Auteur Sujet: Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?  (Lu 44744 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« le: octobre 25, 2013, 14:45:54 pm »
Lu chez les copains il y a quelques minutes ; quelqu'un en sait plus ? Le site de la FFJDR n'est pas du tout à jour (la tradition, c'est important) du coup aucun moyen de vérifier rapidement l'information.

Si la FFJDR n'existe effectivement plus, on fait quoi ?  :flower:



EDIT : Ça semble se confirmer, je trouve d'autres sources qui l'indiquent aussi mais aucune com' des concernés…

Hors ligne Nobla

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #1 le: octobre 25, 2013, 15:08:34 pm »
J'en ai entendu parler (enfin, j'en ai lu écrire) sur Facebook hier, il y avait de nombreuses sources mais ça ne dépassait pas le stade d'une grosse rumeur Burger King.
I've seen all the porn in the world !!!

"Il ne faut pas se citer dans sa propre signature, c'est très prétentieux"
- Nobla

Hors ligne Menhir

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #2 le: octobre 25, 2013, 16:34:55 pm »
Ça semble se confirmer, je trouve d'autres sources qui l'indiquent aussi
C'est le principe de la rumeur : elle rebondit comme un écho...
Bientôt certains diront "on en parle même sur Opale".

Cela dit, c'est une rumeur qui est assez facile à faire croire en ce moment.

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #3 le: octobre 25, 2013, 16:56:12 pm »
Quand je dis « source », je sous-entends « info de seconde main généralement fiable ». Les premières mains jouant au roi du silence, je n'ai rien de mieux.

Hors ligne Nobla

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #4 le: octobre 25, 2013, 18:23:01 pm »
La mailing list fonctionne encore ?

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #5 le: octobre 25, 2013, 18:31:54 pm »
Je ne suis plus sur celle de la FFJDR depuis longtemps, et il me semble que seuls les membres du CA et leurs adjoints y avaient accès.

C'est cohérent, tu me diras : il ne communiquent avec les membres ni via le site, ni via le forum, donc l'autre moyen évident de se parler n'est utilisé qu'en interne… :face:



(Oui, oui, je sais : c'est facile et pas très malin.)

Hors ligne Globo

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #6 le: octobre 25, 2013, 18:38:41 pm »
Si la FFJDR n'existe effectivement plus, on fait quoi ?  :flower:

La même chose que chaque nuit, Minus. Tenter de conquérir le monde !
« Le secret que nous ne devrions jamais révéler aux maîtres de jeu, c’est qu’ils n’ont pas besoin de règles. » Gary Gygax

"Pain teaches, so we give it freely. Pleasures teaches nothing, and so must be earned."

Hors ligne Lupin

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #7 le: octobre 26, 2013, 19:21:40 pm »
C'est étonnant car pour dissoudre, il eut fallu une AG de dissolution, or les membres semblent avoir été prévenus après-coup...
C'est dommage aussi car la FFJdR avait les droits d'utiliser la plaquette FFJdR, des illustrations pour des textiles et l'agrément. Il eut été pratique de récupérer la structure, changer les statuts et le fonctionnement pour garder tout ça.

Hors ligne Le Passeur

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #8 le: octobre 27, 2013, 00:51:51 am »
J'ai lu des choses sur l'agrément Jeunesse et Sport sur le forum de Casus No, pour vous rassurer, c'est TRES simple d'avoir l'agrément, la preuve on l'a à la BàC. Il suffit juste de le demander généralement.
Ca ne donne strictement RIEN de plus au niveau financier ou reconnaissance publique, mais ça permet de postuler à des demandes de bourses et de formations.

Hors ligne Projets-R

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #9 le: octobre 27, 2013, 08:51:34 am »
Poste non officiel de Projets R

A titre d'info des gens ont commencé a faire une fédé bis 24h apres la peut etre fin de la ffjdr.
Bonne ou mauvaise idée vous etes seul juge je file le lien.
http://www.facebook.com/pages/Banni%C3%A8re-F%C3%A9d%C3%A9ration-R%C3%B4liste-Francophone/168601453346850
http://www.facebook.com/groups/1433853260175721/?fref=ts

Kromisback

Hors ligne Nobla

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #10 le: octobre 27, 2013, 12:16:40 pm »
Le monde est refait 3 fois par jour sur Facebook. On en reparle dans six mois  :mrgreen:

