Auteur Sujet: avant le jeu de rôle et la roue, il y eut... les LDVELH  (Lu 20187 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Le Zakhan noir

Re : avant le jeu de rôle et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #45 le: août 29, 2008, 00:06:54 am »
ok je te montrerai le jdr Loup Solitaire... si sa couverture souple, mon caractère soigneux et la poussière ne l'ont pas pulvérisé avant...

quant à faire des pdf... ah ah ,  sache que je suis une larve protozoaïre  SELON DES CRITERES DE ROLISTE...

"Encore une fois merci, nous sommes de tout coeur avec vous"

Hors ligne Merriman

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #46 le: octobre 29, 2008, 21:51:23 pm »
Allez, on est presque Samhain, c'est le moment idéal pour s'adonner à la nécromancie et ressusciter les vieux threads... sur une suggestion du Zakhan, et après cinq bonnes minutes d'archéologie opalienne qui m'ont, entre autres, demandé de me taper toutes les strates du capharnaüm (en même temps, j'y ai trouvé un ou deux vestiges sympas, comme cette description des opaliens passant à la boulangerie - même pour moi qui vous connais pas encore bien, c'est marrant)...

Donc, comme je l'ai dit ailleurs, je sais pas pourquoi, mais un de mes souvenirs les plus nets de LDVELH, c'est Samuel Quimporte, le Joyeux Croque-Mort (dans le Dracula de Brennan). Je crois que je me souviens à peu près de toute la scène. Le moment où il vous présente tous les membres de son parti, qui sont aussi ses meilleurs amis (tous des cadavres, donc). Et ensuite, il vous demande ce que vous voulez boire:

"- Gin? Bourbon? Absinthe? Vermouth?
-Ils ont l'air de boire de la citronnade..., faites-vous remarquer d'un ton hésitant.
- Evidemment qu'ils boivent de la citronnade! Vous ne voudriez quand même pas que je gaspille de bons alcools pour des cadavres, l'amitié a ses limites!"

Et la fin, quand on chante l'hymne du parti. "Vous n'êtes pas surpris outre mesure de constater que les cadavres ne chantent pas, et comme vous ne connaissez pas les paroles, vous ne chantez pas non plus."
Merde, encore aujourd'hui, en tapant cette phrase sur mon clavier, je me marre...
I was walking about in Cambridge and passed a bookshop, and in the window were portraits of Russell, Freud and Einstein. A little further on, in a music shop, I saw portraits of Beethoven, Schubert and Chopin. Comparing these portraits, I felt intensely the terrible degeneration that had come over the human spirit in the course of only a hundred years.

Wittgenstein

Hors ligne Le Zakhan noir

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #47 le: octobre 29, 2008, 23:13:06 pm »
C'est pas dans le n°6, celui où Pip combat une étrange malédiction?

Hors ligne Merriman

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #48 le: octobre 30, 2008, 00:44:22 am »
Non non, c'est bien dans son "Dracula", dans la collection Epouvante.

Ah, mais Le Temps de la Malédiction, c'était bien sympa aussi. Le Plan Astral (enfin... nom pas garanti... le truc avec toutes les sphères qui se rejoignaient, là), le Phacofouine Fantôme (zim badaboum!) et les Sept Soeurs... Plus (je crois que c'est dans celui-là) des montages débiles à réaliser: une sorte de pliage qui faisait du bruit quand on le tapait sur la table, destiné à éliminer les spectres - et un autre machin, avec un crayon et une bobine (ça, je ne sais plus du tout à quoi ça servait)...

Hors ligne Darknoemie

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #49 le: octobre 30, 2008, 12:24:23 pm »
La légions des morts était bien fun lui aussi ^^
Mais c'est vrai que le temps de la malédiction avec toutes les interactions avec les autochtone c'était marrant :)
mes pieds je les met où je veux, Little john!!!! et c'est souvent  dans la gueule !!

