Auteur Sujet: [94] One shot Castle & Crusaders - 1/1 MJ et 4/4 joueurs le 8 octobre - COMPLET  (Lu 6701 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Griselame

Idéalement pour moi en ce moment c'est une fois par mois car je masterise une autre campagne à côté (Pendragon).

Pour le moment le mois de Novembre est ouvert, donc je vous laisse mettre vos dispos & on décidera de la date qui va le mieux pour tous.

Bonne semaine à tous,

GM/Joueur depuis 20 ans +

Hors ligne tharsus

bha les samedis aux cave alliès 14h30 19h moi çà me vas

Hors ligne tharsus

Voilà le Site de figurines complètement personnalisable dont nous parlions (il est un peu long à charger mais après c'est très amusant :)) https://www.heroforge.com/

Hors ligne laresgod

je suis d'accord pour une fois par mois, cela me permettra de pouvoir venir le samedi avec vous et de faire autre chose les autres semaines.
Je serais plutôt pour l'utilisation de figurines quand cela aide, ça me rappelle les années A.D&D, je peux en apporter certaines, des gobelins et orques notamment (hero quest).
Laresgod, organisateur de English-speaking Roleplayers Of Paris
http://www.meetup.com/fr/The-Paris-English-Speaking-Roleplayers/

Hors ligne Griselame

Niveau figurines, si cela est quelque chose que vous aimez/voulez, pas de souci pour moi, j'ai un board & une boite pleine de minis.

Je l'amènerai la prochaine fois

Hors ligne tharsus

moi aussi au niveau figurines j'ai ce qu'il faut si besoin :)

Hors ligne Griselame

On parlait des dieux la dernière fois, voici un lien vous expliquant le culte d'Olidammara (Voleurs) et celui de Béorie (Nature) ou Obad-Hai (nature aussi). C'est un peu orienté 3.5 pour les règles, mais le background reste tout à fait applicable.

Olidammara

Béorie

Obad-Hai


PS : Au fait, Tharsus, vu que tu m'as aidé pour l'initiative, j'ai l'habitude de donner un petit bonus d'xp par session. Tu gagnes 10 XP pour ton aide. Merci à toi! De même, si l'un d'entre vous a une plume agile, j'apprécie aussi un journal de partie. Pas besoin d'être Flaubert rassurez vous. Je donne aussi un bonus d'XP pour cela.
« Modifié: octobre 11, 2016, 16:26:06 pm par Griselame »

Hors ligne tharsus

Ha merci mais je Refuse catégoriquement les bonus différenciées, çà plombe l'ambiance et crée une cripto compétition de léche-cul entre les joueurs, je vais m'occuper de ce premier chapitre du journal de campagne mais refuse le moindre XP où mieux ! divise les bonus d'xp entre les 3 joueurs présents :)

Hors ligne tharsus

En route vers Tristor, petit village, dernière frontière avant le marais au troll, votre dévoué conteur, moi John Marcher,  je rencontrais deux personnages qui allaient devenir mes compagnons de route,  Thorgrim un nain qui communie avec la nature “HO MOLTUS LUMIÈRE AVEUGLANTE” et Angelo un Rhenee habile de ses dix doigts comme.... un Rhenee, mais nous avions cette destination en commun et ayant sympathisé, nous louâmes une carriole pour effectuer les derniers jours de route vers Tristor.

Pourquoi Tristor ? et bien car Tristor = troubles, et qui dit troubles dit aventure et étant tout trois “aventuriers” et ayant de surcroit (voir surtout) entendu parlé de prime, et bien nous priment la route vers ces troubles pour faire peut-être un peu d’argent mais surtout rétablir l’ordre en aidant les autorités du secteur “HO POLTUS LUMIÈRE AVEUGLANTE”.

Sur la route qui longeait les marais et qui était recouvert d’une forte brume ne permettant pas d’y voir à plus d’un jet de pierre de vieille femme, nous progressions assez bruyamment avec les grincements de notre vieille carriole tiré sur cette mauvaise route par un brave cheval de trait nommé Titus “HO TIT....”

