Auteur Sujet: Rêve de geekon  (Lu 115065 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne guizmo

Re : Rêve de geekon
« Réponse #195 le: avril 04, 2009, 00:37:55 am »
j'ai rêvé de ma boulangère
et il n'y avait même pas de pâtisserie dans le rêve
c'etait purement sexuel
 :suspect:
Anicet :
La morale de l'histoire : ce n'est pas mal d'être mort de faim :).

Hors ligne Dr. Patate

Re : Rêve de geekon
« Réponse #196 le: avril 04, 2009, 06:27:12 am »
Waouh les gars,  :suspect:

J'avais raté ce fil. Vous me faites peur soudainement...

Et après vous parlez de modifier la vision du JdR ?! :D
En racontant ses rêves, c'est pas le plus facile, dotant que vous avez des perles !!! :roll:

"Si le rôliste était une plante, il serait un chou-de-Bruxelles. Plutôt très bon avec des petits lardons et ce goût inimitable qui en fait un légume à part, mais aussi parfois mal apprécié."

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #197 le: avril 04, 2009, 06:57:12 am »
A vrai dire, j'ai n'ai lu mention ni de dots ni de perles dans les rêves racontés. D'où donc tiens-tu tout ça ?
(désolée)
De toute façon, j'ai l'arme imparable contre les détracto-phobiques : leur raconter les rêves que je faisais AVANT le jdr... S'ils ne sont convaincus, ils finiront au moins internés. AHAHAHAHAHAH.
(oui, oui, je pars, même si c'est lui qu'a commencé)

PS à Guizmo : pour les patisseries, faut rêver d'une patissière, ou d'une boulangère-patissière, la boulangère monoclassée est juste bonne à préparer les viennoiseries. Pas de regrets gastronomiques, va.

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #198 le: avril 09, 2009, 07:23:30 am »
Tout commence à Alleyras, petit hameau de basse-montagne, où j'habite, seule, une vaste maison. D'autant plus vaste qu'en farfouillant, je découvre un réseau de sous-sols et galeries : après une brêve exploration, je comprends et perçois qu'il est habité par une chose vivante, du type qui guette dans les ténèbres, tient du monstre et du demi-Dieu... Bref, du Cosplay à la Lovecraft.

Logiquement, je m'empresse d'aller à l'église, pensant trouver un exorciste : quinze mètres plus loin, j'entre donc, par une petite porte, juste sous la place du village.
A l'intérieur, point d'exorciste : une salle dépouillée, de type protestant/fonctionnel : bancs de prière, autel, murs nus. Pas d'icônes, pas d'enluminures. Par contre, un curé, vaguement quarentenaire, et cinq adolescents légérements malformés (qui hypertrophié d'une épaule, qui maigre et boitillante...) ; ils sembent vivre ici, une porte, sur le mur de droite, permettant d'accéder aux parties habitables.

A défaut de pouvoir exorciser la Chose, le curé m'embauche pour accompagner ce charmant groupe en excursion : nous voici donc partis, et, après randonnée, gambadant joyeusement dans un jardin vert et herbu, semé d'arbustes, et flanqué d'une charmante demeure toute de murs blancs et bois vernis. Bref, une pastorale sans les moutons.
Avant d'entrer nous reposer, nous courons en tous sens, mimons une partie d'airsoft sans répliques (pistolets et fusils à billes) contre d'invisibles zombis.

Après quoi, investissant la maison, les uns et les autres annexent mobilier et matelas, préparent leurs dortoirs.
Revenue dans le salon, comme tout un chacun, je remarque vite près de la fenêtre trois jeunes filles, de dos, d'apparence semblable : petites, cheveux bruns, en tignasse, robes blanches de gamines. Curieux, je ne me souvenais pas d'elles... Elles se retournent, ensemble, et pour cause : elles sont liées par le bassin, triplettes-siamoises, aux visages identiques : jeunes, traits un peu épais, presque ingrats, et (plus gênant) cadavériques.
Tout s'éclaircit fort rapidement : elles hantent le lieu, en fantômes casaniers, et voient d'un mauvais oeil qu'on boulverse les lieux. Notre intérêt le plus vital est donc de remettre chaque chose à sa place, et de nous barrer sans mot dire. Une tentative de négociation ("ne pourrait-on ranger et épargner ce qui vous appartient, et disposer du reste?") avorte flasquement, et nous apprenons des siamoises qu'elles ne sont pas seules locataires : la maison, ancien hôpital, a tout naturellement connu de nombreuses morts, et grouille donc de fantômes. Tous casaniers, rangés, maniaques.

Reste plus qu'à remettre en ordre, et à trouver la perle rare : une baraque sans monstre, ni Chose, ni morts trop aigris.



