'en passe bien, d'ET
cette nuit, dans mon rêve, il y avait ...Eva Mendès!
pas de détails!  :face:
Rooh les geeks célibataires...  :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 30, 2008, 04:37:38 am
Pas seulement, je fais aussi des rêves "pas de détail" tout en ayant euh quelqu'un IRL.
Je  viens si j'peux manger les écureuils et les boyaux en reste, d'accord ?
Attendant votre réponse,
Cordialement,
mélophage
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 30, 2008, 11:31:21 am
Je vous l'ai dit, je me souviens rarement des miens... mais ce matin, y'a encore l'image, j'en profite :

J'étais, avec quelques potes, dans un village vaguement médiéval, qui était successivement occupé par des cavaliers arabes, sarrasins,     et des elfes blonds caricaturaux , froids, etc etc... C'était la guerre, c'était glauque, avec des cadavres, des portes enfoncées, du feu,... et je me rappelle qu'avec mes potes, on se faufilait partout, on se faisait arrêter par les uns et les autres mais on repartait toujours...

Mais d'un autre côté, de temps en temps, je reconnaissais des potes sous les traits d'un sarrasin ou d'un elfe, comme dans un GN, et je me disais que c'était bien foutu, qu'on s'amusait bien dans ce jeu...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le décembre 30, 2008, 11:50:32 am
Une très vieille anecdote pour illustrer la rapidité du cerveau pendant les rêves:

  Quand j'étais gamin, je rêvais que j'étais en pleine bataille de pirates que je massacrais à tour de bras ... le tout sur un bateau. Là où ça devient original, c'est que soudain, fumble fatal quand je vois la trogne d'un pirate lever un tonneau et me le lancer en pleine gueule façon Donkey Kong, histoire de se venger d'Obelix.
Je me prend donc le tonneau en pleine poire et me réveille aussitôt :
  un carton entier de bouquins était tombé de l'étagère d'à côté pour atterrir sur mes jambes. C'était pas des H.P.Lovecraft pourtant ...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 30, 2008, 12:41:15 pm
Moi dans mon rêve j'étais pote avec Merlin qui était un vieux pervers.

Un jour, y a une prophetie qui arrive et tout les grand personnage celtique , dieu et compagnie, reviennent sur terre. Et là Merlin me dit (parce que dans mon rêve Viviane était la fille de Merlin) " Aaaa ça veut dire que je vais enfin pouvoir baiser avec Viviane"

Un moment deux des perso mythique se battent, je les reconnais pas... enfin pas en temps que tel...je reconnais Dr Fatalis et La femme invisible, en robe longue et en chevaux...les deux.

Ils se battent avec les épées, Fatalis décapite Mlle Invisible. Musique d'ambiance et tout et tout... et là il tape du poing sur le sl et une horde d'araignée entre dans la tête de la femme invisible et l'anime. Et là je decide de ne pas regarder parce que je sais qu'il va faire des trucs sexuels avec cette tête....

Aprés y avait un rêve avec mon ex, un cake au saumon et du foie gras....
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 30, 2008, 13:13:03 pm
Moi dans mon rêve j'étais pote avec Merlin qui était un vieux pervers.
 ............Merlin me dit (parce que dans mon rêve Viviane était la fille de Merlin) " Aaaa ça veut dire que je vais enfin pouvoir baiser avec Viviane".......................

 ........Fatalis décapite Mlle Invisible. ...... et une horde d'araignée entre dans la tête de la femme invisible et l'anime. ................ qu'il va faire des trucs sexuels avec cette tête....

parfois mando tu me fais peur
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 30, 2008, 15:23:54 pm
Moi dans mon rêve j'étais pote avec Merlin qui était un vieux pervers.
tu as du lire une certaine BD
(http://accel21.mettre-put-idata.over-blog.com/0/04/59/82/hubsch/chant-d-excalibur/excalibur-3-hubsch.jpg)

j'en ai fait un cette nuit
je dormais dans une chambre, dans laquelle il y avait un autre lit
quand je suis revenu dans la chambre, je me suis aperçu que mon lit et mes affaires avaient été pillée, en particulier mes shinaïs, qui étaient soit cassés, soit disparus. là dessus entre un bonhomme en kimono, qui est l'autre dormeur de la chambre (son lit est niquel). il me montre son propre shinaï (qui a la poignée aussi grande que la lame), et je lui suggère de resserrer au niveau de la garde, sans quoi il va tomber en morceau.
je ramasse les trois bricoles qui restent, et je pars, super furax.
ce n'est que plus tard que je me rend compte que C'EST LUI qui a pillé ma chambre!!!  :evil:
alors je fixe une garde en bois sur mon shinaï pour le transformer en EPEE MEDIEVALE (IRL j'ai fait ces gardes il y a deux jours), et retourner lui botter le train

et là, j'me suis réveillé. il perd rien pour attendre, rendez vous la nuit prochaine!
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le décembre 30, 2008, 16:59:20 pm
Moi dans mon rêve j'étais pote avec Merlin qui était un vieux pervers.

Un jour, y a une prophetie qui arrive et tout les grand personnage celtique , dieu et compagnie, reviennent sur terre. Et là Merlin me dit (parce que dans mon rêve Viviane était la fille de Merlin) " Aaaa ça veut dire que je vais enfin pouvoir baiser avec Viviane"

Un moment deux des perso mythique se battent, je les reconnais pas... enfin pas en temps que tel...je reconnais Dr Fatalis et La femme invisible, en robe longue et en chevaux...les deux.

Ils se battent avec les épées, Fatalis décapite Mlle Invisible. Musique d'ambiance et tout et tout... et là il tape du poing sur le sl et une horde d'araignée entre dans la tête de la femme invisible et l'anime. Et là je decide de ne pas regarder parce que je sais qu'il va faire des trucs sexuels avec cette tête....

Aprés y avait un rêve avec mon ex, un cake au saumon et du foie gras....


Maison le cake ?  :face:

(Sinon j'attends toujours le développement de pourquoi je suis un sociopathe, hein...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 31, 2008, 00:29:37 am
tu es fou fait comme moi et caches  au plus profond de ton etre ce que  tu es
en faisant le couillon
..............
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 31, 2008, 08:56:45 am
Y'a pas de détails sur les interactions entre l'ex, le cake au saumon et le foie gras ? J'sens comme de la censure là. :p (bon d'accord, je vivrai sans les détails)
(sinon, c'est chouette que ce topic se réanime à grand coups de plein de rêves bizarres, continuez comme ça, j'm'en vais dormir pour contribuer.
mélophage, en direct du Cedar Groove Sanitarium (désolée pour l'OPA, j'y repasserai à l'occasion)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le décembre 31, 2008, 19:46:14 pm
cake, saumon, foie. Je vais rester dans l'alimentaire:
cette nuit j'ai rêvé que j'étais garde du corps de l'actrice rousse qui joue le commissaire Julie Lescaut. Elle a fait la pub pour le jambon Madrange pur porc alors qu'elle travaille chez les Poulets. A la rigueur, j'aurais compris la logique d'une pub pour un saucisson gendarme...
Bah de toute façon, un ami flic m'avait dit que c'était n'importe quoi, comme série.

Vers la fin de mon rêve, je bouffais en tête à tête avec PPDA ( il a été déchu du gratin des VIP), à qui on arrachait le journal qu'il lisait à table parcequ'il n'y avait plus assez de menus pour les clients. Ce sur quoi il partait dans une colère noire en disant que le journal était compris dans le prix.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 01, 2009, 03:21:03 am
De mon côté...
Après quelques épisodes à la Silent Hill, je me retrouve dans un rêve aux airs moins horrifiques... Je suis une ado des années 80, avec la coupe d'époque (les gros tas de cheveux ondulés en vague énorme et coiffés impec'), et je m'appelle Roxy, même. Mon père m'enguirlande parce que je sors en dehors des heures autorisées, et, en bonne rebelle, j'hésite à lui expliquer que c'est pour sortir le chien et me mure finalement dans un silence boudeur : résultat prévisible, assignée à la maison. Je reste dans la salle à manger, la porte s'entrouvre... Et au lieu de mon père débarque une poupée en porcelaine, qui marche vers moi et me propose des frites. Parrallèlement, une voix off commence à commenter la scène, sur un ton assez docte, rappelant assez les films de prévention. La poupée me propose des frites, je réponds "pourquoi pas, c'est du sucré" en souriant (dans l'esprit du rêve, sucré regroupe lourd, gras, salé, la bouffe antidiététique quoi). Je commence à manger, la poupée s'assied je ne sais trop comment sur la gazinière -je la vois marcher mais pas sauter. L'instant d'après, je me retrouve assise sur la plaque chauffante juste à sa gauche (il y a 3 arrivées de gaz et une plaque). J'ai la taille qu'il faut pour cela, mais ça ne me surprend pas des masses. Je préfère m'amuser à mimer un découpage de la plaque avec le couteau de cuisine, d'un coup très grand. La poupée, elle, joue avec le gaz : elle tourne le bouton, le retourne dans l'autre sens... Ca semble au final assez organisé, et la voix off semble plus alarmante. La poupée craque une allumette et ziiiip le feu file droit sur moi, et je brûle tandis que la voix conclut "Si Roxy avait été sage, elle ne serait pas en train de brûler pendant que je sors de chez elle. (la partie en italique étant chuchotée).
Je étant le moi même IRL, avec mes fringues perraves et contemporaines itou, qui traverse effectivemment la pièce pour sortir. Puis là, j'me réveille, hein, ça a l'air dangereux dans le coin.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 01, 2009, 12:48:11 pm
ça c'est du rêve flippant ! Je l'aurai bien vu en film d'horreur bien gore pour en faire un film de prévention dans les écoles :
"Ne mangez pas de frites les vilains zenfants, car la pomme de terre a des yeux. Obéissez aveuglément ou vous brulerez en Enfer. "

Les rêves de 2009 vont battre des records, je le sens ...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 01, 2009, 20:53:18 pm
Ah ben j'en ai déjà un autre...
Pour aller de Paris vers Saint-Denis, il faut prendre le train, c'est comme ça... Me voici donc écoutant les annonces dans la gare. La préposée aux annonces donne les horaires de deux trains, aucun ne m'intéresse... Puis entame une loghorrée, en criant presque, où elle se demande pourquoi elle continue à faire ses annonces puisque de toute façon tout le monde s'en fout et personne ne l'écoute. Comme elle se trouve dans un guichet, je tente d'aller lui expliquer que moi, ça m'intéresse, surtout le train pour Saint-Denis, mais la sécurité arrive avant moi.
Le temps que tout ça se rétablisse, je vais trainer dans les étages : oui, la gare est immense, elle a un resto en haut, des magasins plus bas... Le resto est fabuleux : ce qu'il faut de tables pour les clients, et, partout ailleurs, des pizzas : des pizzas immenses, de toutes sortes,  sur des rehaussements intégrés au bâtiment... Il y en a jusque sur les murs. Très faciles à piquer en plus : pour attendre plus sereinement, j'en mange une part, et redescends une deuxième en main.
Une alerte se déclenche, sans alarme : un homme, sécurité sans doute, utilise les annonces de la gare pour nous prévenir d'une possible anormalité, dangereuse peut-être. Un certain affollement à l'intérieur, d'autant qu'on nous demande rapidement de ne pas sortir, pour notre sécurité. Un petit mec roux (qui ressemble au roux des Lonegunemen d'X Files) qui bosse au magasin fait tout de même du zêle, je vois qu'il meurt d'envie de vérifier que je n'emmêne rien subrepticement : ma part de pizza illégale à la main, je lui annonce donc, tout sourire, qu'il peut me fouiller s'il le juge nécessaire -je sens que ça lui permettra de rester un tantinet calme. Peu de temps après, la menace se précise : une possible attaque au gaz, d'un type ancien et inconnu... Peut-être ça qui a rendu l'"annonceuse" étrange. Toujours est-il que tout restant calme, on nous autorise à retourner sur les quais : tension palpable, on frise la panique quand du ciel tombent... Des flocons de neige. Comme ils semblent sans nul effet, la foule se calme très vaguement, le doute subsistant néanmoins.

De là, je dois renoncer à rentrer, parce  que je deviens l'agent Mulder. J'ai de quoi faire, notamment parce que le personnage dessiné sur une affiche, et muni d'un couteau (une pub quelconque de viandes bouchères) commence à lacérer celle-ci, de l'intérieur donc. Et ce n'est pas le seul "affiché" à s'animer... Toujours est-il que je gère cela comme je peux, et pas trop mal. Peut_être à cause de mes ressources insoupçonnées... Par un processus mental simple, je peux passer de cette dimensions à d'autres, du même monde : dans la seconde, le temps est arrêté, et la plupart des objets, maisons, etc sont identiques, comme en série ; quant à la dernière, c'est une espèce de monde flou sépia et blanc... Je ne sais pas lequel des trois "plans" est le plus réél, s'il y en a un. En tout cas, Skinner et Scully peuvent faire de même, pour la bonne raison que nous sommes tous trois des extra-terrestres, oui monsieur, des vrais (quelle meilleure couverture qu'une série sur les méchants E.T. ?).
J'habite dans l'appart que j'occupe réellement, mais en colloc avec trois filles (que je connais / ai connu aussi IRL). Quand une insoutenable lumière blanche, accompagnée d'un vent violent et étrange qui tire le bas des fenêtres vers l'extérieur, sans les casser (la fenêtre étant fermée), bref, quand tout cela déferle dans la chambre, elles y sont toutes les trois, moi dans la salle de jeux videos -épargnée tant qu'on garde la porte close ND : je n'accepterai aucune critique des Dénonciateurs de Stéréotypes Onirico-Sexistes, ces trois nanas là ne sont vraiment pas fans d'ordis. Après quelques minutes, me doutant bien que c'est moi qu'ils "veulent", et que mes collocataires doivent être un chouïa affolées, je sors de mon refuge et les trouve blotties, à parler de vie, de mort, du môme qu'elle voudrait voir naitre pour la troisième Vade Retro Dénonciateur des Stéréotypes etc, j'ai une très bonne explication. Je tente brêvement de les rassurer, et entame la communication avec mes congénères, histoire de résoudre le problème... Effectivemment, ils sont là pour moi : je suis inculpé de plusieurs crimes, dont, principalement "affection pour la race esclave/sujet d'étude" (la nuance n'est pas très claire).
Ce qui n'est pas faux, en témoigne mes dernières pensées concernant les lésions cérébrales générées par l'effacement de la mémoire de mes trois compagnes d'appart', et le moyen de l'éviter...
Ensuite, mon vrai colloc me réveille vilement avant le procès, alors faut inventer la fin, ou accepter celle-ci.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Moriar le janvier 01, 2009, 21:49:42 pm
Ils ont Internet aux urgences psy ? O_o
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 02, 2009, 04:22:06 am
C'est bien la peine que je raconte que les moins thrash, je suis démasquée malgré tout. Damn !
Titre: La balle qui rebondit (après j'arrête de monologuer ici, que les autres bossent)
Posté par: mélophage le janvier 02, 2009, 11:54:57 am
Je viens de lire les premières pages du topic... Et j'ai une question de curiosité pour ceux d'entre vous qui rêvent qu'ils se réveillent, mais continuent à rêver : ça vous est arrivé de vous dire "Je suis sorti(e) du rêve, mais je ne suis pas réveillé(e)... Comme je ne suis plus dans le rêve, si je meurs, je meurs rééllement, et je peux rester coincé(e) ici pour toujours" (ou des trucs approchant)?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 02, 2009, 12:42:20 pm
Citer
"Je suis sorti(e) du rêve, mais je ne suis pas réveillé(e)... Comme je ne suis plus dans le rêve, si je meurs, je meurs rééllement, et je peux rester coincé(e) ici pour toujours"
=> pas exactement. Comme trucs approchants :

Quand j'étais petit et en cas de cauchemards, à la fin je rêvais que j'avais un bouton électronique dans la main gauche. Il suffisait d'appuyer dessus pour quitter le cauchemard en cas d'urgence. Et ça marchait. J'essayais de repousser le moment fatidique, mais quand ça devenait trop flippant j'appuyai, et je me réveillais. Cela a du m'arriver sur une demi-douzaine de rêves différents. Après, quand j'étais ado, les boutons n'étaient plus électroniques , pas au même endroit, et étaient bien réels. ;)


L'expérience la plus curieuse que j'ai eu, c'était lors d'une sieste. Peut-être ai-je eu une montée de fièvre brutale mais je ne le saurais sans doute jamais. J'ai rêvé que j'essayais de m'endormir , pour cette même sieste et dans le même lit, mais qu' il y avait un blème : mon cerveau flottait (genre ivresse) jusqu'à sortir de mon corps en lévitant très lentement en direction du plafond. J'avais la sensation d'un glaçon dans un verre qui remonte à la surface:

Puis tout mon corps est allé vers le plafond, a regardé mon vrai corps qui dormait, puis l'a réintégré, et je me suis réveillé toujours dans le même lit. Une vraie expérience paranormale, mais rêvée. Je n'étais pas alcoolisé, et je ne prend jamais de drogues. Par contre j'ai eu la sensation très nette que si je ne réintégrais pas le corps rapidement, mon cerveau pouvait dériver je ne sais-où.
2 LIVRES de SF de Philip.K.DICK traitent exactement de tes 2 questions :

1) "le Dieu venu du Centaure" : où le héros sous l'emprise d'une drogue E.T. rêve qu'il se réveille, mais n'est pas sorti du rêve : il est donc coincé dans des cascades de rêves.
2) "Ubick" : là le risque est véritablement mortel. On ne sait pas si on rêve ou si c'est le purgatoire.

(3) ("l'Oeil dans le Ciel" est marrant aussi et est intéressant pour les rôlistes. C'était comme le film Excitenz mais bien avant.)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 02, 2009, 15:34:46 pm
Je viens de lire les premières pages du topic... Et j'ai une question de curiosité pour ceux d'entre vous qui rêvent qu'ils se réveillent, mais continuent à rêver : ça vous est arrivé de vous dire "Je suis sorti(e) du rêve, mais je ne suis pas réveillé(e)... Comme je ne suis plus dans le rêve, si je meurs, je meurs rééllement, et je peux rester coincé(e) ici pour toujours" (ou des trucs approchant)?

Non... En revanche, j'ai déjà eu des raisonnements bizarres, genre "Hmm... Je sais que je suis dans un rêve, mais... Comment ça marche, déjà, le rapport entre rêve et réalité? Je crois bien qu'il y a des interactions... Alors, il faut que je prenne le temps de faire certains trucs dans ce rêve (comme ouvrir telle porte), sinon, je ne pourrai jamais ouvrir la porte une fois revenu dans la réalité..." :suspect:

Allez, mon rêve de cette nuit (il y avait des Opaliens dedans... je commence à craindre pour ma santé mentale):

Je suis dans le salon de ma grand-mère maternelle. Il y a mon père qui est couché sur un lit, il a l'air mal en point (IRL, mon père a cassé sa pipe quand j'avais 20 ans). Il y a aussi d'autres gens, leurs identités sont indistinctes. La barbe de mon père a poussé, elle est hirsute. Il essaie de me parler, mais il n'émet que des borborygmes: ça doit être son cancer de la gorge. Au bout d'un moment, je comprends qu'il voudrait que je le rase.
Bizarrement, je suis très ému. Je lui dis que s'il n'a plus de barbe, j'aurai l'impression qu'il n'est plus mon père. Il pleure un peu, mais finalement, on se met d'accord sur un compromis: je ne le raserai pas, mais j'accomplirai une mission qu'il va me confier.

Après, je suis dans le salon de ma grand-mère paternelle cette fois. On est plusieurs, assis sur le sol, au milieu des chaises. On est en train de jouer avec plein de petits trucs, comme si on était tous bébés. A certains moments, on range certains des petits objets qu'on manipule. Donc, il semblerait qu'il y a une tâche à accomplir, mais on prend notre temps. Il y a Mélophage qui ne comprend rien et s'échine à rassembler de petits bouts de métal allongés, qui à mon avis ne servent à rien (désolé, Claire). Pour lui faire plaisir, j'en ramasse quand même un et je lui tends. Finalement, on a tout rangé. On part, sous la neige.

On arrive dans un grand bâtiment, et là je comprends ce qu'on a rassemblé: c'est le matériel d'un immense jeu de plateau, qu'on commence à installer. Ca a l'air d'une sorte de Civilisation puissance 10: le plateau est énorme, il s'étend sur plusieurs salles. On joue, il y a plein de monde. Le joueur qui fait Rome (je ne sais pas qui c'est) finit par conquérir lhégémonie, il a une armée de dingue, on n'a plus aucune chance. Mais il jette 3 D6 et obtient 19 (je passe du temps à essayer de calculer la probabilité de ce résultat): le jeu bascule, on a une chance maintenant! Une énorme offensive collective se monte contre lui, plus ou moins dirigée par le Zakhan. Au bout d'un moment, un mec se ramène et je sais que c'est Darkevil (IRL, je ne le connais pas): il fait des grandes phrases pour dire "Jeunes présomptueux, jamais vous ne viendrez à bout de Rome sans...? (là, il mentionne un truc assez pointu, que je ne connais pas)". Mais le Zakhan, qui est de train de mettre la dernière main à notre attaque collective et a l'air surexcité répond: "Mais non, mais non, on s'en fout de ton truc, ça passe, ça passe!". Et on attaque!

Et là, avec le genre de transitions des rêves, ce n'est plus un jdp, on est en train d'attaquer Rome pour de bon! Elle est immenser, pas du tout à taille humaine, elle a l'air d'avoir été conçue par Druillet... On porte un immense bélier: deux charges et les portes s'écroulent! On se rue à l'intérieur, et là, il semblerait qu'on a des super-pouvoirs, parce qu'on est tous en train de faire des bonds de géant ou de voler! Rome est magnifique, il y a plein de détails incroyables, et de nombreuses têtes d'animaux sculptées, des lions, des béliers...
J'exulte, je n'arrête pas de hurler: "Merde, on est train de mettre Rome à sac! On est en train de mettre Rome à sac!".
Je me dis qu'Alaric doit être là, je me demande si je vais le voir.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 02, 2009, 16:20:02 pm
La partie du rêve sur le jeu et sur Rome est extraordinaire !
Tu sais qu'il y a eu un tremblement de terre à Rome cette nuit ?!







Bon ce n'est pas vrai, (en tout cas ce n'est pas encore officiel...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 03, 2009, 00:05:29 am
Sois pas désolé Merri, j'ai dû entrer dans ton rêve pour réaliser un de mes plans machiavéliques... Ou alors pour tenter d'en ramener des objets, je fais souvent ça (le résultat est très frustrant...), vu que j'adore les bouts de métal...

Sinon c'est drôle, j'ai déjà vu mon corps d'en haut aussi (mais je voyais de l'extérieur mon "ectoplasme" qui regardait mon corps physique). Ca doit être hum flippant dans les cauchemars, les intéractions type "je dois ouvrir cette porte"...

Tiens un autre truc onirique bizarre : à 17 ans grosso modo, trainée par ma mère en vacances, je dors tranquillement dans le grenier (j'adore le grenier de cette baraque), je l'entends m'appeler, me réveille : je suis atrocement fatiguée, impossible de garder les yeux ouverts, difficile de bouger... Je les ferme, et continue à voir : sauf que des ombres humanoïdes glissent vers le lit, lentement... Morte de peur, je rouvre les yeux, même état... Je ne peux pas résister longtemps, les ferme encore : les ombres s'approchent, glissent jusqu'à moi (elles suivent les reliefs de la pièce), me saisissent et commencent à me trainer ; dès que j'ouvre les yeux, je suis dans mon lit, mais quand je les referme, je me trouve là où elles me trainaient quand je les ai ouverts ; en fond, j'entends ma mère m'engueuler. Au final, avant le réveil véritable, les ombres m'avaient trainée jusqu'au bas de l'escalier.
Et, surtout, quand je suis descendue, ma mère m'a effectivemment bien enguirlandée : ça faisait 1/2 h qu'elle m'appelait pour le repas.

Déjà eu de telles expériences ?

PS : j'suis là pour ramasser des bouts qui servent à rien, ok, mais pour prendre Rome j'y suis aussi ? Parce que bon, c'est la meilleure part.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 03, 2009, 15:11:58 pm
Citer
Et, surtout, quand je suis descendue, ma mère m'a effectivemment bien enguirlandée : ça faisait 1/2 h qu'elle m'appelait pour le repas.

Déjà eu de telles expériences ?

=> Oh oui mais ça doit remonter à très très loin.  ;D
Sinon ton histoire fait penser à du somnambulisme, avec rêve associé. Etrange le coup des ombres. Je n'ai jamais expérimenté ça.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 04, 2009, 01:18:39 am

Déjà eu de telles expériences ?


Moi il m'arrive souvent un truc quand je m'assoupit, genre sur le canap l'aprem, u quand je fais une grasse mat, jamais durant la nuit...
En fait je crois que je dois être consciente de l'état de vulnérabilité dans lequel je tombe à ce moment là.

Je dois avoir les yeux ouvert  ou mi clos parce que je vois ce que je serais sencé voir si j'avais gardé mes yeux ouvert.

Sauf que j'entend des trucs, des craquements...et là je me dis: "y a quelqu'un qui est entré chez moi!!!! Vite faut que je me reveille!!! Vite!!! Mais c'est trés dur de bouger, des fois je bouge, je me leve, et je réalise que je dors encore et que je suis toujours sur ce canap et je flippe a mort car les bruits se rapprochent.


Parfois, toujours dans les cas se sieste ou de grasse mat, au lieu de s'entir l'endormissement venir paisiblement, je sens comme un immense vertige qui s'intensifie. Une angoisse monte aussi, j'ai des idées mystiques, je commence à croire que des fantômes sont là...mais attention..je ne dors pas encore, je suis trés consciente...
Puis je decide de me laisser aller dans l'endormissement et la les vertiges s'intensifient et deviennent comme des convultions, sauf que je convulse pas....c'est assez flippant comme sensation.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 04, 2009, 09:45:22 am
Citer
je me dis: "y a quelqu'un qui est entré chez moi!!!! Vite faut que je me reveille!!! Vite!!! Mais c'est trés dur de bouger,
=> j'ai rêvé 2 ou 3 fois exactement la même chose. L'intrusion, la clé dans la serrure, le danger se rapproche, mais l' impression de faiblesse musculaire totale => "clouer au lit".

Sur le sujet , si ce n'est pas déjà fait, il faut lire d'urgence l'excellent "La Maison de la sorcière" (The Dreams in the Witch-House), l'un des grands textes de H.P. Lovecraft. Il s'agit d'une nouvelle d'horreur fantastique de 40 pages éditée en français dans le recueil de nouvelles "Dans l'abîme du temps" chez Denoël. Je ne vous fait pas le résumé, ce serait gâcher le plaisir. Vraiment un de mes Lovecraft préférés.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Super babouin le janvier 04, 2009, 15:49:39 pm
Une des sensations que j'ai souvent lorsque je m'asosupis, surtout lorsque je suis dans un endroit inconnu ou que je me sens pas très bien moralement, c'est une distorsion des distances incroyable. Genre je "sens" physiquement que mes bras font 20m et mes jambes 3 cm. Parfois aussi j'ai l'impression de flotter au-dessus de moi-même (toujours disproportionné, et en général ridiculement petit), mais c'est plus rare.

Sinon j'ai fait un rêve super bizarre la semaine dernière, mais malheureusement je ne l'ai pas noté au réveil et je l'ai oublié. Ça m'énerve, parce que ça fait longtemps que je ne m'étais pas souvenu d'un long rêve

Sur le sujet , si ce n'est pas déjà fait, il faut lire d'urgence l'excellent "La Maison de la sorcière" (The Dreams in the Witch-House), l'un des grands textes de H.P. Lovecraft. Il s'agit d'une nouvelle d'horreur fantastique de 40 pages éditée en français dans le recueil de nouvelles "Dans l'abîme du temps" chez Denoël. Je ne vous fait pas le résumé, ce serait gâcher le plaisir. Vraiment un de mes Lovecraft préférés.

Pourquoi crois-tu que j'ai pris le cours de Topologie & Analyse?
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 05, 2009, 11:50:00 am
Une des sensations que j'ai souvent lorsque je m'asosupis, surtout lorsque je suis dans un endroit inconnu ou que je me sens pas très bien moralement, c'est une distorsion des distances incroyable. Genre je "sens" physiquement que mes bras font 20m et mes jambes 3 cm. Parfois aussi j'ai l'impression de flotter au-dessus de moi-même (toujours disproportionné, et en général ridiculement petit), mais c'est plus rare.
ça m'arrivait quand j'avais 15 ans, ça. j'étais réveillé, mais totalement incapable de bouger.
et j'avait l'impression que le toit (du grenier aménagé) était extrêmement loin, et que j'était minuscule.

parfois, c'est le contraire, je suis énorme, et j'ai l'impression qu'il suffit de lever le bras pour toucher le faîte (qui est à 5m), mais évidemment, pas moyen de bouger)

SB, tu devrais prendre de quoi écrire à coté de ton lit. c'est très drôle de relire une fois qu'on a oublié, ça fait ressortir des trucs, mais aussi se demander "c'est bien moi qui ai écris ça?" à cause du style littéraire qui parfois change (j'ai utilisé un mot que je ne connaissais pas, une fois)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 05, 2009, 13:11:08 pm

ça m'arrivait quand j'avais 15 ans, ça. j'étais réveillé, mais totalement incapable de bouger.
et j'avait l'impression que le toit (du grenier aménagé) était extrêmement loin, et que j'était minuscule.

parfois, c'est le contraire, je suis énorme, et j'ai l'impression qu'il suffit de lever le bras pour toucher le faîte (qui est à 5m), mais évidemment, pas moyen de bouger)

Ca ressemble à ce que'on appelle la paralysie hypnopompique, non? (et quand j'y pense, les trucs décrits par SB et Mando ressemblent bien à la paralysie hypnagogique...) Quel dommage que je puisse pas scanner vos troncs cérébraux... :twisted:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Doudou le janvier 05, 2009, 15:02:43 pm
Quel dommage que je puisse pas scanner vos troncs cérébraux... :twisted:

Ben t'as qu'à demander à Darkevil de te les prêter, il est bon seigneur...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 05, 2009, 15:13:28 pm
désolé, c'est privé, ces choses là!   :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le janvier 06, 2009, 00:31:39 am
Je rectifie; je suis bon saigneur!!! :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 06, 2009, 13:13:46 pm
Nouveau rêve d'il y a qurelques jours:

Moi, Seb et un de ses potes, on a eu une sorte d'accident, moi j'ai un genou cassé.

Je me retrouve en fauteuil roulant dans une maison de retraite!  :eek:  IRL je bosse come psy dans une maison de retraite. Résultat je sais comment ça se passe, le manque de personnel, les regles de sécurités drastiques, le manque de budget, qui mene à une maltraitance psychologique inévitable. (oubliez les infiltré et leur reportage coup de choc, c'est nul et totalement irrealiste. ils ne sont jamais allé dans une vrai maison de retraite ces mecs, c'est juste un moyen de se faire des tunes sur un reportage de merde et un sujet qui a été mal traité!)

Je me retrouve dons en fauteuil roulant...les années passent et je ne quitte pas mon fauteuil, je déprime, je sais que je sortirai pas et que je m'enfoncerai de plus en plus dans la démence.

Puis Seb me délivre, il m'aide à m'évader comme il l'a fait pour son pote.

On se retrouve à Aubervilliers, sauf que notre appart est magnifique, avec un grand balcon...mais trés vide. Par la fenetre je vois des superbes animations organisées pour les jeunes du quartier, j'aimerai bien y aller mais allez saavoir, je suis paralysée par a peur. Il y a des feu d'artifice, pleins de gens sont chez nous, a squatter devant notre grande fenetre pour regarder les feu d'artifices.

Je suis mortes de peur.

Seb me dit qu'il doit partir s'occuper de son pote qui s'est évadé également. Je lui supplie de rester car j'ai super peur, mais il part quand même.

Le lendemain mtin, Seb m'a dit qu'au milieu de la nuit je l'avais appellé.... :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 06, 2009, 19:41:11 pm
Mon rêve de cette nuit: pas génial, mais avec une fin bizarre:

Je suis à la fac, mais curieusement, ce n'est ni la Sorbonne, ni Jussieu, on dirait une fac un peu pourrie. Je suis assis sur un banc, et une nana s'approche de moi: elle est brune, maigre, pas très jolie. Elle me sourit et paraît me reconnaître, mais moi, elle me dit absolument rien.

Derrière elle, je vois s'approcher une autre nana, presque semblable, mais habillée différemment. La première l'aperçoit, paraît gênée, et va parler à d'autres filles sur ma gauche. Je comprends que ce sont des soeurs jumelles, et que la première voulait se faire passer pour la seconde.

Même manège: la deuxième fille paraît me reconnaître et me sourit. Je suis gêné, parce que d'habitude, j'oublie pas les gens. Je lui dis que je me souviens pas d'elle. Elle me répond: "Tu vois pas? L'Afghanistan... La Syrie...". Je me dis que j'ai dû participer à une manif avec elle. Je lui réponds que je fais pas mal de manifs, et que je me souviens pas de tout le monde...

Je commence à mieux la regarder: elle a l'air anorexique. Je suis fasciné par son poignet: un os est vraiment saillant, on a l'impression qu'il va percer la peau. De manière générale, son poignet a l'air cassé.
Maintenant, je me rends compte que sous ses vêtements, elle est entourée de vieilles bandelettes de lin, comme une momie. Sur les bandelettes, je lis mon nom, et les noms de gens que je connais.
Je comprends que c'est la Mort, je suis très angoissé.

(ensuite, je me suis réveillé, rendormi, et - je vous jure que c'est vrai - j'ai rêvé qu'on était tout Opale à faire une course de vélos en chambre  :suspect:)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le janvier 06, 2009, 20:21:52 pm
Rien que pour ça je suis heureux de pas être aller à la FAC  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 07, 2009, 00:49:42 am
Rien que pour éviter le vélo en chambre jsuis contente qu'on ait pas fusionné nos rêves.
Dis moi Mandoline, curiosité : ils ressemblent à / ont quels comportements et quelles volontés, "tes" fantômes ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 07, 2009, 18:13:41 pm
Ils existent et ça suffit pour me filer la trouille. C'est une angoisse, c'est pas suffisemment rationnel pour qu'ils aient un comportement ou une volonté...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 08, 2009, 01:14:49 am
Le petit dernier :
 
Suite à je ne sais trop quelle histoire meurent un certain nombre de types. Ca ne me gêne pas quant à la plupart, qui sont des "John Doe", des anonymes sans intérêt, mais d'autres portent des signes d'appartenance à Aztechnology (la corpo de Shadowrun). C'est beaucoup plus embêtant. Je ne sais pas vraiment si elle se trouve déjà au courant, mais des hasards troublants adviennent : par exemple, la découverte de trois petites araignées noires dans le canapé lit où, justement, nous sommes trois (moi même et deux autres nanas), alors même que les araignées sont censées avoir disparu, faute à la pollution. Par prudence, je décide de monter avec mon colloc dans ma mezzanine, qui tient également lieu de petite forteresse volante. Là, je retrouve T.. (un pote, avec qui il m'arrive de "partager" des rêves), qui est capable de générer des sortes d'insultes autodérisionnelles et graphiques (matériellement, ça ressemble à des plans façon "silent hill", avec des pièces sur deux rangées, la première "ouverte", les secondes verrouillées, des inscriptions moqueuses et diverses étant apposées au dessin des portes barrées). J'aime le concept, j'aimerais savoir où il a trouvé ça : ni une, ni d'eux, il m'emmêne sur la petite ile où il les a découvertes, et qui lui tient lieu de refuge. On dirait une minuscule ile tropicale en deux parties : d'un côté, des espèces de bâtiments, petits, évoquant des termitières, adjacents au "monde réél". De l'autre, le "corps" de l'île, ses palmiers, ses étrangetés -par exemple, un tronc creux où je peux entrer, en me transformant en lionne noire.
Bien que l'île soit plate et, logiquement, en pleine mer (sombre et de couleur indéfinissable), elle permet de voir du dessus quelques affaires de T.. : un grand château gonflable orange et jaune, et, à l'intérieur, deux immenses haches en mousse. Immenses, effectivemment, puisque l'une, posée en diagonale, dépasse du toit... Elle est d'ailleurs joliment ouvragée, par des signes abstraits, et sa double lame est d'une fort belle courbure. La seconde est plus sobre, mais autrement étrange : son manche, courbe, intègre un fauteil à bascule -en bois-, la lame tenant lieu d'ornement, de frontspice en quelque sorte. Je me prends à penser que ce doivent être des armes pour géants -oui, les géants font du GN.
Le temps que je m'émerveille de toutes ces belles choses, la marée monte, l'île est quasiment engloutie : à marée haute, elle se trouve sous la mer. J'ai pourtant envie de rester, mais finit par raisonnablement partir à la suite de T.., sur son insistance.
Et voilà, je ne me souviens pas trop de la fin (saloperies de flous).


Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 08, 2009, 09:46:51 am
classes les haches!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 08, 2009, 09:50:52 am
J'suis d'accord, mais j'pouvais pas les ramener, pas la place dans mon appart du monde de l'éveil ^^
Moche la vie, non ?
Mais demain j'y retourne !
(comment ça ce post sert à rien ?)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le janvier 14, 2009, 08:25:27 am
hayé j'en ai un!

et c'est qu'un remake des dents de la mer.  :eek:


donc cette nuit, je rêve (je me rappelle plus du tout de ce qu'il y avait avant) que je suis dans une cage anti-requin en train de matter des grands blancs qui nagent normalement autour, attaquent la cage, et gnapent l'appat (comme tout grand blanc normal en somme.)
Sauf que là je m'emmerdais grâve, trouvant ça stupidement banal comme je, je décide de rendre ça interessant , je lâche les bouteilles et le gilet et je garde que masque/palmes/tuba et sors de la cage au milieu d'une attaque pour faire du shark ride en bonne et due forme et là passe une ombre et là le rêve fait une élipse monumentale...
je me retrouve dans un hotel flottant dans le pacifique.
Et là, l'hotel se fait attaquer. Tout le monde parle de grand blanc bizarre, mais moi je sais qu'un grand blandc ne sera jamais assez grand et puissant pour faire ça. pour moi, c'est obligatoirement un mégalodon.

Donc je m'installe peinard dans l'hotel et à chaque fois que je vais quelque part, la zone se fait attaquer.
Mais je trouve tellement ça débile un mégalodon qui m'en veut que je fait un reset complet de mon rêve.
Et je me retrouve avant mon départ vers l'hotel, je suis avec un collègue et sa meuf (collègue avec qui j'ai absolument aucun lien particulier irl) et on découvre qu'on va tous les deux en vacances en même temps et qu'on prend tous les deux le même 380 dans le même aéroport qu'il me semble être Roissy dans mon rêve mais en version chelou (ya un cimetierre à avions dans un coin)

Déjà les vacances commencent mal: on cherche l'avion et donc on court littéralement au travers de tout l'aéroport, et déjà là dans les recoins perdus je ressens comme une menace sous jacente (je vois régulièrement une image sous-marine avec une ombre qui passe, ou un gros oeil noir qui sort de l'eau et observe)
après une course de folie on atteint l'avion, le contrôleur détruit mon billet et ma carte escapade "par accident" (il les déchire volontairement) mais me donne un truc qui me permet finalement d'embarquer sans pb.

Nouvelle éllipse j'arrive à l'hotel, mais j'ai une impression bizarre. mon collègue est là, mais je vois plus sa copine.
et lorsque j'arrive la chambre est pourrave et toute crade. l'hotel c'est un ensemble d'éléments sur pilotis, mais ya que l'accueil et quelques zones comunes qui sont au dessus du sol, tout le reste c'est du flottant.
Je vais à la piscine et là une voix off explique qu'un gamin de riche qui est là n'est pas au courant que tous ces mecs en combi et matos de plongée autour de la piscine sont là pour le protéger, sinon il n'irait pas se baigner.
l'un des mecs se tourne vers la caméra pour dire qu'il ne font ça en combi que lorsqu'ils sont à la piscine. En pleine mer ils font ça autrement.

Mais là encore, j'ai l'impression qu'un requin va se ramener et bequeter tout le monde.
et là ça part en couille, mon rêve tourne au film de requin débile et saute d'une vision de gens dans l'hotel en train de se faire attaquer par quelque chose sous le plancher et qui finalement se font attaquer par le mégalodon et béqueter.
ensuite je vois une vidée d'un gars en caravane tracté par une voile sur un lac gelé qui tombe dans un trou dans la glace, se fait tracter sous l'eau puis ressort et quand il ressort le mégalodon le becquete.

Puis une scène avec le plongeur de tout à l'heure (qui ressemble un peu au barbu du film "les dents de la mer 1") dans un couloir de l'hotel qui se bat avec le mégalodon puis se fait becqueter
retour sur moi: je sais qu'il faut pas aller dans l'eau donc je suis tranquille sur la plage à bronzer pendant que les autres crevent sur l'eau. Aucun remord pour avoir fait ça, d'ailleurs.
nouvelle éllipse sur le lac gelé => nouvelle variante de la scène précédente: le mec n'a plus de caravane mais un ulm... même fin.
retour sur moi: dans la cuisine de ma chambre, je me coupe mais fait bien gzaffe à ce que pas une goute n'atteigne le sol... d'ailleurs un zoom sur le sol de la chambre dhotel me révele qu'il estr immonde tellement il est crade.
-ellipse-
Je me vois sur un ponton de l'hotel quand à l'autre bout du ponton une gamine (je lui donne le visage de la gamine trop gatée de machin et la chocolaterie de tim burton) se met a hurler et fonce vers moi avec les planches derrière elle qui explosent les unes après les autres.
Je vois ça venir, j'évite le milieu des planches et continu tranquillement ma marche vers l'autre bout du ponton parfaitement conscient qu'un mégalodon est en train de trquer une gamine à quoi... 30 cm de moi?
pire, je conseille plutot à la gamine une direction vers un endroit où je vais pas parce que j'avais envi d'aller prendre mon repas peinard sans être dérangé. là, toujours rien à foutre des humains qui crèvent sous mes yeux.


nouvelle elipse: un bord de torrent, des indiens comme dans les films de cowboy qui chassent
les parents ont remarqué un truc bizarre dans la flotte. Le gosse, lui, surveille des cannes à peche et en voit une bouger et se précipite donc dessus.
le requin tire dessus et commence a attirer le gosse dans la flotte.
J'arrive, je tire le gosse hors de la flotte, le requin lâche la canne quand il sent qu'il gagne pas.
le gosse tombe sur une peau de bête que je sais être couverte de sang... de moi (d'ailleurs toutes les images commencent a avoir du sang de moi,d essus)
je balance la peau dans la flotte, le requin s'éclate dessus.

ellipse: de nouveau moi, dans la cage anti-requin, les requin qui s'exitent sur la cage. une ombre ... en dessous de moi.
seule pensée: pfff la cage va être broyée et en plus je m'emmerde.
je lâche donc bouteilles et gilet et je sors de ma cage pour me coller à un requin. l'ombre se rapproche, et je me rend compte que je suis à l'abri, je suis collé à un gosse du mégalodon.

et là le réveil sonne.  :eek:


je pense que là, c'était du bon!  :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 14, 2009, 10:04:59 am
Wow... C'est vachement plus barré que les dents de la mer en fait.
Si tu l'as enregistré, je veux bien que tu me le prêtes.

Ben euh sinon je vous informe que maintenant, quand on tue un perso "unique" à WoW, on le devient le temps qu'il respawne... Du coup, je suis devenue une nana, une tueuse, j'étais recherchée par 5 ou 6 joueurs, et pour le coup vachement contente d'avoir monté furtivité et disparition. Même que je les entendais dire qu'ils me voyaient pas (et évidemment j'étais directement mon perso, donc je me sentais très concernée). Ben euh voilà, on fait ce qu'on peut hein.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le janvier 14, 2009, 11:02:42 am
ouaip, bien barré le rêve. l'ennui c'est que j'ai pas eu le temps de le retranscrire aussi complètement que je le voulais (je devais me préparer pour le travail, toussa)


l'autre truc le plus bizarre avec ce rêve c'est qu'après reset à chaque fois que j'allais quelque part le requin apparaissait et becquetait quelqu'un mais moi j'étais juste présent et jamais menacé (à part sur la toute fin) et qu'en fait je regardais ça l'air complètement blazé et froid, genre le mec qu'est pas du tout concerné par ce qu'il se passe.


et en y repensant j'avais l'impression d'en avoir rien à foutre de ce qu'il se passait, sauf à la fin où j'avais une agréable sensation de liberté.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 14, 2009, 19:47:24 pm
T'étais ptêtre un requin-garou, ça colle aux faits !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le janvier 14, 2009, 19:55:34 pm
ou alors j'ai un frère jumeau qu'est devenu requin garou et qui me cherche et c'était un message de sa part :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 14, 2009, 22:22:03 pm
Rêve d'il y a quelque jours....

Je suis dans un train avec une bande de geek de 15/16ans... Je sais pas ce que je fou là mais c'est pas grave... Régulierement le prof des geeks entre et demande leur cri de guerre et leur leitmotiv...ils sèchent....je les aide a trouver une connerie du type: "geek toujours prêt!".

On doit faire un spectacle...on commence à bosser sur une sorte de playback de concert de rock avec fausse guitare et tout et tout. On se sent prêt, on se sent gagnant...or le temps qu'on aille sur scène on regarde les autres groupes... ils nous font des choré spectaculaire avec des costumes sensass, on commence a flipper.

Je me réveille dans ma chambre...le Zakhan chante a tue tête et écoute son Mp3. Je lui demande de couper le son et de me laisser dormir mais le ton monte et on s'engueule sérieux. Je lui dit que je vais me casser, rentrer chez mes parents...mais a ma plus grande surprise il s'en tape. Je sort de la pièce, bien forcée à mener mon ultimatum jusqu'au bout. Dans le salon, a ma plus grande surpris il y a le Gurvan. Et oui! J'avais oublié qu'il restait dormir. Je lui dit qu'il tombe bien, que je dois me casser mais que ce sera plus agréable de galérer dehors à deux.

Mais là il débarrasse la table et me dit "mais non moi je veux juste qu'on se fasse un tit jeu..."

Je désespère et retourne me coucher.

Je me réveille encore.....Le zakhan n'est pas là...une sorte d'insecte fait le tour de on lit de plus en plus rapidement. Je sens qu'un grand danger monte tandis que l'insecte siffle de plus en plus fort.....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 14, 2009, 22:37:34 pm
dis ma chère tu ne serais pas une femme tourmentée
ils sont curieux tes reves
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 14, 2009, 23:12:39 pm
Aaahh!! Ben voilà, un vrai bon rêve avec mise en abyme, comme j'en demandais y a 83 posts! Je savais bien que des gens en faisaient...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 14, 2009, 23:44:32 pm
Pas mal du tout tous ces rêves...

J'ai eu un rêve People il y a quelque temps, j'ai rêvé que j'étais dans mon ancienne chambre chez mes parents, et que Francis Cabrel était dans ma piaule, assis au piano. J'écrivais une chanson pour lui et il l'essayait ses paroles dessus. C'est tout.

Il y aurait bien une solution pour étudier nos rêves étranges. Chaque soir, les plus rêveurs d'entre nous hébergent chez eux au moins 3 membres "scientifiques" mais totalement inconnus du forum, qui veillent auprès du lit: petite pose d'électrodes pour l'ElectroEncephaloGramme + surveillance du rythme cardiaque. Une condition, venir avec son déguisement d'avatar.
A mon avis, c'est efficace, personne n'oserait s'endormir.
Quoique ... je suis pas sûr du succès populaire de l'entreprise.

Sinon, ayant le don de double vue après correction ophtalmique, je vous annonce mon prochain rêve : je vais essayer de rêver cette nuit que je poste mon rêve sur Opale dans Rêve de Geek. Advienne que pourra ...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le janvier 15, 2009, 09:51:23 am
j'ai rêvé que j'étais dans mon ancienne chambre chez mes parents, et que Francis Cabrel était dans ma piaule, assis au piano.

Dis-donc, tu t'en sors bien coco... Ca aurait pu être Richard Clayderman... Tu aurais lutté pour te réveiller, et au moment où tu pensais te réveiller, pouf, y'a André Rieu qui serait apparu avec son violon...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 15, 2009, 10:09:53 am
J?en ai fait un, mais je ne me souviens pas précisément de tout.

Je suis un noble genre 3 mousquetaires (comme mon ancien avatar, mais sans la perruque ^^) et je suis épris d?une fille de la même condition sociale (c?est pas une fille que je connais IRL, c?est juste une fille), mais son père ne veux pas. Du coup, il enferme la fille dans sa baraque.
Moi, romanesque comme pas un, j?entre par effraction pour la délivrer, et qu?on puisse s?enfuir loin mais quand j?arrive dans la pièce ou elle est enfermée, cette pièce est immense, et étrangement vide. J?aperçoit alors une servante qui galère à pousser les meubles contre les murs pour faire de la place, et ma douce qui est étrangement habillée à la garçonne (comme sophie marceau dans « la fille de d?artagnan), bien loin des robes auxquelles j?était habitué.
Elle me sors qu?on va s?enfuir, oui, mais à la pointe de l?épée, et qu?on va aller tuer je ne sait qui. Qu?elle s?est entrainée dur pour ça (d?où la nécessité de faire de la place dans la pièce), et qu?elle va me montrer. Elle dégaine alors une rapière (de nulle part, elle a pas de fourreau). Bon ok, je dégaine aussi. Elle en dégaine une autre. Punaise ! ok, j?en dégaine aussi une autre.
On commence à se fighter, et à un moment, j?attrape sa main, et en particulier son pouce. A ce moment, mon réveil sonne, et la sonnerie s?insère dans mon rêve sous la forme d?un craquement de son pouce sous l?action de la clé de pouce que je lui ai faite précédemment?

Et là, je me réveille, en ayant pleinement conscience que j?ai cassé le pouce de mon aimée?oups !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 19, 2009, 12:36:34 pm
Suite des rêves people :
cette nuit j'ai rêvé que je travaillais avec Valérie Lemercier pour un tournage. Elle avait peur de moi. Du coup le tournage se passait mal. Ce qui est marrant c'est qu' IRL je l'avait déjà croisé pour le boulot mais il y a 15 ans.

Mais je garde le meilleur pour la fin : je n'ai croisé aucun Opalien IRL mais j'ai rêvé que je me rendais au capitaine boum boum ou à un GN, je ne sais plus trop. J'arrive en avance et il n' y a que l'organisateur Opalien qui est là, et donc je vois pour la 1ère fois, et c'est :

suspens ...

et j'ai nommé , le grand, l'unique ...

 :twisted: Darkevil !!!

Seulement là, "il y a un GROS, un ENORME bug ":

 :eek: il fait 1m65, il a des cheveux blancs coiffés comme Andy Warrol et parle avec "oune terrible accent espagnole".

On discute 1mn en buvant un caoua. C'est tout. Fin du rêve.

(J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop, je ne suis pas maso  :face: )

Ce qui est amusant, c'est que hier soir pour m'endormir je lisais l'Appel de Chtulhu dernière édition, et le chapitre où Chtulhu nous contacte via des rêves atroces. Cette nuit Chtulhu a du fumbler grave !









Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 19, 2009, 14:09:37 pm
J?imagine parfaitement cthulu écrire sur le forum des Grands Anciens, rubrique « fumble » : cette nuit, j?ai envoyé un rêve à un gars, mais j?sais pas, j?devais pas être en forme, ça l?a fait rire et tout ses collègues avec lui, sauf un.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 19, 2009, 14:30:42 pm
Bien vu Grom !

M'enfin je rigole pas trop. Je ne sais toujours pas à quoi il ressemble, le Vrai Darkevil. Ni son métier. Si ça se trouve, il me traque, déguisé:

Un nouveau boulanger , et si c'était lui ?! => croissants empoisonnés, religieuses maudites ... 
En facteur ? : "Zignez-là le petit recommandé. Ne lisez pas. Danke. Désormais votre âme m'appartient."

Un nouveau bibliothécaire : "Ach décholé Mr, fotre carte indik que fous zavez emprunté 2000 dokuments non rendus depuis 3 ans. Les zintérets cumulés vont provoquer la saizie de tous fos biens."

C'est terrible, il peut prendre 1000 visages et me frapper n'importe quand !
Ma paranoïa est une punition suffisante en soit. Je suis maudit...



Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le janvier 19, 2009, 14:37:53 pm
Citer
M'enfin je rigole pas trop. Je ne sais toujours pas à quoi il ressemble, le Vrai Darkevil

C'est un mix entre le gros Albert et Dolph Lundgren
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 20, 2009, 21:54:41 pm
Nouveau rêve de cette nuit... avec tout opale dedans!

Je dois aller à ma partie de sombre. Or cette semaine, on a rendez vous dans un restaurant. Le voyage en métro est chaotique, je suis très angoissée et j'ai hâte d'arriver. Or je n'arrive pas à voir si le nom sur le papier c'est le nom de la rue ou de la station de métro. Or je croise le Navet qui me dit que tout le monde est déjà la bas et il me montre le chemin.

Allez savoir pourquoi on va chez le navet, qui vit dans un grand pavillon avec sa mère, son père et sa s?ur! Ils m'accueillent super gentiment....m'offre un canapé pour dormir....

Bon je me souviens plus trop mais en gros au milieu de la nuit je pars pour le resto mais les portes sont fermées. Je passe par la fenetre et me prend les pieds dans une barrière électrifiée. Une alarme sonne et toute la maisonnée est réveillée.

Il se trouve que la famille du Navet possède et gère... un bar à Légume. Et je vois le lendemain matin, la frangine du navet dormir à moitié à son comptoir. Je décide donc de la remplacer pour me faire pardonner.

Mais voila tit pas que le Zakhan arrive....grosse engueulade... il me vole mon porte monnaie et me plaque.

Pour me remonter le moral je décide d'aller dans une convention de jeu de rôle qui a lieu dans un appartement. Dans le couloir il y a une porte ou il y a écrit "pièce stargate" Je descend...c'est une petite pièce...rien de bien intéressant... je décide de remonter et de faire un tour ailleurs.

Pendant ce temps la piscine et la piste de danse de remplissent (et ouep!) Je suis dans des gradins avec Rillette, Cici et pleins d'autres. Je raconte un super truc sur la carrière de Beyoncé...et quand je me retourne...je suis seule....je décide donc de chercher mes potes dans la convention. Un moment je croise le Gurvan..je lui saute dans les bras tellement je suis heureuse de voir quelqu'un que je connais, mais il disparait aussitôt. Je commence vraiment à me sentir abandonnée...je commence à paniquer et pleurer....Y a une nana qui danse comme une Beyoncé, en se trémoussant et je passe devant elle en me disant qu'il va lui arriver des malheurs.

En sortant.. toute aussi abandonnée et malheureuse...je vois une vielle blondasse qui gare sa bagnole rose devant la porte du garage de la convention et là je pense " A mais oui! Ils sont tous à la soirée stargate! Mais ça se passe dans l'escalier qui mène au garage...mais si l'accés au garage est bloquée...la porte de l'escalier aussi! (logique) Et là je fonce, ma hache à la main pour libérer tout le monde.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le janvier 20, 2009, 23:41:49 pm
Héhéhéhé...

Le Zakhan Noir (Maudit! Ton âme m'appartient!!!), n'est pas si loin que cela...
Je suis quelqu'un d'éminemment sympathique...

Tu as bien été contacté par Cthulhu dans un rêve atroce, mais tu crois que le cauchemar aurait du se produire dans le rêve...
Erreur, tout maitre des arcanes te dira que les horreurs se produisent au réveil...

Et pour avoir oser, me rêver en Andy Warrol (okay j'aime le coté déjanté du gars, m'enfin!) une tafiole blonde péroxydée, tu n'as pas fini de souffrir...

Ton agonie sera une lente jouissance qui perdurera une éternité... :twisted:
Bienvenue dans un monde d'ami pleins d'attentions! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le janvier 21, 2009, 13:54:07 pm
Mouif, tu nous promets tellement d'horreur et de souffrance qu'on s'y habitue à force... tu pourrais pas faire un truc vraiment horrible pour changer.... un câlin par exemple  :affraid:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 21, 2009, 14:50:00 pm
un petit reve curieux  que j'ai fait
je suis devenu sourd  et la seule personne sur la planete que j'arrivais a entendre c'etait mando????
 :face:
y a vraiment des reve curieux  parfois
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 21, 2009, 15:24:42 pm
Mais heuuuuu!!!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Super babouin le janvier 21, 2009, 15:41:09 pm
Il y a deux nuits j'ai fait un rêve complètement oublié, sauf un détail étrange qui m'est resté:

Mon prof de topo organisait une super fête. Genre dans une salle géante, avec de la super musique, un buffet géant, des filles, ect...
Mais le problème c'est qu'avant de rentrer il fallait prouver qu'on avait scrupuleusement pris en note son cours, et donc tous ceux qui s'était servi du poly restaient à la porte... Bizarre, non?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 21, 2009, 16:04:12 pm
c'est une méthode de motivation à l'assiduité assez novatrice! mais pourquoi pas :suspect:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 21, 2009, 18:36:38 pm
Mais heuuuuu!!!!!
mais ne t'inquiète pas mando je t'aime quand même
enfin si j'étais capable d'aimer évidement
 :roll: 
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 22, 2009, 19:59:58 pm
bon  un petit rêve  comme ça:
j'ai rêvé que je me tuais  en percutant un camion a un passage a niveau 
vous allez me dire ça arrive de rêver du boulot
mais la c'est lorsque je suis passer au passage a niveau de mes rêves  que ça devient curieux
donc  plus je m'approchais plus je pensais a mon rêve et plus  le rêve devenait réaliste ,j'avais chaud ,je transpirais
tellement que lorsque je suis arrivé dessus j'etais a 60 km/h au lieu de 160 km/h
tout en sueur  ,limite terrorisé.....
 
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le janvier 22, 2009, 20:15:40 pm
Zut! Encore raté!!! :suspect:

Ne t'inquiète pas Guizmo, l'angoisse d'un rêve perturbant ne devrait pas perdurer.
Et puis, tu ne dois pas mourir comme çà!

Selon mon livre, ce n'est pas comme çà que ta fin se produira. :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le janvier 23, 2009, 09:59:02 am
Citer
c'est lorsque je suis passer au passage a niveau de mes rêves

Le passage à niveau de tes rêves?  Whaouh, il ressemble à quoi?   Un feu rouge en rubis?   Des barrières rouges et blanches qui scintillent au firmament?  Des rails en peau de nuage?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 26, 2009, 04:38:19 am
1ere partie : Je  voyage entre plusieurs plans (via des espèces de portails qui ressemblent à des cercles remplis de liquide bleu vif et ondulant), ce qui créée de temps à autre des changements morphologiques... Au final, je me retrouve avec un(e) jeune sympathique, qui me fait des avances : je n'y répond pas, n'étant pas sûr qu'il s'agit d'une nana (look et voix androgynes...), et ne voulant pas sortir avec un mec ; j'estime que poser la question pourrait la/le vexer... Après quelques voyages interplanaires de plus, je me retrouve chez ma mère (petit village, maison labyrinthe). Me regardant bêtement dans le miroir de la salle de bains, j'assiste aux métamorphoses rapides de mon visage : alternent une dizaine d'apparences diverses, dont deux remarquables, à la fin : un joli minois roux à la joue marquée de trois belles traces de griffes, puis une tête, de jeune femme encore, la lèvre tuméfiée, deux marques de crocs au cou... Le souvenir m'en revient net : un vampire me trouve à son goût, damn ! Partons vite. Je sors et m'envole tranquillement, suivant la route vers les montagnes ; il n'est pas dupe, il me poursuit, il est brun, moustachu et moche ! Evidemment, il me rattrape (je hais tous leurs superpouvoirs), me mord la cuisse pendant que je tombe en le suppliant de me laisser tranquille. Je me réveille pour lui apprendre. Non mais !

2eme partie : Continuant ma carrière d'exploratrice planaire, je ramasse une demi-douzaine d'amateurs de voyages : on se retrouve perdus dans un plan dévasté, informe, sautons dans le premier portail qu'on trouve... Tiens, un désert ! Rapidement, on atteint une oasis... Enfin, un vestige d'oasis : 10 cm d'eau croupie, dans une grande cuvette sableuse, où l'on distingue nettement la marque de l'eau, auparavant très haute. Des sortes de bédouins vivent là (ils ressemblent aux Shrinns de premiers ages), pas l'air très heureux qu'on visite : ils acceptent finalement qu'un seul de nous reste, et je m'y colle. Il n'y a là que des hommes adultes, et jamais trop agés : je comprends rapidement qu'il s'agit d'une sorte de lieu sacré, la tribu est ailleurs. Rapidement, je vois de quoi il retourne : ils fouillent pour trouver les pièces d'une sorte de puzzle, apparement magique, important, et incomplet. En observant, je découvre (pratique les rêves, pour gonfler les chevilles) que ce qu'ils croient être les angles constitue en fait le milieu du puzzle, formant une croix... Je leur montre, ils me laissent tripoter, disloquer et reconstruire leur précieux assemblage. Il apparait que le puzzle est une espèce de plan du lieu. Et là je vois, je ne sais trop comment, une pile de fiches façon "fiches animaux" éducatives (vous savez, celles qui étaient avec certains chocolats, ou celles vendues par correspondance via les magazines), toutes portant sur le désert et la tribu. La lumière se fait : cette histoire d'artefacts est un complot colonialiste ! Vite, je les en informe, les pauvres. Du coup, rapidement, ils me laissent partir : je rejoins les autres, restés près d'ici, plantés sur une dune. Chose étrange, une forêt pousse dans le désert, à portée de vue : des conifères et des palmiers (ces derniers plutôt en bordure). Elle forme un anneau clairsemé, plus dense et beaucoup plus avancé à un endroit, presque en face de nous : on décide d'aller là bas, il faut donc que j'apprenne à voler à tout ce beau monde. Jamais facile... Heureusement, une potion de vitesse du vent alchimique a été concontée, qui permettra à ceux qui tombent de rattraper les autres, même à pied (sinon, c'est trop loin, on va bien plus vite en volant, cte question ! et l'air déplacé rafraichit un peu). On se prépare donc, je vais donner mon cours (pour les amateurs : deux pas rapides, bien rythmés, et un troisième se terminant par une poussée des jambes : ensuite, prendre de l'altitude en douceur, quelques secondes ; ce cap passé, on peut batifoler dans l'air à sa guise.) Sur ce, je me réveille vaguement... Vite, veux me rendormir : ça aurait sûrement fonctionner si mon ronfleur n'avait pas choisi ce moment pour s'allonger à mes côtés, et, rapidement, m'ôter tout espoir de sommeil (lui a bien dormi, en revanche....)
Ben, voilà.
J'sais pas ce qu'il y a dans la forêt. Mais j'reviendrai.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 26, 2009, 12:49:39 pm
Mélo, tes rêves sont toujours très bien - mais, euh, ils seraient encore mieux si tu faisais des paragraphes plutôt que ces gros pavés indigestes  :flower:

Bon, premier rêve dont je me souviens depuis un petit moment: nettement moins sympa que celui de mélophage, mais y avait quelques opaliens, alors je vous l'inflige.

Je marche dans les rues de Bruges, complètement enneigée. Y a personne (même pour Bruges), on dirait vraiment une ville fantôme (ouais ouais, même pour Bruges). Je vais chez ma mère (IRL, elle habite pas du tout à Bruges, hein...). Je me fais une réflexion sur la différence entre la neige belge et la neige française.

J'arrive chez ma mère, je vais dans ma chambre, il y a Calzone assis sur mon lit. On discute, il me tend un CD, en me précisant que j'ai pas à m'en faire parce que "tout le contenu a été extravidé avec Fence". Je me doute que Fence est un logiciel, mais à part ça... Je lui demanderais bien des explications, mais il me regarde déjà comme si j'étais un débile profond: je préfère hocher la tête d'un air sagace...

Je monte à l'étage, on n'est plus chez ma mère, mais chez ma grand-mère maternelle. Je vais dans sa chambre, et dans son lit, à la place de ma grand-mère, il y a le Zakhan. Ca ne m'étonne pas du tout. Je me dis que ce serait une bonne blague de le réveiller en lui faisant croire qu'il doit faire un Capitaine Boom, ce que je fais. Je m'en vais, en me disant qu'il va juste se rendormir et me maudire, mais quand je reviens, il est assis sur le lit, complètement décalqué, en train de faire un Capitaine Boom tout seul, mais persuadé qu'il y a une assistance (il a surement pris la bouteille de porto de ma grand-mère). Il a beau être bon, là, comme il est dans le coltard, il n'arrête pas de se gourer et de re-remplir son verre. Je le force à arrêter et le fais passer dans une autre pièce.

On est dans un bureau, avec un PC. Le Zakhan m'explique qu'il veut passer sur Opale, la raison étant qu'il attend des nouvelles de Mando, qui est en train de subir une opération du cerveau, suite à un grave problème neurologique. Bon, on se connecte - manifestement, Mando vient de se réveiller après l'opération, et bien entendu, le premier truc qu'elle fait, c'est de poster sur Opale pour donner des nouvelles. Elle va bien, tout le monde est super soulagé, surtout le Zakhan, et on envoie tous des messages sympas. Mais Mando, elle, est pas rassurée: elle voudrait que les gens lui posent plein de questions histoire de s'assurer que son cerveau fonctionne encore normalement (oui, oui, je sais ce que vous allez me dire...). En même temps, je vois un sprite, qui a l'air d'un croisement entre un chien et Pégase, traverser l'écran dans tous les sens. Je me dis que quelque chose merde sérieusement. Je redescends.

Dans la cuisine, il y a d'autres opaliens, je sais pas qui, et aussi le mec de ma cousine. Je lui dis que je voudrais lui montrer un DVD de The Mighy Boosh (une série anglaise un peu Monty Pythonesque). Je mets le DVD. Je ne connaissais pas le premier sketch: on voit un chanteur anglais bien naze se prendre plein de légumes dans la gueule: bof. Arrive un deuxième chanteur. Cette fois, qqn prépare un projectile dans un gros sac en papier. La caméra s'attarde sur le projectile qui s'avère être une tête de vache sectionnée - il y a plein de détails très gore, on voit même l'intérieur de la tête... Qqn fait remarquer que ce sketch est pas génial...

Mais le sac n'est plus dans la télé, il est dans la cuisine. Seulement, je suis un peu rassuré: ce n'est pas une vraie tête de vache, mais une tête en bois, de style indien.

Je la revois à la télé, mais ce n'est pas une tête de vache, en fait, mais une tête  d'éléphant (Ganesh?), rouge. Sur l'écran, elle tourne, lentement, sans s'arrêter. En-dessous, il y a un seul mot écrit: "Bientôt".
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le janvier 26, 2009, 13:54:39 pm
Citer
Je monte à l'étage, on n'est plus chez ma mère, mais chez ma grand-mère maternelle. Je vais dans sa chambre, et dans son lit, à la place de ma grand-mère, il y a le Zakhan.
Tiens, c'est marrant ; moi j'ai rêvé de toi habillé avec un capuchon rouge et tu avais du beurre et de la confiture dans ton panier...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le janvier 26, 2009, 15:48:52 pm
héhéhé ..
Réaliste ton rêve Merriman...

- Calzone en pervers qui t'attends sur ton lit
- Le Zakhan Noir en G.M.L (Grand Méchant Loup) qui s'abreuve pour faire passer ta grand-mère qu'il vient de boulotter.
- Même pour Mandoline, tu n'as rien omis... Hormis que l'opération n'aurait servie à rien et n'aurait pas pu réussir.
- Et pour l'épisode Monthy Pythonesque j'y vois une allusion à Dreyf... Surtout pour les DVD déjantés! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 26, 2009, 23:01:42 pm
Tiens, c'est marrant ; moi j'ai rêvé de toi habillé avec un capuchon rouge et tu avais du beurre et de la confiture dans ton panier...

- Le Zakhan Noir en G.M.L (Grand Méchant Loup) qui s'abreuve pour faire passer ta grand-mère qu'il vient de boulotter.

Mais... mais... mais...  :affraid:

Ne vous approchez pas de ma grand-mère!!!!! MONSTRES!!!!!

Et puis de toute manière, je suis sûr que du haut de ses 85 ans, elle peut encore envoyer le Zakhan au tapis d'un seul atémi bien placé...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le janvier 27, 2009, 00:16:20 am
Est-il utile de rappeler réellement la signification du conte du chaperon rouge, voir le loup, tout ça...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 27, 2009, 00:33:00 am
Mouarf, mouarf... Dans la version moralisée pour jeunes filles de Perrault, ptêtre, oui...

Mais chez les Grimm, moi je dis, ça parle d'autre chose, de plus obscur et intéressant...

Enfin, je vais pas développer mes idées sur les contes ici (quoique, dans un topic "rêves"...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 27, 2009, 00:34:48 am
et si vous  arrêtiez de fumer la moquette ?
c'est t'y pas une bonne idée ca?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le janvier 27, 2009, 00:37:17 am
Fais plutôt tourner le tapis afghan, Guigui...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 27, 2009, 00:39:06 am
il n'y a pas de tapis chez moi  j'ai des potes trop ............ salissant  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 27, 2009, 02:49:48 am
Ca peut rajouter aux effets secondaires de la fumette, Gui... Expérience intéressante, moi j'dis, je prendrai des notes si tu trouves des cobayes.
Sinon pour Merri : Je le trouve bien intéressant ton rêve moi, tout autant que le mien (que j'aime bien hein aussi).... Et pour les rêves "toujours" intéressants, si j'en ai pas posté de la semaine, c'est que quasi tous étaient chiants, voire chiants et pas racontables.
Ah et pour les paragraphes, euh, y'en a deux c'est bien non ? :p
Quoi, j'ai rien d'intéressant à dire, en fait ? Damn ! Démasquée !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Taho le janvier 27, 2009, 10:00:46 am
Cette nuit, j'ai discuté avec Barrack O'Bama, il faisait partie du jury de Démiurges en herbe (le concours de création de JdR de l'association Forgesonges) et il m'a parlé de mon jeu, alors que je n'ai pas participé au concours, je fais partie du jury. Il m'a dit qu'il avait beaucoup aimé, alors que j'en était moi-même très mécontent, visiblement...  :roll:

Ca c'était avant qu'un de mes potes débarque avec des potes pouilleux qui se mouchaient sur du pain pour se faire des tartines...  :S
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 31, 2009, 02:22:26 am
Ha faudra que j'essaie les tartines à la mouche...


Bon ben sinon j'ai vaguement sauvé le monde, mais mal.

