Auteur Sujet: Les différents genres de la fiction  (Lu 573 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Elrick

Les différents genres de la fiction
« le: octobre 04, 2015, 15:00:27 pm »
Ceci est une question, une tentative de satisfaire mon insatiable curiosité et une tentative d'initier une discutions intéressante sur un sujet qui me tiens personnellement très à cœur.

J'aimerais vous inviter à discuter sur un sujet qui m'intéresse tout particulièrement et qui je crois, nous rejoins tous d'une façon ou d'une autre; Les différents genres de la fiction, du fantasy a la sci-fi, en passant par le post-apocalyptique, le steampunk, le urban fantasy et bien plus encore.

Depuis plusieurs mois je travail sur quelques projets en liens avec les RPG, je fait des recherches autour du sujet ainsi que de la science-fiction et de la fantasy en générale. J'en suis venus à me demander qu'es ce qui allume les gens et les pousse vers un genre ou un autre. Qu'es ce qui fait que certains s'intéresseront et adoreront les œuvres de fantasy comme le seigneur des anneaux ou encore les œuvres de science-fiction tel que star wars, star trek? Et qu'es ce qui fait que certains détesteront un genre ou l'autre. Alors c'est pas mal le thème de la question.

J'aimerais savoir, de votre opinion très personnelle, quels genres de fictions vous accrochent le plus et pourquoi? Êtes vous un grand amateurs de fantasy a la tolkien et game of thrones, de science-fiction a la Star wars, star trek et mass effect? Préféré vous les œuvres de Urban fantasy tel que True Blood, vampire diary et supernatural? Les univers post-apocalyptique tel que Mad max? Et surtout, j'aimerais savoir qu'es ce qui vous allume le plus dans ces univers, qu'es qui fait que vos yeux s’allumeront à la mention de votre genre favoris? Quels sont vos œuvres favorites?

Et à l'inverse, j'aimerais savoir si il y à des genres qui ne vous rejoins pas du tout, pour les quels vous n'avez aucune affinité. Et selon vous, pourquoi?

Le but de ces questions est de satisfaire ma curiosité sur le sujet , dans un premier temps, mais également de discuter et partager sur ce qui nous fait tant plaisir et rêver quelques instants!

Hors ligne Merriman

Re : Les différents genres de la fiction
« Réponse #1 le: octobre 05, 2015, 23:42:11 pm »
C'est très (trop?) large, ta question, c'est un peu difficile de savoir par où commencer. Peut-être que tu devrais toi-même nous dire un petit mot sur les genres qui te plaisent particulièrement et pourquoi? Et je suppose que tu veux te limiter aux genres qui relèvent de l'imaginaire? Après, même comme ça, c'est compliqué, parce que les genres de fiction, c'est comme en musique, ça se subdivise à l'infini...

Bon, en ce qui me concerne, pour donner une idée rapide:

+ Les genres que j'aime tout particulièrement:
- Le fantastique et l'horreur. Et plus généralement, tout ce que la critique anglophone appellera "weird"
- La fantasy du genre que l'universitaire Farah Mendlesohn appelle fantasy "intrusive" - en gros, celle qui se déroule pour l'essentiel dans notre monde, mais où apparaissent par intermittences des éléments surnaturels/merveilleux. Les meilleurs exemples sont peut-être dans le domaine de la littérature pour enfants ou ados: Susan Cooper ou Alan Garner. A noter qu'à mon avis, c'est le genre de fantasy qui se rapproche le plus du fantastique - du coup, ce n'est pas un hasard si c'est  ce type de fantasy qui m'attire.
- La SF qui a une portée philosophique: soit parce qu'elle aborde de front certaines énigmes typiquement philosophiques (Philip K. Dick), soit parce qu'elle se place d'entrée de jeu à un grand niveau d'abstraction et prend en considération des échelles spatiales et temporelles énormes (Olaf Stapledon), soit parce que sa profondeur scientifique et mathématique lui fait rejoindre la philo (Greg Egan)
- La SF lyrique britannique de New Worlds: les Ballard, Keith Roberts, Christopher Priest...
- La fantasy urbaine de l'époque où ça désignait les romans de Jonathan Carroll, Charles de Lint ou autres écrivains de ce genre - pas les twilighteries (qu'au demeurant, je connais très mal)
- Le slipstream? En tout cas, tous les trucs barrés, surréalistes, bizarres.

