Auteur Sujet: [92] Campagne soir de semaine - proche la défense  (Lu 1091 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Eguinane

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #30 le: décembre 14, 2017, 00:11:44 am »
Bonjour, un passage rapide pour signaler que je suis toujours intéressé.

Sinon, pour ce qui est de mes devoirs :

* Je pense jouer une Maga de la maison Tytalus, ayant plutôt un profil d'écrivain.
* Question alliance : Je suis plus intéressé par une alliance de printemps ( donc fondée par les joueurs ) ou une alliance d'hivers ayant décidé d'inviter du sang neuf. Les deux laissant une grand liberté d'actions au joueur. ( Petite preference pour l'option hiver qui fournis au MJ la possibilité de faire intervenir des NPCs puissants si jamais les joueurs tirent au flanc. )
* Question ambiance : je suis généralement un joueur de low-fantasy, ce qui fait que le merveilleux est supposé resté plutôt rare, et tous les problèmes ne sont pas systématiquement d'origine surnaturels. N'étant pas fan de combats, et en particulier à Ars magica, je suis partant pour de la politique, des tranches de vie, de la résolution de problèmes.
* Question objectif globale : Je pense que plutôt que d'essayer d'en créer un de toute pièce, il est plus intéressant de laisser chaque jours pousser son objectifs personnel, et celui ayant la plus grande inertie s'imposera de lui-même. ( On est Tytalus ou on ne l'est pas. )

Et finalement question rythme de campagne, ma préférence irait à un rythme d'au moins une année par séance, ou mis à part cas extrêmement particulier, un scénario peut s'allonger sur plusieurs année, ce afin de laisser la possibilité d'invoquer la solution par excellence du mage, qui était d’ailleurs donnée comme exemple dans la 2° ou 3° édition, je ne sais plus :
* Le groupe rencontre un dragon, trop fort pour lui.
* Le mage recueille le plus d'info possible sur le dragon.
* Il s'enferme dans son labo pendant 2 ans pour créer un sort visant à tuer ce dragon bien précis.
* le dragon meurt.

Je pense avoir finis pour le moment, @+

We need... more... POWER !!!

SDF : Sans Donjon Fixe.

Hors ligne Naash

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #31 le: décembre 14, 2017, 12:26:24 pm »
Ça fait très longtemps que je n'ai pas lu mes pdf d'Ars Magica (et mon niveau d'anglais était pourri à l'époque... oh wait ! en fait il l'est toujours). J'essaierai de voir si je trouve les règles de création d'alliance et y jetterai un coup d’œil rapide, mais je risque de largement me reposer sur l'expertise du MJ pour traduire nos idées.

On pourrait imaginer un truc à la "Stargate Atlantis" : On redécouvre le siège d'une ancienne alliance très puissante aujourd'hui disparue. Le lieux est plein de promesses, immense, labyrinthique, rempli de plus de bouquins qu'on ne pourra jamais en lire, et probablement d'artefacts puissants, mais c'est aussi une ruine. Et bien sûr l'endroit est convoité par de puissantes alliances, et autres forces.

Par rapport aux concepts de Mage que j'avais en tête et celui de la Tytalus écrivain, on retrouve l'idée du livre, de l'histoire, du conte. Peut-être qu'on trouvera-là une idée de concept de groupe, et un objectif commun comme un projet ésotérique collaboratif.

Côté servants, j'imagine d'une part un nain facétieux, pas étranger au monde de la féerie, et d'autre part un colosse simplet très crédule.

Hors ligne Krosp

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #32 le: décembre 14, 2017, 18:34:30 pm »
@ Tout le monde
Si vous voulez commencer à vous plonger dans le bain, voici quelque petites pistes pour commencer :
- Réfléchissez (en très grands traits, surtout ne regardez pas encore les règles) à trois personnages : un mage, un serviteur plutôt musclé et un serviteur plutôt malin. Ce seront vos trois personnages au sein de l'alliance. Attention ce ne sont PAS les serviteurs de votre mage, ils seront plutôt attachés aux mages des autres joueurs.
- Donnez moi un grand thème vers lequel vous souhaiteriez orienter la campagne. (Si vous séchez et que vous parlez même vaguement anglais, un lien utile.)
- Et puis surtout un avantage et un défaut de votre Alliance : voulez vous beaucoup de magie ou pas trop, de la politique, des problèmes tactiques, des problèmes féériques, quel genre de batiment, quel personnel au sein de l'alliance, où est située l'alliance (en ville, en forêt, au bord de mer), connaît-elle déjà des difficultés (financière, magique, politique) etc. Pour ceux qui l'ont, c'est la page 36-37 d'Alliances, pour ceux qui ne l'ont pas je me chargerais de traduire vos désirs ;) !
—j'envisage comme serviteurs un noble charismatique, peut-être avec du sang féérique, peut-être la "face" de l'Alliance envers le monde profane (bien sûr selon les envies des autres); et un guerrier berserker, bourrin sans complications. Comme magus, je ne sais pas encore alors je me laisse influencer encore par les idées de thèmes proposés.
—Je suis assez adaptable, vu les posts d'Eguinane et Naash on pourrait partir sur la refondation d'une ancienne alliance défunte ou mourrante, et donc des problématiques qui tournent autour de la restoration de l'alliance par des jeunes magi. Mais je suis ouvert à toute autre idée.
—À la volée, je dirais comme avantage de bonnes resources magiques, comme défaut une situation politique complexe.