J'étais un héros ayant le choix entre trois pouvoirs pour se faire, dont je ne connaissais que l'icone (fin, un symbole quoi)... J'ai choisi celui avec une espèce d'ourson blanc ou bébé phoque, j'sais plus. Et rapidement, j'ai compris que l'un des pouvoirs permettait d'accroitre ma puissance très surhumainement, l'autre était plutôt mental, magique...
Le mien protégeait les gens, ce qui était bien gentil mais ne servait à rien. En gros, le karma faisait qu'ils morflaient moins dans la grande lutte du bien et mal, qu'ils pouvaient se planquer plus longtemps... Mais du coup la Destruction a gagné.

Alors bon, avec mon bel ossuaire (mon sale hétéro, mon mec quoi, doté d'un physique tout neuf pour l'occase) , qui se trouve être le maitre-roi-président de la France, bref, avec lui, on prend des mesures : le peuple entier va être enfermé dans une sorte d'abri antiatomique, où l'on entre par une sorte de gros monticule rouge chromé, en forme de poire boudinée, et qui peut accueillir 300 000 Personnes. Dans le rêve, c'est 5 fois la population française, donc tout va bien.
A l'intérieur, ça ressemble à un grand immeuble. Mon hétéro est président, mais sans le personnel, on est donc juste tous les deux, à glander dans un bureau moquetté.
Du coup faut faire du porte à porte pour voir comment on s'organise et pour thermométrer l'enthousiasme du peuple ;  le truc chouette, c'est qu'on tombe très vite sur une petite rousse svelte et énergique coiffée à la garçonne, cheveux et yeux lumineux -yeux bleus, cliché oblige. Subermergée d'enthousiasme, elle court partout, tape aux portes, explique que chez elle on peut tenir réunion puisque c'est une colloc à 4, avec plein de pièces, réussissant haut la main les jets de charisme...
Du coup j'ai dû me dire que y'avait plus besoin de moi pour sauver le monde, j'me suis réveillée.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 31, 2009, 08:31:13 am
Et pof, quelques heures de sommeil, une variante du même ! Le principe se précise...
Je "gère" un petit village sur la plage, style cases et toits de chaume, alentours vagues. Gérer, ici, c'est répartir des événements et les affects qu'ils provoquent, voire de purs affects ; chaque individu en possède 3, leur résistance étant variable, leur réaction aussi : l'agressivité, le défensif (aboutissant à un état sociopathe, une psychologie "murée"), la souffrance pure et simple.
Quelque chose est infiltré, qui se rapproche de the Thing de Carpenter, au sens où sa nature précise est inconnue, qu'elle se répand, et qu'elle est étrangère à toute humanité.

De mon côté, c'est comme si, chaque seconde, je tirais une sorte de "carte" déterminant une crasse, une saloperie qui rongera l'esprit de quelqu'un ; je choisis à qui l'attribuer, ou quel type d'épreuve quelqu'un devra subir, sachant que, passé un certain stade, les individus sont gagnés à la Chose. Ceux réagissant par souffrance semblent particuliérement vulnérables, anéantis facilement.
J'assiste au cours du rêve à la prise de conscience, l'usure et le retournement d'un homme (un quarantenaire quelconque, rondelet et chauve) ; le fait de se rendre compte que la Chose se répand, qu'elle en a contaminé d'autres, ici même, et que ceux-ci soient à l'origine de ce qu'il subit, joue pour beaucoup dans sa chute.

A la fin, tout le monde est en extérieur, une petite centaine de personnes... Les plus proches de la rupture tentent de trouver de l'aide, une nana entourée de foule (assez jeune, potelée), crie que sa solitude lui est insupportable, qu'il faut des gens pour la toucher ;le sens en est explicitement sexuel, accompagnée d'une image de cuni sur pyramide humaine (plutôt gros tas humain), la tête du "cuniteur" ayant tendance à être secouée de spasmes comme celle de certains monstres des Silent Hill et personnages de Jacob's Ladder.
Le plus marquant dans tout ça étant l'impression d'irréversible, d'invasion pouvant à peine être endiguée, ralentie, mais triomphante à terme, et à terme assez court ; et de pensée "morte", froide, complétement non-humaine.

En même temps je leur avais dit de se réfugier dans la grosse poire rouge...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le janvier 31, 2009, 14:59:10 pm
Ah oui Jacob's Ladder, très bon ce film, un des meilleurs rôles de Makaulay Culkin même...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 31, 2009, 18:48:44 pm
Si seulement z'avaient trouvé une vraie fin... Mais j'ai adoré ceci dit, j'veux que eux, ils adaptent Silent Hill (au lieu de l'autre crétin qui l'a fait). Makaulay Culkin c'est le héros jsuppose ?
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Bastet le février 01, 2009, 16:34:45 pm
Si seulement z'avaient trouvé une vraie fin... Mais j'ai adoré ceci dit, j'veux que eux, ils adaptent Silent Hill (au lieu de l'autre crétin qui l'a fait). Makaulay Culkin c'est le héros jsuppose ?

Même pas, l'acteur principal c'est Tim Robbins.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Meyrink le février 02, 2009, 14:27:50 pm




J'assiste au cours du rêve à la prise de conscience, l'usure et le retournement d'un homme (un quarantenaire quelconque, rondelet et chauve) ; le fait de se rendre compte que la Chose se répand, qu'elle en a contaminé d'autres, ici même, et que ceux-ci soient à l'origine de ce qu'il subit, joue pour beaucoup dans sa chute.

J'ai un vague souvenir d'un reve semblable, où le monsieur en question sombre dans le cynisme - mais sans Chose.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 09, 2009, 16:08:09 pm
Je suis la mère trentenaire d'une gamine de 3 à 5 ans, avec un mari chauve en prime. Il y a un autre homme dans l'appartemment, qui ressemble d'ailleurs au mari. J'habite mon appartemment actuel, lequel se trouve dans le "village de mon enfance".
Alors qu'il se trouve dans la petite chambre (ma fille et moi sommes dans la grande), je remarque une demi douzaine de cicatrices profondes, mais refermées, sur mes poignets (cicatrices que je voyais déjà en tant que spectateur, le point de vue du rêve n'étant pas subjectif, mais que le moi personnage découvre) ; l'évidence s'impose : l'homme m'a fait ça, c'est un tueur sadique, je dois nous en protéger ; en plus, il a dû voir le cadavre de l'autre, dans la petite chambre... L'origine de ce cadavre ci ? Mystère.
J'attends donc, toute nerfs, la sortie du tueur dans le couloir ; ce dernier a la bonne idée d'avancer d'abord son journal -il le tient ouvert, comme pour le lire, ce qui m'aide à anticiper et à rester cachée ; lorsqu'il pointe la tête, je le frappe au moyen d'un objet contondant, petit et lourd, qui lui fait un trou de quelques cm de diamètre dans le crane. Un trou profond, ouvert sur la cervelle. Je le traine sur l'autre cadavre, au fond de la pièce : ma fille dort, je ne veux pas qu'elle voie quoi que ce soit.
Dans la foulée, j'entre dans un univers parrallèle, de nature plus ou moins onirique, et que je peux "shifter" en inclinant trois figures de bois (le monde entier vacille alors) ; dans un champ sans culture, de terre sombre, entouré de montagnes rocailleuses - le tout est presque désertique- je tue la grand-mère du tueur, qui l'a éduqué et traumatisé, donc, c'est évident, voué au crime...
Puis je vais chercher mon mari, à la sortie du village, près de la distillerie. Je lui explique la situation, qu'il y a deux cadavres, que les flics risquent de me chercher ; on remonte la rue, une voiture de police déboule : heureusement, nous sommes à côté d'un raccourci, nous l'empruntons.
A quelques mètres de chez moi, une policière m'arrête et me menotte : trentenaire elle aussi, rousse, assez ronde, sympathique. Elle semble compatissante, compréhensive en tout cas, ce qui m'étonne assez : j'ai tué deux hommes, et personne ne peut savoir dans quelles circonstances (le fait que la police soit au courant des meurtres ne m'étonne pas). D'une voix faible, timide, je lui demande si elle peut "faire en sorte que ma fille ne me voie pas comme ça", et elle m'assure qu'elle sera épargnée (mon mari peut aller chercher mes affaires, s'occuper d'elle). Et ajoute que "ce n'est pas juste".
Interloquée, je la laisse poursuivre, et elle parle de "l'article 493 du code civil qui stipule que, si un proche meurt pour avoir passé la nuit dans une habitation trop délurée pour son age, l'habitant est responsable". Sa sympathie s'explique soudain : ma grand-mère est morte, dans l'appartemment, voilà quelques semaines (dans mon rêve, hein).
Là dessus, je ne tarde pas à me réveiller, ne sachant toujours pas si, dans l'affaire, je suis au final la pauvrevictime ou le viltueur (ce "retournement final" ayant déjà eu lieu dans mes rêves -le meurtre, pas l'incertitude).
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 09, 2009, 16:44:31 pm
t'as un de ces débits, c'est impressionnant!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 09, 2009, 17:37:02 pm
Je profite du forum pour reprendre l'habitude de noter mes rêves un peu intéressants, en fait. Sauf ceux que je censure, héhé (qu'est ce que ça serait si je les mettais aussi...). Il est très très rare que je me souvienne pas de mes rêves, ça va vite du coup. J'ai droit à une médaille (ou un blame, ou un knout) pour t'avoir impressionanté ?

Catégorie question à la con : ça vous est déjà arrivé d'avoir un personnage de rêve (voire un rêve) qui vous demande des comptes ?
J'me pose la question, parce que ado, j'ai été attaquée, tabassée et presque tuée (elle a changé d'avis au final) par une fille qui, rêvée par moi, voulait que je subisse autant de souffrances qu'elle (mes rêves étaient glauques à l'époque, donc sa "vie" aussi).
Voilà, en plus si vous répondez je monopoliserai un peu moins le topic, et ça serait cool, tout ça.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le février 09, 2009, 18:09:18 pm
Sûr ces rêves sont assez inclassables. Quantité et qualité sont au rendez-vous.
Pour ta question :
Citer
ça vous est déjà arrivé d'avoir un personnage de rêve (voire un rêve) qui vous demande des comptes ?
il m'est arrivé 2 ou 3 fois de rêver que je devais chercher en urgence quelques papiers demandés par mon expert comptable .
Sinon, dans le sens où tu l'entendais: ma réponse est non , et pas de rêves violents généralement.

(@Mélophage, tu n'as pas du zieuter le topic sur les jeux vidéo ces dernères semaines : je crois que j'ai retrouvé la trace de ton jeu sur le phénix...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 10, 2009, 10:08:09 am
Non, mes personnages de rêve ne se sont jamais retournés contre moi

Cette nuit, j?en ai fait un long, à base de vampire. Je ne me souviens malheureusement que de la fin, qui est en deux parties.

Dans un couloir, une vue à la « doom », je suis un vampire, adulte et sur de moi.
Un vieux bonhomme armé de deux ciseaux à bois essaie de m?attaquer. Je lui plante un de ses ciseaux dans la gorge et la tête, et regarde sa tête devenir peu à peu une tête de mort vivant, tandis qu?il bouge toujours (genre épée vorpale). Quand il a vraiment une sale tête, j?enlève le ciseau et lui fait « bienvenu dans le jeu ! » ou un truc du genre.

Autre situation, je suis moi, mais enfant. J?entre dans la chambre de mes frangins (une chambre mansardée peinte en blanc ou bizarrement, il n?y a que deux lits, alors qu?on est 4). J?avance dans la chambre, et voit qu?il y a deux frangins planqués sous la grande peau d?ours blanc au sol (c?est facile, il y a deux gros bourrelets ^^). Mon père entre dans la pièce pour nous réveiller, alors vite ! je me planque derrière une armoire qui est au milieu de la pièce (et dans laquelle est caché mon frère aîné, enfant lui aussi. Je voit ses yeux par la porte entrebaillée).
Mon père se dirige vers un lit, ou un de mes frangins est sous les couvertures. Il essaie de le réveiller avec quelques mots doux, mais mon frangin refuse de sortir de sous la couette. Mon père va alors à l?autre lit, ou il y a un autre frangin. Quand mon père se déplace dans la pièce, mon frère dans l?armoire fait tourner celle ci pour surveiller mon père (c?est vraiment ridicule niveau dissimulation, mais il ne voit rien) et moi je tourne de manière à rester caché derrière.
Mon père, toujours très calmement essaie de réveiller mon autre frère. Pendant ce temps, je me faufile, et sort de la pièce. Là, mon frère (dans le premier lit) me rejoint, et me dit qu?on a eu chaud. Et là, je comprends : nous sommes des enfants vampires, et si nous nous étions levés, il nous aurait fait prendre un petit déjeuner ! du lait, du pain, beurk !

Au moment ou je sais que le premier vampire (avec les ciseaux à bois) va se ramener, mon réveil sonne. Très frustrant?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le février 10, 2009, 10:32:24 am
Hier soir, j'ai fait un rêve comme j'en avais jamais fait... durée du rêve environ 40 secondes.


en gros voilà le rêve: caméra placée au niveau de ce qui me sert de table de nuit. centrée sur une forme en train de dormir. C'est pas dur de deviner qui: c'est moi.
la piece est la copie conforme de ma chambre irl, mais il y fait nuit super sombre... normal, je dors.J'ai donc tout coupé pour pouvoir dormir.
En tant qu'observateur extérieur, je sais que viens de me coucher et je suis en train de dormir après avoir regarder une partie d'un épisode d'Afterlife à la TV. (chose que j'ai réellement faite irl) J'ai même droit à un souvenir de l'épisode.
Tout d'un coup, je vois une présence fantomatique qui m'agite l'épaule genre "c'est pressant, réveille toi".
La caméra plonge dans monc corps, je passe en vision subjective.
Mon moi du rêve (qui est mon vrai moi) se réveille, ouvre les yeux et voit: le PC allumé sur google. L'écran fait de la lumière qui illumine donc toute la chambre(comme il le ferait irl). Ma multiprise de la Tv sur On, sa diode brille a coté du bureau, la diode de la TV qui brille de son éclat orange normal, la Freebox HD allumée sur une chaine quelconque.

Et là, mon vrai moi se dit "bah non, c'est impossible. J'ai tout coupé en allant me coucher. Là, c'est un rêve!"
et je me force à me réveiller pour vérifier et je retrouve ma chambre dans son noir normal, tout coupé.  :eek:

Le truc qui m'a le plus bluffé, c'est que tout, dans ce rêve débile était parfaitement conforme à ma chambre dans la réalité: les meubles, le pc, la TV/box HD, tout! Dans les moindres détails.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 10, 2009, 11:13:13 am
Tu as rêvé d?une manifestation fantomatique
Sur la page google, quel était le sujet recherché ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le février 10, 2009, 11:17:10 am
je la voyais depuis mon lit à 3m de là. j'avais aucun moyen de voir la recherche effectuée.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 10, 2009, 13:43:03 pm
Si ça se trouve t'es possédé... Dans Unknown Armies y'a des démons écrivains (en général des écrivains morts) qui font écrire les gens dans leur sommeil, vu que eux ils peuvent plus ; t'as du connaitre la version geek :p
(Vik : damn damn damn, j'avais loupé ton message sur le jeu, je télécharge les pdf là)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le février 10, 2009, 17:05:40 pm
hello
j'ai initié ce sujet surtout pour me délecter de vos écrits car moi je ne m'en souviens jamais, et quand c'est le cas, c'est d'un lyrisme à faire tomber Tim Burton par terre : hier, j'ai rêvé qu'on m'avait piqué le top case de mon scoot avec mon casque dedans, whouuuuu...


Mais cette nuit, ça s'est amélioré un chouilla : j'avais gagné au loto, et j'essayais de faire changer mon ticket dans un troquet, tout content, sauf que personne n'en voulait... J'ai essuyé plusieurs refus, et je sais pas pourquoi je me suis persuadé qu'au CNIT de la Défense, on me règlerait le problème. J'y suis, je zone, et là je me rappelle, "tiens au fait, doit y avoir une tempête aujourd'hui...", je regarde le ciel par la grande baie vitrée, et je vois un nuage au loin, très noir, qui semble augmenter dans toutes les directions, puis se développer en étoile de mer.  Le vent devient monstrueux Là, le temps s'est fortement ralenti, comme dans un film, et un Boeing noir a déboulé, image par image, pour se fracasser au pied d'une tour voisine. (mais contrairement au 11 septembre, j'étais sûr que c'était à cause de la tempête)  Hurlements, panique, tremblements,  la tour vacille, je me souviens avoir eu une joie horrible quand j'ai compris qu'elle allait s'écraser à l'opposé de ma position, mais le vent a redoublé, ça sentait l'apocalypse, je me suis retranché dans le CNIT, descendu tous les escaliers que je pouvais, et j'entendais plein de choses  s'écrouler pas loin.  Je me rappelle être coincé avec une petite troupe, une nana boulotte, des j'saisplus qui, et un asiatique nerd super geek qui faisait plein de trucs mortels avec son I phone...   
C'est là que je me suis réveillé...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le février 10, 2009, 17:09:44 pm
ça me rassures! je suis pas le seul à rarement m'en souvenir!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 10, 2009, 17:17:15 pm
un scénario digne d?un film catastrophe !
quoi de plus « rebondissant » que le héros, que l?on croyait motivé par sa fibre héroïque, qui perd son billet de loto gagnant en escaladant un truc, et qui, démoralisé, décide de mourir en entraînant tout le monde avec lui ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le février 11, 2009, 15:04:51 pm
vous vous souvenez de mon reve avec le camion sur le passage a niveau
et bien hier il s'est realisé  camion qui passe  et  boum  je suis mort
et bien non comme j'allais pas vite je suis stressé depuis ce reve quand je passe la donc je  vais moins vite
donc  camion  et pas boum   je suis passé a 10 cm  de lui a tout cassé
 :face: :face: :face: :face: :face:
je suis vraiment trop fort moi
 :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 11, 2009, 15:20:26 pm
un rêve prémonitoire quoi!

mon cher guizmo, tu as un ange gardien!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le février 11, 2009, 15:22:54 pm
limite un rêve gardien  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le février 11, 2009, 18:37:44 pm
J'ai rêvé su Moriar cette nuit

Il était à la société de la rose et une nouvelle est arrivée. Pantalon en cuir rouge, corset rouge, long gant rouge et perruque rouge, une Bruah, bandante même quand on a pas de penis!

Moi je voyais ça de haut, comme omnisciente.

Puis la soirée se passe et tout le monde se rhabille normalement. Elle, elle a juste à retirer sa perruque, ele est blonde ondulée en dessous. Elle se met à draguer le Moriar, un truc de ouf... Moi je me dis que c'est sa chance, chuis hyper contente pour lui quand je me dis u'elle est louche. Et là c'est la rêvelation. C'est un vrai vampire et elle va bouffer le Moriair!!!!!!!

Je me dis quil faut que je fasse quelque chose, que je le previenne. Je me concentre pour faire tomber un panneau STOP sur leur chemin. Plus je me concentre, plus les lumiere clignotent et je me dis que c'est ça les effet de fantome en fait...des gens qui revent et qui essaient d'intervenir.

Bon le rêve se barre en histoire de déco, j'ai jamais su si la vampire l'avait bouffé....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 12, 2009, 10:57:28 am
Hey mais non on veut la suite !
Retourne dormir tout de suite !

PS : Les clitoris bandent aussi. Ceci était un message de l'amicale antisexiste du bandage.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le février 12, 2009, 15:48:10 pm
En même temps, la suite, si ça se barre en "rêve de déco".... (mais c'est quoi, un rêve de déco??? :suspect: ).

Bon, moi, je me souviens plus d'aucun détail, mais cette nuit, j'ai rêvé que j'étais poursuivi par un bébé tueur (doué de la parole, qui plus est)... Vous marrez pas: je vous garantis qu'il était nettement moins sympa que celui de Family Guy...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 12, 2009, 18:09:07 pm
ouais, c'est quoi un rêve de déco ?
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le février 12, 2009, 19:41:41 pm
Bon le rêve se barre en histoire de déco, j'ai jamais su si la vampire l'avait bouffé....
Bin il suffit de regarder M6 Déco et de voir Valérie Damidot...
Elle l'a bien bouffée le Moriar! :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 23, 2009, 10:05:58 am
Mon rêve de cette nuit :
Jérusalem. Il y a un énorme arbre sacré, genre séquoia au milieu de la ville, et la coutume veut que l?on mange sous les frondaisons de cet arbre au nouvel an.

Ma famille est privilégiée, car elle connaît également l?histoire de cet arbre. Au pied de cet arbre, il y a un souterrain, dans lequel les habitants peuvent se réfugier lors des guerres, et tout en bas de ces souterrains (je vois parfaitement à ce moment là une carte en coupe des souterrains) une petite salle avec un lac (vue type heroquest : une salle dallée, 2 dalles pour le porche puis une salle de 4 dalles de large sur 3 dalles de profondeur. Au bout de la salle un lac sacré, donc les dimensions ne figurent pas sur la carte), dans cette salle était entreposés les trésors de la Religion (je dit Religion car je sais que c?est sacré, mais il n?y a pas de religion spécifiquement attachée à ça).

Mon frère aîné me demande de contacter une certaine « johanna », que je ne connais pas, car il veut l?inviter à notre repas de fin d?année, cette fois dans ladite petite salle (qui n?a plus de trésors depuis longtemps)

Moi, je suis encore plus au courant que les autres, car je SAIS qu?il y a un tunnel au fond du lac, conduisant à une autre salle ou on rangeait vraiment le trésor. La première salle n?était qu?une petite partie du trésor, pour dérouter d?éventuels pillards.

Un rêve ou il se passe quasiment rien, c?est chouette, non ? bon maintenant si vous me dites qu?il y a un énorme arbre sacré à jérusalem, je serais obligé de tous vous tuer pour garder le secret  :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mars 04, 2009, 17:09:50 pm
Bon, apparemment nous avons survécu au secret de l'Arbre sacré, autant en profiter...

J'habitais, avec quelques autres personnes -deux je crois- dans une maison fort sympathique : un seul étage, quatre pièces à mon souvenir, dont une semblait comporter des objets laissés là par l'ancien habitant.
Une menace inconnue nous oblige à partir... Nous formons donc un groupe de trois (moi, une trentenaire, une préado), et pérégrinons un moment sur les routes. Ce qui ne fait pas vraiment avancer le schmilblik. Je décide donc de nous téléporter de nouveau dans la maison, les choses s'étant, après tout, peut-être améliorées d'elles même.
Nous réapparaissons donc dans la chambre : pénombre (il fait une nuit d'encre dehors), les lieux semblent étranges. J'agrippe la poignée, et en retire ma main, enduite d'une substance verdâtre, visqueuse et collante. L'évidence s'impose : la maison est passée dans une dimension qui n'est pas la notre, donc forcément glauque.
Avec un timing admirable, des formes mouvantes se font alors remarquer aux fenêtres... Des loups, sans doute ! Non, ce doit être autre chose... Je m'approche, observe, une magnifique tête de loup gris se colle presque à la vitre. Ils semblent décider à investir les lieux, cognant sur le verre, nous n'attendons pas et quittons la pièce : la maison a profité de son voyage dimensionnel pour changer d'agencement (et ressemble à celle de mes grands-parents maternels).
Nous traversons le couloir jusqu'au salon, éclairé seulement par un gros tas de braises incandescentes (dans la cheminée, bien entendu) : la trentenaire et la préado s'assoient sur le canapé, et, du même coup, trois/quatre loups débarquent. L'un d'eux me saute à la gorge, je l'attrape prestement par la tête, frappe celle-ci contre angles et murs... Ah mais ! jvais pas me laisser faire par un canidé. Histoire qu'il retienne la leçon, je le balance dans les braises ardentes : il gémit, hurle pitoyablement, ne parvient pas à en sortir. Il ne s'enflamme curieusement pas (dimension parrallèle, vous dis-je), mais une braise attérit sur le canapé, près de la trentenaire, qui semble incapable de la balancer. Juste avant de me réveiller, je tente de prévenir l'incendie sans me laisser attaquer par les loups encore en lice...

Chose curieuse, la veille, j'ai mis le feu à un champ -d'une fort belle couleur fauve-, puis volé pour ne pas périr jusqu'à une maison semblant toute de vitraux, loin dans les collines. Le tout sous un ciel rouge plombé de formes grises.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 03, 2009, 14:36:53 pm
Tiens, ça fait longtemps que personne a raconté un rêve

Alors moi, j?étais avec des potes (pas des gens que je connais en vrai, leurs visages me rappellent un groupe de musique russe au clip nanardesque), sur une scène de concert (avec de la moquette rouge) et on se biturait la gueule.
Sur le devant de la scène, ma collègue super canon qui doit sûrement chanter, mais que je vois surtout prendre des poses super aguichantes en direction du public (et je n?ai même pas pu en profiter, vu que je suis au fond de la scène. Super frustrant, ce rêve !).
Alors avec les potes, on se barre, on est raides torchés, ya quelques galettes jetées sur le chemin, tout le trajet se fait en caméra embarquée genre blair witch (associé à la démarche d?ivrogne, assez fun)

Et là, le réveil sonne !

c'est rigolo, c'est la première fois que je rêve de collègues de boulot. et le hasard (quel hasard!) a voulu que ce soit celle là  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 03, 2009, 15:05:29 pm
rah putain, encore une nuit à occurences multiples!
Je commence à faire un rêve avec des cadavres dedans. je me réveille sur une scène de mort. Je me rendort immédiatement et je reprend le même rêve dans une version différente. et rebelote!
marreuh! veut dormir!


bon, racontons ce dont je me souviens:
Je suis sur une planète qui n'est pas la terre, mais qui y ressemble beaucoup.
J'ai une équipe de gars qui m'obéit au doigt et à l'oeil. des militaires à priori. même si pas du tout habillés comme tel. (habillés comme des gens normaux)
- première version: une chose nous traque. je sais qu'elle est là. je me réveille lorsqu'on découvre qu'on est tous mort. pas un a vu la chose.

- seconde version: on est toujours traqués, on trouve une maison et l'un des gus propose d'aller chercher du renfort. Je me réveille sur l'image d'une chose qui ressemble à une reine Alien, debout avec la main gauche fermée sur le cou du mec et la mini-machoire plantée en travers du dos du mec qui effleure sur le devant (vu de profil et d'assez loin). La dernièer image en tête c'est la grimace de douleur sur le visage du mec quand il crève.

- troisième version: même scène  de départ, saut que le gus se fait pas chopper par la bête. Il atteint le F14(!) aux couleurs de la variante ricaine de la patrouille de france qu'il voulait utiliser, je le voit voler au dessus de l'eau et il meurt (je sais pas comment, j'ai deux versions en tête: une explosion ou un crash dans l'eau... mais j'ai l'impression que c'est pas comme ça qu'il est mort dans mon rêve. )

- Dernière version: le pilote est mort. j'ai deux gosses et une nana avec moi, j'essaie de les protéger. Et la dernière image que j'ai en tête c'est la chose qui en a spécifiquement après moi vu que j'ai décidé que j'en avais rah de c.l d'elle et que j'ai décidé de me la faire pour sauver les autre.
j'ai l'image de moi, en train de me pisser dessus en sachant que mon plan a fonctionné et que la chose m'a suivit pour me buter, ce qui laisse une chance aux autres. Elle, une porte, moi derrière la porte sachant que je vais crever.
Là j'ai été réveillé par le p.tain de bruit du clic clac de mon voisin du dessus. J'aurais voulu savoir comment ça allait finir.


Accessoirement, j'ai des image réminiscentes de la bande annonce de "Outlander" qui, je crois, ont du servir de cadre a mon rêve.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 03, 2009, 15:43:38 pm
des militaires habillés en gens normaux, et qui combattent une reine alien? des MIB bien sur!

la vache, ça fait quand même une demi douzaine de fois le même rêve, quand même!

courage, un jour, ce sera pareil avec un rêve érotique  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 03, 2009, 15:45:35 pm
ouaip, je suis pas loin d'avoir établi un record perso là.
Pas des MIB: c'était des habits normaux pas des costard-cravates.


c'est super chelou quand tu te réveilles après une nuit comme ça, parce que tu te rappelle de plien de rêves différents qui sont tous quasi identiques.
ça compence les semaines qui s'écoulent entre deux rêves mémorisés

[edit] Mais BORDEL juste une fois j'aimerais me souvenir d'un rêve dans lequel je fini pas par mourir!
j'espère que tu dis vrai, parce que là, ça commence à faire longtemps que j'ai pas gardé un rêve agréable en mémoire.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 03, 2009, 21:08:11 pm
J'ai une technique imparable contre la mort : pour peu qu'elle soit anthropomorphée, suffit de faire du sexe avec. Dans ton cas, l'aurait fallu tenter avec la reine alien. Ca établit un autre type de relation, pas très efficace pour protéger autrui, mais pas mal quant à l'autopréservation.

PS : évite avec les monstres-mantes religieuses, sauf les mâles.
PPS : courage, à force de résurrections et d'XP, un jour tu survivras.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 03, 2009, 21:44:45 pm
ouaip, un jour...

en attendant j'aime beaucoup ta méthode, faudra que je penes à l'utiliser la prochaine fois que je fais un rêve de ce style!!  :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 03, 2009, 23:55:20 pm
Je confirme ça marche bien! et en plus ça devient trés agréable quoiqu'un poil pervers mais bon...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 04, 2009, 00:22:36 am
De toute façon, autant profiter du rêve pour épanouir la perversion condamnée par la vilaine société hétérofasciste qui n'offre même pas la possibilité de s'envoyer en l'air littérallement, en fringants loopings enlacés (aaah, l'onirisme multi-tâches).
Ca peut même servir une sexualité plus conventionnelle : avant-hier, après avoir reconnu (dans une ville western) la mort en une jaunâtre, grande et maigre femme, qui vendait je ne sais quoi à une belle paysanne, j'ai failli me taper cette dernière ; quoique cruellement empêché par un éveil forcé, le plan était imparable :
- Après avoir assisté à l'affaire, aprement négociée, j'ai comme il se doit assuré ma survie à force de lascifs et torrides frottements avec dame Mort.

-Là dessus, j'ouïs non loin les hurlements de désespoir de la paysanne, doublés des vitupérations et bruits de coups de quelque mâle, qui voulait savoir le destin des 50$ à elle confiés (et donnés par elle, pour ceux qui ne suivent pas, à la Mort). Les cris résonnant de plus en plus désespérés, les coups de plus en plus violents, j'ai abandonné ma macabre et moche pour voler au secours de la belle et vivace : arrivée à temps, tabassant et soumettant le rustre économe, me voici donc en tête à tête avec la belle, reconaissante, énamourée, pas trop marquée quant au visage, bref, toute propice...
Et peste ! voici que m'arrache au sommeil la vile bruyance collocataire.

Moralité : pour jouer good avec avantage, mieux vaut avoir un bon timing.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 04, 2009, 00:37:55 am
j'ai rêvé de ma boulangère
et il n'y avait même pas de pâtisserie dans le rêve
c'etait purement sexuel
 :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dr. Patate le avril 04, 2009, 06:27:12 am
Waouh les gars,  :suspect:

J'avais raté ce fil. Vous me faites peur soudainement...

Et après vous parlez de modifier la vision du JdR ?! :D
En racontant ses rêves, c'est pas le plus facile, dotant que vous avez des perles !!! :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 04, 2009, 06:57:12 am
A vrai dire, j'ai n'ai lu mention ni de dots ni de perles dans les rêves racontés. D'où donc tiens-tu tout ça ?
(désolée)
De toute façon, j'ai l'arme imparable contre les détracto-phobiques : leur raconter les rêves que je faisais AVANT le jdr... S'ils ne sont convaincus, ils finiront au moins internés. AHAHAHAHAHAH.
(oui, oui, je pars, même si c'est lui qu'a commencé)

PS à Guizmo : pour les patisseries, faut rêver d'une patissière, ou d'une boulangère-patissière, la boulangère monoclassée est juste bonne à préparer les viennoiseries. Pas de regrets gastronomiques, va.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 09, 2009, 07:23:30 am
Tout commence à Alleyras, petit hameau de basse-montagne, où j'habite, seule, une vaste maison. D'autant plus vaste qu'en farfouillant, je découvre un réseau de sous-sols et galeries : après une brêve exploration, je comprends et perçois qu'il est habité par une chose vivante, du type qui guette dans les ténèbres, tient du monstre et du demi-Dieu... Bref, du Cosplay à la Lovecraft.

Logiquement, je m'empresse d'aller à l'église, pensant trouver un exorciste : quinze mètres plus loin, j'entre donc, par une petite porte, juste sous la place du village.
A l'intérieur, point d'exorciste : une salle dépouillée, de type protestant/fonctionnel : bancs de prière, autel, murs nus. Pas d'icônes, pas d'enluminures. Par contre, un curé, vaguement quarentenaire, et cinq adolescents légérements malformés (qui hypertrophié d'une épaule, qui maigre et boitillante...) ; ils sembent vivre ici, une porte, sur le mur de droite, permettant d'accéder aux parties habitables.

A défaut de pouvoir exorciser la Chose, le curé m'embauche pour accompagner ce charmant groupe en excursion : nous voici donc partis, et, après randonnée, gambadant joyeusement dans un jardin vert et herbu, semé d'arbustes, et flanqué d'une charmante demeure toute de murs blancs et bois vernis. Bref, une pastorale sans les moutons.
Avant d'entrer nous reposer, nous courons en tous sens, mimons une partie d'airsoft sans répliques (pistolets et fusils à billes) contre d'invisibles zombis.

Après quoi, investissant la maison, les uns et les autres annexent mobilier et matelas, préparent leurs dortoirs.
Revenue dans le salon, comme tout un chacun, je remarque vite près de la fenêtre trois jeunes filles, de dos, d'apparence semblable : petites, cheveux bruns, en tignasse, robes blanches de gamines. Curieux, je ne me souvenais pas d'elles... Elles se retournent, ensemble, et pour cause : elles sont liées par le bassin, triplettes-siamoises, aux visages identiques : jeunes, traits un peu épais, presque ingrats, et (plus gênant) cadavériques.
Tout s'éclaircit fort rapidement : elles hantent le lieu, en fantômes casaniers, et voient d'un mauvais oeil qu'on boulverse les lieux. Notre intérêt le plus vital est donc de remettre chaque chose à sa place, et de nous barrer sans mot dire. Une tentative de négociation ("ne pourrait-on ranger et épargner ce qui vous appartient, et disposer du reste?") avorte flasquement, et nous apprenons des siamoises qu'elles ne sont pas seules locataires : la maison, ancien hôpital, a tout naturellement connu de nombreuses morts, et grouille donc de fantômes. Tous casaniers, rangés, maniaques.

Reste plus qu'à remettre en ordre, et à trouver la perle rare : une baraque sans monstre, ni Chose, ni morts trop aigris.



Dans la foulée, le dernier en date, également très typé campagnard-touristique :

Me balladant, en hiver, aux côtés de ma mère, dans un vaste bois nu et enneigé, j'admire dans les arbres les nids d'oisillons, d'ailleurs déjà couverts d'une bonne couche de duvet. Car, oui, les oiseaux enfantent en hiver. Et, non, les oisillons ne sont pas dans les nids : leurs petits corps entrelacés forment les nids, constitués donc de dizaines et dizaines de jeunes oiseaux velus qui pépient à tout va.
Rapidement, ma mère et moi, douces, secourables et attendries, en profitons pour adopter le mal-doué du groupe qui, tombé de son échaffaudage, gèle et piaule bêtement dans la neige. Et qui, donc, apprécie nos chauds vêtements et nos intentions bienveillantes.

(Parce que, oui, les trolls-gnomes ont bon fond. Parfois. Quand ils n'ont pas faim, en tout cas.)

Bon, maintenant, vous allez rêver, oui ? Sans avoir la flemme de l'écrire ? Y'a que moi qui bosse ici, damned !
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 09, 2009, 07:57:27 am
Waouh les gars,  :suspect:

J'avais raté ce fil. Vous me faites peur soudainement...

Et après vous parlez de modifier la vision du JdR ?! :D
En racontant ses rêves, c'est pas le plus facile, dotant que vous avez des perles !!! :roll:

comme Melophage: je faisais des rêves chelous bien avant de  faire du jdr.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 10, 2009, 10:12:57 am
Bon, maintenant, vous allez rêver, oui ? Sans avoir la flemme de l'écrire ? Y'a que moi qui bosse ici, damned !

bah je fais ce que je peux, mais mon rythme de rappel actuel est déjà exceptionnel comparé à avant...

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 11, 2009, 13:49:27 pm
Un rêve que j'ai fait il y a quelque temps.

Dans ce rêve Melophage, Tamar et moi.

Mélophage est une petite fille, elle a été recueilli par Tamar. Or Mélophage est une s?ur, dans le sens ou elle a des pouvoirs psychique comme moi d'autres filles....elle est notre s?ur et elle est promu à un grand avenir.

Mais va savoir pourquoi je ne dois pas le lui dire et elle a peur de moi et des autres.

S'en suit une bataille par portable interposé entre moi et Tamar, moi essayant de lui expliquer qu'elle doit me rendre Mélophage et elle m'insultant et fuyant.

Jusqu'à e que la conversation se trouble. Je regarde mon portable, il y a le dessin d'une grenouille et plus rien..il ne répond plus...et là je me dis "putain les salauds ils ont diabolisé mon portable"
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 14, 2009, 10:00:04 am
J?ai fait un rêve il y a quelques jours, mais ne l?ai pas noté de suite. Excusez donc les imprécisions

Je me réveille dans une ville que je ne connais pas. Je croise uniquement des gens que je ne reconnais pas, et évite les autorités (on sait jamais). J?arrive devant un bâtiment avec des drapeaux rouges. La façade de ce bâtiment explose brutalement et s?ensuis une fusillade.
Je me dit « merde, mais c?est la mairie de la capitale de la chine ! mais qu?est ce que je fous ici ?? ». je retourne me cacher.

Au cours de mes errances, je tombe sur une bande de jeunes de 14ans en plein dispute, et j?en identifie un comme étant un de ceux avec qui je suis actuellement IRL en train de construire une machine de guerre médiévale. Des visages connus, donc. Je les aborde et les fait arrêter de se taper dessus.
Je parviens à obtenir une explication sur le pourquoi de ma présence ici : le chef de ces gamins a fait venir/téléporter un certain nombre de personne ici pour pouvoir se venger d?une certaine personne en particulier. Furieux, je l?attrape par le col et lui mets un gros pain dans sa face de petit con, par vengeance, coup qui l?expédie plusieurs mètres en arrière.

Plus tard. Je suis encore avec la bande de jeunes, et règle cette fois une dispute entre celui que je reconnais et un autre, lesquels se battent pour la place de chef (il semble que mon coup de poing ai mis l?autre définitivement hors course)

Je ne me souviens de rien d?autre




La nuit suivante, j?ai rêvé de pirates, et j?ai un visage qui me reste en tête :
Imaginez dans full metal alchimiste la grande s?ur d?amstrong (la chef de la section polaire, ?il bleu glacial et grain de beauté sous la lèvre) en rouquine (poil de carotte) avec un chapeau de pirate. La teneur du rêve résidait sur la subtile question « est-elle coiffée ou ses cheveux sont-ils en désordre ? ». j?ai toujours aimé les rousses ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 14, 2009, 10:36:53 am
bon petit rêve comme au bon vieux temps
je me promène tranquillement dans une vieille ville ,presque déserte
il y a des cadavres partout ( comme a la g grand époque des épidemies )
et la au fil  du rêve je réalise que je suis le fléau  qui  décime tout le monde
je suis la mort en personne qui élimine tout ce qui crois ma route
voir la terreur sur le visage de ces personnes qui de toute façon ils méritent ce qui arrive
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le avril 14, 2009, 13:32:42 pm
Allez, j'en ai un petit (ou plutôt, trois rêves agglomérés en un)...

Je suis devenu moine - comme plusieurs Opaliens, apparemment, je ne sais pas exactement lesquels. On mène une vie très stricte, ça rigole pas. On se retrouve tous dans une salle éclairée seulement par des bougies où on est censé rester silencieux pendant une longue période. C'est une sorte d'épreuve initiatique, et moi je voudrais qu'on reste effectivement silencieux, mais les autres s'en foutent, tout le monde commence à parler, et assez vite, on s'engueule au sujet des différentes éditions de l'Appel de Cthulhu...  :suspect: Je me casse.

Je me retrouve dans des rues désertes, c'est la nuit. En marchant, je comprends progressivement que je ne suis pas au XXIe siècle, je suis à Rome, dans l'Antiquité (encore...), je dois être un des premiers chrétiens... Finalement, j'arrive à une tour massive, d'aspect bien sinistre: je passe par un gros portail, et je débouche sur un escalier qui monte, éclairé par des flambeaux... Il y a un licteur qui me précède: il ne parle pas, mais je comprends que je dois me rendre à une réunion extrêmement importante du sénat. Seulement, une voix dans ma tête m'avertit de ne pas monter par cet escalier: je dois prendre un passage secret, parce que j'ai été choisi par "Eterus, le dieu du temps" (ne le cherchez pas sur Wikipedia, hein). Je prends le passage qu'on m'a indiqué, et pendant un moment, ça ressemble aux Arènes de Lutèce... Je prends plusieurs couloirs...

Finalement, je me retrouve dans une galerie surplombant une cathédrale. En bas, il y a un livre énorme, haut comme dix types, installé sur un lutrin - apparemment, c'est une Bible. Il y a aussi des gens que je ne connais pas, et ils me demandent de lire ce que je vois. Je comprends qu'à cause de ma position sur la galerie, je suis le seul à pouvoir déchiffrer les caractères. Il me semble qu'il y a des modifications par rapport au texte normal de la Bible: je suis assez excité et je leur demande de tourner les pages pour qu'on lise la Genèse, et qu'on découvre sa version authentique. Mais ils ne font rien: je comprends que les pages sont trop lourdes, ils ne peuvent pas les tourner.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 14, 2009, 13:42:17 pm
pourquoi tu ne fais pas des reves bien comme il faut comme tout le monde
tu domines le monde tu massacres tous sur ton chemin
enfin  que du  bon quoi
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le avril 14, 2009, 13:47:40 pm
Même dans mes rêves, je suis non violent. Et végétarien, d'ailleurs (ainsi, je sais que ça paraîtra invraisemblable à la plupart d'entre vous, mais je n'ai jamais rêvé que je mangeais du saucisson)...

Heureusement que je peux compenser en massacrant régulièrement des PJ...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 14, 2009, 13:49:59 pm
pour te rassurer je n'ai jamais rêvé non plus que je mangais du saucisson
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 14, 2009, 13:54:11 pm
moi oui ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 14, 2009, 13:57:25 pm
moi, non plus.

Mais j'ai souvent rêvé de gens qui se faisaient bouffer par des requins, des monstres, ou des aliens. C'est un signe?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 14, 2009, 14:30:46 pm
J'ai rêvé d'un petit garçon qui avait des yeux tout noir avec des pont d'interrogation blanc à la place des pupilles....

Et j'ai rêvée de toilettes  en escalier pas pratique du tout...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le avril 14, 2009, 15:46:20 pm
J'ai rêvé d'un petit garçon qui avait des yeux tout noir avec des pont d'interrogation blanc à la place des pupilles....

Tiens tiens... Une histoire d'yeux, quoi... :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 14, 2009, 23:19:35 pm
petite question comme ca comment on peut rever de toilettes ?????
 :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 14, 2009, 23:45:45 pm
Ben, c'est plutôt simple : ce qui est difficile, c'est de rêver de toilettes normales. Ni couvertes de rouilles, ni ouvertes sur les profondeurs insondables, ni tordues, ni bizarres, ni ouvertes à tous regards... (La seule fois où j'ai réussi, c'est en rêvant que je me bourrais la gueule au cognac -ce qui ne m'est, en vrai, jamais arrivé. Et encore, du coup, le couloir s'allongeait quand j'avançais vers la cuvette.) D'où la question : quand vous rêvez de toilettes, elles sont "normales" ou "toutes fumées" ?

A part ça, je peux vous informer que, sous les supermarchés, s'étendent de complexes chemins sur rail, façon parc d'attractions. On les emprunte grâce à de petits wagonnets miniers, et, si l'ensemble du voyage est lent et calme, il faut prendre garde aux vrilles et loopings, plutôt éprouvants.
Ce petit voyage permet d'accéder au monde souterrain, où les droïdes exécutent les humains trop proches de la machine, qui ont fait remplacer leur sang, et où les commerciaux de la grande surface font remplir leurs sondages...

J'informe aussi Merri qu'il est un sale veinard : jeune et végétarienne, je rêvais fort régulièrement que je pêchais, et, au réveil, me sentais toute vile et coupable.


PS à Mando : heureuse d'apprendre que tu as aussi des pouvoirs, on boutera tous les diaboliseurs de portables, à nous deux (oué, j'ai même plus peur)
(bon, j'arrête de déblatérer.) (sisi)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le avril 15, 2009, 00:04:50 am
petite question comme ca comment on peut rever de toilettes ?????
 :eek:
Ecoute les VRP, la chanson "nul à chier" ,et tu sauras qu'on peut rêver des gogues... et d'une petite piécette dans sa poche
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 15, 2009, 09:40:57 am
J?ai fait deux rêves cette nuit. Le premier, il y avait un grand espace carré, avec un trou milieu (et les bords légèrement penchés vers le trou), et une arrivée d?eau sur un bord. Il y avait divers morceau de bois (des troncs), et il fallait organiser un circuit à l?eau pour quelle fasse le chemin le plus long avant de tomber dans le trou.
Au début, j?essayait de le faire avec Perceval, mais cet abruti faisait n?importe quoi (il mettais les tronc en symétrique d?un bord à l?autre). Après, lancelot a pris sa place, il a rien branlé, mais j?ai pu bosser comme je le voulait et faire faire une spirale à la flotte


Le deuxième, se déroulait dans warcraft 2, mon camp orc était celui du 3 ou 4 scénar, celui ou on peut faire des sous-marin (des tortues de mer) pour la première fois. Mais l?ennemi, c?était l?amérique. Avec mes deux tortues, je longeais la cote nord, et me m?aperçut vite qu?ils étaient trop fort, alors je descendais en Amérique du sud, attaquer Tenochtitlan. Là ou moi j?avais des camps orcs, grande halle & co, eux ils avaient des grands immeubles genre sim city, et quand j?ai attaqué avec mes tortues, je me suis pris des petits missiles comme les tourelles anti aérienne de starcraft, qui partaient du gratte ciel de Tenochtitlan, et j?ai reculé, avec mes deux tortues presque clamsées
Et voilà ^^

Concernant les toilettes, je rêvais de toilettes quand j?étais tout petit, je rêvais que j?y allais pour faire mes besoins, et paf ! pipi au lit !
Mais c?était des toilettes normales, soit celles de mes parents, soit celles de mes grands-parents maternels
mais j?en ai plus rêvé depuis
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 15, 2009, 10:00:06 am
han, ces deux rêves de geek!!  :eek:

moi, j'ai pas de souvenir de rêves récents. Ça me manque!  :'(

par contre ça fait 3 jours que je dors super mal et que je me réveille avec le lit en vrac façon apocalypse.
Je crois que je fais ien de pas me rappeller de ces rêves là.  :mdr:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 15, 2009, 10:03:38 am
mon reve cette nuit un truc horrible
j'ai revé que je sauvais le monde
que tout le monde m'aimait et voulait me voir , me touvher
j'etais idolatré  par la moitié de la planete ,et veneré par l'autre.......
moralité pour etre tranquille il faut laisser tout le monde mourir
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le avril 15, 2009, 12:02:24 pm
Au début, j?essayait de le faire avec Perceval, mais cet abruti faisait n?importe quoi (il mettais les tronc en symétrique d?un bord à l?autre). Après, lancelot a pris sa place, il a rien branlé, mais j?ai pu bosser comme je le voulait et faire faire une spirale à la flotte

Ils étaient en version Kaamelott, donc?

petite question comme ca comment on peut rever de toilettes ?????
 :eek:

Puisque tout le monde y va de son couplet là-dessus, moi aussi, j'avais rêvé de toilettes, je crois que je l'ai raconté ici, vers le début du topic... Même que y avait un visage flottant dans la cuvette!!!

que tout le monde m'aimait et voulait me voir , me touvher
j'etais idolatré  par la moitié de la planete ,et veneré par l'autre.......

Bah, ça, tu sais bien que c'est la réalité, Guiz...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 15, 2009, 13:41:51 pm
han, ces deux rêves de geek!!  :eek:
Ouais, des bons gros rêves de geek, c?est clair ^^

Ils étaient en version kaamelot, oui

Concernant les toilettes, j?ajoute que depuis tout gamin, j?ai du coup pris l?habitude en m?asseyant de me demander « suis-je en train de rêver, ou non ? » . j?y pense parce que je viens à l?instant de me poser la question, de manière automatique ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 16, 2009, 00:48:47 am
Ah oué, j'avais oublié ces atroces épisodes d'enfance : "rêves de toilettes". Le pire, c'est que, si on pisse pas au lit avant de se réveiller, ça signifie réveil dans le coltard total, du plomb plein les yeux et les pieds, la vessie prête à éclater : bref, aucune envie de bouger, et le Devoir pourtant.
Preuve définitive que ce monde est l'oeuvre du Diable.
(Puisqu'ici ça parle toilettes et requins, personne n'a fait de rêves avec des requins jaillissant de la cuvette pour mordre ses chairs délicates ?)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 16, 2009, 01:44:45 am
mon reve cette nuit un truc horrible
j'ai revé que je sauvais le monde
que tout le monde m'aimait et voulait me voir , me touvher


J'me présente je m'appelle Regis,
J'aimerai bien l'apocalypse
qu'vous creuviez - iez...

Qu'vous vous noyiez dans votre sang,
Qu'il n'y ait plus aucun survivant
Pour m'faire chier
et m'aimer....

Et partout dans la rue
j'veux qu'on crache sur moi
Qu'm'a boulangère soit nue
Sur quelqu'un d'autre que moi
Qu'on me haisse, qu'on me tuuuuuuuuuuue
Qu'on m'l'aisse crever dans ma vertuuuuuuuuuu euuuuuuuu....

Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 16, 2009, 09:16:23 am
(Puisqu'ici ça parle toilettes et requins, personne n'a fait de rêves avec des requins jaillissant de la cuvette pour mordre ses chairs délicates ?)
une connaissance a rêvé de rats
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 16, 2009, 12:38:59 pm
[J'me présente je m'appelle Regis,
J'aimerai bien l'apocalypse
qu'vous creuviez - iez...


Qu'm'a boulangère soit nue

la je signe ou???
 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 16, 2009, 15:42:42 pm
En bas à gauche, avec ton sang...
Ne t'inquiète pas je rédigerai ultérieurement les détails de l'acte en bonne due forme. :face:

Hin! Hin! Hin!  :nyark:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 17, 2009, 11:35:31 am
euh merde j'ai laissé la phrase avec la oublangère honte a moi
et de toute facon le guizmo il n'a plus de sang a donner
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 30, 2009, 17:01:46 pm
Ce soir, nous allons ressuciter ce topic (j'espère), et parler des dangers de la syntonisation onirique.

Exposé :
1. L'autre soir, je  faisais un rêve assez chiant. Avec deux chats roux vautrés côté à côte sur le grand aquarium de chez ma mère (sauf que l'aquarium y est plus, et que sur les deux chats, y'en a un qu'a vraiment existé, et qu'est mort. Un chat un peu attardé, baveux et obsédé sexuel, pour situer. Fidèle à lui même dans le rêve).
Comme je trouve ces deux félins ci tout pourris, je matérialise un chaton angora, d'un blanc immaculé et tout. Au commencement, il est tout osseux, mais je lui matérialise un petit ventre rebondi.

2. Il a l'air content et ronronne. Cependant, l'onde mentale a translaté l'un des chats roux sur l'autre. Indice subtil d'un gros problème.
Car je m'aperçois rapidement que l'usage de mon pouvoir mental a généré une faille dans la réalité : quand j'utilise le micro-ondes,  des flammes apparaissent derrière le ventilo. Puis, glandant et méditant dans le salon, je vois se refléter des éclats spasmodiques sur le chrome du grille-pain. Allant voir de plus près, je trouve la cuisine-couloir en fusion, toute blanc-rougeoyante et nimbée de flammes.

3. Ce backstab du réél/logique est fort efficace, puisque, rapidement, je me retrouve devant un écran "game over" comme dans les vieux jeux vidéos (fond noir, vagues objets rouges). En chiffres jaunes sont décomptés le nombre de poils du chaton blanc que les secours ont retrouvé ; le dit nombre augmente rapidement, et, la Logique se voyant vaincue par ces restes indubitables, la destruction du monde s'ensuit.

Conclusion : l'usage de nombre pouvoirs psychiques est dangereux pour l'univers. N'essayez pas à la maison. La syntonisation, c'est maaal.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le avril 30, 2009, 21:21:57 pm
Ah, Mélo, continuant de porter le topic "rêve de geekon" à bout de bras...

Bon, moi je suis pas Mélophage, mon rêve de cette nuit tient en cinq lignes, mais il m'a laissé une drôle d'impression...

Je m'approche en flottant d'un énorme dé à 6 faces (hallucination provoquée par le Bob' Zine? souvenir d'une certaine maison de Merlin dans un Quête du Graal?). J'entre par un des points: une fois à l'intérieur, je suis au milieu d'un, euh, maillage mouvant de polygones bleus et verts - le maillage doit être quasi-périodique, ou un truc comme ça, et il y a vraiment des millions de polygones, je ne vois plus que ça.
Et j'entends deux phrases répétées en alternance (je crois que c'est ma propre voix, mais je ne suis pas tout à fait sûr): "Il y a du jus dans ma tête; il y a du sang dans ma tête; il y a du jus dans ma tête; il y a du sang dans ma tête...". C'est comme si j'hésitais entre les deux.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le mai 01, 2009, 04:08:22 am
Merri... tu as encore regardé le cristal?  Tu sais bien que c'est interdit.  Donne moi tes doigts tout de suite...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 01, 2009, 09:51:46 am
Regardé le cristal tout en écoutant les conversations Desneiges / Mandoline sur les commandes de dés, je dirais...

Personne ne serait foutu d'inventer un enregistreur de rêves, histoire qu'on puisse les revisionner, copier et échanger ?
Joliment barré en tout cas, j'aurais aimé être là ^^ mais faut pas entrer chez les gens comme ça, parait. Et c'était sans doute peu agréable de l'intérieur, cette histoire de voix.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 03, 2009, 22:39:24 pm
j'ai fait un rêve avec des opaliens dedans :eek:

bon, il date d'il ya 2 jours donc j'ai plus tous les détails en tête.
Mais pour faire simple: j'étais avec Stonk, Zakhan, Navet, Rillette, Calzone et une dernière personne non identifiée (un opalien, mais j'arrive plus a voir son visage) dans une boite de nuit en train de faire des jeux de société au milieu de la salle (pas la piste de danse)
Imaginez la caméra qui avance au milieu d'une boite de nuit version américaine avec barre de danse et la fille moyennement dénudée qui va de pair, des gens qui dansent sur la piste et dans une zone pas très loin de la piste, tous ceux cités plus haut qui sont installés dans des canapés qui entourent un pouf en cuir qui est reconverti en table pour l'occasion. Tous très concentrés sur le jeu à lancer les dés et tout.

une bagarre éclate pour une raison dont je me souviens plus entre zakh et un videur qui ressemble bizarrement à Notorious Big (vous savez le genre rappeur black américain format barrique de 2m habillé en rappeur avec les grosses timberland pas fermées aux pied, le pantalon qui dégueule sur les godasses et tout)
Moi je m'interpose héroiquement, et je lance le défi au videur de me faire sortir.
Il me chope pas les épaules, commence à tourner sur lui-même de plus en plus vite, je me retrouve à voler comme un gosse à qui un père fait "faire l'avion" puis le videur me lâche et japprend à voler a travers la salle.
J'atteris sans trop de mal, et me plante devant le videur en le traitant de tafiolle et lui disant qu'il devrait arrêter de faire sa fiotte et d'essayer de me faire mal. S'il veut qu'on dégage, il a intérêt à vraiment me faire mal.
Là je passe à une scène tirée de How I Met your mother avec Ted mosby et Barney stinson qui se font sortir d'une boite de nuit.

Et là: Réveil en sursaut avec le sentiment que l'heure de réveil est dépassée, et que le réveil n'a pas sonné comme il aurait du et donc qu'il faut que je me lève.
J'ai regardé mon portable: il était 7h15, mon réveil était programmé pour 7h10 et il n'avait en effet pas sonné comme il aurait du le faire...
Comment je l'ai su? C'est un mystère!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le mai 03, 2009, 23:59:09 pm
Purée... pour me sauver, tu t'es battu avec Darkevil?  Ca c'est courageux!  Et après les crasses que je t'ai faites au Trône de fer, c'est même émouvant!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 04, 2009, 22:28:18 pm
ouain mais le plus étrange dans mon rêve c'est que t'étais une victime et que le videur il m'a jamais fait mal au point que j'accepte de partir comme je l'avais défié de faire.  :eek:
donc je comprends pas pourquoi on est finalement sortis.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le mai 04, 2009, 22:37:12 pm
zakhan  victime?????????
 ah oui il sagit bien d'un reve je confirme
 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le mai 04, 2009, 23:08:32 pm
Heyyyyyyy!!!!

Môssieur Zakhan, je tiens à dire que :
1) mon pantalon ne dégueule jamais sur mes pompes (qui soit disant en passant seraient plus de marque Caterpillar que Timberland (trop fragile cette dernière)), ces dernières étant toujours correctement attachées.
2) que je ne suis pas gros, mais juste un peu enveloppé.
3) que Nototious B.I.G. assurait grave sur son rap! Rest In Peace, Notorious!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le mai 06, 2009, 11:27:34 am
Bon je me souviens un peu plus de mes rêves récemment, et c'est toujours des trucs un peu angoissants...

Après m'être fait traquer par des gangsters hier,   cette nuit, j'étais dans un appart avec je sais plus qui, et était avec un espèce d'Alexandre de Large et ... sa soeur! On s'est affrontés à coups de lampes dans la gueule, barres de fer,... je me souviens avoir rempli une casserole d'eau très chaude (pas le temps de la faire bouillir) pour la balancer à la gueule du grand blond... et au milieu de ce déchaînement de violence, on s'arrêtait pour discuter de choses et d'autres, puis on reprenait...

hum hum
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mai 07, 2009, 16:07:42 pm
j'ai fait un rêve, cette nuit, on était dans un GN genre victorien, et on travaillait à préparer celui-ci.
c'est à dire qu'on apprenait à danser.
alors tous les hommes étaient d'un coté, et toutes les femmes (avec leur grandes robes) de l'autre. le "prof de danse" ressemblait dramatiquement à ça (que jai vu hier), les muscles en moins, et ce qu'il prétendait nous faire danser aussi
http://www.youtube.com/watch?v=yA9ruHmCDgI
le prof avait donc un genre de veste moulante blanche avec une bordure dorée, un collant blanc et la tête du bonhomme au dessus.

pour le mouvement qu'on travaillait (les hommes seulement), on partait du pied gauche devant (jambe un peu pliée), et on devait balancer la jambe droite en avant avec un mouvement de hanche de manière à se retrouver les couilles sur la cuisse gauche. et pour vérifier qu'on faisait le bon mouv, il nous demande à tout de baisser notre fut' ...

heureusement, j'ai été réveillé providentiellement par un texto de ma copine, qui doit surement avoir un sixième voire un septième sens pour ce genre de choses...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mai 11, 2009, 14:21:54 pm
Ca ne vaut vraiment pas le coup de le raconter vu comme c'est débile, mais...

Alors, je suis à une espèce de congrès. On sort, on descend un grand escalier, et là, je croise Florent Pagny qui commence à me parler. Il ne veut plus me lâcher: en fait il n'arrête pas de me faire chier avec la manière dont les Guignols l'ont représenté (je me dis qu'il exagère: on ne le voyait pas tant que ça). Il est persuadé que c'est à cause d'eux que sa carrière est au point mort. Il est vraiment très énervé.

Du coup, il a préparé une vengeance machiavélique: il tient un bol de soupe (aux champignons, je crois) qu'il a l'intention de renverser sur un des auteurs. Il attend en bas de l'escalier, mais je m'aperçois que sa future victime n'est pas du tout un des auteurs des Guignols: c'est un autre type, quelqu'un que je connais. J'essaie de le prévenir, mais trop tard: il a déjà renversé la soupe aux champignons sur le mec...!

Ca provoque une sorte de scandale. Florent Pagny a l'air tout con, les gens se foutent un peu de sa gueule. Finalement, il y en a qui récupèrent un peu de la soupe renversée avec des kleenex, et qui tentent de lui faire bouffer. Je me dis qu'ils exagèrent: il ne mérite quand même pas ça.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 11, 2009, 14:24:31 pm
je me rappelle pas de mes rêves en ce moment. ça me manque. surtout que ça me donnerait un peu plus envi de me lever que cette journée de merde, par exemple.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mai 11, 2009, 15:51:33 pm
cette nuit, je rêvais qu'avec d'autres gars, on allait se faire une LAN DOOM2, mais les mecs trainaient, et du coup, j'imaginait les différents niveaux du jeu non pas seul comme d'habitude, mais en équipe
je rêvais que j'imaginais. chelou, le rêve
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 17, 2009, 12:12:04 pm
yeah, j'en ai un super bon, là! :cheers:

Dedans j'ai réussi à réunir des graboids, des persos de jdr, un personnage de la série NY 911, et Bill Bixby.  :nyark:

malheureusement je ne me rappelles pas vraiment des tenants et des aboutissants de ce rêve...
en gros, on était dans une ville pleine de très grosses baraques genre un peu une banlieues riche de NY, dans laquelle bill bixby dirigeait des expériences sur des graboids, et le seul hic c'est que certains s'échappaient de leurs sous-sols en béton armé et super hghtechs.
Moi, j'étais représenté par un perso style un peu chasseur, furtif et agile.
Une autre personne (je crois que c'était un opalien, mais je sais pas qui) était représenté par une grosse masses de muscle (dont j'apprendrais en fin de partie q'il s'agissait d'un perso gladiateur...) et on était accompagnés de Kim Zombrano de NY911.

Et on affrontait des graboids et des évolutions de graboïdes qui n'étaient ni des pouletoïdes ni des piafs-péteuroïdes parces qu'elles avaient 4 pattes, et ressemblaient vaguement à des clébards.
Et il la majeur partie du rêve se déroule dans un train où la kim zombranno nous emmerde parce qu'elle est pas bien assise à sa place, et que des graboides se jettent sur les fenêtres du train et tout un tas de conneries du style.

Puis une seconde après on est a discuter entre deux seuils (en béton) de maisons en bois, le gladiateur et moi, kim zombrano est avec moi mais ne sert à rien, et puis le gladiateur se téléporte jusqu'au seuil de la maison où j'étais pour éviter d'attirer les graboids qui sont dans le sol entre les deux maisons (surtout qu'elles étaient a priori loin)

et là, zoom sur les vitres de la bibliothèque de la maison de Bill Bixby (la "caméra" avance à travers la fenêtre pour se poser sur lui) qui se terre dans sa maison alors que sa cave à été dévérouillée et que tous les clébaroïdes sont en liberté dans sa maison, moi qui essaie de le prévenir par téléphone, il me croit pas et se dirige vers la fenêtre (la caméra recule à travers la fenêtre pour ensuite le filmer depuis l'extérieur) regarde a travers la vitre l'air effrayé alors qu'on voit juste derrière lui un clébaroïde entrer dans le salon et le spotter et avancer vers lui. Et là Kaboum de maison , moi caché dans un fossé à côté avec le détonateur à la main, visiblement, c'est moi qui a provoqué l'explosion.
et là, impression qu'il est tard, que j'ai beaucoup dormi donc je me réveille en douceur.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mai 17, 2009, 15:13:01 pm
kim zombranno nous emmerde parce qu'elle est pas bien assise à sa place(...)
 kim zombrano est avec moi mais ne sert à rien

C'était Kim Zambrano ou Kim Bauer? Parce que là...

Citer
Une autre personne (je crois que c'était un opalien, mais je sais pas qui) était représenté par une grosse masses de muscle

Tiens? Qu'est-ce que je foutais dans ton rêve???
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 17, 2009, 15:27:22 pm
kim zombranno nous emmerde parce qu'elle est pas bien assise à sa place(...)
 kim zombrano est avec moi mais ne sert à rien

C'était Kim Zambrano ou Kim Bauer? Parce que là...

Citer
Une autre personne (je crois que c'était un opalien, mais je sais pas qui) était représenté par une grosse masses de muscle

Tiens? Qu'est-ce que je foutais dans ton rêve???
Kim Zambrano (kim bauer n'appartient pas à NY911, c'est la dinde qui sert de gamine a Jack)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mai 17, 2009, 15:39:43 pm
Rrââhh, mais je sais, Chewba!! C'était juste pour dire que vu son utilité dans le rêve, je trouvais qu'on pouvait se demander si c'était pas Kim Bauer, quoi... Kim Zambrano, généralement, elle est quand même un poil plus active...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 17, 2009, 18:54:48 pm
ben dans le rêve elle était super utile, et cochonne accessoirement, mais mon résumé lui rend pas honneur
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 28, 2009, 16:59:30 pm
Bon, pour une fois, j'ai un rêve à la fois pas trop chiant et racontable. Yeepee ye.

Je suis dans un tout petit village (Alleyras, déjà cité dans d'autres rêves) avec une amie, L., le soir ; nous sortons de la maison, et, à quelques mètres, une demi-douzaine de jeunes gens nous abordent pour nous chercher noise (joggings clairs, physiques quelconques, cheveux mâles courts et cheveux femelles mi-longs). Je tiens tête aux trois mecs du groupe, verbalement dans un premier temps ; L. étant rapidement bousculée par les (trois aussi) filles, plus directement agressives, les choses en viennent aux mains -et à la fuite.
Nous ne courons pas longtemps : une des filles, et un chien étique, avatar d'un improbable un basset anorexique, nous rattrapent (nous avons dû neutraliser les autres : ils n'apparaitront plus).

Retour à la violence : dès les premiers échanges de coups, je ramasse et plante une branche fraichement brisée dans l'oeil de la jeune fille. Le bois s'enfonce sans peine (et avec "réalisme"), mais ne produit pas l'effet escompté : elle ricane et moleste au passage L. qui, jetée à terre et à bout, se transforme en longue et fine branche de bois noueux. Prestemment, je la jette dans un jardin, parmi des branches semblables, pour lui éviter plus amples tortures.
Cependant, la conversation s'engage entre la jeune ganger et moi : elle a "retiré" son cerveau, se révèle donc insensible à toute douleur et toute destruction de sa boite cranienne, et s'en vante sans vergogne. Par acquis de conscience, je replie la branche -toujours plantée dans son oeil gauche- et crève le droit grâce à son autre extrémité. Peu convaincant. Elle semble toujours d'humeur à narguer, non plus à combattre : je demande si le chien est dans le même état, elle acquiesce ; ramassant un tuyau en coude, qui traine mystérieusement par terre, je tente d'éclater l'échine du bestiau, à coups redoublés ; pas d'effet notable, hormis les bruits nets et "solides" produits par le contact.

L'animal est devenu plus squelettique encore, ses yeux rouges et phosphorescents. J'opte donc pour la fuite volante, décolle et file dans l'air du soir ; et apprends, sur l'heure, que mon basset-zombi peut voler également, et à belle allure. Impossible de le distancer, il file sur mes talons, à quelques mètres à peine. Le tout dans un hululement sépulcral, continu et à peine audible ("aboyé à voix basse"), doublé d'un fort crissement de pattes griffues (oui, monsieur court sur l'air).

N'écoutant que ma raison, je profite de ma maigre avance pour me concentrer et m'éveiller "de force". Non mais. Manquerait plus que je finisse bouffée par cette bestiole de mauvais goût. Le hululement et le crissement persistent légérement au réveil (une dizaine de secondes je crois), mais le clébard reste à sa place, ailleurs (la réalité, c'est super).
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le mai 28, 2009, 17:10:00 pm
C'est là que tu ne connais pas ce genre de chien Mélophage;
Le Basset Z amorphique!!!
Après chaque nuit à regarder un programme télévisuel ou un film quelconque, il t'attend dans tes rêves et reprend sa poursuite là où tu l'avais interrompue.
Ta seule chance consiste à ne pas te gaver des supports susmentionnés! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le mai 28, 2009, 19:40:26 pm
Oui mesdames et messieurs, vous ne rêvez pas, vous venez de lire un rêve "racontable" de Mélo...
EH oui, vos vieux repères ne sont plus de mise.  Désormais, vous êtes priés de croire que la Première Guerre mondiale était une petite baston villageoise, et que le naufrage du Titanic était une sympathique barbotage-party à la piscine municipale...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: CiCi le mai 28, 2009, 21:43:21 pm
Tiens dailleur en parlant de guerre mondiale j'ai fait un rêve geo-politique cette nuit :

L'Italie viens de déclarer la guerre a la Hollande pour une sombre histoire de missiles spatiaux. Du coup le gouvernement français soutient l'Italie, mais la population ne veux pas d'une guerre donc se révolte. Imaginez une guerre civile avec la police qui tire a bout portant sur tout le monde.

Et moi au milieu de tout cela, qui panique parce que j'arrive pas a trouver un magasin vendant des chaussures potables... tout a coup mes parents arrivent. Alors on court pour échapper a la milice et ma mère ce fait descendre. On continue a courir et la je délaisse mon père pour aller voir une boutique de sac a main.

Fin du rêve.

Je rois que mon coté matérialiste prend un peu trop le dessus u_u'  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le mai 28, 2009, 21:44:41 pm
mais non cici  tu es une femme c'est normal
 :roll:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le mai 29, 2009, 00:20:59 am
Bon, je résume:

Tiens dailleur en parlant de guerre mondiale j'ai fait un rêve geo-politique cette nuit :

 Imaginez une guerre civile avec la police qui tire a bout portant sur tout le monde.

Et moi au milieu de tout cela, qui panique parce que j'arrive pas a trouver un magasin vendant des chaussures potables...

Fin du rêve.