+ Les genres que j'aime bien:
- Tout ce qui est pulp, léger, sans prétention, rapide et aventureux, sans distinction de genres. La science-fantasy se prête peut-être particulièrement bien à ça.
- Le post-apo, pourquoi pas? Mais alors, toujours façon cosy catastrophe - le post-apo britannique, quoi - John Wyndham, ce genre de choses.
 - Pas mal de SF (mais ça dépend plus des auteurs que des genres, en fait - genre, j'aime Gibson, mais pas trop Walter Jon Williams, alors je ne vais pas dire que j'aime le cyberpunk en général...)

+ Les genres que j'aime pas trop
- Pas mal de SF (mais... voir plus haut)
- La fantasy à monde secondaire: j'ai rien contre sur le principe, mais dans les faits, ça me tombe souvent un peu des mains.
- Les super-héros: à deux-trois exceptions près, ça m'ennuie terriblement.

Et maintenant, pourquoi...? Woâf, trop long pour ce soir. Je te laisse parler un peu de tes goûts, et puis si ça prend, je repasserai surement sur le sujet développer un peu.
A noter: je n'ai cité que des références littéraires, parce que c'est ce qui me branche le plus et que je connais le mieux, mais je suis bien conscient que tu ne voulais pas limiter le sujet à ça, mais englober films, jeux, etc.
I was walking about in Cambridge and passed a bookshop, and in the window were portraits of Russell, Freud and Einstein. A little further on, in a music shop, I saw portraits of Beethoven, Schubert and Chopin. Comparing these portraits, I felt intensely the terrible degeneration that had come over the human spirit in the course of only a hundred years.

Wittgenstein

Hors ligne Grom

Re : Les différents genres de la fiction
« Réponse #2 le: octobre 06, 2015, 01:05:05 am »
J'ai toujours aimé dans la fiction la possibilité de traiter de sujets d'actualité sans en avoir l'air, donc sans declencher chez le lecteur des sursauts d'opinion issue du carcan de la société (ou de son environnement proche). Par exemple (même s'il est un peu vieillissant), le racisme.
Et par extension je trouve toujours regrettable ces mêmes fictions quand elles sont traitées de manière manichéennes (les orcs c'est le Mal).

Du coup, ça correspond à n'importe quel genre
 C'est plus le contenu qui m'interesse.
Les mondes cyberpunk comme shadowrun traitent beaucoup cette question de l'ostracisme, contrairement à la plupart des ouvrages medfan (exception notable dela trilogie orcs de nicholls).

Quand on y regarde bien, les leviers scenaristiques, donc l'histoire, restent souvent très comparables.



Sinon l'age faisant je m'ennuie terriblement avec les quêtes initiatiques du gamin jeté sur les routes tout seul et qui se découvre par magie les pouvoirs uniques et ultimes qui sauveront le monde
le comic sans MS vaincra!

Hors ligne Elrick

Re : Les différents genres de la fiction
« Réponse #3 le: octobre 06, 2015, 04:46:48 am »
(Je m'en excuse. Après relecture du poste, j’admets n'avoir pas été particulièrement claire).

Pour ma part, je suis un grand amateur de science-fiction légère. Autrefois j'étais également un très grand amateur de med fan, mais je me suis un peu lassé du genre a force de voir les mêmes concepts revenir de façon presque identiques (A comprendre ici les très, très nombreuses imitations du seigneur des anneaux. Par contre j'aime bien les livres et la série de George R.R. Martin). Je vais apprécier également le cyberpunk et parfois le urban fantasy (Surtout le thème des vampires. j'apprécie tout particulièrement les films et livres tel que Dracula et Entretiens avec un vampire.). Et aussi, un très grand fan de super héros (BD, films et séries, j'adore). Mon dieu, j'ai faillis oublié le plus important, la weird fantasy! J'adore Lovecraft et j'adore retrouvé l'influence de ce dernier à travers d'autres œuvres tel que les livres de Robert E Howard (Conan) ou le film The thing de John Carpenter.