Hors ligne Merriman

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #50 le: novembre 01, 2008, 12:48:56 pm »
Ben en fait (bon sang, je le savais, que ce serait dur, de ressusciter ce thread - ça vient trop tard, tous les vieux débris se sont déjà exprimés là-dessus...), la Légion des Morts est quand même pas mon préféré. Je ne sais pas pourquoi, mais je l'avais trouvé un peu "décousu" (euh, ouais, plus qu'un Quête du Graal normal). Je me souviens qu'il y avait une nana qui portait un t-shirt "fan-club d'Excalibur Junior"...

D'ailleurs, tant qu'on y est, j'ai toujours eu un problème avec la fin de cette série. Une impression de "pas fini" justement. Bon, d'accord, rien d'aussi évident qu'avec la Voie du Tigre (encore que - je dois être pervers - pour celle-là, je me suis toujours demandé si les auteurs essayaient pas de nous dire "c'est la vraie fin, les amis, y en aura pas d'autre"). Mais quand même...

C'est pas que les aventures de Pip se suivaient avec une cohérence irréprochable, mais on dirait quand même que Brennan a jamais pu écrire de fin à son histoire. A un moment, par pure frustration, j'avais commencé la rédaction d'un Quête du Graal 9 - mais comme j'ai la volonté d'un rôliste infra-moyen...

Hors ligne NMAth

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #51 le: novembre 13, 2008, 00:29:53 am »
Je cherche dans ma mémoire, mais je crois bien que je n'ai jamais réussi à finir La Légion des Morts... Il faudrait que je le retente voir à quel endroit j'aurais pu me retrouver bloqué.

C'était pas comme l'Epreuve des Champions (la suite du Labyrinthe de la Mort) qui nécessitait pour le finir d'avoir ramasser un nombre précis d'anneaux d'or dans le labyrinthe. Il n'y avait pas de possibilité de faire demi-tour, et assez tôt dans le bouquin, le simple fait de tourner à droite au lieu de poursuivre tout droit (ce qui parait pourtant plus logique pour une exploration systématique) faisait rater un anneau. Après plusieurs échec, je m'étais résolu à dresser la carte du labyrinthe en testant systématiquement tous les chemins.

Avec Loup Solitaire, c'était pas la même chose. A cette époque où on n'avait pas internet à la maison, je me prennais a peu près tous les ans une semaine pendant les vacances scolaires pour me refaire toute la série dans l'ordre. Mais j'étais obligé de tricher dans l'Héritage de Vashna, encore aujourd'hui, je n'ai toujours pas compris les énigmes mathématiques qui permettent de verrouiller la porte d'ombre...

Hors ligne Le Zakhan noir

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #52 le: novembre 13, 2008, 02:04:11 am »
Non, c'est sûr Loup Solitaire n'est pas une série de type "one true path", c'est-à-dire où seul un bon chemin permet la victoire...
C'est beaucoup plus porté sur la narration, les longs paragraphes, le souffle épique, et des PNJ qui dépotent...
Bref, c'est pas pour rien que c'est la meilleure série, avec Sorcellerie et les Brennan...

A ce sujet, le Maître des Ténèbres, premier de la série, a une particularité marrante: aucun de ses paragraphes n'est un passage obligatoire à part le 1 et le 350... Rarissime, voire unique, dans les LDVELH 

Hors ligne Merriman

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #53 le: novembre 13, 2008, 02:14:40 am »
Non, c'est sûr Loup Solitaire n'est pas une série de type "one true path", c'est-à-dire où seul un bon chemin permet la victoire...

A ce sujet, le Maître des Ténèbres, premier de la série, a une particularité marrante: aucun de ses paragraphes n'est un passage obligatoire à part le 1 et le 350... Rarissime, voire unique, dans les LDVELH 

C'est toi qui t'en es aperçu???   :eek:  (je ne me moque pas, hein - je suis vraiment impressionné)

En tout cas, je suis d'autant plus impressionné que moi, le seul petit reproche que je ferais aux LS, c'était (en tout cas, dans mes souvenirs) leur côté "tu lis un long paragraphe, et à la fin, aucun choix, on te renvoie à un autre long paragraphe". Surtout sur la fin de la série...

