Auteur Sujet: Rêve de geekon  (Lu 126373 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #705 le: juin 04, 2011, 10:54:59 am »
Le double post qui fait reculer la seconde page

Cher Journal,

Cette nuit, j'étais à Alleyras (petit village du Massif Central) avec quelques compagnons et membres de ma famille. Une bonne dizaine d'aristocrates a décidé d'y séjourner ! Ils se reconnaissent à leur grande taille et leurs longs cheveux, sauf certains des vieux, qui ont perdu nombre des dits cheveux.
Ca m'intrigue, tout de même. Je mène donc l'enquête, et, en localisant leurs trajets, je m'aperçois qu'ils sont tous partis en même temps, de lieux distants les uns des autres, adaptant leur rythme de manière à tous arriver, là encore, simultanément. Voilà qui embaume le complot obscur.

J'en fait aussitôt part à mes co-résidents, aussi discrètement que possible. Plus tard, je chatte à ce propos dans la salle à manger, via un ordinateur portable.
Comme ce jeune noble à de grands yeux, en plus d'être un sosie de Duncan Mac Leod ! Il n'est cependant pas acteur, et je sais qu'il a lu l'écran : le grand sourire qu'il arborait a déserté son beau minois, qui s'est figé, fait menaçant. Trois de ses complices sont sur le balcon, notre ami Duncan les rejoint.

Je cours vers l'autre porte, l'ouvre, m'envole dehors : la chose est malaisée, d'étranges échafaudages, tout d'arceaux métalliques, m'empêchent de m'élever à plus de quelques mètres.
Duncan apparait : qu'il a de grandes pattes, quelle célérité ! Ou quel noir sortilège... Il entame des incantations, remuant ses grandes mains, et je sens mon corps capturé, tiré vers le sol. Je résiste et m'exhorte au calme : laissons-nous attirer vers lui, qui est au delà des échafaudages, puis usons de toute notre force pour nous enfuir dans les doux cieux, loin des congrégations de sorciers maléfiques.

Tandis qu'une voix off chante, sur un ton enjoué, "Je suis une timid-euh légende", je m'éveille avant de savoir si mon plan fonctionne.
Quand j'arrive à me rendormir, je suis Théon Greyjoy, lorgnant sur "mon" royaume, et me soucie peu des mages auvergnats.

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #706 le: juin 22, 2011, 13:47:34 pm »
Le triple post "vous êtes tous insomniaques ou quoi?"

Dimanche 19 juin

Mon papa explique à sa psy qu'il n'arrive plus à s'occuper de mon petit frère, celui qu'il a mis dans un sac parce que c'est un mutant.Voici  des jours, une semaine peut-être, qu'il n'arrive pas à l'approcher. Sa psy lui conseille d'ouvrir le sac une bonne fois pour toutes, d'y faire face.
C'est un grand sac rond, qui rappelle celui d'Audition (le film), et je sais qu'à l'intérieur il y a un petit mobilier, que mon frère a juste la place de rester recroquevillé, sous les étagères.
Lorsque mon père ouvre le sac, nous apprenons que mon frère est mort, faute de soins, négligé de tous.

Je suis boulversée, effondrée, mes collègues de travail tentent de me consoler. Je leur répète que c'est de ma faute, mon unique faute si il est mort ; quand ils me disent que non, que je n'y suis pour rien, je bafouille que si, je savais que mon père l'avait mis dans un sac, et j'aurais dû intervenir, prévenir quelqu'un peut-être...
Merriman, qui est dans ce rêve mon patron et plan cul, me propose du sexe pour me rasséréner. Je lui rétorque, la voix cassée, que je veux juste un arrêt de travail pour la journée, que de toute façon je ne peux pas parler normalement (je travaille en centre d'appel).

Je tente de me contrôler, mon corps secoué par intermittence de violents sanglots, ma voix toujours rauque et brisée. Une image de mon frère dans le salon d'un grand manoir s'impose dans mon esprit, ce qui n'arrange rien. C'est un garçon de 4 à 6 ans, l'air grave et concentré, le visage très propre, les cheveux coupés avec soin ; un amas bouffi de petites sphères semblables à des oeufs de grenouille relie son menton à son torse.
« Modifié: juin 22, 2011, 13:53:28 pm par mélophage »

Hors ligne Grom

Re : Rêve de geekon
« Réponse #707 le: juin 22, 2011, 13:58:23 pm »
c'est vrai que le dernier rêve dont je me souvienne remonte à vachement loin

des oeufs de grenouille... il adore ctulhu, ton frère?
le comic sans MS vaincra!