Citer
PS : J'en déduis que vous avez tout les deux le livres de base, avez vous Alliances ? (Et pour les autres joueurs ne s'étant pas manifester, avez vous le livre de base et/ou Alliances ?)
J'ai le PDF en Anglais (je crois, Alliances traduit bien Covenants)?
Gott ist tot: aber so wie die Art der Menschen ist, wird es vielleicht noch Jahrtausende lang Höhlen geben, in denen man seinen Schatten zeigt.- Und wir - wir müssen auch noch seinen Schatten besiegen! —Friedrich Nietzsche

Love to eat them mousies, mousies what I love to eat
Bite off they little heads, nibble on they tiny feet

Hors ligne Pal

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #33 le: décembre 14, 2017, 21:12:44 pm »
Bien, on avance à grand pas !
Alors ce que j'ai en tête pour l'instant, c'est de jouer l'alliance d'un puissant magicien Tytalus très autonome sise dans une région relativement riche et non loin d'une ville française de taille raisonnable (et pour éviter la grosse influence de la maison Tytalus dans le nord de la France ce sera Narbonne) ayant "invité" les PJs à la rejoindre car elle se sentait seule dans son alliance tombant en désuétude. Ce serait donc une alliance sortant de l'hiver pour rentrer dans le printemps ;) .
Du coup, avec la proximité d'un centre ville on aurait pas mal de questions politiques vulgaire et du côté magique vous aurez effectivement de bonne ressources. Vu les circonstances, ce sera aussi plutôt une alliance peu protégée militairement parlant.

De mon côté (mais ça pourra changer pour adapter au PJ d'Eguiname et Martigan) :
- Comme mage je prendrais le vieux Tytalus (qui apparaîtra très rarement du coup)
- Comme serviteur guerrier, je prendrais un forestier/archer trapu et bien taiseux probablement braconnier
- Comme serviteur malin, je prendrais un savant byzantin chassé de sa ville par un changement de pouvoir
Comme grand thème général je propose « les outrages du temps » qui sera une touche de fond pour les différentes histoires mais je veux bien qu'on me donne un thème plus joyeux comme contrepoint. (Remarque à Eguiname, ce n'est du coup pas un objectif personnel de mes personnages mais un thème général de la campagne.)
Et pour la localisation voir ci-dessus.

Je continue à recueillir patiemment vos PJs et suggestions pour tisser doucement la trame et je vais ensuite passer à une description plus précise du cadre puis m'attaquer aux différents problème qui traîneront dans les environs.

Sur ce, boulot !
« Modifié: décembre 16, 2017, 18:08:27 pm par Pal »

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #34 le: décembre 15, 2017, 19:06:59 pm »
salut salut,

De mon coté je voyais un barde/espion cleptomane mais loyal en serviteur malin et une femme guerriere genre louve de l'univers des lames du cardinal (soeur guerriere qui chasse les dragons)

en mage je voyais bien un jerbiton (celui qui gère les contacts avec les moldus)

l'idée de nash me plait bien avec le vieux lieu qui recele plein de secret et convoité par d'autres

Hors ligne Eguinane

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #35 le: décembre 18, 2017, 22:26:16 pm »
Bonsoir,

Plusieurs choses :

@Naash: J'admets que dans un premier temps, j'étais assez opposé à l'idée de faire un "Donjon Ars Magica", surtout suivant un concept qui transforme
une alliance d'hivers en énorme paquet de points bonus ( Pour parler mécanique de jeu ). Un alliance devant être encore occupé pour rester une alliance
au sens légal du terme ( ce qui a son importance au sein de l'ordre d'hermès. ) Par contre, s'il s'agit d'un "donjon à ressources", pouvant être
un profond Regio, pourquoi pas, ca peut être intéressant comme concept. De même, je ne suis pas très à l'aise avec l'idée de convoitise extérieur.

