Auteur Sujet: Rêve de geekon  (Lu 115030 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Tonikbabe

  • aka Tommy Gunn
  • Encyclopédie ambulante
  • *****
  • Présentation de Tonikbabe

  • Messages: 861
  • On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment.
Re : Rêve de geekon
« Réponse #660 le: mars 25, 2011, 12:10:16 pm »
XD
« Modifié: mars 26, 2011, 20:34:50 pm par Tonikbabe »
There's enthusiastic, and then there's just plain gay. :)

Moi kan j'modaire, j'fé dé fote d'aurtograf.
Eureseman chuis pas maudo!

Emportés par la goule, qui nous traîne et nous entraîne...

Il parait que Tonikbabe est con.

Chewbashrek

  • Invité
Re : Rêve de geekon
« Réponse #661 le: mars 25, 2011, 13:03:42 pm »
Mes rêves sont moins poétiques...

Allez, je vous raconte mon dernier en date, datant d'hier matin:
Donc ce rêve était comme un film gore suivant un personnage principal (moi) mais avec des intermèdes pendant lesquels je voyais des meurtres se produire.

Je suis dans une ville X style New York sans aucune information géographique précise.
Techniquement, je suis supposé être avec quelqu'un que je connais, mais même si tout au long du rêve j'ai l'impression qu'il est là avec moi, je me rappelle ni sa tête ni qu'il soit intervenu réellement dans le rêve.

Donc je suis dans la ville et on me traque.
Je me vois en train de me déplacer, accompagné de cet individu invisible dont je ressens juste la présence, dans la rue.

Là, scène d'intermède: quelqu'un marche dans la rue, cette personne a peur visiblement. puis soudain elle est soulevée du sol et je ne vois plus que le bas de ses jambes (à partir des genous) s'agiter comme s'il (c'était un mec) essayait de se défendre. Après un bruit de viande qui meurt et un dernier sursaut, les jambes deviennent immobiles et un de ses bras, visiblement arraché sans trop d'effort ni faire attention à comment c'était fait,  tombe au sol.

Retour sur moi.
On est le lendemain, j'ai encore cette sale impression d'être traqué. Je parcours la ville à la recherche d'une planque quand je tombe sur le bras arraché de la scène précédente, négligemment posé en évidence devant moi. Genre "hey, salut comment tu vas? au fait, je sais où tu es et regarde: je tue des gens!"

Accessoirement, je suis convaincu que le tueur est une créature et non pas un humain.

Je stress, je repars en quête d'une planque.
Nouvel intermède "film d'horreur" cette fois, c'est juste des ombres que je vois puis une alliance qui roule par terre.

Retour sur moi.
Cette fois, je suis dans une zone style entrepôts, j'avance en cherchant toujours une putain de planque.
Je suis nettement plus stressé et nerveux.
Cette fois, au détour d'un couloir, je tombe sur un anneau style alliance suspendu en travers du couloir, au bout d'une chaîne. La même que celle vue pendant l'intermède.
Sentiment renforcé de message du style "hey, je me rapproche! Be happy, je vais bientôt te tuer!"

L'histoire continue comme ça pendant une ou deux scènes  toujours avec le "cadeau" après le meurtre (mais là j'ai plus trop les détails en tête).
Sorti de nulle part, mon frère apparaît, on est donc 3: l'invisible, mon frère et moi.
La créature nous coince dans un entrepôt.
Et quand enfin la chose qui me traque va me tomber dessus (je le sais, je la sentais depuis le début se rapprochant), mon cerveau réagit en se disant "nan en fait c'est trop chiant ce rêve, allez... REBOOT!"

Et là, je pars dans un reboot complet.

Même ville.
Même situation. L'invisible n'est plus là, par contre et je suis toujours traqué mais je ne suis plus une victime : Je veux la plomber. Je suis passé traqueur de la créature qui veut me tuer.
Je suis énervé, je vais lui défoncer sa gueule.

La premières scènes de meurtre se reproduit à peu de choses près à l'identique, mais au lieu de me faire fuir, cette scène me rapproche de la créature et me boost en envies de meurtres qui me motivent à la retrouver.
Mon frère apparaît peu après.

