Auteur Sujet: O.P.A - Opale Psychiatric Asylum  (Lu 7480 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Darkevil

O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« le: mai 11, 2008, 01:57:21 am »
Cette édifice de style victorien, bien protégé par de hauts murs couronnés de fils de fer barbelés et de tessons de bouteilles, ressemble à un havre de paix.
On y pénétre par un épais portail en fer forgé qui s'ouvre sur une allée de gravier encadrée de Marronniers centenaires.

Cette allée parcours un parc bucolique où, de jolis bosquets et des buissons fleuris égayent les espaces de repos aménagés. Des oiseaux multicolores piaillent discrètement dans les branches et, parfois un timide écureuil fait son apparition avant de disparaitre dans un trou du tronc d'arbre.

L'air est empli de douce flagrance parfumés des buissons fleuris où, il est possible de reconnaitre deci delà des rosiers, des rhododendrons, des pensées, des chrysantèmes. des chrysantèmes?...  :suspect:

Une angoisse sourde étreint soudain votre coeur... Le parc, certes mirifique, est désert. Pas l'ombre d'un patient.  :eek:
Les roues du véhicule crissent lentement sur le gravier avant de s'immobiliser devant un escalier d'une dizaine de marche menant à un perron.

Les deux molosses géant moldo-slaves au corps de catcheurs et à la mine patibulaire (mais presque! Okay c'est éculé mais j'adore çà!) qui conduisaient le véhicule, vous soulève comme une plume et, vous escortent au sommet de l'escalier pendant que vos pieds s'agitent frénétiquement à 30 cm du sol.

Une forme haute et inquiétante, munie d'un tablier semblable à celui d'un boucher, vous attends au devant la grande porte ouvragée et munie de vitraux en souriant avec un air halluciné.
Frottant ces mains l'une contre l'autre avec énergie, il découvre dans un sourire carnassier une rangée de dents à faire palir JAWS?

"Arrrr Soooo.... Bienfenue cher pétit malade..."
S'essuie les mains ensanglantées et ôte les quelques morceaux de boyaux qui ornent ses épaules!

"Che suis le Herr Doktor DarkEvil et, c'est moi qui va fous trépaner euh... soigner!"  :nyark:
"Ayez confiaaance, Rien ne peut fous arrifer izi!!!"

"Hildegard?! HiiIIIiildegaaaaarrd?!?"
"Aarrr... où est encore passée cette damné infirmière..."

La porte s'ouvre, laissant entendre une longue série de cris d'horreurs , d'appels au secours et de lamentations d'agonisants, puis se referme avec douceur, augmentant soudainement votre angoisse.

"Ahhhh!.. Hildegard"
"Arrêtez immédiatement de trainer ce cadavre et venez vous occupez de nos patients..."  :nyark:

"Oui, oui! Fous êtes entre de ponnes mains... Hildegarde était championne d'Altérophilie et de lutte gréco-romaine en R.D.A... Rien ne peut fous arrifez"..  :D

"Sauf, si elle se prends d'affection pour fous"...
"Aarrr... Trop tard! Elle fous adore déjà!" ;D
Doktor ès PsyKiatry, O.P.A DireKtor
It's Good to Be Bad
Evil it's Good

Tiocfaidh ár lá

Hors ligne Desneiges

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #1 le: mai 20, 2008, 01:49:12 am »
Herr Doktor ??
Nous avons des invités qui viennent d'arrivée
*dit la jeune marmouscule en trainant les cadavres corps des pauvres victimes du terrible crasch sur la piste n°13*
Ils ont dit qu'ils avaient besoins d'aide mais qu'il ne voulaient pas que je les soignent, alors j'ai pensée qu'il seraient heureux de faire votre connaissance :twisted:
Marmouscule un jour, Marmouscule toujours ! :flower:

Etre mentalement blonde est un combat de chaque instant: Nous aussi, blondes intérieurs, méritons d'être reconnu comme handicapées!!!! Nous réclamons la pension d'invalidité!

Ceci est un message du SBR, Syndicat des blondes rôllistes.