Hors ligne Le Passeur

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #11 le: octobre 27, 2013, 17:21:12 pm »
Je trouve que la décision de dissoudre la Fédé est une bonne chose.
Les gars savent très bien que reprendre le nom pour essayer d'atteindre tout ce qui était du domaine de carnets d'adresse, c'était aussi, comme dans tous les héritages, se prendre les dettes et les casseroles.
Après, reposons nous la question de savoir ce qu'apporte réellement une fédération et quel rôle on lui voit jouer avant de replanter ses poireaux sur le terreau encore frais du cadavre.
Pas par décence, mais pour ne pas repartir sur des trucs faits dans l'urgence pour assurer son pré carré;
La Fédé elle-même s'est constituée sur une urgence (répondre à l'épisode Dumas), on voit la suite. Contactez les partenaires, lancez un débat de fond, c'est ça qui prime à l'heure actuelle.
Il serait d'ailleurs intéressant d'y convier les anciens de la FFJDR pour tirer parti et expérience de cette longue agonie.

Hors ligne john marguerite

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #12 le: octobre 27, 2013, 18:41:02 pm »
Bonjour

Comme je suis d'accord avec l'invitation à commencer un débat de fonds avec, à la fin, la conclusion qui s'imposera sur la nécessité ou non d'avoir une nouvelle Fédération !

Le simple fait de s'étriper depuis des années sur des problèmes de définition du jeu de rôle devrait inciter à réfléchir, parce qu'in fine, c'est toujours cette question qui reviendra comme un serpent de mer avec un projet de nouvelle Fédération.

Je pense que les meilleurs défenseurs de la cause rôliste actuellement sont ceux qui prennent des risques financiers pour, sinon vivre du jeu de rôle, du moins faire vivre le jeu de rôle.

A mon avis, toute réflexion sur la meilleure façon de promouvoir le jeu de rôle doit impliquer au premier chef les acteurs économiques les plus importants, à savoir : auteurs, éditeurs, distributeurs, détaillants.

Pour prendre mon exemple, j'ai été ancien adjoint au CA chargé des bibliothèques. Et bien aujourd'hui, il me semble évident que le jeu de rôle en bibliothèque est une question annexe, et pas du tout décisive quant à la promotion du jeu de rôle, tout simplement parce qu'elle n'ont pas le pouvoir d'impulser les choses dans la sphère culturelle : tout au plus peuvent elles promouvoir, à la marge, des petites maisons d'éditions, mais les bibliothèques suivent très largement le mouvement. Elles prennent acte par exemple du fait que 20 % de leurs documents comptent pour 80 % des prêts, que la musique sur support disque compact va disparaître, qu'il n'est même plus nécessaire de s'intéresser aux livres pour faire un bon bibliothécaire, etc.

Pourquoi croyez-vous que la profession intègre à présent  les jeux sur consoles et PC dans leurs espaces, sinon parce que cette industrie du jeu pèse aujourd'hui plus lourd que le cinéma ?

Le premier axe de réflexion est donc simple : comment s'y prendre pour faire grimper les ventes du produit jeu de rôle sans se prostituer, sachant que la qualité est déjà là pour un certain nombre de jeux, y compris la qualité littéraire avec les contributions des écrivains rôlistes ?

A mon avis, un premier élément de réponse réside dans le fait qu'un jeu de rôle, c'est rien moins que simultanément un produit et une animation culturelle, donc en principe quelque chose de tout bénéfice pour n'importe quel lieu où l'on vend de la culture.

Sauf que malheureusement une animation jeu de rôle, si on veut qu'elle touche beaucoup de personnes, est très demandeuse en ressources humaines et donc en espace : on peut envisager des solutions dans le cadre de conventions rôlistes ou de festivals, c'est-à-dire, de façon ponctuelle, mais le véritable enjeu est d'installer le jeu de rôle dans des lieux où l'on vend de la culture toute l'année et pas seulement le temps d'un week-end. Or ces lieux, qu'il s'agisse des librairies ou des boutiques de jeux, même les plus grandes, ont rarement la possibilité d'offrir beaucoup d'espace et de temps pour donner aux jeux et aux MJs la possibilité de faire la démonstration de toutes leurs qualités. On ne transforme tout simplement pas des tables de présentation de nouveauté en table de jeux, même le temps d'un après-midi (ou alors, en nocturne, après les heures d'ouverture classiques, et encore).

La question aujourd'hui , selon moi, serait donc de trouver des formules d'animations tenables pour des lieux de consommation culturelle dans des espaces et des horaires restreints. Autrement dit, il faudrait être capable de s'adapter à des endroits tels que des librairies ou des boutiques de jeux de tailles moyennes et proposer des événements attractifs pour ces structures-là.

