Auteur Sujet: Rêve de geekon  (Lu 115418 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #345 le: décembre 04, 2009, 16:17:35 pm »
Oué, c'est son côté Chrysalis, "j'ai 20 scénarios, je les mets tous dans le même film" :p .
Surtout qu'en vrai, y'avait aussi un autre moment où moi et d'autres nous retrouvions emportés par les flots déchainés d'une rivière, après lâcher de barrage. Sauf qu'en fait, ça avait un tout autre sens, que j'ai oublié (genre, le barrage lâché était en fait l'évacuation d'eau d'un lave-linge, sauf que c'était pas ça).
Mais bon, je l'ai sacrifié à la cohérence.


Hors ligne Grom

Re : Rêve de geekon
« Réponse #346 le: décembre 04, 2009, 16:25:10 pm »
tiens, marrant, ça cadre bien avec ce que disait mando rapport aux déni et autres à sa première intervention, en première page
le comic sans MS vaincra!

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon
« Réponse #347 le: décembre 04, 2009, 18:23:48 pm »
Nan mais c'est sexuel tout ça..... :suspect:
Nobody's perfect, not even Satan's Cheerleaders

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #348 le: décembre 05, 2009, 16:40:22 pm »
Le coup du barrage (dans mon souvenir en négatif,  le sens caché n'était pas non plus un lâcher de cyprine, pourtant)?
Ou la partie où je m'envoie en l'air avec plein de monde, tandis que Scully squatte les autres scènes (là, je suis bien d'accord)?

Sinon, mon organisation/enjolivement du récit n'est pas un "refoulement", d'abord-na. Parce que bon, à priori, à ce stade, j'ai déjà censuré ce que je voulais pas voir, et je censure ce que je veux pas vous faire voir, en toute conscience, du déni assumé. Non mais.
Faudrait ajouter qu'on enlève, dans le récit, pas mal de détails jugés nuisibles à l'ensemble, tiens. J'en laisse pas mal de côté, alors que mes enjolivements se résument à choisir une version possible quand règne une légère incertitude, sans mentionner celle-ci.

Pour le refoulement des  infos trop compréhensibles, ceci dit, je pense pas que ça soit automatique. Mais c'est pas la peine, j'arrive à les nier au réveil, tout en me souvenant bien du rêve : ça permet d'admettre le truc en question bien plus tard, au moment opportun.
C'est pas incompatible avec du refoulement à priori, m'enfin, si c'est encore plus barré que mes souvenirs, ça dépasse mon imaginaire. Et si ça dépasse mon imaginaire, je peux pas en rêver. (toi aussi, kiffe le syllogisme complétement pourrave avec Mélophage)

Bon, j'arrête de flooder -n'empêche que le "retour à la logique" me semble nuire bien plus au souvenir de mes rêves, quantitativement, que le simple refoulement.
Et, à mon avis, il y a des "organisations mentales" diverses, côté sauvegarde du moi -comme à l'éveil, d'ailleurs.
Comme ça, là, sans arguments.

 
 

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #349 le: décembre 08, 2009, 04:18:47 am »
Bon, ces histoires de psycho m'ont envahie oniriquement :

Je me ballade juste derrière la maison de ma mère (pour donner idée : route caillouteuse, très pentue, large mais piétone, avec un ensemble d'appartements et la salle des fêtes sur la droite, style "platre rose").
Bref, je descends la route, et là, à ma gauche... Surprise, un cimetière verdoyant, la pelouse bien grasse et tondue. Les premières tombes sont très épurées, limite "cimetière américain" : de simples croix, blanches et grises la plupart du temps. Mais, une dizaine de mètres plus loin, ce ne sont plus que tombeaux anciens et ouvragés, fioritures, herbes folles... Il est à peine délimité, entouré d'un très bas muret, de 30 cm de haut maximum.
J'ai écrit "un cimetière", mais ce serait plutôt "le" : je le reconnais bien, j'y ai déjà eu quelques très beaux rêves -parfois effrayants, mais l'heure est aux braves. Avide, je franchis le muret, m'engage dans les herbes... Le sol frissonne, par vagues, parfois assez fort... Presque un faible tremblement de terre, mais qui reste sous la surface, comme assourdi.
Suffisant, ceci dit, pour ralentir ma progression, voire me faire parfois vaciller. Mais je ne sais si c'est dû aux tremblements eux-mêmes, ou au vrombissement sourd, très bas -presque infrasonore- l'accompagnant. Le vrombissement en question ne semble pas tout à fait un son, mais quelque chose de plus tangible, presque matérialisé, et comme "ailleurs", d'un autre monde. Un peu lovecraftien, en somme...

