Auteur Sujet: Différences jeux de rôle Fr et US ?  (Lu 303 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne sky marshall

Différences jeux de rôle Fr et US ?
« le: juin 12, 2017, 16:54:22 pm »
Bonjour,

J'entends souvent qu'il y a des différences, que les jeux US sont plus axés simulation, mais je n'ai pas trouvé un article détaillant les points de divergences, alors je me permets de soulever la question ici.

Je pense que la question est importante si on réfléchit en termes d'export d'un jeu. Il faut réfléchir à la culture du pays d'accueil pour anticiper la réussite ou l'échec de son jeu.

Si je prends par exemple Savage Worlds que je connais très bien, la différence de popularité entre les USA et la France est plus que flagrante !
Pourquoi ? Est-ce par un marketing différent entre Pinnacle et Black Book ? Par des différences culturelles ?
Bien sûr, un premier argument est de dire que la maison-mère du jeu a davantage d'influence sur son propre territoire (conventions, boutiques...) que ses éventuels partenaires étrangers dans leurs pays respectifs. Mais il reste le cas D&D qui se vend bien partout.

La question peut être étendue aux autres pays, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni...

Est-ce que des différences d'éducation, de culture, et/ou de préférences intellectuelles, peuvent apporter des éléments d'explication ?

Personnellement je ne connais pas les éditeurs et grosses licences depuis 10-20-30 ans, donc je n'ai pas vraiment d'éléments de réponses, et lirai avec plaisir les vôtres. :D
I only have one rule — Everyone fights, no one quits. You don't do your job, I'll shoot you.
https://www.gregoryhuyghe.com

Hors ligne wade le rond

Re : Différences jeux de rôle Fr et US ?
« Réponse #1 le: juin 12, 2017, 20:29:06 pm »
J'avais remarqué ça en Espagne (je suis d'origine espagnole); certains jeux marchaient très bien en Espagne et moins en France; par exemple, la gamme mage l'ascension était presque intégralement traduite en espagnol ce qui n'est pas le cas en France

Certaines thématiques de jeux me semblaient plus représentées en espagne, comme le religieux (avec Aquelarre ou Anno Domini par exemple)
Les jeux de rôle c'est comme l'amour : parlez moins, pratiquez plus

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Différences jeux de rôle Fr et US ?
« Réponse #2 le: juillet 04, 2017, 01:39:19 am »
La question n'a pas de réponse évidente, mais on peut aisément soupçonner qu'il y a un a tout un tas de facteurs.

Si on met de coté les aspects économiques (les productions n'ont pas la même échelle ici et outre-Atlantique, les coûts de productions dans les années 70-90 n'étaient déjà pas les mêmes d'un endroit à l'autre, etc.), il y a effectivement quelques différences notoires dans la façon d'aborder les livres de JDR. Par exemple, dans la plupart des JDR américains, les règles sont au début du livre et l'univers vient après, tandis que dans beaucoup de JDR francophones, c'est le contraire. L'idée du JDR "narratif" a été popularisée au début des années 90, grosso modo avec Vampire mais il y avait déjà des tendances un peu divergentes, comme L'Appel de Cthulhu qui était très populaire en France (et en Espagne, et en Allemagne...) tandis que D&D l'était nettement plus aux États-Unis.

[Note bien que je ne parle pas de chiffres exacts -- sans quoi je suis sûr qu'un expert autoproclamé viendra me dire à quel point je me gourre -- mais de tendances, qui sont tout de même manifestes.]

Pour ce qui est de SaWo, ben... déjà les jeux à figurines sont beaucoup plus populaires aux États-Unis, et SaWo a été clairement pensé avec des figs, d'autre part -- et c'est essentiel -- le jeu a été traduit TRÈS tard, or l'immense majorité des joueurs français déchiffre à peine l'anglais. Concrètement, si tu veux vendre un JDR en France, tu le traduis ou bien il t'en restera des tonnes sur les bras. SaWo est a été traduit quand des tas d'autres jeux aux objectifs similaires avaient déjà su se tailler des parts de marché.

Il y a aussi des genres qui marchent beaucoup moins bien en France (et en Europe en général, je pense) comme les jeux de super-héros, qui ne font pas écho chez nous de la même façon qu'ils sont vraiment ancrés dans la culture américaine depuis des décennies.


Pour revenir à ta première question : les jeux américains sont-ils plus axés simulation ? Eh bien sans avoir fait de stats là-dessus, je pense que la façon d'aborder le JDR est très différente là-bas. Quand des joueurs se retrouvent pour jouer à D&D, chacun a fréquemment son propre bouquin sous le bras et il y a un côté bible, au sens où "si c'est dans les bouquins, le MJ doit l'accepter" qui est beaucoup moins répandu en Europe, où on s'accorde plus à dire que le MJ a toujours le dernier mot. Les "gros" jeux américains ont tendance à avoir des systèmes monstrueusement détaillés, avec des catalogues d'armes et de sorts, etc. Si tu demandes à quelqu'un de te citer des JDR américains majeurs, tu entendras probablement D&D, Pathfinder, Shadowrun, Star Wars et Vampire. De ces cinq, Star Wars est une license (donc sont succès y est partiellement dû) et parmi les quatre autres on trouve trois jeux dont les règles font le Petit Robert et Vampire, qui est "le jeu qui a ramené les goths et les filles". De la même façon, demande une liste de JDR français majeurs... ben déjà, je ne saurais pas trop quoi te dire, même si en termes de ventes et/ou de popularité, il y aurait probablement INS/MV, Qin, euh... je sais pas, Rêve de Dragon ? Honnêtement, je ne sais pas quels jeux français ont vraiment bien marché (au sens où les auteurs ont réussi à se payer plus de deux paquets de Haribo après avoir récupéré les frais d'impression) mais je ne crois pas que ce soient des jeux dont les mécanismes priment sur l'univers.

Maintenant, à quoi est-ce dû exactement... ? Ça me semble être une question horriblement complexe. :D