Voilà, je me suis fait plaisir le temps d'une heure ! Critiquez librement, j'ai fait ça pour mon agrément avant tout !

"Au bout de cinq cent et quelques mois de gestation, je suis né un matin du mois d'août 2015, et maintenant je vagis, je souris, je suis" - Bébécrivain

Hors ligne Ermold

Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #13 le: octobre 27, 2013, 20:31:44 pm »
Je m'invite dans le débat :°

A mon sens, faut pas perdre de vue que le jeu de rôle c'est une affaire de jeux avant tout. Donc de plaisir, et de loisir. L'envisager (et vouloir le promouvoir) sous un angle uniquement d'activité culturelle, c'est à mon avis se gourer un peu.

Citer
Je pense que les meilleurs défenseurs de la cause rôliste actuellement sont ceux qui prennent des risques financiers pour, sinon vivre du jeu de rôle, du moins faire vivre le jeu de rôle.
Je pense que les meilleurs défenseurs de la cause rôliste - s'il en existe une - sont d'abord les joueurs passionnés qui transmettent leur passion autour d'eux. Qu'ils soient impliqués financièrement ou pas, c'est pas ça qui importe je pense.

Citer
A mon avis, toute réflexion sur la meilleure façon de promouvoir le jeu de rôle doit impliquer au premier chef les acteurs économiques les plus importants, à savoir : auteurs, éditeurs, distributeurs, détaillants.
Citer
Le premier axe de réflexion est donc simple : comment s'y prendre pour faire grimper les ventes du produit jeu de rôle sans se prostituer, sachant que la qualité est déjà là pour un certain nombre de jeux, y compris la qualité littéraire avec les contributions des écrivains rôlistes ?
Là j'ai un peu de mal. En jeu de rôle, ce n'est pas le jeu (fut-il le meilleur du monde) qui crée les joueurs, mais l'inverse. Et je connais des joueurs qui jouent (et ont fait jouer des dizaines de nouveaux) avec toujours leurs bons vieux jeux des années 80. Souvent avec juste un livre de base.
Donc je ne crois pas que le jdr puisse être pleinement comparé au jeu vidéo sur cet aspect consumériste, ni qu'on puisse aussi facilement associer les ventes avec la cause rôliste.

C'est une des choses que je trouve chouette dans le jdr: Un livre, 3 crayons et 2 feuilles, quelques dés, ça peut suffire à des années de plaisir de jeu. L'imagination, c'est gratuit.

Citer
[...]mais le véritable enjeu est d'installer le jeu de rôle dans des lieux où l'on vend de la culture toute l'année et pas seulement le temps d'un week-end[...]
Ludothèque ? :p

La vraie question, c'est: le jdr est-il une activité qui doive dépasser le cadre de la bande de potes dans un appart ? Faut-il le "vendre" comme une culture de masse ? Personnellement, je ne pense pas que ça puisse marcher.
Parce que, de manière humble, tout passionné que je suis, je ne pense sincèrement pas que le jeu de rôle puisse intéresser tout le monde sur le long terme, et que quelque part - sous sa forme actuelle - il reste un truc de niche, une affaire de geeks, qui ne peut intéresser vraiment qu'une (toute) petite frange de la population (contrairement au jeux vidéos), sans doute en rapport avec ces plaisirs de jeu qui ne sont pas les mêmes chez tous.

Pour revenir au sujet, effectivement, qu'est-ce qu'une fédération apporterait ? Et en premier lieu, on fédère quoi ou qui ? Les joueurs, les clubs, les entreprises, les jeux (?), les créateurs ?
Ô si vaste forum, repaire de tous les vices,
Que vaut la probité devant tant d'immondices ?

Hors ligne Asmis

Re : Re : Dissolution de la FFJDR - quelqu'un a des infos ?
« Réponse #14 le: octobre 27, 2013, 21:56:55 pm »

Il serait d'ailleurs intéressant d'y convier les anciens de la FFJDR pour tirer parti et expérience de cette longue agonie.

J'ai été admin il y a quelques années. Lors de ma première année en qualité de membre, je me suis proposé pour devenir adjoint. A cette époque le CA était composé de membres assez nombreux, peu voire pas de place vacante. Un ancien président a été réélu l'année suivante puis déboulonné par le CA. Un nouveau président a été élu. Puis en deux ans, la chute du nombre de membres a commencé. Ce président ne supportant pas que l'on ne soit pas d'accord avec lui, le CA qui était encore bien fourni a commencé à se dégarnir. L'élection d'un nouveau président en 2012 n'a rien changé.
Un site sur le JDR  Les Terres de légende

http://terresdelegende.xooit.com