Je rois que mon coté matérialiste prend un peu trop le dessus u_u'  :face:


Maï, maï, maï, la crise de rire! Merci Cici
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le mai 29, 2009, 00:30:54 am
j'ai revé que je ratais une gare
je passais a 130 km/h dans la gare devant des voyageurs avec leur valises qui realisaient d'un seul coup  que je ne m'arreterais pas .................
a non mon chef me dit que c'etait pas un reve j'l'ai vraiment fait ????
 :eek: :eek:
ah bon
et merde
 :pleure:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 29, 2009, 00:50:32 am
Zak > tu n'arriveras pas à me provoquer et me faire narrer mes rêves "indicibles". Pas sans faire un jet opposé (ta persuasion/ma volonté), du moins.
Dark > j'y aurais pensé s'il avait été plus charnu, et si j'avais maté un film entier et sonorisé hier (des extraits sans le son, ça compte pas, si ?). Mais franchement, à moins que ça soit la version Télé Z de Dogs & Corpses, c'est peu probable. Note : faire des recherches sur Dogs & Corpses
CiCi > Bon reflexe, avec un petit sac à main, un parpaing et une bonne lanière, on peut fabriquer des Fléaux Furtifs (ou : quand Grosbill rime avec Subtil). Oui, j'aime les majuscules. J'assume.
Guizmo > Il me semblerait plus funnesque de redémarrer par surprise, pendant la montée grouillante des humains encombrés de sacs et valises.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mai 29, 2009, 01:42:09 am
(...)
Et moi au milieu de tout cela, qui panique parce que j'arrive pas a trouver un magasin vendant des chaussures potables... tout a coup mes parents arrivent. Alors on court pour échapper a la milice et ma mère ce fait descendre. On continue a courir et la je délaisse mon père pour aller voir une boutique de sac a main.
Fin du rêve.
Je rois que mon coté matérialiste prend un peu trop le dessus u_u'  :face:

Ouh là... J'étais distrait: j'ai lu, et pendant une fraction de seconde, j'ai cru que c'était ça, le rêve de Mélo... :affraid:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le mai 29, 2009, 10:50:49 am
et oui  il reve qu'il est une femme materialiste le mélo
 :twisted: :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 29, 2009, 20:48:17 pm
Qui vous dit qu'il n'y a pas d'histoires de chaussures et autres sacs à main dans mes épiques et nombreux rêves ? Vous voulez m'opprimer oniriquement, tous les deux, c'est ça ?
/mode berseker : on/ ; /hache naine : équipée/ ; /aisselles toxiques : prêtes à l'emploi/ ...Viendez, viendez donc...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 30, 2009, 01:19:35 am
faut vraiment que je vois à quoi tu ressemble, mélo!!
sérieusement!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 30, 2009, 12:59:24 pm
oh pitin! jen tiens un bon là!!
du très très haut level!  :twisted:
Yavait plein de gens que je connais personnellement, Sarko et sa grognasse et un mur de briques... super chelou!  :eek:

Dans le rêve, je vis dans un appartement minuscule auquel on accede par une suite alambiquée d'escaliers.
A côté ya un appart véritablement immense (d'ailleurs, un de mes moyens d'acceder a mon appart est de passer devant...)
Un jour je découvre que notre nabot présidentiel et sa grognasse ont envahi l'espace d'à côté. Le mur qui nous separe est un espece de mur de brique avec des briques bleues et lisses d'environ 30x20 en taille (je découvre après qu'elles ont une profondeur de presque 50cm... ouai on s'en font complètement, mais visiblement, dans ce rêve, j'étais en mode rodeur de naheulbeuk concernant ces briques)
Quelques temps après,j'ai ma soeur à la maison, et je commence a en avoir marre du manque de place et de ce mur tout moche... je décide donc logiquement d'agrandir l'appart: je balance les coups de poing les plus forts que je puisse.
une brique bouge vaguement. Ma soeur me demande un peu affolée si ça va poser de pb et essaie de m'en dissuader.
Je recule un peu et balance un méga coup de pied => 6 briques qui tombent d'un coup.
derrière le trou, un appart immense.
Regard de défi à ma soeur accompagné d'une moue à la "tu vois, c'est une idée du tonnerre". J'acheve le mur à coup de pieds (même les briques du haut... hééééééé oui! on est un wook'ogre ou on n'en est pas un, ma bonne dame!)
je contemple l'appart copieusement agrandit avec fierté.

quand soudain: IRL une méga crampe du mollet me réveille. Je me rendors immédiatement, et je retourne à la suite directe de ce rêve!

les gravats ont tous disparus, j'ai un salon grand comme un appart parisien, avec 80% qu'est vide (forcément c'est le cpôté que j'habitais pas)
ma soeur et toujours là et essaie de m'aider parce que dans la partie vide et nouvelle de mon salon, ya un nabot présidentiel et sa grognasse qui se la joue pute de luxe pleine d'exigences de femelle présidentielle, hargneuse, dédaigneuse, hautaine, insupportable. et 2-3 gardes du corps habillés en costard noir (soit ils avaient pas de visage soit ils étaient tellement insignifiants dans ce rêve que j'ai pas fait l'effort de leur en attribuer un ou en tout cas de m'en souvenir)
là le nabot qui commence a m'engueuler en me tapant sur le ventre de son hargneux petit doigt tendu de nabot voulant se donnant des airs supérieurs, je l'envois chier.
Je sors de mon appart par sa porte d'entre, je descend le premier escalier qui au début menait dans une espèce d'immense couloir, là je découvre que notre nabot présidentiel honi préféré à fait modifier la zone pour en faire sa cuisine et sa salle à manger.
Mon appart est désormais au milieu de l'appart du nabot et mon salon devait être une de ses salles perso!
la barbe!
Je monte un nouvel escalier qui doit me mener à la sortie de l'appart du nabot et là je tombe sur mon frangin et un de ses potes accompagné de sa copine. Chacun d'eux est en mode "connard" et fout la merde. La copine du pote du frangin fait sa princesse.
Là Sarko me tombe dessus depuis l'e haut de l'escalier, je l'envois chier mais il me menace m'obligeant a reconstruire le mur a mes frais sinon il utilise tous ses droits de président pour me pourir la vie.
je retourne à l'appart, définitivement plus de gravats. ma soeur essaie de m'aider en contactant banquier and co pour essayer de trouver les sous qu'il me manque.
Mon frère bois une bière en se fumant son joint avec ses potes. Tous sont l'archétype du "les gens sont cons quand ils sont en groupe, et pire encore s'ils ont herbe ou alcool a portée de main". Sachant que là il est au pire de son comportement d'IRL.
J'arrive après avoir tapé sur son pote a apprendre que la copine de ce pote a fait sa princesse et exigé que tous ces "sales gravas" aient quitté l'appart parce qu'elle supportait ps toute cette saleté, c'était inacceptable a ses yeux. Ils ont donc tout fait embarquer par un gus avec un camion benne.

résultat je me retrouve a devoir négocier avec ce camioneur qui me demande une omme exorbitante que je n'ai pas. ma soeur débarque pour me sauver après négo avec les banquiers. je suis super deg.
je ramène tout à l'appart et là une nouvelle crampe du même mollet me tire de ce rêve.

le pire c'est que les comportements des gens sont tous le plus extrême de leurs comportement connus IRL, même la copine du pote a une version extremiste du comportement d'un de mes proches.
c'était super chelou.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le mai 30, 2009, 23:44:00 pm
cette nuit en découché j'ai rêver (enfin un rêve tu parles)
j'étais sur mon train ........... j'étais au boulot
et la je ne sais pas pourquoi plus rien ne va  je ne peux plus freiner .......
puis d'un coup arrive un train énorme en face de moi  (genre la compagnie des glaces le truc de guerre monstrueux
et la  boum choc énorme  et je me retrouve incrusté dans un morceau train  complètement explosé
et pendant de longues heures je meurs sous les yeux des secours qui n'arrive pas a me sortir de la .......
la journée de boulot a été sympa aujourd'hui
et en plus j'ai mal dormi ..
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 31, 2009, 06:50:38 am
Après engueulade supplémentaire, tu te retrouves... Suspense et feuilleton. Argh! Supporterai-je l'incertitude? (au fait : personne ne peut voir ma Face véritable, ni ma ressemblance, du fait de mes puissants pouvoirs illusionnistes. Renonce.)

Condoléances à ton sommeil Guiz, j'espère que ton cerveau a au moins eu l'idée de couper la douleur.

(j'arrête les messages inutiles. Vé me coucher, plutôt.)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mai 31, 2009, 08:44:33 am
nan, t'as eu raison! j'avais tapé le message super vite donc j'avais pas vu que j'avais du rab a supprimer, en fin de message...

corriged!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 04, 2009, 08:19:01 am
Damn, c'est encore plus suspensitiel, avec la post-censure.

Aujourd'hui, j'ai discuté avec mon frère : il m'a expliqué en long, large et travers sa super ex-relation avec une à l'époque prof à lui, qui avait commencé voilà 7 ans. Après m'avoir demandé des nouvelles de ma propre ex, sujet que j'élude soigneusement (dans le rêve hein), il me tanne pour que je l'accompagne tout-là-haut-la-voir.
Tout là haut ? Ben ouais, elle habite pas sur Terre, ce serait trop simple. Nous voici donc volant dans l'espace, respectivement en jean/t-shirt et vieille robe longue (vieille veut dire "vieille, usée", pas "modèle en vogue au XVIeme siècle"). C'est assez grisant, on ne gèle pas sur place (température "neutre") ; nous arrivons rapidement au lieu recherché, nous retrouvant directement au bon endroit : une sorte de cour de terre sèche, cernée de végétation tropicale, où trône un bâtiment longiline, sobre, fermé par de lourdes tentures aux couleurs chaudes. D'instinct, nous savons : il s'agit d'un temple, évidemment demeure de l'ex. Qui ne veut pas nous laisser entrer, apprenons-nous, par la même intuition.

Je savais bien que c'était foireux ; mon frère me décrit -très vaguement- une autre planète où il voudrait faire du tourisme, pour soulager son pauvre coeur. Allons-y. Sauf que, en route, il accélère très soudainement, ou dérive dans un courant traitre (nos trajectoires sont difficiles à contrôler) : en tout cas, il disparait très rapidement.
Pérégrinant comme je peux dans la "bonne" direction, j'approche assez près de trois grosses planètes cratifiées, l'une verdâtre, les deux autres très vaguement rouges (tirant sur le rose et l'orange)... Comme "rouge" constitue quasiment toute la description fraternelle, j'aborde l'une d'elle au hasard.
Abordage qui ne s'effectue pas en pénétrant son atmosphère, bande de naïfs : de plus près, la grosse boule laisse place aux couloirs d'un grand bâtiment, de type hospitalier, ouvrant sur l'espace infini ; sans autre transition qu'une structure brisée, comme arrachée : béton "denté", tiges métalliques en jaillissant... M'apprétant à toucher carrelage, je mate de près le personnel : vêtements malpropres, chair nécrosée, airs prédateurs et grognements. Fichtre, des zombies.

Histoire de protéger leur ligne, je remporte mon corps fragile et comestible dans l'Espace dépeuplé. Evidemment (la loose me tient), je suis happé par un fort courant, tout puissant autant qu'invisible, qui me déporte droit vers une zone de néant : soit une bande profondément noire, large et déchirée ; ou plutôt, ténébreuse, anihilant toute lumière, dévorant l'espace ; une zone lovecraftienne, en bref. J'y dérive donc, me sent disparaitre de toute matière, de tout non-vide (ma propre matière reste intacte). Profitant que ma trajectoire (imprévisible) me ramène près de la "frontière", je m'efforce de m'éveiller. Si je le fais dans le Vide, je serai toujours hors-du-monde, voire disparaitrai totalement. C'est d'une logique élémentaire, je devrais même pas l'expliquer.

Et je m'éveille, près du bord familier et des aimés barreaux de ma chère mezzanine. Je bouge. Au ralenti, péniblement. Saloperie de Néant, il s'est infiltré avec moi. Je me dresse leeentement sur mes bras, les ramène le long de mon corps, retombe leeeeentement encore. (Tiens, ma mezzanine est sur le sol. Plus très mezzanine, pour le coup)
Après quelques temps (indéfinissables) à ce rythme, le temps revient à la normale, ma mezzanine à sa hauteur, et mes perceptions au "réél". Sauf, en surimpression, le numéro du rêve, inscrit au feutre rouge sur une feuille de bloc-notes à demi déchirée. Comme d'habitude, je tente de le mémoriser, et comme d'habitude, 8/10 chiffres, c'est trop pour moi. Comment, vous n'avez pas accès aux numéros & coordonnées des rêves que vous faites? Je serais vous, je me plaindrais, c'est votre droit imprescriptible.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 06, 2009, 03:31:14 am
Encore un rêve racontable-mais-pouvant-choquer-les-êtres-sensibles. (Alors même qu'il s'est autocensuré, tout seul, sans moi. Docile, non?)


Je me ballade dans la campagne, compagnée d?une fille de 10/12 ans (air sérieux, quelconque, longs cheveux châtains bordéliques) : souvenirs flous, un hameau semé de verdure, je passe un petit pont, et me trouve au bas de deux canyons vivement colorés. L?un d?un jaune saturé, l?autre d?un classique « brique-canyon » à son sommet, mais dévoré de amas « fraise tagada » : rouge vif, d?aspect mous, aux formes arrondies et irrégulières, formant un tas épais au pied des parois et grimpant tout du long.
N?étant pas seule, j?entretiens une discussion brêve et passionnante (moi - On va dans le canyon-tagada ? ; elle - Allons y)...

Tiens, un chien. (qui ressemble à ça, avec des noirs plus prononcés, en particulier autour des babines http://www.naturanimal.com/chiens/images/races/1/bouvier_australien.jpg). Je reconnais-là un Passeur : une bête à la jonction entre vivants et morts, presque un ambassadeur. Il nous suit. File, saleté. Il nous suit encore, avec insistance, de très près, nous frôlant parfois. Y?en a marre : je m?envole, me perche au sommet d?un meza (avec ou sans la fille). Et là, flashback.


Je suis sur Terre, et prends le bus (seule), de nuit, dans un coin quelconque : vaguement urbanisé par blocs d?immeubles gris, assez plat, semé d?herbes maigres et ternement vertes. Au bout d?un moment, je descends, et emprunte un chemin terreux, traversant un no man?s land plat et desséché. Trois silhouettes, assez baraquées, se détachent, immobiles, à 15 ou 20m.

J?approche : ce sont trois « cowboys »/bandits crasseux, comme sortis d?un western, trente ou quanrantenaires, visages marqués, traits tannés, chemises ouvertes et barbes hirsutes. En retrait, un vieil homme, propre, se tenant droit, vêtu d?un complet très «XIXeme siècle », canne comprise, la barbe impeccable, taillée « façon Victor Hugo ».
Tous m?observent, et, quand je m?apprête à passer, les trois crasseux m?attaquent ?à mains nues, me saisissent, me plaquent la tête au sol. Je tente de résister, mais j?ai oublié mes capacités de tabasse-gueule à trois contre un quelque part dans un autre rêve : rapidement, je suis donc neutralisée, puis balancée dans une cage de 3m² sur 2 de hauteur environ, à demi creusée dans la terre, pourvue de très épais barreaux.
Là, quatre autres femmes : la môme de tout à l?heure, une grande brune de 20/25 ans (cheveux courts, raides), deux quarantenaires. Comme c?est original, du mariage forcé-violent/esclagisme à option sexuelle (j?apprends ça en discutant).

S?écoule un temps inderminé, avant que les types ne reviennent, n?ouvrent la cage ?qui comporte une « chattière » carrée dans sa partie au dessus du sol, d?environ 50cm de côté. Le vieux n?est pas là : monsieur est chef, monsieur ne gère pas l?intendance.
Nous entrons dans une petite chambre, papier peint vif, lit deux places, couette mauve à motifs, fenêtre à rideaux grand-ouverts, rayons de soleil doux et chauds : un vrai cauchemar. Deux des femmes adultes sont sous la couette, et les trois types debout devant la môme et moi. J?entame de passionnantes reflexions intérieures : quel dommage que je n?ai pas d?autres pouvoirs (que de voler), il me faudrait d?autres pouvoirs, cette situation pue du fion. Ils m?expliquent qu?ils fonctionnent par gnouz (comprendre : appropriation collective des femmes), et ils avancent, le regard fixe, les mains tendues, les intentions sans équivoque. Je tends le bras vers la môme pour la protéger, juste avant que... mon rêve ne coupe la scène et passe à la suivante.

Retour en cage : l?obtention de pouvoirs plus utiles dans le contexte me préoccupe toujours. Les autres sont silencieuses. Je suis concentrée, focalise ma volonté sur les capacités qu?il me faudrait avoir, durant un certain temps... Quelque chose a lieu, dehors. Pour moi, le temps n'est plus : je sors de la cage, en volant, traversant les barreaux, la môme sur une épaule et la jeune femme sur l?autre. Dehors, un pan de plaine, et une grande explosion figée : je vole ?en raze motte- au milieu des éclats pierreux, d?abord gros comme le poing, mais leur volume s?accroit à mesure que j?avance (vers le « noyau » de l?explosion, donc).


Cette planète est has been : d?un grand vol vertical, je jaillis vers les cieux, atteins l?espace, et ?le temps toujours figé- cherche une planète d?accueil : tel est d?un climat invivable, telle d?atmosphère irrespirable... Oh, la belle candidate ! Joie, atterrissons !
L?hôtesse semble peuplée, et civilisée même. J?avise une petite ville ?avec des maisons individuelles, et un bâtiment plus grand, lisse et sobre, atterris non loin, entre dans ce dernier. Grand couloir peint de pastels frais, petits bancs alignés, accueil : un hôpital (la guichetière a l'air d'une humaine). Je m?assieds, pose la môme d?un côté et la jeune femme de l?autre. Cette dernière est vivante : c?est bon signe, me dis-je, elle était morte la première fois. La première fois? N?est-ce donc pas un simple flash back?
Peut-être que si, que j?ai simplement digressé : le temps redémarre, la jeune femme meurt. Là dessus, je sors avec la môme marchant à mes côtés, et nous allons nous ballader/découvrir une planète toute neuve. La suite n?est que canyon et chien Passeur zélé, doutant de notre état vivace.


PS : la Terre a, très probablement, été détruite presque entièrement. Voire tout à fait. Il se peut que la cause en soit l?énergie par moi attirée, afin d?obtenir les pouvoirs nécessaires à ma libération. Je transmets donc mes plates excuses aux improbables survivant-e-s.
Notez qu?il est aussi possible que l?anihilition terrestre soit dûe à une tout autre cause.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 12, 2009, 08:39:02 am
Des opaliens, du cinéma et du caoutchouc...

Bon, je le raconte surtout pour la fin. Y avait une sorte de prologue, mais je vous le passe...

Alors, je suis chez le Zakh et Mando (comment ça, comme d'hab?), je sais que c'est chez eux, mais ils ont tout changé, c'est beaucoup plus grand, beaucoup plus sombre... Ils ont installé un gigantesque bar avec plein de boissons... et plusieurs pianos, aussi... :suspect:
Y a pas mal de peuple, des opaliens, mais aussi des vieux potes à moi (bizarrement, je suis un peu anxieux à l'idée qu'ils se rencontrent)... Un de mes vieux potes dort en ronflant derrière le bar.

On doit organiser une murder, mais ça se passe pas très bien... Un de mes potes me fait la morale sur un truc, on s'engueule un peu, et de manière générale, je me sens agacé, c'est désagréable...

Mais en fait, c'est pas complètement une murder qu'on doit faire, mais un film... D'ailleurs, on bosse tous dessus depuis vachement longtemps, y a un peu une ambiance de vieille camaraderie créée par ça, avec une espèce de nostalgie bizarre en plus...

On passe tous dans les studios, qui ont l'air de prolonger l'appart. Finalement, on est moins nombreux maintenant. Il y a une sorte de vieux juke-box où on peut choisir le film qu'on veut tourner, mais il est complètement cassé...

Finalement, je me retrouve à partir à la recherche de l'actrice principale qui refuse de continuer le tournage. La nana en question a une identité assez indistincte, qui oscille pendant toute la suite entre Mando, Teri Hatcher (version Desperate Housewives) et la nana d'Une Nounou d'Enfer... (c'est pas un mix des 3, hein, c'est toujours une des ces trois-là...).

La fille en question a l'air un peu bourrée, elle est dans une partie des studios où on ne doit pas tourner aujourd'hui. Je lui fais remarquer, mais elle ne comprend rien. Un peu énervé, je lui demande si elle a lu le script, elle me répond que non - et continue de s'égarer dans cette partie des studios où on a rien à foutre. C'est comme si on était sur de gigantesques ballons en caoutchouc, on a vachement de mal à marcher, on est sur une mer de caoutchouc ondulant, quoi...

Finalement, on se pète la gueule, et là, on dégringole dans d'immenses boyaux de caoutchouc couleur chair (pitié, que personne n'interprète ça...). A certains moments, on reprend pied, mais c'est pour mieux être englouti par le caoutchouc l'instant d'après. La nana (à ce moment-là, pas de doute, c'est Mando) hurle: "Aaaah, mais c'est horrible, je suis en train de me noyer dans une statue de ma mère!!!"...

Au début, je me dis qu'elle délire, mais finalement, je commence à penser qu'elle a raison: on est dans une gigantesque statue de sa mère - en caoutchouc. Pendant un moment, je trouve ça grotesque, mais tout de même, plus on tente d'avancer, plus la mer de caoutchouc ondule et nous recouvre, commence à nous étouffer. Je ne trouve plus ça grotesque, je sens qu'on va crever.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le juin 12, 2009, 20:11:32 pm
C'était pas ça plutôt, en beaucoup plus grand?  hin hin
(http://www.inakis.fr/image-soins-bien-etre-bio/bebe-et-enfant/linge-et-accessoires/77638-tetine-caoutchouc-naturel-bout-rond.jpg)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 13, 2009, 01:00:41 am
C'est malin... :face:

Nan, c'était très différent, comme caoutchouc...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le juin 13, 2009, 08:18:37 am
Citation de: Merriman
Nan, c'était très différent, comme caoutchouc...
Hum! Je ne voudrais pas faire de mauvais esprit...
Mais çà laisse trace à des suspicions cette dernière phrase!!! :suspect:

Enfin, je dis çà comme çà...
Je suis pour la paix des âmes, bien sur! :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 13, 2009, 11:53:33 am
Je savais que ça prêterait à confusion, cette histoire... :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le juin 13, 2009, 12:34:43 pm
En même temps, les protagonistes, le sujet,... On s'enfonce sur un terrain glissant!
Il y a quelque chose de freudien dans ce songe mais je laisserai d'autre que moi, te psychanalyser! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 13, 2009, 20:05:45 pm
Tandis que d'aucuns s'étouffent dans des châteaux gonflables de forme équivoque, d'autres font avancer la science. (Phrase d'intro-transition mise à part, félicitations pour ce rêve bien barré, Merri. Si ça peut te consoler de ton asphyxie...)


Au commencement était une cassette VHS de Masters of Horror ; pas celui que vous connaissez possiblement : ici, MoH consiste en une série d'enquêtes menées par Mulder et Scully. Sauf que Scully a tout sauf une tête de Scully, et idem pour Mulder -qui est un noir au crane rasé. Ils enquêtent sur la découverte d'une tribu de (possiblement) chaînons manquants, préservés dans quelque contrée indécise et peu fréquentée.

Arrivée sur les lieux, caméra subjective. Le cameraman est un mec, mais on ignore si c'est Mulder. La tribu, comptant une vingtaine d'adultes et d'enfants/jeunes, habite un petit mesa (isolé dans un grand cratère) haut d'au moins 20 mètres, parfaitement plat et désertique, d'un ocre chaud, très orangé. Ils sont quelques dizaines, de taille moyenne, mais longilines, le corps totalement glabre, dépourvu de tout caractère sexuel visible, et la peau très lisse, couleur "coquille d'oeuf".
Ils se nourrissent de maïs cuit, consommé dans un bol de terre.
Un rituel alimentaire, filmé, met leurs bras en exergue : raides et courts, atteignant tout juste leurs hanches lorsque tendus le long du corps ; comme si, en quelque sorte, leurs mains se "greffaient" au niveau du coude ; pas même une articulation, quoique leur ossature soit légérement ployable.
Concernant le rite en lui même, un bol à demi-plein est tendu au chef, qui se nourrit debout, parmi ses congénères debout. Son apparence diffère légèrement de celle des "autres" : il a le visage du "Dieu-Roi" de 300 (sans les bijoux : http://image.guardian.co.uk/sys-images/Film/Pix/pictures/2007/03/13/3001.jpg (http://image.guardian.co.uk/sys-images/Film/Pix/pictures/2007/03/13/3001.jpg)). D'ailleurs, il est seul à pouvoir, ou devoir, manger le maïs concassé, et je (spectatrice ou ethnologue-investigateur?) me demande si la cause en est une quelconque origine divine.
J'ignore où ils trouvent le maïs, qui ressemble, à vrai dire, à celui des boites de conserve. Je dis pas que mon cerveau a baclé le truc, mais...

La caméra batifolant, l'ethnologue avise quatre ou cinq enfants/jeunes, suspendus à l'étroit pont (dans les 70cm, composé de planches fixes, un peu incurvé, et sans barrière aucune) qui lie le mesa au monde extérieur. Les dits suspendus, l'étant par les mains, mettent en évidence des bras élastiques, balançant de haut en bas et de bas en haut, longs d'un mètre au moins. Comme c'est intriguant! Il s'avance, s'approche, et...
Il chute. Flou, vide, sombre, et sol ; fort heureusement, la caméra n'est pas cassée. Un corps délicat l'aura amortie... Le cadavre, d'ailleurs, se devine très vaguement, quoique quasi hors-champ.
Plein-champ, en revanche, une vaste caverne, à ciel libre sur plusieurs mètres, après quoi se dresse la falaise (prévisible), dotée d'une très nette et large ouverture. Ca et là, des chaînons manquants, semblables à ceux du Haut Mesa... Si ce n'est qu'ils ont les bras longs, très longs même, et fort élastiques. Des bras sans ossature, et qui tombent au moins jusqu'à leurs genoux.

Hurrah, tout s'explique limpidement : les "jeunes au longs bras" suspendus au pont n'étaient que des membres de l'autre tribu, celle des seconds chaînons manquants. Nous n'avons pas une, mais deux origines glabres et longilines, qui, à force d'évolutions, ont harmonisé leurs longueurs de bras.


Sur ce, espérant échapper aux procès des ayants droits d'X-Files et Masters of Horror, et vous ayant transmis mes savoirs fabuleux... Salutations.
       
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 13, 2009, 20:33:57 pm
Tiens... Ma thèse a beau porter (en partie) sur la théorie de l'évolution, je rêve jamais de trucs comme ça, moi...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juin 15, 2009, 10:52:18 am
J'ai fait un rêve, samedi matin, ou je suivais les aventures d'une femme dont je ne sais absolument pas qui ça pouvait-être (son apparence me rappelle rien) et qui n'avait aucun rapport avec moi.

Mon seul rôle à moi, c'était la regarder faire: Je tournais autour d'elle, je changeait de position en fonction de ses mouvements, je regardais toujours plus ou moins dans la direction où elle allait. En gros j'agissais exactement comme la caméra dans un fps à la troisième personne, située un peu en retrait au dessus d'une épaule et capable de tourner autour du personnage du joueur, changeant d'angle de vision de façon à pouvoir voir ce qu'il y a autour mais revenant toujours dans un angle permettant de voir là où va le personage du joueur...

Et tout ce que je me rappelle du rêve c'est ça: elle courait, sautait, tournait, se battait (une ou deux images d'elle en train de se fritter avec des mecs)  et moi je suivais tous ses mouvements, comme une caméra volante.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le juin 15, 2009, 14:25:45 pm
j'ai rêve que j'étais un petit pain au lait  :eek:
c'est grave docteur ?
franchement j'ai beau chercher je ne comprends pas qu'on puisse rêver a un truc pareil
 :eek:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 16, 2009, 22:40:26 pm
La nana en question a une identité assez indistincte, qui oscille pendant toute la suite entre Mando, Teri Hatcher (version Desperate Housewives) et la nana d'Une Nounou d'Enfer...

Heuuu....je suppose que ça veut pas dire que je suis une anorexique à forte poitrine en mini jupe et talon aiguille....donc pour toi Merri je suis une maladroite à la voix stridente et legrement vulgos c'est ça????? c'est ça??????

.....bin oui en fait c'est ça t'as raison!  :face:

Citer
mais elle ne comprend rien. Un peu énervé, je lui demande si elle a lu le script, elle me répond que non - et continue de s'égarer dans cette partie des studios où on a rien à foutre.

OOOOO je sens une legere touche d'agressivité à mon égard, c'est pas parce que je relis pas mes scénars et que je fou en l'air ceux des autres que.....si en fait.

Citer
Finalement, on se pète la gueule, et là, on dégringole dans d'immenses boyaux de caoutchouc couleur chair (pitié, que personne n'interprète ça...).

Heuuuuu je dirais que c'est sexuel....... :eek:

 
Citer
La nana (à ce moment-là, pas de doute, c'est Mando) hurle: "Aaaah, mais c'est horrible, je suis en train de me noyer dans une statue de ma mère!!!"...

huhuhu grand fou!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 16, 2009, 23:41:02 pm
Heuuu....je suppose que ça veut pas dire que je suis une anorexique à forte poitrine en mini jupe et talon aiguille....donc pour toi Merri je suis une maladroite à la voix stridente et legrement vulgos c'est ça????? c'est ça??????
.....bin oui en fait c'est ça t'as raison!  :face:

Non, t'y es pas du tout... En fait, c'est par association: c'est parce que je vois le Zakh comme un subtil mélange de Mike Delfino et Maxwell Sheffield...

Citer
OOOOO je sens une legere touche d'agressivité à mon égard, c'est pas parce que je relis pas mes scénars et que je fou en l'air ceux des autres que.....si en fait.

Ouais, c'était aussi ce que j'y voyais...

Citer
Heuuuuu je dirais que c'est sexuel.......

Moi aussi, en fait, et c'est bien pour ça que je dis:
Citer
(pitié, que personne n'interprète ça...).
Note bien, Mélo a une autre lecture du truc...

Pour terminer, tu remarqueras comment le côté "actrice principale, blabla" a surement été inspiré par ton histoire sur ton casting de mercredi... et comment ça signifie forcément que je suis d'ores et déjà sûr que tu seras prise... :face:

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 17, 2009, 00:04:53 am
arrete on m'a parlé maquillage, sape et....figurines!!!!! Mais j'ai pas de figurines!!!!!!!!!!!!!!!! Ma carrriere est foutue!!!!

Bon ba je peux arreter de me faire vomir maintenant...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le juin 17, 2009, 00:20:46 am
Mais j'ai pas de figurines!!!!!!!!!!!!!!!! Ma carrriere est foutue!!!!

Bon ba je peux arreter de me faire vomir maintenant...

sans déconner les enfants, vous vous injecter des trucs pour rédiger ce topic ?!^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 17, 2009, 01:14:22 am
arrete on m'a parlé maquillage, sape et....figurines!!!!! Mais j'ai pas de figurines!!!!!!!!!!!!!!!! Ma carrriere est foutue!!!!

Et voilà! Depuis le temps qu'on te dit de t'intéresser à autre chose qu'aux dés!!!!

sans déconner les enfants, vous vous injecter des trucs pour rédiger ce topic ?!^^

Ouaip, un sérum obtenu par liquéfaction du cerveau de Mélophage, pourquoi?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 17, 2009, 10:29:08 am
Fait cette nuit :

J?étais un gobelin, avec d?autres gobelins, au milieu d?un pièce circulaire avec une porte unique et au milieu un petit arbre tout rouge (en fait, un arbre qui fait des grappes de graines rouges qui tombent par terre, comme chez mes parents) au pied de l?arbre, parmi les graines rouges, des joyaux rouges.
Sur l?extérieur de la salle, un gigantesque couloir qui descend du plafond, avec une demi douzaine de portes de pierre qui empêche un gros monstre de passer. Le gros monstre est un mélange entre le gros monstre des derniers numéros de « one peace » et le boss de fin du jeu « pandemonium ». cette bestiole destroy les portes les unes après les autres pour nous rattraper et nous écrabouiller. Nous, une demi douzaine de gobs, on doit récup un max de joyaux avant de se barrer par la porte.
Ça fait un peu fort boyard, vu comme ça, hein ?
Bref, on essaye, mais on traîne trop et on se fait écrabouiller. Qu?à cela ne tienne, on reviens en arrière (on recharge la partie quoi) et on recommence. La deuxième fois, c?est pas loin, on parviens à passer la porte avant que le monstre ne nous attrape, mais la porte n?est pas fermée, il la passe et nous écrabouille, encore.
Bon, 3ème essai, on commence à se dire que c?est une situation de con, et qu?on ferait mieux de se barrer, plutôt. Donc on prend deux trois joyaux, en pestant contre les graines rouges qui ont la même apparence, et on passe la porte. Zut ! de l?autre coté de la porte apparaît la Dame (la même que dans les bouquins « la compagnie noire ») qui nous a recruté pour défendre son donj, et qu?on a allégrement trahi pour quelques bijoux. N?écoutant que notre courage, nous fuyons en sautant dans un gouffre de l?autre coté de la salle, et on descend en s?accrochant à la paroi de pierre.
S?ensuit une course poursuite échevelée dans les couloirs, ça me rappelle les rêves que je faisais gamin (ou les courses poursuites en tant que poursuivi, toujours, étaient monnaie courante). Pour finir, mon gob se fait bouffer par un crocodile.

Nouveau persos, un groupe de 5 mages rouges à cagoule. Embauchés en même temps que les gobs, ils sont considérés comme des traîtres au même titre que les gobs. Alors nous fuyons. Cette fois, on y arrive presque, on parviens (suite à une nouvelle course poursuite dans les couloirs) en haut de la tour du château, et on s?envole. Nous ne sommes plus que des points à l?horizon quand la Dame arrive et commence à incanter pour qu?on se prenne un éclair. A peine à t?elle commencé à incanter qu?on se prend effectivement un éclair. Bon, on est cramé, mais la Dame (et quiconque a déjà vu lancer un sort) sait pertinemment que ce n?est pas son incantation à peine entamée qui nous a foudroyé. Elle tente quand même de rattraper le coup, genre « vous avez vu comment je les ai foudroyé » à ses troupes, mais elle a l?air conne.

Et voilà !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 17, 2009, 12:22:45 pm
C'est ça qu'est bien dans les rêves... Se foutre post-mortem de notre meurtrier.

Merri > liquéfaction de mon... ?!Cerveau!?... Tu te serais pas fait arnaquer?


Pour ma part, un rêve où m'accompagnaient Merri et un pote d'internet. Glandant en pleine mer (et sans doute sans bateau), on discute vaguement de sujets non-moins vagues, comme la Réalité. Assez rapidement, on s'amuse à créer de petites fusées d'artifice, de diverses couleurs, et animées de divers mouvements ; ceci sur l'eau, sans aucun matériel, mais tout le monde trouve ça naturel.
En revanche, quand je m'amuse à faire apparaitre sur l'eau un "Merriman" (dans le rêve, c'est le nom d'une grenouille type "Bebete Show", donc une tête de grenouille en peluche) et un "H." (mon pote d'internet, oublié son "avatar de pseudo"), je stupéfie; et Merri de s'exclamer "Mais comment t'arrives à faire ça, Mélo ?" Mes rêves ne sont pas des ego trips, je nie.

Heureuse d'avoir un padawan, je pérore sur fond de "En fait, je pense que la Réalité n'existe pas, le monde est malléable" ; longtemps apparemment : nous passons dans une cité U, nous calons dans une chambre... Pour illustrer mon propos, je lévite jusqu'au plafond, le traverse : il disparait (pour tous) et un autre apparait, deux/trois mètres plus haut. Je lévite dedans en m'exclamant "plein ciel!" (pour avoir une chambre à l'air libre, donc), mais m'y enfonce mollement, et me retrouve dans un grenier vétuste et frustrant.
Quoique... Il y a un grand trou dans l'un des murs de briques, circulaire (autant qu'il puisse l'être sans couper aucune brique, justement), dont la partie inférieure, en dessous du plancher, a visiblement été rebouchée. Intriguant... Mais là, je me réveille.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 17, 2009, 12:50:49 pm
HE bin....

Je me rend compte en vous lisant, d'une part que je ne rêve quasiment jamais...enfin pour être plus juste que je ne m'en rappelle quasiment jamais. Mais sur les 4/5 rêves annuels dont je me rappelle; Aucun n'a un tel degré de délire  :eek:  Ok la cohérence est pas toujours là, mais c'est loin d'être aussi hallucinant.

Sérieux, vous consommez des substances particulières avant de dormir?  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 17, 2009, 13:07:50 pm
Pour ma part, un rêve où m'accompagnaient Merri et un pote d'internet. Glandant en pleine mer (et sans doute sans bateau), on discute vaguement de sujets non-moins vagues, comme la Réalité.

Ha ha ha!!!! Non seulement, je commence à envahir tes rêves, mais en plus, on y a des discussions philo... Bientôt, tu te retrouveras à rêver que tu rédiges une thèse, et tu comprendras pas ce qui t'arrive... Ca s'appelle de l'exploitation onirique...

Sinon, je suis bel et bien une tête de grenouille en peluche - j'ai fait mon possible pour me donner une forme vaguement humanoïde, mais enfin, je sais bien que ça ne trompe personne...

Je me rend compte en vous lisant, d'une part que je ne rêve quasiment jamais...enfin pour être plus juste que je ne m'en rappelle quasiment jamais. Mais sur les 4/5 rêves annuels dont je me rappelle; Aucun n'a un tel degré de délire  :eek:  Ok la cohérence est pas toujours là, mais c'est loin d'être aussi hallucinant.

Peut-être parce que ton cerveau a déjà eu le temps de remettre tout ça un peu en ordre...? Quand tu te réveilles juste au sortir d'un rêve et que tu le notes, généralement, tu obtiens des trucs plus bizarres que si tu essaies simplement de te souvenir d'un rêve fait dans la nuit (moi, entre autres, quand je note un rêve en en sortant, j'ai très souvent des personnages à l'identité flottante, comme la combi Mando-Teri Hatcher-Nounou d'enfer évoquée plus haut - cette nuit, j'ai eu une combi Mireille Darc-Henry Chapier - me demandez pas...  :suspect:)

Sérieux, vous consommez des substances particulières avant de dormir?  :face:

A part le sérum obtenu par liquéfaction du cerveau inexistant de Mélophage?
Ben, en fait, seulement très occasionnellement - mais je suis persuadé que ça change rien...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 17, 2009, 13:10:00 pm
cette nuit, j'ai eu une combi Mireille Darc-Henry Chapier - me demandez pas...  :suspect:

O pinaise la vache  :affraid: ça c'est du combo!!!!!  :mdr:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 17, 2009, 13:28:14 pm
Mon rêve de cette nuit....

Grande soirée en perspective, une trentaine de personne qui arrivent dans 2h.....j'ai prévu une partie de Kult.

Or, les gens commencent à arriver et j'ai même pas commencer la bouffe. Je commence à faire une purée de viande un truc comme ça, une sorte de viande avec des minuscules ?ufs inclus, quand on l'écrase le jaune se mélange à la viande....putain j'ai la daaaallle! Ouais mais grouille!

La maison est immense, j'arrête pas de me perdre ou perdre mes ustensiles de cuisines.
Merriman et Taly, une copine roliste asociale qui trouve que sur Opale vous êtes des gamins (sisis veridique) m'accompagnent. Taly essaie de faire bouffer du jambon et du cochon grillé à la broche qu'elle a ramené de la fête médiévale à Provins...

Moi je hurle que j'ai besoin d'aide, qu'on s'en sortira jamais, que le temps passe, y a de plus en plus de monde dans l'appart, mais non, eux ils se lancent des bout de viande à travers la figure en se marrant.

Je commence vraiment à me sentir seule dans ma cuisine tandis que ses deux là s'éclatent à faire une bataille de bouffe. Les voilà qu'ils se roulent par terre....limite sexuel là.

Je leur rappel que j'ai fait le ménage, que l'appart devient dégueu et qu'ils laissent derrière eux une sorte de trainée blanche... (oui je sais ce que c'est mais dans mon rêve, tel une vierge effarouchée j'ai pas pigé)
Finalement je met mes patés ou je en sais pas quoi au four et file faire les fiche de perso.... pour 30 personnes.

En attendant les gens se mettent à danser....logique quoi...

Je trouve le Zakhan qui danse avec une nana de façon collé serré. Je m'énerve, j'essaie de les séparer...Le zakhan me balance par terre. Il me dit que je devrais faire une regime, me refaire les seins, devenir plus gentille et faire mieux la cuisine et que elle (la blondasse) elle a pas besoin de tout ça, en plus elle est douce et gentille et attentive et elle l'appelle tout le temps et elle elle passe pas son temps a faire du jdr avec pleins de mecs. (d'un seul coup le jdr prend un aspect vachement sexuel et je me rend compte que c'est normal qu'il pète les plombs)

Je retourne dans la cuisine, abattue, besoin d'un câlin de mes deux potes.....mais là ls m'annoncent qu'ils vont se marier, qu'ils sont super heureux et que c'est tout ma faute ce qui m'arrive parce que je suis méchante et pas douce et que j'appelle pas assez les gens....

Je me suis réveillée en sueur!!!!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le juin 17, 2009, 13:31:39 pm
ma chère mando  ,
il semble a la vue de ton rêve que tu es dans une période d'incertitude et de doute
mais je peux te rassurer le jdr n'est pas du tout sexuel
 :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 17, 2009, 13:52:10 pm
Dis moi Mando, tu t'es remise de ton "Gn" Kult?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 17, 2009, 14:09:12 pm
c'est marrant, je connais aussi une Thalie qui est à la fête med de provins tous les ans, et qui est sans doute roliste. mais qui n'est pas du tout associale, par contre.
j'me demande si c'est la même, qui aurait deux personnalités...

moi, je crois que je n'ai jamais rêvé de mélange de personnes!
par contre, je mélange les monstres ( Le gros monstre est un mélange entre le gros monstre des derniers numéros de « one peace » (tome 48) et le boss de fin du jeu « pandemonium »)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 17, 2009, 14:33:51 pm
Grande soirée en perspective, une trentaine de personne qui arrivent dans 2h.....j'

Là, ça ressemble à ce qui va se passer samedi, non...?

Citer
Or, les gens commencent à arriver et j'ai même pas commencer la bouffe.

Là, ça ressemble à n'importe quelle partie chez vous...

Citer
mais non, eux ils se lancent des bout de viande à travers la figure en se marrant.
.

Là, ça ressemble à ... euh... non, là, ça ressemble à rien.

Citer
Le zakhan me balance par terre. Il me dit que je devrais faire une regime, me refaire les seins, devenir plus gentille et faire mieux la cuisine

Rappelons également que tu as les pieds velus et même pas de figurines!!!!!

 ^^ Oh, Cthulhu tout-puissant: je suis désolé, parce que ça a l'air d'exprimer des doutes profonds, mais une fois de plus, ce rêve m'a donné un gros gros fou-rire...

A part ça, t'es gentille, tu ne me maries à aucune de tes copines, même en rêve (sauf si tu comptes Naomi Watts dans tes copines, peut-être...), et tu évites de m'associer à des bouts d'animaux morts... Sinon, moi, je ne squatterai plus que les rêves de Mélophage, hein... Je n'aurais jamais cru dire ça, mais ils sont plus sécurisants...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le juin 17, 2009, 20:03:55 pm
Or, les gens commencent à arriver et j'ai même pas commencer la bouffe.

Arrête de dire "les gens".  Dis "Desneiges est arrivée une demi-heure en avance, comme à chaque fois", ça sonne plus vrai.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 18, 2009, 01:22:44 am
Merriman :
Citer
Sinon, moi, je ne squatterai plus que les rêves de Mélophage, hein... Je n'aurais jamais cru dire ça, mais ils sont plus sécurisants...
Si tu sais voler dans les rêves, ou si t'apprends vite, t'as une chance d'y croire un moment.
Sinon, tu seras, à court terme, dévoré par des chiens, des loups, voire des chevaux ; lynché par des hordes diverses ; torturé ; violé ; dévoré par des enfants pâles aux dents affilées... J'en passe. Après, si tu préfères tout ça a du vague sexe sur carrelage propre...
Mélophage, De l'Usage de ses PNJs oniriques.
PS : je t'attends pour la thèse, exploitateur novice.

Mandoline :
Citer
(d'un seul coup le jdr prend un aspect vachement sexuel et je me rend compte que c'est normal qu'il pète les plombs)
Ne cède pas au complot zakhanien pour t'arracher au jdr, il t'a hypnotisée, c'est clair, mais tu peux résister ! Sois moins traître que lui, le fourbe désistant !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 18, 2009, 01:37:19 am
Merriman :
Citer
Sinon, moi, je ne squatterai plus que les rêves de Mélophage, hein... Je n'aurais jamais cru dire ça, mais ils sont plus sécurisants...
Si tu sais voler dans les rêves, ou si t'apprends vite, t'as une chance d'y croire un moment.
Sinon, tu seras, à court terme, dévoré par des chiens, des loups, voire des chevaux ; lynché par des hordes diverses ; torturé ; violé ; dévoré par des enfants pâles aux dents affilées... J'en passe. Après, si tu préfères tout ça a du vague sexe sur carrelage propre...

Non non non... le vague sexe sur du carrelage propre, je sais pas trop (et puis après tout, je l'ai jamais vue, la copine de Mando)...

Ce dont je suis sûr, c'est que je préfère tout ça, et même pire, à un mariage!!!!!!  :affraid: :affraid: :affraid:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 18, 2009, 02:28:41 am
Côté non-mariage, tu peux crécher dans mes rêves sans grand risque, mais pas souvent sinon je te vire.
J'avais pas compris que les "deux potes" de Mando étaient Taly et toi, sinon j'aurais soutenu ta fuite immédiatement.
Note qu'un mariage onirique, normalement, on en guérit vite. Et, si ça se trouve, y'a certains des trucs non-cités qui pourront te flipper autant... J'espèrerais presque.
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Desneiges le juin 18, 2009, 20:49:13 pm
Or, les gens commencent à arriver et j'ai même pas commencer la bouffe.

Arrête de dire "les gens".  Dis "Desneiges est arrivée une demi-heure en avance, comme à chaque fois", ça sonne plus vrai.


Hi hi je ne savais pas que ma petite avance empêchait de faire la nourriture, dorénavant, je tacherais d'arriver en retard, comme ça j'aurais plus cas me régaler, miam  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 19, 2009, 00:21:09 am
ololo, comme à chaque fois, faut pas pousser mémé dans les orties....puis moi ça me derange pas quand les gens arrivent en avance, tant qu'ils restent sur le canapé et qu'ils soulevent les pieds quand on passse l'aspi...

Pis la derniere fois on a commander des pizza en plus!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 19, 2009, 10:08:57 am
J?ai à nouveau fait un rêve cette nuit, en simple spectateur.

Les protagonistes de l?histoire sont quatre anciens « quasi super » héros (quelques pouvoirs, de l?héroïsme, mais pas de collants ni de masques) . Quand ils étaient jeunes, ils ont arrêté un gros méchant, et depuis, ils jouissent de la considération générale, même si leurs exploits sont désormais plus classiques.
Ils ont passé la cinquantaine, songent plutôt à leur retraite. Et là, paf ! le gros méchant est de retour, et prévoit un nouvel attentat lors d?une manifestation publique.
Ils enquêtent, ils se démènent pour finalement trouver le lieu précis et l?heure de l?attentat. Le jour J, grâce à leur influence, ils font déplacer toute la foule de quelques rues pour éviter qu?elle ne se fasse tuer dans l?attentat. Et malheureusement, l?attentat arrive tout de même, sous la forme d?un gigantesque bloc marron qui écrase tout le monde, dans la rue ou ils ont réfugié les gens. 3 des héros meurent dans l?attentat, ne reste que leur chef, « la flèche » (un mec qui cours super vite)
Il va à son camion, et trouve un mot qui dit « ouf, j?ai cru que vous y étiez passé aussi ! » et il comprend que ce mot viens du gros méchant, et que depuis le début, lui et ses potes se sont fait manipuler pour transporter la foule à l?endroit propice à l?attentat.

Là, le rêve devient méchamment gore.
Désemparé, le mec repasse dans la rue ou l?attentat a eu lieu, sur sa droite, il y a un gros tas de cadavre plein de sang, avec plein de mouches, sur sa gauche, une horde de rescapés anthropophages qui lui lancent des morceaux de cadavre (os, doigts, tête)
Le méchant a réussi son coup, son pire ennemi est totalement discrédité et ne va pas tarder à se suicider ou se faire lapider par les gens qu?il a essayé de sauver.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 20, 2009, 19:05:04 pm
Des rescapés anthropophages qui lancent des morceaux de cadavre... Mmmmh, sache que tu as toute mon estime onirique.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 30, 2009, 09:41:50 am
Long rêve dont je me souviens que très très partiellement, je suis persuadé d'avoir oublié le plus intéressant - en tout cas, il ne reste plus que des bribes:

Je suis dans une maison très vaste, genre manoir, bien sombre, avec plein de gens (comme souvent, il doit y avoir un mélange d'opaliens et de vieux potes à moi). En plus, y a un contexte jdr, parce que bizarrement... certaines personnes m'accompagnent tout le temps, ce sont des PJ... et tous les autres qu'on croise, ce sont des PNJ... c'est-à-dire: moi, je décris aux PJ ce qui se passe ("là, il se retourne vers vous, et vous lance un regard étrange, lourd de sous-entendus")... et les PNJ agissent en fonction - le mec se retourne vers les PNJ, leur lance un regard, etc. C'est bizarre, je contrôle le monde, quoi...

Plein de péripéties que j'ai oubliées - mais il y a une ambiance lourde et inquiétante. Au bout d'un moment, des événements se répètent. Le même mec (un type que j'ai connu au collège) se retourne à nouveau vers les PJ, leur lance un regard, etc. Par des signes discrets, je félicite mes PNJ: je trouve que ces répétitions bizarres foutent bien les boules...
N'empêche que nos rapports ont changé: maintenant, les "PNJ" agissent comme ils l'entendent... Je continue à décrire leurs actions aux "PJ", mais je me rends compte que ce n'est plus moi qui les contrôle, je fais simplement semblant.

Il y a des meurtres, je ne sais plus trop comment, on tombe les uns après les autres. Je commence à penser que les "PNJ" m'ont manipulé: ils m'ont fait croire que j'étais le MJ, mais en fait, moi aussi, je ne suis qu'un PJ...
A un moment, je comprends qu'il y a une sorte de conspiration pour nous pousser à la folie...
Dans un long couloir blanc, on croise un grand type qui a l'air d'un des principaux méchants: il ressemble à un croisement entre un PNJ que, dans la vraie vie, j'ai décrit hier ("Moriarty") et Johan Scipion  :suspect: ... Il se fout un peu de notre gueule, puis s'en va à reculons, en nous fixant, et en esquissant une petite danse... Je me dis qu'on se croirait dans Twin Peaks...

Finalement, je retrouve Tozo dans une pièce où un gros escalier en acajou descend vers des profondeurs insondables. Sur la balustrade, il y a des signes astrologiques. Je me rends compte que Tozo et moi sommes maintenant les seuls survivants dans la maison. Tozo était là depuis le début, et n'arrêtait pas de déconner - mais maintenant, il est dans un état de panique indescriptible, il me gueule dessus: "Tu te rends compte qu'on va crever !?!?!?". Je lui fais un petit sermon, en disant qu'on doit mourir dignement, tout ça, mais intérieurement, je n'en mène pas plus large que lui. Quelque chose - peut-être une machine - va monter de l'escalier et nous buter.
Finalement, la chose attend et ne monte pas. Je deviens super nerveux, je hurle "Allez, amène-toi, amène-toi!!!!!" et je me rue dans l'escalier.

Là, je me suis réveillé, et pendant une ou deux secondes, je n'avais pas conscience d'avoir fait un rêve: je pensais avoir vu une fiction, et je me sentais très frustré, en me disant "Ah non, ça peut pas être la fin, ils nous doivent une explication!"
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le juin 30, 2009, 17:03:24 pm
 bordellerie, depuis que j'ai parlé de mes anti-rêves à Mélo, je commence à faire de vrais rêves, et ils sont bien lourds..

il est temps que la vérité éclate : livrer vos rêves en pâtures dans ces colonnes mélophagesques fait partie d'un sombre complot capitalo-ritualiste !

Résistez, citoyens oniriques, ne laissez pas les maléfiques forces de l'Empire des Ténèbres tondre les moutons (http://sheep.youssouf.com/old/wallace_gromit/WallaceSheepBig.jpg) noirs (http://www.awn.com/mag/issue2.2/images/jacksonlord05.jpg) que vous comptez sur votre dos !

edit :

PS : ton image s'affiche pas

new attempt :
(http://img140.imageshack.us/img140/4784/knitting.jpg)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 30, 2009, 17:56:13 pm
bordellerie, depuis que j'ai parlé de mes anti-rêves à Mélo,

Et c'est quoi?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 30, 2009, 21:48:27 pm
Hum, j'suis désolée, tout ça. Note que je suis peut-être tout simplement contagieuse des rêves, et toi très mal immunisé (on se rencontrait pour la première fois).
Parce que bon, si j'en écris plus, là, c'est que les intéressants ne sont pas très racontables, voire "bien lourds" aussi ^^
(sérieusement : ça va, tu t'en réveilles "bien" ?)

PS : ton image s'affiche pas
PPS : je te laisse décrire tes anti-rêves, flemme
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juillet 29, 2009, 11:47:37 am
J?ai fait un rêve il y a deux nuit de ça (cette nuit aussi, mais je m?en souviens pas assez, juste qu?il y avait mes grand parents jeunes).
Ce rêve d?il y a deux nuits semble indiquer clairement que je fait trop de GN (2 en 2 weekend, c?est trop !)

Je suis dans un grand champ, et je vois arriver tranquillement une foule de Gniste en costume medfan. Je m?extasie sur leurs armes plus chelou les unes que les autres, pendant qu?ils se mettent en place pour la bataille, tous du même coté. Il semble donc qu?ils s?attendent à une charge venant du fond du champ.

Au fond du champ sortent des troupes de marines tout en noir, qui clairement sont aussi des Gnistes, mais avec des mitraillettes à balle en plastique au lieu des épées en mousse. Je me demande d?ou sortent ces mecs, alors je longe le champ pendant qu?ils parlementent, et je tombe sur ce que j?identifie comme le vaisseau d?où viennent les marines.
C?est assez étrange, car ça ressemble à un gigantesque poulpe avec des tentacules dans tous les sens, et les yeux rouges. Pas un poulpe à la cthulu, plutôt un poulpe à la flying monster spaghetti  (http://www.venganza.org/).

Je retourne à la négociation, et là, un mec avec un masque coloré (avec qui j?avais fait un des deux GN) me fait un signe discret de retourner au lieu de rdv des PNJ, et là, PAF ! j?ouvre les yeux sur une pièce inconnue, genre appartement un peu impersonnel.
Et j?ai mis une ou deux minutes à me souvenir que j?avais pas dormi chez moi, et que cet appartement est celui d?une copine, et que je étais sur le clic-clac du salon. Mais au début, j?étais persuadé d?être dans le local PNJ, à me dire "'tain, il est trop fort cet orga!"
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 31, 2009, 02:49:10 am
Ca me semble indiquer que tu devrais continuer comme ça, à moi.
Regarde, t'as même ressucité un topic somnolent !
(d'ailleurs, j'en ai à rédiger, des rêves, dès que je suis moins flemasse vous l'avez, promis.)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le août 02, 2009, 14:13:48 pm
Bon, malheureusement, là, je poste plutôt pour dire que j'ai fait un rêve très long (enfin, je crois), mais que je ne me souviens de presque rien...

En tout cas, dans mes rares souvenirs, le rêve ressemblait à une gigantesque enquête policière, bien touffue... autour d'Opale!
Il se passe plein de trucs bizarres sur le forum, je ne sais plus quoi; on est victime d'une attaque informatique, qu'on soupçonne fortement venir "de l'intérieur"... C'est pas une attaque purement informatique, en même temps, ça a un côté surnaturel, un peu malsain...

Y a donc une enquête assez longue, menée par moi (ouais, tant qu'à faire, autant être le héros de ses rêves) et un type pas clairement identifié, mais très grand (Chewba?), on est un peu les Mulder et Scully du truc, quoi...

Finalement, on va voir l'admin du forum, pas K', le véritable admin, un type aux cheveux longs, que presque personne ne connaît, et qui s'occupe d'Opale depuis une espèce d'usine désaffectée, mais où des gens bossent quand même... On lui pose des questions, il nous donne la liste de ses principaux suspects... A la fin, je sors une petite blague comme quoi finalement, le suspect tout désigné, c'est lui, il se marre... Mon collègue géant repart... Mais moi, tel Columbo, je reviens, parce que je voudrais poser une autre question...

On prend le métro, avec l'Admin Mystérieux, et là, je suis très surpris, parce qu'il se débarrasse de deux toiles qui... euh... avaient joué un rôle essentiel dans l'affaire  :suspect:  Je comprends que c'est lui le coupable... Les toiles étaient roulées dans une espèce de cylindre en carton, et il m'attaque avec ça - en même temps, ça fait vraiment pas mal!

Très rapidement, j'arrive à déclencher des mouvements de foule dans le métro, qui se transforment en une espèce de grand carnaval, un truc très festif (souvenir de ma partie de Talisman de la veille?)... On croise plein de types qui ont l'air de cheiks sortis d'un album de Tintin, l'ambiance est assez moyen-orientale... Je parviens à m'échapper au milieu du carnaval...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le août 03, 2009, 09:50:39 am
Finalement, on va voir l'admin du forum, pas K', le véritable admin, un type aux cheveux longs, que presque personne ne connaît, et qui s'occupe d'Opale depuis une espèce d'usine désaffectée, mais où des gens bossent quand même...
heureusement qu'il passe pas par ici, tu vas le vexer ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le septembre 06, 2009, 11:03:16 am
Aah j'ai fait un cauchemar dont je me souviens!

Ca a commencé par une course stupide d'arrêt de PC en arrêt de PC, qui démarrait toujours avant que j'arrive (en plus j'avais mon casque de motard sur la tête). Du coup, je devais admirer les chorégraphies décousues d'un quinzaine de jeunes rappeurs dans la rue. Le but était d'arriver dans une minuscule studette que j'étais censer habiter (mais qui n'était pas la vraie mienne d'avant, vous suivez?)

Ensuite, je me retrouve dans un dispensaire où j'ai un rdv apparemment, je grille tout le monde, et c'est Charlotte Rampling en blouse blanche qui me reçoit ; là je me rends compte que je suis bien malade, le nez bouché, la vue trouble du mec qui est entre le sommeil et le réveil ; elle me dit que je suis en retard au cours???   

Elle sort, et quand elle re-rentre ce n'est plus elle, mais Frédéric Miterrand, avec des cheveux longs (je vois tout en trouble rappelez-vous, mais sa voix, je la reconnais direct) qui commence à me raconter des tartines sur la Westphalie au 17è siècle, et qui me ridiculise parce que j'ai dit une énorme connerie à propos d'un étui mousse de téléphone portable (c'était un poil plus complexe mais je me souviens plus)


Je dois consulter?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 06, 2009, 14:38:07 pm
Mais non, continue juste de réanimer ce sujet-ci ; ça fait du bien !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le septembre 06, 2009, 22:58:05 pm
Fun. Le seul truc que je ne comprends pas, c'est:

Aah j'ai fait un cauchemar dont je me souviens!

 :?:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le septembre 08, 2009, 11:14:14 am
Mon cauchemard de cette nuit, vous vous allez trouver ça soupa fun mais moi ça m'a refilé des angoisses....

Tous les opaliens vivent dans un même quartier, sorte de village vacances, rien que pour nous.
Certains opaliens, à savoir Cici, Navet et Rillette propose de "se faire des sensations" se laisser rouler le long d'une dune de sable jusqu'à en être recouvert. Ils racontent joyeusement que leur parents ont fait ça plus jeune mais ils se sont retrouvés ensevelit sauf une partie de leur corps qui dépassait et qui a été hautement brûlé au soleil...

Bon moi ce trip ça me branche pas des masses. Une autre opalienne qui n'existe pas encore dans la vraie vie propose une soirée stargate. Je dis OK. Merde! J'ai du me planter quelque part parce que je me retrouve toute seule comme un rat mort devant ma télé et en plus j'aime pas stargate!

Après des heures de déprime, de larme et d'ennui, je décide de trouver un prétexte pour aller frapper chez ma voisine de pallier, cette même opalienne qui n'existe pas encore.
Son appart est blindés de monde, tout le monde regarde stargate. Soit je me suis fait avoir comme une bleue, soit je suis vraiment stupide...non en fait que je me soit avoir ou non, je suis stupide!

Tout le monde dégage de chez la voisine, la soirée est terminée. Je me sens très mal, je tombe comme un cheveux sur la soupe, je reconnait plus personne, je sens que je gene, je me contente de sourire et de ricaner bêtement.

La voisine me sort qu'elle a une migraine terrible. Pas de problème!!!! ça je gère bien les migraine, c'est mon rayon. Je lui prépare une zoli salade verte, avec de zoli petites pilules, une zoli salade aux pilules composées.

Au moment ou j'arrive sur son pallier je tape à la porte.
"C'est qui?"
"C'est Mando"
" c'est qui Mando?....bin je sais pas....heuuu.....t'es qui?"
" Mando! d'Opale"
" Hein? il parait qu'elle est d'opale....."

La voisine et la colloc ouvre, en fait je ne reconnait plus personne, je ne connais pas les nouveaux opaliens et les anciens de sont plus là.....l'angoisse!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le septembre 08, 2009, 11:23:04 am
Marrant, ton rêve. Mais, euh... tu t'es pas présentée...? T'es nouvelle sur le forum?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le septembre 08, 2009, 11:42:47 am
Vous vous êtes perdue mademoiselle ? Vous venez de quel coin ? Vous saurez retrouver votre chemin ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 08, 2009, 19:59:04 pm
T'inquiète pas, je hais Stargate aussi. En plus, on habite pas très loin, même en vrai, et tout. Ils ne passeront pas!
Sauf que dans la vraie vie, tu serais foutue d'aimer Stargate...
(ça va mieux les angoisses?)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Faenril le septembre 09, 2009, 10:36:43 am
Je ne me rappelle plus de l'intégralité de mon rêve mais je me rappelle qu'à un moment, j'étais à un arrêt de bus avec un seau d'urine plein à rabord qui s'est renversé en partie et et que je me suis précipité sur un rouleau de sopalin pour essayer minutieusement de tout faire disparaître...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le septembre 09, 2009, 17:33:24 pm
Mmmmhhh.... toi, tu as fais pipi au lit ce matin!!! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le septembre 09, 2009, 18:10:57 pm
ou alors il avait très envi pendant son sommeil^^
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Faenril le septembre 09, 2009, 21:33:51 pm
Mmmmhhh.... toi, tu as fais pipi au lit ce matin!!! :face:
même pas.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le septembre 22, 2009, 17:24:45 pm
J?ai fait un rêve cette nuit

Le thème principal est que je vais passer mon permis. L?examinateur est un mélange entre l?ancien entraîneur de laure manaudou et un architecte que je vois de temps en temps pour le taf : la cinquantaine, barbe et cheveux à 3mm gris, fort en gueule et aimant rabaisser les autres.

On part à la voiture, que j?ai laissé dans la cour d?un château au milieu d?une forêt. On est 5 à y aller (à pied, du coup), les autres, ce doit être aussi des examinateurs, parce que ce sont pas des candidats. Ya une fille, une brune, dans le lot.

Je vais un peu la gueule, parce que je retrouve pas le chemin pour le château, on passe à travers bois, ça tiens limite de la colline (comme les raccourcis pour accéder à polytech paris, pour ceux qui connaissent les RRX). Le mec me chambre, la fille râle un peu

Finalement, on arrive au château, mais on a vu sur le chemin des elfes, des gnomes, des ents, des machins chelous. Arrivés à la voiture (une vieille clio), on s?étonne qu?il y ai qu?un seul volant. Bon, pas grave. On va pour sortir du château, sur le chemin, ya une ornière qui est pleine de serpents jaune pâle. Je roule dessus en me disant « c?est bon, la fille les a pas vu, elle crie pas », et on arrive à l?entrée, c?est une ouverture dans la muraille en même temps qu?un pont. Sauf que ya un putain de jeune ent qui a planté 3 arbres sur le pont et qui me regarde en ricanant. Alors que j?hésite entre tous les brûler, rouler dessus comme un sauvage ou expédier l?ent façon astérix? mon réveil sonne
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le octobre 08, 2009, 15:07:12 pm
Je suis dans... une espèce de café, dans un autre pays. Ambiance feutrée. Je suis avec trois ou quatre Opaliens, mais je ne sais plus exactement qui (peut-être que même dans le rêve, ce n'était pas clair). La majorité du personnel a l'air asiatique.

Diverses drogues sont légales, là-bas, et on a décidé d'en essayer une particulièrement célèbre. Un serveur, qui, lui, a l'air européen, nous amène différents ingrédients pour qu'on prépare la drogue nous-mêmes. Il nous adresse une vanne à deux balles en même temps, et l'Opalien qui a l'air de connaître l'endroit dit un truc comme "Oh là, Fouchet fait de l'esprit, j'ai du mal à y croire!".

Le même Opalien s'occupe de la préparation. Il fait brûler plusieurs poudres qu'il mélange, y a tout un attirail très classe. Finalement, on lui apporte une espèce de flan bizarre, noirâtre, et il l'émiette lentement dans le truc.

J'ai dû louper un épisode, parce que maintenant, c'est prêt. C'est dans un grand récipient en verre, et ça ressemble à un liquide rouge bouillonnant où flottent plein de petits morceaux grisâtres. Ils ressemblent à des tortellini, mais on sait qu'en fait, ce sont des morceaux de cortex. L'Opalien qui sait tout nous réexplique en détail le fonctionnement de la drogue. Y a une espèce de feedback: ça donne des hallucinations si puissantes qu'elles changent instantanément ta personnalité. Mais comme ta personnalité change, du coup, ton hallu change aussi. Ce qui, en retour, modifie à nouveau ta personnalité, etc.
Il nous rappelle que parfois, le processus s'emballe, et que ça peut provoquer des problèmes cardiaques. Mais bon, c'est rare.
Finalement, je me demande si je vais essayer: cette histoire de problème cardiaque, ça me refroidit un peu.

Ma vision se trouble; je commence à me dire que j'ai probablement déjà absorbé le machin et qu'il commence à faire effet.

(C'était bizarre, ce rêve, n'empêche. Y avait carrément une ambiance à la Cronenberg...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le octobre 08, 2009, 15:23:19 pm
Tu te prépares pour ton perso de demain soir en fait?  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le octobre 08, 2009, 15:30:00 pm
Hé hé!
En fait, je crois que c'est plutôt la lecture d' Over The Edge juste avant de me coucher qui est responsable de ça... (et peut-être aussi le fait de m'être dit "tiens, je me ferais bien des tortellini...")
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le octobre 12, 2009, 09:56:59 am
Woh pitain! Je viens de me rappeler d'un rêve de cette nuit (le tout dernier d'avant le réveil, bien entendu)

Alors, dans ce rêve, imaginez... la vie de tous les jours.
Je suis en train de marcher dans la rue accompagné d'un mec (dont je ne reconnais pas l'apparence) et une nana (qui a l'apparence d'une amie de Metz).
Tout d'un coup on est attaqués par des gars devenus fous après s'être fait attaquer par un virus (style 28 jours plus tard)
Vla ti pas que je sauve les deux autres en sortant une parie d'immenses ailes type chauve souris de dans mon dos en m'envolant et en embarquant chacun d'eux a bout de bras.
Le vol est chaud et je les dépose sur un toit. Les "zombies" ne tardent pas à entourer l'immeuble.
On change de stratégie: la gonzesse me monte sur le dos, je porte le mec en le tenant par les bras et saute dans le vide alors que je poids risquait de nous empêcher de bien décoller, je saute du toit et réussi à nous tirer de là.
On refait la même manipe plusieurs fois, à chaque fois des zombies débarque où on se planque.

Au bout d'un moment, on arrive au bout d'une avenue quelconque (la ville m'est inconnue, si tant est qu'elle existe).
Là on découvre qu'il y a toute une organisation criminelle qui a organisé l'attaque au virus et on se dit qu'avec mes ailes on devrait facilement leur exploser leur tête.
On commence à y aller a pied (!!) et là on croise une espèce de commando religieux chrétiens (incapable de dire s'ils étaient mormons, protestants, catho ou autre) intégriste tenant un truc qui au premier abord ressemble à un système de refroidissement de frigo, l'air de conspirateur et pas vraiment amical.
Là on leur tombe sur la gueule, on les oblige à parler et on découvre que c'est une bombe contenant un gaz qui tuera tous les zombies... et tous les hérétiques du même coup.
Là l'horreur! Un monde avec que des religieux chrétiens intégristes.
On ne peut pas laisser faire ça!
J'embarque la bombe avec pour idée de la balancer dans le fleuve qui traverse la ville pour que le gaz soit noyé dans le liquide et ne puisse pas être diffusé.
Là, autre idée géniale: on prend une radio (oui, tout d'un coup j'ai l'illumination: les zombies nous repèrent au son, donc en mettant une radio super fort, on devrait pouvoir les faire venir à notre suite et donc aller les noyer dans le fleuve.
Ni une ni deux, j'embarque une radio attachée autour du cou, une bombe tenue dans les bras et la gonzesse qui a décidé qu'elle ne me quitterait pas tant que ce ne serait pas fini et qui se colle à mon dos (je vous passe les effets que me fait sa poitrine collée dans mon dos...)
Le mec décide qu'il va rester là pour protéger nos arrières (??) et garder les intégristes à l'?il.

Je décolle, et vol au dessus des zombies qui commencent à me suivre... mais bizarrement sur les marées que je voyais avant, là j'ai un zoom sur deux pauvres zombies esseulés qui changent vaguement de trajectoire quand je leur passe au dessus de la tête (genre mauvais navet pauvre en sous ayant utilisé 3 figurants en espérant qu'on prenne ça pour une foule nombreuse)

Je vais jusqu'au fleuve avec ma bombe-radio (oui, après coup je remarque que j'i désormais amalgamé le truc de façon à ce que la bombe à gaz soit dans la radio) toute pourrie genre de parallélépipède rectangle en plastique noir, avec une poignée amovible dans le même matériau, avec des boutons sur le bord de la face du dessus et lisant des cassettes... très années 80 le truc. Très moche.
(Je ne sais même pas pourquoi je me suis attardé dessus.)

On arrive au fleuve, genre d'étendue d'eau avec un courant assez faible de bien 100-200m de large.
Donc je plonge, j'utilise mes ailes pour nager beaucoup plus vite, et arrivé au fond je plaque la bombe contre le fond sablonneux, je fais signe à la gonzesse de bloquer la bombe (devenu une espèce de bombonne rouge) au fond le temps que j'aille chercher de quoi la bloquer. Je nage plus loin où je trouve de grosses barres de fer.
Zoom sur la fille qui est à bout d'oxygène alors que moi je peux encore largement tenir, puis retour de moi avec plusieurs trucs métalliques super lourd que j'utilise pour bloquer la bombe au sol avant de faire remonter la fille -désormais au bord de l'évanouissement- en nageant encore une fois avec mes ailes pour accélérer le rythme.