Zakh, je fais appel à ton expertise d'encyclopédiste magamundesque: c'est vraiment une caractéristique des LS, ou une agence gouvernementale anti-LDVELH a trafiqué mes souvenirs?

Hors ligne NMAth

Re : avant le jeu de role et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #54 le: novembre 13, 2008, 02:53:04 am »
Je ne saurais pas dire si c'était spécifique à Loup Solitaire, mais effectivement, Joe Dever utilisait le renvoi de paragraphe juste pour couper ses scènes au niveau de la narration.

Le début du Crépuscule des Maîtres (n°12) est assez emblématique de la technique : il arrête l'introduction "hors jeu" au moment où Loup Solitaire franchit la porte d'ombre à la fin du tome précédent. Le paragraphe 1 décrit le seul passage de la porte. Puis s'ensuit un briefing qui court sur plusieurs paragraphes qui font plusieurs pages chacun, sans aucun choix, excepté deux paragraphes "optionnels" où on fournit à Loup Solitaire le Fourreau de Korlinium pour dissimuler le Glaive de Sommer si on a cet objet, et un pendentif de protection si on n'a pas la technique du Nexus ou le même pendentif fourni dans un bouquin précédent.

Hors ligne Le Zakhan noir

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #55 le: novembre 13, 2008, 08:01:30 am »
Oui, en fait, plus on s'avance dans la série, plus les descriptions sont touffues, et les choix, moindres. La linéarité est élevée, c'est la marque de la série effectivement.

L'exception provient juste du premier tome (et dans une bien moindre mesure, du troisième, les Grottes de Kalte) , que l'on peut du coup, refaire de plein de façons différentes... 
Cela vient sans doute du fait qu'à la base, Loup Solitaire était un projet pour intégrer le Magnamund  dans Donjons et Dragons. Joe Dever s'est fait jeter, et a du coup développé la série pour les LDVELH. Il est donc passé du raisonnement jdr, avec plein de possibilités différentes, au raisonnement "bouquin", plus linéaire.

C'est marrant de voir qu'aujourd'hui la boucle est bouclée, avec le Loup Solitaire rpg...

Hors ligne Seb

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #56 le: novembre 13, 2008, 11:00:11 am »
Je suis un tres tres tres tres tres grand fan de Loup solitaire, c'est le seul Livre DVELH que j'ai jamais suivi de manière assidue, je les ais tous acheté, joué et rejoué, en trichant et à la régulière, je me suis même tapé la créa d'un JdR dans cette univers en conservant le système cheap.

Et j'ai testé LS: RPG, ce week-end.

J'ai failli me faire seppuku. Vouloir justement boucler la boucle en adaptant au système D&D actuel le souffle épique qui court dans LS est une erreur à mon sens incroyable.

Soyons clair, il n'y a aucune originalité véritable dans l'univers de LS, c'est du resucé de Tolkien avec les Hobbits en moins (il n'y a pas de contrepéterie mais la phrase est marrante) mais c'est bien fichu, les dessins sont beaux, le petit côté seul survivant d'un ordre prestigieux fait son effet...

Pour moi, le d20S est le meurtrier de la seule originalité du système LS: 2 carac et la Table de Hasard!

Rendez nous la table de hasard!

Hors ligne Merriman

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #57 le: novembre 13, 2008, 11:52:54 am »


Soyons clair, il n'y a aucune originalité véritable dans l'univers de LS, c'est du resucé de Tolkien avec les Hobbits en moins

Ouarf... On pourrait en dire autant de la moitié des univers de fantasy, non?
Et puis en fait, je trouve pas le Magnamund si tolkienesque que ça. J'aurais du mal à être précis mais le Magnamund me semble... euh... plus "méchant".

C'est comme le Kalkhabad de Sorcellerie, en fait. En un sens, c'est pas très original - mais en un autre, c'est clairement pas Terres du Milieu, et quiconque a traversé le Kalkhabad ne l'a jamais oublié, j'imagine.

