Auteur Sujet: Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)  (Lu 3935 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #30 le: janvier 27, 2017, 14:32:42 pm »
Guigui a raison.

Cela dit, si on cherche à avoir la parité homme-femme, est-ce qu'on ne devrait pas aussi réfléchir à un CA non-discriminatoire en général ? Par exemple, vous connaissez combien de noirs au CA ? Pas des masses. Pareil, c'est de l'âgisme ou bien il y a très peu de retraités ? Après, je veux bien comprendre que l'inclusion ne s'arrête pas là, il qu'il faudrait probablement un quota d'homos et de trans. Et vous voyez, rien qu'à en parler ça me ramollit le cerveau parce que les impératifs de temps des couples avec enfants en bas âge sont complètement différents de ceux des célibataires, donc en plus d'organiser une crèche, je propose un quota de femmes enceintes jusqu'aux dents...

Encourager la parité, d'accord, mais un quota ? Perso je me contrefous de savoir que des gens au CA sont des femmes ou des hommes du moment qu'ils font du bon boulot... en orga, un vagin est souvent moins utile que des compétences. De toutes façons, vu la PLÉTHORE de gens qui se bousculent au portillon pour être au CA, j'imagine de toute façon que toutes les candidates, candidats, éléphants ou lapins transgéniques seront élus.



Pour le reste, je tiens à dire que même si je n'aurais aucune envie de travailler avec Iago vu son comportement, il y a une chose sur laquelle il a raison : le CA actuel a un problème fondamental de communication.

Par exemple, désolé Kinayla mais l'hypocrisie de Iago quant à la décision prise secrètement de radier quelqu'un (Daé ou un autre, on s'en fout) de l'asso est complètement secondaire au fait que le CA prévoie de virer quelqu'un de l'asso et qu'à quelques jours de l'AG personne d'autre n'est au courant ! C'est du délire : en huit ans d'existence, l'asso a radié une seule personne (Ciryon) à cause de problèmes graves et répétés dont tout le monde était témoin, et là vous voulez virer quelqu'un d'autre ? Y a moyen de savoir pourquoi, et surtout qu'on profite de l'AG (la réunion la plus importante de l'année et lors de laquelle on prend les DÉCISIONS IMPORTANTES) pour en parler avant de prendre une quelconque décision ?

Et les autres ont déjà parlé des CR absents et des choix faits un peu à l'insu de tous. Je comprends qu'en tant que membres du CA l'inaction voire l'apathie du reste des membres puissent vous peser et vous faire penser que vous êtes les seuls à porter l'asso... mais faut vraiment arrêter de penser comme ça : vous êtes le CA, donc par nature des délégués de l'Assemblée Générale des membres. Pas une conspiration oligarchique, même bienveillante.



Et pour finir, Iago, tu devrais repenser cette phrase que tu as écrite :

Ne pas se raccrocher derrière l'adage "Oui mais en associatif on ne peut pas demander tout a tout le monde" mais plutôt sur celui de "Je suis un GEEK, je mange et je vis JDR, et j'ai ENFIN l'occasion d'aider un petit peu mon milieu, de faire avancer la cause!!!"
(ce qui est mon cas.)

La plupart des gens (il y a des exceptions, comme toi manifestement) bossent en association comme n'importe quel hobby, n'importe quelle activité SECONDAIRE, et ne construisent pas leur existence bénévolement autour d'une asso de 200 (?) personnes pour faire vivre un loisir ultra-marginal. J'adore le JDR, il m'a beaucoup apporté mais faut pas déconner non plus. Tu en parles comme un paysan russe extatique à l'idée de devenir membre du parti en 1935.

Le JDR n'est pas une cause et tu ne peux pas exiger des gens qu'ils le prennent comme tel.

Hors ligne Kinayla

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #31 le: janvier 27, 2017, 15:10:45 pm »
Par exemple, désolé Kinayla mais l'hypocrisie de Iago quant à la décision prise secrètement de radier quelqu'un (Daé ou un autre, on s'en fout) de l'asso est complètement secondaire au fait que le CA prévoie de virer quelqu'un de l'asso et qu'à quelques jours de l'AG personne d'autre n'est au courant ! C'est du délire : en huit ans d'existence, l'asso a radié une seule personne (Ciryon) à cause de problèmes graves et répétés dont tout le monde était témoin, et là vous voulez virer quelqu'un d'autre ? Y a moyen de savoir pourquoi, et surtout qu'on profite de l'AG (la réunion la plus importante de l'année et lors de laquelle on prend les DÉCISIONS IMPORTANTES) pour en parler avant de prendre une quelconque décision ?

Je ne fais qu'appliquer les statuts et le règlement intérieur.

Je suis quand même curieuse :

Combien de fois y a t-il eu des cas de procédure d'exclusion avant celle de Cyrion ?
Pourquoi vous ne vous êtes pas insurgés de ne pas avoir une annonce officielle concernant sa procédure de radiation ?

Si c'est juste parce que vous (enfin certains surtout) connaissiez les faits, alors cela veut dire que ce que tu demandes, tu aurais du aussi le demander lors de cette première radiation pour toutes les personnes qui n'étaient pas au courant.


Pour clarifier la procédure d'exclusion consiste à :

1/ voter le lancement de la procédure
2/ convoquer le membre à une réunion pour qu'il puisse se défendre quant à ce qu'il lui est reproché (droit de réponse)
3/ prendre en compte cet échange pour voter pour ou contre cette radiation

4/ la décision vote la radiation, il y a annonce sur le forum.

