Auteur Sujet: Rêve de geekon  (Lu 113397 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon
« Réponse #150 le: janvier 26, 2009, 15:48:52 pm »
héhéhé ..
Réaliste ton rêve Merriman...

- Calzone en pervers qui t'attends sur ton lit
- Le Zakhan Noir en G.M.L (Grand Méchant Loup) qui s'abreuve pour faire passer ta grand-mère qu'il vient de boulotter.
- Même pour Mandoline, tu n'as rien omis... Hormis que l'opération n'aurait servie à rien et n'aurait pas pu réussir.
- Et pour l'épisode Monthy Pythonesque j'y vois une allusion à Dreyf... Surtout pour les DVD déjantés! :face:
Doktor ès PsyKiatry, O.P.A DireKtor
It's Good to Be Bad
Evil it's Good

Tiocfaidh ár lá

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #151 le: janvier 26, 2009, 23:01:42 pm »
Tiens, c'est marrant ; moi j'ai rêvé de toi habillé avec un capuchon rouge et tu avais du beurre et de la confiture dans ton panier...

- Le Zakhan Noir en G.M.L (Grand Méchant Loup) qui s'abreuve pour faire passer ta grand-mère qu'il vient de boulotter.

Mais... mais... mais...  :affraid:

Ne vous approchez pas de ma grand-mère!!!!! MONSTRES!!!!!

Et puis de toute manière, je suis sûr que du haut de ses 85 ans, elle peut encore envoyer le Zakhan au tapis d'un seul atémi bien placé...
I was walking about in Cambridge and passed a bookshop, and in the window were portraits of Russell, Freud and Einstein. A little further on, in a music shop, I saw portraits of Beethoven, Schubert and Chopin. Comparing these portraits, I felt intensely the terrible degeneration that had come over the human spirit in the course of only a hundred years.

Wittgenstein

Hors ligne Dreyf

Re : Rêve de geekon
« Réponse #152 le: janvier 27, 2009, 00:16:20 am »
Est-il utile de rappeler réellement la signification du conte du chaperon rouge, voir le loup, tout ça...

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #153 le: janvier 27, 2009, 00:33:00 am »
Mouarf, mouarf... Dans la version moralisée pour jeunes filles de Perrault, ptêtre, oui...

Mais chez les Grimm, moi je dis, ça parle d'autre chose, de plus obscur et intéressant...

Enfin, je vais pas développer mes idées sur les contes ici (quoique, dans un topic "rêves"...)

Hors ligne guizmo

Re : Rêve de geekon
« Réponse #154 le: janvier 27, 2009, 00:34:48 am »
et si vous  arrêtiez de fumer la moquette ?
c'est t'y pas une bonne idée ca?
Anicet :
La morale de l'histoire : ce n'est pas mal d'être mort de faim :).

Hors ligne Dreyf

Re : Rêve de geekon
« Réponse #155 le: janvier 27, 2009, 00:37:17 am »
Fais plutôt tourner le tapis afghan, Guigui...

Hors ligne guizmo

Re : Rêve de geekon
« Réponse #156 le: janvier 27, 2009, 00:39:06 am »
il n'y a pas de tapis chez moi  j'ai des potes trop ............ salissant  :face:

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #157 le: janvier 27, 2009, 02:49:48 am »
Ca peut rajouter aux effets secondaires de la fumette, Gui... Expérience intéressante, moi j'dis, je prendrai des notes si tu trouves des cobayes.
Sinon pour Merri : Je le trouve bien intéressant ton rêve moi, tout autant que le mien (que j'aime bien hein aussi).... Et pour les rêves "toujours" intéressants, si j'en ai pas posté de la semaine, c'est que quasi tous étaient chiants, voire chiants et pas racontables.
Ah et pour les paragraphes, euh, y'en a deux c'est bien non ? :p
Quoi, j'ai rien d'intéressant à dire, en fait ? Damn ! Démasquée !

Hors ligne Taho

Re : Rêve de geekon
« Réponse #158 le: janvier 27, 2009, 10:00:46 am »
Cette nuit, j'ai discuté avec Barrack O'Bama, il faisait partie du jury de Démiurges en herbe (le concours de création de JdR de l'association Forgesonges) et il m'a parlé de mon jeu, alors que je n'ai pas participé au concours, je fais partie du jury. Il m'a dit qu'il avait beaucoup aimé, alors que j'en était moi-même très mécontent, visiblement...  :roll:

Ca c'était avant qu'un de mes potes débarque avec des potes pouilleux qui se mouchaient sur du pain pour se faire des tartines...  :S

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #159 le: janvier 31, 2009, 02:22:26 am »
Ha faudra que j'essaie les tartines à la mouche...


Bon ben sinon j'ai vaguement sauvé le monde, mais mal.

J'étais un héros ayant le choix entre trois pouvoirs pour se faire, dont je ne connaissais que l'icone (fin, un symbole quoi)... J'ai choisi celui avec une espèce d'ourson blanc ou bébé phoque, j'sais plus. Et rapidement, j'ai compris que l'un des pouvoirs permettait d'accroitre ma puissance très surhumainement, l'autre était plutôt mental, magique...
Le mien protégeait les gens, ce qui était bien gentil mais ne servait à rien. En gros, le karma faisait qu'ils morflaient moins dans la grande lutte du bien et mal, qu'ils pouvaient se planquer plus longtemps... Mais du coup la Destruction a gagné.