Ensuite, ma gêne vient sans doute de ma vision d'Ars Magica, qui est celle d'un des rares jeux de rôle pro-actif et progressifs actuellement dans le commerce.

Pro-actif, dans le sens ou c'est un jeu qui n'a généralement pas besoin d'une opposition scénaristique. L'opposition venant du fait que les personnages
cherchent à changer le monde, et se faisant rentrent en conflit avec des forces et des intérêts existants. Pour donner un exemple, dans le cas de ton donjon,
l'opposition ne devrait pas venir d'une convoitise du lieu ( après tout, il a été abandonne ou inexploré depuis longtemps, sans doute que tous le considérait
comme trop dangereux ou pas rentable ), mais des résultats de l'exploitation de celui-ci, par exemple une surproduction d'un type particulier de Vis qui
nous pousserait à commercer, et donc à mettre en périls le monopole marchant d'une autre alliance, ou d'une maison.

Ensuite progressif, dans le sens ou c'est l'une des exception qui confirme l'une des rêgles rolistique, à savoir le fameux "c'était mieux avant".
Ars Magica est un monde qui va de l'avant. L'Ordre d'Hermès n'a jamais été aussi puissant qu'aujourd'hui, et les mages les plus puissants
de tout les temps sont contemporains. A l'imagine de se qui se passe dans notre monde, les mages d'aujourd'hui ont hérités des connaissances de leurs prédeceurs.
Un mage de Bonisagus contemporain à non seulement hérité des connaissances de celui-ci, mais également de celles de ses apprentis, de leurs apprentis, etc.

Ars Magic est donc pour moi un jeu ou les objets magiques, sorts et livres doivent êtres produits ou échangés, et non pas pillés dans un vieux donjon à la sauce D&D.

@Pal: J'admets ne pas être super confortable à l'idée d'avoir un des joueurs avec un mage d'hivers. Du coup, si tu comptes être MJ à plein temps, pas de soucis,
mais si tu comptes jouer de temps en temps, je voudrais te demande en temps que MJ suppléant de te faire un vrai mage. De plus, je serais plutôt partisant
d'avoir plusieurs mages d'hivers, assez présents, afin d'éviter un trop gros effet de pouponnière de startup. Arpès tout le contrat avec une alliance d'hivers
est généralement d'avoir à géréer ces zinzins de vieux mages, avec en contrepartis, l'équivalent d'un sous-marin lanceur d'engins en cas de conflits magiques.

En ce qui concerne le theme de campagne, je n'en ai généralement pas. En tant que joueur ou MJ, je suis plutôt campagne bac-à-sables ou les joueurs vont d'eux
même pousser des objectifs, et donc directement imposer un thème à la campagne.

Cependant en thèmes de campagnes plus joyeux, je peux proposer :
* Capitalisme, Ho !
* For MMMAAAAGIIIICCCCCC !
* "It's the nature of time, That the old ways must give in, It's the nature of time, That the new ways comes in sin"

Finalement une question: devons nous proposer deux serviteurs ou deux compagnions ? Au début je pensais que tu ne parlais que de serviteurs dans l'optique de nous faire recruter
les compagnons en jeu, ce que je trouve intéressant comme optique. Mais le noble charismatique et le savant byzantin me collent le doute.

Hors ligne Pal

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #36 le: décembre 19, 2017, 10:43:34 am »
Je voudrais te demande en temps que MJ suppléant de te faire un vrai mage. De plus, je serais plutôt partisan d'avoir plusieurs mages d'hivers, assez présents, afin d'éviter un trop gros effet de pouponnière de startup.
Je dois t'avouer qu'effectivement, ce "PJ" était plus présent du point de vue théorique, je ne m'attendais pas trop à le jouer (en tant que joueur, sans doute en tant que MJ), incarnant plutôt les compagnons/serviteurs. Par contre et c'était un peu ma thématique, l'idée était effectivement de jouer la pouponnière avec un puissant Tytalus vieillissant dans son alliance et invitant différents mages pour les former et leur laisser l'alliance, mais évidemment à la façon d'un Tytalus donc en encourageant une "saine émulation" entre les mages. Si vous ne le sentez pas c'est effectivement le bon moment pour le dire.
Demande à tous, cela vous convient-il ou préférez vous que je fasse un mage "classique" (comme je suis fou il le sera aussi cela dit). Ce qui me dérange dans cette option, c'est qu'en temps que MJ principal (je comptais en gros assurer 80 à 90% des séances) je me vois pas trop avoir mon mots à dire sur la façon dont vous gérer l'alliance au jour le jour, un retrait que ne me permettrait pas d'avoir un mage directement impliqué (ou alors je joue un Bonisagus qui sort le nez de son livre une fois par mois pour aller faire un raid sur les provisions de mets non-périssables avant de se cloîtrer dans son laboratoire pour un mois de plus :eek: !)