La décision de lancer une procédure a peut-être été prise, mais la décision elle même de le radier non.
Nous n'avons fait que respecter à la lettre la procédure imposée aux associations de loi 1901.

Jusqu'ici, on en est qu'a la première partie et ce n'est pas une décision qui arrive juste avant l'AGO. La procédure a été votée en Novembre. Malgré tout, le CA a décidé de ne pas convoquer cette personne sans avoir le témoignage appuyant un des faits qui lui sont reprochés.

Il n'a jamais été planifié que cela se fasse si tard.

Suivez-moi sur mon Blog :  D1000etD100.com

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #32 le: janvier 27, 2017, 15:33:30 pm »
Rien à voir avec Ciryon : dans son cas, il avait été banni plusieurs fois du forum, s'est fait modérer à des tonnes d'occasions, a provoqué des problèmes sur plusieurs événements (c'est dans les CR, il me semble), a insulté et menacé aussi bien la modération, que le CA, que l'asso entière, que des membres en particuliers à plusieurs reprises... tout est sur le forum. Sa radiation de l'asso est arrivée probablement trop tard, mais en tout cas à la suite de beaucoup de problèmes connus de tous et consignés en ligne.

Si Daé a commis ce genre de conneries, ça doit être marqué quelque part sur le forum ; je veux bien que tu m'indiques où, ou bien que ses victimes s'insurgent de façon évidente. Sinon, c'est de la rumeur et du discours rapporté et je ne vois pas bien combien ça pèse dans la balance du jugement.


Et franchement Kinayla, tu parles de procédure et tu te caches derrière de la bureaucratie, mais là avant d'être une histoire de réglement c'est surtout le fait de vouloir OSTRACISER QUELQU'UN. C'est pas une histoire de paperasserie, c'est une histoire d'intégrité morale de l'asso ! Si c'est si important que ça, il aurait fallu en parler en public, sur le forum, annoncer un débat et éventuellement le conclure à l'AG !

Surtout que ça a été apparemment voté en NOVEMBRE... Y a une trace de ça sur le forum ? Ou alors c'est dans les Discussions entre membres, et je n'y ai pas accès ?

Hors ligne MeryAdHoc

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #33 le: janvier 27, 2017, 16:15:08 pm »
J'invite qui le souhaite à lire ce message calmement, car c'est calmement que je l'ai écris.

J'entends ce qui est dit, toutefois, avant de poursuivre sur cette question - et justement s'il est question d'éviter d'ostraciser quelqu'un et de faire monter la mayonnaise autour de son cas sans qu'il ne l'ai demandé - peut-être est-il important de penser aux intérêts du premier concerné, non?

Les éléments qui ont déclenché la procédure sont étrangers au forum.

Peut-être sera-t-il possible d'en parler plus tranquillement ce dimanche?
Je ne suis pas certain que l'écrit et les interprétations multiples et autres envolées qu'il implique parfois soit des plus propice à la compréhension de la situation. Par exemple, on pourrait comprendre, à ta lecture, que tu reproches au CA dans son ensemble d'avoir un comportement immoral.
Je n'en suis pas certain et sans affirmation plus précise, je ne me permettrais pas d'en préjuger.

Pour l'heure, le premier concerné n'a pas souhaité en parler sur le forum et est tout à fait libre de le faire, de même qu'en IRL ou autre.
Peut-être serait-il utile de respecter la liberté de chacun et son autonomie de décision?
What is the air-speed velocity of an unladen swallow?

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #34 le: janvier 27, 2017, 17:12:01 pm »
Pardon, je vais clarifier.

Je ne dis pas que le CA a un comportement immoral, mais que la question d'ostraciser quelqu'un ou non a une part morale (même petite) et n'est pas juste le résultat d'un ensemble de faits. C'est cette part que la réponse de Kinayla, en substance "on a suivi la procédure", évite très nettement et je pense sincèrement que sa réponse est en l'occurrence extrêmement inappropriée.

D'autre part, l'idée que le CA mûrit littéralement en cachette une idée aussi lourde de conséquence depuis plus de deux mois pose à mon sens un réel problème.

Ce n'est donc pas cette instance précise du problème qui est en question, mais le principe général du CA qui fait des trucs dans son coin sans profiter du fait que l'ensemble de l'asso peut être joindre en permanence de façon triviale en ligne. C'est l'essence même de l'Assemblée Générale Virtuelle Permanente.

Par ailleurs, ton dernier paragraphe me fait tiquer : il implique que quelqu'un qui a fait une bêtise peut désirer qu'on n'en parle pas sous prétexte que... je ne sais pas, ça le met mal à l'aise ? Du coup quand quelqu'un a fait une faute grave -- parce que soyons honnêtes, pour se faire radier, il faut avoir commis au moins une, voire plusieurs fautes GRAVES -- on choisirait de "respecter la liberté de chacun" en en faisant un tabou ? C'est... un peu magique, non ?



J'en profite pour rappeler ce qu'est l'AGVP.

L'Assemblée Générale Virtuelle Permanente est une idée de moi (c'est factuel, je ne cherche pas à me la péter) et baptisée par Doudou à l'époque préhistorique. Elle vient du fait qu'avant internet, les membres d'une association ne pouvaient que difficilement se parler tous ensemble pour des raisons de distance, de coût et de disponibilité, et on ne se réunissait vraiment qu'une fois par an, lors de l'Assemblée Générale de l'association. Depuis internet, et a fortiori dans une association qui utilise un FORUM comme moyen principal de communication, tous les membres peuvent se parler, prendre des décisions et voter 24h/24, 7j/7 sans aucun des obstacles précédemment rédhibitoires. L'Assemblée Générale est donc une solution obsolète à un problème qui n'existe plus. A fortiori encore, le Conseil d'Administration était avant internet un noyau dur de gens qui acceptaient la charge de faire marcher l'association au jour le jour et de prendre des décisions administratives et bureaucratiques mineures qui ne pouvaient attendre la prochaine Assemblée Générale. Or si l'AG est permanente, le rôle décisionnaire du CA se réduit en principe à peau de chagrin...