Au fait, les LSophiles, là - vous aviez lu Astre d'Or aussi? (j'en ai un bon souvenir, mais un peu vague)

Hors ligne Dreyf

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #58 le: novembre 13, 2008, 13:11:23 pm »
Les grotte de Kalte. Grrummpppfff...
Un des seuls où j'ai du tricher vu que sinon on m'enlevait le glaive (qui si ma mémoire est bonne était en fait une épée, ça avait son importance pour la "maitrise").
Adoré les LS à l'époque les premiers, hein. Dès lors que l'on arrivait aux disciplines magnakaï (=la même chose que les précédentes en plus fort, mais on oublie les précédentes): bof.
Et comment s'appelait-il, déjà? Banedon , c'est ça? L'apprenti-mage rencontré au début (venu nous prévenir, mais un peu tard) et que l'on retrouvera plus tard, grimpant les échelons (gagnant du niveau, quoi), comme LS.
En revanche, y rejouer maintenant: bof. C'était sympa, parce que de toute façon à l'époque on n'avait guère mieux et le côté nostalgie joue à fond, mais du temps est passé et les jeux comme nous avons évolué.

Les LS et les sorcelleries, bien sur.
Quelques défis fantastiques (la sorcière des neiges restera à jamais mon tout premier, celui qui ma fait découvrir les ldvelh et donc, par voie de conséquence, le jdr).
Les loups ardents pour le côté plus sérieux et, à l'inverse, les quêtes du graal pour celui grosse déconne.
Oui, il y avait du bon et du sympa.
Rien qui n'arrive à la cheville d'une vraie bonne campagne de jdr avec MJ et/ou PJ de qualité, toutefois...


Hors ligne Merriman

Re : avant le jeu de r?le et la roue, il y eut... les LDVELH
« Réponse #59 le: novembre 13, 2008, 14:17:34 pm »

En revanche, y rejouer maintenant: bof. C'était sympa, parce que de toute façon à l'époque on n'avait guère mieux et le côté nostalgie joue à fond, mais du temps est passé et les jeux comme nous avons évolué.

Oui, il y avait du bon et du sympa.
Rien qui n'arrive à la cheville d'une vraie bonne campagne de jdr avec MJ et/ou PJ de qualité, toutefois...


Hmm, là, tu touches au fond du truc. J'avoue que je ne me suis jamais réapproché d'un Quête du Graal, par exemple, de crainte d'être déçu (un peu le même genre d'angoisse que quand tu vas voir Indy IV)...

Ceci dit, pour rester dans les comparaisons avec le jdr... Certes, ça n'arrivera jamais à la cheville d'une bonne partie. Mais dans l'autre sens, je garderai toujours des souvenirs plus intenses de La Créature Venue du Chaos ou de La Couronne des Rois que d'un certain nombre de parties avec MJ moyen (parfois c'était moi, hein, le MJ moyen), joueurs moyennement dedans...

Et puis, bon: ce qui limitait les LDVELH, c'était surtout la technique un peu fruste des paragraphes avec choix. Parce que, en soi, le principe de l'histoire interactive, ça permet aussi des choses que le jdr permet moins. Je vais faire un peu de hors-sujet mais pas trop: c'est une petite crise de nostalgie LDVELH qui m'a amené, y a quelques années, à me tourner vers les jeux d'aventure texte (mais si, vous savez... les trucs à la Zork...).
Eh ben, par exemple, je suis un viiiiiieeeuuuux Gardien  des Arcanes, mais j'ai trouvé que l'ambiance d'un jeu comme Anchorhead n'avait rien à envier à celle d'un très bon scénar de l'Appel (pub gratuite: si vous êtes un tant soit peu poulpophile, et que vous maîtrisez correctement l'anglais, je vous en supplie, téléchargez ce jeu, jouez-y, votre vie en sera illuminée - euh... ou assombrie, peut-être).
Et finalement, c'est rien d'autre qu'un LDVELH avec une technique plus aboutie.