Dans la foulée, le dernier en date, également très typé campagnard-touristique :

Me balladant, en hiver, aux côtés de ma mère, dans un vaste bois nu et enneigé, j'admire dans les arbres les nids d'oisillons, d'ailleurs déjà couverts d'une bonne couche de duvet. Car, oui, les oiseaux enfantent en hiver. Et, non, les oisillons ne sont pas dans les nids : leurs petits corps entrelacés forment les nids, constitués donc de dizaines et dizaines de jeunes oiseaux velus qui pépient à tout va.
Rapidement, ma mère et moi, douces, secourables et attendries, en profitons pour adopter le mal-doué du groupe qui, tombé de son échaffaudage, gèle et piaule bêtement dans la neige. Et qui, donc, apprécie nos chauds vêtements et nos intentions bienveillantes.

(Parce que, oui, les trolls-gnomes ont bon fond. Parfois. Quand ils n'ont pas faim, en tout cas.)

Bon, maintenant, vous allez rêver, oui ? Sans avoir la flemme de l'écrire ? Y'a que moi qui bosse ici, damned !

Chewbashrek

  • Invité
Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #199 le: avril 09, 2009, 07:57:27 am »
Waouh les gars,  :suspect:

J'avais raté ce fil. Vous me faites peur soudainement...

Et après vous parlez de modifier la vision du JdR ?! :D
En racontant ses rêves, c'est pas le plus facile, dotant que vous avez des perles !!! :roll:

comme Melophage: je faisais des rêves chelous bien avant de  faire du jdr.

Chewbashrek

  • Invité
Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #200 le: avril 10, 2009, 10:12:57 am »
Bon, maintenant, vous allez rêver, oui ? Sans avoir la flemme de l'écrire ? Y'a que moi qui bosse ici, damned !

bah je fais ce que je peux, mais mon rythme de rappel actuel est déjà exceptionnel comparé à avant...


Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon
« Réponse #201 le: avril 11, 2009, 13:49:27 pm »
Un rêve que j'ai fait il y a quelque temps.

Dans ce rêve Melophage, Tamar et moi.

Mélophage est une petite fille, elle a été recueilli par Tamar. Or Mélophage est une s?ur, dans le sens ou elle a des pouvoirs psychique comme moi d'autres filles....elle est notre s?ur et elle est promu à un grand avenir.

Mais va savoir pourquoi je ne dois pas le lui dire et elle a peur de moi et des autres.

S'en suit une bataille par portable interposé entre moi et Tamar, moi essayant de lui expliquer qu'elle doit me rendre Mélophage et elle m'insultant et fuyant.

Jusqu'à e que la conversation se trouble. Je regarde mon portable, il y a le dessin d'une grenouille et plus rien..il ne répond plus...et là je me dis "putain les salauds ils ont diabolisé mon portable"
Nobody's perfect, not even Satan's Cheerleaders

Hors ligne Grom

Re : Rêve de geekon
« Réponse #202 le: avril 14, 2009, 10:00:04 am »
J?ai fait un rêve il y a quelques jours, mais ne l?ai pas noté de suite. Excusez donc les imprécisions

Je me réveille dans une ville que je ne connais pas. Je croise uniquement des gens que je ne reconnais pas, et évite les autorités (on sait jamais). J?arrive devant un bâtiment avec des drapeaux rouges. La façade de ce bâtiment explose brutalement et s?ensuis une fusillade.
Je me dit « merde, mais c?est la mairie de la capitale de la chine ! mais qu?est ce que je fous ici ?? ». je retourne me cacher.

Au cours de mes errances, je tombe sur une bande de jeunes de 14ans en plein dispute, et j?en identifie un comme étant un de ceux avec qui je suis actuellement IRL en train de construire une machine de guerre médiévale. Des visages connus, donc. Je les aborde et les fait arrêter de se taper dessus.
Je parviens à obtenir une explication sur le pourquoi de ma présence ici : le chef de ces gamins a fait venir/téléporter un certain nombre de personne ici pour pouvoir se venger d?une certaine personne en particulier. Furieux, je l?attrape par le col et lui mets un gros pain dans sa face de petit con, par vengeance, coup qui l?expédie plusieurs mètres en arrière.

Plus tard. Je suis encore avec la bande de jeunes, et règle cette fois une dispute entre celui que je reconnais et un autre, lesquels se battent pour la place de chef (il semble que mon coup de poing ai mis l?autre définitivement hors course)

Je ne me souviens de rien d?autre




La nuit suivante, j?ai rêvé de pirates, et j?ai un visage qui me reste en tête :
Imaginez dans full metal alchimiste la grande s?ur d?amstrong (la chef de la section polaire, ?il bleu glacial et grain de beauté sous la lèvre) en rouquine (poil de carotte) avec un chapeau de pirate. La teneur du rêve résidait sur la subtile question « est-elle coiffée ou ses cheveux sont-ils en désordre ? ». j?ai toujours aimé les rousses ^^
le comic sans MS vaincra!