J'ai entendu plusieurs fois (de membres du CA en plus) la phrase "on va convoquer une AGVP", qui est un non-sens complet et le symptôme d'une profonde incompréhension de l'intention démocratique derrière l'AGVP... elle sert justement à ce que les membres soient plus impliqués dans la vie de l'association d'une part, et à réduire considérablement la "barrière" entre le CA et le reste de l'asso. Ce n'est pas parce qu'on fait un bête vote en ligne ou qu'on pose une question que l'on "fait une AGVP".

Cette idée -- absurde d'après moi -- que quelqu'un qui s'implique sur une activité ou une autre doive ou tout du moins soit encouragé à venir au CA, est toxique parce qu'elle renforce encore plus l'idée que le CA s'implique alors que le reste des membres est passif. Et oui, je sais qu'il y a des référents projets et tout ça, mais le fait est que les membres du CA semblent se donner une légitimité supérieure à celle des autres. C'est vraiment pas top.

Le CA et l'AG étaient nécessaires il y a 25 ans parce qu'on ne pouvait pas faire autrement. Aujourd'hui ce sont des reliques d'un temps passé. On peut faire les choses différemment.



Et oui, je continue de penser qu'en association, on ne devrait pas agir comme à la NSA :

- actuellement sur Opale c'est "tout ce qui ne doit pas absolument être rendu public est SECRET PAR DÉFAUT" ;

     on s'engueulerait beaucoup moins si on faisait le contraire :

- "tout ce qui ne doit pas absolument être rendu secret est PUBLIC PAR DÉFAUT".

Hors ligne Moona

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #35 le: janvier 27, 2017, 17:29:02 pm »
Je voudrais pas polluer vos échanges, mais là je pense que c'est hors sujet du thème de la discussion "débat sur les candidatures au CA"...
"L'important ce n'est pas la chute...
Jusqu'ici tout va bien!
Jusqu'ici tout va bien!
Jusqu'ici tout va bien!
"

Hors ligne Guigui le Yoyome

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #36 le: janvier 27, 2017, 17:36:19 pm »
en orgasme, un vagin est souvent moins utile que des compétences.
Je ne suis pas d'accord.  :mrgreen:

Blague à part, à partir du moment ou des membres de l'ancien CA se présentent, je trouve légitime et pas hors-sujet de les questionner sur leur bilan, même si effectivement ça commence à prendre un peu de place.
Ceci dit, je ne suis pas d'accord avec toi, Yaourt. Apparemment, les faits qui sont reprochés à ce membre n'ont aucune trace publique. Les rendre publics au nom d'une communication transparente, c'est prendre le risque de jeter le soupçon, voire l'opprobre, sur quelqu'un qui n'a pas encore eu l'occasion de s'expliquer. Garder l'affaire secrète, ou discrète, c'est aussi protéger cette personne.

Pour le coup, on attend effectivement du CA d'une asso qu'il applique les textes qui réglementent ladite asso. C'est peut-être mon côté fonctionnaire qui ressort, mais les statuts et textes réglementaires, ça protège tout le monde.
"Les outils sont doués de la parole, semi-parlants, ou muets. A la catégorie douée de la parole appartiennent les esclaves, à la semi-parlante les bœufs, à la muette les charrettes."

Varron, Traité d'agronomie

Vous aimez RuneQuest ? Essayez RuleQuest !

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #37 le: janvier 27, 2017, 18:35:11 pm »
en orgasme, un vagin est souvent moins utile que des compétences.
Je ne suis pas d'accord.  :mrgreen:

Gros malin ! :D


Ceci dit, je ne suis pas d'accord avec toi, Yaourt. Apparemment, les faits qui sont reprochés à ce membre n'ont aucune trace publique. Les rendre publics au nom d'une communication transparente, c'est prendre le risque de jeter le soupçon, voire l'opprobre, sur quelqu'un qui n'a pas encore eu l'occasion de s'expliquer. Garder l'affaire secrète, ou discrète, c'est aussi protéger cette personne.

J'ai dû mal m'exprimer. En principe, les événements notables -- même bizarres ou désagréables -- lors d'une convention sont censés être dans le CR de la conv, histoire de ne pas répéter les même erreurs plus tard. Du coup, si quelqu'un a eu un comportement vraiment inacceptable (on parle bien de faute GRAVE), on devrait en avoir une trace sur le forum...  et donc des raisons d'en parler publiquement.

D'ailleurs si des faits n'ont "aucune trace publique", je vois vraiment mal sur quelles bases le CA peut statuer, et encore moins condamner le présumé coupable.

Sinon, je suis d'accord avec toi, aucun besoin d'envenimer les choses si c'est privé à la base, mais alors le CA n'a rien à faire dedans.

Hors ligne darkbaron

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #38 le: janvier 27, 2017, 21:35:45 pm »
Plop, je vais donner mon avis sur certains points.