À la surface je fais sécher mes ailes en les sortants de l'eau puis je bats des ailes pour nous faire décoller et sortir de l'eau. Accessoirement, une fois dans l'eau, l'apparence de la fille change pour une apparence que je ne connais pas du tout. Lorsqu'on sort de l'eau son apparence redevient l'apparence du début.

On va chercher un endroit où se poser et on atterrit sur un immeuble où on sait qu'on trouvera le gars du début. Bizarrement, c'est l'immeuble du responsable de "l'organisation criminelle" (qui pour le coup devient un vague gang quelconque et assez pathétique. On commence à taper sur tout ce qui bouge et on gagne sans pb.)

Là, le chef m'arrête avant que je lui fasse subir le sort qu'il mérite en nous expliquant qu'ils hébergent dans tout l'immeuble des gens qui dépendent d'eux pour leur survie.
En effet, lorsque je parcours les différents étages, je découvre que l'immeuble est aménagé style un étage cantine, un étage "loisirs" and Co et j'aperçois pas mal d'opaliens que je connais dans des activités "typiques": Navet en train de jouer à un jeu de plateau, Rillette et Darkevil en train de faire la fête autour d'une table chargée de bouffe...
Et alors que je commence à me sentir malade, j'entends un bruit bizarre sur le balcon: des gens utilisent un trampoline pour sauter et essayer de s'accrocher à la rambarde du balcon.
Sauf que c'est un jeu. Ils sautent du rez de chaussé jusqu'à l'étage où je suis qui est super haut (genre 8-10ième étage). (Et ce, en un seul saut)
Là, la gonzesse qui me suit partout me dit que je devrais essayer: en sautant de l'étage où je suis, je dois avoir moyen de m'amuser et de faire un saut absolument sublime.

Je regarde en bas: une foule super longue fait la queue attendant pour son tour. Le but du jeu: sauter sur le trampoline et s'accrocher à la rambarde du balcon avec les talons et la tête en bas. Étrangement, le trampoline est à 3-4m du mur de l'immeuble et personne ne retombe mal.
Je vois passer Richard Gasquer (aucune passion particulière pour ce gus, pourtant)

Sauf que je me sens de plus en plus malade et les seules prévisions que je fais calculant mes chances d'y arriver sont:
- soit je rebondis sur le trampoline et à cause de l'élan donné par la distance ça m'envois en dehors du trampoline et ça me tue.
- soit j'atterris entre le trampoline et le bâtiment et ça me tue.
Pour moi, c'est évident que mes ailes n'arriveront jamais à changer ce résultat.


Et là ... Je suis extirpé de mon rêve pas mon réveil.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le octobre 26, 2009, 21:26:37 pm
Alors, je voudrais pas dénoncer, mais comme j'aime bien ce topic et qu'il n'est pas alimenté très souvent, je dirai quand même que Mando avait fait un rêve rigolo (où elle, le Zakhan, Calzone et moi étions les quatre enfants d'une nonne alcoolique, je crois)...
Maintenant, je vais pas le raconter à sa place, d'abord parce que c'est pas mon rêve et que du coup il m'appartient pas, ensuite parce que je m'en souviens pas très bien... Mais il mériterait d'être ici, je pense...  :face:

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le octobre 26, 2009, 22:00:09 pm
moi aussi j'aime bien ce sujet... mais j'ai pas assez de rêves à raconter pour l'alimenter mieux
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le octobre 26, 2009, 23:45:34 pm
J'ai rêvé que je me balladais dans la Couronne de Glace (la zone plus "haut level" de WOW), et me rendais compte qu'il y avait une fonction pour (se faire?) taper des lettres à la machine à écrire. Les dites lettres semblaient parvenir directement à leur destinataire. Et la machine était un vieux modèle massif, tout noir, planté sur une petite table en plein milieu d'une plaine glacée...
En suivant la rédaction d'une lettre (gros plan sur le papier en train de s'imprimer et le haut de la machine, sans qu'on voit ni le/la sténodactylo, ni les "pattes encrées" toucher la feuille), en suivant la rédaction donc, je réflexionne et me dis que, en fait, pas mal de gens ne viennent ici que pour écrire des lettres.
Je croise des daims, qui me semblent d'un level 70 et quelques, et me rend compte en m'approchant qu'ils sont des "bestioles", de level 1 à 5 donc (les "bestioles" sont des créatures d'ambiance innoffensives). Ce qui veut dire que je peux les apprivoiser à l'aide de "bouchées de bestiole", c'est chic.
(Même que ça marche dans le jeu et que mon perso sait les cuisiner)

C'était bien débile, mais je sens comme des plaintes dûes à la pénurie de posts... Et les rêves plus, hm, intéressants dont je me souvienne sont aussi bien moins racontable (quoique j'hésite pour l'un d'eux -on a le droit de mettre du porno bizarre?)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le octobre 26, 2009, 23:56:22 pm
on a le droit de mettre du porno bizarre?

Bof, si ça te semble vraiment trop chaud, mets une balise "spoiler", et puis voilà - le mineur innocent qui voudra lire ton rêve aura pris ses responsabilités.  :face:

Mais a priori, je dirais "Vas-y"!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le octobre 27, 2009, 09:30:35 am
tu appates des daims avec des morceaux de daims?
"bambi...viens voir la papate de la mère...bambi..."
 :twisted:

j'ai pas l'impression qu'il y ai beaucoup de mineurs ici, et puis avec les balises spoiler, oui, pourquoi pas
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le octobre 27, 2009, 10:38:22 am
Bon mes recents rêves: (a la demande générale de Merri)

- Un rêve de Merriman et Dr House: Merri est prof de fac, il se la joue grave, echarpe blanche, demarche de top model, tailleur de grand couturier...et rolex.
Soudin il s'ecroule en plein cours, syncope. Tout le monde se jette sur lui, "appellez un medecin!"  Moi je remarque du rouge dans le coin de la salle. C'est un porte jarretelle trés beau, en velour rouge avec es perles blanche. Putain! La lingerie de la femme du doyen! (me demandez pas comment je le sais, on a deja convenu que les reves erotiques etaient banni...)

Le Dr House arrive. l demande si le patient a eu des activités sexuelles ces dernieres 24. Je sais que la reponse est suer importante, car comme dans tous les episodes de House, l'un des traitement le soigne, l'autre le tue, et le choix depend de cette reponse.

Du coup j'avoue que c'est mo la mysterieuse proprietaire du porte jarretelle. (et la je me ds que dou coup je peux le garder, nan passk'il est super beau quand même et même si Merri est mourrant, je perd pas le nord.

Et la gros dilemme, Dr House me teste pour des maladies et je me dis que la femme du doyen a peut etre une maladie mais qu'ils ne le sauront jamais et que deux personnes risquent de mourir. Mais si je le dis, Meri risque de se faire virer.

Bon le rêve part en live sur Dr House qui vole un portable et manque de se faire tabasser par un chef de gang mais bon....
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le octobre 27, 2009, 10:42:34 am
on a deja convenu que les reves erotiques etaient banni...
on a convenu que les rêves erotiques devaient être dans des balises spoiler, nuance ^^
mais bon, si la femme du doyen a l'age du doyen, je suis pas sur de vouloir ces rêves là ^^ (pasque bon, en théorie, un doyen, c'est le plus vieux d'la bande)


faire mourir des gens par appat du gain (de porte jarretelle), c'est du propre  :lapin:
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le octobre 27, 2009, 11:06:50 am
(pasque bon, en théorie, un doyen, c'est le plus vieux d'la bande)

Non, pas exactement.
le Doyen, c'est le type qui est en place à un poste depuis le plus longtemps.
Donc, tu peux avoir 25 ans; si tu en en poste depuis la création de l'entreprise à tout hasard 3 ans et que tout le monde est partie... tu seras le doyen.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le octobre 27, 2009, 12:20:21 pm
on a deja convenu que les reves erotiques etaient banni...
on a convenu que les rêves erotiques devaient être dans des balises spoiler, nuance ^^

Exactement! Ch'uis modo de cette section, après tout, et à moins que mes collègues ne m'y forcent, je me refuse à bannir les rêves érotiques... On est (essentiellement) entre adultes, merde!  :face:

(pasque bon, en théorie, un doyen, c'est le plus vieux d'la bande)

Non, pas exactement.
le Doyen, c'est le type qui est en place à un poste depuis le plus longtemps.
Donc, tu peux avoir 25 ans; si tu en en poste depuis la création de l'entreprise à tout hasard 3 ans et que tout le monde est partie... tu seras le doyen.

En fait, je pense que dans le rêve de Mando, c'est un "doyen" d'université, à l'américaine (dean), ce qui indique simplement le prof qui s'occupe des relations avec les étudiants, blabla (comme celui que vous voyez dans la saison 3 de Veronica Mars) - mais ça n'a rien à voir avec l'âge ou l'ancienneté...

Bon, sinon, Mando, moi je pensais surtout à l'autre rêve, celui où on était frère et soeur - même si celui-là était marrant aussi... D'ailleurs:

Du coup j'avoue que c'est mo la mysterieuse proprietaire du porte jarretelle. (et la je me ds que dou coup je peux le garder, nan passk'il est super beau quand même et même si Merri est mourrant, je perd pas le nord.

Ah oui... Heureux de voir que tu gardes le sens des vraies valeurs...  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le octobre 27, 2009, 14:05:04 pm
Bon le rêve sur la bonne soeur alcoolique je m'en souviens plus du tout!!!

Par contre, deux rêves qui se suivent juste aprés le monde du jeu...

- Opale a un stand à la fête de l'umanité....mais une grande tente en fait, limite une convention à nous tout seul. Je me prend la tête pour expliquer en quoi le Jdr  une implication politique et regrette de pas avoir acheté Warsaw...

- Ludicité a lieu dans un immeuble cette année. Chaque stand est en fait un appartement...Opale a le droit a un petit deux pieces. Le vendredi et le samedi s'est bien passsé, or exeptionnellement Ludicité ouvre le dimanche egalement. Dans l'apartement l y a un lit. Je suis en train de dormir mollement quand des gamins me reveille...je pensais que le dimanche à 9h y auait personne mais en fait si....je me leve dououreusement dans le but de faie une initiation, l'appart est en bordel, c'est babylon, j'essaie de liberer une table pour jouer. Finalement j'enchaine les initiations, en etentant de me recoucher un peu entre chaque. La journée se termine, je fnit de ranger et là j'entend meumeumer, je regarde dans la pièce d'a coté....le Navet etle Doudou sont tranquile en train de se reveiller...je suis folle de rage!
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le octobre 27, 2009, 15:32:04 pm
Ludicité a lieu dans un immeuble cette année. Chaque stand est en fait un appartement...
LE concept!
Une sorte de loft rôliste... (avec tout ce que ça peut sous-entendre)
En tout cas je veux un frigo, un cuisine et une bibliothèque dignes de ce nom, une cheminée, un canap et un escalier.

Des gens qui arrivent à se souvenir de leurs rêves: je suis envieux.
Si j'arrive à vaguement m'en rappeler d'un par an, je suis déjà content.
On va supposer que c'est parce que je fais de vraies bonnes (trop courtes) nuits de sommeil...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le octobre 27, 2009, 15:33:29 pm
Bon le rêve sur la bonne soeur alcoolique je m'en souviens plus du tout!!!

Dommage...

Sinon, moi (comme je l'ai raconté à Mando et Mélo), il me reste une bribe de rêve où je dirigeais un gigantesque mécha en forme de Minotaure et j'en profitais pour tout casser - mais pas par pur plaisir, hein, y avait une raison. Seulement le mécha avait sa propre personnalité, une espèce d'intelligence artificielle... En l'occurrence, il était musulman, et s'arrêtait toutes les cinq secondes pour prier...  :suspect: Qu'est-ce que ça pouvait m'énerver...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le novembre 01, 2009, 22:11:33 pm
Un rêve de ce matin, après être revenu de chez Dreyf:

Moi aussi, je rêve de conventions de jdr...
Je suis à une conv', je sais pas laquelle, on est en plein été. Ca se passe dans une succession de grandes salles super désertes (on croirait des supermarchés vidés de tout)... On voit deux ou trois stands complètement isolés au milieu de nulle part, tout petits, tout minables... Une nana un peu grosse, que je pense avoir déjà vue, me file des flyers. Je lui dis que je connais déjà leur asso, mais elle me dit "Mais non, attends, depuis l'année dernière, on s'est divisés en 3 assos...". Ah ouais, super.

J'ai entraperçu un mec à l'air bizarre, qui m'a refroidi, mais je ne le retrouve pas. Je continue à me balader. Bientôt, ce sont plusieurs personnes très mal en point que je vois errer entre les stands. (Souvenir des zombies vus hier, je pense, mais) ils ont un air beaucoup plus glauque. Il y a un mec qui a l'air d'un rescapé d'Hiroshima, il serre un bébé dont la moitié de la tête est une espèce de bouillie grumeleuse. Il y en a un autre, qui a une grosse tête blafarde et striée de sang... Trois ou quatre comme ça... Ils gueulent comme des damnés en demandant qu'on les aide... Je me sens vraiment inquiet et j'ai peur qu'ils soient contagieux, je me barre.

A l'extérieur, les bâtiments, ce sont plus ou moins des ruines. Je fais un peu d'escalade. Il faut très chaud. Finalement, je tombe sur un machin blanc, allongé, qui s'avère être un crâne - mais c'est pas un crâne humain. Ca me fait penser à ce que serait un (gros) crâne de scarabée si les scarabées avaient des crânes... Je commence à lui parler... Il me répugne vraiment, et ce qu'il me dit me rend fébrile, mais je peux pas m'arrêter de lui parler. Finalement, à nouveau, je me barre.

Je manque de me péter la gueule, et j'arrive sur une espèce d'esplanade, il y a plein de gens, tous ceux qui participaient à la conv. A une fenêtre, une nana explique que tout s'est arrangé: les organisateurs ont identifié la cause des problèmes, et il n'y a rien de grave. C'était juste un peu d'herpès (???), et une allergie aux pollens et aux piqûres d'abeilles.
Ouf! On est tous vachement rassurés, et on se grouille pour choper un métro.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le novembre 07, 2009, 00:23:01 am
Rêve de ouf cette nuit:

Le zakh me donne rendez vous au ciné. Bizarrement, une fois dans le métro je ne retrouve pas la station à laquelle je dois sortir. Je fais la ligne dans tous les sens, rien à faire. Finalement je sors à La chapelle, mas bizarrement je retrouve pas la bonne station de métro que je voulais prendre. j'erre un moment, je prend mon téléphone, j'ai quatre heures de retard et je ne parviens pas à joindre le Zakh.

Plus grave, je suis complètement paumée, je sais plus si je dois retourner sur mes pas ou continuer pour rentrer chez moi ou aller au cinoche. Finalement je me retrouve intégrée dans un programme de formation d'espionne (surement une overdose de Totally spies)

Après quelques exercices, le programme de formation se transforme en concoure des plus beau lolo (attention le terme est important pour la suite!) (oui Merriman dans mon rêve je pouvais tenter le concoure!!!!! et je te merde!)
Les nanas aux plus gros décolletés et moi au milieu effectuons de drôles d'exercices.

Je réalise quand même que Le zakh m'attend toujours au cinoche.
Je décide donc de prendre le métro quand je rencontre Yaourt. Allez savoir pourquoi, je lui raconte que je me biturerai bien ce soir mais qu'aprés je vais vomir, et en plus demain je bosse. Lui me dit que l'alcool ne l'a jamais fait vomir.
Finalement il se barre... je me retourne vers ma bande de cops aux gros lolo et me retrouve face à.....Laulau!!! j'vous avais dit que le terme était important!!! Pas de concoure de lolos sans Laulau!!! haha Elle est encerclée de mecs qui la drague. Elle se marre un peu nerveusement, j'arrive pas à savoir si elle veut un coup de main ou pas.

Je tente notre mot de code qui signifie SOS, je sais plus ce que c'était mais toujours en rapport avec les lolos, ça devait avoir un rapport avec Pamela Anderson.
Elle me fait comprendre qu'elle se démerde toute seule, merci bien, et que je peux arrêter de la scruter et la laisser tranquille. (nan mais!)

Je décide donc d'entrer dans la bouche du métro et là je vos les rames installée comme une piscine olympique avec 4 rangée de rails. Et les métro arrive face à vous. Je me sens immédiatement rassurée, car ce prochain métro me ramène dans ma chambre directement et que je peux pas me planter de sens vu qu'il y'en a qu'un seul.

Me suis révéillée avec la migraine!  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le novembre 07, 2009, 01:30:43 am
Après quelques exercices, le programme de formation se transforme en concoure des plus beau lolo (attention le terme est important pour la suite!) (oui Merriman dans mon rêve je pouvais tenter le concoure!!!!! et je te merde!)

Ah, mais, on est bien d'accord.
Tu pourrais le tenter, le concours!
 ;D

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Enzy le novembre 09, 2009, 12:21:34 pm
Je suis dans un restaurant au bord de la mer, genre grande brasseries avec des baies vitrées qui donnent sur le port. Lorsque je sors sur la terrasse, des bruits étranges atteignent mes oreilles. En bas, un baleine s'est échouée. Les gens s'affollent, et surtout, la baleine grossit de seconde en seconde. Bientôt, elle risque de détruire le restaurant. Je retourne à l'intérieur et tente de sortir par l'autre côté, mais je ne peux pas courir : je suis en fauteuil roulant. Le danger semble avoir disparu car une femme agée (médecin ?) m'explique que ma hanche a été mal soignée et que je n'aurait jamais du perdre l'usage de mes jambes.

Il semble y avoir un monstre à l'étage inférieur. Je me mets à emballer mes affaires dans mon sac à dos. C'est à ce moment du rêve que je comprends que j'étais serveuse dans le restaurant, en situation précaire qui plus est puisque la totalité de mes bien tiennent dans le sac (qui contient 4 brosses à cheveux, mais WTF ?). Je me mets à descendre les escaliers (la conversation avec le médecin a eu son effet, je marche désormais avec une canne). Je traverse un parcours type aquagym. Il y a beucoup de vapeur, et je flippe. Des hurlements résonnent sur le carrelage. J'arrive enfin à l'étage inférieur, qui s'ouvre sur la mer. Certains clients du restaurant sont là, couverts de sang.

Aucune trace du monstre. On me reproche d'avoir mis trop de temps à arriver, j'explique l'importance de faire mon sac avant de quitter l'étage (sur le coup, ça avait du sens, sisi, j'avais même convaincu les autres). On m'explique que je suis arrivée après la bataille, et qu'on ne me dira rien du monstre, pour me punir.

Les salauds.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 09, 2009, 14:06:41 pm
Je suis en train de nettoyer un champignon, à la main. Simplement enlever les traces de terre.
D?un coup, je vois ma peau au niveau du poignet qui commence à se détacher. Je tire dessus, et c?est toute la peau de la main qui part, un peu comme si j?enlevais un gant en caoutchouc. Mon père à coté est très surpris, mais mon frère aîné m?assure que c?est normal, que c?est une réaction classique au champignon.
La peau ayant craquée au niveau des doigts, je néglige mon champignon, et commence à m?éplucher les doigts.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nocker le décembre 02, 2009, 09:58:22 am
J'ai rêvé que j'invitais Le Grumph (http://www.scifi-universe.com/upload/personnalites/grand/john_grumph.jpg) chez moi, et que je lui montrait tous mes trucs de geeks.

Faut vraiment que je me calme...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 02, 2009, 10:01:25 am
J'ai revé que Cici et moi on faisait un Talisman toutes les deux en tête à tête au monde du jeu...et c'était vachement porno en fait de faire un talisman entre filles.... :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 02, 2009, 10:27:35 am
Et voilà, encore une preuve que Talisman, c?est LE jeu auquel il faut jouer?
Une petite partie bientôt ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le décembre 02, 2009, 11:07:14 am
Je soupçonne qu'une partie de Talisman entre Navet et le Zakhan noir serait vachement moins "porno"...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 02, 2009, 11:19:48 am
Je soupçonne qu'une partie de Talisman entre Navet et le Zakhan noir serait vachement moins "porno"...

Cé dépend... s'il tire (enfin... pioche) la Prophétesse et moi la Gitane, faut voir
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le décembre 02, 2009, 11:39:01 am
faut voir
Euh... Non, merci: sans façons.

sinon, premier rêve (dont je me souvienne) depuis un an. C'était cool.
Ca devrait me doper pour toute la journée...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 04, 2009, 07:02:11 am
Hey, j'en ai un !
Avec du vrai polar-sitcom-cul dedans, sisi, tout en même temps.

Au commencement, je suis maquée avec un mec de 20/25 ans, grand, noir, mince, propre et bien habillé, rasé de près et courtois... Le pur stéréotype du beaugosse & premier de la classe.
Je le trompe avec tout ce qui bouge sur deux jambes, particulièrement quand c'est féminin. Soit une dizaine de personnes en tout, toujours dans le même grand bâtiment, genre fac ou bureaux... Les passages pr0n sont flous dans ma mémoire : je me souviens juste d'une très belle rousse, grande, toute en rondeurs, avec des cheveux très crépus.
Si j'utilise le verbe "tromper", c'est qu'il a l'air assez surpris, et  malheureux, quand le sujet est abordé. Le dit air malheureux ne rencontrant, d'ailleurs, que mon indifférence.

Quoi ? Oui, y'avait écrit "cul" dans l'accroche : ça s'appelle une pub. Allez voir aux réclamations si j'y suis.
Bref.

Pendant ce temps, dans la moyenne-ville provinciale (et dépourvue d'automobiles) qui abrite le lieu de mes ébats :
plan panoramique sur une petite place, juste derrière une route. L'agent Scully s'y trouve, enquêtant sur un meurtre.
Trois types, assez quelconques, l'entourent, chacun se mouvant tour à tour, avec des gestes saccadés -les deux immobiles étant immobiles parfaitement, raidement même. Elle fait quelques gestes pour se dégager, mais ils l'encerclent de très près.
Au fil du rêve, d'autres meurtres sont perpétrés, sans mobile apparent. Aucune trace de l'agent Scully.

Quant à moi, un mec, en veine de malveillance, vient me dire que mon mec sort avec une autre nana, qu'il a tenté de larguer la veille mais n'a pu s'y résoudre.
Frémissante de colère, j'appelle donc mon beau damoiseau, et lui tiens ce langage : "Mais, tu déconnes, qu'est-ce que tu fous ? La largue pas, bétasse, ça me dérange pas de te partager. Tu vous déprime pour rien là! Ah, ça m'énerve !"

Pendant ce temps, dans un sous sol :
S'y tient debout l'agent Scully, en putréfaction zombique avancée, le visage grisâtre et rongé, les dents crasseuses et couvertes de sang séché, mais les cheveux brillants, propres et bien coiffés.
Elle arbore un large (et, au vu des dents, inquiétant) sourire ; un énorme ver blanchâtre, mou et visqueux, vautré devant elle, lui a annoncé l'imminente naissance du bébé zombie qu'abritent ses entrailles.
Le dit ver parlant, sans doute, par la bouche de l'homme qu'il a dévoré ; la silhouette de l'homme en question,  parfaitement moulée par la peau du ver, jaillit du dos de ce dernier :  torse droit, projeté en hauteur, genoux pliés, prêt à bondir, l'un des bras tendu désespérément, la main crispée ; bref, mort, ou figé, dans une posture plutôt poignante.

Là, le polar s'éclaire, révélation finale : les trois types entourant Scully étaient des zombies, à priori pilotés à distance par quelque grand machiavélique (d'où leur alternance de mouvement). Ils s'en sont pris à elle parce qu'il fallait une femme, bien sûr, afin d'engendrer des hybrides, vifs comme des humains, solides comme des morts (je répète trop zombies...).
Bientôt, ils domineront le monde. Le premier est déjà en route.... (même que si ça se trouve, il poussent bien plus vite que les gosses poussifs des humains lambda).
Voilà, z'êtes prévenus.

Bref, un peu cheap, mais marrant, je trouve.





Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 04, 2009, 10:35:02 am
j'aime assez le mélange des genres. chacun aurait pu avoir son rêve à part entière, il a du y avoir des économies réalisées sur la prod!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 04, 2009, 16:17:35 pm
Oué, c'est son côté Chrysalis, "j'ai 20 scénarios, je les mets tous dans le même film" :p .
Surtout qu'en vrai, y'avait aussi un autre moment où moi et d'autres nous retrouvions emportés par les flots déchainés d'une rivière, après lâcher de barrage. Sauf qu'en fait, ça avait un tout autre sens, que j'ai oublié (genre, le barrage lâché était en fait l'évacuation d'eau d'un lave-linge, sauf que c'était pas ça).
Mais bon, je l'ai sacrifié à la cohérence.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 04, 2009, 16:25:10 pm
tiens, marrant, ça cadre bien avec ce que disait mando rapport aux déni et autres à sa première intervention, en première page
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 04, 2009, 18:23:48 pm
Nan mais c'est sexuel tout ça..... :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 05, 2009, 16:40:22 pm
Le coup du barrage (dans mon souvenir en négatif,  le sens caché n'était pas non plus un lâcher de cyprine, pourtant)?
Ou la partie où je m'envoie en l'air avec plein de monde, tandis que Scully squatte les autres scènes (là, je suis bien d'accord)?

Sinon, mon organisation/enjolivement du récit n'est pas un "refoulement", d'abord-na. Parce que bon, à priori, à ce stade, j'ai déjà censuré ce que je voulais pas voir, et je censure ce que je veux pas vous faire voir, en toute conscience, du déni assumé. Non mais.
Faudrait ajouter qu'on enlève, dans le récit, pas mal de détails jugés nuisibles à l'ensemble, tiens. J'en laisse pas mal de côté, alors que mes enjolivements se résument à choisir une version possible quand règne une légère incertitude, sans mentionner celle-ci.

Pour le refoulement des  infos trop compréhensibles, ceci dit, je pense pas que ça soit automatique. Mais c'est pas la peine, j'arrive à les nier au réveil, tout en me souvenant bien du rêve : ça permet d'admettre le truc en question bien plus tard, au moment opportun.
C'est pas incompatible avec du refoulement à priori, m'enfin, si c'est encore plus barré que mes souvenirs, ça dépasse mon imaginaire. Et si ça dépasse mon imaginaire, je peux pas en rêver. (toi aussi, kiffe le syllogisme complétement pourrave avec Mélophage)

Bon, j'arrête de flooder -n'empêche que le "retour à la logique" me semble nuire bien plus au souvenir de mes rêves, quantitativement, que le simple refoulement.
Et, à mon avis, il y a des "organisations mentales" diverses, côté sauvegarde du moi -comme à l'éveil, d'ailleurs.
Comme ça, là, sans arguments.

 
 
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 08, 2009, 04:18:47 am
Bon, ces histoires de psycho m'ont envahie oniriquement :

Je me ballade juste derrière la maison de ma mère (pour donner idée : route caillouteuse, très pentue, large mais piétone, avec un ensemble d'appartements et la salle des fêtes sur la droite, style "platre rose").
Bref, je descends la route, et là, à ma gauche... Surprise, un cimetière verdoyant, la pelouse bien grasse et tondue. Les premières tombes sont très épurées, limite "cimetière américain" : de simples croix, blanches et grises la plupart du temps. Mais, une dizaine de mètres plus loin, ce ne sont plus que tombeaux anciens et ouvragés, fioritures, herbes folles... Il est à peine délimité, entouré d'un très bas muret, de 30 cm de haut maximum.
J'ai écrit "un cimetière", mais ce serait plutôt "le" : je le reconnais bien, j'y ai déjà eu quelques très beaux rêves -parfois effrayants, mais l'heure est aux braves. Avide, je franchis le muret, m'engage dans les herbes... Le sol frissonne, par vagues, parfois assez fort... Presque un faible tremblement de terre, mais qui reste sous la surface, comme assourdi.
Suffisant, ceci dit, pour ralentir ma progression, voire me faire parfois vaciller. Mais je ne sais si c'est dû aux tremblements eux-mêmes, ou au vrombissement sourd, très bas -presque infrasonore- l'accompagnant. Le vrombissement en question ne semble pas tout à fait un son, mais quelque chose de plus tangible, presque matérialisé, et comme "ailleurs", d'un autre monde. Un peu lovecraftien, en somme...

Bref, j'avance lentement, quand... Une gamine passe à vélo, sur la route que je viens de quitter. Une gamine d'environ 6 ans, genre Walt Disney : blonde, jolie, proprette... Mais toute petite, 70% de la taille normale de son age, voire moins. Son vélo est à même échelle, plus petit que les modèles normaux de "sans roulettes".
Elle m'appelle, et me dit de revenir, que je ne dois pas aller là-bas. Sans avoir, cependant, l'air inquiet : une voix plutôt vive, joyeuse et cordiale.
Et là... Je lui réponds "ah, tu dois donc être mon surmoi", tout en obéissant (donc, oui : mon surmoi est une gamine naine sortie du royaume de Candy, et j'assume).
Je quitte le cimetière : nul bruit ni tremblement. Nous descendons la route -elle pousse son vélo à la main, tournons à gauche, vers la route "non piétonne" et la maison de ma mère... J'aperçois deux bêtes qui descendent vers nous, de la pente : très vite, elles sont à quelques mètres. Maigres, clairement canines, on dirait des croisements d'hyène & berger allemand.
Comme elles sont clairement menaçantes, et s'approchent lentement, je saisis une raquette -oui, elle trainait par là- et les tiens en respect. Tout en criant "cours" à la gosse, qui se réfugie chez ma mère.
Les bêtes s'approchant trop, je leur assène un coup... Et les écrase sous mon tamis, où elles forment comme deux beignets éclatés -des beignets oblongues, pas "donuts". Lesquels laissent même de la place, mesurant à peu près 10cm de long sur 4 de large.
Oué, je sais, j'suis baleze.

Maintenant, le détail qui hameçonnera Mando (si je réussis mon jet) :
Le cimetière se trouvait à l'exact emplacement de la maison de ma mère (j'ai capté ça en commençant à rédiger). Je te laisse la joie d'interpréter (ainsi qu'aux autres amateurs) :p  
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 08, 2009, 10:17:03 am
Ouais bin j'dirais que c'est trés sexuel en fait..... :face:

Mon rêve d'hier nuit, le seul intérêt c'est les gens qui sont dedans:

Moi, Calzone, Melo et Merriman on passe la nuit ensemble....non rien de sexuel derrière (du moins au niveau manifeste) on passe juste la nuit à trainer ensemble, chacun se traine un gros bagage...

On décide d'aller dans un ciné, un truc à la calzone, du coup n est seul dans la seul et le projectionniste oublie de passer le film. Alors du coup on fait de la merde, on pose nos bagages devant l'écran, on sort nos sac de couchages, on saute sur les chaises, bref, on a 5 ans tous...

Puis arrive une autre scène...en fait ce doit être un souvenir puisque même si elle arrive après j'ai le sentiment que ça s'est passé avant: Je suis dans une gare, je cherche la sortie vers mon bus...ya des types, vous savez le look pyjama-casquette, bizarrement ils me foutent à mort les pétoches. Puis je vois des gros robots genre les centurions dans Battlestar, en fait c'est le service de sécurité... mais ils me foutent encore plus les pétoches ceux là. Je me souvins un jour ou j'étais perdu m'être fait accompagner par un de ces robots... n'empêche que je suis pas rassuré, je me décale de quelques mètres quand ils passent. Tout le monde se marre, normal, j'ai ENCORE peur des robots c'est la honte.

Devant le tourniquet il y a une sorte de jeu. Il y a un diamant violet dessiné sur le sol et le but est de rester le plus longtemps dessus. Je me dis que c'est fastoche de rester sur "cette perle rare" mais en fait une sorte de méga volonté se déchaine en moi et rester dessus est trés difficile...mine de rien je bats mon record....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 08, 2009, 11:26:47 am
un truc à la calzone, du coup n est seul dans la seul et le projectionniste oublie de passer le film.

Je sais pas pourquoi, mais ce bout de phrase m'a fait hurler de rire.


Oh, et ça vient de me revenir: moi aussi, j'ai fait un rêve avec Calzone, cette nuit. Mais je me souviens plus de rien! Je me rappelle juste qu'il cherchait à m'entraîner chez lui sous un prétexte bizarre... (et je sais, on croirait que je me moque, mais non non, je vous jure, c'est bien ce que j'ai rêvé...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 09, 2009, 02:44:28 am
Mais euh, tu dis toujours ça sans rien développer, c'est bien la peine de prendre la peine d'hameçonner !
Vile provocatrice gratos. T'as de la chance d'avoir un rêve plein de souvenirs pour m'éviter d'être la seule à en poster, tiens.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 09, 2009, 09:10:21 am
Pendant mon trajet sur le RER A, j?ai rêvé de calcul de débit de ventilation. J?avais un nombre de mètres cube heure hallucinant, que je divisais par je sais pas quoi pour obtenir 8910, ce qui ne me convenait pas non plus. Seule une division par 42 pouvait me permettre d?arriver au bon résultat?
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 09, 2009, 10:09:23 am
Pendant mon trajet sur le RER A, j?ai rêvé de calcul de débit de ventilation.

Et le Geek d'or 2009 est finalement attribué à... Grom!

(http://img.clubic.com/photo/01424106.jpg)

Clap clap clap félicitation mister. Un petit discours?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 09, 2009, 10:49:32 am
pas ventilation de PC, hein. ventilation de maison...mon métier, quoi ^^
par contre, pour le 42, j'ai pas d'excuse, c'est bien de la ref geek  :suspect:

je doit dire que je suis surpris et fier de recevoir ce prix. je me ferais un plaisir de l'annoncer à mon ex, ce soir, qui m'a toujours considéré comme un geek sans vraiment savoir précisément ce que c'était. j'avais toujours des exemples de vrai geek à lui proposer, des gens vachements plus atteints que moi, et voilà, j'ai dépassé tout le monde  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 09, 2009, 12:02:12 pm
J'ai rêvé que je retrouvais un vieux numéro de Casus que j'avais complètement oublié. Je lis le cahier des scénars, et il y a un scénar qui se passe à Laelith. Un truc qui me frappe, c'est qu' il y a trois bouches géantes dans le sol de la ville (assez pulpeuses, les bouches, bizarrement) que les habitants doivent nourrir régulièrement avec de gros cristaux cubiques, jusqu'à ce qu'elles soient rassasiées. Je me dis que c'est une idée géniale.

Bon, je pense qu'il y avait d'autres choses plus intéressantes, mais en ce moment, je me souviens très peu de mes rêves (donc, pas la peine de protester, Mélo!!!)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 09, 2009, 14:12:13 pm
(assez pulpeuses, les bouches, bizarrement)

ça, c'est sexuel!!!!! parole de psy!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 09, 2009, 14:13:48 pm
Et les cristaux cubiques qu'il fallait mettre dedans?
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le décembre 09, 2009, 14:17:12 pm
(assez pulpeuses, les bouches, bizarrement)

ça, c'est sexuel!!!!! parole de psy!
mais les débits de ventilation, non?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 09, 2009, 14:24:06 pm
ça c'est sadique anal en fait......m'enfin ça reste sexuel!  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 09, 2009, 17:50:16 pm
J'proteste si je veux, Merri.
Mando > Le cubisme est il sadique-anal ? Et les chamallows ?
Et rêver de sexe, est-ce sexuel ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 10, 2009, 10:38:34 am
O putain! O putain! le rêve que j'ai fait!!!! J'en connais qui vont être mort de rire!!!!!!


Dans ce rêve le Zakhan m'échangeais contre des cartes magic devant l'oeuf cube avec.....roulement de tambour....Merriman!!!

Sauf que le Merri il était en retard, et moi je me disais, "merde, si il vient pas, qui voudra m'échanger???? je vais finir comment???? arrrg!"

En fait Merriman discutais sur le periph avec un pote au Zakhan, trés énervé contre la société. Le pote était en moto, Merri à pied (sur le periph!) le pote à a vitesse moto, lui à la vitesse pied-de-merriman, et pourtant ils restaient au même niveau l'un et l'autre. Dés qu'une voiture passait, le pote s'énervait, se foutait devant, faisait des doigts et se retrouvait avec un point dans la gueule ou un pare brise dans la figure... Et Merri lui, il se décalait d'un pas le temps que se mec s'en prenne plein la gueule et reviendait comme si de rien était en reprenant la conversation ou elle en était...

Pendant ce temps MOi et le Zakhan on est à la maison, dans le lit (non vous enflammez pas, ya rien de sexuel!) à coté de la place du zakhan il y a le pare brise de la voiture qu'il a loué pour une partie de JdP, parce quand on prend le pare brise, on vole pas la voiture, c'est comme pour les auto radio ou les roues de velo quoi...

Il est debout devant l'armoire et m'annonce que Merriman ne pourra pas etre là à la partie de Jdp, moi je lui annonce que son grand pote non plus et que ça doit avoir un rapport avec le pare brise (hein???). Là je me dis MERDE! on va devoir annuler la soirée alors qu'il avait loué une voiture rien que pourra ça...m'enfin ça tombe bien j'avais grave encvi de dormir!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le décembre 10, 2009, 13:07:00 pm
J'en connais qui vont être mort de rire!!!!!!

C'est rien de le dire!!! Dix minutes que je l'ai lu, et je m'en suis toujours pas remis!!!  ^^

Dans ce rêve le Zakhan m'échangeais contre des cartes magic devant l'oeuf cube avec.....roulement de tambour....Merriman!!!

Pragmatique, le Zakh... :roll:
Sinon, on peut connaître les cartes? Je veux dire, si c'était des machins genre Lotus Noir etc, je me suis peut-être fait avoir, moi...


Enfin. Heureusement, dans la vraie vie, ce genre de trucs n'arriverait jamais
vu que je n'ai que des cartes Cthulhu Mythos.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 19, 2009, 02:48:03 am
Et hop, en voilà un topic qui va pas se perdre en deuxième page !

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tout commence par une enquête, à laquelle je participe, sur la disparition d?un homme. A l?issue de nos investigations, nous découvrons qu?il a été tué par sa femme/s?ur (ça se cumule, et/ou varie au cours du rêve).
Plus précisément, grâce à divers éléments, et à une page de journal intime daté du 19.09, où la vile meurtrière écrit que son frère lui tape sur les nerfs, nous comprenons qu?elle l?a donné à sa chimère. En tant que plat gastronomique, évidemment.
Ce qui explique l?absence de corps, en dépit de toutes nos recherches.
Une très belle bête, d?ailleurs, fine et gracieuse ; plus proche, à proprement parler, de la Wyverne que de la Chimère.

Mais foin de ma brillante carrière : car, joie, j?ai « trouvé » une copine. Une maigre brune à queue de cheval (comprendre : « les cheveux coiffés en queue de cheval »), ma foi avenante et sympathique. Pour une raison qui, au réveil, m?échappe, nous allons chez ma mère.
Arrivant à 5h et demie du matin, nous entrons, et je constate l'absence de ma chère génitrice : mais, joie, je la vois du balcon : elle arrive en voiture. Ce qui ne donne pas, en fait, lieu à d?importantes interactions sociales.
Par contre, je me rends compte qu?elle a balancé les matelas de ma chambre, et ça, c?est terrible : d?abord, je le prends comme un sale coup, ou une négligence. Ensuite, j?ai une copine, mais pas de lit ni de couvertures, et on a fait des kilomètres, à mon initiative, pour en arriver là.
Visiblement, elle le prend bien, et, rapidement, on trouve une pièce bizarre, composée d?espèces de cavernes tièdes, grises et un peu sableuses, amalgamées en vrac.
On y passe un douiller moment (même pas porno), jusqu?à ce qu?elle s?avise de vouloir sortir : le temps que je lui hurle que non, elle ne doit pas ouvrir cette porte, qu?un sale danger attend derrière, /fear /dispair /pain, elle s?est barrée. Eperdue, je me lance à sa suite?
Et me retrouve à Forgefer, dans les Communs (pour les Wowistes). Sauf que, le temps que je fasse trois pas, le sol s?est transformé en bouillie séminale, et m?a aspirée. C?est donc visqueux, trop liquide pour retenir mon corps, baigné d?une douce lumière diffuse? Et parsemé d?objets flottants, bizarres, jamais identifiables, jamais plus gros qu?un petit écran cathodique.
Curieusement, je ne ressens d?abord pas grand-chose ; mais un sursaut de peur m?éveille.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le décembre 31, 2009, 01:02:41 am
Citer
Tout commence par une enquête, à laquelle je participe, sur la disparition d?un homme.

Je ne suis plus disparu.
CQFD C'était donc un rêve prémonitoire !
Voyons donc si le reste du rêve se réalise aussi ...

En attendant, chers Rêveurs, je suis content de vous retrouver après un si long sommeil !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le décembre 31, 2009, 10:18:23 am
J'ai plus les détails en tête, mais cette nuit j'ai révé que j'étais dans un hypothétique Gremlins 3  :eek:
Je savais que c'était un film, et d'ailleurs j'étais plus spectateur que partie intégrante de l'intrigue, mais pourtant je prenais ça vachement au sérieux. Ca se déroulait dans un genre de hall d'hôtel, avec bar et tout, pendant une fête.

Dommage, il n'y avait pas de mogwai, seulement un seul vrai Gremlin (il ne devait pas y avoir de flotte dans les environs, mais je crois qu'il y avait de la neige dehors). Et il ne sentait pas bon, mais alors pas bon du tout. Et il a mangé le doigt d'un gamin qui voulait jouer avec lui (le con!).
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 31, 2009, 14:50:52 pm
Citer
Tout commence par une enquête, à laquelle je participe, sur la disparition d?un homme.

Je ne suis plus disparu.
CQFD C'était donc un rêve prémonitoire !
Voyons donc si le reste du rêve se réalise aussi ...

En attendant, chers Rêveurs, je suis content de vous retrouver après un si long sommeil !

Il est de retour!! Hosanna!

Et ben tu sais quoi, pendant ton absence, grâce à Mando, j'ai eu des LS dédicacés par Joe Dever, na na nère!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le décembre 31, 2009, 19:20:19 pm
Citer
Et ben tu sais quoi, pendant ton absence, grâce à Mando, j'ai eu des LS dédicacés par Joe Dever, na na nère!

... je le savais déjà. (  Le Zakhan n'est pas leul seul à posséder des espions). Ce vieux Joe m'a dit qu'il avait croisé Mando à la convention qui lui avait apporté une pile de LS. !  Par contre j'ai oublié de lui demander si il te les avait dédicacé au nom du Zakhan Noir, ou à ton pseudo dans la vie "réelle".  En tout cas c'est un super cadeau que t'a fait Mando, chapeau bas !

Je vois que les rêves de Melophage sont toujours aussi colorés . Je suppose que Desneige aime toujours autant le rose (pas le rosé). Salutations à Merri qui a choisi un avatar que je connais bien. Par contre j'ai l'impression que Darky est devenu gentil avec les nouveaux, bizarre ça ...

Bon, je vous souhaite une excellente année tout le monde, et je passerai  hanter ce forum plus souvent, promis !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 03, 2010, 12:30:59 pm
VIK...?

 :cheers:

T'es vraiment revenu ou c'est un rêve...?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 03, 2010, 18:58:21 pm
Si vous pensez que c'est un rêve, rendez-vous au 84.
Si vous penchez plutôt un cauchemar, allez au 14.

Attention toutefois, le VIK que vous avez connu n'existe plus. Maintenant je ne bois plus JAMAIS de bière SANS alcool.

Bon il va falloir que je regarde tous vos rêves depuis 8 mois pour refaire mon retard. Mention spéciale au dernier de Mando devant l'oeuf cube ... Excellent !





Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 04, 2010, 00:17:05 am
Si vous penchez plutôt un cauchemar, allez au 14.

D'accord. (http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=3528.0)

Ah oui, l'air de rien, je fais un peu de pub pour ma propre prose. C'est honteux. Mais j'assume.

Mention spéciale au dernier de Mando devant l'oeuf cube ... Excellent !

Moi, dans les rêves de Mando, j'aime bien celui où j'ai une liaison avec la femme du doyen au porte-jarretelles rouge - la femme, hein, pas le doyen.
C'est quand même autre chose que les rêves de Mélo où j'apparais sous forme de tête de grenouille, et autres billevesées.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 05, 2010, 20:02:54 pm
J'ai rêvé à ça hier :

Je déambulais dans une rue d'un quartier chic, genre bord de Seine.  Sur mon trottoir, arrive en face Philippe Gildas vachement pressé, et nous nous croisons. 10 m + loin, je croise un people, puis un homme politique important, puis des chanteuses dont je connais pas le nom mais qui doivent être un croisement hybride entre l'Ile de la Tentation et la Star Ac, puis encore des politiques. Tout ce monde me fait penser à des Lemmings qui foncent à une Garden Party. Et je pense, : pourquoi sont-ils si pressés d'aller dans une direction que je viens de quitter ? Je pense à Orphée et ne veut pas regarder derrière moi.

J'arrive alors dans un quartier beaucoup + sympa, genre Mouffetard. Je dégotte un petit bouge à pinard-guilé avec une poignée de clients, tous moustachus façon les Brigades du Tigres. Je suis surpris de voir Philippe Noiret avec des grandes moustaches, ce d'autant plus qu'il est mort. Machinalement je cherche Jean Rochefort, mais on me dit qu'il est encore vivant et que le bar est réservé au morts du show bizz, et que la moustache tombante est obligatoire. Je cherche alors Jean Carmet, et on me dit qu'il est là bien sûr, affallé dans un canapé en train de cuver.

Je poursuis ma route et arrive à une petite place où des forains vendent des "chemises garantie à vie". Ils attirent les passants grâce à un spectacle de marionnettes grandeur nature installés sur la remorque arrière d'un énorme poids lourd qui fait le tour de la place. Les Marionnettes sont Michel Serrault et Jean Poiret. En même temps, sur fond de musique de kermesse, les marchands font un tabac et réalisent des tours de magie. Sauf que les tours sont réels. Ils déplacent par télékinésie à TGV divers objets des passants, comme mon étui à guitare qui est "aspiré", et que j'essaye de retenir de mes mains. Quand les passants récupèrent leurs bien, on leur offre des petits bonbons au thé, et beaux joueurs, ils achètent des "chemises garantie à vie". fin du rêve.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le janvier 11, 2010, 10:31:42 am
Un rêve au cours duquel je me suis réveillé ce matin (cependant je ne me rappelle que des bribes, le plus gros des détails ayant disparu noyé par les brumes du réveil.)

Un truc ahurissant, je crois qu'il faut que je me mette à la drogue o_O"

Je suis en train de me diriger en direction d'une station de ski où j'ai l'habitude d'aller, et que je connais super bien. Sauf que là pas un pète de neige et je reconnais pas le coi. Je sais que je suis tout proche de la station voire limite en trian de rentrer dedans, mais j'arrête pas de me dire "mais qu'est-ce qu'ils ont fait? ça ressemblait absolument pas à ça la dernière fois que j'étais venu" sachant qu'ils ont rajouté plein de batiments.

Je ne suis pas tout seul, je ressens la présence des autres qui font le voyage avec moi mais j'ai aucune idée de qui ça peut être ni du moyen de transport qu'on utilise parce que j'ai la vue centrée sur le paysage autour (genre vue à la troisième personne d'un jeu de voiture, mais sur le côté de la voiture et sans la voiture à l'écran)
On s'installe dans un local qui n'est pas l'appart où je vais d'habitude mais dont on se dit que ça ira très bien.
On prévoit une session de parapente assentionnel, avec l'une des personnes qui m'accompagne. On y va, on commence à partir assez loin de la station, au point qu'à force de monter vers le sommet de la montagne, on finit par redescendre vers un col d'altitude qui forme une espèce de cuvette au pied de deux pics rocheux (qui font penser aux aiguilles d'Arves pour ceux qui connaissent).
(infoutu de dire si c'est à pied ou en moyen de transport quelconque)

La cuvette est juste immense et on a l'mpression qu'elle n'existait pas, lorsqu'on regardait de la station.
Sauf que là, pas de parapente. Je suis bien en colère, je pourris mon camarade de commentaires haineux pour lui faire payer.
Bizarrement, il commence à avoir une forme vaguement reconnaissable (un mélange de trois personnes que je connais).
On commence à redescendre vers la station, et on arrive à un patelin qu'on ne reconnait pas du tout (pour le coup, l'arrivée au village se fait à pied, mais bizarrement la descente donne plutôt l'impression d'avoir été faite dans un moyen de transport quelconque et indéterminé)

On se retrouve dans un vieux patelin super glauque et dans le plus pur style savoyard profond: ruelles étroites, vieux batiments en pierre grise, aux toits en ardoise grisée par l'âge et moussus au possible arrivant près du sol, entourés de jardinets délimités par des murs de vieilles pierres grises.
 
On décide de traverser le patelin pour essayer de retrouver la station. (Là, j'ai une image dans le style "caméra suivant le chemin à parcourir pour le checkpoint suivant"... et la station fait vraiment opposition au vieux patelin par ses constructions en bois apparent et colorées ).

On commence à avancer dans ce dédale jusqu'à etre coincé au milieu d'une "rue" qui semble la seule qu'on puisse suivre à cet instant par un vieux qui guide une charette pleine de ferraille (indéterminée, juste l'impression qu'elle est pleine de ferraille).
On lui demande s'il peut pas faire avancer les choses un peu plus vite.
Il nous répond qu'il ne pourra que si on vient l'aider à faire quelques travaux chez lui.
On accepte.
éllipse.
On est chez le vieux. Tout l'intérieur de son antre semble en carton ou en mélaminé. on sait pas ce qu'on fout là. On est supposés l'aider, mais à chaque fois qu'on essaie de faire avancer les choses il s'énerve, arrête tout et propose un café, un repas ou un truc du style.

au bout d'un moment, mon collègue de balade commence à s'adapter au rythme du petit vieux qu'il trouve sympa et se dit qu'il resterait bien là à l'aider un peu.
Moi j'hallucine parce que le vieux se fout juste de notre gueule.
D'ailleurs, ça commence à me rendre dingue qu'il se foute de nous, alors je prends un marteau genre marteau de cordonnier et je commence à défoncer entièrement tout son intérieur. (J'ai des images de pans entiers de murs intérieurs en placoplatre qui s'effondrent à chaque coup donné.

Le vieux se met à pleurer, à se plaindre, à me supplier à coup de "mais non, mais pourquoi faites vous ça? Mon ?uvre, mon travail...".
Il finit de m'énerver et je m'acharne sur lui à coups de marteaux (mon compère de galère est alors absent de la scène alors qu'il était présent jusque là).

Nouvelle ellipse.
Je suis dans une pièce quasi nue de déco et d'objets. Juste une porte, el reste semble gris.
On est plusieurs debout là. On nous a parqué en attendant quelque chose.

Là un gus habillé en nasi vient, hurle un ordre, tout le monde se jette à terre dans le plus pur style "nous tuez pas, non".
Moi je les regarde faire sans rien comprendre, mais reste debout.
Le mec se met devant moi, fait le salut hitlérien puis me hurle dessus dans une langue que je ne comprends pas, puis sort son arme avec un air de fureur finie.
Ça m'énerve, alors je me jette sur lui et lui défonce littéralement la tête à coups de poings.
Je ne m'arrête qu'au moment ou quelqu'un me dit que j'ai eu raison de le tuer. (je vois la scène du dessus, puis lorsque j'arrête de lui fracasser le crâne, l'angle de vue tourne et se pose sur le côté de façon à pouvoir voir la personne qui me parle en arrière plan lorsqu'il me parle)

Alors que je me lève en haletant avec un sourir vraiment mauvais, je regarde vers ma gauche pour découvrir Patrick Steward en habit de Jean-Luc Picard...
Lequel me dit que j'ai eu raison de faire ça, parce qu'il ne faut pas laisser le fascisme prendre le pas sur ma personnalité, mais que je n'ai pas toutes les billes en mains et que ce que je viens de faire ne sert à rien car ils ne sont pas de notre monde.

Là entre une brune aux cheveux raides qui tombent jusqu'au nombril mais au visage bizarrement indéterminable. (style sylphide d'Albator)
Elle me regarde et me tend un livre en me disant que quoi que je fasse, ça ne servira à rien: Elle et ses congénères ont déjà gagné.

Je soulève la couverture du bouquin qui révèle un dessin qui recouvre le deuxième de couverture et la première blanche qui le suit.
(Mais l'angle sous lequel je vois ça m'empêche de voir le dessin.)
Je regarde le dessin d'un air effrayé, puis mon air se transforme en rictus haineux lorsque je lève les yeux vers elle.
Elle voit ça et semble inquiète mais avant qu'elle ait repris le livre, j'écris quelque chose en dessous du dessin, avant de lui rendre le bouquin avec un sourire haineux et des yeux de psychopathe.

Et réveil en sursaut. Impossible d'avoir la plus petite idée de ce que pouvait être le-dit dessin.


hum. Je crois que les nasis-extraterrestre, c'est juste grâve docteur!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 11, 2010, 15:23:41 pm
et voila  une exemple  a ne pas suivre ne prenez jamais de substance louche avant de domir
que c'est bon de ne pas se rappeler de ses reves  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le janvier 11, 2010, 15:30:33 pm
   Encore une victime de la galette des rois ! La frangipane avariée, ça a des effets terribles ! ;)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le janvier 11, 2010, 15:42:40 pm
Si seulement c'était la revanche d'une galette fourrée à la drogue périmée... Au mois j'aurais eu une raison qu'il soit aussi space. oO"


Le plus bizarre, c'est que mes rares rêves habituels sont super détaillés tant au niveau décor que visage/apparence des gens présent (que je les connaisse ou pas) alors que là il y avait plein de flou autant pour les visages que pour les décors ... sans parler des Jean-Luc Picard qui sortent de nul part... >_<"


J'ai peur!! °_°
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 11, 2010, 17:25:29 pm
J'ai fait un rêve horrible!

ça commence par une irl opalienne chez moi et la une meuf qui n'existe pas IRL vient me voir pour se foutre de moi... Ya une agressivité monstre qui monte en nous deux, c'est palpable. A un moment on doit faire la cuisine, elle veut pas me laisser faire ou me traite comme une neuneu...

- nan mais je sais faire la cuisine quand même
- Quoi tes p'tites quiches et tes hachis?

Putaiiiin elle insulte ma cuisine!!!!!!!!!!!!!!!

Bizarrement même si on se supporte pas on reste collée l'une a l'autre, a tel point qu'elle vient se foutre sur mes genou tout en me disant a quel point je suis naze, je fais genre que je m'en fiche, mais je suis heurtée dans ma sensibilité.

La nana a envi de gerber...ni une ni deux, je la porte jusqu'aux chiottes, mais quel bordel ils ont foutu les opaliens!!!! j'hallucine!!! nan ne fais pas le ménage, la miss a besoin de toi!
Je l'a dirige jusqu'au toilette ou je lui tiens les cheveux quand elle vomit.... et la je me demande pourquoi diable je fais ça....

Bizarrement je me retrouve chez mes parents... en fait j'ai jamais quitté mes parents. Les fringues qu'on vend dans la boutiques ou je bosse bin c'est mon père qui les vend et notre appart ba c'est la boutique..

Je plis et replis les t shirt, je me dis que je ferai bien des escaliers une section adolescence ou je mettrais les tshirt taille 12, 14 et 16 ans... Et la mon père me tombe dessus

- PUtain t'as rien foutu de la journée!!! Et c'est quoi ça!!! c'est de la merde!!!!!

J'en peux plus, je suis atteinte d'une rage incontrôlable, en fait la même qu'en face de la pouf opalienne, comme quoi les deux parties du rêve ont un lien. Je décide de me barrer de la maison! Et oui je suis pied nue et en t shirt, j'ai nulle part ou aller mais tant pis je me casse!!!!!

Finalement j'ai du rentrer à la maison, il faisait trop froid. Je suis la s?ur adoptive d'une nana très chelou avec  un look extraordinaire. Une nana hyper sérieuse... Le premier jour je vais a l'école...l'interconnexion est suspendue, le temps de faire les changement nécessaire j'arrive avec 5 minutes de retard!
Tout le monde me regarde à l'école, toute les autres petites filles se moquent de moi.

Le lendemain mon père m'envoie a l'école mais avec ma s?ur adoptive. J'oublie de lui parler de l'interconnexion et on se retrouve de nouveau a devoir courir. La la gamine se met a faire des bonds, a courir comme une furie, elle saute par dessus les barrières, tout ça, j'essaye de la suivre mais je suis vraiment fatiguée et j'arrive pas a aller aussi vite qu'elle.

Finalement j'arrive sur le quai, le rer arrive dans quatre minute, je sais que j'aurais deux minutes de retards. J'arpente le quai en cherchant ma s?ur, mais lle est pas la, elle a réussi a chopé le rer d'avant! Putain elle sera a l'heure la salope!!!!

aprés ça se termine en porno gore, mais méchamment gore......
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le janvier 16, 2010, 10:58:13 am
Bon je me souviens de 2 3 trucs donc vite, j'écris!
J'étais dans un dîner interminable avec un mélange de nobles et de bobos, en bout de table, et j'avais conscience d'être dans un nid de vipères... plei de trucs se passaient de mon côté (une nana est venue ensanglantée mourir à mes pieds en me disant je sais plus quoi... et moi j'ai nettoyé le sang pour pas glisser en me relevant  (y'avait des frites et du riz aussi par terre)


C'était vraiment une ambiance lourde et je savais pas si j'étais dans le dîner de cons ou le dîner presque parfait, si on voulait se foutre de ma gueule ou me tuer, ou les deux...

Je me rappelle juste que pour masquer certains comportements ou habits que je n' avais pas, je m'empiffrais de tout ce qui passait...

Et là, le truc tellement horrible que ça m'a réveillé:

il y a du saucisson dans une petite coupelle ouvragée, et un noblieau me dit "allez-y, c'est du saucisson de montagne aux cèpes super bon, rare, j's'ais plus quoi...

J'en mange, je dis que c'est effectivement délicieux et raffiné et tout le monde éclate alors de rire, et l'autre nobliau de préciser:  "aah hah, pff, c'était de la tripe industrielle reconvertie en saucisson chez Leader Price"


AAHHHHHHAAAHHH!!!

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 16, 2010, 15:13:14 pm
Citer
aprés ça se termine en porno gore, mais méchamment gore......
Généralement, c'est toujours quand le rêve commence à être intéresant que j'ai le malheur de me réveiller.


Citer
il y a du saucisson dans une petite coupelle ouvragée, et un noblieau me dit "allez-y, c'est du saucisson de montagne aux cèpes super bon, rare, j's'ais plus quoi...

J'en mange, je dis que c'est effectivement délicieux et raffiné et tout le monde éclate alors de rire, et l'autre nobliau de préciser:  "aah hah, pff, c'était de la tripe industrielle reconvertie en saucisson chez Leader Price"

OH mon dieu mon dieu mon dieu. Moi qui suis passé en bagnole l'autre jour devant devant un magasin appelé "Casher Price" (véridique). De la tripe déguisée en saucisson ??? Very bad tripe.


Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 19, 2010, 12:46:18 pm
Un petit rêve bizarre...

Je suis chez ma grand-mère (décidément, la moitié de mon temps onirique, je suis chez ma grand-mère...). Il y a toujours son sapin de Noël. Une espèce de Père Noël mécanique y est accroché, il bouge les bras. Je m'en souviens: il bouge les bras comme ça depuis Noël - mais là, forcément, il commence à fatiguer, et en plus, les branches obstruent ses mouvements.

Du coup, ses gestes changent: c'est rigolo, on croirait qu'il en a marre et qu'il croise les bras. Ensuite, il se met à bouger frénétiquement, comme s'il exécutait une espèce de danse super nerveuse. Et finalement, il m'agrippe les mains, et il commence à m'entraîner dans une danse - il a l'air plus grand, mais ça ne me surprend pas.

Je trouve ça marrant cinq secondes, mais très vite, je me dis que c'est pas normal. Et ses yeux changent, deviennent humains: je les reconnais, ce sont les yeux d'un type que j'ai... peut-être pas tué, mais en tout cas, j'ai eu quelque chose à voir avec sa mort. Et le type, justement, est là, assis sur un fauteuil: il me regarde en se foutant de ma gueule!

Le Père Noël qui a ses yeux m'entraîne avec une force assez dingue; il me soulève, et il va me balancer sur un chenet super pointu... Putain, il va m'empaler!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 19, 2010, 12:49:59 pm
Alors ça si c'est pas sexuel.....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 19, 2010, 12:57:41 pm
Pourquoi j'étais sûr que tu allais dire ça?  :face:

Sinon, j'en ai fait un avec Moriar et un autre avec toi - faudra que je te les raconte pour que tu me dises ce que t'en penses, de ceux-là...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 19, 2010, 13:33:01 pm
Uniquement si on était tous les trois avec Moriar, toi et moi
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 19, 2010, 13:34:34 pm
cette nuit, j'ai rêvé qu'on faisait une césarienne à une fille de mon asso médiévale. on lui a donné du laudanum pour l'endormir, du coup, vu qu'elle était shootée, elle racontait des conneries à propos de machins en cuivre. après qu'elle se soit endormie, je me suis mis à sa tête, et j'ai attrapé ses bras, pendant que les autres l'ouvraient

après, ça a viré au porno gore, mais méchamment gore...non, j'déconne, après, j'me suis réveillé, tout simplement
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 19, 2010, 14:03:52 pm
j'ai fait un reve tres curieux
j'ai rêvé que je tenais une fenetre fermée parce qu'elle etait cassée
voila le reve tout pourri  
j'ai passé toute ma nuit a rever que je tenais une fenetre
en plus je me suis reveillé tout fatigué  :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 19, 2010, 14:13:28 pm
Guizmoooo... Même quand tu postes dans Rêve de geekon, on croirait que c'est dans Fumble de la vie...


Mando>> ouais, ouais... comme d'hab, quoi...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 20, 2010, 12:09:26 pm
autre reve a la con
j'ai rever que mes mains restaient collées l'une a l'autre les doigts entre croisé
j'ose plus mettre mes mains comme ca depuis ce matin
 :suspect:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le janvier 20, 2010, 12:10:04 pm
autre reve a la con
j'ai rever que mes mains restaient collées l'une a l'autre les doigts entre croisé
j'ose plus mettre mes mains comme ca depuis ce matin
 :suspect:

Guizmooooo?

BOUUUHHH!!
(http://img704.imageshack.us/img704/8553/mains8006b.jpg)


C'est bon, t'as plus le hoquet?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 20, 2010, 12:45:46 pm
'spece de sadique
 :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le janvier 20, 2010, 12:45:58 pm
   Tiens, un rêve fait cette nuit.

   Elise, une amie, revient d'un voyage en Asie où elle a passé quelques temps en famille. Ma réaction "Ca tombe bien, il y a eu une série de meurtres de superhéros !" Et de revêtir, avec mon camarade (aucune idée de qui ça peut être) nos costumes : Rorschach pour moi, la Chose pour lui.

   Ensuite, un flashback : nous sommes sur le toit d'un immeuble, et nous tentons de sauver Elise, dont le costume est une espèce de combinaison en latex, d'un espèce de grand singe qui la tient d'une seule main en se suspendant de l'autre à une poutrelle métallique. Quand je m'étonne de pouvoir me voir de l'extérieur sur ce toit, je vois par mes yeux que la scène est filmée par un metteur en scène.

   La scène change alors, et je suis au Mans, au volant d'une voiture qui circule dans les rues du quartier où j'ai vécu autrefois (je les reconnais). Je sais que je suis en train d'enquêter, mais je ne sais pas sur quoi. Je suis seul dans le véhicule, en costume de Rorschach toujours, et j'ai une curieuse sensation de déjà-vu.

   Il y a d'autres choses, mais je ne m'en souviens plus. Après, je me réveille.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le janvier 20, 2010, 13:13:22 pm
Promets moi que l'espèce de grand singe ... c'est pas moi!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le janvier 20, 2010, 13:13:12 pm
   Je ne crois pas que tu connaisses Elise. Et puis, je n'avais pas l'impression de le connaître, t'inquiète pas. Si ça avait été toi, je pense que je t'aurais reconnu ! :D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 22, 2010, 11:52:08 am
cette nuit, j'ai rêvé des règles d'un jeu de dés pour la soirée pirates de ce soir!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 22, 2010, 13:25:19 pm
maintenant j'ai rêvé que ma langue gonflait et que j'etoufais
je veux faire des vrais reve avec tout plein de sexe dedans  comme mando  .....
 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 22, 2010, 13:35:31 pm
je veux faire des vrais reve avec tout plein de sexe dedans  comme mando  .....

Oui, enfin... quand on lit

maintenant j'ai rêvé que ma langue gonflait

...non non, je ne dis rien. Je laisserai à Mando le soin de commenter...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 22, 2010, 13:48:11 pm
nan c'est pas sexuel...... :eek:

Moi hier nuit j'ai rêvé qu'aprés un concert j'avais ramené Marilyn Manson chez moi. Chez moi c'était l'apprt de mes parents quand j'avais 15 ans. je cherchais desesperemment de la bonne musique pour montrer qu'on ecoutait des trucs bien et qu'on s'eclatait mais je mettais que des truc de fillette! Impossible de retrouver mes cds de scary bitche.... et l'ambiance.....pfff....ils se passait rien, tout le monde etait assis. Un moment il m'a demandé de lui faire un....enfin une.... je lui ais dit que j'avais un mec et que j'étais fidele (deliiire teuuuuuf!!!) :eek:  :eek: et bizarrement il voulait se casser mais on arretait oas de le retenir en lui disant que l'ambiance allait decoller....et le pauvre se faisait ieche, ça se voyait franchement!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le janvier 23, 2010, 02:32:17 am
Dans un vaisseau, avec un équipage ambiance AlienS, moi et ma supérieure/pote, on bosse pour l'armée (super tailleurs kakis bien ajustés, avec le p'tit chapeau ^^). Je me frittais avec la "bande de tondus durs à cuire" qui m'empêchait de faire mon taf. En plus, il essayaient de m'empêcher de voir des cadavres d'extra-terrestres, c'était pas clair...

Audience avec les supérieurs pour régler le problème, un des tondus se lève et m'aggresse, en me disant qu'en gros il me taperait bien sur la gueule. Et je lui fais "ben ouais, ok", genre on peut se battre, ça peut s'arranger :). Ca le calme direct, il avait pas vu venir ma réponse, il est limite enthousiaste... Du coup, j'en profite pour suggérer à la grande cheffe des chefs d'installer du matériel de frappe dans le vaisseau, parce que bon, ça permettrait à chacun de libérer ses tensions dans cet environnement sympathique...

Pendant l'audience, quelqu'un écrivait des trucs dans un livre de comptes. Et tout d'un coup, un chef dit au tondu relou de se casser, et à tous les autres aussi, sauf certains, dont moi (et tous les chefs). En gros, notre dû vient d'arriver à hauteur de 1000? aujourd'hui, et donc c'est jour de paie pour nous. Et du coup, rapport au fait qu'y a nulle part où dépenser son flouze sur le vaisseau, on fait escale et on a quartier libre jusqu'à nouvel ordre.

 :face:

il passe du coq à l'âne, mon rêve, mais je l'ai adoré!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 23, 2010, 13:36:37 pm
oui je le trouve bien fun, aussi ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 25, 2010, 12:10:08 pm
Rêve de vendredi soir
mon neveu (de 3 ans) est possédé/enlevé par un démon, bref, il est plus là à cause d?un démon. Dans la foulée, j?apprends que mon frère (le père de mon neveu possédé) n?est pas couvreur depuis 3 ans, mais qu?il est chasseur de démon, en fait (il se connecte sur un site internet de son groupuscule de chasseur pour organiser les recherches. Je regarde, et lui fait :
«  - wha, t?es chasseur de démon niveau 23 ?
- oui, papa n?est que niveau 19
- euh?papa ?  
- oui, les 13 ans que tu crois qu?il a fait dans l?armée de l?air, en fait, il était chasseur de démon, comme moi. C?est pour ça que ses horaires étaient bizarres et qu?il s?est retrouvé à l?hôpital (irl, il a été hospitalisé pour une hépatite). Là, il est à la retraite.
- ? »

nouvelle situation, on est dans une pièce, qui ressemble à ma salle d?escrime. Il y a moi, 2 de mes frères (pas le chasseur, les deux autres) et mon neveu à 8ans (maintenant, il en a 15, mais je l?ai pas vu depuis ses 8ans). Mon neveu a les yeux rouges, et est de toute évidence possédé. Il essaie de se jeter par la fenêtre (dans ma salle d?escrime, la fenêtre se trouve à 3m50 du sol, je sais pas comment il fait). Plutôt que de l?attraper, je mets des lunettes (ressemblant furieusement aux lunettes 3D que j?ai mises pour aller voir Avatar en 3D) pour localiser le démon. Je le vois dans un coin de la pièce, sous la forme d?un vague cylindre de lumière blanche, d?une trentaine de cm de haut. Mon frère attrape une épuisette et commence à l?agiter au hasard dans la direction que je lui indique
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 25, 2010, 12:09:44 pm
Je le vois dans un coin de la pièce, sous la forme d?un vague cylindre de lumière blanche, d?une trentaine de cm de haut.


C'est sexuel ça!!!!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 25, 2010, 12:16:09 pm
Dis moi Mando, j'ai rêvé une fois que je faisais des trucs avec mon penis dans le vagin d'une demoiselle.... c'était sexuelle ou pas?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 25, 2010, 12:45:27 pm
Mando, ou la preuve de l'existence du mouvement perpétuel par le running gag.

De toute manière, ça fait un moment qu'on lui demande si les rêves érotiques sont sexuels ou pas, et toujours pas de réponse!



Moi, j'ai fait un rêve avec Sasha Grey.
On prenait le thé.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 25, 2010, 13:01:44 pm
Moi je dis, vive Stoya ! Qu'elle est beaucoup mieux et en plus elle à un putain de  sourire craquant! (http://farm3.static.flickr.com/2293/2204542101_24577aaf60_o.jpg)

Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 25, 2010, 14:07:58 pm
C'est sexuel ça!!!!!!
ouais, j'm'en suis vaguement douté, au réveil, mais vu les proportions, c'est bizarre. c'était limite plus large que haut
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 25, 2010, 15:30:09 pm
Ouais bin Stoya.....c'est pas Saha Grey désolé!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 25, 2010, 15:40:48 pm
Effectivement Stoya fait moins salope que Sacha et Sacha est dans le Gonzo.... aussi ceci explique cela... :roll:

Bref Stoya gros win

 :nyark:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 25, 2010, 15:43:51 pm
Ouais mais non c'est Audrey Hollander qui gagne!!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 25, 2010, 15:51:21 pm
punaise, j'ai un sacré retard dans ce domaine, je ne connais aucun des noms que vous avez dit!
(et la brève recherche internet au taf ne m'a pas vraiment entrevoir l'étendue de leurs...talents)
comment je fait pour prendre position, moi??