Par contre, s'il s'agit d'un "donjon à ressources", pouvant être un profond Regio, pourquoi pas, ca peut être intéressant comme concept. De même, je ne suis pas très à l'aise avec l'idée de convoitise extérieur.
Mon idée là-dessus était de vous laisser découvrir l'alliance sous la houlette du Tytalus plus qu'évasif. Il sait sans doute beaucoup de choses sur les secrets mais préfère que vous les découvriez par vous-même. Côté scénaristique comme tu le soulignais, ça me donne un filet de sécurité pour vos PJs si vos faites vraiment trop n'importe quoi.

Finalement une question: devons nous proposer deux serviteurs ou deux compagnons ? Au début je pensais que tu ne parlais que de serviteurs dans l'optique de nous faire recruter les compagnons en jeu, ce que je trouve intéressant comme optique. Mais le noble charismatique et le savant byzantin me collent le doute.
Woups, au temps pour moi. Dans ma tête c'était effectivement plutôt des compagnons voir plutôt un serviteur et un compagnon (après je dois t'avouer que je ne fais pas une différence très nette entre les deux, certes il y aune vague différence de puissance mais attendez vous à devoir jouer vos trois personnages suivants la direction du scénar, voir de pouvoir changer de personnages au cour d'un même scénario.) Mais pour trancher et être juste disons un compagnon et au moins un serviteur par joueur (si vous voulez faire deux ou trois serviteurs c'est autorisé). Je note au passage de jouer les rencontres mages/compagnons ça peut faire une bonne introduction de campagne.

une femme guerriere genre louve de l'univers des lames du cardinal (soeur guerriere qui chasse les dragons)
Jamais eu l'occasion de tomber sur ce jeu, peux tu déveloper ?

Au passage je ferais rapidement un tableau avec les serviteurs/compagnons/mages de tout le monde. Si vous avez des idées de pairs (je veux que mon guerrier soit avec tel ou tel mage) lachez vous, c'est le moment. Typiquement on pourrait bien coller le Noble charismatique de Krosp avec le Jerbiton de Martigan, etc.
Oh et d'ailleurs, Naash et Eguiname vous avez mentionné des profils de mage fort similaires, je vous encourage à développer ou à discuter entre vous pour éviter de faire trop doublons.

Sur ce boulot,

Hors ligne Pal

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #37 le: décembre 19, 2017, 20:24:57 pm »
Au passage, le forum pour la campagne sur le miroir dédié d'opale est ouvert : Juste ici !

Hors ligne Naash

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #38 le: décembre 19, 2017, 21:24:47 pm »
Citer
Oh et d'ailleurs, Naash et Eguiname vous avez mentionné des profils de mage fort similaires, je vous encourage à développer ou à discuter entre vous pour éviter de faire trop doublons.

Mon personnage sera un Merinita spécialiste des contes. J'ai vu qu'il y avait chez les Merinita un culte à mystères appelé "Folk mystery" : je ne me suis pas attardé sur les règles mais ça semble bien coller à mon concept. Mon mage étudiera les légendes comme on étudierait une faune.

En fait, je trouve ça cool que nos persos mage aient des points communs, ça leur donne une vraie raison de fonder une alliance autour d'un projet commun. Le Merinita, le Tytalus et le Jerbiton sont semblent avoir une synergie à exploiter autour des gens et des histoires. Peut-être créeront-ils une nouvelle discipline de type "cliomancie".

Citer
Demande à tous, cela vous convient-il ou préférez vous que je fasse un mage "classique" (comme je suis fou il le sera aussi cela dit). Ce qui me dérange dans cette option, c'est qu'en temps que MJ principal (je comptais en gros assurer 80 à 90% des séances) je me vois pas trop avoir mon mots à dire sur la façon dont vous gérer l'alliance au jour le jour, un retrait que ne me permettrait pas d'avoir un mage directement impliqué (ou alors je joue un Bonisagus qui sort le nez de son livre une fois par mois pour aller faire un raid sur les provisions de mets non-périssables avant de se cloîtrer dans son laboratoire pour un mois de plus :eek: !)