Un avis qui fâche quand même : je trouve que le CA actuel cultive un peu trop une sorte de... culte du secret à mon goût. Je veux dire, on (comprendre par là "nous les modérateurs") avait déjà dit qu'on n'appréciait pas certaines choses par le passé, enfin surtout Yaourt qui est le plus courageux d'entre nous quand il s'agit d'exprimer une opinion dissidente, mais ces choses sont toujours là et, oui, on peut citer le cas Daé comme un exemple très parlant. Pourquoi ? Parce que, si je peux comprendre qu'on évite de laver son linge sale en public, il n'est pas normal de tout garder secret, même pour ceux qui devraient savoir. Par exemple, quand on pense exclure un membre, prévenir la modération me semble le minimum, non parce que les modérateurs ont leur mot à dire sur la décision (car ce n'est pas le cas, ils sont indépendants de l'association), mais parce qu'ils feront partie des exécutants sur le forum.

Qu'on soit clair, le cas Daé, la décision qui va être prise, c'est... un secret de polichinelle. Rien n'est dit sur le forum, mais il m'a fallu discuter avec une poignée de personnes pour tout apprendre IRL, sans compter qu'une autre personne, indépendante de la ligue ludique ou d'opale, m'en a aussi parlé via facebook (bon, pas de la décision du CA, mais du caractère problématique du sire). Le problème, c'est que moi, qui désire m'investir davantage au sein de l'association, voire du CA et qui suis modérateur, il a fallu que je vienne à des IRL pour apprendre ça et on pointe là un autre problème : ce forum est - ou doit être - le canal principal de communication de l'association. Or, il ne l'est pas. Combien de décisions sont vraiment discutées ici entre membres ? Il n'y a rien... J'ai déjà géré des associations par internet, on discutait beaucoup par mailing list, mais ici, on n'a aucun équivalent. De fait, forcément, il n'y a guère de participation des membres... Parce qu'on ne fait pas assez pour les investir.

Ceci étant dit, pour revenir sur le cas Daé, je suis défavorable à l'idée d'Iago qui est "les membres décident" parce que ça revient à casser du sucre sur le dos d'un individu qui ne va pas pouvoir des masses se défendre une fois sa réputation pourrie à mort. Honnêtement, à choisir, qui voudrait être jugé par un tribunal populaire qui va tout savoir sur tes casseroles plutôt que par un petit comité ? Quand bien même tel membre n'est pas exclu, on aura sorti tellement d'histoires gênantes pour le pourrir et là, tout le monde sera au courant, pas seulement un cercle choisi. Personne ne voudrait d'une telle position... ça va paraître contradictoire avec le manque de communication que j'ai dénoncé, mais je pense que c'est bien au CA de décider de l'exclusion, tout en informant les membres. Et on en revient au dernier post de Yaourt : si un membre a commis des impairs ou des fautes graves, c'est normal d'en parler avant... ça donne moins l'impression que l'exclusion sort d'un trou noir.

Hors ligne Kinayla

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #39 le: janvier 28, 2017, 00:40:23 am »
Histoire de faire redescendre un peu la tension, je comprends votre envie d'avoir une meilleure communication.

La manière dont je reçois ces messages tels qu'ils sont formulés actuellement, c'est beaucoup de véhémence et ce n'est pas ainsi que j'aimerais qu'on avance ensemble.  :roll:

Toutes vos demandes et avis, je les trouve intéressants mais je trouve ça aussi sincèrement dommage que vous nous en parliez que maintenant. Nous parler IRL c'est bien mais nous ne retenons pas tout, et si cela concerne tout le monde, l'espace membre est aussi la pour lancer les débats entre membres. Il n'y a pas besoin de courage pour parler des choses, il suffit juste d'en parler.

Après dans la forme, je pense qu'on a chacun dans ce débat pu formulé maladroitement ses phrases  :roll:, mais je n'ai pas vu de : "Pour l'année prochaine, est ce qu'on pourrait parler de ça et voir comment l'améliorer ? Peux-t'on redéfinir les points qui posent problèmes et ouvrir une AGE pour travailler ensemble dessus ?."
Je ne vous demande pas d'oublier nos erreurs mais d'avoir un minimum de compassion pour les bénévoles que vous avez élu au CA, qui travaillent à côté, ont leurs propres soucis et qui prennent sur leurs temps personnels pour faire tourner l'association...



Je suis personnellement d'accord, comme nous tous dans le CA que les CR auraient du être publiés et que nous n'avons pas été réactifs. Ce n'était pas une volonté de cacher quoi que ce soit, cela n'a pas été fait et le temps passant c'est devenu une habitude qu'on a pas corrigée.

Ceci-dit quand la demande a été faite, le CA a rédigé les CR pour que vous ne vous retrouviez pas face à des notes et on vous les a communiqués.  :|


Nous n'avons rien contre le fait de les publier et nous avons même discuté en CA d'une procédure à appliquer pour 2017 afin de publier les CR rapidement.
Après la réunion, le secrétaire rédige le CR afin qu'il soit lisible pendant la 1ere semaine. La 2ème semaine, le CA relit le CR afin de vérifier que toutes les infos soient bonnes. 15 jours après la réunion au maximum, le CR est publié auprès des adhérents. :)

Après je tiens à attirer votre attention sur le fait que tous les CR sont publiés sur forum. Ce qui veut dire qu'il peut y avoir des problèmes juridiques.
Si les CR contiennent des informations sensibles ou peuvent porter préjudice à quelqu'un, c'est le CA qui est responsable juridiquement. Idem pour les compte-rendus de convention. :thumbdown:

Pour le cas de la procédure d’exclusion, je ne vois pas l'intérêt de porter atteinte à une personne tant que les faits n'ont pas été revus avec le droit de réponse du membre convoqué.
C'est pour protéger la personne que nous ne parlons pas des faits imputés, mais c'est aussi parce que la loi le prévoit ainsi. (merci guigui de l'avoir compris)

Pour l'investissement des membres, on ne fait pas assez peut-être, mais le ON c'est l'ensemble de l'association et des membres. C'est une réflexion qu'on peut avoir tous ensemble. Maintenant je ne suis pas certaine que l'AVGP soit le seul moyen personnellement mais elle aidera.