(prendre position...quel mauvais jeu de mot, j'aurais presque honte de ne pas l'avoir fait exprès)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 25, 2010, 16:01:49 pm
Effectivement Stoya fait moins salope que Sacha

D'abord, c'est Sasha avec un "s", inculte!
Ensuite, mille excuses, Dkarl, mais elle est juste moins sexe, quoi!

Audrey Hollander...? Euh, non, carrément pas...

Bon.

 :ange: Conscience de Merriman: dis donc, on serait pas HS, là?
 :nyark: Bas instincts de Merriman: mais non, pas du tout, on est en plein dans le sujet!!!! Ca s'appelle "rêve de geek", quand même!!!
 :ange: Conscience de Merriman: ouais, ben n'empêche qu'on est dans la Taverne! Si ça continue à dévier, moi, je vais sortir mon kaki clair qui fait mal aux yeux.
 :nyark: Bas instincts de Merriman: en même temps, tu t'arroges le droit de faire un dernier post sur le sujet, hein?
 :ange: Concience de Merriman: Ta gueule...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 25, 2010, 16:11:00 pm
Monsieur, chapeau bas !

Pour votre rappel à l'ordre, d'une infinie délicatesse.



Et oui je suis d'accord Hollander, c'est la pire et elle fait carrément ravagée
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le janvier 25, 2010, 19:37:56 pm
Cette nuit j'ai rêvé que je participais à une émission de Télé réalité qui se passait dans la jungle avec un vrai serail killer. le but étant évidemment d'être celle à ne pas se faire tuer sauvagement...  :suspect:

jvais ptet arrêter les livres sur les serial killers moi...  :S
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 25, 2010, 20:00:56 pm
Cette nuit j'ai rêvé que je participais à une émission de Télé réalité qui se passait dans la jungle avec un vrai serail killer.

Le sérail Killer, c'est celui qui te prend comme concubine avant de te tuer?   :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le janvier 28, 2010, 05:22:49 am
Dkarl... un peu de tenue...

Et puis, elle est enceinte la madame, suggérer qu'elle rêve d'un serial killer qui la prend comme concubine, c'est carrément outrageogène!


Il est pas mal ton rêve, Belette!

Moi une fois j'ai fait un rêve excellent, dans le même trip jeu.

J'étais dans une grande maison, juste un rez de chaussée mais super étendu. Au lieu de murs, c'était qu'une grande baie vitrée, à la campagne, dehors la nuit noire.

Dans cette immense pièce, y avait une réception champagne-petits-fours-smoking-robe-de-soirée ambiance cocktail party chez James Bond. On était tous notre coupette à la main, dans un brouhaha de conversations à demi chuchotées. On attendait visiblement un évênement, en papotant. Moi, je papote pas, j'observe les gens, je passe mon temps en sirotant mon champagne. Le regard perdu dans la nuit noire par la baie vitrée, je vois apparaitre deux yeux rouges qui brillent dans l'obscurité dehors. Puis 4, puis 6, puis pleins. Tout d'un coup, y a un genre de grosse bête - et très vite plein de grosses bêtes - qui traverse bruyament la baie vitrée, et qui attaque les invités.

En fait, c'était ça l'évênement tant attendue! C'était une espèce de soirée-jeu, le concept étant de survivre à une attaque de vampires (qui avaient plutôt une corpulence de loups garous pour le coup, lol) et nous voila en smokings et robes tous débraillés, en train de charcler du vampire, dans une ambiance adrénalinée, de cris, de sang, de combats bestiaux. Tout va très vite, pour qu'à la fin, je me rende compte que moi et les 3 pélerins qui restent (smoking déchiré, maculés de sang et de terre) on a gagné.

Bonheur.

Je me suis réveillée, j'étais ravie! XD

Tonikbabe, roliste autogérée.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 28, 2010, 09:25:56 am
Dkarl... un peu de tenue...

Et puis, elle est enceinte la madame, suggérer qu'elle rêve d'un serial killer qui la prend comme concubine, c'est carrément outrageogène!


Bin quoi ?  Elle parle d'un sérail, c'est pas la même chose qu'un serial... C'est pour ça je demandai
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le janvier 28, 2010, 10:38:11 am
non non c'est vrai en effet ce n'est pas pareil! ^^

à ne pas confondre également avec le céréale-killer tueur des campagnes  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le janvier 28, 2010, 15:22:48 pm
Un jeu télé avec un Serial Killer ça aurait marrant aussi :

Attention question pour un champion:
Bonne réponse du tueur, c'est lui qui prend la main ! Tchakkkk : et un bon coup de hache .

Ou sinon, "une famille en gore", qui y passe petit à petit.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le janvier 28, 2010, 15:24:39 pm
Ou sinon, "une famille en gore"

 :lol:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 28, 2010, 15:43:39 pm
Cette nuit, j?ai rêvé que je quittait précipitamment ma soirée crêpe du jeudi soir pour aller à un stage d?escrime (tenu par un gars compétent, mais universellement connu pour être un gros con). Le stage se passait dans une bibliothèque, avec du parquet par terre (ça lui ressemble bien, au gars, puisque c?est un historien qui épluche les traités de l?époque). Je lui dit que je suis pas sur que j?me soit bien inscrit, et de fait, je suis pas inscrit. Dans les élèves présents, une nana avec un gamin d?1 an et un bébé de 3 mois. J?apprend que les 3 vont participer au stage. Je demande si je peux rester regarder le déroulement, et j?me retrouve à devoir changer le bébé si je veux avoir le droit de rester regarder? :eek:
Du coup, j?me suis réveillé
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le janvier 28, 2010, 15:53:53 pm
Mes avis que tu voulais allez au toilette, toi!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le janvier 28, 2010, 19:06:09 pm
XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 04, 2010, 10:17:43 am
bon, là je raconte pas un rêve, je pose plus une question :
j'ai fait il y a quelques années un très long et très précis rêve de maison en T hantée, un truc méga flippant.
depuis, de temps en temps, dans d'autres rêves qui n'ont rien à voir, cette maison fait partie du paysage. je la voit, je note qu'elle est là, et je poursuis mon rêve sans quelle interragisse de quelque manière que ce soit. un élément de décor récurrent quoi

ça vous arrive aussi, d'avoir un élément de décor récurrent?


bon, sinon, histoire de raconter quand même qqc, en dormant dans le rer, j'me suis réveillé en sursaut en faisant une brusque parade en quinte, résultat, j'ai failli mettre un violent double coup de poing dans la face de la jolie fille devant moi (c'est vraiment pas passé loin)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le février 04, 2010, 10:28:03 am
   Personnellement, j'ai effectivement des décors récurrents : une maison aussi, parfois agréable, parfois inquiétante, mais que je reconnais distinctement comme étant la même...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 04, 2010, 15:56:40 pm
J'ai (et ai eu, certains n'apparaissent plus ou presque) également des lieux récurrents, ainsi que des "personnages", humanoïdes ou pas, et des situations.
Entre autres, le cimetière que j'ai évoqué il y a quelques temps, une  fête foraine, ou encore les enfants qui, l'air absent et perdu, attirent le quidam naïf dans un coin pour le dévorer (mais ils sont devenus assez rares, depuis que j'arrive à les latter au lieu de seulement souffrir des moignons).

Un autre truc récurrent, souvent frustrant d'ailleurs : le ciel s'avère régulièrement être un trompe-l'oeil, avec faux-plafond à quelques mètres, ou dizaines de mètres du sol. C'est bien la peine de savoir voler...
Le faux-plafond, en soi, se brise très facilement, mais ne sert qu'à doubler de la bonne vieille grosse brique solide, elle. Le vandalisme ne permettant, donc, que d'accéder à l'interstice : une cinquantaine de cm de crasse, de poussière, de pénombre... Même pas assez haut pour une soirée goth !

Côté situations, je me retrouve assez souvent au sein d'un groupe qui finit poursuivi par des ennemis mortels. Trois cas de figure :
 - très rarement, je parviens à apprendre à voler aux autres membres, ou aux plus doués, et leur permet donc de survivre.
- régulièrement, j'en chope un sous un bras, voire deux sous mes deux bras, voire même un sur le dos en plus, et leur permet donc de survivre.
- le plus souvent, ils échouent lamentablement à décoller, et je les laisse au dernier moment se faire massacrer/dévorer/torturer/réduire en esclavage/plein-de-choses-sympathiques. Ca leur apprendra à bosser mieux que ça.
La méthode d'envol est TOUJOURS la même. Et je sais FORCEMENT voler, parce que j'ai du level, moi. Oué.

Pour déplacer un peu la question : je rêve aussi souvent de lieux IRL, plus ou moins marquants pour ma pomme... Mais généralement modifiés, et, dans ce cas, toujours identiquement.
Notamment, là encore, par la présence de lieux (le fameux cimetière, une petite église, quelques portails dimensionnels planqués dans le fond des tiroirs, et pas mal de trucs).

Bon, bref, j'ai assez radoté : aux suivants !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le février 05, 2010, 13:17:54 pm
Pour les lieux récurrents :
Depuis plusieurs années, je rêve plusieurs fois par semaine de l'endroit où je passe mes vacances, sauf que c'est rarement des vacances reposantes dans le rêve.
Après, c'est trop personnel pour être raconté, mes ces rêves sont effectivement hantés.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le février 21, 2010, 10:54:15 am
je m'y colle et en plus pour une fois mando ne pourra pas dire que c'est sexuel  :face:
donc je ssuis au boulot et rien ne se passe comme prevu journée de merde  , probleme ,reproblemes, et encore problemes
ca dure un petit moment 
puis j'en arrive a un moment ou je veux freiner ............. rien  ,ke train continu a foncer comme ci de rien etait
grosse inquietude  quand meme
d'un coup je me retrouve pris dans u nvol de cailloux sauvages (lancé par une bande de jeunes cons )
le pare brise explose j'ai la tete en sang
l'image qui suit c'est lorsque je sors de la cabine je me retrouve en sang devant les voyageurs qui commence a me l'atter la tronche parce que nous sommes en retard......
c'est a ce moment la que je me suis reveillé
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le février 21, 2010, 14:21:44 pm
je m'y colle et en plus pour une fois mando ne pourra pas dire que c'est sexuel  :face:
Tu veux parier?
Tout est dans l'interprétation.

donc je ssuis au boulot et rien ne se passe comme prevu journée de merde  , probleme ,reproblemes, et encore problemes
Donc tu es au plumard avec une fille, préliminaires, tu n'es pas top.

ca dure un petit moment 
...
(et encore, je ne mettrais pas l'emphase sur le "petit")

puis j'en arrive a un moment ou je veux freiner ............. rien  ,ke train continu a foncer comme ci de rien etait
Tu veux te retenir, mais... plus précoce qu'interrompu.

d'un coup je me retrouve pris dans u nvol de cailloux sauvages (lancé par une bande de jeunes cons )
le pare brise explose j'ai la tete en sang
le vol de cailloux sauvages, l'explosion, la tête en sang: belle métaphore pour un petit éjuculat de pas grand chose et peut-être une première fois pour la fille.

l'image qui suit c'est lorsque je sors de la cabine
Appeler ça "cabine"... Hummm... Quoique...

je me retrouve en sang devant les voyageurs qui commence a me l'atter la tronche parce que nous sommes en retard......
Retard de combien pour la donzelle? Par ce que c'est clair que tu l'as mis en ceinte, là.


Donc, en clair, un Guizmo précoce avec une virginale damoiselle et un gosse en prévision.

Facile à interpréter, tu vois...

Si Freud pouvais interpréter le rêve d'un plat d'épinards comme un truc sexuel, ne pense pas qu'avec ton "petit train" cela aurait été dur.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le février 21, 2010, 19:17:18 pm
mais tu es un grand malade
 :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le février 21, 2010, 19:20:30 pm
Ben non, c'est TOI qui fais ce genre de rêves.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le février 21, 2010, 19:21:13 pm
vas faire tes cartons  feignasse
 :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le février 21, 2010, 19:23:27 pm
Je suis dedans jusqu'au coup: c'est l'horreur!

Alors soit poli, sinon j'en fais des remplis uniquement de BD et de bouquins avec marqué dessus "chaussettes" histoire de tromper le Guizmo.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le février 22, 2010, 23:16:34 pm
Je trouve que Dreyf a fait une élégante démonstration. Je parie qu'il était excellent en analyse de poésie.
Notons qu' il y a "anal" dans analyse.
CQFD il y a aussi "anal" dans analyse Freudienne.

Citer
Si Freud pouvais interpréter le rêve d'un plat d'épinards comme un truc sexuel
quant à épinard, on a "pine" au milieu.
Ensuite il faudrait voir si ce sont des épinards en branche ou des épinard hachés, qui sont plus castrateurs.
Mais c'est une autre histoire.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mars 10, 2010, 03:45:37 am
Il y a une heure à peine, j'étais une collégienne asiatique en uniforme impeccable, celui avec la jupe qui s'arrête à mi-cuisse (et n'existe quasi que dans les mangas et hors scolarité, je crois).
Je vais au collège, en pleine nuit, pour un travail supplémentaire, une expérience je crois. Je ne saurai jamais en quoi ça consiste : me voici dans la cour, nu pieds, et l'uniforme imbibé d'eau (je me vois de l'extérieur, d'ailleurs). L'expérience a eu lieu, mais c'est bien ma seule certitude à son propos.

Mon état lamentable me fait craindre la réaction de ma famille, et je veux rentrer rapidement, ce qui me semble pouvoir limiter les dégâts. Je m'aperçois alors que la grille du collège est cadenassée ; pas seulement verrouillée : aux trois emplacements des serrures, de fines chaines ont été posées.
Heureusement, l'endroit tient plutôt de l'habitation que du collège "classique" : la grille ne mesure pas plus de 2m, et je l'escalade aisément, prestement ; ce qui provoque l'admiration d'un groupe de quatre ou cinq élèves -des filles asiatiques de mon âge, à un ou deux ans près. Soit 13/15 ans.
Ayant donc humilié la grille, je me perche au sommet d'un cube de plastique (un silo sans doute), un peu plus haut qu'elle et bordé, au sol, de barbelés sur deux côtés. De là, j'aide la jeune fille la moins sportive à achever son escalade et se recevoir sans dommages. Curieusement, je fais un commentaire impliquant qu'elle doive en l'absence d'aide, elle aussi, monter sur le silo plastique plutôt que se suspendre et se laisser tomber du côté "extérieur" de la grille.

Nous rentrons ensemble, ce qui me laisse entrevoir une ville à l'image du collège : déserte, sableuse, nue ; tous les bâtiments sont bas, blancs et très dépouillés.
Nous habitons apparemment au même endroit ; aucun souvenir de la façade ; l'intérieur évoque un grand H.L.M., ou un établissement scolaire. Nous progressons dans les couloirs et les escaliers, toujours réunies.
 L'une des filles trouve un papier numéroté, roulé dans un minuscule tube de verre fermé (par un bouchon plastique). De fil en aiguille, nous en découvrons environ 45 ; ils semblent avoir pour elles, ou pour l'une d'elles au moins, une importance certaine. Aux alentours du 40eme, pour la première fois, l'un des numéros est "sauté" (40 > 43 ou un truc comme ça), et l'une des filles semble vouloir absolument retrouver les papiers manquants.
J'en découvre finalement trois, que je lui tends vivement et avec une certaine fierté. Mais qui ne font qu'ajouter à la confusion : ils sont numérotés de sorte qu'on puisse lire, indifféremment, "25", "52" ou un autre nombre sur chacun d'entre eux.

Sur ce, nous nous séparons, et presque immédiatement du bruit se fait entendre aux étages inférieurs. D'office, je comprends qu'il s'agit d'une "colle", en rapport avec l'expérience, et que j'en serai si je reste là.
J'emprunte un escalier, cours vers le fond du couloir, et prends la dernière porte à droite : minuscule salle de classe, cinq bureaux plus ou moins collés.
Le brouhaha s'approche franchement, et je décide, évidemment, de m'envoler par la fenêtre, juste assez entrouverte pour que je m'y faufile. Un groupe de collégiens -uniquement des garçons- déboule alors que mes jambes en dépassent encore.
là encore, point de vue extérieur : plan assez rapproché sur mes jambes nues et s'agitant, l'angle permettant à la jupe de dissimuler, très exactement, la culotte (ou la non-culotte). Exactement comme dans un manga non érotique/porno, ouais.
Là-dessus, je m'avise que "ma" fenêtre donne en fait sur une autre pièce, de même taille mais totalement nue, elle aussi pourvue d'une fenêtre ; laquelle est largement ouverte, et donne sur l'extérieur, ce qui arrange bien mes affaires.
Mais, avant de pouvoir sauter dans la pièce, je m'éveille.


Sinon, hier, dans ma fête foraine coutumière, j'ai utilisé une grande roue à l'usage des vampires et goules (au sens : serviteurs des vampires). Manque de bol, j'ai pris par distraction une place "de jour", et me suis donc retrouvée dans le noir à cause de ma cabine aux vitres sur-teintées. Ce qui a annihilé toute sensation de peur/excitation (alors que j'avais hésité à monter, par crainte), mais créé un intense état de bien-être lié au mouvement.
J'ai également vaguement maté l'attraction d'à côté, dont je ne voyais qu'un empilement de roues de poids lourds (tracteurs et camions), labyrinthique, où atterrissait parfois en douceur un bateau pneumatique. note : le bateau pneumatique volant est un objet plutôt usuel dans mes rêves

Puis j'ai pris une grande route déserte, et marché un moment le long de bâtiments en brique rouge pour entrer dans l'un d'eux -le N°40 je crois, où j'avais rendez-vous avec un prof de fac.
Au rez-de-chaussée, deux portes : frappant à celle de droite, qui s'entrouvre alors, je suis assaillie par deux mini clébards, le genre chihuahua. Agressifs, possessifs, quoique ne mordant pas "vraiment". Le temps que le locataire se pointe, j'ai le temps d'en mettre un dehors, mais il revient avant que je puisse fermer la porte. Un vieux type bedonnant, qui n'est pas mon prof, apparait alors dans l'encadrement. Je me rends très vite compte que ses chiens le dominent, l'asservissent totalement.

Frappant à l'autre porte, je tombe finalement sur mon prof.
Il est dominé par ses chats.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mars 10, 2010, 09:25:35 am
dans mon rêve de cette nuit, c'est une sombre histoire de démon insecte qui prend le controle d'humains (un peu comme dans le livre "grille-neurone" collection shadowrun). ces démons insectes viennent un pays asiatique, d'ailleurs, un asiat se ramène pour les combattre (là, un peu Lin dans full metal alchemist).
je me rend dans le pays en question. ce pays est dirigé par un très jeune enfant (4 ans), blond, complètement lunatique, et un véritable dieu de la magie. il EST la magie.

alors que je tente de négocier avec lui, v'là que sa tête disparait. je me rend compte qu'en fait, il s'est déplacé jusqu'à une étagère en bois (à hauteur de son cou), et que cette étagère a simplement pris la place de sa tête.
là, j'ai un gros dilemme, est ce que sa tête est juste invisible, et dans ce cas, je continue à exposer mon cas, dans le vide, en n'espérant pas de réponse?
est ce que sa tête est téléportée chai pas où? si je tire sur son bras, pour l'écarter de l'étagère, est ce que la tête va réapparaitre (et je vais le sauver, être considéré comme un héros et avoir l'appui qu'il me faut) ou au contraire le sang va se mettre à gicler, la tête restant ailleurs, et je vais tuer le dieu vivant de ce pays (et réduire considérablement l'appui que j'espérais, en même temps que ma vie)

je suis resté bloqué sur ce dilemme un paquet de temps onirique, jusqu'à me réveiller sans avoir eu la réponse
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le mars 10, 2010, 10:03:02 am
Mélophage, c'est toujours un plaisir de te lire  :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le mars 10, 2010, 10:08:58 am
Mélophage, c'est toujours un plaisir de te lire  :face:
Tout à fait?
L?Appel de Kult 13, c?est très tendance?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mars 12, 2010, 20:22:30 pm
J'ai rêvé que j'étais encore à la fac (oui, bon... je suis encore à la fac, en un sens...), et j'avais PJ Harvey comme prof d'anglais! Ca avait l'air de la faire chier à mort d'être prof...

Voilà, c'est tout - je sais, c'est pas passionnant, mais je fais que des rêves nuls, en ce moment. Celui-là était encore le plus intéressant depuis presque un mois... :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mars 13, 2010, 03:09:01 am
Grom > Sacré rêve. Tu était angoissé, lors de ton dilemme ? Ou seulement concentré, ou autre chose encore ?

Dkarl > Merci ! Tu as droit de visiter mes rêves, si l'envie t'en prend. Je décline, bien sûr, toute responsabilité si tu en reviens mutilé, privé de toute santé mentale, mort-vivant, esclave d'une lamie ou que sais-je encore.

Bon, sinon, mes tous derniers rêves méritent pas vraiment rédaction... Je vous laisse donc là.

Titre: Les Envahisseurs d'Utérus (non, c'est pas une planète)
Posté par: mélophage le mars 15, 2010, 22:16:38 pm
I. Dans la forêt, là où le hibou allaite ses petits...

Un groupe de cinq joyeux lurons, dont je suis, partent goûter aux joies d'un grand chalet de bois massif, en pleine forêt. Quelle bonne idée, hein...?

Rapidement, je trouve 2500$ dans une cassette, à raison de deux billets de 1230 et quelques pièces. La valeur du dollar étant, dans cet espace temps ci, indexée sur celle en cours au XIXeme, ça fait une sacré somme...
C'est, d'ailleurs, ce que pense le fantôme qui apparait tantôt, tendant vers l'argent sa main translucide, l'air désolé, en murmurant. Classiquement, c'est une très belle femme, vêtue d'une robe blanche, ses cheveux blonds coiffés en macaron. Son corps et son visage évoquent Galadriel et la princesse Leila.
Je reprends l'un des deux billets à la main qui l'avait saisi, en lui murmurant :"Vous êtes morte, madame, vous êtes morte pour ça", et me demande vaguement si il n'est pas trop cavalier de parler ainsi à une reine, fût elle spectrale. Oui, je connais instantanément le rang des spectres, car j'ai la classe
L'incident est clos, et tout ça n'a pas l'air de perturber grand monde.


Ah, tiens. Deux types m'attendent dans la cuisine. Je ne sais plus, d'ailleurs, s'ils faisaient partie du groupe initial.
Ils m'expliquent fort abruptement qu'ils m'ont mis une machine à l'intérieur du corps, et qu'il me faut manger, chaque jour, une pièce d'un euro pour ne pas mourir. Quand ils me racontent ça, je me souviens effectivement avoir dû avaler un petit objet semi-ovoïde, de la taille d'un ongle.
J'apprends du même coup que nos pièces correspondent, très exactement, aux besoins quotidiens des divers modèles de machines  dont disposent ces gens.
La situation ne m'indigne pas en elle même. En revanche, je tente de calculer les dépenses entrainées par mon nouvel état, de les concilier avec mes finances, et suis inquiète et en colère à ce propos.
"Ils" ne m'expliquent pas leurs projets, mais, au cours des semaines -voire des mois- suivantes, je commence à surprendre, soit au sein du chalet, soit je ne sais trop où ni comment, des conversations à propos de la reproduction d'une race non-humaine.


Puis, un soir quelconque, quand des gémissements mécaniques, très aigus, se font entendre dans les bois, nous reconnaissons aussitôt les hurlements d'un lycanthrope, et plions bagage en vitesse.
Un pont de bois relie le chalet, construit en hauteur, à un arbre où un escalier permet de descendre sans fractures ni mal. J'y suis engagée quand le loup-garou déboule derrière moi -sortant, donc, du chalet. Ne sachant trop que faire, j'imite de mon mieux les gémissements de son espèce, tentant de leur donner une tournure langoureuse. L'imitation n'est pas parfaite, mais s'avère efficace : il se frotte contre moi (à la verticale, il court sur deux pattes) puis reprend sa course, et je m'en tire sans une morsure. comme quoi empathie animale, imitation des animaux et charisme sexy constituent un combo vital

Mais... Serais-je donc perdue comme une gourde dans la forêt ? Non, car les types mystérieux interviennent de nouveau : couchée sur les feuilles, je me retrouve, successivement, dans mes divers lieux préférés. Parmi eux, un verger enneigé en fleurs. Chaque fois, je reste couchée sur le sol.  


II. L'Annexion Utérine

Un certain temps s'est écoulé, je suis retournée à ma vie "normale".
Et pof, v'là qu'un des types me téléporte encore une fois. Nous nous retrouvons au pied d'une colline couverte d'herbe d'un vert intense. Nous marchons, sans difficulté en dépit de la pente, très raide, jusqu'à son sommet : là s'étendent, sans fin, deux lignes parallèles de pharmacies diverses, neuves et étincelantes.
Il m'explique enfin de quoi il retourne : les siens, un peuple extra-terrestre, ne peuvent se reproduire tous seuls. Ils sont normalement immortels, mais la lassitude faisant son office, nombre d'entre eux se laissent mourir ou disparaitre... Comme ils ont, donc, besoin de se renouveler, ils ont apporté la pilule au monde, mais piégé l'affaire : la pilule n'est pas efficace sur les femmes qui, génétiquement, sont compatibles avec les leurs (apparemment, la plupart rejettent le parasite ou meurent...).

Evidemment, je capte soudain que je suis toute enceinte. J'ai plutôt l'air d'avoir gagné une belle brioche ultra-moelleuse autour du ventre, mais non, en fait, c'est une grossesse.
Là encore, je réagis très calmement, sans indignation ni grands cris. Vu qu'il n'y a pas d'euros en jeu, c'est à peine si ça me fait de l'effet... Je ne sais ni si je vais devoir, ou pouvoir, élever le lardon, entre autres détails, et n'en suis aucunement curieuse. Aucune idée non plus du rôle de la machine : dispositif de surveillance ou assurant l'acceptation du xénotruc ?

En tout cas, il m'emmène dans une de leurs cliniques : je me retrouve d'abord dans un couloir, là encore je m'allonge par terre faut pas déconner, j'ai marché au moins cinq minutes en montée, c'est l'heure de la sieste. Un gros chat roux s'approche de moi, ronronnant, monte sur mon ventre et s'y frotte la tête pendant que je lui caresse le dos. Je sens que quelque chose advient, sans trop pouvoir le définir.
Pendant ce temps, deux hommes, successivement, s'approchent de mon guide -assis contre le mur- et se livrent à une âpre négociation. Tous deux sont, sans grand ménagement, jetés sur les roses.
Je comprends que le deuxième homme est le fils de mon guide -même si j'ignore comment s'établit leur filiation, et, surtout, qu'ils voulaient que leur âme imprègne "mon" foetus, pour pouvoir s'incarner en lui.

Pendant qu'on m'emmène en salle d'accouchement, je prends conscience d'une présence, et d'une voix qui me rassure, s'adresse à moi régulièrement. Mon guide s'aperçoit de quelque chose, me questionne, et, quand je lui parle du chat, m'explique que j'ai, tout simplement, senti l'un des siens s'incarner.


III. Mais Accouche, Bordel

Bon, en fait de salle d'accouchement, je me retrouve dans la salle à manger IRL de ma mère : la table est remplacée par une espèce de lit pliant, comme un grand fauteuil de dentiste. Je remarque quelques tables où traine un peu de matériel, scalpels itou ; mais, surtout, du monde : plus d'une dizaine de personnes.

Dont deux nanas, collées à mon lit, que je connais vaguement de vue, sans plus : ma première rencontre avec des (semble-t-il, ce n'est qu'un avatar) femelles de leur espèce. Elles se font rapidement virer par le guide ou par un médecin.

Je saigne, sens vaguement des mouvements en moi : car, oui, le vague foetus de tout à l'heure est un accouché imminent. La voix m'explique, apaisante, que tout est normal : les eaux, le placenta, ne concernent pas les bébés alien.
Une grosse femme, une patiente je crois, s'inquiète d'une drôle de voix : je vais mourir d'hémoragie, ça ne va jamais marcher. Seb, qui est médecin, brandit alors la bassine où il a recueilli mon sang, déclare que non, pas de danger, car je n'aurai qu'à le boire. La femme s'inquiète de "l'arrière-goût" mauvais, et Seb se lance dans une longue plaidoirie pour me convaincre qu'il n'en est rien. Rigolarde, je lui répond de ne pas s'inquiéter : si l'envie m'en prend, je l'avalerai d'un trait, et je ne suis pas intimidée. Et merci à qui pour la promotion, Seb ?
Pour le coup, je me sens effectivement parfaitement bien, la chatte à l'air parmi des aliens comploteurs, et sur le point d'expulser un machin qui me fait déjà la conversation.

Mais qu'est-ce que c'est long, d'accoucher... Je sens vaguement, à peine, quelques mouvements encore. Mais pas de descente fulgurante. C'est peut-être ça, un accouchement sans la douleur et sans bouquin...
Pendant ce temps, je réfléchis à l'apparence de mon rejeton. Au vu de la voix dans ma tête, son cerveau sera, forcément, pleinement développé. Il ne peut donc pas naître nourrisson, mais son corps doit pouvoir passer par mon vagin. J'en déduis qu'il est, probablement, constitué d'une matière mollasse qui durcira et prendra forme une fois expulsée au grand air.

Seb reparait, ayant, cette fois, épongé mon sang avec des compresses. Les dites compresses ensanglantées sont posées sur une minuscule table roulante, juste à ma droite. Il m'affirme alors que, prise dans les "vapeurs de l'enfantement", ou expression équivalente, je ne les ai pas vues. Je lui rétorque que je les vois parfaitement bien, et, comme il insiste un chouïa, lui ricane au nez que ce n'est pas lui qui va me dire ce que je perçois. (non mais!)

Puis, n'ayant toujours rien de mieux à faire, je pense au lit-siège : son inclinaison diagonale, fort bien pensée en vue de recueillir le sang, a pour corollaire la chute brutale -sur au moins 50cm- de tout objet qui sortirait trop brusquement de mon vagin. D'autant que, en dépit de la demi-douzaine de personnes présentes, je ne suis pas toujours entourée.


Et, au final, je me réveille sans avoir fini d'accoucher, et, plus important, sans avoir pu goûter mon sang.
Monde de merde !

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le mars 16, 2010, 09:51:13 am
*Lit le titre du mail de Mélo..... court chercher du popcorn.... s'installe dans son fauteuil.... et lance le film*


* finissant le popcorn au générique de fin, se lève pour une standing ovation et se demande à quand la suite ! *

 :thumleft:

Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mars 16, 2010, 11:14:33 am
mélo, tes rêves sont vraiment flippants!
je sais pas comment tu fais pour te souvenir de tous ces détails, aussi souvent


Grom > Sacré rêve. Tu était angoissé, lors de ton dilemme ? Ou seulement concentré, ou autre chose encore ?
je me souviens plus trop, j'avoue. pour autant que je sache, j'étais juste contrarié qu'aucun élément extérieur ne me permette de prendre une décision (ben oui, car j'y connait rien à la magie). y avait bien quelques mioches de sa cour (même age, mais eux avaient l'air méchants, intriguants et dépravés. pas le genre à qui faire confiance)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mars 16, 2010, 20:23:19 pm
Je pense que c'est entre autres parce que j'ai écrit quasi quotidiennement pendant quelques années mes souvenirs au réveil...
Ceci dit, pour casser le mythe, de cette nuit je me souviens juste de la face chevaline et verte d'un monstre aux dents énormes (de cheval aussi), en gros plan, qui allait me tuer. Je sais que y'avait des raisons précises, mais elles m'échappent.
(et euh je suis pas flippant d'abord euh, je adorable gentil chaton gnome angora inoffensif. J'ai bon ?)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le mars 16, 2010, 21:10:00 pm
Je pense que c'est entre autres parce que j'ai écrit quasi quotidiennement pendant quelques années mes souvenirs au réveil...

Yep, c'est la technique de base pour se souvenir de ses rêves.
1) vouloir s'en souvenir
2) dès le réveil, les rédiger.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: charlatimus le mars 16, 2010, 23:36:49 pm
OOOOOOOOOOOuuuuuiii à mon tour,
Hier, J'ai rêvé qu'il existait au sein de l'asso Actisce, la ou je travail un bureau des affaires rôlistes
Je révait que j'était directeur de ce bureau que l'on mappellait Monsieur le forgeur de rêve
Mes agents s'appellaient les investigateurs et l'on gérait en urgence des affaires de découverte du jeu de rôle.(convention)
Après multe événement le bureau organise un événement des plus marquant la semaine du jeu au champ de mars avec musiuque, feu d'artifice et regroupement de toutes les aso rôlistes. :colors:  :geek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mars 17, 2010, 09:15:34 am
peut-être une vision d'avenir, un rêve prémonitoire?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: charlatimus le mars 17, 2010, 11:47:30 am
Peut être j'espere...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 02, 2010, 22:55:09 pm
3 rêves indépendants, tous de la nuit dernière :

1. Je suis sur la "grande place" de mon village d'enfance, je m'y ennuie magistralement, et essaie de déterminer s'il y a des bus s'arrêtant dans la ville voisine et y voir mon amante. Mochement, il est tard, nul bus ne passe, j'ai la flemme d'y aller à pied (la ville est à 10km).
Du coup, pour me distraire, je m'élève à un, deux mètres du sol, me laisse brusquement retomber, me freine au ras du sol en pivotant à l'horizontale une sorte de bâton que je tiens à la main... Je réitère l'opération durant une dizaine de minutes alors qu'en étant moins flemmâsse et en volant jusqu'à la ville, tout pourrait finir en rêve érotique épanouissant.

Mal m'en prend : je me rends compte, soudain, que deux types qui trainent sur la place sont blessés par balle. L'un a la chemise déchirée, et la plaie est nettement visible, l'autre boitille devant le bar (peuplé, bien sûr, le village n'étant pas passionnant pour grand monde).
J'appelle le type blessé au ventre : aussitôt, il tente de s'enfuir, sans grand succès, trainant la patte et main sur sa plaie. Me voulant rassurante, je crie :"Ne fuyez pas, vous n'irez pas bien loin, on va vous secourir!", lorsque, soudain, un sale pressentiment m'assaille ; je m'aperçois, au même instant, que plusieurs villageois sont sortis du bistrot, et observent la scène, froidement, semblant attendre.
J'ai l'impression très nette de me trouver face à des prédateurs, à quelque chose de menaçant. Lorsqu'une jeune femme s'approche, le visage fixe, les gestes raides, un sourire carnassier aux lèvres, je plante une lame dans son sein gauche -un couteau banal, type cuisine. Aucun effet. Avant d'appuyer le coup, je juge que la lame est beaucoup trop haute pour frapper son coeur, la retire, vise une seconde fois -trop bas, une troisième enfin, mieux placée : j'enfonce la lame jusqu'à la garde.
La "jeune femme" ne réagit pas et, prudemment, je m'éveille avant la curée. C'est bien triste pour les deux hommes, mais y'a pas marqué Sainte-Rescousse-de-la-Salvation sur ma gueule, non plus.

2. Je suis une guerrière gnome wowesque, partie en quête d'une aptitude secrète tout autant que précieuse, que je finis par dénicher, enterrée dans un bac à sable, bien jaune, le sable, on est  dans WOW...
Il s'agit d'une feuille A4, blanche et pliée, comportant de vagues inscriptions à l'encre bleue, permettant au guerrier d'invoquer des bandages. Dès le niveau 2 ! Ca use du mana, mais mon monde magique est  bien fait : les guerriers-WOW ont du mana.
Ayant récupéré ma feuille, je réenterre très soigneusement la foultitude d'autres qui parsèment le bac. On est dans WOW, donc, forcément, l'artefact secret-dont-nul-ne-connait-l'existence est reproduit à 1000 exemplaires, et on fait la queue pour l'avoir...
Tout cela tandis qu'un autre perso, qui m'accompagnait, râle et marmonne que décidément, c'est trop grosbill, les guerriers ne sont pas des mages, ils ne devraient pas avoir cette capa', ça déséquilibre le jeu, ils sont overtekkés, c'est nul.
Je ne le passe même pas en ignore.

3. Je ne me souviens pas de tous les détails.
Je suis moi et Batman, en même temps, parce que j'ai la classe, et traine dans les vestiges d'un GN d'intérieur ou d'une conv' quelconque -des locaux dépouillés, style bâtiment scolaire, quelques attardés et quelques débris laissés là en vrac.
Un gros dé 6 formé de papier dépliable, et un carnet, ou objet du genre, me semblent clairement oubliés : le propriétaire ayant inscrit, à l'intérieur du dé -déplié, son numéro de téléphone, je décide de l'appeler pour qu'il les récupère.

Mais je n'ai pas le temps de m'exécuter : le Joker est là. Nous parlons, et, de fil en aiguille, nous lions d'amitié, voire d'amour platonique. Sauf que, bien sûr, il finit par céder à quelque homicide impulsion ludique. Je me souviens seulement de ses longs bras et jambes, costumés de gris et très étirés, élastiques même ; mais, bref, nous luttons, je pense le tuer... Et je pleure sa mort, à chaudes larmes inextinguibles.
Bien sûr, un peu plus tard, il s'avère bien vivant (c'est un Méchant, crénom) !
Ce qui permet au même schéma de se reproduire plusieurs fois : combats, pleurs, cadavres, passion... Du mélo-comics, sans mauvais jeu de mots

Au final, il tombe amoureux je ne sais trop comment, emménage avec son amante, en face de chez ma mère. Lors de la dernière scène, je le vois sortir, discutant, suivant la donzelle ; il a la  coiffure du chapelier fou d'Alice in Wonderland, de Burton. http://everydayfacts.files.wordpress.com/2009/06/johnny-depp-mad-hatter-burton-wonderland.jpg (http://everydayfacts.files.wordpress.com/2009/06/johnny-depp-mad-hatter-burton-wonderland.jpg)
Je suis devant, à quelques mètres, en costume de Batman ; j'ai la taille d'un gosse de 10 ans, et, parlant à quelqu'un, lui explique qu'il a bien de la chance -le Joker- que je ne sois pas roleplay, parce que mon perso ne croit aucunement à sa conversion et, partant, veut l'assassiner.
Et, vraiment, quelque chose me dit que l'amour n'a pas évincé ses vieilles habitudes de facétieux meurtres...  
Mais, sur ce, je m'éveille.
Titre: Ce topic ne passera JAMAIS en deuxième page (non mais)
Posté par: mélophage le avril 16, 2010, 21:18:39 pm
Après quelques histoires de répartition de points de création, entre habileté, force, résistance itou, une scène plutôt intéressante :

J'avise, sur la pente d'un talus bordant une petite route, une jeune femme visiblement très, très mal en point. Je m'approche, désirant lui porter secours : elle m'adresse la parole, ne se laisse pas convaincre de la nécessité de recevoir des soins.
Elle semble détendue, amusée même, moqueuse ; et c'est d'autant plus déstabilisant que ses organes traînent alentours.
Au fil de la conversation, divers animaux s'approchent d'elle, amicaux et apprivoisés. Observant leur comportement, je soupçonne, étrangement, la jeune femme d'être en vérité une entité surnaturelle.
Le fait qu'elle replace, tout en discutant, ses poumons arrachés dans sa cage thoracique me confirme cette hypothèse ; non pas en soi, mais parce qu'ils sont couverts de  boue, et qu'elle ne craint pas la septicémie.
CQFD, n'est-ce pas ?

Peu à peu, j'apprends ou déduis qu'elle est un vampire, ce qui signifie ici boire du lait, être aimé des bêtes et jouer à tétris avec ses entrailles.
Le problème étant, à présent, qu'un humain devrait (classiquement) ignorer tout ça. Et qu'une créature -indéterminée- nous a vues ensemble. Je suis donc vouée soit à la fuite et à la clandestinité, soit à la mutation en être fantastique.



La nuit d'avant, je préparais une fugue avec mon petit frère de 10 ou 12 ans, lequel, rapidement, disparait et laisse place à une fort belle jeune femme, aux longs cheveux roux brillants et bouclés, visage gracieux et longue robe bouffante à arceaux. Pour l'occasion, j'ai adopté des atours et une coiffure semblables -pas des mêmes couleurs cependant: l'une des robes est rouge, l'autre bleue, et mes cheveux bruns.
Evidemment, nous sommes amantes. (c'est là tout l'intérêt de la substitution)

Bien que nous visions Paris, je décide en premier lieu de choisir la direction "la moins rapide" pour y parvenir, espérant ainsi brouiller quelques pistes.
Bref, nous fuguons, dûment poursuivies par quelques servants du château, valets et veneur... L'un d'eux reste toujours, immobile et raide, dans notre champ de vision. Il attend les autres, leur sert de guide et de repère... Un petit homme brun, maigre et raide, tout de noir vêtu, peu remarquable en soi.

Nous commençons par voler le long d'une rivière, très bas : moins d'un mètre au dessus des eaux. Ma compagne ne parvenant pas à s'élever, nous devons agripper des herbes poussant sur les rives pour nous extirper de son lit.
Nous continuons à fuir, courant, débouchons dans une pièce munie d'une grande fenêtre : très bas au dessous, s'étendent de vastes plaines, verdoyantes mais à l'herbe rase. Comme elle n'est pas sûre de pouvoir voler, je la tiens dans mes bras : impossible de s'envoler, mais nous descendons lentement vers le sol.
De là, nous volons, elle toujours très laborieusement. Assez rapidement, elle s'arrête, épuisée... Et là, tout s'explique : elle dégrafe son corsage et retire le corset qui entravait son corps.

Le petit homme est toujours là, loin sur la plaine, et nous sentons que tous les autres le suivent de près ; j'abandonne donc mon sac à dos -notre seul sac, bien qu'il contienne des objets utiles, voire même nécessaires à notre survie. Chaque chose en son temps...
Détail cocasse : c'est mon sac à dos IRL : un sac militaire multicam ; il jure donc un chouïa avec nos longues robes fastueuses et nos coiffures de nobles dames.


Là, j'entre dans une période de demi-sommeil et demi-éveils, au cours de laquelle j'élabore le projet d'invoquer un zeppelin ou une montgolfière pour nous envoler dans l'espace ; l'espace au sens propre, galaxies itou, et pas seulement "haut dans les airs".
Mais cette saleté d'éveil l'emporte.


Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le avril 19, 2010, 10:20:21 am
 :thumleft:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mai 10, 2010, 09:44:48 am
Mon rêve de cette nuit
Ça se passe dans un conte de fée. Un grand méchant sorcier menace le royaume. Tout son pouvoir réside dans la pureté de la princesse, laquelle doit rencontrer son prince charmant au cours du bal, mettant ainsi un terme à la menace qui pèse sur le royaume.

Là dedans, moi, je suis un simple soldat, plus tout jeune, un peu moche, un vieux de la vieille qui n?a pas sa place dans les contes de fée. Je suis chargé d?escorter la princesse jusqu?à ce fichu bal, en traversant tout le royaume en trainant derrière moi cette espèce de cruche blonde qui ne sait rien faire d?autre que chanter des chansons gnagnan? (le modèle de princesse de « la belle au bois dormant »). Je suis traqué tant par le sorcier que par son vilain sbire bossu. Le sorcier m?envoie des rêves dans lequel il me met la pression, me chantant des chansonnettes d?école version écrasage de tête (des couplets commençant d?abord par la lettre « z », puis « y », et je sais qu?arrivé à « a », ce sera ma mort et celle de la cruche blonde).

On arrive sur la place du village ou se déroule le bal. La cruche est pour des raisons inconnues, inconsciente et à poil. Je l?ai enroulée dans sa robe de bal pour la transporter.
Je la dépose dans un coin sombre de la place pour vérifier qu?il n?y a pas de danger au bal. Cela fait, je l?embarque et l?emmène dans les toilettes de l?autre coté de la place, pour la réveiller et lui passer sa robe (?tain, j?suis pas babysitter !).
alors que je suis en train de lui passer la robe (toujours inconsciente), je reçoit un texto du sbire du méchant, qui me pourchasse. C?est la chansonnette, il en est à la lettre C. punaise, je vais bientôt y passer. On est mal.
« -Mais tiens, la princesse, à poil et inconsciente, et si je lui mettait un petit coup, comme ça, juste pour lui virer son pucelage, pas plus ? si la puissance du sorcier réside dans la pureté de la princesse, s?en sera fini de sa virginité, donc de sa pureté, et hop, plus de sorcier !
-Mhmhm, non non non non non , mon vieux. C?est ton honneur qui est en jeu, on attend de toi que tu l?amènes intacte au prince charmant (sermon à la vincent vega de pulp fiction)
-bof, ce prince charmant est surement pas plus futé que la blondasse, il a surement jamais entendu parler d?hymen, et la cruche, elle est inconsciente, elle aura rien à dire?.
-à tous les coups, ce n'est pas une histoire de pucelage, mais une histoire d'amour, avec un grand A comme dans "gnagnan"
-mmh, pas sur...Et puis, elle a un joli p?tit cul? »

Et là, je me réveille, avec la certitude que le soldat a perdu son honneur, la princesse son pucelage, mais le sorcier sa puissance ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 10, 2010, 16:01:10 pm
Wow, classieux et inventif. Tu l'as enregistré ? J'peux voir video ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 11, 2010, 05:39:59 am
C'est beaucoup moins brillant que la princesse Nunuche, mais j'en ai un, quand même :

Je maîtrise un JDR-stratégie temps réel, et m'aperçois avec bonheur qu'il est très facile de préparer un scénario pour ce jeu ci.
Tout le rêve est semé, ça et là, de réflexions techniques sur l'augmentation de la force et d'autres caracs.

Après quelques péripéties, nous nous installons dans la chambre et commençons à jouer : après quelques temps, je me retrouve dans une interface RTS, qui, graphiquement, ressemble pas mal à Warcraft 3. D'ailleurs, je dois choisir de construire, dans trois bâtiments semblables à des fermes, des péons ou des grunts. J'ai du mal avec l'interface : l'écran défile mal et mon camp est grand, je dois "cliquer droit" avec la souris pour centrer sur les bâtiments de production... Rapidement, je suis attaquée, en mauvaise posture.

Je sors du jeu, perçois de nouveau la pièce et mon groupe. Nous discutons, admirant que l'une d'entre nous, une petite fille de 8/10 ans, dispose de grandes affinités avec les esprits -ils réagissent amicalement à son égard, se laissent facilement invoquer...
Nos compliments l'amusent, et elle nous répond en riant qu'en même temps, c'est facile, vu que son frère et son chien l'aident. Là, tout le monde comprend : les chiens sont réputés pour leur lien avec les esprits, et traiter avec ces derniers est aisé en leur compagnie.

Après la partie, nous nous installons dans le jardin. Un des types de mon club de jeux cherche à sortir avec des gens -au sens biblique du terme. Comme tout le monde le repousse, il se tourne vers moi, expectatif et suppliant. Instinctivement, je ricane brièvement et lui présente mon dos. A l'instant consciente de ma cruauté, et ne le trouvant point trop vilain, je me retourne de nouveau et clame derechef :"Bon, je ne veux pas sortir avec toi, mais c'est d'accord pour un plan cul".
Sitôt dit, sitôt fait : on est dénudés dans un lit, nos peaux se touchent vaguement, je vois son pénis s'émouvoir un peu, et... plop ! comme j'ai déjà eu un orgasme, la scène perd tout son intérêt, et mon rêve passe à autre chose. (Description littérale, pas de pratiques sexuelles censurées ici ; le sexe onirique, c'est optimisé)
Quelques minutes plus tard, comme on se retrouve encore isolés, il me demande s'il "va falloir faire ça toutes les deux minutes", et je lui réponds que "ben, c'est mieux, oui". (ah non mais, c'te feignasse)

Tout le reste n'est que vagues intrigues par trop oubliées.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mai 11, 2010, 09:16:42 am
Wow, classieux et inventif. Tu l'as enregistré ? J'peux voir video ?
même pas! j'me suis réveillé à la partie la plus intéressante  :cry:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 12, 2010, 05:20:41 am
Dans un grand et bel appartement, je surprends une vampire -plutôt jolie, mais fort bestiale- buvant le sang d'un homme manifestement sans défense. Désirant sauver celui-ci, je propose à la prédatrice de boire mon sang et non le sien, l'alternative n'étant que combat et violence. Elle accepte, me draine avec enthousiasme, et y revient deux fois encore.
Or, dès lors qu'un vampire s'abreuve trois fois du même humain, celui-ci, à son tour, devient buveur de sang.

Transformée donc, j'entreprends, flanquée de quelques compagnons, l'exploration -voire la mise à sac- d'une cité d'alchimistes : une longue ville ensablée, aux bâtiments bas et carrés, aux rues sinueuses où, ça et là, de beaux objets étranges, aux couleurs souvent vives, trainent à même le sol.
Nous nous déplaçons surtout en volant ; réfugiés dans une salle, dans l'un des étages élevés d'une tour, nous méditons sur les dangers du vol d'un ou quelques objets, et cherchons désespérément un stratagème pour esquiver les représailles des propriétaires, tous puissants et tous informés magiquement de l'état de leurs possessions.

Le rêve était beaucoup plus riche, quant aux enjeux surtout, qui allaient au delà d'une histoire de butin, mais il ne me reste que ces lambeaux là.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le mai 12, 2010, 07:55:18 am
Les rêves où on vole, ce sont mes préférés.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Kakita Ben le mai 12, 2010, 12:32:17 pm
Dans une société vivant sur un mode onirique en Amérique du sud, c'était les rêves les plus prisés ceux du vol.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mai 12, 2010, 16:07:39 pm
rapport aux aigles et aux condors (et d'argent!) ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 17, 2010, 04:52:21 am
Maigre chère de la nuit dernière :
Peu de souvenirs, mais j'y ai soigné mon image de marque.
Ayant entaillé les poignets d'un jeune homme, j'ai recueilli son sang dans une assiette de cuivre ; plus tard, le buvant et m'en enduisant, j'émeus des PNJs assistant à la scène : je leur explique donc doctement que le fluide vital de mon entaillé a été dilué à l'eau, et qu'il a saigné raisonnablement, que sa vie n'est pas en danger, et autres détails humanistes.
Il y avait aussi de vagues scènes pornos habillées, généralement en costume trois pièces, et consistant en des frottements avec des adversaires/ennemis.

Mélophage, commerce équitable appliqué au rêve
Titre: Le double post c'est ma passion
Posté par: mélophage le mai 18, 2010, 23:11:31 pm
[le début de ce manuscrit est illisible, rongé par un élevage de poussière papivore]
Après diverses expériences visant à améliorer mes caracs et résister à des ennemis sans importance, je me retrouvai dans une vaste chambre plongée dans la pénombre, accompagnée d'une petite fille.
Deux lézards, de taille honorable, paressaient dans un angle. Dès lors qu'ils entrouvraient leur gueule, tout leur corps se fendait en deux, laissant paraitre leur ossature.
Tandis que je les examine, l'enfant attire mon attention sur une très grosse araignée-guêpe, secondée par une tarentule.
Les deux arachnides chargent les lézards, et, révélant un dard digne de scorpions, les transpercent littéralement.
Tandis qu'elles s'efforcent de les dévorer, sans doute encore vifs, l'enfant et moi quittons la pièce.

Pour ceux qui vivraient dans un monde sans envahisseurs arachnides : http://blogsimages.skynet.be/images_v2/002/503/611/20070822/dyn004_original_600_953_pjpeg_2503611_8668af4c59639b951bcbadbf3c7298fc.jpg  (http://blogsimages.skynet.be/images_v2/002/503/611/20070822/dyn004_original_600_953_pjpeg_2503611_8668af4c59639b951bcbadbf3c7298fc.jpg)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le mai 19, 2010, 09:49:50 am
Décidément, toujours aussi funky  :afro:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 20, 2010, 21:06:21 pm
Grande ville nocturne, pluvieuse, aux immeubles immenses, ses rues bien éclairées, mais quasi-monochrome. La cape-Kway jaune que je porte dépare assez...
Sur une place, un grand clochard au visage maigre et allongé, cheveux bouclés crasseux jusqu'au milieu du dos, vient de vomir un truc quelconque. Il m'invective, pour que je lui "donne moi aussi", parce que lui, il m'a déjà "donné son kebab", que c'est à moi maintenant...
Je lui rétorque, armée de mon sang-froid d'airain, que je ne peux pas, là, me tenant la main sur le ventre pour lui signifier que, décidément, j'ai l'estomac vide, qui ne saurait gerber bonnement. Il n'a pas l'air d'en prendre ombrage, et je peux continuer ma route...
Sauf que, très rapidement, un doute affreux m'étreint : aurais-je laissé mes clefs dans la bouche des égouts -oui, je venais des égouts ?

Je retourne donc sur mes pas. Une grille à gros barreaux, bien scellée sur l'entrée des égouts, me convainc que finalement, non, je ne viens pas des égouts, et n'ai donc pas pu oublier mes clefs.
Quand je repars, le clochard me suit, son discours toujours aussi cohérent, quoiqu'un peu moins scatologique. De plus en plus porté par son propre discours, il entre peu à peu dans une effervescence plutôt agressive.
D'autant qu'il porte, de sa main droite, un fusil d'assaut, et dégaine rapidement un couteau de cuisine de la taille d'une dague (un modèle cranté). Les brandissant, il ressemble à une parodie de Solomon Kane-du-film.
Durant notre trajet commun, je vérifie très discrètement avoir mes clefs. Joie ! Elles sont bien à leur place.

Et, heureusement, le type s'arrête devant un immeuble, sort ses propres clefs, et y entre. J'ai tout de même peur que, dans son délire, il me tire dessus par les fenêtres, et m'éloigne aussi calmement et naturellement que possible. Sans autre incident.

 
Titre: TRIPLE POST POWAA !!one!eleven
Posté par: mélophage le mai 30, 2010, 06:52:44 am
Un rêve d'ambiance étrange et chouette... Pour simuler une hausse de ton dans un dialogue, j'augmente la taille des mots concernés.

Je suis un mercenaire d'Aion, et la première partie du rêve glisse lentement d'un questionnement gameplay et RP-conscient à un scénario que je ne perçois comme tel qu'à mi-temps.
Après diverses aventures, échoué sur une plage à touristes, me baignant en eau peu profonde, je perçois que certaines formes, sous l'eau, sont des requins -marteau surtout. Apeuré, je piétines à moitié un couple quarantenaire qui barbotait, sans prévenir personne autrement que par quelques balbutiements.
Je me souviens même des affirmations des Dents de la Mer quant aux attaques qui auraient lieu surtout très près des côtes, l'attribuant à un homme réél.

Là, se manifeste à moi une présence dont j'avais deviné, au fil de mon rêve, l'existence : la maitresse de la Destinée, incarnée en une maigre femme aux traits quelconques et aux longs cheveux ; elle dit, une fois, être la mort, mais me raconte bien d'autres choses... Et je sais quelle est la mort et la vie, la perte et la grâce qu'elle est notre fil.
Elle me charge de sauver une jeune femme, attirante et étrange, rencontrée par moi il y a peu. Il m'apparait qu'elle va mourir après avoir commis une sorte d'attentat, jamais très nettement défini, au fond politique.
Pour tisser la grâce de celle-ci, je fournis un pote, qui me réclame à boire, en eau chargée de somnifère : ils sont liés, je ne sais comment.

La jeune femme, que je fréquente donc, ne me parle à aucun moment de ses projets, mais me murmure, après que deux cils sur un ongle se soient envolés, que ça lui évoque ses pensées (je suis interloqué, elle précise), ses pensées qui varient sans cesse, qui "sautent de l'une à l'autre".
J'ai eu des visions de l'acte fatal, sans le définir plus précisément pour autant, de vagues images de bâtiments type Cité U, aux pelouses vertes rases, uniformes, qui défilent assez vite...

Couché à ses côtés, dans le grand lit d'une chambre ombreuse, petite mais cossue, je réfléchis silencieusement à la manière de la sauver... Et m'aperçois, d'un coup, qu'elle s'est redressée et se tient assise, un peu devant moi -d'un seul quart, sa peau, fine et très pâle, presque phosphorescente.
Me fixant de ses grands yeux sombres, presque écarquillés, ouvrant sa petite bouche Carmine, le corps raide, immobile, elle me dit à voix basse, le timbre flûté, doux, mais monocorde : "Je suis la Mort (je reste figé, sidéré)... Je suis la Mort, Grim, et je vais te manger.


Mon jet d'adrénaline me réveille en sursaut.

Détail qui roxxe : l'orthographe de "Grim", le nom du mercenaire donc, était parfaitement définie dans le rêve. Ce n'est pas du simple phonétisme.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 01, 2010, 23:48:25 pm
Encore du Aion dans l'intro, mais géré avec le système de Mortal Online... Sans grande importance.

Un glissement s'effectue peu à peu du RPG "conscient" au "réél", et je me retrouve dans une grande école de magie, bâtisse en pierre de taille, austère, sombre et massive.

J'ai le souvenir très précis d'avoir allaité un bébé quelques temps, avant de l'abandonner. Ceci accompagné de flashbacks visuels, les sensations (calquées sur les "tétées adultes" que j'ai connues, plutôt sympa du coup)...
L'impression de réalité qui s'en dégage m'étonne, car il me semble l'avoir rêvé. Je m'enlise dans mes doutes, incapable de discerner fiction onirique et vécu...


Plus tard, après quelques études magiques : ayant progressé dans mon art, je dois étudier au 3eme étage -sur 4 en tout, privilège rare. Lorsque j'arrive en haut, une jeune fille rousse, aux cheveux courts, mince, athlétique et peu commode, s'incarne devant la porte et me pousse violemment ; passant par dessus la rambarde, je chute de sept, huit mètres, projetée sur le dos...
Je ne sais si je survis, ou si c'est un "replay", mais je monte de nouveau jusqu'au fameux troisième, chute une fois encore, mais, au rez-de-chaussée, projette un grappin au plafond ; violente projection sur le mur, mais rien de cassé.

Plus tard, je discute du problème avec une autre élève, timide et sympathique, assise dans un parc en bordure de route. Lui expliquant que, face à ma mémoire incertaine, je suis souvent tentée d'user d'un sort de "Connaissance", je provoque sa frayeur, et tente de la détendre en affirmant que, après tout, le lancement du sort ne provoque jamais qu'une indigestion.
Plaisanterie magicienne, le sort de Connaissance étant des plus périlleux, généralement mortel (dans cet univers, chaque sort est associé à des traumas physiques, mentaux... intervenant quand on les lance).

Une vieille guimbarde, chargée de 5 types dans le plus pur style de "Deliverance" http://www.canoekayakpoland.com/deliverance-3.jpg (http://www.canoekayakpoland.com/deliverance-3.jpg), est garée, les portières ouvertes, moins de deux mètres en face de nous... Les types nous apostrophent, pas vraiment hostilement d'abord, quoique lourdement. Je ne sais trop comment ni pourquoi, mais je les connais -quoique pas très bien, et, évidemment, sans les apprécier pour autant.
En tout cas, le ton monte quand l'un des trois mecs sur le siège arrière claironne que "on n'accepte pas les homosexuels, ici" ; lui rétorquant finement "va mourir, hétéro", je sens l'hostilité palpable et immédiate causée par ma réplique, et, ni une ni deux, enjoint à ma compagne d'esquiver la voiture par un saut latéral.
Le chauffeur démarre en effet, et, juste avant que sa caisse me heurte, je bondis, pied en avant dans son pare-brise, et m'éveille à l'instant où ce dernier éclate.

Mon premier réflexe est de calculer les dégâts subis par le type, compte tenu du bonus conféré par le verre jaillissant dans sa face.
J'estime qu'il devrait mourir sur le coup.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 02, 2010, 09:51:52 am
Mais c'est incroyable de faire autant de rêves, ou plutôt de s'en souvenir... c'est à peine si j'arrive à me dire que j'ai rêvé, 2 fois par an...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juin 02, 2010, 10:20:48 am
C'est comme la mémoire ça s'exerce ;) le tout c'est d'avoir un carnet sur sa table de nuit et de tout noter dès le reveil sinon après on oublie :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le juin 02, 2010, 10:32:30 am
   J'arrive déjà pas à me souvenir de ce que je fais en étant éveillé, alors en dormant...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 02, 2010, 10:42:19 am
C'est comme la mémoire ça s'exerce ;) le tout c'est d'avoir un carnet sur sa table de nuit et de tout noter dès le reveil sinon après on oublie :)

Oui ça je sais ! Ce que je suis en train de dire c'est que, je ne me rappelle de RIEN au réveil. Rien de rien de rien !
Pour tout dire, si je ne savais pas qu'on rêve toutes les nuits, je me dirais que je ne rêve que 2 à 3 fois pas an. Car ce n'est que 2 à 3 fois par an, que je me rappelle avoir rêvé lorsque je me réveille. Et là oui je m'en rappelle
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juin 02, 2010, 10:57:56 am
marrant c'est pareil pour le gob', il ne se souvient pas de ses rêves alors que moi de presque tous ;)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 02, 2010, 11:04:09 am
marrant c'est pareil pour le gob', il ne se souvient pas de ses rêves alors que moi de presque tous ;)
et tu nous les racontes pas?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le juin 02, 2010, 11:05:23 am
   Ils sont interdits aux moins de 18 ans  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juin 02, 2010, 11:18:05 am
huhu  :ange:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le juin 02, 2010, 11:28:07 am
(Faut pas me demander comment je le sais)
(Non non)
(Inutile d'insister)
(Vraiment)
(Ou alors, faudrait me faire une proposition impossible à refuser)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 02, 2010, 11:33:44 am
   Ils sont interdits aux moins de 18 ans  :face:
ce serais pas les premiers racontés ici   >D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 02, 2010, 11:45:38 am
Bon, les joyeux drilles, on revient au sujet...?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 02, 2010, 12:12:24 pm
on y est, on y est, on convainc belette de raconter ses rêves X  :face:
c'est un genre d'introduction, oserais-je même dire une mise en bouche ?  :mdr:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le juin 02, 2010, 15:17:16 pm
j'ai révé que j'etais un ange
mais du genre exterminateur , tuez les tous dieu fera le tri ............
j'ai du passer 8 heures de sommeil a baston  ,et massacrer tout ce qui traine
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 02, 2010, 15:20:43 pm
Marchiavel > Hmm, si ça jouait sur le mémorêve, j'en aurais pas... ^^
Dkarl > Tu devrais "t'exercer" avant de t'endormir je pense, peut-être en pensant à ce à quoi tu aimerais rêver, et surtout, en te disant "je roxxe trop, je vais m'en souvenir de çui de cette nuit, night-power babe".
Bon, si t'as déjà tenté ça, j'avoue que je ne sais pas trop... électrochocs ?
Guizmo > y'a eu du loot ? XP ? :p (c'est souvent très jouissif, n'empêche, les rêve-massacre)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 02, 2010, 15:46:38 pm
tiens, je crois pas avoir jamais fait de rêves de massacres
demiurge, oui, mais pas de massacre
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 02, 2010, 16:05:20 pm
pareil, parmi la liste de rêves dont je me souviens, point de massacre
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 04, 2010, 15:27:39 pm
Le rêve de coloc (transcrit à la première personne par mélophage)

Un parasite formé de cristaux noirs, et se répandant sur toute chose touchée, recouvre mes mains. Je les garde tendues devant moi pour ne rien contaminer d'autre...
Au fil du temps, les cristaux évoluent et se transforment en plantes qui, me perçant la peau, s'enracinent dans mes doigts -avec toute la souffrance que ça peut impliquer.


Le rêve de mélophage

... finit dans une grande baraque où une, et une seule créature, peut me nuire. Le lieu est peuplé par des spectres, certains ressemblant à des flaques de limon, comme à Baldur's Gate, cercle de sélection compris.
Je dois négocier quelque chose avec le chef des revenants, mais la créature-seule-nuisible, cadavre desséché de femme, m'empêche d'avancer librement. (elle ressemble au présentateur des contes de la crypte, mais porte une robe grise courbée par ses seins)

C'était long et complexe, mais je n'ai guère que ces souvenirs ci.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 04, 2010, 15:50:33 pm
pas beaucoup de souvenir non plus de cette nuit, sinon que pour une raison inconnue, j'avais plus de dents, devant. un trou béant correspondant aux 6/8 dents du haut.
pas classe.
au point que quand j'me suis réveillé, une des premières choses à été de vérifier qu'elles étaient là (pas en touchant, pas en allant voir dans un miroir, mais en activant l'appareil photo du téléphone...)

ça, j'suis sur que c'est la faute de la copine bourrée, avec ses réflexions sur mon sourire...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le juin 04, 2010, 16:05:14 pm
   La nuit dernière un rêve dont je me souviens encore...

   Je suis réfugié dans une maison, à la campagne, avec d'autres personnes (dont je ne connais cependant pas l'identité). Nous nous cachons pour fuir une attaque de zombies.

   Lorsque nous sommes dans le jardin, un zombie attaque, et nous réalisons que ce qui transmet le virus zombificateur, ce sont des chenilles qui pullulent dans son intérieur, et qui rentrent dans les plaies créées par les morts-vivants. Nous savons donc que nous pouvons sortir, il suffit juste d'éviter les chenilles.

   La suite du rêve se passe comme si je regardais l'épisode d'une série télé.

   Lorsqu'il tente une sortie, l'un de mes camarades, après avoir évité une chenille lancée par la langue d'une grenouille (?), est attrapé par un zombie. Il se débat, et finalement, avale la chenille qui était destinée à rentrer par la plaie. Il parvient cependant à retourner dans la maison, mais se sent mal au moment du repas (dans un grand réfectoire), et va se coucher à l'étage. A son réveil, il se sent étonnamment dynamique, mais constate que ses cheveux ont poussé de 40cm pendant la nuit. Lorsqu'il va dans la salle de bain, il voit son visage blanc comme de la craie (avec un reflet bleuté), et ses yeux révulsés. Il sent cependant bien qu'il n'est pas mort, c'est comme s'il était devenu une sorte de surhomme. Il est terrorisé, et appelle quelqu'un pour lui montrer le problème, mais l'autre le voit sous son apparence normale (pour le confirmer, l'espace d'un instant, je vois par les yeux de l'observateur).

   Fin du rêve :P
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 04, 2010, 16:38:28 pm
un hybride de zombi et d'humain...ça sens le Power Gamer, ça  ;D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 04, 2010, 22:50:11 pm
Ou l'adaptation de l'hybride-vampire, classe de prestige assez classique :p
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juin 07, 2010, 10:49:04 am
Dans la nuit de samedi à dimanche rêve bizarre...

Je suis dans une genre de cité, plein de grands immeubles. Il y a un serial killer qui sevit (faut vraiment que j'arrête les thrillers moi ^^), une nouvelle victime tout les soirs. Au fur et à mesure je sent la tension monter, il faut arrêter le tueur!

La fin du rêve est une course poursuite à travers les dédales de la cité avec en guest star Obama himself qui cours après le tueur (spéciale dédicace à Alice ;))
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ciryon le juin 07, 2010, 20:28:20 pm
Et voila, maintenant on sait tous pourquoi le grand méchant a gagné  :twisted:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le juin 09, 2010, 00:04:09 am
@belette Ben dis donc, il a du taf onirique lui en ce moment :P

En tout cas pas de souci, je te le prête.^^  d'autant qu'il doit être super en héros de thriller. Il a loupé une carriere d'acteur en or (si on peut dire ça de l'homme politique le plus puissant... du monde.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juin 09, 2010, 07:36:03 am
Ouais bizarrement on rêve plus de lui que de notre président à nous, question de charisme je suppose ^^

et effectivement, acteur ça l'aurait bien fait aussi je pense
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 09, 2010, 12:40:53 pm
Je suis à une conv' de jdr, sympa, mais assez bordélique. A une table, par hasard, je retrouve un vieux pote que je n'ai pas vu depuis un bon moment: on se dit bonjour, on est tout content de se voir. On va dans un coin pour discuter, et là, je m'aperçois qu'il lui est arrivé quelque chose. La moitié droite de son visage est mangée par une grosse lentille-miroir ellipsoïdale. C'est assez dégueulasse, il a vraiment l'air d'un cyborg, et sa peau fait une espèce de sale bourrelet tout autour de la "lentille". Je suis effrayé et affligé: il m'explique qu'il a contracté un sale truc suite à une piqure (je ne sais pas de quoi, parce que je l'écoute à moitié) et que c'est le résultat de l'opération. Je sais pas quoi dire, je suis vraiment désolé pour lui.
Bizarrement (mais je ne suis pas sûr de bien le comprendre), il m'explique que pendant l'opération, "les infirmières ont essayé de profiter de la situation" (?).

Je retrouve un autre vieux pote, et on parle du premier. Lui aussi est catastrophé: il m'explique que tout ça est dû à une "pathie" (?) qu'il a contractée. Il ajoute un truc du genre "Moi, franchement, ce qui m'a le plus dégoûté, c'est son autre oeil.". A ce moment-là, je me souviens que le premier pote m'a montré que son autre oeil aussi était atteint: il a soulevé une espèce de volant de chair, et en-dessous, son oeil apparaissait comme noirci (une sorte de faux oeil le recouvrait, pour qu'on ne s'aperçoive de rien).

Je suis sorti de la conv, j'attends le bus. Sur mon portable, je reçois une vidéo envoyée par Dkarl - je me demande bien pourquoi. La vidéo montre une soirée Opale, classique, où tout le monde a l'air assez éméché. Il y a Turlut qui fait le con, déguisé en pirate...
Pendant tout un moment, je me demande où Dkarl veut en venir, mais d'un coup, je comprends. La caméra s'éloigne, et dans un coin sombre, où il n'y a aucun fêtard, je vois ce pote, le premier (celui qui a les yeux atteints). Il était là, ce soir-là - mais il ne lui était encore rien arrivé, son visage était normal!
Il sort de l'ombre, son regard est... indéfinissable. Il rentre dans l'ombre.
La caméra s'approche d'un trou minuscule dans le mur. Je commence à discerner une conversation chuchotée, entre un homme et une femme (ils ont une élocution curieuse, presque haletante), et je me sens vraiment mal: c'est cette conversation qui est à l'origine de tout!!!

L'homme: "Tu descends à quel arrêt?
La femme dit un truc indistinct. (Pourtant, je fais des efforts désespérés pour entendre sa réponse. A présent, je comprends pourquoi Dkarl m'a envoyé la vidéo: il ne faut surtout pas que je descende à cet arrêt-là, ou il va m'arriver la même chose qu'à mon pote!).
L'homme pose une question que je n'entends pas.
La femme: "Dubeyrbère... Lucille Dubeyrbère...".
Une pause.
La femme: "Tu veux pas que je tienne la main...?".

(Voilà. Je saurais pas dire pourquoi, mais je me suis réveillé avec une espèce de malaise poisseux qui a mis un moment à se dissiper . Bon, c'était sans doute la vision de Turlut en pirate...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 09, 2010, 13:30:41 pm
vraiment étrange!
tu connais une lucille du beyrbere?


hier, j'ai pioncé dans le RER, il y avait deux gus qui parlaient de leur taf et de leurs collègues.
dans mon sommeil, j'ai pioché et modifié leur conversation pour la transformer en complot mondial pour conquérir le monde (EMPTCTW)
...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 09, 2010, 14:29:17 pm
vraiment étrange!
tu connais une lucille du beyrbere?