Effectivement, le côté vieux chaperon ne me parle pas trop. Une idée (juste suggérée) qui pourrait coller avec le concept de groupe supposé ci-dessus (si tout le monde est ok pour en faire émerger un) : jouer un Mercere ayant le don.
Il aurait une bonne justification pour courir les routes la plupart du temps, et il aurait ce côté voyageur-proche-des-gens-qui-connaît-plein-d'histoires qui légitimerait sa participation à l'entreprise commune.

Citer
Ars Magic est donc pour moi un jeu ou les objets magiques, sorts et livres doivent êtres produits ou échangés, et non pas pillés dans un vieux donjon à la sauce D&D

Ouh-là non, je n'imaginais pas du tout du D&D. En fait, je n'avais pas imaginé qu'il pourrait y avoir une contrainte du type "toutes les intrigues sont la conséquence des actions des joueurs" et du coup, je m'étais dit que ce serait une opportunité pour le MJ d'ouvrir un arc narratif ou de faire un scénario isolé si l'envie lui venait ("qu'est-il arrivé aux anciens locataires ?", "comment stopper ce vieux sortilège hors de contrôle ?", etc.)

Mais du coup, avec la contrainte, ça ne marche pas.
(Par contre pour le côté progressif seul, ça aurait pu marché : on progresse certes, sur les longues échelles de temps, mais rien ne dit que la génération d'avant n'a pas connu quelques mages plus experts qui n'ont pas livré leur sagesse.)

Bref, partir sur un regio aux propriétés exotiques, ça me va aussi.

Hors ligne Eguinane

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #39 le: décembre 20, 2017, 11:26:42 am »
Bonjour,

Je voudrais déjà simplement faire remarquer que je ne prétends pas déternir la vérité vrai en ce qui concerne Ars Magica.

Citer
Ensuite, ma gêne vient sans doute de ma vision d'Ars Magica, qui est celle d'un des rares jeux de rôle pro-actif et progressifs actuellement dans le commerce.

Je parlais alors de ma vision de la chose, et donc de ma gêne personnelle, il ne s'agit nullement d'une regle absolue, ou d'une réele contrainte.

@Naash:

Citer
(Par contre pour le côté progressif seul, ça aurait pu marché : on progresse certes, sur les longues échelles de temps, mais rien ne dit que la génération d'avant n'a pas connu quelques mages plus experts qui n'ont pas livré leur sagesse.)

C'est fort probable, et je ne l'interdit pas ( autorité que je n'ai d'ailleurs pas ). Mon seul souhait, c'est d'éviter qu'une ruine / donjon / labyrinthe devienne la principale source de savoir magique, ce que ta presentation initiale de ton concept m'a fait craindre.

@Pal:

Citer
après je dois t'avouer que je ne fais pas une différence très nette entre les deux, certes il y aune vague différence de puissance

De mon point de vue, c'est avant tout une différence de status social. Un serviteur est au service des mages, il n'a globalement pas à remettre en cause leur authorité.

A l'inverse, un compagnon n'aide les mages que s'il en a envie, et peut parfaitement refuser les demandes de ces derniers, ou négocier quelque chose en échange.

Par exemple, à stats absolument équivalentes, un forgeron est un serviteur, un RICH forgeron, possedant sa propre forge avec apprentis en centre-ville est un compagnon.

@Tout le monde :

Citer
Oh et d'ailleurs, Naash et Eguiname vous avez mentionné des profils de mage fort similaires, je vous encourage à développer ou à discuter entre vous pour éviter de faire trop doublons.

Certe, mais je n'ai rien contre des doublons, je ne cherche pas à tout prix à faire un personnage unique. Avoir des doublons a de mon point de vue plusieurs avantages:
* Un peu de compétition. ( Tytalus, hello ! )
* Potentiellement de la complicité.
* Et surtout des points d'intérêts communs.

J'irais presque jusqu'à dire que dans Ars Magica, il est presque nécessaire d'avoir des personnages qui doublonne un minimum. Dans D&D, tout le monde est spécialiste du combat, donc en cas de combat,
tout le monde à quelque chose à faire, c'est pas le cas de Ars Magica.

Un groupe version cauchemard Mjesque de Ars Magica serait pour moi: un mage guerrier, un mage artisan, un mage diplomate, et un mage voyageur.