Chewbashrek

  • Invité
Re : Rêve de geekon
« Réponse #708 le: juin 22, 2011, 13:58:54 pm »
Ça fait des mois que j'ai pas gardé un rêve en tête au matin.

Hors ligne Mandoline

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #709 le: juin 22, 2011, 14:37:51 pm »
[Merriman, qui est dans ce rêve mon patron et plan cul, me propose du sexe pour me rasséréner. Je lui rétorque, la voix cassée, que je veux juste un arrêt de travail pour la journée, que de toute façon je ne peux pas parler normalement (je travaille en centre d'appel).


t'as tort! il est doué pour "rasséréner" les gens!
Nobody's perfect, not even Satan's Cheerleaders

Hors ligne Eliandrana

Re : Rêve de geekon
« Réponse #710 le: juin 22, 2011, 15:16:26 pm »
Un rêve que j'ai fait il y a quelques jours dont je me souviens très bien:

Je suis dans un immense château / labyrinthe, le parquet grince, je suis seule au milieu des vieux trucs: coffres à vêtement, miroir brisé, vielles photos en noir et blanc raccornies sur les murs, fauteuil à bascule qui bouge encore... Je cherche la sortie, et j'entends au loin un éclat de voix:

"J'veux être le violet! J'veux être le violet".

Je comprends qu'il s'agit d'un nouveau power rangers, qui veut être le violet pour compléter les couleurs de l'équipe. C'est tout à fait logique. Il a l'air super en colère, je cherche à le rejoindre pour comprendre ce qui le rend si mécontent, en suivant les éclats de voix au détour des couloirs.

En me réveillant sur le canapé de mon colocataire, je comprends mieux ce que venait faire ce power ranger dans mon manoir creepy: j'entends le voisin du dessus qui répète en criant, fou de colère: "J'vais te violer! J'vais te violer! J'vais te violer" dans le vide, par la fenêtre...

Deux choses:
Oui, certains de nos voisins mériteraient l'asile.
Et mon monde de rêve est vraiment plus cool que la réalité!

Power rangers!
Présidente du 1st Club de Lecture d'Opale http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=9244.msg595475#msg595475
Tous les derniers mercredis du mois, cultivant et festif!

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #711 le: juin 22, 2011, 16:24:13 pm »
Ah oui, sympa ton voisinage ! Au moins il te fait faire de beaux rêves... (sinon parfois, appeler les flics ne fait pas de mal, finalement...).

Citer
des oeufs de grenouille... il adore ctulhu, ton frère?
Non, je pense que sinon il ne serait pas mort, il aurait détruit le monde ou fini à l'asile... Par contre faudra que je questionne ma mère sur son origine.

Citer
t'as tort! il est doué pour "rasséréner" les gens!
J'ai entendu dire que ça copine était encore plus rassérénante, je verrai plutôt avec elle. (Si j'en rêve ça marche ?)

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon
« Réponse #712 le: juin 22, 2011, 16:40:59 pm »
sa copine? c'est une grosse conne!

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #713 le: juin 22, 2011, 17:27:33 pm »
On n'a pas la même définition de grosse.

*pouvoir de prescience : on* Oui, ami Merriman-en-kaki-clair, nous en revenons au sujet, n'aie crainte. Ce vil flood est fini.

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon
« Réponse #714 le: juin 22, 2011, 17:32:37 pm »
J'ai revé que Merri etait plus modo... :face:

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #715 le: juin 22, 2011, 17:53:49 pm »
Ah oui, crotte, plus de kaki.

Hors ligne Merriman

Re : Rêve de geekon
« Réponse #716 le: juin 23, 2011, 11:40:31 am »
Eh oui, je suis liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre!!!!!

Bon...

Un rêve bizarre et assez désagréable: après être revenu (IRL) de chez Mando le matin et m'être rendormi chez moi, je rêve que je suis une espèce de présence immatérielle, et que je suis en train de me balader dans une chambre. Je peux me déplacer comme je veux, y compris en hauteur. Lorsque je me rapproche des objets, je perçois plein de détails. Et là, je m'aperçois que je suis dans la chambre de Mando!
Ce qui est flippant, c'est que c'est un rêve lucide. Je suis là à me dire "Je sais que c'est un rêve. Je sais où est mon corps en réalité: je suis revenu de chez Mando, et je suis en train de dormir chez moi. N'empêche qu'il y a énormément de détails! Je peux quand même pas inventer tous ces détails!!! Merde, c'est que ça doit être vrai: le rêve permet de visiter d'autres endroits!!!"

