Auteur Sujet: Rêve de geekon  (Lu 115055 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Grom

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #585 le: novembre 29, 2010, 10:58:38 am »
j'ai pas mal rêvé ce weekend, mais j'ai pas pris de note.
j'me souviens juste d'un élément assez annexe du rêve

un rotweiler cours dans la rue (pas spécialement vers moi, il cours juste), et se fait attraper au collet par un immense black (quand je dit immense, c'est genre 2m30, qui soulève le clebs comme on soulève un chiot). c'est un de ses chiens, le gus fait dans la sécurité.
les 2 chiens se baladent un peu comme il veulent, et arrivent devant une vitrine d'un vendeur animalier. ya une cage avec des chiots kern terrier.
le premier rot' lèche la tête d'un chiot, mais le second passe sa machoire à travers le grillage, et chope un chiot à au cou, et serre...et serre

et j'me réveille la tête complètement rentrée dans les épaules, yeux et rictus contractés dans l'attente du craquement
le comic sans MS vaincra!

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #586 le: décembre 01, 2010, 23:42:39 pm »
Bon, pour détendre un peu toutes ces expériences angoissées...

Il y a quelques nuits...
La France a déclaré la guerre à la Turquie, et les journalistes couvrant l'événement me font enrager : ils ne prennent que des "photos pour touristes" (expression du rêve), qui défilent devant mes yeux. La première représente une grande statue dorée, sur un pic rocheux, la fumée des explosions s'élevant de chaque côté, au loin, ne laissant voir l'azur qu'au milieu de l'image. Sur les trois ou quatre autres, des animaux se déplacent en meute, en milieu sauvage (gnous, grands oiseaux,...).
Au final, je monte des brigades internationales pour combattre du côté turc, et le rêve se perd en théories métaphysiques concernant l'acquisition, la détection et l'amélioration de nos super-pouvoirs.

La nuit dernière
Une grande salle dans un souterrain bétonné. Nous sommes quatre ou cinq à y déboucher, a priori membres du même groupe.
Les installations, en particulier de grandes cuves alignées, font penser à une distillerie. Au centre, un carroussel, suspendu au dessus d'un trou circulaire, insondable, tourne très lentement.
Imperceptiblement, le manège disparait, laissant apparaitre de grands engrenages couleur rouille.
Nous comprenons alors que cette machine, et le lieu même, sont une entité collective, pensante... Dangereuse.
Traversant la pièce, nous nous enfuyons par une petite porte, qui débouche sur une autre salle...

Les autres veulent continuer à courir, mais, au prix de quelques instants d'effort, j'ouvre des volets blancs, hauts de plusieurs mètres (sur le mur de gauche). Nous franchissons sans encombre les 50 cm de mur, et, comme nous débouchons sur une plaine vert vif, à l'herbe rase, sous un ciel bleu, je déballe l'éternelle question :"Alors, qui sait déjà voler?".
Et me réveille avant la réponse (je dois en avoir marre d'abandonner les PNJs rampants à leurs terribles ravisseurs).


(cliquez pour montrer/cacher)

Hors ligne guizmo

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #587 le: décembre 02, 2010, 11:56:45 am »
(cliquez pour montrer/cacher)
c'est nul  le metro  vive le train faut rever de train pas de metro  non di diou!!
 :face:
Anicet :
La morale de l'histoire : ce n'est pas mal d'être mort de faim :).

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #588 le: décembre 02, 2010, 13:39:51 pm »
J'ai aussi fait des rêves, pornos et pas pornos, avec des trains, parfois, si ça peut te rassurer.

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon
« Réponse #589 le: décembre 02, 2010, 14:30:51 pm »
Je suis toujours intrigué sur le fait que tu qualifies tes rêves de "pornographiques", quand on connait l'étymologie du mot! :suspect:
Disons plutôt "érotiques", non?! :suspect:
« Modifié: décembre 02, 2010, 16:26:01 pm par Darkevil »
Doktor ès PsyKiatry, O.P.A DireKtor
It's Good to Be Bad
Evil it's Good

Tiocfaidh ár lá

Hors ligne guizmo

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #590 le: décembre 02, 2010, 15:31:24 pm »
J'ai aussi fait des rêves, pornos et pas pornos, avec des trains, parfois, si ça peut te rassurer.
reves pornos et train dans la meme phrase comment dire ca me ressure pas du tout
 :face:

Hors ligne Khemriskhara

Re : Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #591 le: décembre 02, 2010, 15:40:59 pm »
J'ai aussi fait des rêves, pornos et pas pornos, avec des trains, parfois, si ça peut te rassurer.
reves pornos et train dans la meme phrase comment dire ca me ressure pas du tout
 :face:

Je suis sur que certain ferrovipathe qui trainent dans les gares en font tous les jours  :face:
Opale a besoins de vous ici : Octogônes

Membre du TROLL (Tribune de Rassemblement des Opaliens Linuxiens Libres)

Hors ligne Ser

Re : Rêve de geekon
« Réponse #592 le: décembre 03, 2010, 17:42:23 pm »
Poursuites chimériques.

Je rêve de bruits de pas dans la maison. Je me réveille et j'entends des bruits de pas résonner (j'étais le seul occupant au moment des faits). Etrangement rassuré (ah, c'est un machin hypnagogique), je me rendors, et fais un rêve p0rn qui inclut Sarko, une ex très prude et une créature hermaphrodite peu farouche.  C'est un peu confus que je me réveille à nouveau, et tiens, je vais poster toute ma frustration dans Fumble de la vie. C'est pas juste quoi, certains rêvent de Kadath l'inconnue  avec une précision lovecraftienne, et moi de partouze hermaphrodite sur fond de campagne présidentielle.