Et oui j'ai souhaité en convoquer, notamment sur ce que souhaitaient les membres pour l'asso (objectifs, avantages, etc.) et je me suis fais balader parce que c'était pas le moment. Je cites aussi que tu fais partie de ces personnes Yahourt, qui m'ont dit d'attendre 2017 pour faire les AGVP et l'idée de commissions dont tu m'avais fait part.

Bref, je ne suis pas fermée à la discussion. Je trouve que personnellement c'est très dur de se prendre des reproches (qui sont justifiés pour certains, je ne suis pas d'accord sur tout) quand on consacre du temps à cette association et qu'on était prêt à discuter via le forum.

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #40 le: janvier 28, 2017, 01:13:00 am »
Je cites aussi que tu fais partie de ces personnes Yahourt, qui m'ont dit d'attendre 2017 pour faire les AGVP et l'idée de commissions dont tu m'avais fait part.

Je ne dis pas ça méchamment, mais... tu sors ça d'où ? Déjà, je n'aurais jamais dit un truc pareil, et je te ramène à mon message de tout à l'heure que tu ne sembles pas avoir lu. Y a pas à "faire des AGVP", l'AGVP est là, elle existe parce que c'est un effet secondaire naturel de la communication en ligne. D'autre part, et absolument TOUT LE MONDE pourra te le confirmer : je n'ai absolument jamais été partisan de temporiser sur des processus qui rendent l'asso plus démocratique, donc dire que je t'ai dit d'attendre 2017 pour proposer des choses en AGVP est complètement ridicule.


Pour ce qui est de la transparence du CA, tu parles beaucoup des CR, dont la publication est bien sûr importante, mais pas autant que la prise de décision elle-même. Un CR, c'est un fait accompli ; la transparence passe d'abord par les déclarations PUBLIQUES d'intention. Ce qu'on reproche principalement au CA, c'est de prendre des décisions et de faire des trucs dans le noir. Faut communiquer AVANT les décisions.


Quant au fait de ne faire les demandes que maintenant... encore une fois, c'est dur de dire ça gentiment mais faut pas pousser mémé dans les orties. Les demandes de plus de transparence du CA datent d'il y a plusieurs AG, donc si tu es surprise, c'est qu'il y a un encore plus gros souci de com' au CA : il parle peu, c'est un fait, mais écouterait-il encore moins ?


Et enfin je comprends que se prendre des commentaires acerbes en pleine tronche quand on s'est décarcassé toute l'année puisse être difficile à vivre, en même temps les reproches qu'on vous fait sont étayés de faits, ne datent pas d'hier et sont honnêtement assez graves... tu m'avais dit par téléphone qu'il n'était pas nécessaire d'évoquer la radiation de l'asso pendant l'AG, je trouve ça quand même hallucinant, et je t'ai déjà dit plein de fois que le "secret par défaut" était une grosse erreur dans le milieu associatif et qu'il faudrait changer cette attitude. C'est ton style de management, d'accord, mais on s'en fout : c'est foireux, faut le changer. On n'est ni aux services secrets, ni dans une entreprise.

Si vous aviez été plus ouverts et aviez communiqué sur ce qui se passait, on ne serait pas en train de s'étonner des conneries en coulisses. C'est moi ou bien la logique est imparable ?

Hors ligne chrno

Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #41 le: janvier 28, 2017, 12:29:50 pm »
Vu ce que je lis et bien que je ne fasse demain plus partie du CA, lire autant d'injonction de la part d'une personne qui au final n'aura pas a les appliquer m'oblige a recadrer quelques points qui me semblent important.

Pour répondre a ta dernière question yaourt bien sur que c'est parable et par ce que tu as toi même dis je cite : "C'est ton style de management, d'accord, mais on s'en fout : c'est foireux, faut le changer.". Et bien cette phrase peut s'appliquer a tous le monde, a Kinayla, à toi, au président de la république, au pape ou je ne sais qui. On a tous le droit d'avoir un avis sur un système de fonctionnement sauf que...

Tout ce que je lis dans ton précédent post c'est tout ce que TU penses et ce que TU as dis dans le passé. Soit un avis parmi tant d'autre et qui de fait ne vaut pas plus que les autres. Non ce qui m'interresse personnellement c'est l'avis de l'association a savoir dans les règles de représentativité actuelle qui correspond à l'avis de la majorité de 20 personnes minimum.

Ensuite je passerais la mauvaise fois ou je dirais que c'est toi qui pousse mémé dans les orties en nous sortant que ça fait plusieurs AGs que vous demandez de la transparence mais c'étais qui au CA il y a plusieurs AGs? Pour rappel cette équipe est dans les grande lignes pour sa composition la depuis deux ans et il y a bien fallu que tu fasses avec ce que les autres avant nous faisais ou pas. Car chaque CA a bossé comme il l'entendait et ça sera pareil dans le futur, une chose faite par un CA à un moment donné ne sera probablement pas repris par le suivant. Ce que notre CA a bien voulu, sera peut etre différent de celui élu demain fera et sera peut etre d'autre chose sur laquelle un futur CA dira merde.