Ce marais paraissait bien suspect, les marais étant en général suspect, mais celui-ci était particulièrement suspect, donc notre suspicion rendit notre voyage tendu, discutant tous à voie basse de nos vie respectives,  mais sans quitter des yeux les alentours où le moindre pet de grenouille ou mouvement de libellule faisait travailler notre imagination, dissimulant des serpents monstrueux et avares derrière le moindre roseau, et chaque motte de terre humide cachait certainement des trolls qui mangeaient avec leurs doigts sans s’être lavé les mains avant.

Nos peurs furent justifiées,  lorsque ’au loin nous entendîmes les grognements immondes d’une jeune fille et les hurlements de terreur d’un monstre, où peut-être l’inverse, quoi qu’il en soit il y avait un monstre ou une jeune fille à sauver et nous nous précipitâmes, mais les, je veux dire LA divinité était avec nous  “HO VOLTUS LUMIÈRE AVEUGLANTE” car c’était une jeune fille qu’il fallait sauver, ainsi que son paysan de grand-père qui,  gravement blessé essayait de défendre sa descendance à l’aide d’une fourche, contre un ours hiboux fort heureusement bien diminué par les années, où par la déprime d’habiter des lieux aussi désenchantées.

Ni une ni deux nous occimes l’ours hiboux, malgré une période de flottement ou Angelo et moi crûmes que le nain était de mèche avec l’ours hiboux car une de ses premières actions fut de me planter la fourche du paysan dans le dos, mais c’était juste une maladresse, et après tout un coup de fourche ce n’est jamais qu’un coup de fourche pas la peine d’en faire un drame, çà arrive tout les jours.

Donc une fois la menace éliminée nous fîmes connaissance avec la jeune fille qui s’appelait Brinn et qui était une vraie beauté à la chevelure de feu ou en tout cas au moins rousse, et son grand père nommé Gaieren nous remerciât chaleureusement nous et qui de droit pour cette issue heureuse  “HO COLTUS LUMIÈRE AVEUGLANTE”

Il nous invita à passer la nuit chez lui, ce que nous acceptâmes volontiers, particulièrement Angelo dont le regard sur Brinn trahissait une irrésistibles envie de jouer à la dinette avec elle, mais Thorgrimm et moi-même nous lui fîmes vite comprendre que la dinette, ce n’était plus de son âge, ou en tout cas pas encore de son âge à elle.

Arrivé dans sa modeste demeure bien isolé dans se marais bien suspect, nous apprime donc qu’il vivait seul avec sa petite fille qu’il avait recueillit, car sa famille qui habitait une autre ferme isolée dans le marais très suspect, avaient été massacré par des orcs il y a quelque semaines, nous fûmes bien surpris de le voir rester dans cette ferme à laquelle ne manquait plus qu’un phare et une grande pancarte en bois avec “Venez nous tuer” écrit dessus.

Nous lui fîmes comprendre que rester dans cette ferme c’était vraiment une idée de vieux con, mais en y mettant les formes.

Il nous dit qu’il allait y réfléchir, et après une bonne soupe de la campagne à base de flatulences, nous allâmes nous coucher en prenant soins de cacher toute la dinette.

Mais “soudaintacoup” des orques frappèrent à la porte pour demander si il y avait des gens à tuer, mais n’étant pas d’humeur à discuter à une heure pareille nous les tuâmes pour aller vite nous recoucher

Cette interruption nocturne décida  Gaeren de partir se mettre à l’abri lui et Brinn au village ou il avait un fils
Le lendemain nous nous mimes en route, Angelo le Rhenee, Thorgrim le nain, Gaieren le grand père, Brinn la rouquine, Binouni la chèvre, Toutata la deuxième chèvre, Potouli la vache, Voupin le cochon, Vouloulou la truie, Tomi, Tomu, Touti, Trouli les quatres lapins, Voltam la punaise de lit, et moi même John Marcher, et sans oublier “HO BOLTUS LUMIÈRE AVEUGLANTE”

Arrivé au fameux village de Tristor qui était fortifié il apparu bien vite qu’investir dans la pierre était possible a vil prix mais que c’était en zone sensible, la moitié des maisons étant désertée 

------
Quelqu'un prend la suite où je continue ?