Non non, du tout - à ma connaissance, le nom est parfaitement imaginaire (c'est bien pour ça que je me suis autorisé à l'écrire ici, d'ailleurs)...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juin 09, 2010, 23:40:37 pm
Hahaha mais c'est lynchien ton truc avec la video !
Ravi de participer à cette histoire, alors ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 10, 2010, 00:32:08 am
Hahaha mais c'est lynchien ton truc avec la video !

C'est clair... Je ne sais pas pourquoi, mais au réveil... Toute la partie de la fin, surtout avec la discussion entre l'homme et la femme que je ne voyais pas, et leur manière particulière de parler... Y avait vraiment un truc qui m'évoquait Lynch...
Titre: Boum Crac fail
Posté par: mélophage le juin 11, 2010, 16:39:14 pm
Bientôt grand cinéaste, Merri ?

Pour ma part, j'ai versé dans le complot sale : ayant organisé un attentat à l'explosif des plus réussis sur quelques bâtiments grisâtres, j'ai fait accuser du forfait un "vieux" militaire (quarante ou cinquante ans, et un air Eastwoodien).
Tout a parfaitement fonctionné, même si dans l'escalier, notre cher pigeon, bouleversé, repoussa vilement sa paire de gardiens pour se jeter contre une grande fenêtre de verre, en poussant moult imprécations. Je ne sais trop, d'ailleurs, s'il désirait se suicider ou s'évader.
Mais, comme il s'agissait de verre renforcé, il n'est parvenu qu'à fendre la vitre sans la traverser, et sans grand dommage pour sa pomme.

Les conscrits, entassés en masse dans les couloirs et escaliers, m'empêchant d'atteindre notre homme, je me suis résolue à l'abreuver d'insultes, brocardant sans pitié son immaturité indigne d'un gradé : quelle hideur, quel exemple honteux, quel amateurisme risible (!).

Tout  ce monde en seyants uniformes, verts de gris, tous bien ajustés.
L'explosion en technicolor, rouge&or sur béton armé.

Titre: Loooong
Posté par: mélophage le juin 12, 2010, 12:49:23 pm
I. Je suis dans une grande maison luxueuse, et habitée par pas mal d'autres individus ; seuls certains d'entre eux semblent me percevoir, et ils me tannent pour que j'évite les autres. Je comprends rapidement que nous sommes des fantômes, et les autres, vivants.
Mais, rebelle dans l'âme, j'en profite plutôt pour observer les dits vivants, et réaliser quelques tests : tiens, un mur, une fenêtre, je devrais passer à travers le verre... Ca fonctionne Stargate-style : quand je tente de la traverser, la vitre devient mouvante, liquide, comme un portail dimensionnel... Et pouf, je me trouve... Ah, dans une autre pièce.
Une magnifique chambre, avec lit 3 places couvert d'un beau satin carmin, moquette luxueuse, meubles sculptés fort joliment... Une adolescente, assise sans un coin, vêtue d'une robe de noble (style XVIIIe je crois), parle avec une femme assise sur le lit ; à priori, sa mère.
Si la dernière est assez quelconque, la jeune fille est superbe (pâle, cheveux roux-sombre, brillants et ondulés, traits fins), mais, surtout : elle parle de moi, de ma présence, à l'autre femme !
Quand je comprends qu'elle me perçoit, je m'approche d'elle et lui chuchote "je ne te veux pas de mal" -elle a l'air un peu effrayée par ma présence, mais elle ne semble pas m'entendre, trop absorbée dans sa discussion. Après trois ou quatre essais, je juge impoli de persévérer, et décide de revenir lui parler plus tard.

II. Me voici - vivante à présent - dans une grande baraque grise et nue, qui tient plus du métro que de l'habitation : pas de fenêtres, béton gris, architecture labyrinthique. Je glande paisiblement devant un ascenseur, quand... Ah, qui vois-je? Damn, un pote du Massif-Central. Que fait-il là, que veut-il donc ?
Parler à mon perso. Ah, oui, le Grand GN : chacun, où qu'il soit, incarne un personnage, et y participe 24h/24. C'est du Vampire, même.
Par contre, j'ai du mal à comprendre auquel il veut parler, le bougre, et je lui demande donc : à Judith Barnes, ou Jacklen Mose ? Judith Barnes est mon main, c'est elle ? Mais lui ne semble pas mieux comprendre mon élocution, pourtant claire, que moi la sienne.
Après quelques temps, nous parvenons tout de même à discuter sans nous répéter 300 fois. O bonheur !

Après nos échanges RP et HRP (les nouvelles, tout ça), je m'en vais chercher mon sommeil, enroulée dans une couverture jetée à terre, contre un mur quelconque. J'enlève mes habits -il fait assez chaud, et, après un moment, sens un truc pas normal ; ah, oui, le pote-GNiste me tripote. Je me redresse et lui fait comprendre qu'il peut arrêter, je ne veux pas niquer avec lui, try again with another one.
Une si brillante initiative provoque l'apparition d'A., un ami de lycée, tout ricanant, le bougre, que "je dois être bien amoureuse de "Machin" pour ne plus coucher. Je lui explique solennellement que rien à voir, mais que je serai bien désespérée le jour où je baiserai un type qui me tripote dans mon sommeil. Ah, mais, tout de même !
Mon ami-hallucination repart le bec cloué, ou, du moins, disparait du rêve.

Mais voici qu'un pote de mon club JDR s'amène, avec, très manifestement, les mêmes intentions sexuelles ; comme elles sont verbalisées, qu'il demande poliment, itou, me voici soudain plus encline à accepter la partie de boules. faut dire que y'a pas l'air d'avoir grand chose à foutre, dans ce grand building vide.
Il n'est, par contre, pas seul à me faire part de ses intentions ; le lieu résonne d'une bonne demi-douzaine de voix, propriété de types -peut-être des nanas aussi, je sais plus- plantés à quelques mètres, mais dont je ne vois que des silhouettes floues ; voire rien du tout.
Bref, on se désape chacun de notre côté c'est pas romantique-land ici, mais, très curieusement, il garde ses chaussettes. J'insiste pour qu'il les enlève, il refuse une fois, deux fois, plus... Je lui rétorque que c'est comme il veut, "de toute façon, j'ai mon index", et tend mon index droit pour illustrer mes dires ; ce qui donne lieu à un beau gros plan. mes rêves ont un caméraman, merveilleux, non?

Péniblement, il m'explique que l'odeur de ses pieds est trop repoussante, et je le convainc que je jugerai sur pièce, et que s'il ne s'exécute pas, il restera seul avec ses deux mains. Il retire donc enfin ses soques, et, près de lui (pas à plus d'1M), je sens effectivement une odeur ténue, mais désagréable, lancinante, anti-érotique.
Je le plante donc là, sans mot dire (en tout cas, sans mot mémorable).


Bon, pas le temps d'écrire la suite du rêve, mais cette partie est bien finie...
Titre: Je suis un postier solitaire...
Posté par: mélophage le juin 13, 2010, 23:43:02 pm
... Mais comme c'est pratique pour archiver mes rêves, j'continue, attendant que vous brisiez le silence...

J'ai discutaillé avec B, un type de mon club, qui s'est rapidement transformé en Merriman.
Lequel dégustait un soda sur-sucré et un Pingoo citron (glace -fictive je crois- cheap et chimique, emballée de jaune-fluo-moche) ; tout en m'expliquant doctement que "c'est dégueulasse, mais j'adore en manger, ça me rappelle mon enfance".
____________________________________

Regardant deux films simultanément, sur deux écrans H.D. posés côté à côte, je remarquai que l'un et l'autre se raccordaient fort étrangement. Et en plus, au réveil, je remarquai que c'est cool les rêves : on peut avoir des gadgets coûteux sans souci, sans bouger les oreilles, sans détruire la planète
Lors d'une scène en particulier, l'héroïne du premier, tombant du camion-benne -sans benne- auquel elle était accrochée, celui-ci s'étant renversé, semblait tendre la main à celle du second film -plus calme.
Et ce d'autant plus que le paysage du second écran continuait à la perfection celui du premier, réglages des couleurs y compris.
_________________________________________

J'ai également suivi -sans trop intervenir- une longue histoire concernant une amie, dont l'appartement, construit dans le jardin des propriétaires, et en aval de leur piscine, était inondé par celle-ci. Du moins, à demi-inondé : il était formé de quatre couloirs, et seul un sur deux était empli d'eau.
La piscine, par ailleurs, s'était plutôt téléportée que déversée, et formait les murs extérieurs de l'habitation -enfoncée dans le sol, dépourvue de plafond, sans fenêtres et sans portes.
Son hamster de compétition est peut-être mort lors de l'incident, mais elle ne m'en a pas parlé, occupée qu'elle était à courir derrière la maison pour rejoindre mon demi-frère, qui suffoquait là-bas. Me précipitant à mon tour, je tapais dans son dos -à lui, lui faisant cracher une honorable quantité d'eau, à belles gorgées.


 
Titre: Encore un !
Posté par: mélophage le juin 14, 2010, 10:50:22 am
Je déambule de femme pâle au regard frappant en femme pâle au regard frappant, dans un -apparemment- grand manoir luxueux, au pied d'un large et bel escalier aux premières marches incurvées.
Je me vois, comme filmé ("caméra" légérement plongeante), maigre dandy en costume gris et respirant le 19e, manifestement agité... Et entendant mon propre discours, en voix off -je ne bouge pas les lèvres. Le texte, le ton, sont théâtraux, sans ostentation excessive, et m'aident à comprendre l'intrigue. Il est question des réactions de chacune des femmes aux manifestations de mon amour pour elle : celle qui a ri, la silencieuse, la timide, l'autre...
Les femmes, immobiles, raides dans leurs robes superbes, quoique souvent fanées, ont le visage comme peint, leurs traits fins figés dans une expression toujours inquiétante. Leurs yeux sont souvent plus grands qu'il faudrait, lointains, comme noyés.
Moins inquiétant, moins travaillé, un échalas en livrée rouge, sa petite moustache bien taillée, se tient dans un angle, devant un coin sombre ; lui a franchement l'air d'un mannequin.

Il m'apparait en filigrane que toutes ces femmes sont des fantômes, que je ne fais que jouer sur une scène - mes déplacements n'excèdent, quelle que soit mon agitation, jamais la portée de celle-ci... J'ai l'impression d'être Nerval suivi par sa folie, et, parfois, de me prendre au jeu, d'y réagir comme au réel.
Alors que j'adresse, à l'une des fantômes silencieuses, une tirade -de ma voix "réelle", le mannequin en livrée, à un mètre de moi, ricane sardoniquement.
Piqué, je lui fais face, le raille avec panache, et ne reçoit pour solde que le même ricanement, d'ailleurs plutôt glaçant. J'en repousse violemment, de rage, le mannequin... Ricanement de nouveau, que, cette fois, je sais provenir de derrière ma cible, du recoin noir...
L'angoisse me saisit, et, pas un instant, je ne pense en terme de mise en scène : le réel a repris ses droits. Et je distingue, dans l'angle, une petite forme rachitique, glabre, un gobelin chétif et comme momifié, aux petits crocs nets et luisants...
Terrorisé, je reconnais ma Némésis.


Qui devait être un virus en fait, vu que je me suis réveillé avec un foutu rhume.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le juin 16, 2010, 11:08:57 am
   Hum, cette nuit, rêve étrange :

   Nous sommes trois, à la terrasse d'un café, à discuter de nos boulots que nous n'aimons pas. Survient un homme qui nous propose de rencontrer un Prince russe, qui est intéressé par nos profils. Nous le rencontrons dans une espèce de grande soirée (sous chapiteau ou pour le moins une grande salle, où il se trouve à une grande table pleine de monde qui me rappelle furieusement les tables des soirées du comité des fêtes du village de mes parents), et il porte un costume militaire avec des dorures et des médailles, ainsi que des échasses (de même que son père, un homme joufflu et rougeaud aux favoris roux et au crâne chauve). Il nous engage d'un signe de tête, d'un air négligent, et son garde du corps nous indique que nous allons l'accompagner partout où il ira, en tant que spécialistes de nos domaines respectifs (le mien étant l'informatique). Mes amis et moi sommes très content : fini de moisir dans des postes ennuyeux, à nous l'aventure, la vraie !
   Notre première destination sera l'Himalaya, et pour nous préparer, nous regardons une vidéo d'Ushuaia, où nous voyons Nicolas Hulot faire du ski à flan de montagne, le long d'une espèce de cube géant. Ses commentaires nous font comprendre que cette activité est très difficile ("Si c'était aux JO, ce serait du bronze automatique"), mais également que cette montagne a une partie constituée de plusieurs cubes de ce genre, qui sont d'un matériau très spécifique (du granit, je crois). Une prise de vue montre d'ailleurs les cubes empilés les uns sur les autres comme des glaçons, le tout dans une tempête de neige, de nuit, et Nicolas Hulot apparait en tout petit.
   Après le visionnage, nous quittons le Prince en prenant une espèce de métro très étroit, avec des échelles dans tous les sens, et de grands couloirs plein de monde (en fait, je sais que c'est le métro, mais je ne vois pas une rame de tout le trajet, j'ai l'impression de rentrer à pied). En sortant, nous voyons le prince, habillé de façon moderne, à côté d'une Mustang nouvelle génération rouge avec des bandes noires, discuter avec une ravissante jeune femme que je sais être sa petite amie.
   Plus tard, je passe prendre la jeune femme avec une voiture noire, et nous commençons à discuter et à rire. Puis d'un coup, je me retrouve sur le siège arrière de la Mustang, le Prince au volant, qui me dit que "Je t'aime, tu sais, mais là, ça va trop loin, je ne peux pas te laisser faire ça". J'essaie de protester, de dire que je n'ai rien fait de mal, mais il semble que je ne peux pas parler, et que la partie avec la jeune fille n'est qu'un souvenir. Pourtant, le Prince m'explique qu'il va se ranger, et que la voiture noire va faire de même. En regardant dans le rétroviseur central, je vois que c'est le cas, et que je suis effectivement dans l'autre voiture. Le Prince sort alors de sa Mustang, et se dirige vers la voiture noire.

   A ce moment, je me réveille...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 21, 2010, 16:00:58 pm
Après avoir refusé de participer à l'atelier d'écriture de mon club JDR (inexistant IRL, l'atelier), je me retrouve en colocation, au troisième étage d'un immeuble, avec deux blogueuses féministes dont j'apprécie beaucoup les textes, ainsi qu'avec Coloc.
Mais, malheur ! l'appartement n'est pas très grand, et elles s'avèrent insupportables. sûrement de viles pulsions patriarcales envoyées par Cthulhu pour hanter mon sommeil, d'ailleurs. J'suis sûre qu'elles ont la classe en vrai.
L'une d'elles, une femme d'environ 50 ans, aux cheveux gris et courts, me harcèle littéralement pour que je participe à son jeu : il s'agit d'offrir un cadeau, accompagné d'une lettre, à l'un de ses colocataires.
L'autre, une petite vieille à permanente groseille, tient absolument à inviter une amie à elle. En attendant, elle vitupère pour que nous réorganisions la pièce à son goût, tout en nous expliquant à quel point son amie nous est supérieure en tous points.

Heureusement, mes trois colocataires finissent par sortir, le jeu s'effectuant dehors. N'étant pas encore prête, je dispose de quelques instants bien appréciables de solitude.
Passant la porte, je me penche sur une bassine d'eau où trempe un tapis de sol orné d'une grande lune islamique. Geste qui y fait choir un gros crucifix flanqué d'un Jésus plus disproportionné encore, au corps étrangement musculeux.
Pensant que le voisin du dessus, propriétaire de la bassine, pourrait s'en trouver offensé, je ramasse la croix, et me laisse aller à penser que les croyants, les catholiques du moins, n'ont la Foi que pour profiter des musiques religieuses, qui sont l'une des rares distractions de ce monde à demi détruit, et que je me figure comme un mélange de techno-transe et de chants religieux mixés.

Retournant dans la pièce, j'avise la grande fenêtre ouverte, donnant sur de hauts bâtiments plantés sur le bitume grisâtre, rouille-sang sous un ciel assorti ; l'air est épais, brumeux, la lumière rousse et crépusculaire. Aucune fenêtre n'est éclairée, les murs et le sol se délabrent, bref, la joie règne sur l'euphorie.
Peu importe : si je m'envole par cette fenêtre, je m'amuserai au moins un peu. J'aurai plus de mal à rejoindre les autres, mais rien d'impossible, et pour ce que j'y tiens... Je saute et vole donc, atterrissant dans une ruelle glauque.
Au lieu de mes cohabitants, j'y trouve une espèce d'homme hagard, aux nippes sordides, qui titube vers moi, lent et malhabile. A l'instant, je sais, sans surprise, qu'il est un zombie ; comme je suis de nouveau en vol, à au moins deux mètres du sol, je ne m'en inquiète pas spécialement.

Durant mon recul aérien (je ne tourne pas le dos à cette chose...), je reprends conscience de moi-même, me remémore le texte (rédigé par moi, donc) lié à mon présent : rare, peut-être seul, survivant d'une grande catastrophe, seul parmi les morts et les morts-vivants, je n'ai guère autre chose à faire que me noyer dans mes fictions. La colocation, l'appartement, le jeu, existent le temps d'une divagation ; la ville, seule, est réelle. Celle-ci et moi-même, homme hirsute, perdu, et presque à l'image du mort que je fuis. Plus par dépit que pour l'atteindre, je lui jette à la tête la tour informatique, encore encartonnée, que je devais offrir. Elle le heurte à la tête, sans effet apparent ; la collision est un peu étrange, l'animation comme imparfaite.

J'admets, calmement, qu'il est très probable que mon envol ne soit qu'une leurre, que mon corps réel agonise, quelque part, misérablement.
EDIT : Le tout doublé d'un fond sonore de circonstance : une chanson, presque a capella, voix plutôt atone, peu professionnelle. Les dernières paroles dont je me souvienne, trainantes presque monocordes : "... all killed by a weapon, a deadlously weapon".
La prononciation des derniers mots, aussi douteuse que les adverbes, donnerait en "phonétique française" eu dedlousli wapone. Sans la moindre trace d'accent anglophone.

Au réveil, une petite rune (rouge, circulaire, complexe, formée de courbes très serrées et hérissée de quelques formes plus aiguës) s'était superposée à ma vision "normale". Elle n'a pas disparu, je crois, avant plusieurs minutes.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 24, 2010, 01:15:38 am
Mes derniers rêves suxxaient un peu (et ce n'est, malheureusement, pas sexuel), mais, ne craignant plus le monopostage grâce à Marchiavel, j'en rédige un d'il y a trois jours.

La nuit, dans mon village natal. Je suis chez moi avec une amante, fort sympathique au demeurant. Mais, le patelin étant morne et vide, nous décidons de gagner la ville la plus proche, sympathique et pleine de vie noctambule dans mes rêves, hein : en réalité elle n'est que chiantise
Comme il est minuit cinquante-huit, le dernier bus est déjà parti. Nous entamons donc le périple d'un vol rapide et sûr, jusqu'à atteindre une boulangerie, assez loin sur la route. en vrai, la boulangère n'était pas conne, rassurez-vous. C'est mon rêve qui délocalise.

Joie et stupeur : diverses douceurs, aux proportions gargantuesques, flottent, de loin en loin, dans les airs -alignés sur la route, tous aux environs d'1m50 de hauteur. Yahourt-cappucino crémeux en emballage, pâtisseries,... Irrésistible tentation d'un festin à la belle étoile.
Proposant à l'amante de saisir l'occasion, je vole prestement l'une de ces merveilles. Mal m'en prend ! Une "cinématique" se déclenche, m'apprenant que l'un des pâtissiers de nuit, instantanément alarmé, se précipite à ma poursuite. Je suis informée, du même coup, qu'ils appartiennent à une confrérie fanatique, et jurent en y entrant d'assassiner quiconque dérobe leurs créations.

Doté d'un pouvoir redoutable, mon poursuivant me rattrape vite : il se déplace, très rapidement, en s'accrochant les mains et pieds aux fils électriques du secteur, sautant de l'un à l'autre quand il en a besoin.
M'ayant interdit toute retraite, il m'asperge de gazoline, ignorant mes supplications, au rythme d'une musique étrange, semblable à un morceau "classique de cinéma" aux instruments et voix curieusement déformées.
Je réussis à m'éveiller juste au moment où il m'enflamme, frappée de soulagement : "ne t'inquiète pas, bétâsse, le bruit de la gazoline, ça n'était que de l'eau dans les canalisations. Quant à la musique, tu l'entends, dehors."...
Me convaincant ainsi, je tente de ne pas prendre garde à ma main, serrée sur le bras translucide, mais encore solide, que je ramenais contre mon visage pour me protéger, il y a un instant ; et qui s'estompe lentement, lentement...

Je ne me réveille vraiment qu'après cette scène, donc.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le juin 24, 2010, 08:24:50 am
c 'est toujours un plaisir de pouvoir rendre service ! :D
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 24, 2010, 09:12:34 am
Et ce fut un plaisir de lire ton rêve du prince pas charmant ^^ Continue sur ta lancée hein, t'essouffle pas, o, me laisse pas toute seuule dans ce grand topic plein de pages...

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juin 25, 2010, 10:10:17 am
Cette nuit tout mon rêve était en Lego. Bon ok j'ai eu un bel accès de fièvre cette nuit c'est peut être lié ^^ (et bon ok oui j'ai pas mal joué à lego Harry Potter recemment ^^)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le juin 25, 2010, 13:13:20 pm
La cité était sombre et venteuse, les gigantesques tours s'élançaient vers le ciel bravant les éléments sous le passage lent et immuable de gigantesques nuages grisâtres. Je n'avais aucun talent mais j'arrivais malgré tout à tirer une certaine énergie des vents qui s'insinuaient dans les moindres recoins de la ville.

Il fallait que je me rende vers mon bâtiment nourricier, de toute façon je n'avais rien d'autre à faire et je devais gagner ma "pitance" pour ne pas être effacé du monde. Me laissant tomber en avant, attentif, je pris le chemin le plus court à travers les mornes édifices du quartier des affaires dans lequel je vivais probablement. Prenant un appui fragile mais suffisant sur les courants aériens pour filer à une vitesse honorable à quelques centimètres au dessus du sol, mon esprit s'égarait tandis que mon corps suivait nonchalamment la route que j'avais choisie.

Étrange, je crois que j'étais le seul à réussir à planer de la sorte dans ce monde, pourtant je n'arrivais pas à voler, je compensais tout juste ma chute pour ne pas m'écraser. Revenant à moi je me rendis compte que j'arrivais assez près de ma destination. Passant à quelques dizaines de mètres de gens au regard placide dans cette cité démesurée, une angoisse injustifiée s'emparât d'une partie de mon être. Pour éviter la chute, je pris un appui sur une invisible force et par miracle poursuivis mon chemin à la verticale, surfant à la surface d'une tour voisine à mon bâtiment nourricier en évitant de m'écraser dessus comme un équidé nouveau né tombe au sol lors de ses premiers pas.

L'élan me fit monter à une vitesse vertigineuse et m'emportât bien au dessus de la surface plane de la tour. Arrivé au zénith de ma course et avec un certain vertige, je guidais mes pas vers l'espace le plus dégagé du toit tout en me retenant pour ne pas tomber sans espoir de survie.

Maladroitement, je glissais vers le sol avant de me poser sur mes jambes qui allaient trembler si je ne me maitrisais pas. Soulagement, puis admiration. Je n'avais jamais contemplé la ville sous cet angle. De plus, on pouvait voir des bouts d'un ciel lumineux aux couleurs pâles au loin, entre les nuages. Prenant lentement conscience des forces m'ayant permis de m'élever jusqu'ici je pris la direction du bâtiment nourricier m'arrêtant quelques instants sur le bord du toit.

J'allais le faire, je pouvais y arriver. Je me laissais délicatement filer vers le pied de la tour tout en man?uvrant pour éviter de prendre trop de vitesse captant le regard surpris de quelques âmes égarées.

Une fois proche du sol, emplis d'une certaine fierté, je pris autant de vitesse que possible pour filer vers le bâtiment nourricier interrompant ma course à quelques mètres de l'arrivée tout en poussant de toute mes forces vers le bas pour me redresser et me laisser tomber sur mes pieds et leur laissant le soin de compenser la gravité qui reprenait ses droits sur mon corps.

Je pouvais rentrer. Une fois à l'intérieur, je m'étonnais encore de l'architecture fantasque des lieux faisant penser à une université hybridée à un complexe de recherche appliquée pourvu d'ascenseurs circulaires géants et de titanesques salles de réunion situées derrière des parois de verre.

Par la suite les choses sont moins claires, mais la queue pour la cantine était terriblement longue et ils servaient des assortiments de gelées grosses comme le pouce, bigarrées et caoutchouteuses ou encore d'antiques billets de cinéma fort peu nourrissant mais bien plus facile d'accès.

Les quelques bribes de souvenir restant indiquent que j'ai erré comme une bête claustrophobe dans les couloirs, prenant les ascenseurs circulaires tout en tournoyant à l'intérieur pour éviter de toucher le sol et en indiquant aux gens me suivant que ce n'était pas compliqué, qu'ils pouvaient aussi y arriver. Le plus étonnant est sans doute que malgré la traque dont j'étais la cible et mon comportement instable, je restais d'un calme inébranlable intérieurement.

Fin.

C'est une sorte de rêve récurrent. Il ne cesse de s'hybrider avec de nouvelles expériences, changeant quelques paramètres à chaque itération. Ceci était l'une des aventures vécue de façon à peu près structurée....

(bon par contre je suis sacrément mauvais écrivain :p, mais tant pis c'est fait)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le juillet 01, 2010, 18:36:23 pm
Un petit elfe de Nowel conduit une locomotive à protons sur une aurore boréale.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 01, 2010, 19:32:08 pm
Rho, c'est meugnon comme tout !

Pour ma part :
Après une brêve altercation entre coloc et sa mère, celle-ci lui expliquant qu'ils prennent le même médicament et que, donc, elle ne comprend pas pourquoi il n'arrive pas à gagner de l'argent comme elle (montrant à l'appui une fiole remplie d'un liquide vert pâle), on passe aux choses intéressantes.
A savoir : la chasse aérienne de Frankenstein par sa Créature ; envolées épiques et adrénaline...
A certains moments, Frankenstein, hors-champ, pousse des hurlements convulsifs, enragés, extrêmement violents. Très aigus, ils ressemblent à la fois à ceux d'un enfant et d'une bête sauvage.

Au fil de mes pensées, j'en conclus que le droit le plus sacré du Savant fou, et son essence peut-être, son sens métaphysique... consiste en ces cris, avatar sonore du "caprice" sublime, de l'hubris le plus immature.

Puis, comme j'incarne le Créateur, ou peut-être sa Chose (ai-je jamais su lequel?), je me laisse surprendre. Percuté par "l'Autre", attendant la chute et la mort, je respawne dans mon bon vieux lit.


PS : j'édite mon rêve de coloc post-apocalyptique d'il y a quelques temps, j'avais oublié de marquer un truc à la fin.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juillet 02, 2010, 09:44:10 am
course de dinosaures montés. j'suis simplement spectateur.
ya un T-rex sans cavalier qui nous passe devant, on lui indique la route, alors il saute par dessus un camion (12m3) blanc, et se casse la figure dans le ravin juste derrière. là dessus arrive le musicien d'un groupe folk lyonnais, monté sur un velociraptor. alors qu'il s'apprête à son tour à sauter sur le camion, on lui dit d'éviter pour l'instant. et de fait, le t-rex veiner viens d'envoyer une grosse claque dans le camion (oui, mon t-rex a des vrais bras) l'envoyant valdinguer dans la mer (ah oui, tiens, il y a la mer, là, j'avais pas vu), puis rugit façon grand méchant dragon
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juillet 02, 2010, 10:45:35 am
o.O
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Requiem le juillet 02, 2010, 14:52:23 pm
Je ne me rappelle pas souvent de mes rêves maintenant; à pare ce ayant des traits érotiques; dans les sens que deux fois déjà , j'ai rêvé qu' une fille (les deux fois différente) voulait m'embrasser mais je sortais déjà avec une autre(celle qui est actuellement ma copine) et je refusais.

Une peu comme une épreuve de fidélité mais dans un rêve...

Je me rappelle aussi  d'un cauchemar suite à Mars attack quand j'étais petit.... mais la flemme de le raconté à moins que cela intéresse  ^^!

néanmoins j'essayerai désormais de les écrire à mon réveil si je m'en souviens :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juillet 02, 2010, 14:58:41 pm
allez allez, pas de chichi, raconte nous ça!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Requiem le juillet 02, 2010, 23:09:18 pm
Tout ce dont je me souviens c'est que ça se passé dans un genre d'ile de pierre (rien d'autre) creusé à l'intérieur en de multiples chambre habiter par des sirènes; un moment j'étais dans un couloir, j'ai vu des Martiens arrivés; j'avais mon frère et ma s?ur avec moi; et on s'est dit que pour les tuer il fallait me lancer sur leur guerrier.Alors mon frère m'a lancé, eh là; surprise! Le martien était intacte et ils m'ont fait un sourire bizarre quand je me suis étendu à ses pieds après le choque.Là je me suis réveillé...

NOTE: ça ressemblait à une suite de cauchemars précédent qui se terminaient bien; eu!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 03, 2010, 09:04:40 am
Ouais, un participant tout neuf !

Cette nuit : ma mère et moi nageons dans un grand lac. L'eau est transparente, et, quoique la profondeur soit de 10m au moins, je vois parfaitement jusqu'au fond : plat, nu et sableux, il grouille de raies de belle envergure, frôlant le fond au fil de leur nage frémissante, grâcieuses... mais vaguement inquiétantes.
Je demande à ma mère si les raies sont dangereuses pour l'homme, elle me rassure : non.
Re-focalisée sur ma natation, je m'aperçois alors qu'un courant fort me fait dériver, m'approche d'une sorte d'embouchure où l'eau, bleu sombre au soleil quant au lac, prend un ton vert clair, semé d'écume blanche. Je ne sais pas où l'embouchure mène, et celle-ci ne m'augure rien de bon.
Je déploie donc pas mal d'efforts pour n'être pas tirée vers elle, regagner les berges paisibles et rassurantes -voire trop peu bruyante, eu égard aux gens qui bronzent sur la plage, sans piper mot, donc.

De retour chez ma mère, je retrouve deux cousines (L. et M.) et leur mère (ma tante donc).
Ma tante semble très stricte, notamment quant aux horaires des repas. Je ne subis, personnellement, que ses discours, mais remarque assez vite l'anormale maigreur d'L. et M. : leurs côtes sont visibles, particulièrement celles d'M., la cadette. Nous n'en parlons pas, sauf ma tante, qui fait une remarque moqueuse sur la maigreur de son aînée.

Une fête foraine a eu lieu l'année précédente, quand, au même moment, elles étaient présentes ; et leur envie d'y retourner est évidente, voire expansive quant à la cadette, qui parle très régulièrement de son envie de recommencer "les Cachots", une des attractions.
Mais je ne sais pas quand elle reviendra...
Des événements curieux se produisent, des mouvements d'objets sans source visible, qui semblent liés à la fête et à une enfant. Mais est-ce M. ou une autre ?
Jusqu'au soir où, averties je ne sais trop comment, nous sortons et trouvons, juste devant la porte, le véhicule de cette attraction. M. et moi prenons place (L. n'étant pas présente), et le véhicule démarre seul, sans aucune influence visible. Mes souvenirs du voyage, comme du véhicule, sont très flous ; même dans le rêve, je crois. Mais nous repartons sur le lac, et, sur le trajet -le long des routes de mon village, croisons un grand nombre d'enfants, dont l'iris, quand ils nous approchent, vire à un carmin inquiétant.

De retour chez ma mère, j'attends et prépare mon départ, avec L., dans une autre attraction. Je choisis un couteau de taille standard, mais à la solide lame crantée, parmi les couverts maternels. Non sans avoir examiné et admiré deux immenses lames (65cm ou plus) l'une destinée à couper du pain, aux crans mixtes (courbes et pointus), l'autre à un usage indéterminé, mais tout aussi impressionnante. Je les délaisse du fait de leur encombrement ; j'ai peur que L. ou moi se blesse par accident...
Puis, laissant ma tante, attablée devant des restes de gros rognons, expliquer que le repas est déjà fini, nous descendons l'escalier, traversons le couloir, sortons... Et montons dans le véhicule stationné là : calèche ouverte blanche et rose, au dos courbé, pour la voiture de tête, et petit siège au coussin rose et satiné quant au second wagon. Le tout, bien entendu, de la taille d'un train de fête foraine.

Nous montons donc, non sans remarquer au passage qu'il n'y a de place ni pour nous deux, ni sans que L. se soit inquiétée du danger -je la rassure, plutôt confiante- et que je ne me sois avisée que le wagon, qui m'est destinée, penche un peu vers l'arrière -elle me rassure.
Aussitôt montées, la calèche démarre ; nous remontons la rue, pentue, face à la maison de ma mère...
Les enfants sont là, par dizaines, massés sur les bords de la rue, dans les jardins, contre les murs ; aucun ne semble plus de 9 ans, et tous s'approchent, lentement, en silence, d'un air timide mais résolu.
Quand ils atteignent le véhicule, leur yeux virent au carmin, encore, leurs visages figés barrés d'un éternel sourire inexpressif et effrayant.
Sachant qu'ils sont tous des fantômes, spectres malveillants de la fête foraine -possédés par la fête foraine, j'exhorte L. à sauter hors du véhicule, les repousser, et briser le charme, combattant moi même pour cela.

Et m'éveillant.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 04, 2010, 23:37:30 pm
Souvenirs un peu vagues, mais deux rêves super chouettes (quoique déstructurés)

En premier lieu, je me suis envolée dans l'espace, en t-shirt/jeans/baskets, non sans frimer auprès des gens qui me traitaient en vile démente.
Le tout en vol acrobatique, parsemé de vrilles et loopings grisants.

De là,telle le dernier patch d'EVE online, j'avise des planètes qui n'attendent que moi, et jette mon dévolu sur une belle géante, aux eaux carmines et aux terres noires -vue du ciel, s'entend.
Je pense avoir participé à sa création, et que mon approche vaut conquête, mais rien n'est trop sûr.

Quand je parviens à la surface, invisible aux simples mortels, je vois s'agiter quelques humains aux têtes hirsutes, aux corps un chouïa anguleux, qui, à demi-nus, trottinent sur place : ils sont sur le seul carré plat d'une zone montagneuse, pleine de polygones et peinte en vert vif.
Ca m'évoque une symbiose entre Populous, Settlers et Heroes of Might and Magic, avec le moteur graphique de Warcraft. Mais en filigrane, sans altérer la réalité, pour moi, de ces petites choses laborieuses que je couve de mon regard tendre.


Dans un second temps, je deviens Joram, le héros Mort du Cycle de l'Epée Noire de Weis & Hickman.
> http://www.pierre-de-tear.com/fantasy/littepeenoire.php (http://www.pierre-de-tear.com/fantasy/littepeenoire.php) (flemme de détailler moi même) ; grosso modo, dans les bouquins, il forge une épée capable d'absorber la Vie : la noirépée. Surtout intéressante pour lui, du coup.

Bref, je suis Joram, et je viens de libérer la magie sur le monde, ou, très probablement, les mondes... devenant le seul Mort de l'univers entier, et le réalisant avec terreur, rage et cris sarcastiques, ma noirépée brandie, défiante ("Le dernier Mort du monde !" *ricanements semblables à des râles*)
la Noirépée brandie, c'est pas phallique, d'abord, bordayl
Rapidement, je suis harcelée par un groupe de loubards menés par le Joker, sans casse majeure malgré de pénibles mains mal placées. Ils sont minces, athlétiques, et ont tous des chapeaux.
Au cours de la lutte, prolongée et très détournée, que je livre contre eux, mon épée devient blanche, sans que je sache pourquoi (au réveil en tout cas).

M'étant plus ou moins débarrassé des importuns, je finis par me retrouver sur la terrasse de chez ma mère, qui s'avère être la cour d'une fac. Du même coup, je ne suis plus Joram, mais moi même.

Une femme grisonnante, aux rondeurs sans grâce, m'ayant abordée, me fait des avances de plus en plus pressantes, sans sembler comprendre mes refus subtils. Je décide donc d'être directe, et lui déclare "Pour être honnête, vous ne m'attirez pas du tout physiquement, désolée.". Elle ne semble pas le prendre mal, et me dit que je semble, en revanche, attirée par les femmes.
Lui répondant par l'affirmative, j'avise deux jolies jeunes filles rigolardes, derrière la porte-fenêtre ; la femme en face de moi rit également, et m'explique que c'est un test auquel elles soumettent les nouvelles, pour savoir si elles sont lesbiennes.

Un peu interloquée, je me demande ce qu'elles penseraient si elles apprenaient que je ne suis pas inscrite à la fac, moi qui n'y vient que parce que les cours sont "faciles à squatter". S'imagineraient-elles que j'y viens draguer ?
Le mystère restera entier, car le rêve passe à autre chose -qui implique de nouveau, je crois, le Joker et ses compagnons.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juillet 15, 2010, 13:30:09 pm
Fragments oniriques d'il y a deux nuits (pour autant que je sache, ils ne font pas partie du même rêve):

- Je peux faire grandir ma bibliothèque (avec les livres qu'elle contient) à volonté. A vrai dire, ce n'est pas un de mes pouvoirs, c'est une faculté spécifique de la bibliothèque. Je me prends à regretter que toutes les bibliothèques ne soient pas dotées de cette faculté: les gens ne savent pas ce qu'il loupent! Tout en pensant à ça, je m'amuse à rendre mes livres gigantesques, bien plus grands que moi...

- Je suis Thoutmosis III à la bataille de Megiddo - ou plutôt, je suis à sa place. Mes généraux me demandent par où notre armée doit passer. J'ai conscience d'être très jeune. Je me souviens de ce qui s'est passé historiquement: Thoutmosis n'a pas pris un des deux chemins les plus évidents, mais un troisième, par la montagne. Il faut que je fasse la même chose, mais ça semble étrange: le chemin de la montagne n'est qu'un tunnel très étroit, où un seul homme peut passer, et certainement pas debout! J'ai l'impression qu'on me tend un piège, en comptant sur le fait que je vais refaire ce qu'a fait Thoutmosis.

- Je suis dans un couloir, vieux et poussiéreux, avec du parquet au sol. Je m'approche d'une porte: il y a un oeilleton qui permet de regarder à l'intérieur (!). Je vois (en noir et blanc) un groupe de jeunes filles, habillées comme en 1850, assises de part et d'autre d'une grande table. Elles ont de la nourriture devant elles, mais elles ne mangent pas, elles demeurent silencieuses. L'image est déformée par l'oeilleton. Je me dis que ça ferait une super photo et, plus ou moins conscient que je rêve, je tente de garder l'image en mémoire.

Mais quelque chose n'arrête pas de bouger dans mon dos, et m'empêche de regarder tranquillement. Je me retourne. Il y a un merle (un mâle) sur le parquet. C'était lui qui me gênait, je n'ai aucun doute là-dessus, mais là, il fait comme si de rien n'était.
Je comprends que le merle devant moi est la véritable forme de Satan.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le juillet 15, 2010, 13:50:54 pm
Je comprends que le merle devant moi est la véritable forme de Satan.

Tediou ! Foutrement impressionnant !
Faut dire, ça fout la pétoche de voir l'?il torve d'un merle si en plus c'est LE merle...  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juillet 15, 2010, 14:16:18 pm
Oui, terrifiant, hein?  ;D


(A vrai dire, même dans le rêve, ça ne l'était pas, terrifiant: je me sentais juste intrigué...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 28, 2010, 00:17:10 am
10.07.25 Plus près des étoiles...

Emprisonné(e) dans un grand bâtiment, je finis, après diverses difficultés (dont une porte glissante n'ouvrant que sur d'autres portes glissantes, à l'infini) à m'en échapper. En volant, bien sûr.
Je ne peux immédiatement planer dans les hauteurs : la plaine où je débouche n'est que combat et râles, quelques milliers de fantassins s'y livrant une guerre sans merci, tandis que stage dans les airs, à perte de vue, un nuage toxique.

Je tente bien de le traverser, mais un champ d'énergie, fonctionnant comme un élastique, me renvoie vers le bas, à l'intérieur de cette brume mortelle. Sans m'affecter profondément -je suis balèze dans mes rêves, elle s'avère très désagréable à traverser, et semble composer d'un grouillement d'insectes furieux et quasi-liquides.
Je profite du couloir ténu entre le tumulte et l'essaim brumeux pour progresser, longtemps, en évitant des hallebardes et autres armes longues erratiques.

Atteignant enfin des contrées plus calmes, je dédaigne la fraiche rivière et l'herbage de ses rives, pour filer droit vers les hauts-cieux : je compte m'installer dans l'espace.
Le ciel traversé, je débouche sur des plaine où est bâtie une ville aux bâtiments massifs, tout de pierre et de marbre, ornés d'immense sculptures de type gréco-romain ; parmi elles, des lions magnifiques, de quelques mètres de hauteur.

Je monte sans m'arrêter dans le ciel de ce monde, pour me retrouver dans une ville immense, futuriste et très épurée : tout n'est que surfaces lisses, d'un métal, ou de quelque alliage inconnu, qui ne semble marqué par rien. Tout, donc, brille vivement sous la lumière douce, chaque recoin est immaculé...
Fatigué(e), je décide de m'y reposer avant de reprendre mon vol.


2010.07.27 Les scénars de porno, c'est riche et cohérent.

Jeune et belle virtuose des rapières et fleurets, je veux apprendre les belles manières et l'esprit de cour. J'entre, pour ce faire, dans un château fort, puis dans une pièce lugubre et allongée où dorment, alignés dans des lits, quinze ou vingt hommes.

Très méthodiquement, je fornique, sans prendre la peine de les réveiller, avec tous ceux qui m'ont, un jour, battue en duel, du premier lit à gauche jusqu'au dernier à droite.
Seuls trois "baisés" sortent du lot : le premier, un jeune homme de type latin, aux cheveux bouclés jusqu'à la nuque, dégage une aura très bizarre, et je sais, d'instinct, qu'il n'est pas humain, mais sa nature m'est inconnue.
Le deuxième crève subrepticement pendant que je chevauche son corps ; quand je m'en aperçois, j'interromps ma fornication, non sans hésiter quelque peu.
Le troisième, lui aussi éveillé et non-humain, serait, d'après moi, une sirène. Soit une race subtile, intelligente et maléfique, qui infiltre parfois la notre pour accomplir ainsi de mystérieux desseins.

Mes découvertes ne me dérangent ni me perturbent. Plus : les deux non-humains m'apparaissent comme mes principaux instructeurs.
Quant à l'étrange méthode d'apprentissage, elle me semble parfaitement logique et efficace. Mais le rêve ne dure pas assez pour que je mesure les progrès de mes nobles m?urs...


Plus Tard
Dans un bâtiment souterrain, moi et quelques autres personnages -modélisés en 3D sobre, mais sans polygones- nous baladons. Un papier évoquant des amours de cables et machines, je comprends qu'il nous faut scotcher ensemble les gros fils qui, reliés à un ordinateur massif, grimpent ensuite sur les murs.
Effectivement, l'ordinateur, qui ne fonctionnait pas, et qui ressemble à ceux des abris de fallout, démarre immédiatement.
Au démarrage, il tente de contacter une boulangerie, apparemment vieille de 30 ans, et, échouant, manque de planter comme une grosse buse. Durant cet instant terrifiant, il m'apparait que ce blocage de la machine signifierait, pour nous, une errance éternelle : empêchant de résoudre l'énigme, la machine défaillante nous coincerait à jamais dans ce niveau du jeu. Et ce jeu, c'est ma vie...
Heureusement, la machine se lance.

Curieusement, le rêve embraye sur un autre niveau, où, ayant paumé mes vêtements, je m'en vais faire mes courses à poil, sélectionnant très soigneusement tel sweat-capuche, tripotant le modèle d'exposition, cherchant son équivalent en rayon...
Puis sur une discussion dans un grand amphi de ma fac : nous sommes un petit groupe, dont l'un des membres est victime de discriminations, car fils de nazi (http://www.youtube.com/watch?v=ROJRe_20B4c). Une jeune femme de type asiatique avoue, par la suite, souffrir du même problème.
Comme on ne se refait pas, ces discriminations porteraient, notamment, sur leur niveau, "nerfé" sans aucune raison explicite. (leur niveau de personnage hein, pas le scolaire...)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juillet 28, 2010, 19:39:16 pm
Citer
...car fils de nazi

Oui. Ou encore:


(http://www.starwizz.com/thumbs/CULTURE/filshitler_crop.240x320.jpg)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le juillet 29, 2010, 13:22:25 pm
En ce moment, je crois que mes rêves révèlent quelques instabilités profondes qui font partie de moi....

Je dors pas beaucoup, je joue trop au jdr, je traine au lit le matin ... et pour jouer je sors de chez moi et je croise tout plein de gens..... c'est pas que je soit agoraphobe mais j'ai plus l'habitude moi ^_^

C'est grave docteur ?

En bref, en une matinée onirique je fait autant de câlins et je tombe amoureux tellement de fois que je commence à perdre le compte.... des matinées...

On est quel jour les amis ?

Ha...

Et quelle année ?


Hum.

Ha tiens Yggdrasil pour moi ce soir T_T .... je craque....
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le août 02, 2010, 10:33:53 am
Hello. Bon j?a fait l?expérience d?une nouvelle facette du très connu rêve sensoriel. On a tous connu le son désagréable qui monte dans n rêve, ou une lumière qui devient de plus en plus vive, et qui correspondent au réveil matin ou au soleil qui inonde la pièce où l?on dort (je devrais dire chambre à coucher, mais avec certains, j?ai des doutes, hin hin)
Ben cette nuit, je me rappelle plus de grand-chose, sauf de la fin : on est en plein Cthulhu, je dis à un vieux pote de venir à l?écart et de prendre ses dés. Il s?exécute, et le concept de dé commence à prendre de l?importance. Un dé, un gros dé? avec plein de faces, genre d10 ou d20? je n?arrive plus à respirer. J?ai le dé coincé dans la gorge ! J?essaie de tousser, de le recracher, rien n?y fait? Je panique, essaie de faire comprendre à mon pote par des gestes ce qui m?arrive? j?essaie encore, j?étouffe, je suffoque? et je me réveille avec une sensation d?étouffement carabinée, et ai du mal à reprendre mon souffle

Faut savoir, pour comprendre, que je souffre en ce moment d?apnée du sommeil aiguë (ou autre chose qui crée de l?étouffement nocturne, j?en saurai plus en septembre), mais c?est la première fois que ça déchire le voile du rêve?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le août 04, 2010, 03:43:23 am
> 31 juillet ou 1er août <
Je décide, comme souvent, de m'envoler hors de mon village natal. Comme une jeune homme et l'une de mes petites cousines veulent également partir, je leur apprends à décoller : ils apprennent très vite ; nous nous envolons.
Comme tous les lieux jugés intéressants par moi se trouvent hors de portée, je cherche un "transpondeur" c'est à dire un téléporteur. Et en trouve très rapidement un, qui consiste en des boutons rouges insérés à la base des frondaisons d'un arbre ; le bouton central, carré, de 9/10 cm de côté, est flanqué de petits poussoirs de même forme, disposés en colonnes.
Le tout est situé dans un petit jardin, discret et verdoyant, et s'avère laissé sous bonne garde : après notre intrusion, un "cheval de mort" noir s'anime et, tous naseaux soufflants, galope dans l'herbe. Il n'est pas plus gros qu'un cochon, ne se cabre pas, mais tue plus sûrement qu'un dragon : toute créature vivante humaine ou animale meurt d'être touchée, voire frôlée, par lui.
Heureusement, ses ailes, semblables à celles d'un signe, mais pas plus grande que des nageoires -si on les rapporte à son corps, ses ailes donc ne lui permettent pas de quitter le sol.
Cependant, paniqués, ma cousine et l'homme anonyme ne parviennent plus à s'envoler, et je dois les hisser dans l'arbre ; comme ils appuient sur les boutons, ils disparaissent. Leur destination demeure inconnue (de moi, en tout cas), car, m'apprêtant à les rejoindre, je suis réveillée brusquement par un événement IRL.


> 2 Août <
J'ai fait du jeu de rôle dans un grand lit, lui même situé dans une grande cave, vêtue seulement d'un débardeur et entourée de trois types à poil (des gens de mon club), pour des raisons purement rituelles et sacrificielles.

Puis, créchant chez ma mère, avec mes parents, mais n'étant pas plus le moi IRL qu'ils ne sont le leur -t'as vu la formule ?, je suis, me dirigeant vers les toilettes, assailli par mon frère (semblable à l'IRL), qui s'amuse à tester son pouvoir de matérialiser l'eau en m'en envoyant des gerbes dans la face. A priori, c'est un jeu coutumier, que j'apprécie aussi. pour autant que je sache, il ne fait pas ça IRL.
Pour une raison quelconque, ce jeu provoque des hallucinations au moment où j'atteins la porte de mes chères toilettes, mon frère n'étant plus là ; une foultitude de voix s'énervent dans ma tête, et je sais que le seul moyen de les faire partir est d'effectuer un acte violent.
Je fracasse donc le verre qui protège (dans le rêve) un canevas de ma mère, entreposé dans l'escalier, et vais tranquillement vider mon urine.
Quand je quitte le trône, mes parents sont là et bouchent le couloir ; je me place donc dans l'escalier, sur une marche au dessous du canevas, sans m'apercevoir qu'un éclat de verre a atterri là : mon père, me voyant le pied entaillé, est soudainement pris d'une rage folle, qui explose aux cris de : "Rémi, c'est n'importe quoi, tu as 5/20... Oh, non, 4/20, tu m'entends, Rémi?".
Abattu, énervé, je tente d'aller voir la télé : le canapé est occupé. Passant par la terrasse, je m'envole donc sur les toits voisins, maladroitement d'abord, l'émotion me déconcentrant, puis plus aisément.
Ayant atterri derrière la maison, je suis attaqué par Bee&Fleur, un Super-Vilain, armé, évidemment, d'une plante et d'une abeille, qu'il peut projeter à une vitesse transcendantale. Je suis donc en mauvaise posture.
Fort heureusement, Noam Chomsky, super-héros fort courageux aux choix stratégiques néanmoins souvent critiqués, se plante devant ma Némésis, me hurlant qu'il me protégera, et que je dois fuir.
L'allée étant, à quelques mètres, couverte de filets souvent superposés, tendus sur des échafaudages, je me dépêtre péniblement de leur carcan, pour vraiment prendre mon envol.

Par la suite, j'ai assez longuement réfléchi, devant la gare Saint-Charles, à Marseille, au lien entre une situation, des événements, des gens (oubliés au réveil), et les classes conceptualisées par Christine Delphy.
Ca aurait sûrement été très brillant, si j'en avais gardé souvenir.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le août 09, 2010, 11:18:25 am
je suis fan du passage de super Chomsky !  :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le août 10, 2010, 01:23:56 am
je suis fan du passage de super Chomsky !  :face:

Dkarl, sors de ma tête, bordel !  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le août 17, 2010, 16:27:30 pm
Mon rêve de cette nuit

Je suis un militaire, chef d?escouade de surcroît. Une petite brune aux cheveux court l?est elle aussi, d?une autre escouade. On échange des regards, des sourires, et enfin, on danse ensemble (ce n?est pas en un endroit ou une circonstance particulière, juste on danse, valse & co, avec plein de variante, ralentis, etc, genre on danse assis, et dans le temps, on se lève pour danser pour de vrai. Et rien de sexuel)
Chacun d?entre nous monte dans son robot de combat (à la full metal panic) pour partir en mission. Mais avant de partir, on redanse. Dans les robots. En fait, on fait danser ensemble nos robots

Ensuite, plus tard, je part seul en mission. La demoiselle est super flippée de perdre son danseur. quand je reviens, dans mon robot, elle saute dessus, et m?en sort de force. Et là, hop ! relation sexuelle en haut du robot. Et juste avant de me réveiller, je me dit « tanpis pour la danseuse que je doit voir ce soir »

Moralité de l?histoire, il ne faut pas lire de warhamer 40 000 quand on est à un festival de danse?
(et la fille de ce soir, je la vois quand même :P )



mon rêve de la nuit précédente

je rentre dans une salle d?escrime moderne, que je traverse en longeant les murs pour aller à l?escalier au fond de la salle, conduisant à mon dojo. Pas loin de l?escalier, j?avance en faisant face au mur (donc tournant le dos aux escrimeurs) pour éviter de me prendre une pointe de fleuret dans les yeux. assis sur les marches en bas de l?escalier, mon senseï (ressemblant à maitre ueshiba, créateur de l?aikido) soupire et dit « il doit bien y avoir une technique dans les Ecrits (de musashi) pour éviter les lames venant de face? ». j?acquiesce. Là dessus arrive un asiatique, tout petit, dans une armure noire de samouraï. Il traverse la pièce droit devant lui, les escrimeurs semblent s?écarter par magie devant lui, sans s?arrêter de combattre.
Il discute brièvement avec mon maître, décrit une dague (pas un tanto, étrangement, plutôt une dague ressemblant aux épées chinoises), et lui tend la dague. Mon maître s?en saisit. Le samouraï en armure défie alors notre dojo. Il semble que puisque mon maître a accepté la dague, il ne peut refuser le défi. Un peu affolé, je monte annoncer la nouvelle aux autres pratiquants.
Quand je monte, je les voit en train de lire une lettre, un peu affolés aussi. On visualise l?auteur de cette lettre, short, tshirt et casquette, une bonne cinquantaine d?année.
« je viens d?un club d?arts martiaux de los angeles, et là bas, notre critère principal d?excellence, c?est d?être de los angeles. Alors je sais que vous êtes en France, que c?est réputé et tout, mais en tant que club de los angeles Est, rien que l?idée qu?un jour un groupe aussi miteux que le votre puisse avoir envie de venir à los angeles, ça me révolte. Alors plutôt que d?attendre que vous ayez cette envie, je vais tout de suite vous défier, et détruire votre club, pour être sur »

et je me réveille sur l?idée de manipuler les uns et les autres pour faire combattre le club de los angeles au petit samouraï
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le août 18, 2010, 19:49:45 pm
^^

Moi, cette nuit j'ai rêvé de Dkarl.


Mais ça compte pas, j'avais de la fièvre :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Marchiavel le août 18, 2010, 23:43:47 pm
   Ouais mais en fait c'est normal, parce que Dkarl, il met la fièvre (http://www.youtube.com/watch?v=460ghOD3XcU)  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le août 19, 2010, 00:16:40 am
J'ai jamais rêvé Tokyo (http://www.youtube.com/user/cat2525jp) comme ça ...

Mais j'ai déjà eu la même sensation en volant à 300 km/h au ras de la banquise ... ça écorche un peu mais le froid ça insensibilise.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le août 19, 2010, 01:54:23 am
^^

Moi, cette nuit j'ai rêvé de Dkarl.

Allons bon et on pourrait en savoir plus ?

Mais ça compte pas, j'avais de la fièvre :twisted:

Je ne sais trop comment le prendre, ça...
Ceci dit, saches que je suis un sujet de pérégrination onirique tout ce qu'il y a de plus sain !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le août 19, 2010, 01:55:41 am
Hm, bonne convalescence/bon refroidissement, camarade fiévreuse aux détails oniriques secrets.

Puisqu'on en est aux connaissances, j'ai rêvé il y a quelques temps qu'une amie et moi avions signé un contrat qui nous obligeait à coucher avec le père de Seb. Lequel ressemblait à Winston Churchill, en encore plus moche (le père, pas Seb).
Du coup, j'ai passé les 3/4 du rêve à me demander quand, et pourquoi, j'avais ratifié une connerie pareille.
Pas de fièvre, pas d'excuse... C'est grave, doc ?


Sinon, la nuit dernière :
protagonistes : des jumeaux adultes, plutôt jeunes, plutôt grands, athlétiques, peau noire, traits quelconques
Moi et mon jumeau sommes menacés par une entité dont nous ignorons la nature exacte. Nous fuyons et entrons dans la Deveze (maison de mes grands-parents maternels à Alleyras (http://fr.wikipedia.org/wiki/Alleyras), pour parler IRL).
Là, je crois que nous devions mener à bien un rituel de protection mais, dans le salon, nous sommes atteints par des spectres noirs, silhouettes sans épaisseur, constituées de ténèbres.
Morts, nous sommes dépossédés de nos corps matériels, mais notre esprit projette une image intangible, invisible aux mortels. Pas à tous, cependant : de retour à Ribiers (village où j'ai grandi), un quadragénaire me remarque, et, quand je le questionne, confirme qu'il me voit et m'entend parfaitement. Je juge le fait intéressant, et me promet de le revoir quand je voudrai socialiser.
Pour l'anecdote, l'homme en question (un quadragénaire noir, barbe poivre et sel, vêtements "d'ouvrier" et béret) fait partie d'un groupe d'hommes réunis devant les poubelles, je ne sais pourquoi.

Les humains pouvant, apparemment, m'entendre, je décide de donner rendez-vous à D., un pote. Pouvant, quoiqu'avec quelqu'effort, manipuler certains objets, je lui écris, sur un vieux papier déchiré, de me retrouver chez moi, et l'attends...
M'apercevant bientôt qu'il ne m'a rendu visite qu'à Paris, et ne saurait me rejoindre à Ribiers, je bénis ma nature spectrale : elle me permet de franchir, en un clin d'?il, de très longues distances. Mais je ne parviens pas à me souvenir si D. est venu à mon domicile actuel ou à l'ancien, et ne sais où l'attendre. Ma nature m'interdit l'usage du téléphone portable, et, ne sachant trop où se trouve D., je ne peux lui laisser un autre message.
Conclusion : quand on est un fantôme, on a intérêt à donner des rendez-vous précis. Très précis.


Après ce fumble de la mort, je retrouve mon "physique réel", quoique toujours fantomatique. Je me trouve sur un assemblage de pontons constitués de plastique, qui forment une plage et quelques digues.
Souhaitant retrouver mon corps et ma vie, je nourris l'espoir que les spectres noirs, qui ont "volé" mon corps et celui de mes compagnons, veuillent nous rendre ceux-ci. Nous étions, en effet, en mauvaise posture quand ils nous ont atteints (une histoire de pirates, je crois).
Me déplaçant sur les pontons, je me dirige donc vers nos corps : ces derniers flottent entre deux eaux, nageant de temps à autre par mouvements spasmodiques. J?aperçois le mien, en maillot une pièce, les cuisses couvertes de scarifications entrecroisées et cicatrisées depuis peu.
Les spectres possèdent nos carcasses, mais restent visibles en tant que tels, au dessous et autour d'elles. Je ne saurais dire si ils leur sont superposés, ou si ils en usent comme des marionnettes.
Bref. Les spectres parlent « dans ma tête » : ils regrettent leurs corps, veulent me rendre le mien. Je comprends trop tard qu?ils me manipulent : ils me happent, et mes pieds, qui entrent en contact avec leur matière, sont traversés d'intenses douleurs. J'ai l'impression qu'ils sont lacérés.

Ayant réussi à m'enfuir, j'ai repris pied sur les pontons et me suis éloignée des spectres.
Soudain, à l'horizon, jaillit une boule de lumière blanche, d'une insoutenable intensité. J'ai déjà vécu cette situation, qui me semble liée aux spectres.
Une jeune fille de ma connaissance, paniquée, s?enfuit dans une petite maison, à ma gauche. Je cours à sa suite et bloque la porte, tentant de contenir l?explosion, qui, bien sûr, atteint la maison au moment précis où je referme la dite porte. Aveuglée, brûlée par les radiations et le souffle de la bombe A (car c'en est une), je résiste, résiste... Et émerge dans mon lit.

A demi éveillée, je me demande si des fantômes tentent de me montrer comment ils sont morts.



Pas de nouvelles de Super-Chomsky pour l'instant. Mais dès que je le recroise, je lui transmets votre soutien ; ça lui fera sûrement très plaisir.
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le août 19, 2010, 08:22:30 am

Allons bon et on pourrait en savoir plus ?

Tu es venu, lors d'une fête, converser en privé dans la cuisine, et tu m'as expliqué que Mando et freekaos étaient tes deux intimes confidents, et que pour cette raison il fallait que je discute avec eux. "enfin, plus avec mando, parce qu'avec Free c'est un peu comme toi, mais je crois   que c plus fort avec toi." Oo Ce que j'y ai compris moi, c'est que tu étais amoureux de moi, que free te plaisait aussi mais... moins? Et qu'il fallait que je parle à Mando. Malheureusement j'ai pas eu le tps, je me suis reveillee...>< (se réveiller, c le mal)

Je ne sais trop comment le prendre, ça...
Ceci dit, saches que je suis un sujet de pérégrination onirique tout ce qu'il y a de plus sain !
Prends le comme d'habitude: comme une blague stupide :)
Ben je reconnais que tu m'as mis un petit coup de stress avec tes confidences la, mais je suis quasi sure avoir deja reve de toi avant...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le août 20, 2010, 04:28:57 am
bon alors truc con 
j'ai fait un terrible cauchemar
je me suis réveillé terrorisé  et en sueur
le pire c'est que je suis chez moi  j'ai encore les boules et surtout je  ne m e' souviens même pas
juste la terreur qui va avec  qui reste et perdure
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le août 20, 2010, 04:47:50 am
 Salut à toi, compagnon d' Insomnia  :face:

Pour les autres :

 What part of "sortez de ma tête" ou "fichez moi la paix, vous serez chous" didn't you understand ?!

 Ok. Vous l'aurez cherché, chers amis kro-ondes, je vais dévoiler "Le Prestige" qui n'a que trop hanté ce lunatik thread :

The Waves (http://www.geobiologie-masini.org/les%20champs%20electromagnetiques.htm) ! (ya can't has stop the signalz)  (chercher rêves dans la page)

Chomsky aboie, et le signal passe. Mais les cercueils plombés c'est pas que pour les krypt-tonik, alors soyez sympas :

Nos Spectres sont nos amis : ils ont droit à des congés aussi...

(http://www.hotflick.net/flicks/2003_Daredevil/003DDL_Ben_Affleck_005.jpg)

:face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le août 20, 2010, 08:19:24 am
XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le septembre 01, 2010, 23:04:42 pm
J'ai rêvé que je faisait un mage à Shadowrun 4 .... epic fail quoi ...

Le pire c'est qu'après avoir fini je me suis rendu compte qu'il avait pas de sorts ... mais du-coup ça fait presque un bon perso hein ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 11, 2010, 14:34:41 pm
C'est classe les mages... Bon, j'en ai un long à rédiger, mais pas le temps là. Donc je vous file juste le dernier, assez simple :

Je suis dans une suite de couloirs lugubres et carrés, humides, bétonnés, moches... semblables aux décors de Dungeon Master ou de Doom, version IRL. Avec des entités peu sympathiques qui trainent, et que je repousse à coups de Shotgun et de Bazooka.
Parfois difficilement : je m'emmêle dans les touches à utiliser, arrive juste à retenir que le shotgun correspond au "3", passant par erreur en vue "subjective avec arme", où la dite arme bouche les 3/4 de l'espace, et autres joyeusetés.
J'avoine les saletés sans bouger, prenant quelques coups. Je me souviens de zombies secs et plutôt rapides.

Après quelques tueries, une gamine livide et grave apparait, et, la saisissant entre ses doigts, arrache sans mot dire la chair de ses joues. Il est évident à mes yeux qu'elle est hostile à mon égard et le signifie par ce geste. Je reste immobile...
Pour m'apercevoir peu après, lors d'une autre attaque, que je n'ai plus accès aux armes, ni à grand chose d'ailleurs. Je pense que je dois être mort(e) -mon sexe ni mon genre ne sont déterminés. J'arrive tout de même à "m'en sortir", vivante a priori.
Sur ce apparait une autre gamine, qui, comme la première, saisit la peau de son visage pour l'arracher consciencieusement. Je ne réagis guère plus que la première fois.

L'instant d'après, je remarque une autre entité dans le couloir qui me fait face : une sorte d'araignée composée de fumée et d'une matière "ectoplasmique", dilatée dans l'espace au point d'occuper le couloir sur toute sa hauteur et toute sa largeur.
Je la perçois une menace sans précédent, mais, soit réveil, soit oubli, je ne sais ce qu'il advient ensuite.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 11, 2010, 22:42:59 pm
Bon, mon cerveau malade m'a fait "une suite" pendant la sieste. Un cross-over, du moins. Vite fait bien fait :

Je suis dans le jardin d'un genre de pension, pour jeunes filles je crois. Un grand bâtiment, de pierre massive, tenant du manoir comme du château. Esprism me demande si je sais ce qu'il y a à l'intérieur, et je lui réponds qu'en tout cas, "je sais ce qu'il y a dans les souterrains [de la pension] : des petites filles qui s'arrachent le visage".

Puis, étant entrée dans une pièce, et attaquée par un vampire (qui ressemble à Nosferatu), je décide de m'enfuir pour gagner quelques instants d'avance, qui devraient me permettre de me réveiller.
Je cours donc, un grand châle de toile beige, crevée par une grande déchirure, sur le dos. Le vampire bondit sur mon dos, et le châle se rabat sur moi, m'enserrant la tête.
Aveuglée, ne pouvant que sentir mon ennemi et ses tentatives de me maitriser, me blesser... Je change de stratégie, et, à tâtons, m'efforce de l'immobiliser pour mordre sa gorge à travers le voile de tissu. Il se débat, le bougre !

Je m'éveille avant la fin du combat (mais peut-être qu'à mon prochain sommeil...)

mélophage, parce que radoter ses rêves sur un forum, ça évite de perdre ses notes lorsque son disque dur explose
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le septembre 13, 2010, 10:04:45 am
Dans mon rêve, ya mon frère et moi. On a chacun un fils bébé, du même âge, et issu de la même mère (cherchez pas à comprendre, c?est un rêve). Mon fils est super chiant, alors que le sien est un crème
A un moment que le mien est calme, on est tous les deux, nos fils respectifs dans nos bras (respectifs), et d?un coup, je constate avec surprise
« tiens, c?est drôle, je suis châtain clair, et mon fils est brun, alors que tu es brun, et ton fils est châtain clair »
(en plus, mais je l?ai pas dit, mon frère était chiant avec moi, quand on était gamin, et mon fils l?est aussi. La possibilité d?une erreur à la maternité me traverse l?esprit, mais sans plus)

plus tard, je suis dans la salle de bain, en train de m?examiner les dents
c?est assez bizarre, j?ai 4 canines, sur la mâchoire du bas, cote à cote. Deux devant, et deux derrière (pas derrière comme des molaires, mais sur une rangée derrière, façon requin). La dent devant à droite est fendue, et je joue un peu avec, mais rien ne viens (tiens, mon fils pleure. Revenons aux dents) je triture celle derrière, qui me reste dans la main (mon fils pleure toujours, la mère de nos deux enfants entreprend de le faire taire à l?aide d?un ustensile de cuisine électrique, dont j?entend le bruit) du coup, je triture à nouveau la canine devant à droite, qui me reste également dans la main (j?entend mon frère essayer d?empêcher le massacre de mon fils au hachoir électrique) j?ai une drôle impression de vide dans la bouche, et je me demande comment je vais bien pouvoir manger sans dents à droite?

je me réveille (et tente de résister à m?examiner les dents, sans succès)
j?ai l?impression que je ne suis pas prêt à avoir des enfants  :suspect:

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le septembre 16, 2010, 12:39:42 pm
 :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 18, 2010, 22:56:39 pm
Tout d'abord, un mot de sympathie pour dire qu'un rêve avec des bébés et des dents qui décrochent du même coup, c'est du gros combo.

Sinon, la nuit dernière...
[Attention : ces rêves contiennent des scènes légèrement glauques et gores. Garanti sans porno (la symbolique est donc sexuelle, contrairement aux rêves où l'on nique).]

A commencé par une histoire de bébé chat noir. L'entendant miauler désespérément, mon frère et moi nous mettons à sa recherche. Le devançant dans l'escalier, j'ouvre la porte de la "salle de l'ordinateur" (une petite pièce) : pas de chat, il n'est donc pas enfermé là. Je m'apprête à chercher ailleurs, mais m'avise que quelque chose, dans la dite salle, me semble étrange.
Effectivement, à seconde vue, une étagère s'est écroulée, et tout un fouillis git au sol, derrière le meuble informatique. Les miaulements proviennent de sous l'étagère. Quand je soulève celle-ci, le chaton se traine faiblement vers moi : un gros fil rose, que je prends d'abord pour une fiente, sort de son anus. La couleur me fait ensuite craindre qu'il s'agisse de son intestin. Le saviez-vous ? Dans certaines circonstances, même les bébés chats ne sont pas mignons!
Je l'emmène dans ma chambre et veux le poser sur le lit avant d'aller chercher du secours. J'hésite à le déposer sur des couvertures en laine ; craignant qu'elles n'aggravent sa blessure, je finis par le mettre sur les draps, au mépris des tâches que son état pourrait causer.
Je m'avise alors que plus rien ne lui pend aux fesses , à ce sale petit comédien.
Comme tout va bien (sisi), je vais fouiner dans d'autres rêves.



Me voici au service de sa majesté la Reine d'Angleterre (Elisabeth ou Victoria, j'ignore laquelle. Mais pas l'actuelle...), au titre de tueuse à gages.
Durant ma phase d'observation dans une rue piétonne cernée de bars bondés, je participe au jeu d'un groupe de mecs, tous dotés d'un "physique de geek" stéréotypé (des gros mal rasés, des maigres à lunettes...). Ceux-ci conduisent de petites bagnoles électriques, sans toit ni portières, mais aux sièges très hauts ; bariolées et faites de plastique, elles sont très proches des jouets d'enfants et véhicules de fêtes foraines.
Le jeu consiste à bondir au sommet des sièges sans qu'aucun véhicule ne nous renverse ni ne nous touche. M'aidant des éléments qui prolongent les façades et les stores des bars -la plupart du temps des barres métalliques, j'y excelle assez aisément et en toute modestie, bien sûr.