Hors ligne Desneiges

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #2 le: juillet 07, 2008, 07:51:10 am »
LA jeune marmouscule passe le balais dans un long couloir poussiéreux, cela fait visiblement longtemps que personne n'y passé par la
Halalalalala, que va devenir l'O.P.A. sans Herr Doktor. Depuis qu'il n'est pas revenue ici j'ai du libéré des patient a risque, tel que Herr Mandoline , car il était en train de manger la doublure des chambre d'isolement. Mais qu'allons nous devenir ?!?Vai-je devoir fermer l'O.P.A. ?
Continuant de passer le balais tout en grommelant dans sa barbe inexistante

Faënril

  • Invité
Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #3 le: juillet 07, 2008, 09:15:53 am »
C'est ici l'asile ? non parce que j'ai un patient pour vous...moi. Transformez-moi donc en zombie, enlevez le superflu : l'intelligence, les sentiments, j'ai juste envie d'etre un bon gros zombi, un bete simulacre de vie sans les choses chiantes qui vont avec...

Hors ligne Dreyf

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #4 le: juillet 07, 2008, 12:24:08 pm »
Pas compliqué.
Ceci est un téléviseur: installez-vous devant et laissez-vous faire.
D'ici une semaine, nous passerons à l'étape ultérieure: le supporter (que ce soit d'une équipe sportive ou d'une chanteuse de variette, même combat).
C'est nettement moins compliqué qu'une lobotomie à l'ancienne ("Amputé, Amputé, Amputé...").

Hors ligne Desneiges

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #5 le: juillet 24, 2008, 00:04:47 am »
Nous avons aussi une formule proposant la trépanation, petit déjeuner et couchette pour la modique sommes de 1923 euro hors taxe  :twisted:

Hors ligne Darkevil

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #6 le: juillet 24, 2008, 00:14:56 am »
Arrr Sooo! Herr Faënril?! Herr Dreyf?! :suspect:
fous izi?!?

Fous prendrez pien ein petit cordial pour fêter fotre fenus izi?!? :face:
Encore un autre?...  :face:
Nein!!! Herr Dreyf, il ne faut pas refuser... Ce n'est pas chentil, çà! :evil:
Comment? Nein pas lourd en alcool... En laudanum, yaaaaaa!!! :face:

Z'est pour la lobotomie, n'est-ce pas que fous êtes fenus? :face:

HiiiIIIIIIIiiiildegaAAAarddd, préparez les tables de boucheries euh... opérations...
Pour Herr Dreyf, une compilation totale des feux de l'amour+l'intégrale de Mireille DUMAS+ça se discute+L'ile de la tentation+Secret Story 24/24H. :twisted:

Faënril

  • Invité
Re : Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #7 le: juillet 24, 2008, 00:15:12 am »
Nous avons aussi une formule proposant la trépanation, petit déjeuner et couchette pour la modique sommes de 1923 euro hors taxe  :twisted:
C'est cher pour devenir un zombi, la vache  :geek:

Hors ligne Darkevil

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #8 le: juillet 24, 2008, 01:07:29 am »
Rien n'est trop beau pour ne plus avoir de maux de tête, mein kein Faënril...
Une trépanation?! Nein? Fous êtes sur?! :suspect:

Hors ligne Aeltith

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #9 le: septembre 08, 2009, 01:44:56 am »
Un jeune homme arrive devant la lourde porte en métal. Un regard en arrière, la vieille diligence et ses quatre chevaux noirs a deja disparue dans la brume épaisse qui entoure ce lui...


Je frappe encore.... personne...

Je regarde autour de moi et commence a avoir froid...

-"Il y à quelqu'un ?? Putain mais c'est quoi ce lieu... Tu parles d'un reportage intéressant sur ce doctor Darkevil... Ils se foutent de moi à la rédaction ! "

Le jeune homme sort une clope et une boite d'allumettes.... Il allume difficilement une clope après avoir cassé deux allumettes. Il refrappe...


TOC TOC TOC

-"Il y à QQUUEEELLQQUU' UUUUUNNNN ! ? ! Mais c'est QUOI ce blède pourri j'en ai marre ils font chier à la rédaction du Parisien e m'envoyer ici !! Je me casse..."


Je me retourne et frappe du pied dans un bout de.. chair et peau qui trainait sur le sol....