Donc ce qui fait durant un la période d'un CA est le fruit du bon vouloir de ces membres surtout si rien dans les textes de l'association ne les y contraint. Après bien sur cela peut être changé mais ça implique un vote, une réécriture des statuts (parce qu'on parle tout de même de la procédure d'exclusion donc pas ailleurs qu'en AGO ou AGE pour entériner les changements) et que suffisamment de personne par la suite ça s'interresse à la question pour voter que c'est ce qu'ils veulent.

Et puis j'aimerais bien un moment que tu détailles un peu plus tes attentes, c'est bien gentil de dire qu'on doit communiquer avant les décisions mais communiqué pour quoi faire:
- Si c'est pour dire voila on va faire ça faites avec, autant le dire après ça revient au même
- Si on doit communiqué pour demander l'avis de l'association avant décision, si on fait les choses correctement ça devient un vote électronique avec un quorum à respecter pour être sur qu'on est une bonne représentativité plus le temps qu'on laisse pour le vote, mais ça va prendre combien de temps à faire si on arrive parce que par défaut si le quorum n'est pas respecté le sujet est considéré comme nulle et devant être rediscuté (même pas comme un non).

Cela veut dire dans le deuxième cas qu'au final le CA ne sert à rien puisqu'il n'a aucun pouvoir décisionnaire si l'association doit être consulté pour la moindre petite chose et globalement on ne peut difficilement travaillé comme cela. D'autre part je tiens aussi a soulever qu'un certain nombre de CA avant nous (je ne vais pas dire tous car je ne suis pas la depuis les débuts de l'association) ne faisait quasiment pas de réunion de CA et parfois les membres avaient parfois tendance a prendre des décisions de leurs cotés sans même que les autres membres du CA ne soient au courant. Tu te doutes bien que dans ces cas la s'ils venaient a se reproduire la transparence tu t’assoiras dessus...

Pour revenir sur le sujet de l'exclusion, je suis comme guigui un partisan que non on n'en parle pas forcement en public car contrairement a ce que tu penses les raisons qui poussent le CA peuvent faire partie de la sphère privé pour la personne concernée.
Prenons un exemple qui j'espère jamais ne se produira: Un Mj X membre de chez nous pète en cable en convention sur notre stand et agresse quelqu'un résultant à un dépot de plainte contre lui.

Suite à cela selon les infinités de chacun il y a deux grandes lignes de conduites:
- C'est un problème personnel qu'il a eu avec une autre personne la justice est déjà en marche ne faisons rien de plus.
- C'est un problème pour l'association car son action remet en cause sa réputation et qu'il a enfreint la loi dans le cadre d'une de ces activités. Si les organisateurs de l'evènement prennent l'association à partie, le CA peut décidé qu'il doit prendre une position de principe pouvant être l'exclusion.

A titre personnel je suis partisant du deuxième choix (et je suis persuadé qu'un certain nombre de personne seront plus pour le premier) car c'est ainsi que je vois mon role au CA c'est comme ça que je travaille en son sein et qu'on peut pas répondre au gens, c'est un de nos membres, c'est nous qui lui avons fait connaitre la convention et que l'avons amené en premier lieu mais c'est pas notre problème.

Donc dans le deuxième cas et vu ce que je comprends de ce que tu nous demandes, on devra donc ouvrir un sujet avec annonce dans le bandeau "Exclusion de X, venait en discuté dans le sujet correspondant" ou dans ledit sujet nous expliquerions que suite à une agression qu'il a perpetué  et le dépot de plainte en ayant résultat le CA a décidé de l'exclure, débattons en. Je pense que X préfererait que ça soit pas crié sur les toits et que ça laisse trop de trace sur le net (sans compter que j'ai quelques doutes sur le fait que ce genre d'annonce et discussion avec des traces soit dans ce cas légal).

A ce niveau la que le CA est décidé de lancer une procédure et ait eu en huis clos une discussion avec la personne qui aura pu défendre sa position ou trouvé une autre solution pour que cela ne soit pas déballer sur la place publique est pour moi une bonne solution. Et dans l'absolu on ne va pas faire 36 procédures à appliquer selon les cas.

Enfin pour finir, il y a sur ce sujet que deux personnes qui ont réellement parlé de leur souci avec la méthode d'exclusion il y a toi et Iago. Et dans l'absolu je suis plus partisan de ce qu'a fait Iago bien que j'ai de très sérieux doutes sur ces motivations et que le programme soit pour moi a 90% irréalisable.
Pourquoi parce que contrairement à toi, il se présente au CA et peut importe la qualité du programme il a le mérite d'exister et donc de donner un base concrète sur laquelle débattre et échanger. Il ne se contente pas de dire ça va pas changer le et je ne peux pas lui enlever ça.

Donc puisque tu as était deçu encore et encore sur ces points par les différents CA et que je pense que ça va continuer non pas que je pense que chacun en ait rien à cirer mais qu'on a tous des points de vues et des contraintes différentes et que par définition dans leurs travails les personnes au CA maintenant et dans le futur feront prévaloir les leurs (comme dis plus haut je ne pense pas que tu puisse forcer le CA de travailler juste comme ça de tel ou tel manière).

Je t'invite donc à changer d'approche et de prendre des actions concrètes. Comme l'as dis Kinayla, les membres sont invités à s'exprimer sur les points dont ils veulent parlé pour en référer au CA et comme tu l'as dis l'AGVP est en cours. Donc tu peux lancer un débat sur ce sujet avec vote à l'appui. Non pas que le CA ne voudra pas s'en charger lui même mais avec deux salons fantastiques plus les points qui vont arrivé au fur et a mesure de l'année, il y a des chances que ce ne soit pas une priorité. Donc avoir un sujet voté avec une proposition crée du consensus d'un nombre de membre suffisant de l'association aura déjà plus de légitimité que ton avis seul et aura l'avantage de macher le travail du CA qui pourra alors probablement plus rapidement en exercice.