Lui et moi on traque la créature.
Après le seconde meurtre (lui aussi à peu près identique), on se retrouve dans une autre ville genre Nouvelle Orléan.
Mais ça ne nous ralenti pas.
On la traque, jusqu'à un entrepôt genre zone industrielle abandonnée (vitres en ruines, rouille toussa).
Je cours après la créature, quand je l'aperçois enfin : ça ressemble à un alien style Ridley Scott.
Je lui vide plusieurs chargeurs de mon beretta 92F police (oui, c'était très très précis ce détail. me demandez pas pourquoi) dans la tête, le dos. Ça ne lui fait pas une égratignure.

Rien.
Complètement inutile et impuissant je me retrouve.

Là, on se déplace à travers l'entrepôt qui semble en fait composé d'une zone administrative en haut, dans une mezzanine qui surplombe des zones de stockage séparées par des cloisons. Ces cloisons coupent en fait l'entrepôt en 2 et seules une grande porte (style hangar) fermée et la zone administrative permettent de passer de l'une à l'autre des zones de stockage.

On venait de la section "administrative" quand, en passant une porte de séparation, on voit la créature, en bas, dans l'un des espaces de stockage.

Je veux pas voir mon frère se faire blesser donc je ferme la porte à clé derrière moi. Moi avec la créature à l'intérieur de la zone de stockage, lui de l'autre côté de la porte vitrée qui donne sur la zone de stockage.

L'envie de meurtre me brûle le cerveau.
Je fonce sur l'alien (qui était une reine alien en fait, vous savez, la version de 5m de haut).
Je lui vide un ultime chargeur dans la tête, mais ça ne le fais absolument rien.
Loin de me démonter, je commence à grimper dessus et quand je me réveille, j'étais accroché à la partie arrière de son crane en train de lui fritter la gueule à coup de tatanes.

Et les trucs les plus chelous c'est combien certains détails étaient précis et détaillés, genre l'alliance suspendue à la chaine, le bras qui tombe, l'arme que j'utilisais, le hangar.

C'était vraiment super réaliste.
« Modifié: mars 25, 2011, 15:42:01 pm par Chewbashrek »

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon
« Réponse #662 le: mars 25, 2011, 15:56:34 pm »
Je me rappelle pu bien les evenements mais cetet nuit j'ai revee de Sylvie Testud! elle etait a poile! hyper maigre, le visage triste et des sortes de gros grin de beautés lui recouvraient la moitié du visage et du corps comme des moules sur la plage!

en fait elle est harcelée par une sorte de fantome qui fou le feu partout ou elle passe! d'ailleur elle nous raconte sa vie depuis la serniere fois qu'on la vu sur seine et pendant se temps les clopes qu'elle fume sortent du cendrier et viennent foutre le feu à la poubelle a papier! ni une ni deux c'est l'appart qui est en flamme...et elle qui refuse de courir, elle est epuisée, elle prefere se laisser mourir!
Nobody's perfect, not even Satan's Cheerleaders

Hors ligne Tonikbabe

  • aka Tommy Gunn
  • Encyclopédie ambulante
  • *****
  • Présentation de Tonikbabe

  • Messages: 861
  • On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment.
Re : Rêve de geekon
« Réponse #663 le: mars 26, 2011, 20:37:53 pm »
Moi en ce moment, je fais des rêves de fuite et de défense, pour ceux que ça intéresse. Enfin, c'est pas grave, vu qu'ils sont sans arrêt interrompu par le réveil pour aller au taf!  :face:

EDIT: avec le smiley, c'est plus zoli.

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #664 le: avril 11, 2011, 01:09:56 am »
Ah tiens, j'ai fait dans le rêve d'attaque "vigilante" pour ma part :

Je suis membre d'une équipe qui traque et tue des groupes d'acteurs, lesquels se livrent réellement aux crimes qu'ils sont censés ne commettre que dans leurs films. Je ne me souviens pas de la première traque, mais, quant à la deuxième, je commence par espionner nos assassins, qui enduisent de Destop le fond d'un plat à gateau/gratin, dans un salon propre et rangé, histoire d'empoisonner leurs invités.
A priori, ils vivent dans la maison de leur dernier film, et je suis passée directement par ce dernier pour entrer, en traversant l'écran.