"Mais c'est quoi ce truc dégeux...???...."

Campagne D&D3.5 : Temple of Elemental Evil

Hors ligne mélophage

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #10 le: septembre 08, 2009, 06:31:42 am »
Et une voix criarde hurle "Mais qu'est-ce donc que ce bordel ? Continue à triturer le cache de mon cable ethernet, et j'en bricole un avec tes organes!"
(et marmonne, plus tard "Faut que j'y pense, d'ailleurs... çui là est plus tout jeune, l'odeur empêche même plus les nouveaux de s'y prendre les pieds...
Tempus fugit, decrepissunt rei, et suspirit Melophagum (sed non parle meilleur latin)

Hors ligne Darkevil

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #11 le: septembre 08, 2009, 09:28:59 am »
- Mais zà ne va pas de hurler ainsi?! :suspect:
Regardant le corps enchevêtré du jeune homme qui se débat vainement dans la masse sanguinolente d'organes répandus, la sinistre silhouette en blouse tachée d'écarlate se fend d'un sourire carnassier au malheureux.
- Arrr! Che fois! Fous êtes heureuzement tombés sur fraülein Mélophage!!!
- Ne fous inquiétez pas! Ze grand truc rouillé et tranchant qu'elle tient dans la main est zon outil de travail... Elle ne s'en zervira pas, zauf si elle fous aime bien... :nyark:

Le médecin s'éloigne nonchalamment... Un grand cri sauvage poussé dans son dos, le fait s'arrêter lentement. Puis jetant par dessus son épaule un coup d'?il vers le reporter luttant pour sa survie contre le gnome-troll, il sourit en ajoutant :
- Ah?! Che fois qu'elle fous abbzie grandement!!! :twisted:
- Nein!!! Pas la peine de hurler comme za, nous ne zommes pas sourd et, sachez que nous aussi on souffre... de fous entendre brailler des inepties incompréhensibles!

Puis il s'éloigne en sifflotant une mélodie guillerette d'un air sibyllin...

Hors ligne mélophage

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #12 le: septembre 08, 2009, 19:55:52 pm »
C'est toi fraülein ! Mélophage est un troll-gnome ASEXUE, saloperie de démonicoténébreux Lacano-amnésique (ou de Baron de Nucingen en maison de "repos" immortalisante?).
"Ben, puisque c'est comme ça, privé d'amputation ce soir ! Non, non, répandre haleine et gémissements ne t'aidera pas!"

Hors ligne Darkevil

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #13 le: septembre 08, 2009, 22:03:59 pm »
Haussant négligemment les épaules tout en aiguisant ses scalpels, le doktor ajoute en s'éloignant :
- M'en fout, ch'ai encore plein de trépanation à réaliser ze zoir!!!

Partant d'un long rire sardonique l'immense ombre disparait dans les ténèbres des couloirs sinueux de l'O.P.A.
Loin derrière, le gnome-troll asexué (mais diablement féminin quand même) grommelle quelque chose au sujet d'une sombre vengeance.

Re : O.P.A - Opale Psychiatric Asylum
« Réponse #14 le: septembre 08, 2009, 23:51:26 pm »
Claudia hurle à la mort dans sa cellule tandis que Hildegaard lui administre son câlin maternel de la matinée.

"Comme fous êtes cholie, ma pétite Claudia. Ein papillon de collection..."

Claudia avale sa salive difficilement tandis que l'image de papillons piqués sur des planches de liège, agonisant sous verre affluent dans sa tête. Et puis soudain, c'est Hildegaard le papillon et elle sent une poussée d'adrénaline l'emporter dans une de ses nombreuses crises. Du haut de son mètre soixante-huit et de ses quarante-huit kilos (régime hyper spécial, brevet déposé par Opale Psychiatric Asylum), Claudia soulève Hildegaard, prise par surprise à bout de bras et la jette en travers de la porte avant de courir en direction de l'unique sortie avec sa côte cassée du matin réduite à une piqûre de moustique... On ne laisse pas s'échapper une occasion de s'en aller de l'OPA, même quand on est vraiment fou.
(cliquez pour montrer/cacher)