Hors ligne Griselame

 :D

Vu que tu es bien lancé, vas y, continue, le prochain chapitre sera pour le suivant.

OK pour le partage d'XP sur le journal & initiative, j'attends la fin de ce premier récit

A +

Hors ligne tharsus

Nous accompagnâmes donc et Brinn  et Gaireren chez son fils qui leur fit bon accueil et nous remercia de les avoir doublement sauvé

Nous allâmes alors come tout aventurier qui se respecte à la seule auberge du village ou l’aubergiste et les clients bien que très accueillants à l’égard de Thorgrimm et de moi même, se montrèrent plus réservé pour le moins, envers Angelo étant donné son ethnie, un peu plus tard nous apprîmes que le village avait un lourd passif avec ces gens, car une vingtaine d’années auparavant un groupe de Rhenee vint au village et essayèrent d’escroquer les locaux avec des potions frelatés, ce qui ne fut pas du tout du gout des villageois qui pendit tous le groupe, hommes, femmes, enfants, vieillards à un grand chêne de que nous aperçûmes effectivement à quelques distance du village sur une colline.

Comble de la cruauté,  au delà la disproportion atroce entre le crime et son châtiment, il épargnèrent un des enfants et le forcèrent à regarder ce monstrueux spectacle, et le laissèrent partir par la suite, sans doute comme avertissement pour les autres Rhenee.

Nul doute qu’a cet époque le village devait être régit et habité par des gens peu recommandable, et nous espérions tout trois et un particulièrement, que cette époque était révolue.

Une fois cette affreuse histoire conté, nous apprîmes différentes informations plus intéressante pour notre mission à venir :

-Que les orcs attaquaient les fermes alentours et étaient de plus en plus entreprenants

-Que les dits orcs, était commandé par un chef connu d’eux il semble sous le nom de “veilleur” (serait ce l’enfant Rhenee revenu se venger ?)

-Que les animaux des fermes alentours étaient massacré par un monstre, sans doute pas les orcs, car ils étaient purement et simplement tué, et pas emmené comme butin ou nourriture

-Une troupe de paladin de Poltus étaient passé il y à une grosse semaine de cela et étaient partis dans les marais pour essayer de régler le problème, mais depuis personne n’avais de nouvelles d’eux

-Que <insérez ici le nom du chef de la garde qui est ambitieux et dont je ne souviens plus du nom> était un personnage ambitieux, qui utilisait les évènements à son avantage pour monter dans la hiérarchie, fait que nous confirmât le chef du village que nous rencontrâmes un peu plus tard

-Un druide habitait le coin, un peu à l’écart du village et était toléré il semble par le clergé de Poltus, car il c’était un homme de bien, qui aidait le village, nous apprîmes par notre amis nain qui avait ses entrées chez les druides qu’à la dernière congrégation annuelle des individus de cette communauté, il ne s'était pas présenté, ce qui n’arrive qu’en cas de priorité absolue, nous apprîmes aussi que l’on pouvait le rencontrer plutôt la  nuit car c’était là qu’il était le plus actif

-Que le clergé de Poltus du village composé de trois personnes, avait comme chef <insérez ici le nom du chef du clergé de Poltus du village de tristor ici> était un membre assez tolérant de la religion et était apprécié du village

-Que les aventuriers qui permettraient de mettre fin au attaques d’orcs et du monstre tueur de bétail, se verraient attribué une prime de 200 pièces d’or par individus

-Que d’autres aventuriers que nous étaient sur le coup, et notamment un rodeur à moitié dérangé qui trainait partout derrière son cheval des carcasses d’animaux

Petit détails important oublié, sur les orcs que nous tuâmes pendant l’attaque de la maison de Gaieren, nous trouvâmes des pièces d’or neuve frappé du sceau de la capitale lointaine du royaume à savoir <insérer ici le nom de la ville en question>   

Nous rencontrâmes effectivement un peu plus tard à l’entrée de l’auberge le rodeur fou en question qui effectivement essaya vainement de nous intimider en nous disant que le monstre était à lui et que c’est lui qui aurait la prime