Bref, une fois confirmé qu'ils sont bien un groupe de villains, mon groupe débarque, armé de longs couteaux et d'épées aux lames fines, et en quelques coups mortels et précis, ce beau monde est éviscéré, ou défiguré pour l'un d'eux, atteint au milieu du visage.
Nous n'en laissons survivre qu'un, qui n'était qu'un acteur normal. Il s'agit d'un homme maigre, à demi chauve, les cheveux châtains, une petite moustache, dans un premier temps mort de peur : il nous supplie de l'épargner, je lui expose la situation, et, dès qu'il comprend que ses camarades n'étaient que d'ignobles raclures, soulagé, il rit avec nous.
Comme il était déjà acteur dans le film du précédent groupe que nous avons exécuté, je le taquine en lui disant que sa carrière n'ira pas loin s'il ne choisit pas mieux ses fréquentations et ses films, et le rêve se termine dans une saine atmosphère de franche camaraderie.

Chewbashrek

  • Invité
Re : Rêve de geekon
« Réponse #665 le: avril 11, 2011, 09:10:57 am »
J'ai fait un rêve particulièrement débile...

Je suis en Afrique du Sud avec mon père.
Je prend des cours de plongée avec Michael Rutzen, avec 2 autres étudiants (une gonzesse, un mec) que je crois connaître (mais dont le visage ne me dit rien du tout là tout de suite)
Je profite qu'on soit dans la partie théorique pour aller sur le marché le plus proche chercher des cartes postales.
J'y croise mon père qui se balade.
Autour de moi, les visiteurs du marché se tirent dessus à la Kalach, mais ça semble tellement normal que tout le monde(moi compris) continue sa vie comme si de rien n'était.
Je trouve pas de carte postale, donc je part à la recherche de mon père, le retrouve et prend un café avec lui.
Après discussion avec mon père, je retourne en cours.
Je regarde par dessus l'épaule de l'étudiant mec comment ils ont avancé... Ils font un tableau des différentes étapes et dangers d'une plongée. Les deux glandus d'étudiants semblent très concentrés sur leur exercice.
Rutzen semble se faire chier, donc je discute avec lui. Visiblement je suis suffisament doué pour me passer complètement de la partie théorique et d'ailleurs je connais absolument pas les réponses mais chaque fois que j'en propose une (qui me semble débile à moi) je suis félicité.
Bon, on devait plonger le jour même, mais les deux autres glandus sont tellement lents que, le soir venu, ils n'ont toujours pas achevé leur exercice qui est pourtant basique.
Rutzen et moi on se fait une plongée nocturne, elle est accompagnée par des grands blancs qui restent constamment à la limite des halos des lampes.
Le lendemain, visiblement les glandus ont finis leurs exos.
On part donc en bagnole à la zone de plongée profonde.
Rutzen conduit.
Les sud-africains sont toujours en train de s'entre-tuer.
Mais on s'en fout on va enfin faire cette putain de plongée profonde.
Rutzen m'explique qu'il m'a trouvé des cartes postales. Qu'il les a prises de la bonne taille pour qu'elles rentrent dans les b-a-l françaises.


Fin du rêve.


Accessoirement, depuis le début du rêve, Rutzen parle certaines fois un français relativement limité mais quand même compréhensible et  les autres fois en anglais et c'est mon tour de répondre avec un anglais lui aussi limité mais compréhensible.
Et c'était effrayant de réalisme. (sauf la partie avec les gens qui se tirent dessus, parce qu'ils étaient juste là en fond d'image, pour rajouter du décor)
J'avais presque le sentiment d'être revenu à l'école et de retrouver cette concentration des TD de math ou physique.

Chewbashrek

  • Invité
Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #666 le: avril 11, 2011, 09:20:46 am »
Ah tiens, j'ai fait dans le rêve d'attaque "vigilante" pour ma part :

Hey, un rêve où tu ne voles pas?