Mais, après m'être éloignée jusqu'à un petit bosquet d'arbres, je suis menacée inopinément : un homme entre deux âges, cheveux châtains et barbe taillée, s'est glissé quelques mètres derrière moi, accompagnée d'une femme, et, surtout, d'un fusil à pompe. Il tire aussitôt que je l'aperçois, m'atteignant au bras.
Malheureusement pour lui, quoiqu'il ait bien visé, la balle ne provoque guère qu'une petite tâche de sang et une infime douleur.
Bondissant sur le couple, je les neutralise à mains-nues, et les frappe jusqu'à ne plus voir que deux corps sanglants, fracturés, inertes.
Retournée à mon bosquet d'arbres, où, je crois, j'attends un contact, je remarque -aussitôt cette fois- une jeune femme qui ressemble à la fille du film Lost Boys (http://static.tvguide.com/MediaBin/Galleries/Editorial/081110/FavoriteVampires/FavoriteVampires-LostBoys8.jpg), et qui s'apprête, l'air menaçant, à avancer.
Sachant que la maladie qui avait provoqué la pulsion homicide du couple se transmet, quand le porteur meurt, par voie aérienne, je sors immédiatement mon arme : une lame de rasoir, fine et longue comme un fouet, et que je manipule comme tel (avec précision : aucun manche, aucune protection, ne facilite la prise en main).
Je lui lacère donc proprement les jambes, tout juste au dessus des chevilles, et l'avertis de ne plus avancer. Comme elle n'obtempère pas, et tente de s'approcher, je fends profondément son ventre, à hauteur du nombril, lui annonçant d'une voix atone :"Maintenant, si tu t'approches, tes entrailles se répandront".
Comme elle marche vers moi, je l'achève, lui tranchant la gorge.

Sur ce, je vais faire mon rapport au pape -pour qui je travaille également- en empruntant une porte en bois intégrée à l'arrière d'une scène de théâtre, lui même au fond d'une petite place de la rue couverte de bars. De petite taille, assez usée, elle est réservée aux non-catholiques.
Je dois me rendre au temple de la montagne bleue (un lieu onirique récurrent, avec quelques variantes), accessible directement via une petite tour dissimulée derrière cette porte. La tour en question comporte une porte, que je suis censée empruntée, et, à la droite de cette dernière, un mince escalier en colimaçon.
Les deux hommes qui gardent "ma" porte ont une attitude anormale : ils sont cachés derrière, et, à divers indices, je sais qu'ils sont là pour m'assassiner. Comme ils m'ont repérée, je déboule à toute vitesse dans l'escalier de droite, et, malgré mon souci de ne pas laisser de traces, doit y abandonner mon fouet-rasoir : flexible, agité par ma course, il manque, à chaque foulée, de lacérer mon corps.
J'emprunte ensuite un autre escalier, descendant, espérant y semer mes deux gardes félons et leurs éventuels complices. Mon plan fonctionne...
Malheureusement, il me faut à présent, pour atteindre le temple, parcourir le long chemin qui y mène le long de la montagne bleue ; la montagne même se trouvant fort loin, je dois trouver un véhicule.


Suit une scène dans un bus, qui devient un avion. Je me trouve gênée : en effet, un homme, venu discuter avec moi, s'avère être le chauffeur. Il admet à voix haute être plus absorbé par le souci de converser que par celui de ses horaires, ce qui mécontente la plupart des gens.


Au final, après un interlude où il est question d'étranges races monstrueuses, jouables dans un jeu vidéo, et de leurs diverses capacités, je me retrouve dans une maison, à décimer des attaquants dotés de pistolets et de fusils d'assaut en les visant de mes deux doigts et criant "tatatatata".
Je tente par la suite de comprendre le fonctionnement d'un fusil à lunette, que je dois charger de fléchettes aux couleurs diverses ; dans chaque fléchette est enclose une balle, elle même protégée par un tube de verre. Quoique "sniper", le fusil permet, après la visée, le tir en rafales.
Les choses seraient plus simple si je parvenais à différencier la sacoche du fusil, l'arme elle même, et un autre fusil d'assaut posé à droite de la sacoche. Mais le fonctionnement de ces trois objets me semble lié ; au final, ayant décidé de sortir le sniper de son contenant, je l'arme et en use aisément.

Mes adversaires ont profité du cessez-le-feu pour me haranguer : ils veulent me faire honte de mon asservissement à l'impérialiste reine Victoria. Leurs arguments ont des échos fort communistes. Au final, deux jeunes gens viennent me voir résoudre le casse-tête constitué par mon arme, entrecoupant leur logorrhée de conseils plus ou moins heureux.

Sans transition, dès lors que mon arme est chargée, nous nous trouvons dans un grand parc, parsemé de promeneurs, de familles et d'enfants. Au loin, devant nous, une petite route bordée de collines, où passent quelques automobiles, quelques tracteurs, quelques vélos.
Tendant à l'un des types un quelconque bibelot de porcelaine blanche en forme de vache, je lui ordonne d'aller le poser loin devant, presque au bout du parc. Sinon, ajouté-je, je dégomme l'une des "cibles vives" pour leur montrer mon savoir-faire : à moi, c'est égal.
Pour l'occasion, les véhicules et les personnes que j'observe via mon viseur sont d'un blanc uni, et se détachent donc parfaitement sur le fond vert et printanier.
Le jeune homme s'exécute, mais dépose l'objet à proximité d'un père et son fils, un gosse roux d'environ dix ans -à moins que ceux-ci ne s'approchent ensuite.
Je vise, en tout cas, sans me soucier d'eux, et, lorsque la balle atteint sa cible, un éclat de faïence se plante dans l'oreille de l'enfant : sa tempe gauche se couvre de sang, mais, n'en ayant cure, je laisse apprécier à mes "camarades" mon admirable précision, en observant d'un ?il distrait, à travers ma lunette, le môme sangloter désespérément.


 
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le septembre 19, 2010, 13:35:05 pm
Va falloir que je pense à m'acheter du popcorn pour tes prochains rêves !  :flower:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 19, 2010, 14:18:16 pm
J'ai un sachet de maïs à pop-corn-à-préparer-chez-soi qui ne sert pas, si tu veux (et un rêve non-rédigé en attente, que je peux même narrer face à face).
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dkarl le septembre 19, 2010, 21:34:05 pm
 :sunny:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 19, 2010, 22:55:27 pm
Mon rêve commence par un remake de la scène d'introduction du Radeau, de Stephen KING :
(cliquez pour montrer/cacher)
Les choses se déroulent un peu différemment : les jeunes gens sont en barque, et la nappe d'eau, parfaitement lisse, se situe dans un souterrain, se substituant d'un coup à un sol bétonné. La "chose" flottant vers eux ressemble à une méduse, dont les couleurs iridescentes ondoient lentement, au rythme de son avancée... Je n'incarne aucun personnage en particulier, mais ressens intimement la peur du garçon qui, l'apercevant, se sent aussitôt menacé, pénétré par l'idée qu'elle va les dévorer.

La suite du rêve, quoique sans rapport, se déroule encore dans ce souterrain.
Ce dernier se trouve divisé en deux parties, séparées par une immense barrière où s'ouvre un large et haut portail, composé de barreaux massifs et, à presque deux mètres de haut, d'une forme semi-elliptique, elle aussi bardée de barreaux, mais pouvant s'entrouvrir (ce qui aura son importance).
Impossible de passer par-dessus : là encore, des barreaux s'élèvent. Le portail ne peut s'ouvrir ou se verrouiller que d'un seul côté, où je me trouve.
Sur ce côté-ci, une salle s'étend à perte de vue, hérissée, à intervalles réguliers, de grands portiques de fer ou d'acier. Certains sont "nus", d'autres dotés d'éléments divers, toujours pensés pour entraver, lier, suspendre... Tous s'élèvent à plus de deux mètres.
Nulle couleur, que des tons de gris, nulle matière autre que du béton et des métaux. La lumière est atone et faible ; je vois néanmoins très convenablement.

Je refuse l'entrée à une jeune femme brune, qui veut rejoindre son amant, et, pour changer, ressemble à la fille de Lost Boys... Elle tente de passer par le "soupirail" semi-elliptique, mais je l'en empêche d'autant plus aisément que l'ouverture n'étant pas très large, elle ne peut se mouvoir très vite.
La rapidité de son escalade le long du portail, en revanche, témoigne d'une agilité peu commune.
Elle m'adresse des rictus rageurs, montrant les dents, visage déformé, soufflant comme un chat en colère...

Quelques temps plus tard, me voici de "l'autre côté" : un couloir en "n", de petites pièces le long des murs, et, aux angles, des escaliers raides.
L'amant de la jeune femme, non-moins hors-de-lui qu'elle, parcourt couloir et pièces, possédé d'une telle frénésie qu'il ne contrôle plus sa célérité : je ne vois de lui qu'un corps flou, réalisant le même trajet, et, de la penderie où, par jeu -non par peur, je me suis cachée, je peux sentir sa rage, son désir de me mettre en pièces. Pour donner une idée, sa vitesse équivaut au niveau 4 ou 5 de la discipline Célérité de Vampire : the masquerade. La chemise bleu clair que j'écarte pour mieux le voir constitue, par ailleurs, la seule touche de couleur.

(cliquez pour montrer/cacher)
La dégringolade terminée, je tiens toujours son corps, un peu cabossé et vaguement tordu, sans dommage sérieux : comme je m'en doutais, l'homme est un vampire. En étant moi aussi, je n'ai subi aucune blessure.

Sans transition, me voici face à une civière entourée de trois infirmiers (deux d'entre eux la portent). Une jeune fille rousse aux cheveux courts, belle mais malingre, voire anémique, est étendue, presque inconsciente. Sans mot dire, je m'approche, lui prend les poignets, les tourne entre mes doigts, examine son visage. Les trois hommes ne bougent ni ne parlent, mais je sens leur hostilité.
Mon diagnostic bien établi, je m'adresse à eux : cette jeune fille est dans un état de malnutrition avancée, et ne peut y survivre qu'en ingurgitant du sang vampirique.
Je passe mes ongles sur mon poignet, d'un geste lent et sans équivoque, et attends, sans mot dire, que les trois infirmiers résolvent leur dilemme : je sais qu'ils sont tous membre d'un ordre religieux, qu'à ce titre, pour eux, les vampires et leur sang sont des agents du Mal.
Patiente, impassible, je les dévisage, et, du même coup, me vois de l'extérieur, à travers leur regard : une belle jeune femme aux cheveux roux, impeccablement attachés ; les traits réguliers, quoique pâle, j'ai l'air vif et en pleine santé.

Le rêve se termine sur cette scène, ou mue de nouveau.




   
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le septembre 20, 2010, 20:40:56 pm
et tu n'as jamais pensée a aller consulter mando ?
parce que tes reves ils sont quand meme un peu  ............ curieux
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le septembre 20, 2010, 21:10:20 pm
Bah disons plutôt qu'ils sont "de genre" comme les films :p ...

J'ai bien envie d'écrire les miens aussi mais ça demande tellement de boulot pour les traduire que j'ai pas le temps ... me reste plus qu'à attendre les plus simples à écrire ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 21, 2010, 05:23:31 am
guizmo > C'est vrai que c'est toujours un peu perturbant, le cul hétérosexuel. Moi aussi ça m'a fait bizarre. Mais j'assume, à présent.

esprism > Tsss. Aveu tes rêves !
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le septembre 21, 2010, 09:46:34 am
guizmo > C'est vrai que c'est toujours un peu perturbant, le cul hétérosexuel. Moi aussi ça m'a fait bizarre. Mais j'assume, à présent.
et que le sexe me semble fade sans une once de brutalité

euh oui oui  on va dire ca
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le septembre 21, 2010, 17:09:06 pm
Citation de: guizmo
et tu n'as jamais pensée a aller consulter mando ?
parce que tes reves ils sont quand meme un peu  ............ curieux
Personnellement, je trouve çà un peu Lynchien de vivre par procuration les rêves du gnome-troll...
Il y a n bordel là dedans, mais çà reste quand même kitschissme et un tantinet snobinet! :face:

Allez attaque, le gnome-troll, je sais que tu as faim, maintenant!!!  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le septembre 21, 2010, 22:22:29 pm
Bah, je vois pas pourquoi je t'attaquerai : j'ai pas de goût IRL (métaphoriquement, hein, je suis pleine de bon sang tiède sinon) ; en conséquence, je ne vois pas pourquoi j'en aurai dans mes rêves.
J'ai toujours faim, par contre ! (Gnap, Gnap!)

Sinon, le 19/20, je faisais partie d'une nuée de spores lumineuses, ou d'insectes luisants, qui flottait au dessus d'un pré d'herbes hautes et de fleurs, sur une grande colline.
Après nous être assurés, en les dominant psychiquement, que les humains habitant l'endroit prendront soin des plantes de ce lieu (indispensable à notre reproduction), nous entamons notre migration annuelle ; en mouvement, nous ressemblons à de petites flèches de lumière.
Nous formons deux groupes, les jeunes et les "autres" ayant des destinations distinctes. Appartenant au groupe des jeunes, je décide, au dernier moment, de filer vers l'autre ; finalement, je crois que je reste sur place, faute d'être assez rapide.


Plus tard, en tout cas, je suis un garçon de 9 ou 10 ans. Avec quelques autres enfants, je marche dans l'une des rues de Silent Hill (celle avec le barbier, je crois). Les façades sont toutes accolées, sans interstice ; je ne peux pas voir à travers les fenêtres, et toutes les portes sont fermées.
Des ouvriers, sur des échelles pour la plupart, repeignent et restaurent les maisons (ou, plutôt, les façades). Aucun ne semble nous remarquer, et, convaincu qu'ils sont des acteurs, j'admire la qualité de leur jeu et l'immersion ainsi provoquée : j'ai l'impression d'être un fantôme.

Je suis toujours, apparemment, la spore-insecte que j'étais : en tout cas, le désir me prend de rejoindre la nuée.
Pour m'envoler, et entamer ma migration, je dois me trouver en hauteur ; j'entre donc dans l'une des maisons. L'intérieur est nu, gris, désaffecté, sale et recouvert de poussière.
Montant à l'étage, je me glisse dans l'ouverture de la fenêtre, à peine assez grande pour que mon corps passe ; au même moment, un acteur/ouvrier déboule dans la pièce, court vers moi. Je comprends qu'il croit que je veux me tuer, et, l'instant d'après, sens ses mains agripper mes jambes. Dehors, une campagne boisée, luxuriante et douce.
Je hurle et me débat, lutte de toutes mes forces contre son emprise, mais ne parviens pas à me dégager.


La prochaine fois, je m'incarnerai en Hercule, Xéna ou Artémis. C'est weak, un gosse. Pire qu'un hobbit côté caracs.

PS : quelqu'un sait si "assuré(s)" s'accorde, dans "nous être assuré(s)"? J'ai comme un doute.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le septembre 21, 2010, 23:20:33 pm
Tiens ça me rappelle le plus beau trip de ma vie :)

j'étais bien sous l'eau ... sauf que des gens ont essayer de retirer de l'eau ... là ou j'étais si bien, si serein ....

je me suis débattu comme un diable (et bon, à l'époque j'étais vraiment sportif... ha ouai je sais ça surprend :P)

Après dans la réalité .... j'étais dans un camion de pompier en direction de l'hôpital avec trois pompiers pour essayer de me tenir parce que j'étais vraiment en train de me débattre. Heureusement qu'une gentille et jolie jeune femme à réussi à me calmer ;) mais bon je pense que j'ai capté que sa voix sur le moment ... dommage j'en ai aucun souvenir, juste une vague sensation outrageusement fuyante

Sinon, ya pas à dire, l'asphyxie c'est mieux que tous les psychotropes que j'ai déjà absorbé :D

Par contre le début de noyade ça calme niveau descente ... j'ai mis une semaine avant de pouvoir monter un étage sans devoir m'arrêter en route.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nocker le septembre 22, 2010, 09:55:07 am
Y'a pas à dire, je préfère les récits de faits réels. Ils sont tellement plus forts. :eek:

Merci esprism  :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le septembre 22, 2010, 10:32:50 am
ya une ou deux nuits de ça, j'étais dans une classe, avec d'autres gens, on apprenait des mots. pas une langue étrangère, juste des mots en français.
et là, on m'a présenté un mot tellement horrible, tellement terrifiant, que j'ai quitté la classe en courant.
le mot si terrible, était
(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le septembre 23, 2010, 00:07:09 am
@ Grom : aaaaaahhhhhh mais pourquoi j'ai cliqué !!! Tu me files l'adresse du psy que tu n'as pas manqué de consulter après ce rêve ?^^"
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le octobre 09, 2010, 15:01:24 pm
Hier, j'ai tenté d'arrêter un type qui me poursuivait tandis que je montais une tour, située dans le métro : j'ai d'abord balancé une statue antique, représentant un philosophe barbu, sur sa gueule.
Comme je l'avais manqué, j'ai tenté de le déloger en pliant la tour, afin de descendre jusqu'à son étage, et, toujours accrochée à la rambarde, de le balancer dans le vide.

Merriman était là, je ne sais pas trop pourquoi.



Cette nuit, le peuple de Melun fut exterminé par des extra-terrestre, qui y déclenchèrent une apocalypse curieusement discrète. M'apercevant de leurs manigances, je tentai de les combattre, ce qui aboutit à l'inévitable scène où le héros, braqué par les flingues des méchants (sous leur "forme humaine", les tient en respect avec son arme-à-lui-tout-seul.
J'avais trouvé un bazooka, ce qui s'est avéré plutôt impressionnant. Même si, n'étant qu'à quelques mètres d'eux, je serais sans doute morte si j'en avais usé ; et que, par ailleurs, je ne savais pas trop comment il fonctionnait.

Au final, je n'ai pu éviter l'éradication des braves melunais, et me suis donc retrouvée seule parmi les vils envahisseurs, qui, déguisés en humains pour tromper l'extérieur, se reconnaissaient via leurs cols simples et deux petits noeuds bleu-marine au niveau des dits cols. la notion de col simple me paraissait évidente dans ce rêve. Le col en question correspond plutôt à un décolleté "fendu", situé juste assez haut pour cacher les seins.
J'avais quelques problèmes de passing, le bouton de mon col s'avérant trop complexe.

Ayant réussi à quitter Melun, j'ai bien tenté de prévenir mes compatriotes, mais ça ne fut pas, a priori, très efficace.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le octobre 17, 2010, 16:21:09 pm
cette nuit j'ai révé que je fesais une course de politicien j'explique
on prend deux politicien  aux choix
on les mets nue a 4 pattes
on leur mets une torche a flamme rouge dans le c..  on les allume
et le premier qui passe l'arrivée  on  eteind la torche avant que ca le crame
super reve en fait je me suis levé tres detendu
 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le octobre 18, 2010, 09:57:37 am
J'aurais aimé faire le même, mais avec des garagistes...


EDIT: ca c'est un haut de page qui vaut son pesant de chamallows!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Zhaie le octobre 18, 2010, 10:11:03 am
J'ai rêver que je mangais un poulet et qu'un Clou se coinçais dans ma gorge. pas moyen de le retirer. J'ai trop bien dormis super  :cheers:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le octobre 18, 2010, 11:06:42 am
J'ai rêver que je mangais un poulet et qu'un Clou se coinçais dans ma gorge. pas moyen de le retirer. J'ai trop bien dormis super  :cheers:

Fais gaffe, je fais ce genre de rêve en ce moment, et d'ailleurs je me réveille en suffoquant un peu. Moi je suis presque sûr que c'est à cause d'une apnée du sommeil bien sévère...

Méfie-toi...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le octobre 18, 2010, 11:08:36 am
Cette nuit mi-endormie mi-reveillée, j'entendais mon chat jouer avec un dés dans tout l'appart et dans mon rêve j'avançais sur un jeu de l'oie géant selon le chiffre qu'il avait fait  :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: LarrxX le octobre 18, 2010, 11:25:37 am
En parlant de chats, je ne me rappelle pas du rêve mais juste d'une scène qui me hante encore et toujours à ce jour:

Imaginez un couher de soleil, bien rougeoyant, le ciel en faue, un parquet en bois massif flamboyant sur lequel se promène un chat. Bizarrement je le vois clairement et distinctement au lieu de voir juste une silhouette noire découpée sur le fond rouge-orangé. Il s'arrête, se retourne vers moi, ses yeux verts me fixant intensément. Il ouvre la gueule, révélant ses crocs dans un sorire malicieux que seuls les chats peuvent avoir et là, au lieu d'un miaulement ou d'un feulement, il rit, d'un rire de bébé, un rire à gorge déployée de bambin.

Et j'ai réussi à introduire cette scène dans un de mes scénars d'UA :)
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Zhaie le octobre 18, 2010, 11:33:35 am
J'ai rêver que je mangais un poulet et qu'un Clou se coinçais dans ma gorge. pas moyen de le retirer. J'ai trop bien dormis super  :cheers:

Fais gaffe, je fais ce genre de rêve en ce moment, et d'ailleurs je me réveille en suffoquant un peu. Moi je suis presque sûr que c'est à cause d'une apnée du sommeil bien sévère...

Méfie-toi...

Erf tu crois ? aie je Panique du coup bordel...j'vais me renseigner pour voir. merci :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le octobre 18, 2010, 16:49:59 pm
J'ai passé la nuit à rever d'Erstam!!!  :eek: en zombie!!!  :eek: Moi et sa copine Josée on discutait de comment on allait le gérer surant la zombie Walk, qui se chargerai de le fournir en faux sang, qui se chargerai de son maquillage et au final on lui demandait carrement avec qui il preférait vivre... :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le octobre 18, 2010, 17:24:16 pm
et il a choisit qui ?  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le octobre 18, 2010, 21:33:06 pm
Ah oui, ça colle magnifiquement à UA cette histoire de chat au rire de bébé...

Côté rêve à chats, j'ai eu un faux réveil où je découvrais un immense tas de bordel dans ma chambre. En quelques instants, j'ai senti que les dizaines de chats perchés sur celui-ci, qui me fixaient paresseusement, s'apprêtaient à bondir sur moi pour me dévorer.
J'ai tenté un réveil d'urgence, et atterri dans un autre faux réveil.


Samedi nuit, sinon, Satan voulait coucher avec moi. Comme il pouvait, en théorie, prendre n'importe quelle apparence, j'étais tout à fait enthousiaste. Mais, dans les faits, ce sale looser se transformait seulement en mecs de plus de 50 ans.
La plupart avaient des tâches de vieillesse et des mains tremblantes !

Un peu désolé, Satan me propose un vélo volant, en pilotage automatique, pour aller à un rendez-vous avec une femme. Le voyage est rapide, mais, pour changer, la femme s'avère une petite vieille à la peau mouchetée et ridée.
J'entame un flirt sans conviction, puis abandonne, et cherche un plan cul via internet ; les sites dédiés sont très directs, mais ne proposent pas d'autres informations que le numéro de téléphone des inscrits et inscrites. Leurs sexes et genres sont inconnus.

Dans le même temps, je découvre un jeu de stratégie et m'énerve au sujet de problèmes horaires concernant les sites en questions.
Et, évidemment, je tente des numéros au hasard parmi ceux des sites, mais sans grand succès.


La vie, c'est dur même quand on dort.


Et sinon, alors, il a choisi qui ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le octobre 25, 2010, 10:29:42 am
mon rêve de cette nuit

je suis dans la rue, j'aperçois une collègue pas très loin (la seule collègue canon et sympa), mais elle me fait signe qu'elle ne veut pas approcher à cause de ce que j'ai autour du cou.

autour du cou, j'ai un médiator steampunk (que je vous ai présenté ici http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=1572.msg491529#msg491529 ). je vois pas le souci, mais je comprend vite que c'est parce qu'il y a un micro à l'intérieur. en effet, un coup de marteau plus tard, je constate à l'intérieur la présence d'une pile de montre avec une petite pastille qui est le micro.

je commence à partir en parano, je note qu'il va falloir que j'engueule le gars qui m'a fabriqué ça, pour savoir s'il a pas fait pareil à mes boutons de manchette ( http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=1572.msg491416#msg491416 ), et le considère comme un traître à la solde de ...de... tiens, j'ai pas poussé la réflexion jusque là...de méchants, donc ^^
je vais même jusqu'à envisager de mettre aussi des coups de marteau à mes boutons de manchette, tellement je suis convaincu qu'il y a aussi une pile de montre et un micro à l'intérieur (même que c'est pour ça qu'ils font la taille d'une pièce de 10 cts)

Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le octobre 26, 2010, 17:23:59 pm
à la solde de ...de... tiens, j'ai pas poussé la réflexion jusque là...de méchants, donc ^^

XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Doudou le novembre 06, 2010, 14:29:16 pm
Mon rêve d'avant-hier...

J'ai rêvé qu'il y avait une convention de rôlistes très importante, et que des tonnes de gens faisaient la queue dans un champ avec 1 mètre de neige pour finalement rentrer dans une petite baraque où la convention avait lieu. Et j'étais terriblement angoissé parce que je savais que je devais aller aider Chewba à gérer le stand Opale pour la convention, mais je ne pouvais pas y aller par manque de temps, et impuissant, je regardais les gens se les peler dans la neige.

PS : Mais non... aucun rapport avec les joutes.  :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 16, 2010, 09:42:47 am
dans le RER, j'aime bien alterner les scéances de dodo et les scéances de bouquinage.
hier soir, en me réveillant, vers la défense, je reprend mon bouquin, et étrangement, je ne comprend pas l'étape ou j'en suis, je pensais être rendu plus loin...

j'ai alors pris conscience que j'avais rêvé la suite du bouquin, et que de fait, cette suite était bien moins logique que ledit bouquin (en fait, c'était même du grand n'importe quoi) :
le bouquin : une expédition scientifique humaine, accompagné d'un extraterrestre (genre 2m50 en armure de chitine naturelle) et deux bestioles qui tirent des chariots parcours un désert pour aller chercher un truc au fin fond dudit désert. ils crèvent la dalle, et sont pas sur de pouvoir continuer
le rêve : l'extraterrestre propose de finir le chemin a pied, tout seul, en prenant dans sa bouche du carburant (quel carburant?) pour pouvoir revenir, et rendre compte de ce qu'il trouve sur place


ce genre de chose m'étais déjà arrivé ado, j'étais alité, j'avais de la fièvre et alternais les périodes de sommeil/inconscience et le bouquinage. je lisais alors "l'affaire charles dexter ward", de lovecraft. je suis convaincu d'avoir rêvé des parties du bouquin, car personne n'aurait pu donner une telle ambiance à un bouquin. et je ne relirais jamais ce livre, de peur d'être déçu
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le novembre 16, 2010, 11:56:36 am
Une fois, il m?est arrivé un truc assez chelou
J?était malade, j?avais de la fièvre. Du coup, j?ai passé la journée au lit.
Je me suis mis à lire un bouquin de lovecraft, « l?affaire charles dexter ward ». je l?ai lu d?une traite, mais je pense que j?ai alterné des périodes de lecture avec des périodes de rêve semi-éveillé car ce que j?ai lu la dedans, c?est pas possible que ce soit écrit.
Il y avait une ambiance, un rendu, un truc exceptionnel. C?était pas un cauchemar, puisque je savais que j?était en train de lire. Du coup, je pense que je me suis endormi en cour de route (pas forcément une seule fois) et que je me suis mis à rêver certains passages.
Alors je me suis promis de rester sur cette impression exceptionnelle, et de ne jamais relire ce bouquin


Il radote, le Grom...  :roll:
 ;)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 16, 2010, 12:17:06 pm
je sais bien que j'en ai déjà parlé, mais là ça illustre mon propos, en plus

imagine, j'en aurais pas parlé : y aurait eu des mauvaises langues pour dire "il perd la boule le grom, ya pas d'extraterrestre à plaque de chitine dans l'affaire charles dexter ward"  :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le novembre 16, 2010, 12:29:53 pm
ce n'est rien vue ton grand age on va t'excuser ....
 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 16, 2010, 12:42:43 pm
à ta place, j'me la ramènerais pas trop, sur ce sujet  :twisted:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le novembre 16, 2010, 13:06:33 pm
de quoi tu parles age mental  5 ans je suis tres jeune
et en plus je rappelle de mes reves mais je ne peux pas les raconter ici
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Doudou le novembre 17, 2010, 04:16:20 am
de quoi tu parles age mental  5 ans je suis tres jeune
et en plus je rappelle de mes reves mais je ne peux pas les raconter ici

Pourquoi? On risque une grosse perte de SAN? :p
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le novembre 17, 2010, 11:36:26 am
Exactement!!!

Parce que le porno Mogwaï est considéré comme une vision si atroce  qu'elle fait perdre 10D100 de SAN...
Une perte de SAN plus importante que la vision d'un Grand Ancien ou d'un Dieu Extérieur... :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le novembre 17, 2010, 11:51:36 am
J'ai toujours cru que côtoyer Guizmo provoquait des pertes de SANG ...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le novembre 25, 2010, 14:54:13 pm
Ces temps-ci (mince ça commence presque comme une VDM), j'expérimente de nouvelles positions des cauchemars lucides. C'est le même principe que pour les rêves lucides, vous savez, là où c'est tout bô tout génial : on rêve et on sait qu'on rêve, on peut donc modeler à souhait l'univers onirique et se payer une bonne tranche. La seule différence notables avec mes cauchemars lucides, c'est que je suis incapable de contrôler quoi que ce soit. Ils tournent tous autour de la même situation : je suis dans ma chambre, plus précisément dans mon lit, en présence d'une force maléfique. Je ressens énormément d'angoisse et de peur, car cette force est invisible et profondément malveillante. Je me retrouve souvent à prier, et je sens que la chose se paye ma gueule. Ensuite, je me lève, j'essaye d'allumer, d'ouvrir la porte, de sortir de la chambre mais impossible. J'essaye de me réveiller, mais que nenni messire, allez vous faire voir ailleurs.

Une fois, j'ai même fait un cauchemar lucide antisémite. Je précise ne pas l'être ( antisémite, pas lucide, encore que)  histoire d'éteindre les malentendus. Il se trouve que sur mon lit repose une belle donzelle. Entre nous deux, se trouve une caricature allemande des années 30 d'un Juif. Aux doigts crochus, l'air dominateur et rapace. Il place son bras sur la gazelle et je ne sais pas pourquoi, mais je me précipite à son secours ( à celui de la fille, précisons-le). C'est là que la "force maléfique" intervient et me soulève dans les airs. Je suffoque, étouffe, n'en peux plus, peine à réciter une prière (je précise ne pas être religieux, mais apparemment, on a tendance à le devenir dans les cas désespérés) tandis que le Juif se met à prier en hébreu. C'est donc finalement un brave bougre (oxymore) que cette caricature allemande qui prie pour moi. Exit la gonzesse, je hurle pour en sortir et, finalement, au moment paroxystique, je me réveille (quid de la santé mentale perdue ?)

J'ai enchaîné environ une semaine non stop de cauchemars lucides du même acabit, laisser la lumière allumée n'a rien changé, sinon donné une coloration lumineuse aux cauchemars. Je me disais : puisque tu sais que tu fais un cauchemar, c'est moins grave. Au moins, tu sais qu'il ne t'arrivera rien. Mais non, c'est (pour moi) bien plus désagréable au final que les cauchemars classiques. Sentiment d'être piégé à l'intérieur de mon corps et de ma psyché, jusqu'à ressembler aux monstres de silent hill 2, les "fous", "lying figures", les femmes/hommes  fondus dans leur camisole de force.

Aujourd'hui, ça va mieux. Je fais des rêves ponctués de traces de cauchemar, mais rien de lucide. Parfois je me demande la signification de ces cauchemars lucides, mais je renonce bien vite. Paraît que c'est dû à de l'anxiété refoulée. Je ne suis pas tellement connu pour refouler l'anxiété m'enfin  :face:

Voilà pour mes rêves de geekon.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 25, 2010, 15:09:07 pm
tant qu'en te réveillant, tu ne t'aperçoit pas que des choses ont bougé dans la chambre de la même manière que dans le rêve, ça va, car ça pourrait impliquer trois choses
- ton rêve est également somnambulique, pas dramatique tant que tu es au rdc, et que tu te change pas en serial killer dans ton sommeil
- il se passe réellement qqc dans ta chambre la nuit (je te souhaite que ce soit la gazelle plutôt que le juif)
- tu es éveillé et a des hallucinations
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le novembre 25, 2010, 16:27:29 pm
J'ai déjà effectué des vérifications : genre allumer la lumière, déplacer un objet dans le rêve, pour retrouver tout cela changé  éveillé. Il ne s'agit a priori pas d'hallucinations mais d'épisodes d'onirisme ou au pire d'hallucinations hypnagogiques, autrement dit rien de méchant  ! Mais désagréable, ça oui  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le novembre 25, 2010, 16:37:29 pm
c'est un machin hypnagogique!!!!! j'en faisait pleins avant, ça arrive quand tu es angoissé généralement.

Moi ça m'arrivait souvent quand je m'endormais en fin d'aprem sur le canap. je savais que mon ex[( Gianni ne supportait pas ça et qu'il allait me pleuvoir des insultes donc en dormant je sentais que le temps passait et qu'il fallait me reveiller avant qu'il arrive.

Alors oui ça se traduisait par l'impression d'etre observée, sentir quelqu'un entrer et etre incapable de bouger et même parfois des sensations de grand 8 ou j'interpretais ça dans mon semi rêve comme une tentative de possession pseudo demoniaque.

souvent le delire etait plus rationnel j'entendais mon ex rentrer alors vite vite vite se relever et fair semblant d'etre en train de faire le menage ou la vaisselle, seulement impossible de bouger...

c'est juste hyper flippant et je sais pas pourtoi mais quand on se reveille on est pas super fun aprés ça
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le novembre 25, 2010, 16:44:08 pm
Oui, c'est exactement ça, sensation de possession pseudo démoniaque sans possibilité de réagir.
Sinon j'ai fait un rêve superbe il y a quelques nuits, un scénar dantesque mais la seule chose dont je me souvienne, c'est que c'était la femme l'assassin ! C'est toujours la femme le coupable Useless je sais ^^.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 25, 2010, 16:48:43 pm
hypnamachin, ça m'est arrivé aussi parfois, tout gamin

ou j'me réveillais, et avais l'impression d'être énorme, que si je faisais le moindre mouvement de la tête (je n'avais conscience que de ma tête, pas du reste du corps) j'allais toucher le plafond (grenier=plafond à 5m) donc je ne bougeait pas
à l'inverse, tellement petit que mes membres, si je les bougeais, toute façon, je les verrais pas; ça sert à rien de bouger un bras de 3mm de long (je parle de bras, hein, j'étais minot), donc pour éviter de confirmer ça, je ne bougeait pas, encore
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: LarrxX le novembre 25, 2010, 17:30:04 pm
ça m'est arrivé une seule fois quand j'étais jeune (sensation oppressante de présence maléfique, paralysie totale, impossible de se réveiller). ça m'avait tellement impressionné que je me suis un peu documenté sur le sujet. Fun fact: c'est justement à cause de ce genre de "cauchemars lucides" que sont nées les histoires d'incubes et de succubes...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le novembre 26, 2010, 21:29:15 pm
 - être partiellement éveillé et conscient d'être coincé dans un rêve ? ah oui je connais, c la loose^^

(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 29, 2010, 10:58:11 am
j'ai pas mal rêvé ce weekend, mais j'ai pas pris de note.
j'me souviens juste d'un élément assez annexe du rêve

un rotweiler cours dans la rue (pas spécialement vers moi, il cours juste), et se fait attraper au collet par un immense black (quand je dit immense, c'est genre 2m30, qui soulève le clebs comme on soulève un chiot). c'est un de ses chiens, le gus fait dans la sécurité.
les 2 chiens se baladent un peu comme il veulent, et arrivent devant une vitrine d'un vendeur animalier. ya une cage avec des chiots kern terrier.
le premier rot' lèche la tête d'un chiot, mais le second passe sa machoire à travers le grillage, et chope un chiot à la gorge, et serre...et serre

et j'me réveille la tête complètement rentrée dans les épaules, yeux et rictus contractés dans l'attente du craquement
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le novembre 29, 2010, 10:58:38 am
j'ai pas mal rêvé ce weekend, mais j'ai pas pris de note.
j'me souviens juste d'un élément assez annexe du rêve

un rotweiler cours dans la rue (pas spécialement vers moi, il cours juste), et se fait attraper au collet par un immense black (quand je dit immense, c'est genre 2m30, qui soulève le clebs comme on soulève un chiot). c'est un de ses chiens, le gus fait dans la sécurité.
les 2 chiens se baladent un peu comme il veulent, et arrivent devant une vitrine d'un vendeur animalier. ya une cage avec des chiots kern terrier.
le premier rot' lèche la tête d'un chiot, mais le second passe sa machoire à travers le grillage, et chope un chiot à au cou, et serre...et serre

et j'me réveille la tête complètement rentrée dans les épaules, yeux et rictus contractés dans l'attente du craquement
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 01, 2010, 23:42:39 pm
Bon, pour détendre un peu toutes ces expériences angoissées...

Il y a quelques nuits...
La France a déclaré la guerre à la Turquie, et les journalistes couvrant l'événement me font enrager : ils ne prennent que des "photos pour touristes" (expression du rêve), qui défilent devant mes yeux. La première représente une grande statue dorée, sur un pic rocheux, la fumée des explosions s'élevant de chaque côté, au loin, ne laissant voir l'azur qu'au milieu de l'image. Sur les trois ou quatre autres, des animaux se déplacent en meute, en milieu sauvage (gnous, grands oiseaux,...).
Au final, je monte des brigades internationales pour combattre du côté turc, et le rêve se perd en théories métaphysiques concernant l'acquisition, la détection et l'amélioration de nos super-pouvoirs.

La nuit dernière
Une grande salle dans un souterrain bétonné. Nous sommes quatre ou cinq à y déboucher, a priori membres du même groupe.
Les installations, en particulier de grandes cuves alignées, font penser à une distillerie. Au centre, un carroussel, suspendu au dessus d'un trou circulaire, insondable, tourne très lentement.
Imperceptiblement, le manège disparait, laissant apparaitre de grands engrenages couleur rouille.
Nous comprenons alors que cette machine, et le lieu même, sont une entité collective, pensante... Dangereuse.
Traversant la pièce, nous nous enfuyons par une petite porte, qui débouche sur une autre salle...

Les autres veulent continuer à courir, mais, au prix de quelques instants d'effort, j'ouvre des volets blancs, hauts de plusieurs mètres (sur le mur de gauche). Nous franchissons sans encombre les 50 cm de mur, et, comme nous débouchons sur une plaine vert vif, à l'herbe rase, sous un ciel bleu, je déballe l'éternelle question :"Alors, qui sait déjà voler?".
Et me réveille avant la réponse (je dois en avoir marre d'abandonner les PNJs rampants à leurs terribles ravisseurs).


(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 02, 2010, 11:56:45 am
(cliquez pour montrer/cacher)
c'est nul  le metro  vive le train faut rever de train pas de metro  non di diou!!
 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 02, 2010, 13:39:51 pm
J'ai aussi fait des rêves, pornos et pas pornos, avec des trains, parfois, si ça peut te rassurer.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 02, 2010, 14:30:51 pm
Je suis toujours intrigué sur le fait que tu qualifies tes rêves de "pornographiques", quand on connait l'étymologie du mot! :suspect:
Disons plutôt "érotiques", non?! :suspect:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 02, 2010, 15:31:24 pm
J'ai aussi fait des rêves, pornos et pas pornos, avec des trains, parfois, si ça peut te rassurer.
reves pornos et train dans la meme phrase comment dire ca me ressure pas du tout
 :face:
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Khemriskhara le décembre 02, 2010, 15:40:59 pm
J'ai aussi fait des rêves, pornos et pas pornos, avec des trains, parfois, si ça peut te rassurer.
reves pornos et train dans la meme phrase comment dire ca me ressure pas du tout
 :face:

Je suis sur que certain ferrovipathe qui trainent dans les gares en font tous les jours  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le décembre 03, 2010, 17:42:23 pm
Poursuites chimériques.

Je rêve de bruits de pas dans la maison. Je me réveille et j'entends des bruits de pas résonner (j'étais le seul occupant au moment des faits). Etrangement rassuré (ah, c'est un machin hypnagogique), je me rendors, et fais un rêve p0rn qui inclut Sarko, une ex très prude et une créature hermaphrodite peu farouche.  C'est un peu confus que je me réveille à nouveau, et tiens, je vais poster toute ma frustration dans Fumble de la vie. C'est pas juste quoi, certains rêvent de Kadath l'inconnue  avec une précision lovecraftienne, et moi de partouze hermaphrodite sur fond de campagne présidentielle.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 03, 2010, 20:27:40 pm
Citer
Je suis toujours intrigué sur le fait que tu qualifies tes rêves de "pornographiques" quand on connait l'étymologie du mot! Disons plutôt "érotiques"

Proposition 1 : "la pornographie, c'est l'érotisme des autres"
Proposition 2 : "je est un autre"
CQFD.

Plus sérieusement, le terme pornographique s'est quelque peu détaché de sa prostipute origine, d'une part.
De l'autre, l'érotisme implique un minimum de suggestivité, de jeu autour du désir, de la montée de celui-ci. Ce qui ne correspond clairement pas au dernier rêve évoqué ici, ni aux quelques uns que j'ai qualifiés, sur ce topic, de pornographiques.
Je te-vous rassure (qui a dit "je m'en branle"? Parce que je le sais, ça, hein. Je fais de la rhétorique formulaire.) Bref, je vous-te rassure, j'en fais aussi, des rêves érotiques. Avec une intro et tout. Et si j'en raconte par ici, je dirai bien "érotique" comme il faut.
Mais ça sera autre chose que "un type débarque dans une rame de métro, j'écarte les jambes, et, sans en piper une, il me masturbe à grands coups de stéthoscope géant, puis se barre après l'orgasme parce qu'il sert à rien" (en plus il était moche. Le type, pas l'orgasme.).

Tu me fais quand même vilement vachement parler de ma vie, là. Sournois va !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 04, 2010, 13:01:49 pm
Citation de: mélophage
Tu me fais quand même vilement vachement parler de ma vie, là. Sournois va !
Sournois, moi?! :angel:
Rien qui ne puisse me décrire en ce terme là! :face: :ange:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 04, 2010, 19:55:47 pm
Tu préfères fourbe, sans doute (pour raison étymologiques?). Va en paix, tu es fourbe.

Hier, j'ai rêvé que Colette  (http://cache3.asset-cache.net/xc/50692131.jpg?v=1&c=IWSAsset&k=2&d=E41C9FE5C4AA0A147AB71FF6899D9ED7C31C104013F27A4F38A2E563E24BA1C1B01E70F2B3269972)(l'écrivain (http://fr.wikipedia.org/wiki/Colette)) venait de mourir.
Me rendant à son domicile, je découvre celui-ci englouti dans l'eau limpide d'un port de village. Il ne reste plus qu'une partie des murs, le toit a disparu, et, à l'intérieur, les parents de la défunte, sur leur 31, errent et préparent les funérailles.
La mère ressemble à Helena Bonham Carter dans ce rôle-ci (http://www.helena-world.com/blog/wp-content/20080511_helena02.jpg), l'air plus vieux cependant, les cheveux parcourus de très larges mèches blanches.

Après cette scène, je rêve que je suis en retard d'1h30 au travail (je bossais ce matin). C'est vraiment inintéressant.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le décembre 04, 2010, 20:08:38 pm
J'envie tes rêves Colettiens !

Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais à moitié endormi. Paralysie du sommeil ou  rêve lucide, je ne pouvais pas bouger un sourcil. Ca a duré je ne sais combien de temps, avant que je ne puisse me lever et respirer un bon coup. Ca c'était inintéressant !

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: FreeKaos le décembre 05, 2010, 19:46:01 pm

J'envie tes rêves Colettiens !

Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais à moitié endormi. Paralysie du sommeil ou  rêve lucide, je ne pouvais pas bouger un sourcil. Ca a duré je ne sais combien de temps, avant que je ne puisse me lever et respirer un bon coup. Ca c'était inintéressant !

en somme, tu as rêvé que tu étais prisonnier d'un rêve ou tu dormais.

dommage que tu n'y faisais pas de beaux rêves, en effet^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le décembre 05, 2010, 20:06:37 pm
D'autant que ça me le fait toutes les nuits maintenant. Si quelqu'un a un remède autre que déterrer un corps dans un cimetière indien un vendredi de 1974, je suis preneur.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 05, 2010, 22:24:58 pm
Frotter une lampe magique et faire le voeu de contrôler entièrement ses rêves (et l'univers entier, aussi).


Sinon, j'ai rêvé que je m'infligeais, avec un couteau un peu émoussé, de charmantes scarifications aux jambes et aux cuisses. Pour ces dernières, j'avais choisi de dessiner deux diagonales, commençant juste au dessus des genoux et convergeant vers l'entrejambe.
Les marques étaient superficielles, le sang affleurait peu, et pas immédiatement.

Dans le même temps, je rédigeais une annonce où je proposais mes services sexuels contre monnaie sonnante, et, pour quelques dollars de plus, de me scarifier devant les clients (et tout ça c'est à cause des débats étymologiques impromptus, je suis sûre).


Puis je contemplais mes gambettes, m'apercevant que le Coloc' ne manquerait pas de m'engueuler fort copieusement en apercevant mes charmantes et fraiches cicatrices, et tentant de trouver une parade efficace.
Celle qui me venait à l'esprit se résumait à "ça ne compte pas, le couteau n'était pas coupant", et me semblait peu fiable (ce qu'il m'a confirmé quand je lui ai narré, ce sale jaloux aigri).
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le décembre 07, 2010, 07:21:36 am
C'est dans un décor rural que se passe la première partie de mon rêve. Des gens se convertissent à un culte démoniaque qui a tous les aspects d'une religion normale. Le bouc y est notoirement  prié (ïa !). Je me balade entre les fidèles et vais me convertir en anglais, ça commence par "bless me Father, for I have sinned". La prière se termine par une téléportation spatio-temporelle.
Je suis en salle de classe, genre fac, et le prof m'interroge sur les olives. Je fouille dans mes mémoires comme  dans de vieilles archives et me retrouve à la piscine municipale, gardée par une flic féroce. En même temps, je me retrouve sur l'autoroute à marcher et à demander la direction de Montpellier. A la piscine, une jolie fille se fait houspiller par flic féroce. J'emmène la jolie fille jusqu'aux confins de la piscine en lui disant de s'évader. Elle m'indique la direction de Montpellier. Je me retrouve en salle de classe, et je donne en anglais la signification d'olives. Puis,on me demande la traduction du mot "conneries!" ; je donne "bollocks" et me réveille un brin sceptique.

Aucune idée du sens du rêve.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 07, 2010, 09:10:50 am
C'est sexuel!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Ser le décembre 07, 2010, 11:18:36 am
xD sûrement, c'est l'ollive qui te fait dire ça ?  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 07, 2010, 11:27:51 am
bollocks!!!
That's all bullshit!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le décembre 10, 2010, 21:48:16 pm
Durant la nuit du 8 au 9...

Je volais vers une destination un peu floue, où j'étais censé me rendre pour je ne sais quelle raison liée aux miens. Mais, avisant trois formes humaines qui progressent lentement sur la pente d'une montagne, je me détourne de ce trajet et me cache à proximité des montagnards.
Leur groupe se compose de deux types quelconques ; ils sont vêtus sur un mode urbain et classieux (donc un peu décalé ici). Une jeune femme aux cheveux bouclés et aux traits fins, plutôt jolie, les accompagne.
Je sais qu'il s'agit de boudhistes, et prend conscience, très rapidement, que la femme n'est pas un croyant, mais une déesse. je refais les religions à ma sauce si je veux, non mais oh

Ils voyagent, et je les suis subrepticement. Comme, au final, je me retrouve juste en face d'eux dans un long couloir souterrain, il s'avère que seule la déesse peut me percevoir. A son intention, j'exécute une danse serpentine, qui s'achève en une révérence où mes bras, glissant sur le sol, s'allongent vers elle puis reviennent vers mon dos courbé. la gestuelle évoque d'ailleurs celle de Voldo dans les "Soulcalibur"
A l'attention de ses fidèles, la déesse murmure que je suis un "ombrelin", et qu'il est normal qu'ils ne me voient pas ; je leur apparais peu à peu, selon ma volonté ou sous son influence...
Durant la danse, j'ai pris conscience de mon physique : un corps asexué, nu, très pâle, longiligne et souple, comme dénué d'os...

Je guide le groupe vers la sortie, et, là, ressurgit l'éternelle question : qui sait voler, qui doit apprendre ? La déesse porte, sans plus de façon, l'un des deux hommes sur ses épaules. Le second s'envole accroché à moi.


L'aspect "asexué" et "asexuel" de ce rêve était étrangement frappant ; on aurait presque pu palper l'absence de tension érotique. Difficile à décrire...
de toute façon, Mando dira que moins c'est sexuel, plus c'est sexuel.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 13, 2010, 09:45:13 am
C?est encore très basique (et désormais très fragmenté dans mon disque dur), mais j?ai l?impression de commencer à faire des rêves un tout petit peu plus intéressants que d?habitude.

Moi qui suis cantonné aux banalissimes « merde, mon scooter n?a plus de roues » ,  « orgies avec des bombasses » et « tiens, je mange du pain et il fait beau dehors » j?ai fait deux rêves un poil plus fantaisistes ces derniers temps. Mais un peu flippants


1)au bord d?un lac brumeux, la nuit, je discute avec un être fait d?ombre, je sens une angoisse monter au fur et à mesure, je me retrouve seul, des bruits inquiétants dans l?eau, ma main trempe dedans, et je finis par sentir une morsure violente avec l?image de Cthulhu qui se forme au centre du lac?
Bon, y?avait plus de détails, mais je me souviens plus? la morsure m?a réveillé

2)Je rentre chez moi, mais ce n?est plus chez moi, c?est un labyrinthe de pièces blanchâtres, avec de la poussière, des ombres inquiétantes dans les recoins?, et des mannequins sans face un peu partout
                        Je tombe sur un voisin,  qui me guide et me devance. Il finit par m?appeler pour que je le rejoigne, mais là il se tourne vers moi, se téléporte à mon contact, et il a le visage vierge d?un mannequin !! Mais des yeux bleus brûlants de haine apparaissent progressivement et me fixent?

Ca m?a réveillé en sursaut

Un peu plus tard dans la nuit, je me suis re-réveillé en étant presque sûr de m?être fait pulvériser par un tronc d?arbre ou un gros truc dans le genre tombé à la verticale juste sur mon visage avec une sorte de grand bruit sourd et plein de vibrations?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: LarrxX le décembre 20, 2010, 11:06:19 am
Je ne me rappelle généralement pas de mes rêves, mais cette nuit j'en ai fait un bien zarb.

Je suis au cinéma, en train de regarder un film qui s'arrête au bout de 10 minutes. Je me rends compte que je me suis trompé de salle et décide de rentrer chez moi. Il y'a des grillages qui bloquent l'escalier que je prends d'habitude, mais je passe outre, ouvre la porte du palier et me retrouve dans une carrière en chantier, en plein milieu de gros rochers et une énorme pelleteuse montée sur vérins qui bougent automatiquement pour maintenir l'équilibre de la bête.

Et c'est là que ça devient franchement zarb.

Pour grimper hors de la carrière, je suis obligé de tirer sur un gros rocher en équilibre précaire mais qui, je le sais, va entraîner un gros éboulement. C'est ma seule issue, alors je le fais, sans aucune appréhension parce que je sais que ce n'est pas dangereux. Je tire sur le rocher donc et, au lieu de déclencher l'éboulis redouté, tous les rochers qui auraient dû se casser la gueule se transforment en humains, le gros rocher que j'ai déplacé aussi. Les autres font la queue devant lui et doivent lui payer une pièce, allant de 1 centime à 2 euros, suivant la taille de rocher qu'ils faisaient avant leur transformation. Ils paient et sortent de la carrière. Je les suis et sors gratuitement, parce que moi, je ne suis pas un rocher.

En rentrant chez moi, je me fais prendre en stop par un mec, qui me dépose 100 mètres plus loin, puis démarre en trombe avant que j'ai le temps de fermer la portière derrière moi. Il fait un tête à queue 10 mètres plus loin, me tend une embuscade et me menace au flingue pour que je lui file mon portefeuille. Ma dernière pensée est pour les billets que je viens de retirer pour faire du change avant de partir en voyage.

Et je me réveille, en retard pour le taf...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 20, 2010, 12:10:02 pm
J'ai revé de torture, de morceau de chaire, de morceau de gens encore en vie, de reconstution de corps trés étrange, mais dans mon rêve je regardais un film tout en le vivant! Je pense que j'ai révé du trailer de Hellraiser 7! Et en plus j'ai trouvé ça genial comme film!
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mehta le décembre 20, 2010, 13:08:26 pm
J'ai revé de torture, de morceau de chaire, de morceau de gens encore en vie, de reconstution de corps trés étrange, mais dans mon rêve je regardais un film tout en le vivant! Je pense que j'ai révé du trailer de Hellraiser 7! Et en plus j'ai trouvé ça genial comme film!

Ca vas encore finir en scénar de Kult ça non ?
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Le Zakhan noir le décembre 20, 2010, 13:46:30 pm
J'ai revé de torture, de morceau de chaire

Ah ah ça se passe dans une église donc!  Ca promet...
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 20, 2010, 13:47:25 pm
J'ai revé de torture, de morceau de chaire, de morceau de gens encore en vie, de reconstution de corps trés étrange, mais dans mon rêve je regardais un film tout en le vivant! Je pense que j'ai révé du trailer de Hellraiser 7! Et en plus j'ai trouvé ça genial comme film!

Ca vas encore finir en scénar de Kult ça non ?

non y avait pas de scenars, juste des images.....c'était vraiment un trailer, je me suis reveillée avant que le film commence!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le décembre 20, 2010, 22:29:38 pm
c'est peut être pas plus mal... si c'était la bande annonce de Hellraiser, le film qui allait passer après était peut-être d'un tout autre genre...  :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Yademael le décembre 28, 2010, 10:12:37 am
Pour la première fois, je poste ici... Comme quoi tout arrive  :roll:
D'habitude, je me souviens pas de mes rêves, mais celui était tellement WTF que du coup je m'en souviens de façon assez claire XD



J'étais une sorte d'agent fédéral (type Men in black version FBI) bossant pour le gouvernement (je me rappelle plus des détails à part que le gouvernement était plutôt totalitaire et très raciste (ça je m'en souviens bien, surtout parce que je désapprouvai fortement)) et je devais démanteler un réseau Yakuza ou des Triades, jme souviens plus bien.

J'avais un coéquipier, grand, chauve avec de lourdes bajoues tombantes (à mon réveil, je me suis rendu compte que c'était Derrick oO) et je me souviens que j'avais un souci à cause de son odeur ou un truc du genre...

On devait passer toute la journée en planque avant d'intervenir si les Yakuzas (ou triades) étaient bien impliquées. Avant de partir on reçoit un message du QG nous indiquant que les médicaments de ... (mon coéquipier a un nom, c'est sur, c'est pas Derrick, mais impossible de m'en souvenir) pour son problème corporel. C'est une espèce de gelée orange avec des grumeaux, un peu comme une sauce aigre douce. Il le prends (et ça fait un bruit comme s'il machait du sel, je m'étais fait la réflexion que CT bizarre) et là je me rends compte que je me suis fait avoir !!! Ce produit allait en fait déclencher chez lui une transe hypnotique qui allait lui faire tenter de m'abattre (car il est bien évident que je fais mon boulot parce qu'il faut bien vivre, mais qu'en fait, je suis un ennemi de la police politique et du gouvernement) !
Problème... Si il m'abat je meurs(CAPTAIN OBVIOUS à la rescousse !!!), si je l'en empêche mais que la mission capote par ma faute ou si on me soupçonne de l'avoir abattu, je passe en cours martiale et je clamse. Une seule solution, il faut que je lui fasse combattre la transe hypnotique pour que ça se passe bien...

Donc jme dit que je vais prendre un film, il le regardera pendant qu'on reste en planque, ça devrait suffire à lutter contre l'hypnose. Là je regarde les films qu'on a en stock... QUE DES FILMS ultraviolents ou sur le racisme... Et tous en VHS XD Je m'en souviens de 2 principalement : American History X (super quoi >_<) et un autre film en VHS : "Gala au Polyclub Humanis (l'incarnation du racisme dans l'univers de shadowrun, je cite : "un Ku Klux Klan des temps moderne uniquement constitué d'humains pure souche et consacré à l'éradication des "métahumains". Donc le truc qui a aucun rapport à part que c'est encore sur le racisme...)...

Heureusement, je cherche dans ma collection perso (illégale car constituée de films interdits par le gouvernement) et je finis par lui prendre Tigre et Dragon (ma collection était composée uniquement de films asiatiques du même genre et tous en DVD... Va comprendre...)

Pour faire bonne mesure, je prends un morceau de bambou contenant une lame pour lui trancher la gorge si ça merde et compter Derrick dans les pertes et profits (tué par les Yakuzas... Le pauvre). Là jme dit que c'est tout bon, on peut partir dans notre planque.

On prends la voiture, c'est moi qui conduis et on arrive dans la planque. Au bout d'un moment, notre planque est grillée et suite à un combat assez nawak, je me retrouve à me servir de Derrick (sous hypnose, je l'avais prédit !) comme bouclier humain, tenant son bras pour le faire dégommer de son flingue les Yakuzas qui débarquent tandis que j'essaye comme je peux de l'empêcher de se retourner contre moi. C'est au moment où je me rends compte que mon sac contenant mon couteau de bambou est à l'autre bout de la pièce et que j'y arriverai jamais que mon réveil sonne et que j'émerge. Et là mon cerveau fait : "WTF, jme suis battu avec Derrick oO"


Voila. Je pense qu'on peut en conclure que je suis un grand malade au cerveau dérangé XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le décembre 28, 2010, 12:00:36 pm
Mais noon c est juste sexuel c est tout
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Yademael le décembre 28, 2010, 13:06:04 pm
Et Derrick représente ma gérontophilie refoulée XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le décembre 28, 2010, 14:49:48 pm
Hum... Disons à ce stade, plutot ta "Nécrophilie" refoulée!...
Il est un peu mort Horst Stappert!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le décembre 29, 2010, 14:13:27 pm
j'ai révé que j'etais moi  :eek: :eek:
c'et tres troublant comme reve a quoi ca sert de reve si c'est pour rever de la realité
 :suspect:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: ashraa le janvier 01, 2011, 20:24:35 pm


Tiens un autre truc onirique bizarre : à 17 ans grosso modo, trainée par ma mère en vacances, je dors tranquillement dans le grenier (j'adore le grenier de cette baraque), je l'entends m'appeler, me réveille : je suis atrocement fatiguée, impossible de garder les yeux ouverts, difficile de bouger... Je les ferme, et continue à voir : sauf que des ombres humanoïdes glissent vers le lit, lentement... Morte de peur, je rouvre les yeux, même état... Je ne peux pas résister longtemps, les ferme encore : les ombres s'approchent, glissent jusqu'à moi (elles suivent les reliefs de la pièce), me saisissent et commencent à me trainer ; dès que j'ouvre les yeux, je suis dans mon lit, mais quand je les referme, je me trouve là où elles me trainaient quand je les ai ouverts ; en fond, j'entends ma mère m'engueuler. Au final, avant le réveil véritable, les ombres m'avaient trainée jusqu'au bas de l'escalier.
Et, surtout, quand je suis descendue, ma mère m'a effectivemment bien enguirlandée : ça faisait 1/2 h qu'elle m'appelait pour le repas.

Déjà eu de telles expériences ?

PS : j'suis là pour ramasser des bouts qui servent à rien, ok, mais pour prendre Rome j'y suis aussi ? Parce que bon, c'est la meilleure part.

Si je peux me permettre ça ressemble beaucoup à de la paralysie du sommeil..
Y'a un article pas mal sur Wikipedia, c'est étudié essentiellement au Canada , reconnu en France mais peu "connu".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paralysie_du_sommeil
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 02, 2011, 23:04:23 pm
tiens melophage aurait elle trouvée une compagne de songe ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le janvier 03, 2011, 08:20:29 am
Melo c'est un delire hypnagogique!!! on arrete pas d'en parler regulierement!!! (non mais!) ton cerveau s'eveille mais pas ton corps et pour pallier l'incoherence entre les deux infos ton cerveau developpe des petits symptomes paranoiaque!


Perso, moi c'était des gens qui rentraient chez moi voir même des sortes d'esprits qui essayaient de me posseder... Tout au long du topic y a des temoignages de trucs dans ce genre...
Et c'est vrai que c'est super chelou!

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_hypnagogique
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 03, 2011, 10:12:15 am
moi, j'ai mal dormi cette nuit :
j'ai rêvé qu'une bande de ninjas (chacun étant une partie de "moi") se défendait (contre chai pas quoi), mais chacun de leur coté, alors que l'un d'entre eux avait un genre de marionnette/forteresse à 7 places qui aurait permis de coordonner leurs efforts et de me laisser dormir...

plus tard dans la nuit, tous les ninjas ont fait repeindre leur taxi en blanc (même un qui n'aimait pas la couleur, mais qui l'a fait quand même pas esprit de cohésion), ce qui m'a permis de bien dormir par la suite

je vais arrêter de regarder naruto avant de dormir  :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le janvier 03, 2011, 14:17:34 pm
Mando, c'est toi qu'as pas suivi: ashraa cite un message de Mélo qui date de deux ans (jour pour jour!  :face:) - je pense, justement, que c'est à la suite de ce message qu'on avait eu la (première) discussion sur les machins hypnagogiques...  ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 03, 2011, 22:44:29 pm
J'avais vaguement vu ces histoires de paralysie du sommeil à l'époque aussi (par contre les trucs hypnagogiques j'en ai pas souvenir, il a fallu attendre que je poste par ici). Et pourquoi tu traites mon cerveau de paranoïaque, hein ? t'es avec les Ombres...?
Effectivement c'est probablement un de ces deux trucs.

Bon, sinon, je fais des rêves intéressants ces derniers temps, mais j'arrive juste à me rappeler d'une histoire de ramassage de potirons, là... Snif.
Je me console en lisant des histoires de ninjas schizos, c'est déjà ça.

Au passage, bienvenue dans ce topic, Ashraa.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: ashraa le janvier 05, 2011, 20:15:28 pm
Merci Melophage ! ;)

C'est justement parce que je fais un peu de paralysie du sommeil ( surtout en période de stress et du coup ça me stress encore plus) que je me suis permise de mettre le lien Wiki.
La 1ere fois je me suis cru effectivement en plein délire paranoïde au sens strict, vu que je bosse en psychiatrie j'ai cherché à fond des "réponses", c'est mon médecin généraliste qui m'a orientée là-dessus.
J'ai le même ressentit que Mandoline je pense : présence angoissante chez sois, impression d'être possédée, ou même un état de conscience qui me permet d'entendre ce qui se passe ( sonnerie de téléphone, tv allumée, conversation, etc) et qui donc me prouve que je suis bien réveillée alors que je suis "bloquée " dans mon corps impossible à bouger. C'est flippant parce que même si tu sais ce qui se passe tu ne peux pas bouger ou crier pour en sortir, c'est très frustrant.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: esprism le janvier 22, 2011, 11:10:09 am
J'ai jamais eu de paralysie du sommeil mais un truc plus classique. Un bras complètement paralysé.

En général ça prend au moins une bonne minute à retrouver ses capacités le temps que le bras soit à nouveau "irrigué", c'est la sensation que j'ai.

C'est chiant mais possible de se lever et de s'habiller en bougeant son bras avec l'autre.

Mais un jour j'ai eu mes deux bras bloqués.... ça fait flipper un poil mais le plus chiant c'est que t'en chie vraiment rien que pour t'assoir dans ton lit.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Yngvildr the Voracious le janvier 24, 2011, 09:57:23 am
Hmm... Mes rêves ?

Ben récemment, je me suis ratée en me coupant les cheveux, résultant à une boule à zède pour rendre ça propre. Je me plains pas, ça me va bien (à ce qu'il paraît, je ressemble plus à ma mère comme ça).

Seulement mon copain m'a fait un caca nerveux.

Mes cheveux repoussent doucement mais sûrement et y'a deux nuit de ça, je rêve que je vais chez ma belle-mère pour me faire défriser les cheveux et que je reviens avec la même tronche que juste après que ma mère aie passé la tondeuse sur mon crâne délicieusement régulier.
Je ne sais pas pourquoi mais dans ce rêve j'étais fortement désespérée, sûrement me disant que "Ho mon n'amoureux il va pas aimer =("

Sinon, question cauchemars tenaces, j'en ai eu un quand j'étais enfant après que je me sois levée la nuit pour regarder la télé en même temps que ma mère au lieu de rester sagement couchée. Elle devait regarder un film d'horreur genre série b ou Z parce que je me souviens que ses ricanements ont hantés mes nuits des semaines durant. A l'époque j'avais cinq/six ans, au vu d'unes des scènes de ce film mental assez horrible.

C'était des genre d'araignées tueuses qui remplaçaient les corps de leurs victimes par des fils, faisant ressembler les cadavres à d'étranges poupées de soie rouge. La personne étant morte, le regard était bien sûr fixe et horrifié. C'étaient des araignées géantes qu'on pouvait duper en se cachant sous une couverture. On suivait les cours sous la couverture mais la maîtresse, qu'elle est débile de sortir son bras pour écrire au tableau !
Après avoir vu à travers la couette (oui parce que moi j'ai une couette ! Na !) Mademoiselle Champion se faire dévorer et tisser (l'imagination des jeunes enfants qui se sont éclatés à lire les vieux manuels de médecine de papa, ceux avec des jolies illustration =O), nous nous enfuyons dans la cour et courons aussi vite que l'on peut.
Nous perdons bien sûr Mélanie Béranger la voleuse de frites qui décide de se repentir de ses péchés en retenant l'araignée pendant que nous rentrons à nos maisons faire câlin à Maman. Sauf que maman aussi était bouffée par l'araignée ! Mais pas mon frère et ma s?ur, malheureusement. D'ailleurs faut garder la petite s?ur qui avait un an et demi à l'époque, sous la couette et silencieuse sinon elle va se faire bouffer.

Bien entendu, la chef des Araignées vient me voir moi pour exiger du manger et je lui dit "Non ! Jamais ! J'aime pas le rouge, d'abord !" puis elle commence lentement à m'ouvrir le ventre et à tisser sa soie blanche qui se teint en rouge progressivement.

Maintenant j'en ris, mais à cinq ans, j'en voulais plus aller au lit de peur que j'enlève ma couverture la nuit à cause de la chaleur...
J'avais l'imagination assez vive pour imaginer que ça pissait bien le sang, même si je ne me souviens pas d'avoir vu de bidoche. Bref, mon gros traumatisme. Sinon, j'ai pas de problème avec les araignées. Juste avec les toiles. Je crois que c'est à cause de ce cauchemar récurrent.

Bref.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le janvier 24, 2011, 10:44:42 am
J?ai passé une partie de mon dimance à dormir, ce qui fait que j?ai fait plusieurs rêves en « fondu/enchainé »
J?ai commencé par un traditionnel rêve de niveau de doom 2, bien corsé comme il faut. Ce rêve s?est enchaîné avec une vue aérienne d?une nana qui se fait recouvrir par des zombis, on voit des balles partir dans toutes les directions (tirées par la gatling de doom 2, le « 4 »), suivi des bolt énergétiques du « 6 », et la nana qui fait un salto pour sortir du tas de zombi et enchaîner à la roquette (le « 5 »).

Rêve suivant, des galeries remplies de zombis, et une équipe de squad qui parcours pour les buter, enchaîné avec un jeu télévisé dans lequel une équipe de joueur doit se frayer un chemin à travers les hordes de zombis sous l??il des caméras (genre mad world).

Il a fallu un rêve de plus pour comprendre que les joueurs ont pour objectif d?aller remplacer les caméras détruites dans les couloirs inexplorés (et pas du tout de butter les zombis, car il y a un puit qui sert à balancer des gens pour qu?ils se transforment en zombi, et que le jeu puisse continuer)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le janvier 27, 2011, 19:33:37 pm
Ca ferait un bon scénar Dungeon Twister, ce rêve, Grom ! (avec un/des joueurs zombies vs un/des joueurs devant s'échapper ou placer des objets figurant les "caméras").

Mon esprit a donné dans le kitch flippant la nuit dernière :

Je suis avec ma mère à "la maison", qui est, dans la vraie vie, la maison d'une autre famille de mon village natal. Les carreaux sont brisés à plusieurs reprises par des jets de pierres, et, finalement, j'arrive à mettre la main sur deux gamins : une fille de deux ans, très fine pour son âge (mais pas grande), brune, petites nattes, peau mate et traits délicats, et un garçon de 4 ou 5 ans, coupe au bol, cheveux noirs et teint mat lui aussi, mais plutôt rondelet.
Je les traine à l'intérieur (sans violence) et ordonne à ma mère de les garder ici et d'appeler la police, en attendant que leurs parents se manifestent.

Quand je monte dans la chambre, à l'étage, une vieille décharnée se trouve sur le lit. Je ne vois que son visage : il est comme momifiée, jaunâtre, creusé de rides profondes, et, surtout, ses yeux et sa bouche sont cousus de noir par une sorte d'épais fil organique. Il me semble que son nez est également cousu, et que, donc, son visage ne comporte aucun orifice. elle me rappelle particulièrement Morgana, le personnage du Manoir de l'Enfer qu'on trouve dans la salle nommée "Abaddon"
Je me sens, en cette compagnie, de plus en plus menacée : l'angoisse me pousse à me précipiter par la fenêtre, et à chercher un autre refuge.

Mais, un peu plus loin, je me retrouve face aux enfants. Une voix off double vaguement la scène, et je ne sais pas si ce que je perçois est réalité, souvenir, ou autre chose : le jeune garçon a attrapé la fillette par le bras, pour lui "faire l'amour" d'après la voix off, sans que j'y retrouve une connotation sexuelle : j'y perçois seulement de la violence, de la menace. La fille est silencieuse, raide, immobile... Quasi inerte.
Je tente de tirer le gamin en arrière, mais impossible ; il semble inamovible, ou inhumainement fort.

Cependant, il se tourne vers moi et me fixe, sans cligner des yeux, un léger sourire sardonique aux lèvres. De nouveau, la peur me gagne progressivement... Puis je comprends ce qu'il incarne, et lui murmure "tu es la Mort, n'est-ce pas?" et ça n'a pas l'air ridicule, dans le rêve, d'abord.
Il me fixe toujours, sans bouger d'un iota, même quand je tente de percer sa gorge avec une lame ramassée sur une poubelle proche. Quand le métal atteint sa peau, mon bras perd toute force, et la lame repose sur son cou sans l'entamer.
Rageuse, je murmure "Je t'aurai, un jour, je t'aurai...", et il répond d'une voix impassible et très douce : "Mais moi, je t'ai déjà". Sa réplique me glace, mais je tente de donner le change, tente de briser son cou -encore- d'un bloc de fonte rouillée, très lourd, dont la forme évoque un couteau. De nouveau, mon bras perd sa force quand il atteint la peau, mais je promène verticalement l'arme sur son cou, jusqu'à son menton, murmurant toujours : "Je t'aurai", sous son regard tranquille et froid.


Après réveil et rendormissement, j'ai rêvé que les gnomes guerriers étaient optimisés à WoW. C'était plus reposant.


Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le janvier 29, 2011, 11:29:59 am
bon alors  cette j'ai fait un reve
et oui le grand guizmo  a fait un reve , un reve ou le monde etait different   ,je n'ai pas dit mieux car ceci serait  un jugement de valeur
donc un autre monde , avec  ses regles ,ses coutumes, ou les hommes et les femmes  sont  pourant les memes que dans le notre
enfin voila otut ca pour dire  que cette nuit  j'ai revé que j'avais des cheveux ( je sais seul bastet  peu comprendre  mais c'est comme ca )
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le janvier 31, 2011, 14:38:59 pm
Rassures-toi Guizmo, ce n'était qu'un rêve...
Une telle chose ne se peut !
(sinon, personne ne verrait plus que tu as des superbes yeux bleus (comme disait quelqu'un:)) :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le février 08, 2011, 13:43:08 pm
Rassures-toi Guizmo, ce n'était qu'un rêve...
Une telle chose ne se peut !
(sinon, personne ne verrait plus que tu as des superbes yeux bleus (comme disait quelqu'un:)) :face:
j'ai pas les yeux bleu  moi j'ai des vrai superbe yeux vert !!!!!!
et comme on dit  si je manque un peu de cheveux c'est pour laisser une petite chance aux autres mecs  car avec les yeux que j  'ai  ils serait toujours a la ramasse face a moi
 :face:
ps  j'oubliais ce post contiens une forte dose d'humour car non je ne suis pas megalo  ............... enfin pas ce point la
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le février 09, 2011, 18:15:55 pm
J'ai révée y a deux nuits que je bossais dans une boite de consulting en evolution pour Dinosaure et on faisait une grande reunion sur le bec de canard de l'hardrosaure....

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 10, 2011, 10:24:51 am
mmh...bec de canard... c'est sexuel!!  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: VIK le février 10, 2011, 11:53:24 am
c'est malin, j'étais en train de me demander à quoi pouvait bien ressembler un hardrosaure ... puis l'image de Valery Giscard d'Estaing, ce grand hardos, m'est apparue.
J'espère que je ne vais pas me taper cette nuit un rêve avec VGE à Vulcania... sinon je porte plainte ;-)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 10, 2011, 12:28:18 pm
Citer
mmh...bec de canard... c'est sexuel!! 

Je ne suis pas sûre d'avoir voulu connaitre ce fantasme parmi tes fantasmes, tu sais... :p
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le février 10, 2011, 12:58:31 pm
mais si ,mais  si tu es une femme donc forcement curieuse
............
bon  je reste pas trop longtemps j'ai un truc a faire
(http://yelims.free.fr/Groumph/Peureux08.gif)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 10, 2011, 13:01:42 pm
je propose une interprètation du rêve de mando  :face:

si mon rêve de calcul de débit de ventilation a pu être considéré comme sexuel (sadique-anal, même), imagine celui concernant une bestiole avec "hard" dedans!
http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=1543.msg457982#msg457982
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 10, 2011, 22:11:40 pm
non non je t'assure guizmo, les fantasmes sur les becs de canard, ça va, je m'en passe. Je préfère les miens (de fantasmes, pas de becs de canard).
puisqu'on parle de rêves, tiens (http://www.smbc-comics.com/index.php?db=comics&id=2146#comic)

Sinon, j'ai rêve que mon appart était grand, avec une chambre comportant une porte de chaque côté, et deux grands pièces au delà et plein de vieux meubles (il y avait 4 lits, un fauteuil...). Du coup je débattais avec coloc' de qui se mettrait de quel côté.
C'était bien !

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: LarrxX le février 11, 2011, 09:12:38 am
Y'en a qu'on trop regardé Howard le Canard par ici
(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le février 11, 2011, 09:50:11 am
Non, mais les HaDrosaures ont vraiment une sorte de "bec de canard", hein!


A part ça, moi, j'ai rêvé que j'entraînais Zorro (je lui apprenais à se battre avec son épée, quoi - mais juste en lui donnant des indications, pas en me battant moi-même) dans une grange pleine de paille ('me souviens aussi que la porte était ouverte, et qu'il faisait chaud)... Il se montrait complètement nul, et du coup, pour lui permettre de progresser, je créais un double de sa personne, qu'il pouvait ensuite affronter...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 11, 2011, 12:23:53 pm
[...]du coup, pour lui permettre de progresser, je créais un double de sa personne, qu'il pouvait ensuite affronter...
technique ninja?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: LarrxX le février 11, 2011, 12:25:01 pm
Ouais sauf que lui créer un double aussi nul que lui ça va pas le faire progresser  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le février 11, 2011, 12:34:04 pm
Ben si, c'est psychologique : on stimule la confiance en soi (ah, tiens, je suis pas si nulle que ça, puisque lui, des fois, j'arrive à le toucher...). Le sujet, confiant, n'est plus parasité par ses pensées négatives, et s'améliore fissa vite fait.
CQFD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le février 11, 2011, 12:38:52 pm
Il suffit qu'il est le sens de la compétition ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le février 11, 2011, 13:45:09 pm
Cette nuit j'ai rêvé que j'était une louve garou (plutôt jolie louve d'ailleurs ^^)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: manquedebol le février 12, 2011, 23:16:32 pm
Pour faire court la nuit dernière j'ai rêvé que je me noyais, réveil horrible en pleine nuit.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le février 13, 2011, 12:33:32 pm
putain moi aussi!!!! :eek:

sauf que l'eau etait remplie de Trichopode (V.Farscape saison 1 que je me suis retapée dernierement)  :eek: et leur contacte etait juste degueue a souhait!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: manquedebol le février 13, 2011, 14:19:16 pm
Moi j'étais un garçon de 10 ans je dirais, avec un copain et une trentaine d'autres garçons, en cours de natation dans une sorte de ville bien recouverte d'eau, on s'arrêtaient à une fontaine pas mal recouverte et le prof faisait "oh regardez les belles blondes" en montrant 2 surfeurs sur des planches jaunes pétant et une vague gigantesque... tous les garçons du cours plongeaient et moi et mon pote on se tenaient à la fontaine, il se faisait emporter et disloquer, moi je restais accroché et me noyais...
Tu t'es réveillée sans souffle aussi ? Cépocool :(
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le février 13, 2011, 15:10:38 pm
a non moi le souffle il manque dans les reves de coleres ou desespoir. par contre je me suis reveillee en sursaut persuadee qu on etait lundi et que j avais zape de mettre mon reveil
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 14, 2011, 09:32:08 am
cette nuit, j'ai rêvé d'un hamburger mcdo, de 2 steacks de large sur 3 de long (ce qui, même considérant la différence entre l'unité steack de mc do et l'unité steack du reste du monde, reste une belle taille)
c'était un mélange de dégoût et d'envie, jusqu'à ce qu'on m'en annonce le prix, 30? le burger seul, ce qui m'a fait regretter la vraie viande du black dog ><
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le février 14, 2011, 16:57:23 pm
Citation de: Grom
...ce qui m'a fait regretter la vraie viande du black dog ><
Viande qui rappelons le, est succulente à souhait! ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le février 14, 2011, 17:10:59 pm
Ouaiiiiiiiiiiiiiiis!

Ce soir c'est  restau argentin avec il gobelino, jvous dirait si c'est meilleur ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le février 25, 2011, 10:19:10 am
cette nuit, j'ai rêvé que j'étais malade
bon, j'ai fait la fête (à la taverne médiévale), mais j'ai fait un vrai repas (enfin, disons consistant, j'ai mangé mcdo),

 un peu picolé, beaucoup dansé, et rentré en footing à 3h30 du mat, en pleine forme

à 4h et quelques, j'me réveille, faible, "vide" comme si j'avais pas mangé depuis des jours, et envie de vomir, mais tellement faible que je ne me sens pas la force de me trainer jusqu'aux toilettes... je sens que la seule chose qui pourra me faire reprendre des forces, c'est un yahourt (un yahourt nommé "brotto-lopez", du nom du duo que j'ai été voir à lyon la semaine dernière, même...), mais c'est froid, alors ça va pas... et je suis tout aussi faiblard pour me trainer jusqu'à la cuisine...

finalement, je parviens à m'extraire de mon lit jusqu'aux toilettes, ou il ne se passe rien... je prend un verre d'eau (au lavabo des toilettes) et retourne m'affaler sur mon lit

6h15, le réveil sonne, j'me lève, mais j'suis encore pas mal faible. et encore maintenant, j'me sens pas en pleine forme, faible...
mais j'ai clairement pas bu assez pour être cuité (et j'ai bu que jusqu'à minuit) . donc j'en déduit que c'est dans ma tête
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le février 25, 2011, 18:56:01 pm
Dis donc, ton rêve c'est l'épisode 2 de celui du 14 février... Ca a l'air d'être tous les 11 jours...

(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le mars 03, 2011, 12:37:39 pm
Alors un rêve magnifique cette nuit! bon c'est un rêve ça ne se controle pas donc on ne s'ennerve pas contre moi, on laisse un message que je me ferai un plaisir à transmettre a mon systeme preconscient/inconscient

Ce matin là c'était l'anniv de Tonik...
Je suis chez moi je sais que ça commence a 21h (elle l'a dit a l'anniv de Rachel.. :eek:)
Je me dit que je vais faire un tour au cinoche mais en fait je suis carrement creuvee et malade...j'ai le temsp...d'autant qu'elle habite porte de st ouen qui est a deux station de train de Sartrouville (re  :eek:)

Finalement j'ai trop dormis. Je vois ma coloc Julie et sa copine capucine (qui dans mon rêve est juste une copine) me dire "tu vas a l'anniv de Tonik aussi?"
Tiens? Elles y vont aussi...cool...au moins je connaitrais quelques têtes...  :suspect:

Je pars avec le Merri sous le bras. On arrive au train, une espece de graaaaande voie ferrée. Pour passer Meri n'a pas de ticket je lui file une espece de shorty Rose que je portais, lapuce de mon Navigo est dessus..(si si j'vous jure mais a la base ça parraissais une bonne idée! j'vous jure)
d'hab il passe le tourniket devant moi et je passe derriere lui. sauf que la le controleur, dans sa cabine (re re  :eek:) prend la culotte et valide un passage, celui de Merri, puis se retourne vers moi en me demandant mon billet....moi je lui bredouille que le coup de la culotte est une vilaine farce de mes colocs (d'autant qu'elle pue ma culotte!) avant de realiser que j'ai pas de moyen d'entrer.

Je ne sais plus comment je gere mais je me retrouve derriere les barrzau (c'est le cas de le dire) c'est a dire sur le quai. Julie et Capu court vers le RER, Merri a disparu...moi chuis toujours aussi creuvee et malade, je decide de pas courire.

Je me retrouve sur un quai vide...la radio Passe... c'est le Dreyf. Il a été emprisonné pour ses opinions politiques, il explique que c'est dur et tout, je me rappelle que moi même quand Merri etait en tole je soufrais du fait qu'il ais pas le droit d'avoir un portable, juste le droit d'envoyer des textos.

Deuxieme emission, c'est toujours le Dreyf, mais deux semaines aprés, qui explique que la situation est de plus en plus dure, qu'il se sent seul et isolé "et ELLE qui passe son temps a faire la fête..."

c'est vrai qu'entre l'anniv de Rachel et le sien..elle abuse un peu me dis je sans culotte sur le quai du train...

 :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le mars 03, 2011, 13:13:40 pm
Enorme!  :cheers:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: kromisback le mars 03, 2011, 13:24:28 pm
Hier j'ai postulé a un poste chez un T.O.
Et cette nuit j'ai subit l'entretien en rêve.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mars 03, 2011, 13:48:53 pm
moi même quand Merri etait en tole je soufrais du fait qu'il ais pas le droit d'avoir un portable, juste le droit d'envoyer des textos.

Pfff...! Ce que je suis pas obligé d'inventer pour expliquer que j'allume jamais mon téléphone...  :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le mars 03, 2011, 16:33:22 pm
Mando j'adore toujours autant tes rêves! ^^

Cette nuit j'ai rêvé être à un concert de Megadeth. A la fin j'ai tellement adoré que je me proterne devant la scène. Le chanteur me touche la main, me dit que ouh! j'ai la peau douce!

Je me retourne vers Nobla et lui dit que plus jamais je ne laverais ma main!  :face:

Vala vala...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le mars 25, 2011, 11:32:09 am
Je me promène dans la rue, et devant la vitrine d'un commerçant, il y a deux ou trois vieilles étagères, sur lesquelles sont posés des articles. Je reconnais deux petites chouettes (de vraies chouettes, quoi!) que j'ai eues, mais un jour, j'ai dû m'en lasser, et je me souviens les avoir posées sur cette même étagère. Je comprends avec dégoût qu'elles n'ont pas bougé depuis (elles sont couvertes de poussière et de toiles d'araignée), et je me demande si, en fait, il s'agissait d'objets que j'avais pris pour des êtres vivants, ou bien si elles se sont changées en objets depuis. Je promène une cuillère devant leurs yeux, et je constate que leurs yeux suivent la cuillère: elles sont toujours vivantes! Mais seuls leurs yeux peuvent bouger, apparemment. Je me sens à la fois dégoûté et triste.

J'arrive chez moi, finalement (en Bourgogne). C'est le soir. A côté de la maison, je remarque de très grands échafaudages, hauts comme trois ou quatre fois la maison. Il y a quelques lampes. Je m'aperçois que tout en haut se trouvent plusieurs personnes massées en un groupe dense. Je ne les vois pas bien, mais elles ont une allure sinistre; elles regardent toutes dans la direction de ma maison, en silence. Je comprends qu'elles la surveillent jour et nuit.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le mars 25, 2011, 12:10:16 pm
XD
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le mars 25, 2011, 13:03:42 pm
Mes rêves sont moins poétiques...

Allez, je vous raconte mon dernier en date, datant d'hier matin:
Donc ce rêve était comme un film gore suivant un personnage principal (moi) mais avec des intermèdes pendant lesquels je voyais des meurtres se produire.

Je suis dans une ville X style New York sans aucune information géographique précise.
Techniquement, je suis supposé être avec quelqu'un que je connais, mais même si tout au long du rêve j'ai l'impression qu'il est là avec moi, je me rappelle ni sa tête ni qu'il soit intervenu réellement dans le rêve.

Donc je suis dans la ville et on me traque.
Je me vois en train de me déplacer, accompagné de cet individu invisible dont je ressens juste la présence, dans la rue.

Là, scène d'intermède: quelqu'un marche dans la rue, cette personne a peur visiblement. puis soudain elle est soulevée du sol et je ne vois plus que le bas de ses jambes (à partir des genous) s'agiter comme s'il (c'était un mec) essayait de se défendre. Après un bruit de viande qui meurt et un dernier sursaut, les jambes deviennent immobiles et un de ses bras, visiblement arraché sans trop d'effort ni faire attention à comment c'était fait,  tombe au sol.

Retour sur moi.
On est le lendemain, j'ai encore cette sale impression d'être traqué. Je parcours la ville à la recherche d'une planque quand je tombe sur le bras arraché de la scène précédente, négligemment posé en évidence devant moi. Genre "hey, salut comment tu vas? au fait, je sais où tu es et regarde: je tue des gens!"

Accessoirement, je suis convaincu que le tueur est une créature et non pas un humain.

Je stress, je repars en quête d'une planque.
Nouvel intermède "film d'horreur" cette fois, c'est juste des ombres que je vois puis une alliance qui roule par terre.

Retour sur moi.
Cette fois, je suis dans une zone style entrepôts, j'avance en cherchant toujours une putain de planque.
Je suis nettement plus stressé et nerveux.
Cette fois, au détour d'un couloir, je tombe sur un anneau style alliance suspendu en travers du couloir, au bout d'une chaîne. La même que celle vue pendant l'intermède.
Sentiment renforcé de message du style "hey, je me rapproche! Be happy, je vais bientôt te tuer!"

L'histoire continue comme ça pendant une ou deux scènes  toujours avec le "cadeau" après le meurtre (mais là j'ai plus trop les détails en tête).
Sorti de nulle part, mon frère apparaît, on est donc 3: l'invisible, mon frère et moi.
La créature nous coince dans un entrepôt.
Et quand enfin la chose qui me traque va me tomber dessus (je le sais, je la sentais depuis le début se rapprochant), mon cerveau réagit en se disant "nan en fait c'est trop chiant ce rêve, allez... REBOOT!"

Et là, je pars dans un reboot complet.

Même ville.
Même situation. L'invisible n'est plus là, par contre et je suis toujours traqué mais je ne suis plus une victime : Je veux la plomber. Je suis passé traqueur de la créature qui veut me tuer.
Je suis énervé, je vais lui défoncer sa gueule.

La premières scènes de meurtre se reproduit à peu de choses près à l'identique, mais au lieu de me faire fuir, cette scène me rapproche de la créature et me boost en envies de meurtres qui me motivent à la retrouver.
Mon frère apparaît peu après.

Lui et moi on traque la créature.
Après le seconde meurtre (lui aussi à peu près identique), on se retrouve dans une autre ville genre Nouvelle Orléan.
Mais ça ne nous ralenti pas.
On la traque, jusqu'à un entrepôt genre zone industrielle abandonnée (vitres en ruines, rouille toussa).
Je cours après la créature, quand je l'aperçois enfin : ça ressemble à un alien style Ridley Scott.
Je lui vide plusieurs chargeurs de mon beretta 92F police (oui, c'était très très précis ce détail. me demandez pas pourquoi) dans la tête, le dos. Ça ne lui fait pas une égratignure.

Rien.
Complètement inutile et impuissant je me retrouve.

Là, on se déplace à travers l'entrepôt qui semble en fait composé d'une zone administrative en haut, dans une mezzanine qui surplombe des zones de stockage séparées par des cloisons. Ces cloisons coupent en fait l'entrepôt en 2 et seules une grande porte (style hangar) fermée et la zone administrative permettent de passer de l'une à l'autre des zones de stockage.

On venait de la section "administrative" quand, en passant une porte de séparation, on voit la créature, en bas, dans l'un des espaces de stockage.

Je veux pas voir mon frère se faire blesser donc je ferme la porte à clé derrière moi. Moi avec la créature à l'intérieur de la zone de stockage, lui de l'autre côté de la porte vitrée qui donne sur la zone de stockage.

L'envie de meurtre me brûle le cerveau.
Je fonce sur l'alien (qui était une reine alien en fait, vous savez, la version de 5m de haut).
Je lui vide un ultime chargeur dans la tête, mais ça ne le fais absolument rien.
Loin de me démonter, je commence à grimper dessus et quand je me réveille, j'étais accroché à la partie arrière de son crane en train de lui fritter la gueule à coup de tatanes.

Et les trucs les plus chelous c'est combien certains détails étaient précis et détaillés, genre l'alliance suspendue à la chaine, le bras qui tombe, l'arme que j'utilisais, le hangar.

C'était vraiment super réaliste.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le mars 25, 2011, 15:56:34 pm
Je me rappelle pu bien les evenements mais cetet nuit j'ai revee de Sylvie Testud! elle etait a poile! hyper maigre, le visage triste et des sortes de gros grin de beautés lui recouvraient la moitié du visage et du corps comme des moules sur la plage!

en fait elle est harcelée par une sorte de fantome qui fou le feu partout ou elle passe! d'ailleur elle nous raconte sa vie depuis la serniere fois qu'on la vu sur seine et pendant se temps les clopes qu'elle fume sortent du cendrier et viennent foutre le feu à la poubelle a papier! ni une ni deux c'est l'appart qui est en flamme...et elle qui refuse de courir, elle est epuisée, elle prefere se laisser mourir!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le mars 26, 2011, 20:37:53 pm
Moi en ce moment, je fais des rêves de fuite et de défense, pour ceux que ça intéresse. Enfin, c'est pas grave, vu qu'ils sont sans arrêt interrompu par le réveil pour aller au taf!  :face:

EDIT: avec le smiley, c'est plus zoli.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 11, 2011, 01:09:56 am
Ah tiens, j'ai fait dans le rêve d'attaque "vigilante" pour ma part :

Je suis membre d'une équipe qui traque et tue des groupes d'acteurs, lesquels se livrent réellement aux crimes qu'ils sont censés ne commettre que dans leurs films. Je ne me souviens pas de la première traque, mais, quant à la deuxième, je commence par espionner nos assassins, qui enduisent de Destop le fond d'un plat à gateau/gratin, dans un salon propre et rangé, histoire d'empoisonner leurs invités.
A priori, ils vivent dans la maison de leur dernier film, et je suis passée directement par ce dernier pour entrer, en traversant l'écran.

Bref, une fois confirmé qu'ils sont bien un groupe de villains, mon groupe débarque, armé de longs couteaux et d'épées aux lames fines, et en quelques coups mortels et précis, ce beau monde est éviscéré, ou défiguré pour l'un d'eux, atteint au milieu du visage.
Nous n'en laissons survivre qu'un, qui n'était qu'un acteur normal. Il s'agit d'un homme maigre, à demi chauve, les cheveux châtains, une petite moustache, dans un premier temps mort de peur : il nous supplie de l'épargner, je lui expose la situation, et, dès qu'il comprend que ses camarades n'étaient que d'ignobles raclures, soulagé, il rit avec nous.
Comme il était déjà acteur dans le film du précédent groupe que nous avons exécuté, je le taquine en lui disant que sa carrière n'ira pas loin s'il ne choisit pas mieux ses fréquentations et ses films, et le rêve se termine dans une saine atmosphère de franche camaraderie.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 11, 2011, 09:10:57 am
J'ai fait un rêve particulièrement débile...

Je suis en Afrique du Sud avec mon père.
Je prend des cours de plongée avec Michael Rutzen, avec 2 autres étudiants (une gonzesse, un mec) que je crois connaître (mais dont le visage ne me dit rien du tout là tout de suite)
Je profite qu'on soit dans la partie théorique pour aller sur le marché le plus proche chercher des cartes postales.
J'y croise mon père qui se balade.
Autour de moi, les visiteurs du marché se tirent dessus à la Kalach, mais ça semble tellement normal que tout le monde(moi compris) continue sa vie comme si de rien n'était.
Je trouve pas de carte postale, donc je part à la recherche de mon père, le retrouve et prend un café avec lui.
Après discussion avec mon père, je retourne en cours.
Je regarde par dessus l'épaule de l'étudiant mec comment ils ont avancé... Ils font un tableau des différentes étapes et dangers d'une plongée. Les deux glandus d'étudiants semblent très concentrés sur leur exercice.
Rutzen semble se faire chier, donc je discute avec lui. Visiblement je suis suffisament doué pour me passer complètement de la partie théorique et d'ailleurs je connais absolument pas les réponses mais chaque fois que j'en propose une (qui me semble débile à moi) je suis félicité.
Bon, on devait plonger le jour même, mais les deux autres glandus sont tellement lents que, le soir venu, ils n'ont toujours pas achevé leur exercice qui est pourtant basique.
Rutzen et moi on se fait une plongée nocturne, elle est accompagnée par des grands blancs qui restent constamment à la limite des halos des lampes.
Le lendemain, visiblement les glandus ont finis leurs exos.
On part donc en bagnole à la zone de plongée profonde.
Rutzen conduit.
Les sud-africains sont toujours en train de s'entre-tuer.
Mais on s'en fout on va enfin faire cette putain de plongée profonde.
Rutzen m'explique qu'il m'a trouvé des cartes postales. Qu'il les a prises de la bonne taille pour qu'elles rentrent dans les b-a-l françaises.


Fin du rêve.


Accessoirement, depuis le début du rêve, Rutzen parle certaines fois un français relativement limité mais quand même compréhensible et  les autres fois en anglais et c'est mon tour de répondre avec un anglais lui aussi limité mais compréhensible.
Et c'était effrayant de réalisme. (sauf la partie avec les gens qui se tirent dessus, parce qu'ils étaient juste là en fond d'image, pour rajouter du décor)
J'avais presque le sentiment d'être revenu à l'école et de retrouver cette concentration des TD de math ou physique.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 11, 2011, 09:20:46 am
Ah tiens, j'ai fait dans le rêve d'attaque "vigilante" pour ma part :

Hey, un rêve où tu ne voles pas?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 11, 2011, 12:26:28 pm
Ben j'aurais pu si j'en avais eu besoin. C'est comme le chocolat, quand je veux j'en bouffe, c'est bon, mais je ne pratique pas chaque jour que Dieu Satan Truc fait.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 11, 2011, 13:03:26 pm
Citation de: Chewbashrek
Je prend des cours de plongée avec Michael Rutzen, avec 2 autres étudiants .... Rutzen et moi on se fait une plongée nocturne,
Rassures-moi, tu ne fais pas de plongée?!
Sinon nous en aurions déjà parler?!

Citation de: mélophage
... et le rêve se termine dans une saine atmosphère de franche camaraderie.
Melophage, je te sens fatiguée?! Que se passe-t'il?
Ne mangerais-tu plus assez de viande?!
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 11, 2011, 13:11:57 pm
Citation de: Chewbashrek
Je prend des cours de plongée avec Michael Rutzen, avec 2 autres étudiants .... Rutzen et moi on se fait une plongée nocturne,
Rassures-moi, tu ne fais pas de plongée?!
Sinon nous en aurions déjà parler?!
En fait, ça fait des années que je suis fan de plongée.

J'avais pris des cours de plongée bouteille pendant que j'étais au collègue, mais des otites barotraumatiques m'ont ruiné mon groove.
Depuis, j'hésite à m'y remettre à cause des tympans qui goûtent très moyennement que je leur applique une pression supérieure à 2 bar.

J'adore surtout l'apnée, mais là je vaux plus rien: j'ai plus de souffle.

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 11, 2011, 13:17:53 pm
Citation de: Chewbashrek
En fait, ça fait des années que je suis fan de plongée.

J'avais pris des cours de plongée bouteille pendant que j'étais au collègue, mais des otites barotraumatiques m'ont ruiné mon groove.
Depuis, j'hésite à m'y remettre à cause des tympans qui goûtent très moyennement que je leur applique une pression supérieure à 2 bar.

J'adore surtout l'apnée, mais là je vaux plus rien: j'ai plus de souffle.
Grave que nous soyons passer à coté de ce sujet de conversation...
Note pour plus tard : y remédier absolument !

J'avais passer mon niveau 1 et 2 FFESSM et je plongeais en solitaire avec un matériel déjà obsolète !
Au bout de deux ou trois remontée en hypoxie sévère, j'ai diminuer les plongées puis arrêter (faute de temps!).
Mais j'espère m'y remettre.

Pour tes oreilles si tu ne supportes pas plus de 2 Bar, c'est foutu pour descendre à plus de 10m...
A moins d'essayer de faire des paliers très réguliers et encore même pas sur.
Peut-être en Padi?!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 11, 2011, 13:19:36 pm
Citer
Melophage, je te sens fatiguée?! Que se passe-t'il?
Ne mangerais-tu plus assez de viande?!
Si ça peut te rassurer, après la minute "ah, si c'était des méchants je comprends, vous êtes mes potes, c'est cool de les exterminer", ça a embrayé sur d'autres rêves moins racontables.
Sinon, ben, c'est vrai que les humains courent vite avec leurs grandes jambes. Tu me repasserais les bolas barbelés qui les freinaient si bien ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 11, 2011, 13:55:54 pm
Bien entendu, et si tu souhaites je pourrai aussi te fournir le gourdin clouté qui va avec pour "attendrir" leurs états d'âmes !
Je ne sais pas résister à l'appel à l'aide courtois d'un gnome-troll...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 11, 2011, 16:26:02 pm
C'est pas plutôt "courtaud" ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 12, 2011, 01:27:19 am
Bon dieu diable moi !
C'est pourtant vrai que ce n'est ps grand un gnome-troll...
Mais comme disait l'autre ; "la bonne taille c'est quand les deux pieds touchent le sol !" :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le avril 12, 2011, 14:02:26 pm
Back to topic, les gens...  ;)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 14, 2011, 12:06:06 pm
Alors moi y a trois nuits j'ai rêvé que je couchais avec Dreyf... :eek:
Puis avec un vieux chinois aux dents jaunes y a deux nuits.... :suspect:
et cette nuit avec un vieux de 75 ans... (que j'aimais beaucoup par ailleur)  :face:

Je ne sais pour qui c'est le moins flatteur...merri ou dreyf?  :roll:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le avril 14, 2011, 12:07:58 pm
Intéressant, cette escalade dans la déviance...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Dreyf le avril 14, 2011, 12:10:44 pm
Du moment que tu n'as pas rêvé que tu couchais avec les vieux et le Dreyf ensemble...

Par contre, je veux bien accepter le facteur commun "vieux", mais "jaune" je le vois pour les deux derniers, mais pas trop pour moi.

Et sinon, j'étais bien?  ;-)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 14, 2011, 12:23:38 pm
heuu...non.... même pas... j'etais trés frustrée en me reveillant!  :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 16, 2011, 15:47:16 pm
-rêve garanti sans gérontophilie-

J'ai été invitée avec 3 ou 4 personnes dans un château labyrinthique. Je ne le vois que de l'intérieur, mais nous nous perdons dans les couloirs, découvrons une salle de théâtre/cinéma, mais pas nos hôtes... Nous finissons par débarquer dans une petite pièce nue, aux murs de pierre massive, l'un orné d'un miroir. Après quelques instants, nous remarquons qu'un garçon roux, maigre, de 10 ans à peu près, apparait dans le dit miroir.
Ouvrant une autre porte, nous découvrons bien vite une pièce qui ouvre sur celle du garçon fantôme -via le miroir, sans tain- et où se trouvent quelques jeunes gens affairés sur du matériel électronique. Triomphants, nous crions au fake :"ah, vous avez projeté son image!". Une jeune femme nous répond d'un ton didactique et presque insultant :"bien sûr que nous la projetions, il n'apparaitrait pas sinon, il existe dans l'autre monde", et je réalise que, pour eux au moins, ce spectre existe.

Continuant à déambuler, nous retrouvons enfin nos hôtes, des nobles campagnards vêtus comme au siècle dernier, le maitre des lieux arborant énorme moustache et lourds favoris. Tous sont écroulés sur la table, plongés dans un profond sommeil dont nous ne pouvons pas les tirer.
Nous retournons donc observer l'équipe de jeunes gens et ses tentatives de communiquer avec le fantôme, quand l'un d'eux crie très une phrase rapide, en polonais ou autre langue slave. Du remous parmi les jeunes gens, certains quittent la pièce, nous ne comprenons rien.


L'instant d'après, deux silhouettes humaines en capuche, toutes de noir-chassant-la-lumière, sauf pour leurs yeux de rouge ardent, s'avancent dans un silence parfait. Elles ne semblent pas matérielles, glissant sur le sol plutôt qu'elles ne marchent.

Quelques instants après, une foule humaine, encadrée par des silhouettes noires, est rassemblée dans un spacieux amphithéâtre, l'une des nombreuses pièces du château. J'avise un chasseur de fantômes, lui reproche de ne pas nous avoir prévenus du danger : il répond sèchement qu'ils nous ont dit de fuir quand les "gardiens" sont arrivés, puis semble prendre conscience que nous ne comprenons pas leur belle langue natale.

Après quelques temps, alors que nous prenons conscience, les chasseurs de fantôme et moi, que dans l'assemblée, seuls eux et mon groupe ne sont pas des spectres, les silhouettes noires nous font comprendre que nos études surnaturelles ont fait se confondre les mondes, et bouleversé l'ordre des choses, et que nous n'apprécieront pas les conséquences de ce chaos.

Optant pour une ruse audacieuse, je m'agenouille près d'un gardien et le supplie de m'expliquer les relations entre les mondes, parce que je ne connais rien, que mon humble ignorance ne cherchait pas à mal et qu'il me faut savoir pour ne plus faire le mal.
Mes supplications provoquent un dégoût manifeste et irrépressible chez la silhouette, qui se recule en faisant signe à une autre presque semblable, plus fine cependant, et munie d'une lame d'ombre parcourue de lueurs.
Celle-ci s'avance vers moi et, d'un geste précis, traverse mon cou de sa lame ; je sens ma tête glisser et tomber lentement de mon cou, mais mon corps demeure identique. Je sais pourtant que j'ai quitté mon ancien monde, et, pour que j'appréhende mieux ma mort, la fine silhouette passe sa lame à travers mon ventre. Même réaction : je sens mes organes en tomber, sans que mon corps soit affecté.


Sur ce, n'étant plus surveillée, je veux m'enfuir, quitter le château -et la mort peut être : je fouille et cherche des passages secrets, et trouve une porte dissimulée sur un mur de bibliothèque. Celle-ci permet seulement de trouver d'autres livres, dissimulés derrière : ouvrage occultes mêlés de romans à l'eau de rose, bref, les volumes indignes d'un honnête lecteur.
Je finis tout de même par trouver trois portes ouvrant chacune sur un couloir semé de petites ouvertures carrées, pouvant servir à stocker du vin, mais dont je sais qu'elles contiennent des morts, de ceux susceptibles de s'éveiller et me dévorer si je passe.
De toute façon, l'espace est réduit et peu praticable.
Je finis néanmoins, au bruit des gardiens et divers cerbères lancés à mes trousses, par m'envoler malaisément dans le moins encombré des trois. Je progresse lentement entre les "casiers" écroulés et recouverts d'espèces de porte-manteaux muraux, écroulés eux aussi. Contrainte de voler le corps droit, pivotant sans cesse sur lui même, je vois les cerbères entrer et s'engager, eux, en marchant sur les ruines.


Là dessus, je me réveille. Puis reroupille et rêve que je suis malgré moi une déesse du mal, liée à sa machine, un magnifique vélo. J'apprends au passage que, contrairement aux idées reçues, une cape empêche de bien voler : le vent s'y engouffre, la moindre bourrasque vous envoie valser, il faut la serrer contre soi pour pouvoir maintenir son cap. Mais tout ça est une autre histoire.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 17, 2011, 02:46:38 am
Mélo, j'adore toujours autant ton monde onirique ! :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 17, 2011, 11:38:37 am
-Coloc et le méchant chantier-

IRL > J'ai passé la nuit chez Coloc, et voilà que, pendant que je squatte sa machine, il gémit dans son lit pour m'attirer vers lui. Il vient de faire un cauchemar horrible et veut mon oreille attentive :

Le rêve > La boite d'infographie où il travaille parfois prépare un nouveau local, dans un entrepôt désaffecté et plutôt glauque. Les employés habituels effectuent les travaux, reconvertis en ouvriers de chantier.
Sans trop savoir comment, Coloc' se plante les mains sur des morceaux de verre qui les transpercent de part en part. Il tente de retirer les morceaux un à un, mais cela "créée des trous énormes", et il lui semble que "sa peau se ratatine contre les morceaux". Pour ne rien arranger, il ne doit être blessé ailleurs : il se déplace difficilement, un de ses collègues est obligé de l'appuyer sur son épaule.

On sent ma présence épanouissante, pas vrai ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 17, 2011, 20:19:57 pm
Citation de: mélophage
IRL > J'ai passé la nuit chez Coloc, et voilà que, pendant que je squatte sa machine, il gémit dans son lit pour m'attirer vers lui. Il vient de faire un cauchemar horrible et veut mon oreille attentive :....
On sent ma présence épanouissante, pas vrai ?
Mmmmmmhhh... En plus, c'est  contagieux à ce que je constate ! :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 18, 2011, 08:53:28 am
Il avait qu'à pas ronfler en même temps, il m'a fait faire un rêve horripilant où je lui hurlais dessus parce que lui et un pharaon squattant l'autre lit ronflaient bruyament, et ce salaud a essayé de m'enfermer sur un balcon lors d'une averse pour que je cesse de le réveiller. Avec ça, impossible de retrouver mon pantalon quand je tente de me barrer, il me propose de lire près de lui alors que je veux juste le tabasser, expaspérant !
Mes pouvoirs psychiques ont dû se venger.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 18, 2011, 16:45:46 pm
euh le coup du pantalon  c'est dans le reve ou irl ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 19, 2011, 16:38:16 pm
Non c'était en rêve, IRL je lui en aurais piqué hein au pire, au lieu de me prendre le chou :p
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 19, 2011, 17:09:30 pm
cette nuit, j'ai rêvé d'un besoin irrépréssible de thé brulant. le plus chaud possible pour me réchauffer la gorge. et quand j'me suis réveillé, j'avais la gorge prise, comme si j'étais malade.
mais l'envie de thé a disparu, de même que le mal de gorge, très rapidement (quelques minutes)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 20, 2011, 08:58:44 am
Wowe! c'est presque mystique ton truc! :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le avril 20, 2011, 14:19:28 pm
Ah, c'était pas sexuel alors ?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 20, 2011, 14:27:37 pm
j'ai rêvé  cette nuit si si j'ai rêvé
donc  j'ai provoqué un tremblement de terre  en tapant  le sol avec mes mains ( oui  bon c'est un rêve )
tout c'est écroulé partout ,  des énormes  crevasses se sont créées
une fois le gros du travail fait
je me suis mis a marcher dans les rues (enfin ce qu'il en restait)  pour achever les survivants  tranquillement
et je me suis réveiller avant la fin  ( maudit réveil  et a 3h ça fait mal aux yeux )
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 20, 2011, 14:35:43 pm
hum, tes rêves de massacres sont plutôt ambitieux et amusants!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le avril 20, 2011, 14:58:27 pm
des reves digne de ma grandeur
 :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le avril 21, 2011, 00:35:47 am
Citation de: guizmo
des reves digne de ma grandeur
 :face:
Des crevasses à ta hauteur?! Mmmmhhhh... Ce ne sont donc que des rides pour le Wook'Ogre ! :)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 21, 2011, 11:25:10 am
Mon rêve de cette nuit, assez bizarre

Je suis sur le quai du métro (l 11), avec ma copine (je n?ai pas de copine, irl. Elle, là, c?est pas une fille en particulier, c?est juste « ma compagne » non identifiable), on est couché par terre. Autour de nous, plein de mendiants, également couchés par terre, à glander. Y en a même un avec un accordéon (mais que j?entend pas).
On est pas des SDF, on se retrouve là j?sais pas trop pourquoi?ptête qu?on a perdu nos clefs ^^

En tout cas, au moment ou on se dit qu?on va pas rester ici parce que ça craint un peu, un mec (blonds cheveux courts, trentaine, déprimé) s?approche
-   julien ?
-   euh?non ?
-   c?est toi julien ?
-   non je ne suis pas julien
il sort un flingue rutilant, l?agite, me menace, et finalement le laisse tomber devant moi (en fait, entre mes jambes) et se met à pleurer
j?me lève précipitamment et embarque ma copine, et on s?éloigne. Arrivé à quelques mètres, je demande à ma copine « au fait, tu t?appelles comment ? »
et là, le gars lance dans mon dos
-   je m?appelle Jovial
(ouais, le gars qui pleure, il s?appelle Jovial, bien sur?)

et là, j?me réveille
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le avril 21, 2011, 11:27:44 am
han! t'as parlé au 8ième des 7 nains...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le avril 21, 2011, 11:38:25 am
Le type, il ressemblait pas à ça, des fois?

(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 21, 2011, 14:42:52 pm
il sort un flingue rutilant, l?agite, me menace, et finalement le laisse tomber devant moi (en fait, entre mes jambes) et se met à pleurer

c'est sexuel!
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: LarrxX le avril 21, 2011, 14:46:08 pm
il sort un flingue rutilant, l?agite, me menace, et finalement le laisse tomber devant moi (en fait, entre mes jambes) et se met à pleurer

c'est sexuel!

Mando, tous les rêves sont sexuels!
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le avril 21, 2011, 15:45:03 pm
il sort un flingue rutilant, l?agite, me menace, et finalement le laisse tomber devant moi (en fait, entre mes jambes) et se met à pleurer

c'est sexuel!
c'est horrible, je viens d'imaginer la scène en remplaçant le flingue par une b***  :affraid:

Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le avril 21, 2011, 15:48:08 pm
je pense que tu devrais appeller ton papa pour lui dire que tu l'aime!  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Tonikbabe le avril 21, 2011, 20:42:12 pm
et qu'il faut pas pleurer
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 10, 2011, 01:44:38 am
Spécial Onidor 3 en 1 !


L'écuyère ça pique bien mieux qu'un couteau

Me voici gracieuse écuyère, en pleine performance sur la piste de sable d'un chapiteau bondé de péquenots enthousiastes. Tout serait joie et simplicité, si mon partenaire n'était, en vérité, mon ennemi mortel, et moi une espionne. Je dois donc, du même coup, mener mon numéro, et le neutraliser : je m'efforce de le ligoter tandis que galope mon beau cheval blanc. Comme le numéro veut que l'homme soit couché, et moi debout et virevoltante, j'ai quelque avantage.
Après maints efforts, le voici tous pieds et poignets liés.
J'ai pensé un instant à appeler la police, avant de me souvenir que j'étais une espionne agissant en secret. N'importe : mon inconscient en a eu vent, et me ramène deux flicaillons : un petit gros brun presque chauve, et un grand quelconque.

Une fosse s'est creusée je ne sais trop comment dans le sable du chapiteau. Le public trouve ça naturel, tout va donc pour le mieux. J'entreprends d'enterrer tout vif mon mortel ennemi, mais, je ne sais trop comment, le petit flic obèse se retrouve emmêlé et tombe, suspendu par le cou à l'un de mes cordages. Dans mes pensées, c'est l'évidence : au début de n'importe quel film, un petit gros doit mourir pendu. C'est comme ça, ah non mais !

Je remplis donc mon trou, confiante que mon ennemi n'en sortira jamais : des pièces d'étagères Ikea parsément les débris, et ça, c'est du solide ! j'ai le génie de la pub subtile, vous trouvez pas?



L'écosystème aussi, ça pique

Une plage moche et nue, ville grise d'un côté, mer morne de l'autre, quelques faux-bronzeurs et moi au milieu : dans l'eau jusqu'aux épaules, des hommes bizarres, ou des Profonds, collectent des algues pour s'alimenter, sans prendre garde aux conséquences.
Car je sais qu'ils déciment ces algues, et, ce faisant, démolissent leur environnement (je crois que dans les algues se trouvent des oeufs de goules des mers, ou d'une autre espèce régulant la faune aquatique).

J'entreprends d'aller leur parler, de faire valoir leurs arguments, et m'avance donc parmi les vagues. Le niveau du sol décroit très lentement, j'ai de l'eau jusqu'aux cuisses, aux fesses, et... Aïe !

Des scolopendres (que je nomme "sangsues") vivent dans ces eaux troubles, où ils se nourrissent de sang tiède, s'accrochant aux corps tels de sales morbaks. Mais à grand coups de pinces.
Après avoir douloureusement décroché de mon beau corps nu quatre ou cinq de ces saloperies à l'accroche non moins douloureuse, je fais demi-tour. Et ce d'autant plus vite que les sales bestioles s'accrochent de préférence aux lèvres de ma vulve, le rêve étant très réaliste quand aux sensations éprouvées. bref : c'est pas sexuel sexy, mais très douloureux!

Elle peut bien crever, leur saloperie de mer.



Un peu plus tard, dans un manoir

Nous sommes entrés, mes compagnons, mon fils et moi, pour sauver des gens et, en filigrane, retrouver le fils de mon fils, un bébé attardé mental qu'il a égaré quelque part. Rien ne dit qu'il se trouve là, mais l'endroit est lié à sa disparition.
Nous montons au grenier : là, une porte entrouverte, qui laisse entrevoir un corps crucifié, sec et momifié. Nous la connaissons, elle se nomme Paulette, et l'état du corps m'indique qu'elle a été traitée vivante.
La porte, dûment poussée, révèle une bonne dizaine de crucifiés semblables, ainsi qu'à la droite de Paulette, un homme ligoté et agenouillé sur un autel nu :  les deux mains ramenés en avant, mais coudes liés le long du corps, de gros cordages cernant son torse, et la tête maintenue baissée. Bref, la position exacte d'un condamné au pilori.

Il vit, il souffre, et pour le soulager, je saute sur ses épaules et soutient son cou à l'aide de mes jambes.
Une méthode vaguement efficace, mais plus rien ne peut sauver l'homme. Je peste contre mes compagnons, voyant qu'aucun n'esquisse un geste. Devant le faire moi même, je prends à pleines mains les feuilles de journaux qui emplissent plusieurs réceptacles taillés à l'avant de l'autel.
Quand le pauvre homme en est couvert, j'enflamme le papier et lui donne la mort miséricordieuse (à l'homme, pas au papier).

Horrifiée par la cruauté de la Chose de Frankenstein -maitre des lieux et des suppliciés, choquée d'avoir dû perpétrer un meurtre, je respire par râles brusques et profonds, sans pouvoir proférer un mot, me félicitant en silence de la justesse de mon roleplay. la modestie, c'est pour les faibles
De retour sur le seuil, nous apprêtant à fuir avant le retour de la Chose, nous croisons un groupe de jeunes hommes, du type "geek maigre sans trop de lunettes",  qui font le même donjon que nous. Toujours à mon roleplay, je travaille ma pâleur, mes yeux hébétés et mes râles sifflants, mais ma glotte, sans doute excédée, s'amuse à pousser un grand "clop" à chaque inspiration.
Traitresse !

En désespoir de cause, je reste dans mon rôle, ignorant ce parasitage, et désigne raidement du doigt la porte du grenier.
Puis, nous dévalons l'escalier, et l'heure est à la fuite ! Pour rattraper le temps perdu, je saute du pallier du premier étage, et prends mon envol, frôlant le haut de la grande arche marquant l'entrée.
Un compagnon, m'ayant rejoint à la sortie -colline verdoyante et clairsemée d'arbres, m'apprend que l'un des membres du groupe ne sait pas voler : un vieux chauve, un peu bedonnant, vêtements gris, teint terne, l'air d'un moine ou d'un PNJ... Nous attendons donc l'impotent, et, malgré le malus de mouvement, je l'agrippe par le col et m'envole avec lui.

Plus tard, survolant les campagnes vertes, douces et fleuries, nous rapprochant lentement des hautes montagnes bleues, ne sachant pas encore si nous en réchapperons, j'hésite à passer en mode "plan", avec trajet automatique, et y renonce : ça nous ralentirait sans doute. Ne sachant pas quel système s'applique à la fuite en mode "terrain aléatoire", je me questionne, et me surprends à regretter de ne pas l'avoir sélectionné.


PS à moi même : si tu penses à voler pour t'enfuir d'un manoir, tu pourrais y songer aussi quand tu dois franchir des eaux dégueulasses pleines de prédateurs carnivores. Pense à investir quelques Pex en astuce, bon sens ou survie, ça sera pas du luxe.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le mai 10, 2011, 09:12:11 am
cette nuit, j'ai rêvé que j'étais collégien, et avec d'autres, on était terrorisés par le prof de techno, violent, mais surtout avec un énorme chien noir aboyant. à un moment, il lache le chien sur moi, qui me saute dessus et finalement ne me mord pas, se contente d'être lourd. le prof se fiche de moi, et je me réveille, pour constater que je suis effectivement immobilisé, mais par le chat obèse de ma copine, vautré sur mes jambes   :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le mai 10, 2011, 13:32:50 pm
Ah les chats obèses... Ils auraient pour certains une bonne place dans des scénars de Little Fears (quand j'étais gosse, le plus gros de mes chats se couchait systématiquement sur les têtes des gens qui dormaient, par exemple... Mine de rien, ça peut être assez horrifique).
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 04, 2011, 10:54:59 am
Le double post qui fait reculer la seconde page

Cher Journal,

Cette nuit, j'étais à Alleyras (petit village du Massif Central) avec quelques compagnons et membres de ma famille. Une bonne dizaine d'aristocrates a décidé d'y séjourner ! Ils se reconnaissent à leur grande taille et leurs longs cheveux, sauf certains des vieux, qui ont perdu nombre des dits cheveux.
Ca m'intrigue, tout de même. Je mène donc l'enquête, et, en localisant leurs trajets, je m'aperçois qu'ils sont tous partis en même temps, de lieux distants les uns des autres, adaptant leur rythme de manière à tous arriver, là encore, simultanément. Voilà qui embaume le complot obscur.

J'en fait aussitôt part à mes co-résidents, aussi discrètement que possible. Plus tard, je chatte à ce propos dans la salle à manger, via un ordinateur portable.
Comme ce jeune noble à de grands yeux, en plus d'être un sosie de Duncan Mac Leod ! Il n'est cependant pas acteur, et je sais qu'il a lu l'écran : le grand sourire qu'il arborait a déserté son beau minois, qui s'est figé, fait menaçant. Trois de ses complices sont sur le balcon, notre ami Duncan les rejoint.

Je cours vers l'autre porte, l'ouvre, m'envole dehors : la chose est malaisée, d'étranges échafaudages, tout d'arceaux métalliques, m'empêchent de m'élever à plus de quelques mètres.
Duncan apparait : qu'il a de grandes pattes, quelle célérité ! Ou quel noir sortilège... Il entame des incantations, remuant ses grandes mains, et je sens mon corps capturé, tiré vers le sol. Je résiste et m'exhorte au calme : laissons-nous attirer vers lui, qui est au delà des échafaudages, puis usons de toute notre force pour nous enfuir dans les doux cieux, loin des congrégations de sorciers maléfiques.

Tandis qu'une voix off chante, sur un ton enjoué, "Je suis une timid-euh légende", je m'éveille avant de savoir si mon plan fonctionne.
Quand j'arrive à me rendormir, je suis Théon Greyjoy, lorgnant sur "mon" royaume, et me soucie peu des mages auvergnats.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 22, 2011, 13:47:34 pm
Le triple post "vous êtes tous insomniaques ou quoi?"

Dimanche 19 juin

Mon papa explique à sa psy qu'il n'arrive plus à s'occuper de mon petit frère, celui qu'il a mis dans un sac parce que c'est un mutant.Voici  des jours, une semaine peut-être, qu'il n'arrive pas à l'approcher. Sa psy lui conseille d'ouvrir le sac une bonne fois pour toutes, d'y faire face.
C'est un grand sac rond, qui rappelle celui d'Audition (le film), et je sais qu'à l'intérieur il y a un petit mobilier, que mon frère a juste la place de rester recroquevillé, sous les étagères.
Lorsque mon père ouvre le sac, nous apprenons que mon frère est mort, faute de soins, négligé de tous.

Je suis boulversée, effondrée, mes collègues de travail tentent de me consoler. Je leur répète que c'est de ma faute, mon unique faute si il est mort ; quand ils me disent que non, que je n'y suis pour rien, je bafouille que si, je savais que mon père l'avait mis dans un sac, et j'aurais dû intervenir, prévenir quelqu'un peut-être...
Merriman, qui est dans ce rêve mon patron et plan cul, me propose du sexe pour me rasséréner. Je lui rétorque, la voix cassée, que je veux juste un arrêt de travail pour la journée, que de toute façon je ne peux pas parler normalement (je travaille en centre d'appel).

Je tente de me contrôler, mon corps secoué par intermittence de violents sanglots, ma voix toujours rauque et brisée. Une image de mon frère dans le salon d'un grand manoir s'impose dans mon esprit, ce qui n'arrange rien. C'est un garçon de 4 à 6 ans, l'air grave et concentré, le visage très propre, les cheveux coupés avec soin ; un amas bouffi de petites sphères semblables à des oeufs de grenouille relie son menton à son torse.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juin 22, 2011, 13:58:23 pm
c'est vrai que le dernier rêve dont je me souvienne remonte à vachement loin

des oeufs de grenouille... il adore ctulhu, ton frère?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juin 22, 2011, 13:58:54 pm
Ça fait des mois que j'ai pas gardé un rêve en tête au matin.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 22, 2011, 14:37:51 pm
[Merriman, qui est dans ce rêve mon patron et plan cul, me propose du sexe pour me rasséréner. Je lui rétorque, la voix cassée, que je veux juste un arrêt de travail pour la journée, que de toute façon je ne peux pas parler normalement (je travaille en centre d'appel).


t'as tort! il est doué pour "rasséréner" les gens!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Eliandrana le juin 22, 2011, 15:16:26 pm
Un rêve que j'ai fait il y a quelques jours dont je me souviens très bien:

Je suis dans un immense château / labyrinthe, le parquet grince, je suis seule au milieu des vieux trucs: coffres à vêtement, miroir brisé, vielles photos en noir et blanc raccornies sur les murs, fauteuil à bascule qui bouge encore... Je cherche la sortie, et j'entends au loin un éclat de voix:

"J'veux être le violet! J'veux être le violet".

Je comprends qu'il s'agit d'un nouveau power rangers, qui veut être le violet pour compléter les couleurs de l'équipe. C'est tout à fait logique. Il a l'air super en colère, je cherche à le rejoindre pour comprendre ce qui le rend si mécontent, en suivant les éclats de voix au détour des couloirs.

En me réveillant sur le canapé de mon colocataire, je comprends mieux ce que venait faire ce power ranger dans mon manoir creepy: j'entends le voisin du dessus qui répète en criant, fou de colère: "J'vais te violer! J'vais te violer! J'vais te violer" dans le vide, par la fenêtre...

Deux choses:
Oui, certains de nos voisins mériteraient l'asile.
Et mon monde de rêve est vraiment plus cool que la réalité!

Power rangers!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 22, 2011, 16:24:13 pm
Ah oui, sympa ton voisinage ! Au moins il te fait faire de beaux rêves... (sinon parfois, appeler les flics ne fait pas de mal, finalement...).

Citer
des oeufs de grenouille... il adore ctulhu, ton frère?
Non, je pense que sinon il ne serait pas mort, il aurait détruit le monde ou fini à l'asile... Par contre faudra que je questionne ma mère sur son origine.

Citer
t'as tort! il est doué pour "rasséréner" les gens!
J'ai entendu dire que ça copine était encore plus rassérénante, je verrai plutôt avec elle. (Si j'en rêve ça marche ?)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 22, 2011, 16:40:59 pm
sa copine? c'est une grosse conne!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 22, 2011, 17:27:33 pm
On n'a pas la même définition de grosse.

*pouvoir de prescience : on* Oui, ami Merriman-en-kaki-clair, nous en revenons au sujet, n'aie crainte. Ce vil flood est fini.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juin 22, 2011, 17:32:37 pm
J'ai revé que Merri etait plus modo... :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juin 22, 2011, 17:53:49 pm
Ah oui, crotte, plus de kaki.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juin 23, 2011, 11:40:31 am
Eh oui, je suis liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre!!!!!

Bon...

Un rêve bizarre et assez désagréable: après être revenu (IRL) de chez Mando le matin et m'être rendormi chez moi, je rêve que je suis une espèce de présence immatérielle, et que je suis en train de me balader dans une chambre. Je peux me déplacer comme je veux, y compris en hauteur. Lorsque je me rapproche des objets, je perçois plein de détails. Et là, je m'aperçois que je suis dans la chambre de Mando!
Ce qui est flippant, c'est que c'est un rêve lucide. Je suis là à me dire "Je sais que c'est un rêve. Je sais où est mon corps en réalité: je suis revenu de chez Mando, et je suis en train de dormir chez moi. N'empêche qu'il y a énormément de détails! Je peux quand même pas inventer tous ces détails!!! Merde, c'est que ça doit être vrai: le rêve permet de visiter d'autres endroits!!!"

Sinon, toujours avec Mando, je rêve que nous allons au cinéma. C'est un cinéma dont j'ai déjà rêvé plusieurs fois: il se présente un peu comme un amphithéâtre souterrain. A chaque fois que j'y descends, j'ai l'impression qu'il est désert et je me demande si je suis au bon endroit, je n'ose pas entrer.
Là, nous sommes allés voir un film plutôt réaliste et glauque. C'est l'histoire d'une prostituée, ou quelque chose comme ça...
On ressort, une fois le film fini, et à la surface, sur un des piliers du bâtiment, je vois un dessin représentant l'actrice du film. Elle est très mince, elle porte une sorte d'imper jaune. Et il y a une bulle, comme dans une BD. Elle dit "Vous venez de voir mon histoire sous le nom de [un nom plutôt court, à consonance allemande, me semble-t-il], mais en réalité je m'appelais [idem]. Derrière la beauté, il ne faut jamais oublier de voir la laideur et la tristesse."
Et en lisant ça, je me sens précisément envahi par une tristesse immense...

Et cette nuit, j'ai rêvé que je recevais un fanzine du nom de "Temple d'Appel", avec une couverture au dessin noir et blanc, minimaliste, qui représentait une sorte de sphinx sur chenilles (mais avec, tout de même, une tête plus féline que celle du sphinx) pénétrant tant bien que mal entre deux grand vantaux...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Erstam le juin 23, 2011, 12:29:08 pm
sa copine? c'est une grosse conne!

En fait, c'est plutôt une perverse. Elle fait semblant de se trouver moche pour culpabiliser les gens avec son corps parfait. Méfie toi, elle est très manipulatrice! Et en plus, il paraît que ces derniers temps elle est devenue friande de virginité anale...  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Nobla le juin 24, 2011, 14:03:15 pm
(cliquez pour montrer/cacher)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 07, 2011, 02:37:46 am
(l'image est super chouette, en guise d'intro)

Sinon (comme je l'ai sommairement raconté à certain(e)s) :
J'étais, avec coloc, sur une grande mezzanine, dans la maison de ma mère. Voyant un corps blanc aux reflets verdâtres, couvert d'un réseau veineux violacé, agenouillé par dessus la rambarde, je tente d'attirer l'attention du dit coloc, m'exclamant qu'il y a un cadavre, là, juste devant...

Le dit cadavre se relève lentement, tourne sa tête blafarde, me fixe de ses yeux hagards et déments, et balbutie sa mélopée : "tu ne dois pas avorter, je l'ai fait, il est là, il souffre!!".
Je lui éclate de rire au nez, lui rétorque qu'il vaut mieux que j'avorte, que le foetus souffrira moins*, appuyant mon propos en lui écrasant le nez à grands coups de mes poings rageurs, et, comme les chairs du spectre sont molles, les cartilages se fichent profondément dans son visage, à présent plat comme la Belgique...

Plus tard, je demande à coloc' s'il a vu le cadavre, et suis rassurée que ça ne soit pas le cas : c'est donc une hallucination, la routine, pas de quoi s'inquiéter!


* je sais, l'argumentation est non seulement illogique, mais également pourrie : en rêve, on ne peut pas toujours rétorquer direct "occupe-toi de ton ventre, et fais-le ailleurs", le scénariste a ses lubies...


Voilà, c'était charmant, je sais.
Bon, vous viendez raconter, un peu ? (Erstam, oui, toi ! Je sais tout, il t'en cuira si tu n'écris pas ta belle enquête mise en abime au lieu de sournoisement flooder!)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: heresiarque le juillet 07, 2011, 06:39:51 am
C'est etrange cette faculté que certaines personnes ont à se souvenir de leur rêve ou de leur cauchemar surtout avec précision comme certaines personnes ici.
C'est peu etre lié à la durée de la nuit ou une partie de soi même sur laquelle travailler.
Il est souvent conseiller de noter ses rêves pour ne pas les oublier, alors a ce niveau la je dois avoir une mémoire de poisson clowns fut que je m'en souviens meme pas durant la première phase de reveil.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 08, 2011, 12:54:04 pm
Chez moi ça dépend beaucoup des conditions de réveil... Il me faut quelques minutes de "recentrage", pas de distractions...
Mais je me suis toujours bien souvenue de mes rêves, dès l'enfance, et j'ai commencé à les noter au collège, ça a dû monter la comp aussi.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juillet 08, 2011, 13:11:15 pm
Je me suis rappelé d'un rêve ce matin.
Par contre, j'ai plus tous les détails en tête!


Un groupe de gens (le mien) est en chasse.
On est à la poursuite d'un autre groupe de gens (en fait, très rapidement, il semble difficile de dire qui poursuit qui)
La poursuite se faite en voiture (une mustang 2007légèrement re-dessinée, pour ma voiture...).
Mon groupe est composé d'une nana, de moi et d'une troisième personne assise à l'arrière et qui laisse traîner des emballages de bouffe (pas tous vides) un peu partout dans la voiture.
Avec la nana, on descend de la voiture pour enquêter dans un bâtiment.
On trouve un appart inoccupé qui appartient à celui qu'on cherchait.
On profite de l'occasion pour se poser une soirée (pendant que l'autre ne quitte pas la voiture. Mais l'arrière semble assez spacieux et parciellement occupé par des ordis qu'il utilise) en profitant du confort de l'a&ppart.
Un mec, une nana, un appart vide => ça baise bien comme il faut.

On se réveille, on décide de se planquer parce que nos proies se rapprochent de nous et semblent être devenus chasseurs.
On va dans un cinoche.
Pendant le film, je drague sec la nana et ça marche du tonnerre.
Je n'ai aucune idée du film regardé, par contre à la fin du film on est tous les 3 assis au premier rang entourés de plusieurs personnes dont je ne me rappelle que Merriman.

A la fin du film on se lève et là merri commence à se montrer exagérément galant envers la demoiselle alors qu'on se tient la main.

Là la fille regarde ostensiblement nos mains serrées genre "Dis Merri tu vois pas genre que tu tombe mal" et moi je confirme verbalement.

Et là le réveil sonne.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juillet 08, 2011, 13:52:21 pm
Tss tss... T'as rien compris, Chewb...


C'était pas elle que je draguais, grand fou...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juillet 08, 2011, 13:54:52 pm
Tss tss... T'as rien compris, Chewb...


C'était pas elle que je draguais, grand fou...
Merde, mais c'était un rêve partagé!? Mais tu m'effraye encore plus!!!

cela dit, t'étais quand même assis à côté d'elle pendant le film et non de moi. ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juillet 08, 2011, 14:03:34 pm
Merri!!! arrete de me draguer quand je prend la main de Chewb!!!!
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juillet 08, 2011, 14:06:13 pm
Hum non.
C'était pas toi.
En fait, je ne la connais même pas, irl, cette femme.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juillet 08, 2011, 14:53:11 pm
c'est Sasha Grey, elle a tendance a s'imiscer dans les rêves...elle le fait tout le teps avec moi
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 08, 2011, 23:45:05 pm
Citer
cela dit, t'étais quand même assis à côté d'elle pendant le film et non de moi.
Bah, t'auras des gens qui t'affirmerons que c'est une technique efficace de draguer la personne qui t'attire pas pour pécho celle que tu convoites. Enfin, je l'ai entendu qu'à propos de nanas, je sais pas si ça marche sur les Merriman. (en fait j'ai tendance à penser que ça marche pas tout court, mais bref).
Sinon, euh, tu dragues après avoir couché toi, pas avant ? Faudra que tu m'expliques ta technique pour niquer tout de suite avant la dragouille, j'ai beau avoir un appart vide, ça n'a pas l'air de fonctionner :(

Citer
c'est Sasha Grey, elle a tendance a s'imiscer dans les rêves...elle le fait tout le teps avec moi
N'hésitez pas à lui donner l'adresse des miens, de rêves, si elle vous fatigue. Non, je vous assure, ça me dérange pas, je me dévoue volontiers pour vous.

Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Chewbashrek le juillet 09, 2011, 21:32:16 pm
Citer
cela dit, t'étais quand même assis à côté d'elle pendant le film et non de moi.
Bah, t'auras des gens qui t'affirmerons que c'est une technique efficace de draguer la personne qui t'attire pas pour pécho celle que tu convoites. Enfin, je l'ai entendu qu'à propos de nanas, je sais pas si ça marche sur les Merriman. (en fait j'ai tendance à penser que ça marche pas tout court, mais bref).
Sinon, euh, tu dragues après avoir couché toi, pas avant ? Faudra que tu m'expliques ta technique pour niquer tout de suite avant la dragouille, j'ai beau avoir un appart vide, ça n'a pas l'air de fonctionner :(

Citer
c'est Sasha Grey, elle a tendance a s'imiscer dans les rêves...elle le fait tout le teps avec moi
N'hésitez pas à lui donner l'adresse des miens, de rêves, si elle vous fatigue. Non, je vous assure, ça me dérange pas, je me dévoue volontiers pour vous.
Visiblement c'était un coup d'un soir que j'essayais de transformer en histoire plus longue durée.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 10, 2011, 09:19:18 am
Ah, forcément, ça change tout (quelle idée!).
Quelqu'un ici est déjà "parvenu" à avoir une relation suivie/sérieuse dans un rêve ? Un(e) amant(e) ou personnage cher récurrent(e)?
Ca ne m'est jamais arrivé je crois, sauf rêve de mon amant(e) IRL du moment, parfois transformé(e) en trucs improbables, mais ça doit bien exister...
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: guizmo le juillet 10, 2011, 14:02:36 pm
Ah, forcément, ça change tout (quelle idée!).
Quelqu'un ici est déjà "parvenu" à avoir une relation suivie/sérieuse dans un rêve ? Un(e) amant(e) ou personnage cher récurrent(e)?
moi oui c'est mon gros probleme je suis fidèle meme en reve  :eek:
Titre: Re : Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: heresiarque le juillet 10, 2011, 15:21:01 pm


moi oui c'est mon gros probleme je suis fidèle meme en reve  :eek:
[/quote


Hummm je pense pas que tu tendre moitié trouve que c'est un problème j'pense !
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Mandoline le juillet 10, 2011, 19:25:23 pm
Rêve de ouf malade cette nuit!

je ne sais comment je tombe sur cette annonce, un couple propose un appart, tous frais payé avec un salaire en plus, en echange de la garde de leur petite fille queques soirs dans l'année.

Je rencontre le couple qui exlique, je peux faire ce que je veux, inviter des gens et tout et tout mais je dois etre dispo les soirs prévu. Ils ont deja leur calendrier pour l'année en cours, en gros pour m'organiser c'est genial j'ai toute les dates prevues pour toute l'année.

Je m'installe dans l'ppart, deux pieces, spatieuses, mobilier neuf sauf la table;.. je me dis que je peux la virer et y foutre la table de sartrouville qui collerait mieux. Je la pousse et je tombe sur une sorte de bouche d'egout en fer forgé assez jolie, je retire la grille et emprunte le tunel en dessous.

Je me retrouve en armure, dans un chateau du moyen age, moi et merri sommes dans la garde royale ou un truc comme ça et notre chateau se fait assieger par un seigneurs jaloux.
On fuit (bravement) en passant dans un grand couloir je vos des sortes de fenetres en verre avec de l'autre coté des formes qui s'agitent dans un liquide verdatre et ses vitres sont recouverte de la même grille en fer forgée.

Je comprend que les assaillants ont entreprit de noyer leurs prisonniers.

C'est au bout de quelques metres que je decide de faire demi tour avec le merri pour sauver les gens.
On defonse la grille tant bien que mal,on se retrouve face a la vitre, le merri abat un pick a glace contre cette vitre qui la traverse. La vitre n'est pas une vitre mis une sorte de membrane. On se serre du trou fait pour arracher la membrane et on la vide d'un liquide visqueux qui n'est decidemment pas de l'eau. De l'autre coté il y a...une boite de nuit! avec un ring de boxe et des pompom girls dessus. Il fait intensément chaud et humide dedans....en fait les formes que je voyais s'agiter n'étaient pas des gens qui se noient mais des gens qui dansaient!

les gens nous regradent, quelques personnes  s'approchent du trou ravie d'y voir de l'air!en effet tous ces gens sont entrain de mourir sans s'en rendre compte! on a bouché tous les trous d'airs, ils etaient en train de mourir etouffés..

On decide neanmoins avec le merri de fui par là...

je me suis reveillée avec la sensation que jaurais pu en croiser bien d'autres des portes vers des mondes parallelles.
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Darkevil le juillet 11, 2011, 14:18:31 pm
Citation de: Mandoline
...je me suis reveillée avec la sensation que jaurais pu en croiser bien d'autres des portes vers des mondes parallelles.
J'ai toujours pensé que tu n'étais pas tout-à-fait de ce monde ci! :suspect:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juillet 11, 2011, 14:37:28 pm
J'ai râve cette nuit que je poursuivait notre meilleur ami avec Nobla, pendant longtemps jusqu'à le suivre à la nage dans un lac, juste pour l'engueuler de ne pas nous donner plus de nouvelles (ce qui est vrai en plus pour les nouvelles  :roll:)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juillet 11, 2011, 15:24:16 pm
outre que sacha grey, voire même plus que sacha grey, j'ai l'impression que c'est merri qui squatte les rêves des autres...
(pas les miens, puisqu'on s'est à peine vu IRL, mais ceux que je lis ici)
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Lunereth le juillet 11, 2011, 15:29:37 pm
Comme je n?aie pas encore rencontrer Merri, je me dis : jusqu'ici, tout va bien, jusqu'ici, tout va bien? :lol:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juillet 11, 2011, 15:30:43 pm
Comme je n?aie pas encore rencontrer Merri, je me dis : jusqu'ici, tout va bien, jusqu'ici, tout va bien? :lol:
tu dis ça parceque pour l'instant, il n'y a que sacha grey dans tes rêves?  :face:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Lunereth le juillet 11, 2011, 15:32:40 pm
Comme je n?aie pas encore rencontrer Merri, je me dis : jusqu'ici, tout va bien, jusqu'ici, tout va bien? :lol:
tu dis ça parceque pour l'instant, il n'y a que sacha grey dans tes rêves?  :face:

Si seulement?
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Merriman le juillet 11, 2011, 16:20:53 pm
Ne te fais pas d'illusions, Lunereth. Tu as probablement déjà rêvé de moi. Simplement, comme on ne s'est jamais vus, tu ne m'as pas reconnu, voilà tout.
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juillet 11, 2011, 16:45:59 pm
c'marrant moi quand je rêve d'un Opalien ou d'un Opalienne, il ou elle s'en souvient généralement  :face:
Titre: Re : Re : Rêve de geekon
Posté par: Grom le juillet 11, 2011, 16:51:53 pm
c'marrant moi quand je rêve d'un Opalien ou d'un Opalienne, il ou elle s'en souvient généralement  :face:
tu veux dire, comme si vous faisiez un rêve en commun?  :eek:
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juillet 11, 2011, 16:59:33 pm
Nan parce qu'après je leur dis que j'ai rêvé d'eux et du coup comme ce sont des rêves particuliers, ils s'en souviennent ^^

c'est pas donné à tout le monde que Belette rêve de vous ^^
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Aeron le juillet 11, 2011, 17:05:45 pm
Moi quand je dis à une nana que j'ai rêvé d'elle et que je rentre dans les détails, j'mange une gifle direct...
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: Belette le juillet 11, 2011, 19:07:44 pm
Non mais je les connait un tant soit peu les personnes dont j'ai rêvé donc bon..
Titre: Re : Rêve de geekon
Posté par: mélophage le juillet 13, 2011, 13:17:10 pm
Citer
Ne te fais pas d'illusions, Lunereth. Tu as probablement déjà rêvé de moi. Simplement, comme on ne s'est jamais vus, tu ne m'as pas reconnu, voilà tout.
Cthulhu ? C'est toi ? T'es en vacances ? J'aime beaucoup ton nouveau pseudo ! (conversation de Grands Anciens traduite par Adbul Alhazred VIII, dit l'Immortel)