Maintenant, à savoir ce qui m'attire réellement. Je dirais que je recherche d'abord et avant tout à m'éloigner de la réalité. C'est la première chose qui m'attireras vers un livre, un film, un jeu ou tout autre œuvre artistique d'ailleurs. Ensuite, je dirais que c'est le sérieux de l'univers. J'ai tendance à rechercher les univers plutôt léger et éviter la plus part des œuvres qui me semble se prendre trop au sérieux, à l'exception des classiques (Phillip K. Dick, 2001 l’odyssée de l'espace, etc.). Je souhaite d'abord et avant tout vivre une bonne histoire et rencontré des personnages colorés, attachant et drôle mais qui possède une certaine profondeur qui les rendent humain. Pour donner quelques exemples, je nommerais la série firefly/serenity (et les oeuvres de Josh Whedon en général en fait) qui correspond plutôt bien à ce que je peut rechercher en terme d'humour/profondeur. Je veut vivre la plus grande gamme d'émotion possible à travers une histoire bien ficelé. Je peut apprécier une œuvre qui se prend très au sérieux, mais disons qu'il s'agit de cas où c'est quitte-ou-double. Soit l’œuvre est vraiment excellente, soit elle est vraiment nul (Un aspect qui est moins important lorsque l'univers est plutôt léger).

Finalement, en ce qui concerne les genres qui ne me rejoignent pas du tout, il y à tout ce qui se rapproche trop de la réalité (Drames policiers, soap opera, etc.). De plus je dirais que le médiéval fantasy me rejoins plus difficilement en raison des nombreux clichés qui semblent revenir sans cesse et dont je me suis vraiment lassé (Jeune fermier apprenant qu'il est l'élu d'une prophétie et doit combattre les forces du mal). Les œuvres classé "jeunes adultes" tel que twilight (évidemment), mais également maze runner, divergent, vampire diary, once upon a time, etc. ne me rejoignent que très, très rarement (Il existe évidemment quelques exceptions). Peut-être es ce le vieux grincheux en moi qui commence  bourgeonner. Mais évidemment, je vais toujours apprécier une œuvre bien conçus. la différence résidant sans doute davantage à savoir à quel point je serait critique envers l’œuvre (Il y a des œuvres de science fiction vraiment pas si bonnes que j'ai malgré tout apprécier, pour le simple fait que c'est un genre dans le quel j'aime me retrouver. Les genres m'intéressant moins n'ont pas ce "filet de sécurité").

Et voilà donc un bon résumé des genres qui m'intéresse le plus, le moins, et pourquoi!

Hors ligne Grom

Re : Les différents genres de la fiction
« Réponse #4 le: octobre 06, 2015, 10:29:42 am »
(A te lire je me rend compte que dans oeuvre, tu mets aussi les films et séries, alors que je n'ai parlé que d'oeuvres littéraires, pour ma part. Je vais y réfléchir et compléter au besoin)

Hors ligne VIK

Re : Les différents genres de la fiction
« Réponse #5 le: octobre 20, 2015, 00:26:52 am »

Maintenant, à savoir ce qui m'attire réellement. Je dirais que je recherche d'abord et avant tout à m'éloigner de la réalité.

C'est aussi l'un de mes moteurs. J'alterne les genres plutôt que de les enchaîner, c'est comme varier les plats.
Concernant la SF, ma démarche a été plutôt historique : lire les classiques, si possible dans l'ordre, et savoir qui a apporté tel ou tel concept.
Parce que découvrir son premier paradoxe temporel, sa première IA, sa première uchronie, etc ... ça vous marque et le jeune lecteur peut adorer, alors que si ça se trouve, c'est déjà ultra connu et rabâché.
A propos de paradoxe, je ne suis pas très cyberpunk, et pourtant, j'aime les dystopies.