Hors ligne Iago

  • Circassien, membre actif du club JVLABD ("Je vous l'avais bien dit")
  • Écran en triptyque
  • ***
  • Présentation de Iago

  • Messages: 276
  • Trop bizarre pour vivre et trop rare pour mourir .
    • Le chapiteau d'Adrienne
Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #42 le: janvier 29, 2017, 02:30:20 am »
Salut. Je suis désolé davoir manqué le debat.
Je viens d'apprendre que ma soeur a un cancer serieux, chimio et tout, donc...
Les rôlistes se cachent pour ourdir ...
Dieu ne joue pas aux dés ?
Mais il reste quand même le plus grand organisateur de GN !
On peut sortir un tigre de la jungle, mais la jungle ne quitte jamais le tigre !

Hors ligne Iago

  • Circassien, membre actif du club JVLABD ("Je vous l'avais bien dit")
  • Écran en triptyque
  • ***
  • Présentation de Iago

  • Messages: 276
  • Trop bizarre pour vivre et trop rare pour mourir .
    • Le chapiteau d'Adrienne
Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #43 le: janvier 29, 2017, 02:44:57 am »
Voila une lettre que je devais vous transmettre de David Best. C'est pas de moi mais ça explique bien mon "désarroi déjà roi"


C'est de David Best pour le RJDRA:

Bonjour,

J’espère que vous allez tous bien (il paraît que ces quelques mots évitent les maux, si seulement c’était vrai ça se saurait), même ceux et celle avec qui je me suis fâché. Je n’ai rien pardonné, je ne suis pas divin, j’ai voulu tendre une perche, elle n’a pas été saisie, tant pis. Ce qui va suivre n’est pas gentil, n’est pas aimable mais l’amabilité c’est du passé, j’ai laissé de côté ce côté de ma personnalité après bien des mois de désagréments avec le Comité Central d’Opale
Rôliste (ou CCOR) autrement appelé C.A, mais ce nom est forcément usurpé étant donné, la fixation administrative du C.C O.R. de cette année.

Il y a quelques années, une personne qui a brisé tous ses liens avec le CCOR et l’association pour raisons personnelles, m’a parlé d’un site internet permettant de trouver mjs et pjs sur Paris et sa région. J’ai pensé que c’était une bonne idée, je me suis donc inscrit. La première irl s’est déroulé dans le parc Montsouris, nous étions une vingtaine et pas tous d’opale. Les premières parties se sont organisées. J’ai rencontré des gens avec qui je suis encore en contact aujourd’hui même si je ne joue plus avec eux. J’ai aussi rencontré des rôlistes avec qui je n’ai jamais joué. On buvait une bière, on parlait jdr et tout allait bien.

J’ai pu aller en Loraine, en Alsace, grâce à Opale, même si c’était loin, même si après j’étais crevé toute la semaine, tout allait bien. J’ai pu faire jouer des enfants malades, j’ai pu participer au théléthon en tant qu’acteur et pas simplement donateur (ce que j’avais toujours refusé de faire pour raisons personnelles). À l’époque tout allait bien. 

On s’est monté en association, j’ai pas trop compris pourquoi mais on l’a fait. Il paraissait que dépendre de l’assurance de la FFJDR c’était le mal, donc il nous fallait notre propre assurance : opale à l’hôpital a été un partenariat entre la FFJDR et opale, à cause de l’assurance de la FFJDR. Et opale à l’hôpital a périclité pour raisons administratives, il fallait un projet bien écrit, ce qui a été fait mais le CCOR de l’époque n’en a pas voulu, comme quoi c’était pas assez carré. Donc à la poubelle, après des mois de travail, opale à l’hôpital. Mais tout ça c’est du passé et ces quelques lignes ne sont pas là pour remuer le couteau dans la plaie d’une blessure dont personne ne se rappelle plus à part moi, parce que j’étais présent.

Mais finissons en avec l’introduction et passons au vif du sujet. On m’a reproché d’être un mauvais trésorier Le problème est que celle qui m’a fait ce reproche a oublié que j’ai payé pour un travail très mal fait. Si j’avais été un bon trésorier, si j’avais été plus dans l’esprit CCOR, je n’aurai jamais payé pour l’exposition sur l’histoire du jdr : il y avait tellement de coquilles qu’on avait l’impression que la personne s’en fichait plus que de l’an 40. Mais c’est ça aussi être un mauvais trésorier, faire passer l’humain avant l’administratif.

Ensuite, la même personne c’est fâché avec moi pour des propos plutôt malavisés que j’ai tenu concernant une ex-membre d’un ex CCOR. Quand j’ai voulu m’excuser, cette personne a refusé mes excuses. Quand j’ai voulu en parler en tête à tête, ça n’a jamais pu se faire. Ça doit être ça être un bon membre du CCOR ?

Et enfin le RJDRA… le fruit qui devait donner une bonne récolte et qui finalement a été complètement pourri de l’intérieur par les vers du CCOR.

J’ai dans un premier temps demandé de nombreuses fois au trésorier de combien le CCOR disposait pour l’organisation de la convention. Pour toute réponse, j’ai eu l’infime honneur de savoir que le CCOR concentait à perdre 200 euros. Là, pour la première mais pas la dernière, j’ai dit que la convention ne pouvait pas être déficitaire, comme nous ne donnions pas un centime pour les locaux. Mais le CCOR veillait et bien entendu ne me faisait pas du tout confiance.