Alors bon, avec mon bel ossuaire (mon sale hétéro, mon mec quoi, doté d'un physique tout neuf pour l'occase) , qui se trouve être le maitre-roi-président de la France, bref, avec lui, on prend des mesures : le peuple entier va être enfermé dans une sorte d'abri antiatomique, où l'on entre par une sorte de gros monticule rouge chromé, en forme de poire boudinée, et qui peut accueillir 300 000 Personnes. Dans le rêve, c'est 5 fois la population française, donc tout va bien.
A l'intérieur, ça ressemble à un grand immeuble. Mon hétéro est président, mais sans le personnel, on est donc juste tous les deux, à glander dans un bureau moquetté.
Du coup faut faire du porte à porte pour voir comment on s'organise et pour thermométrer l'enthousiasme du peuple ;  le truc chouette, c'est qu'on tombe très vite sur une petite rousse svelte et énergique coiffée à la garçonne, cheveux et yeux lumineux -yeux bleus, cliché oblige. Subermergée d'enthousiasme, elle court partout, tape aux portes, explique que chez elle on peut tenir réunion puisque c'est une colloc à 4, avec plein de pièces, réussissant haut la main les jets de charisme...
Du coup j'ai dû me dire que y'avait plus besoin de moi pour sauver le monde, j'me suis réveillée.

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #160 le: janvier 31, 2009, 08:31:13 am »
Et pof, quelques heures de sommeil, une variante du même ! Le principe se précise...
Je "gère" un petit village sur la plage, style cases et toits de chaume, alentours vagues. Gérer, ici, c'est répartir des événements et les affects qu'ils provoquent, voire de purs affects ; chaque individu en possède 3, leur résistance étant variable, leur réaction aussi : l'agressivité, le défensif (aboutissant à un état sociopathe, une psychologie "murée"), la souffrance pure et simple.
Quelque chose est infiltré, qui se rapproche de the Thing de Carpenter, au sens où sa nature précise est inconnue, qu'elle se répand, et qu'elle est étrangère à toute humanité.

De mon côté, c'est comme si, chaque seconde, je tirais une sorte de "carte" déterminant une crasse, une saloperie qui rongera l'esprit de quelqu'un ; je choisis à qui l'attribuer, ou quel type d'épreuve quelqu'un devra subir, sachant que, passé un certain stade, les individus sont gagnés à la Chose. Ceux réagissant par souffrance semblent particuliérement vulnérables, anéantis facilement.
J'assiste au cours du rêve à la prise de conscience, l'usure et le retournement d'un homme (un quarantenaire quelconque, rondelet et chauve) ; le fait de se rendre compte que la Chose se répand, qu'elle en a contaminé d'autres, ici même, et que ceux-ci soient à l'origine de ce qu'il subit, joue pour beaucoup dans sa chute.

A la fin, tout le monde est en extérieur, une petite centaine de personnes... Les plus proches de la rupture tentent de trouver de l'aide, une nana entourée de foule (assez jeune, potelée), crie que sa solitude lui est insupportable, qu'il faut des gens pour la toucher ;le sens en est explicitement sexuel, accompagnée d'une image de cuni sur pyramide humaine (plutôt gros tas humain), la tête du "cuniteur" ayant tendance à être secouée de spasmes comme celle de certains monstres des Silent Hill et personnages de Jacob's Ladder.
Le plus marquant dans tout ça étant l'impression d'irréversible, d'invasion pouvant à peine être endiguée, ralentie, mais triomphante à terme, et à terme assez court ; et de pensée "morte", froide, complétement non-humaine.

En même temps je leur avais dit de se réfugier dans la grosse poire rouge...

Hors ligne Bastet

Re : Rêve de geekon
« Réponse #161 le: janvier 31, 2009, 14:59:10 pm »
Ah oui Jacob's Ladder, très bon ce film, un des meilleurs rôles de Makaulay Culkin même...

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #162 le: janvier 31, 2009, 18:48:44 pm »
Si seulement z'avaient trouvé une vraie fin... Mais j'ai adoré ceci dit, j'veux que eux, ils adaptent Silent Hill (au lieu de l'autre crétin qui l'a fait). Makaulay Culkin c'est le héros jsuppose ?

Hors ligne Bastet

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #163 le: février 01, 2009, 16:34:45 pm »
Si seulement z'avaient trouvé une vraie fin... Mais j'ai adoré ceci dit, j'veux que eux, ils adaptent Silent Hill (au lieu de l'autre crétin qui l'a fait). Makaulay Culkin c'est le héros jsuppose ?

Même pas, l'acteur principal c'est Tim Robbins.

Hors ligne Meyrink

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #164 le: février 02, 2009, 14:27:50 pm »




J'assiste au cours du rêve à la prise de conscience, l'usure et le retournement d'un homme (un quarantenaire quelconque, rondelet et chauve) ; le fait de se rendre compte que la Chose se répand, qu'elle en a contaminé d'autres, ici même, et que ceux-ci soient à l'origine de ce qu'il subit, joue pour beaucoup dans sa chute.

J'ai un vague souvenir d'un reve semblable, où le monsieur en question sombre dans le cynisme - mais sans Chose.