Du coup, je ne sais pas trop ce que je pourrais leur faire jouer comme scénario, ou intrigue qui interesse tous les persos à la fois. Et même si techniquement, les mages se déplacent en nombre limités,
j'aurai beaucoup de mal à trouver une intrigue impliquant également tous ces mages.

Finalement, je n'ai rien contre la présence de vieux mages, plus ou moins actifs dans une alliance d'hivers, c'est non seulement normal, mais nécessaire pour le titre d'alliance d'hivers.
Je préférais juste qu'il y en ai plusieurs plutôt qu'un seul afin de pouvoir utiliser l'un en contrepoids à l'autre.

Hors ligne Krosp

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #40 le: décembre 27, 2017, 20:02:43 pm »
@Pal:
De mon point de vue, c'est avant tout une différence de status social. Un serviteur est au service des mages, il n'a globalement pas à remettre en cause leur authorité.

A l'inverse, un compagnon n'aide les mages que s'il en a envie, et peut parfaitement refuser les demandes de ces derniers, ou négocier quelque chose en échange.

Par exemple, à stats absolument équivalentes, un forgeron est un serviteur, un RICH forgeron, possedant sa propre forge avec apprentis en centre-ville est un compagnon.
Du coup je suis un peu confus, en termes d'Ars Magica ce qu'on créé c'est bien un compagnon (non-mage important narrativement) et un grog (PJ avec un role mineur dans l'histoire)?


Citer
@Tout le monde :


Certe, mais je n'ai rien contre des doublons, je ne cherche pas à tout prix à faire un personnage unique. Avoir des doublons a de mon point de vue plusieurs avantages:
* Un peu de compétition. ( Tytalus, hello ! )
* Potentiellement de la complicité.
* Et surtout des points d'intérêts communs.

J'irais presque jusqu'à dire que dans Ars Magica, il est presque nécessaire d'avoir des personnages qui doublonne un minimum. Dans D&D, tout le monde est spécialiste du combat, donc en cas de combat,
tout le monde à quelque chose à faire, c'est pas le cas de Ars Magica.

Un groupe version cauchemard Mjesque de Ars Magica serait pour moi: un mage guerrier, un mage artisan, un mage diplomate, et un mage voyageur.

Du coup, je ne sais pas trop ce que je pourrais leur faire jouer comme scénario, ou intrigue qui interesse tous les persos à la fois. Et même si techniquement, les mages se déplacent en nombre limités,
j'aurai beaucoup de mal à trouver une intrigue impliquant également tous ces mages.

Finalement, je n'ai rien contre la présence de vieux mages, plus ou moins actifs dans une alliance d'hivers, c'est non seulement normal, mais nécessaire pour le titre d'alliance d'hivers.
Je préférais juste qu'il y en ai plusieurs plutôt qu'un seul afin de pouvoir utiliser l'un en contrepoids à l'autre.
Pour ma part, j'envisage un magus Bonisagus, Criamon voir Merinita à la recherche de savoir brut. Donc, pour rejoindre une alliance d'hiver avec plein de secrets à découvrir, je pense que ça passe facilement.

Je n'ai aucune préférence sur le nombre des vieux magi, seulement je note que ce que veut Eguinane nous ferait faire énormement de politique interne à l'Alliance, tandi qu'à contrario j'ai compris l'idée de Pal comme d'avoir un seul PNJ "point d'ancrage" avec une campagne plus axée sur la politique exterieure de l'Alliance.

2018 arrivant à grands pas, il est peut-être temps de discuter de concret. Quand organisons-nous la première scèance, et où?

Hors ligne Pal

Re : [92] Campagne soir de semaine - proche la défense
« Réponse #41 le: décembre 28, 2017, 15:41:04 pm »
Je résume en trois mots et vous enjoint à poursuivre la discussion par là bas ;)
- Pour l'organisation, cf le lien ci dessus mais pour me répéter : SONDAGE et ce sera chez Naash pour commencer.
- Pour les persos c'est 1 mage + 1 compagnon + autant de serviteur (grog) que souhaité mais si possible au moins un. Le plus important étant d'avoir une esquisse du compagnon et du mage (après si vous avez les règles et souhaitez commencer le profil détaillé, qui suis-je pour vous en empêcher).
- Ne vous inquiétez pas pour l'aspect D&D, si j'avais voulu en faire je l'aurais signalé comme tel ! (En particulier je serais déjà en train de répartir les rôles de qui achète la bière et qui les pizzas ;) )