Bref, j'avance lentement, quand... Une gamine passe à vélo, sur la route que je viens de quitter. Une gamine d'environ 6 ans, genre Walt Disney : blonde, jolie, proprette... Mais toute petite, 70% de la taille normale de son age, voire moins. Son vélo est à même échelle, plus petit que les modèles normaux de "sans roulettes".
Elle m'appelle, et me dit de revenir, que je ne dois pas aller là-bas. Sans avoir, cependant, l'air inquiet : une voix plutôt vive, joyeuse et cordiale.
Et là... Je lui réponds "ah, tu dois donc être mon surmoi", tout en obéissant (donc, oui : mon surmoi est une gamine naine sortie du royaume de Candy, et j'assume).
Je quitte le cimetière : nul bruit ni tremblement. Nous descendons la route -elle pousse son vélo à la main, tournons à gauche, vers la route "non piétonne" et la maison de ma mère... J'aperçois deux bêtes qui descendent vers nous, de la pente : très vite, elles sont à quelques mètres. Maigres, clairement canines, on dirait des croisements d'hyène & berger allemand.
Comme elles sont clairement menaçantes, et s'approchent lentement, je saisis une raquette -oui, elle trainait par là- et les tiens en respect. Tout en criant "cours" à la gosse, qui se réfugie chez ma mère.
Les bêtes s'approchant trop, je leur assène un coup... Et les écrase sous mon tamis, où elles forment comme deux beignets éclatés -des beignets oblongues, pas "donuts". Lesquels laissent même de la place, mesurant à peu près 10cm de long sur 4 de large.
Oué, je sais, j'suis baleze.

Maintenant, le détail qui hameçonnera Mando (si je réussis mon jet) :
Le cimetière se trouvait à l'exact emplacement de la maison de ma mère (j'ai capté ça en commençant à rédiger). Je te laisse la joie d'interpréter (ainsi qu'aux autres amateurs) :p  
« Modifié: décembre 08, 2009, 04:24:00 am par mélophage »

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon
« Réponse #350 le: décembre 08, 2009, 10:17:03 am »
Ouais bin j'dirais que c'est trés sexuel en fait..... :face:

Mon rêve d'hier nuit, le seul intérêt c'est les gens qui sont dedans:

Moi, Calzone, Melo et Merriman on passe la nuit ensemble....non rien de sexuel derrière (du moins au niveau manifeste) on passe juste la nuit à trainer ensemble, chacun se traine un gros bagage...

On décide d'aller dans un ciné, un truc à la calzone, du coup n est seul dans la seul et le projectionniste oublie de passer le film. Alors du coup on fait de la merde, on pose nos bagages devant l'écran, on sort nos sac de couchages, on saute sur les chaises, bref, on a 5 ans tous...

Puis arrive une autre scène...en fait ce doit être un souvenir puisque même si elle arrive après j'ai le sentiment que ça s'est passé avant: Je suis dans une gare, je cherche la sortie vers mon bus...ya des types, vous savez le look pyjama-casquette, bizarrement ils me foutent à mort les pétoches. Puis je vois des gros robots genre les centurions dans Battlestar, en fait c'est le service de sécurité... mais ils me foutent encore plus les pétoches ceux là. Je me souvins un jour ou j'étais perdu m'être fait accompagner par un de ces robots... n'empêche que je suis pas rassuré, je me décale de quelques mètres quand ils passent. Tout le monde se marre, normal, j'ai ENCORE peur des robots c'est la honte.

Devant le tourniquet il y a une sorte de jeu. Il y a un diamant violet dessiné sur le sol et le but est de rester le plus longtemps dessus. Je me dis que c'est fastoche de rester sur "cette perle rare" mais en fait une sorte de méga volonté se déchaine en moi et rester dessus est trés difficile...mine de rien je bats mon record....