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #667 le: avril 11, 2011, 12:26:28 pm »
Ben j'aurais pu si j'en avais eu besoin. C'est comme le chocolat, quand je veux j'en bouffe, c'est bon, mais je ne pratique pas chaque jour que Dieu Satan Truc fait.

Hors ligne Darkevil

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #668 le: avril 11, 2011, 13:03:26 pm »
Citation de: Chewbashrek
Je prend des cours de plongée avec Michael Rutzen, avec 2 autres étudiants .... Rutzen et moi on se fait une plongée nocturne,
Rassures-moi, tu ne fais pas de plongée?!
Sinon nous en aurions déjà parler?!

Citation de: mélophage
... et le rêve se termine dans une saine atmosphère de franche camaraderie.
Melophage, je te sens fatiguée?! Que se passe-t'il?
Ne mangerais-tu plus assez de viande?!
Doktor ès PsyKiatry, O.P.A DireKtor
It's Good to Be Bad
Evil it's Good

Tiocfaidh ár lá

Chewbashrek

  • Invité
Re : Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #669 le: avril 11, 2011, 13:11:57 pm »
Citation de: Chewbashrek
Je prend des cours de plongée avec Michael Rutzen, avec 2 autres étudiants .... Rutzen et moi on se fait une plongée nocturne,
Rassures-moi, tu ne fais pas de plongée?!
Sinon nous en aurions déjà parler?!
En fait, ça fait des années que je suis fan de plongée.

J'avais pris des cours de plongée bouteille pendant que j'étais au collègue, mais des otites barotraumatiques m'ont ruiné mon groove.
Depuis, j'hésite à m'y remettre à cause des tympans qui goûtent très moyennement que je leur applique une pression supérieure à 2 bar.

J'adore surtout l'apnée, mais là je vaux plus rien: j'ai plus de souffle.


Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon
« Réponse #670 le: avril 11, 2011, 13:17:53 pm »
Citation de: Chewbashrek
En fait, ça fait des années que je suis fan de plongée.

J'avais pris des cours de plongée bouteille pendant que j'étais au collègue, mais des otites barotraumatiques m'ont ruiné mon groove.
Depuis, j'hésite à m'y remettre à cause des tympans qui goûtent très moyennement que je leur applique une pression supérieure à 2 bar.

J'adore surtout l'apnée, mais là je vaux plus rien: j'ai plus de souffle.
Grave que nous soyons passer à coté de ce sujet de conversation...
Note pour plus tard : y remédier absolument !

J'avais passer mon niveau 1 et 2 FFESSM et je plongeais en solitaire avec un matériel déjà obsolète !
Au bout de deux ou trois remontée en hypoxie sévère, j'ai diminuer les plongées puis arrêter (faute de temps!).
Mais j'espère m'y remettre.

Pour tes oreilles si tu ne supportes pas plus de 2 Bar, c'est foutu pour descendre à plus de 10m...
A moins d'essayer de faire des paliers très réguliers et encore même pas sur.
Peut-être en Padi?!

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #671 le: avril 11, 2011, 13:19:36 pm »
Citer
Melophage, je te sens fatiguée?! Que se passe-t'il?
Ne mangerais-tu plus assez de viande?!
Si ça peut te rassurer, après la minute "ah, si c'était des méchants je comprends, vous êtes mes potes, c'est cool de les exterminer", ça a embrayé sur d'autres rêves moins racontables.
Sinon, ben, c'est vrai que les humains courent vite avec leurs grandes jambes. Tu me repasserais les bolas barbelés qui les freinaient si bien ?

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon
« Réponse #672 le: avril 11, 2011, 13:55:54 pm »
Bien entendu, et si tu souhaites je pourrai aussi te fournir le gourdin clouté qui va avec pour "attendrir" leurs états d'âmes !
Je ne sais pas résister à l'appel à l'aide courtois d'un gnome-troll...

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #673 le: avril 11, 2011, 16:26:02 pm »
C'est pas plutôt "courtaud" ?

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon
« Réponse #674 le: avril 12, 2011, 01:27:19 am »
Bon dieu diable moi !
C'est pourtant vrai que ce n'est ps grand un gnome-troll...
Mais comme disait l'autre ; "la bonne taille c'est quand les deux pieds touchent le sol !" :face: