Auteur Sujet: Ambre  (Lu 8932 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Free

  • Invité
Ambre
« le: juillet 29, 2008, 18:02:56 pm »

le premier bouquin est auto suffisant d'ailleurs, mais l'univers recèle tant de richesse et de potentiel,
que c'est un trésor pour les rôlistes :

->http://onirym.online.fr/v3/zelazny_ambre.php

  • avis personnel:


-> si vous n'avez pas testé de jdr sur table sans dé.. c'est une expérience à faire, et généralement qu'on renouvèle !

1/ Il vaut mieux commencer les premières parties sans lire les romans ou les règles. Le héros commence amnésique, faites comme lui :p

2/ Ambre est simple à aborder, riche à découvrir au fur et à mesure, propice à des intrigues comme à des combats mémorables, le MJ peut facilement lever le pied sur la diplomatie ou le "roleplay des intrigues" :)

3/ Ceux qui jouent à Ambre ne sont pas plus élitistes ou moins bourrins que les autres, la preuve à la fin de ce post.

4/ Ambre est un jeu classique de 1991, reprenant les concepts de Zelazny, et très riche en libertés pour joueurs et meujeus.

5/ Le concepteur du jeu a fait simple : 4 pouvoirs et 4 caracs orientés action d'ailleurs (combat, force, endurance, psy) - pourquoi ?

 .Pour respecter l'esprit de R.Zelazny, le génial boute-en-train et malicieux auteur-farceur de service, qui s'est très souvent

inspiré du précepte de l'auteur de Conan : les bourrins sont plus intéressants, car ils foncent tête baissée dans les aventures les plus épiques !   


6/ Roger Joseph Zelazny est né le 13 mai 1937 dans L'Ohio, mort à Santa Fe le 14 juin 1995. Auteur de romans fantastiques et de science-fiction. Il a obtenu durant sa carrière 6 prix Hugo et 3 prix Nebula (il est intéressant de noter que Roger Zelazny a obtenu en 1966, le prix Hugo pour Toi, l'immortel à égalité avec le célèbre Dune de Frank Herbert).

Son ?uvre est fortement teintée d'influences mythologiques, d'origine celtique, nordique ou orientale.
Le premier tome  d'Ambre parait en 1970.

Pour moi cela fait 40 ans que le cinéma reprend en long et en large la structure de ses concepts, car il a démonté un grand pan de la mécanique de nos systèmes de croyances, et de valeurs !!!


7/ Erick Wujcik (1951?2008) est l'auteur du jeux de rôle.

Son premier jeu fut Teenage Mutant Ninja Turtles 1985.
Il publie Ambre en 1991, il a rencontré Zelazny.

En 1997, il travaille chez Sierra Studios, comme chef de projet sur le jeu Return to Krondor, puis comme concepteur chez Outrage Entertainment sur le jeu Alter Echo.

Il a été rédacteur en chef de Amberzine, un fanzine dédié au jeu Ambre.
De 2002 à 2003, enseigne a conception de jeux à l'université de Hong Kong.
De 2004 à 2006, directeur de studio chez Ubisoft China, à Shanghai puis Senior Game Designer / Writer for Totally Games.

Le 22 décembre 2007, Erick Wujcik annonce qu'il est malade d'un cancer du pancréas, dont il décède le 7 juin 2008.[/list]
« Modifié: mai 11, 2009, 17:41:48 pm par Goule »

Hors ligne Next

Re : Ambre
« Réponse #1 le: juillet 30, 2008, 19:03:44 pm »
Avec ma table, nous jouons une campagne qui dure depuis 8 ans!!
C'est à l'heure actuelle ma plus grande expérience en jdr!

Voici une lien qui mène vers de journaux, essentiellement ceux de mon personnage Siegfried (les autres n'ont font pas ou plus, les feignasses ;))
Comme vous pouvez le constater,
1 - je ne suis pas à jour, oui je sais un prochain journal est prévu
2 - Je ne suis pas un professionnel de l'écriture, loin s'en faut, aussi soyez indulgents

Mais n'hésitez pas à me faire des retours, sur ce que vous avez aimé, pas aimé, compris, pas compris etc...

[Edit de K : Mais pas ici ^^ Car il s'agit d'un thread de présentation du Jeu de Rôle : Ambre, et non pas une critique de tes écrits. Eventuellement ouvre un sujet dans la Taverne ou le Capharnaüm :) ]
« Modifié: juillet 30, 2008, 19:10:17 pm par Khadamon »
Ceci est un post à caractère informatif.
Cétait vraiment très intéressant.

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Ambre
« Réponse #2 le: août 04, 2008, 14:14:22 pm »
Pour moi cela fait 40 ans que le cinéma reprend en long et en large la structure de ses concepts, car il a démonté un grand pan de la mécanique de nos systèmes de croyances, et de valeurs !!!

Même si ce fil est en rapport avec le jeu Ambre, il faut noter que les romans sont surtout très bons parce que la plume de Zelazny est exceptionnelle; la cosmologie en est par contre très peu originale.

L'idée de surhommes créant des univers et voyageant à travers eux n'est pas nouvelle et a été développée peu avant par Philip José Farmer dans la Saga des Hommes-Dieux (The World of Tiers). Zelazny ne s'en cache d'ailleurs pas et avoue son admiration pour Farmer dans l'introduction de je ne sais plus quelle édition des Neuf Princes d'Ambre, premier livre du premier cycle.

L'attrait principal d'Ambre vient plus ? comme le dit Free ? des intrigues de cour, qui ne sont pas sans rappeler une renaissance italienne tardive, avec seulement un soupçon de décadence qui s'estompe à mesure que les personnages principaux acceptent leurs responsabilités.

Si vous lisez l'anglais, je recommande vivement la lecture du cycle en VO. La traduction française est de bonne facture mais la poésie nonchalante de l'auteur s'y voit quelque peu diluée.

Si vous aimez Ambre pour ses batailles massives et ses personnages démesurés, lisez-donc Farmer et vous ne serez pas déçu (mais arrêtez-vous à La rage d'Orc le Rouge, dernier bon bouquin du lot; le septième, Plus fort que le feu est franchement médiocre).

Si vous souhaitez découvrir d'autres ?uvres de Zelazny en français, essayez celles-ci, toutes dans un style très différent :

Repères sur la route
Les culbuteurs de l'enfer
Le songe d'une nuit d'octobre
? Le maître des Ombres
L'Île des Morts
Seigneurs d'Ombre et de Lumière
À Faust, Faust et demi avec Robert Sheckley (suite bien meilleure d'Apportez-moi la tête du Prince Charmant)


Il a écrit de nombreux autres romans plus ou moins difficiles à dénicher en français (et même en anglais pour certains). N'hésitez pas à m'envoyer un MP si vous désirez un conseil.

Free

  • Invité
Re : Ambre
« Réponse #3 le: août 04, 2008, 16:55:30 pm »
Plutôt d'accord avec Yaourt,

certes, il est très difficile de faire dans l'innovation en matière de fiction : après tout, dans moultes mythologies,
les dieux voyagent de mondes en mondes, se faisant passer pour ce qu'ils ne sont pas, pour mieux se livrer à leurs guerres intestines
 - et ce depuis la nuit des temps, le tout justifiant que tel ou tel homme de pouvoir soit l'incarnation d'un mythe sacré
 - Homère n'aurait-il eu qu'à orchestrer sur papier quelques mythologies orales millénaires ?^^

edit : même logique pour Lewis Caroll, qui traite des évènements psy comme des réels, encore une influence importante, comme celle de Farmer, Lewis Caroll a en fait dynamisé, et modernisé cette approche de la psyché !
 
Ainsi Zelazny opère-t'il, tel un Schrödinger de nos Mythologies :

il ne s'escrime pas à inventer quelque chose, il reprends les concepts, les systèmes de croyances,
et il compose avec tout ca quelques sauces détonantes  :face:  <-- chat de Schrödinger
Sa plume n'est peut être pas aussi fine que les meilleurs, mais il réussi à ménager à nombre de scènes clés diverses interprétations possibles, tout en avançant dans l'intrigue. En cela il est savoureux à lire - et relire après coup^^

Bref il aurait fallu séquestrer Zelazny et ses pairs, et les forcer à nous pondre des campagnes et des pnjs à longueur de temps !

que le boulet qui a dit poulets de campagnes se dénonce^^
« Modifié: août 04, 2008, 22:44:00 pm par Free »

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Ambre
« Réponse #4 le: août 04, 2008, 17:19:45 pm »
Pour les MJ potentiels d'Ambre, deux bouquins et un magazine peuvent se révéler utiles, mais malheureusement tous sont assez difficiles à trouver.

  • The complete Amber sourcebook, de Theodore Krulik, est un index de plein de personnages, lieux et concepts de l'univers d'Ambre. Une somme énorme d'informations est disponible, une grande partie d'entre elles ayant été brodées par Krulik sur quelques indices laissés par Zelazny dans ses romans, par exemple une mini-grammaire du Thari (la langue du royaume d'Ambre) ou des chansons écrites par Rein et Corwin. Excellent, même si certaines inventions de Krulik sont discutables et la plupart ne sont pas « officielles ».


  • The visual guide to Castle Amber, par Zelazny et Randall, est un livre de poche contenant des plans du château et une brève description des principaux PNJ. Pas indispensable, mais permet de visualiser un château d'Ambre cohérent, avec toutes les chambres au bon endroit, etc.


  • Amberzine est le fanzine « officiel » du jdr de Wujcik et contenait des FAQ sur le jeu, des compte-rendus de parties, de nouvelles idées de PNJ et de pouvoirs, même quelques nouvelles de Zelazny... bref une vraie mine d'or pour un MJ en panne d'inspiration.

Dans tous les cas je déconseille en général ces ouvrages à ceux qui désirent exclusivement jouer des personnages débutants. Par contre, des personnages avec plus de bouteille ont de bonne chance d'en connaître au moins une partie du contenu.


EDIT : J'ajoute que la trilogie « prologue » à Ambre écrite par John Gregory Betancourt est d'après moi vraiment médiocre; en tout cas très différente des romans de Zelazny aussi bien dans le ton que dans l'esprit.
« Modifié: août 04, 2008, 17:33:15 pm par Le Yaourt qui parle »

Hors ligne Cendre

Re : Ambre
« Réponse #5 le: août 08, 2008, 00:18:51 am »
Une petite remarque, si j'en crois Erick Wujcik (créateur du jeu) que je cite :
"....Il ne connaissait rien au jeu de rôle, mais il a senti qu'Ambre importait pour moi, alors il a voulu que ce soit moi qui réalise Ambre, et ce, bien avant que nous nous rencontrions."
"Pourquoi Dieu existerait-il ? Alors, que ce matin encore, je me suis coincé la langue dans le rouleau de ma machine à écrire !" Woody Allen

Free

  • Invité
Re : Ambre
« Réponse #6 le: août 08, 2008, 02:19:17 am »
effctivement Zelazny c'est mis très tard à essayer le jeu de rôle et il n'a jamais vraiment accroché, là où Farmer fait un carrément bouquin ou le héros expérimente jeu de rôle thérapeutique et ludique..

non mais je vous dis ces écrivains faudrait les mettre en batterie et les forcer à nous pondre des scénars non stop, c'est dans leur bloodline^^

Hors ligne Next

Re : Re : Ambre
« Réponse #7 le: août 08, 2008, 13:39:12 pm »
effctivement Zelazny c'est mis très tard à essayer le jeu de rôle et il n'a jamais vraiment accroché, là où Farmer fait un carrément bouquin ou le héros expérimente jeu de rôle thérapeutique et ludique..

non mais je vous dis ces écrivains faudrait les mettre en batterie et les forcer à nous pondre des scénars non stop, c'est dans leur bloodline^^
écrire un scénar de bouquin et un scénar de jeu de rôle ne sont pas tout à fait les mêmes exercices.
J'en veux pour preuve un pote qui maîtrise et qui écrit des romans, a tendance à appliquer dans ces scénarï de jdr les mêmes recettes que dans ces romans. Cela qui donnent des choses très figées et peu endurantes face aux actions débiles des joueurs (toutes proportions gardée bien-sûr)

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Ambre
« Réponse #8 le: août 08, 2008, 14:55:49 pm »
C'est vrai mais le problème tient souvent aux « actions débiles des joueurs ». Un scénario parfaitement linéaire est de toute façon sans grand intérêt dans un jeu de rôle, mais si les joueurs essaient de rester dans le ton, une histoire relativement construite sera largement enrichie et grandie par leurs décisions et les conséquences de leurs actions.

Je pense que ce que voulait dire Free (et ce que souligne Wujcik dans le livre de base et surtout dans Chevalier d'Ombre), est que la structure des aventures et surtout l'évolution des personnages dans les romans des cycles d'Ambre ressemblent particulièrement à du jeu de rôle.

Dans le deuxième cycle (celui de Merlin) notamment, on voit parfaitement comme le héros et les personnages secondaires (Luke, Nayda, Jurt) évoluent et « dépensent leurs XP ».

Hors ligne Dreyf

Re : Ambre
« Réponse #9 le: août 08, 2008, 15:07:27 pm »
Et comment Merlin est un Gros Bill...
[Edit de K' : Spoiler :p]
'aime toujours, mais faute de la faisabilité d'une opposition , ça perd grandement de son intérêt.

Nonobstant, jdr n'implique pas forcément xp (ok, souvent, mais c'est plus parce que les joueurs aiment que par cohérence).


J'aimais le style d'écriture "vivante" pour Ambre. Le côté "je pratique le Grand Art", mais m'exprime normalement, voir avec humour, et sans forcément faire de grandes phrases...
« Modifié: août 08, 2008, 15:53:03 pm par Khadamon »

Hors ligne Next

Re : Ambre
« Réponse #10 le: août 08, 2008, 15:34:37 pm »
Quand je parle d'actions "débiles" des joueurs, je parle essentiellement de leurs actions tout court. Il est des scénars qui "emprisonnent" le joueur dans un carquant précalculé....
Mais dans Ambre, notamment du fait de l'absence de dé, il peut être facile de tomber dans le piège de l'histoire racontée (mais non jouée)...

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Ambre
« Réponse #11 le: août 08, 2008, 15:42:46 pm »
C'est vrai, c'est possible, mais dans mon expérience ce n'est pas trop le cas si les joueurs ont un caractère suffisamment affirmé pour être proactifs et paver eux-mêmes leur destin.

Hors ligne Next

Re : Re : Ambre
« Réponse #12 le: août 08, 2008, 15:48:00 pm »
C'est vrai, c'est possible, mais dans mon expérience ce n'est pas trop le cas si les joueurs ont un caractère suffisamment affirmé pour être proactifs et paver eux-mêmes leur destin.

caractère affirmé des joueurs et carac des perso hein ^^ parecque des fois, t'as beau dire: je passerai! je suis un ambr*BAF*.... et ben tu passes pas....

Free

  • Invité
Re : Ambre
« Réponse #13 le: août 08, 2008, 15:49:31 pm »
bon les débutants de la campagne en court n'ont pas encore le droit de lire ce topic, et je demande - en toute mauvaise foi - à ce que les infâmes spoils de Dreyf sur un PNJ essentiel soient censurés, brûlés en place publique, et qu'il soit soumis à la torture Question par la SIMs
(la Sainte Inquisition Modératrice sacrée)

« Modifié: août 08, 2008, 16:15:51 pm par Free »

Faënril

  • Invité
Re : Ambre
« Réponse #14 le: août 08, 2008, 15:53:56 pm »
Désolé, moi je touche pas au Dreyf, il est MJ à TV  :twisted:.