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #351 le: décembre 08, 2009, 11:26:47 am »
un truc à la calzone, du coup n est seul dans la seul et le projectionniste oublie de passer le film.

Je sais pas pourquoi, mais ce bout de phrase m'a fait hurler de rire.


Oh, et ça vient de me revenir: moi aussi, j'ai fait un rêve avec Calzone, cette nuit. Mais je me souviens plus de rien! Je me rappelle juste qu'il cherchait à m'entraîner chez lui sous un prétexte bizarre... (et je sais, on croirait que je me moque, mais non non, je vous jure, c'est bien ce que j'ai rêvé...)
« Modifié: décembre 08, 2009, 11:42:16 am par Merriman »
I was walking about in Cambridge and passed a bookshop, and in the window were portraits of Russell, Freud and Einstein. A little further on, in a music shop, I saw portraits of Beethoven, Schubert and Chopin. Comparing these portraits, I felt intensely the terrible degeneration that had come over the human spirit in the course of only a hundred years.

Wittgenstein

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #352 le: décembre 09, 2009, 02:44:28 am »
Mais euh, tu dis toujours ça sans rien développer, c'est bien la peine de prendre la peine d'hameçonner !
Vile provocatrice gratos. T'as de la chance d'avoir un rêve plein de souvenirs pour m'éviter d'être la seule à en poster, tiens.

Hors ligne Grom

Re : Rêve de geekon
« Réponse #353 le: décembre 09, 2009, 09:10:21 am »
Pendant mon trajet sur le RER A, j?ai rêvé de calcul de débit de ventilation. J?avais un nombre de mètres cube heure hallucinant, que je divisais par je sais pas quoi pour obtenir 8910, ce qui ne me convenait pas non plus. Seule une division par 42 pouvait me permettre d?arriver au bon résultat?

Hors ligne Le Zakhan noir

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #354 le: décembre 09, 2009, 10:09:23 am »
Pendant mon trajet sur le RER A, j?ai rêvé de calcul de débit de ventilation.

Et le Geek d'or 2009 est finalement attribué à... Grom!



Clap clap clap félicitation mister. Un petit discours?
"Encore une fois merci, nous sommes de tout coeur avec vous"

Hors ligne Grom

Re : Rêve de geekon
« Réponse #355 le: décembre 09, 2009, 10:49:32 am »
pas ventilation de PC, hein. ventilation de maison...mon métier, quoi ^^
par contre, pour le 42, j'ai pas d'excuse, c'est bien de la ref geek  :suspect:

je doit dire que je suis surpris et fier de recevoir ce prix. je me ferais un plaisir de l'annoncer à mon ex, ce soir, qui m'a toujours considéré comme un geek sans vraiment savoir précisément ce que c'était. j'avais toujours des exemples de vrai geek à lui proposer, des gens vachements plus atteints que moi, et voilà, j'ai dépassé tout le monde  :face:

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #356 le: décembre 09, 2009, 12:02:12 pm »
J'ai rêvé que je retrouvais un vieux numéro de Casus que j'avais complètement oublié. Je lis le cahier des scénars, et il y a un scénar qui se passe à Laelith. Un truc qui me frappe, c'est qu' il y a trois bouches géantes dans le sol de la ville (assez pulpeuses, les bouches, bizarrement) que les habitants doivent nourrir régulièrement avec de gros cristaux cubiques, jusqu'à ce qu'elles soient rassasiées. Je me dis que c'est une idée géniale.

Bon, je pense qu'il y avait d'autres choses plus intéressantes, mais en ce moment, je me souviens très peu de mes rêves (donc, pas la peine de protester, Mélo!!!)
« Modifié: décembre 09, 2009, 14:19:54 pm par Merriman »

Hors ligne Mandoline

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #357 le: décembre 09, 2009, 14:12:13 pm »
(assez pulpeuses, les bouches, bizarrement)

ça, c'est sexuel!!!!! parole de psy!

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #358 le: décembre 09, 2009, 14:13:48 pm »
Et les cristaux cubiques qu'il fallait mettre dedans?

Hors ligne Grom

Re : Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #359 le: décembre 09, 2009, 14:17:12 pm »
(assez pulpeuses, les bouches, bizarrement)

ça, c'est sexuel!!!!! parole de psy!
mais les débits de ventilation, non?