Je ne me sens pas attiré par la hard science. Je préfère les anciens comme K.Dick, Bradbury, Aldiss, Ballard, Silverberg, Simak, Farmer, Richard Matheson et Jack Vance. Même si ce dernier c'est davantage du "planet opera", genre que j'affectionne, là où l'évasion et le dépaysement sont le plus complet.
J'adore aussi de Jules Verne, car on est transporté dans une autre époque, et dans d'autres contrées. J'aime l'esthétique steampunk et ce qui s'en inspire, mais ne me sens pas attiré par les romans qui plaquent ce thème parce qu'il est à la mode.
Le space opera, dans les Star Trek, ça passe en série, mais pas en livre pour moi, les grosses licences à la Star Wars me gonflent sauf la trilogie originale culte.
En pulp, c'est plutôt en BD, avec le Flash Gordon d'Alex Raymond ou le Rayon U d'E.P.Jacobs.
Le radium-punk de la BD et du JDR des Brigades Chimériques m'a bien tapé dans l'oeil.

Transition avec les super-héros : en dehors que quelques exceptions non seulement je n'aime pas les films, mais je n'accroche pas aux comics post 80's, je reste fidèle aux débuts Nouveaux X-men dans mes vieux Lug. Les exceptions : Thanos dans les 90's, les inévitables Watchmen de Moore, ou Top 10 de Moore encore, bien créatifs. Et les 1ers Hell Boy de Mike Mignola.

En BD, je dois citer l'esprit Metal Hurlant avec Moebius et Druillet, Kraken de Bernet, Druuna de Serpieri  et tant d'autres : une liberté de ton, une bouffée d'O2, une créativité folle, de la provoque, de l'impolitiquement correct, bref ce qui nous fait cruellement défaut aujourd'hui. C'est comme certaines couvertures des éditions Champ Libre en SF : elles ne pourraient pas sortir aujourd'hui, avec l'autocensure, la peur des procès, et la médiocrité ambiante. Desproges revient.


Côté film SF : mon film culte est Blade Runner (je chiale déjà en attendant l'inévitable Blade Runner 2). J'apprécie Bienvenue à Gattaca, l'incontournable Metropolis de Fritz Lang, ou le Voyage dans la Lune de Méliès. Un bon vieux Rollerball ou New York 1997...

Le post-apoc, j'aime bien... spécialement celui imaginé dans les 80's (Mad Max, L'Age de Cristal ...) , ainsi que l'univers de Fallout.

Côté fantasy, les clones de D&D ou Tolkien m'ennuient profondément en lecture, en dehors du Tolkien original. Je préfère la fantasy sauvage et brutale, low magic si possible. Moorcock, et forcément,  Howard. En fait, je lis très peu de fantasy, en dehors de celle des livres dont vous êtes le héros qui m'a initié à tout ça. Je suis passionné de littérature interactive car j'aime ne pas être passif en lisant, j'aime aussi le côté architecte et créateur de règles, mettre les mains dans les mécanismes ludiques et la jouabilité.

Lovecraft : quelques perles sublimes et grands textes, mais énormément de redite d'où saturation.
Clark Ashton Smith : sauvage, une plume trempée dans le pourpre du sang, des visions de dorures mortuaires et de soleil couchant.
Abraham Merritt aussi. Des textes comme on n'en fait plus, avec de la flamboyance, de la poésie.
Et Poe.
Bref, des trucs d'ancien ^^

J'aime bien les univers gothiques et celui de Vampire.
Pour l'horreur par contre, je n'accroche pas. Je déteste les films d'horreur pour ados. Je ne suis pas client.

Un truc qui n'a pas été cité : les romans préhistoriques. J'aime assez, j'y retrouve le côté sauvage et le côté Robinsonade, survie en milieu hostile.
Des bouquins de Rosny Aîné, ou le JDR Würm... Y a aussi des trucs sympas en littérature pour ados dans ce domaine.
 
Piraterie : pour le côté exotique, historique, utopique, et sauvage. J'ai lu mes classiques : l'histoire des + fameux Pirates de Defoe, Oexmelin, Louis Garneray. JDR : Pavillon Noir. BD : Corto Maltese

Cape et d'Epée : ces bons vieux Alexandre Dumas et consorts
Romans historiques : Walter Scott , etc ...

Polar : jamais contemporain. Les Juge Ti de Robert Van Gulik, ou en BD le Juge Bao, sont nettement plus exotiques.

Mythologies : vaste sujet pas encore exploré, mais tout m'attire. Mythologie grecque, scandinave, égyptienne, babylonienne, asiatique, africaine, etc ...

Mais je ne peux pas tout lire, faute de temps...