Hors ligne guizmo

Re : Rêve de geekon
« Réponse #203 le: avril 14, 2009, 10:36:53 am »
bon petit rêve comme au bon vieux temps
je me promène tranquillement dans une vieille ville ,presque déserte
il y a des cadavres partout ( comme a la g grand époque des épidemies )
et la au fil  du rêve je réalise que je suis le fléau  qui  décime tout le monde
je suis la mort en personne qui élimine tout ce qui crois ma route
voir la terreur sur le visage de ces personnes qui de toute façon ils méritent ce qui arrive

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #204 le: avril 14, 2009, 13:32:42 pm »
Allez, j'en ai un petit (ou plutôt, trois rêves agglomérés en un)...

Je suis devenu moine - comme plusieurs Opaliens, apparemment, je ne sais pas exactement lesquels. On mène une vie très stricte, ça rigole pas. On se retrouve tous dans une salle éclairée seulement par des bougies où on est censé rester silencieux pendant une longue période. C'est une sorte d'épreuve initiatique, et moi je voudrais qu'on reste effectivement silencieux, mais les autres s'en foutent, tout le monde commence à parler, et assez vite, on s'engueule au sujet des différentes éditions de l'Appel de Cthulhu...  :suspect: Je me casse.

Je me retrouve dans des rues désertes, c'est la nuit. En marchant, je comprends progressivement que je ne suis pas au XXIe siècle, je suis à Rome, dans l'Antiquité (encore...), je dois être un des premiers chrétiens... Finalement, j'arrive à une tour massive, d'aspect bien sinistre: je passe par un gros portail, et je débouche sur un escalier qui monte, éclairé par des flambeaux... Il y a un licteur qui me précède: il ne parle pas, mais je comprends que je dois me rendre à une réunion extrêmement importante du sénat. Seulement, une voix dans ma tête m'avertit de ne pas monter par cet escalier: je dois prendre un passage secret, parce que j'ai été choisi par "Eterus, le dieu du temps" (ne le cherchez pas sur Wikipedia, hein). Je prends le passage qu'on m'a indiqué, et pendant un moment, ça ressemble aux Arènes de Lutèce... Je prends plusieurs couloirs...

Finalement, je me retrouve dans une galerie surplombant une cathédrale. En bas, il y a un livre énorme, haut comme dix types, installé sur un lutrin - apparemment, c'est une Bible. Il y a aussi des gens que je ne connais pas, et ils me demandent de lire ce que je vois. Je comprends qu'à cause de ma position sur la galerie, je suis le seul à pouvoir déchiffrer les caractères. Il me semble qu'il y a des modifications par rapport au texte normal de la Bible: je suis assez excité et je leur demande de tourner les pages pour qu'on lise la Genèse, et qu'on découvre sa version authentique. Mais ils ne font rien: je comprends que les pages sont trop lourdes, ils ne peuvent pas les tourner.
I was walking about in Cambridge and passed a bookshop, and in the window were portraits of Russell, Freud and Einstein. A little further on, in a music shop, I saw portraits of Beethoven, Schubert and Chopin. Comparing these portraits, I felt intensely the terrible degeneration that had come over the human spirit in the course of only a hundred years.

Wittgenstein

Hors ligne guizmo

Re : Rêve de geekon
« Réponse #205 le: avril 14, 2009, 13:42:17 pm »
pourquoi tu ne fais pas des reves bien comme il faut comme tout le monde
tu domines le monde tu massacres tous sur ton chemin
enfin  que du  bon quoi

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #206 le: avril 14, 2009, 13:47:40 pm »
Même dans mes rêves, je suis non violent. Et végétarien, d'ailleurs (ainsi, je sais que ça paraîtra invraisemblable à la plupart d'entre vous, mais je n'ai jamais rêvé que je mangeais du saucisson)...

Heureusement que je peux compenser en massacrant régulièrement des PJ...

Hors ligne guizmo

Re : Rêve de geekon
« Réponse #207 le: avril 14, 2009, 13:49:59 pm »
pour te rassurer je n'ai jamais rêvé non plus que je mangais du saucisson

Hors ligne Grom

Re : Rêve de geekon
« Réponse #208 le: avril 14, 2009, 13:54:11 pm »
moi oui ^^

Chewbashrek

  • Invité
Re : Rêve de geekon
« Réponse #209 le: avril 14, 2009, 13:57:25 pm »
moi, non plus.

Mais j'ai souvent rêvé de gens qui se faisaient bouffer par des requins, des monstres, ou des aliens. C'est un signe?