Dans l’auberge nous fîmes connaissance d’un Halfling répondant du nom de <insérer le nom du Halfling ici> qui malgré un léger penchant alcoolique doublé d’une toxicomanie, heureusement légère elle aussi, semblait à la recherche d’un groupe d’aventuriers à  rejoindre pour leur faire profiter de ses talents, et nous acceptâmes qu’il se joigne à nous le lendemain

Après cette rude journée, deux bon bocs de bière locale et un bon repas nous allâmes nous coucher

En plein milieu de la nuit le Tocsin sonna et la panique s’empara de la ville, nous nous habillâmes, revêtîmes nos armures et prirent nos armes et convergions comme tout le monde vers l’église ou un jeune garçon paniqué racontait au clercs de Poltus,  que la ferme de ses parents étaient attaqué, nous décidâmes alors immédiatement de nous porter à leur secours , car la confusion des gens du village ne laissait pas espérer une réaction rapide de leur part

Après quelques minutes de course nous arrivâmes à la ferme en question mais trop tard, la grange semblait avoir été soufflée par une explosion intérieure, et le propriétaire des lieux à l’agonie dans les bras de sa femme demandait que l’on s’occupe de ses bêtes mais celles-ci avaient déjà toutes été tué par l’explosion de la grange où elles se trouvaient

Après nous être assuré que le pauvre homme qui s’était évanouis ne succomberait pas de ses blessures, nous  nous mimes à suivre des traces de pas qui se dirigeait vers une autre ferme isolée où nous ne pûmes que constater que nous arrivions trop tard, toute une famille de paysans gisait morte à l’intérieur de leur chaumière

Les traces se perdaient après dans le marais, mais nous vîmes et surtout entendîmes une activité suspectes dans la ferme voisine distante de quelques centaines de mètres, nous y courions pour pouvoir, si c’était encore possible éviter le pire, mais nous trouvâmes un pauvre bougre qui avait perdu la tête et qui finissait de tuer tout son bétail pour qu’il ne périssent pas de la main du monstre, nous ne ramenâmes à la raison et le réconfortions tant bien que mal et nous retournâmes à la ville, bien décidé le lendemain à aller dans le marais pour voir ce qui s’y tramait

Sur la route nous croisâmes un autre aventurier qui semblait nous attendre et, très sûr de lui nous affirma, un peu comme le rodeur dérangé traineur de carcasse, que c’est lui qui règlerait le problème et que nous ferions mieux de rentrer chez nous, et sur ces paroles parti déjà tout équipé avec son cheval, tout droit dans le marais

Le lendemain donc nous préparâmes nos affaires pour notre expédition et nous invitâmes donc le halfling à se joindre à nous

Nous partîmes sur les traces que nous avions perdu la veille et nous enfonçâmes dans le marais brumeux, après une bonne heure de marche nous aperçûmes une sorte de débarcadère autour duquel se dressait quelques vilaines huttes, sans doute pour abriter des orcs et nous vîmes d’ailleurs très vite,  à quelque distance de nous des orcs en train de pousser à l’intérieur de cages de métal, en partie immergées dans le marais se qui semblait des paladins de Poltus vêtus de guenilles, très probablement les membres de la troupes qui avaient disparu il y à une semaine, et qui avaient du tomber dans une embuscade et être capturé nous nous apprêtions à monter un plan lorsqu’une sentinelle orcs que nous n’avions pas remarqué nous repéra............................................

Hors ligne Gahomir

Super résumé Tharsus!!!

Hors ligne Griselame

Excellent job l'ami,

Je vais mettre cela en forme dans un doc Word & vous envoie cela quand c'est prêt.

Vous gagnez tous 20XP bonus pour ce journal, puisque Tharsus préfère que la récompense soit pour tout le groupe.

A plus

Hors ligne Griselame

Oyez oyez,

Novembre étant sur le point de tomber, c'est l'heure de se rassembler!

Quelles sont vos dispos pour ce beau mois gris et froid et pluvieux?

A +

Hors ligne tharsus

sa far tous mes samedis sont dispo, nous restons sure une base Samedi aux caves alliés ?