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #593 le: décembre 03, 2010, 20:27:40 pm »
Citer
Je suis toujours intrigué sur le fait que tu qualifies tes rêves de "pornographiques" quand on connait l'étymologie du mot! Disons plutôt "érotiques"

Proposition 1 : "la pornographie, c'est l'érotisme des autres"
Proposition 2 : "je est un autre"
CQFD.

Plus sérieusement, le terme pornographique s'est quelque peu détaché de sa prostipute origine, d'une part.
De l'autre, l'érotisme implique un minimum de suggestivité, de jeu autour du désir, de la montée de celui-ci. Ce qui ne correspond clairement pas au dernier rêve évoqué ici, ni aux quelques uns que j'ai qualifiés, sur ce topic, de pornographiques.
Je te-vous rassure (qui a dit "je m'en branle"? Parce que je le sais, ça, hein. Je fais de la rhétorique formulaire.) Bref, je vous-te rassure, j'en fais aussi, des rêves érotiques. Avec une intro et tout. Et si j'en raconte par ici, je dirai bien "érotique" comme il faut.
Mais ça sera autre chose que "un type débarque dans une rame de métro, j'écarte les jambes, et, sans en piper une, il me masturbe à grands coups de stéthoscope géant, puis se barre après l'orgasme parce qu'il sert à rien" (en plus il était moche. Le type, pas l'orgasme.).

Tu me fais quand même vilement vachement parler de ma vie, là. Sournois va !

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon
« Réponse #594 le: décembre 04, 2010, 13:01:49 pm »
Citation de: mélophage
Tu me fais quand même vilement vachement parler de ma vie, là. Sournois va !
Sournois, moi?! :angel:
Rien qui ne puisse me décrire en ce terme là! :face: :ange:

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #595 le: décembre 04, 2010, 19:55:47 pm »
Tu préfères fourbe, sans doute (pour raison étymologiques?). Va en paix, tu es fourbe.

Hier, j'ai rêvé que Colette (l'écrivain) venait de mourir.
Me rendant à son domicile, je découvre celui-ci englouti dans l'eau limpide d'un port de village. Il ne reste plus qu'une partie des murs, le toit a disparu, et, à l'intérieur, les parents de la défunte, sur leur 31, errent et préparent les funérailles.
La mère ressemble à Helena Bonham Carter dans ce rôle-ci, l'air plus vieux cependant, les cheveux parcourus de très larges mèches blanches.

Après cette scène, je rêve que je suis en retard d'1h30 au travail (je bossais ce matin). C'est vraiment inintéressant.

Hors ligne Ser

Re : Rêve de geekon
« Réponse #596 le: décembre 04, 2010, 20:08:38 pm »
J'envie tes rêves Colettiens !

Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais à moitié endormi. Paralysie du sommeil ou  rêve lucide, je ne pouvais pas bouger un sourcil. Ca a duré je ne sais combien de temps, avant que je ne puisse me lever et respirer un bon coup. Ca c'était inintéressant !


Hors ligne FreeKaos

Re : Rêve de geekon
« Réponse #597 le: décembre 05, 2010, 19:46:01 pm »

J'envie tes rêves Colettiens !

Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais à moitié endormi. Paralysie du sommeil ou  rêve lucide, je ne pouvais pas bouger un sourcil. Ca a duré je ne sais combien de temps, avant que je ne puisse me lever et respirer un bon coup. Ca c'était inintéressant !

en somme, tu as rêvé que tu étais prisonnier d'un rêve ou tu dormais.

dommage que tu n'y faisais pas de beaux rêves, en effet^^
Ambre Pbf  Ignorance ou Indifférence? Ch'ais pas & m'en Fou !
(Be the space within, be nothing.. don't care, still Free, can't stop signal..)
(cliquez pour montrer/cacher)

Hors ligne Ser

Re : Rêve de geekon
« Réponse #598 le: décembre 05, 2010, 20:06:37 pm »
D'autant que ça me le fait toutes les nuits maintenant. Si quelqu'un a un remède autre que déterrer un corps dans un cimetière indien un vendredi de 1974, je suis preneur.

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #599 le: décembre 05, 2010, 22:24:58 pm »
Frotter une lampe magique et faire le voeu de contrôler entièrement ses rêves (et l'univers entier, aussi).


Sinon, j'ai rêvé que je m'infligeais, avec un couteau un peu émoussé, de charmantes scarifications aux jambes et aux cuisses. Pour ces dernières, j'avais choisi de dessiner deux diagonales, commençant juste au dessus des genoux et convergeant vers l'entrejambe.
Les marques étaient superficielles, le sang affleurait peu, et pas immédiatement.

Dans le même temps, je rédigeais une annonce où je proposais mes services sexuels contre monnaie sonnante, et, pour quelques dollars de plus, de me scarifier devant les clients (et tout ça c'est à cause des débats étymologiques impromptus, je suis sûre).


Puis je contemplais mes gambettes, m'apercevant que le Coloc' ne manquerait pas de m'engueuler fort copieusement en apercevant mes charmantes et fraiches cicatrices, et tentant de trouver une parade efficace.
Celle qui me venait à l'esprit se résumait à "ça ne compte pas, le couteau n'était pas coupant", et me semblait peu fiable (ce qu'il m'a confirmé quand je lui ai narré, ce sale jaloux aigri).