Ensuite est venu le problème du devis, comme tout bon organisme administratif le CCOR fait une fixation sur la paperasse. Il est en effet plus facile de faire confiance à un papier qu’à une personne que l’on connaît depuis des années. C’est tellement mieux pour le relationnel de lui dire je fais confiance à ton papier plutôt qu’à toi quand tu dis un très grand nombre de fois que le bar ne peut pas être déficitaire. C’est vrai quoi pourquoi faire confiance à qui que ce soit ? Même quand cette personne a organisée de nombreuses convention avant même que certains membres du CCOR n’entendent parler du jdr. Donc un papier a été fourni, il était inutile mais il a demandé du travail et bien entendu a été méprisé. À tel point qu’il a fallu toute une réunion (plusieurs heures) d’organisation du rjdra pour le revoir, de façon inutile car je savais déjà que ce papier ne servirait qu’à calmer le CCOR. J’ai toujours considéré le devis comme de la nourriture à la lionne et ses lionceaux.  Mais bon, j’ai rongé mon frein et j’ai laissé passer, me disant que c’était bien con mais que je voulais organiser la convention.

Ensuite il y a eu le problème du « bonjour, comment ça va » deux fois dans la même soirée des membres du CCOR sont venus me voir pour la même raison : je ne disais pas bonjour-comment-ça-va lors de mes mails internes, servant à organiser le RJDRA. Juste pour information, pendant des mois, j’ai dû me lever et écrire des centaines de mails pour contacter des dizaines d’auteurs chaque matin. Entre six heures et sept heures je ne faisais que ça et je ne disais pas toujours bonjour, mais les membres du CCOR trouvaient que lors des mails internes à l’organisation il fallait de la politesse. C’est vrai que quand tu as une heure pour communiquer par jour, il est indispensable de dire bonjour. Bullshit ! Et encore je suis poli.

Puis, il y a eu le problème de la page facebook, la dirigeante du CCOR devait s’occuper de la communication, voyant qu’elle ne faisait rien de son côté, j’ai ouvert une page facebook. Elle a été fâché, je l’ai mise en admin et elle s’est calmé. C’est vrai que pour le CCOR c’est mieux de ne rien faire que de faire quelque chose. A son crédit je dois dire qu’elle a mieux présenté la page que je ne l’avais fait, c’est normal c’est de l’administratif, le CCOR est très doué pour l’administratif.

J’avais fait une belle connerie en nommant la lionne du CCOR admin si je ne l’avais pas fait, elle n’aurait pas pu répondre a une association que le CCOR se chargeait de toute la publicité et refuse donc l’aide extérieur. Peut-être qu’en remplissant un formulaire en trois exemplaires cette association aurait eu le droit et l’honneur de faire de la pub pour le rjdra, peut-être que le samedi soir nous n’aurions pas eu autant de désistements ?

À son crédit le CCOR a aussi établie une liste de joueurs, je me suis contenté de faire venir des auteurs, une trentaine dont près de la moitié étaient des connaissances. C’était bien fait, c’était de l’administratif.

Enfin l’affiche, elle est très belle, mais c’est encore une preuve de l’incompétence du CCOR. D’abord, avoir une affiche 3 semaines avant la convention, c’est pas nul, c’est nulissime. Ensuite, s’acharner pour avoir cette affiche alors qu’il a été proposé des projets moins beaux mais plus rapides c’est aussi très naze. Et enfin j’espère que les flyers n’ont rien coûté au CCOR parce que franchement c’est la première fois que je vois des flyers recto-versos, dans le genre inutile on ne fait pas mieux.

Et enfin recevoir un texto, la veille de la convention de la part d’un membre du comité central comme quoi le devis doit être revu et a été revu par deux membres du comité m’a rendu malade, je tremblais et j’avais mal au crâne. J’ai risqué l’argent de mon loyer pour financer le bar, parce que je savais qu’il ne pouvait être déficitaire. J’ai nourri gratuitement tous les auteurs qui acceptaient d’être nourris, ainsi que les membres du staff, certains en ont abusé mais j’ai fermé les yeux parce que pour moi le relationnel est plus important que l’administratif.

Il est vrai qu’un des membres du Comité Central d’Opale Roliste a voulu recoller les morceaux juste après, j’ai refusé parce que le CCOR m’a pourri la vie pendant des mois pour raison administrative. J’ai tremblé la nuit de samedi à dimanche, les rares heures où j’ai dormi. Le CCOR a été un boulet, en aucun cas, il ne m’a été utile pour l’organisation du RJDRA . Il m’a ralenti, des gens ne sont pas venus à cause du CCOR. Sachez pour finir que de nombreux auteurs sont au courant de l’auto-financement du bar. Et enfin, pour en finir avec la fin, rappelez-vous membre de CCOR que vous êtes des joueurs et non des administrateurs qu’opale est une association et non une entreprise.

Let us fuck le CCOR !

PS. je me suis désinscrit d’opale, je ne veux répondre à aucune remarque de la part du CCOR, vous pouvez en débattre en AG, je ne me considère plus comme membre d’opale depuis des mois.

Bons jeux, à ceux et celle qui ne m’ont pas pourri la vie pendant des mois.








Hors ligne Iago

  • Circassien, membre actif du club JVLABD ("Je vous l'avais bien dit")
  • Écran en triptyque
  • ***
  • Présentation de Iago

  • Messages: 276
  • Trop bizarre pour vivre et trop rare pour mourir .
    • Le chapiteau d'Adrienne
Re : Débat sur les candidatures au Conseil d'Administration (2017)
« Réponse #44 le: janvier 29, 2017, 02:46:27 am »
J'adore l'expression CCOR. Ca resume bien....*iago*