Sinon, toujours avec Mando, je rêve que nous allons au cinéma. C'est un cinéma dont j'ai déjà rêvé plusieurs fois: il se présente un peu comme un amphithéâtre souterrain. A chaque fois que j'y descends, j'ai l'impression qu'il est désert et je me demande si je suis au bon endroit, je n'ose pas entrer.
Là, nous sommes allés voir un film plutôt réaliste et glauque. C'est l'histoire d'une prostituée, ou quelque chose comme ça...
On ressort, une fois le film fini, et à la surface, sur un des piliers du bâtiment, je vois un dessin représentant l'actrice du film. Elle est très mince, elle porte une sorte d'imper jaune. Et il y a une bulle, comme dans une BD. Elle dit "Vous venez de voir mon histoire sous le nom de [un nom plutôt court, à consonance allemande, me semble-t-il], mais en réalité je m'appelais [idem]. Derrière la beauté, il ne faut jamais oublier de voir la laideur et la tristesse."
Et en lisant ça, je me sens précisément envahi par une tristesse immense...

Et cette nuit, j'ai rêvé que je recevais un fanzine du nom de "Temple d'Appel", avec une couverture au dessin noir et blanc, minimaliste, qui représentait une sorte de sphinx sur chenilles (mais avec, tout de même, une tête plus féline que celle du sphinx) pénétrant tant bien que mal entre deux grand vantaux...
I was walking about in Cambridge and passed a bookshop, and in the window were portraits of Russell, Freud and Einstein. A little further on, in a music shop, I saw portraits of Beethoven, Schubert and Chopin. Comparing these portraits, I felt intensely the terrible degeneration that had come over the human spirit in the course of only a hundred years.

Wittgenstein

Hors ligne Erstam

Re : Re : Rêve de geekon
« Réponse #717 le: juin 23, 2011, 12:29:08 pm »
sa copine? c'est une grosse conne!

En fait, c'est plutôt une perverse. Elle fait semblant de se trouver moche pour culpabiliser les gens avec son corps parfait. Méfie toi, elle est très manipulatrice! Et en plus, il paraît que ces derniers temps elle est devenue friande de virginité anale...  :face:
Ca faisait bien longtemps. ^^

Hors ligne Nobla

Re : Rêve de geekon
« Réponse #718 le: juin 24, 2011, 14:03:15 pm »
(cliquez pour montrer/cacher)
I've seen all the porn in the world !!!

"Il ne faut pas se citer dans sa propre signature, c'est très prétentieux"
- Nobla

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon
« Réponse #719 le: juillet 07, 2011, 02:37:46 am »
(l'image est super chouette, en guise d'intro)

Sinon (comme je l'ai sommairement raconté à certain(e)s) :
J'étais, avec coloc, sur une grande mezzanine, dans la maison de ma mère. Voyant un corps blanc aux reflets verdâtres, couvert d'un réseau veineux violacé, agenouillé par dessus la rambarde, je tente d'attirer l'attention du dit coloc, m'exclamant qu'il y a un cadavre, là, juste devant...

Le dit cadavre se relève lentement, tourne sa tête blafarde, me fixe de ses yeux hagards et déments, et balbutie sa mélopée : "tu ne dois pas avorter, je l'ai fait, il est là, il souffre!!".
Je lui éclate de rire au nez, lui rétorque qu'il vaut mieux que j'avorte, que le foetus souffrira moins*, appuyant mon propos en lui écrasant le nez à grands coups de mes poings rageurs, et, comme les chairs du spectre sont molles, les cartilages se fichent profondément dans son visage, à présent plat comme la Belgique...

Plus tard, je demande à coloc' s'il a vu le cadavre, et suis rassurée que ça ne soit pas le cas : c'est donc une hallucination, la routine, pas de quoi s'inquiéter!


* je sais, l'argumentation est non seulement illogique, mais également pourrie : en rêve, on ne peut pas toujours rétorquer direct "occupe-toi de ton ventre, et fais-le ailleurs", le scénariste a ses lubies...


Voilà, c'était charmant, je sais.
Bon, vous viendez raconter, un peu ? (Erstam, oui, toi ! Je sais tout, il t'en cuira si tu n'écris pas ta belle enquête mise en abime au lieu de sournoisement flooder!)