Auteur Sujet: Pourquoi détester les féministes  (Lu 76491 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Fenrhyl

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #30 le: février 28, 2012, 17:26:30 pm »
Ok, hache de guerre enterrée. On fumera le calumet de la paix un de ces quatre.

Il faut comprendre une chose, c’est qu’émettre une message qui sera mal perçu par le public dans une lutte, c’est se tirer une balle dans le pied. Mais pire, c’est foutre en l’air le boulot d’autres personnes qui, elles, font de leur mieux pour amener ce changement, qui est nécessaire.

Et ça, ça me bourre mais à un point… Je leur mettrais des claques. Alors j’ai la dent dure, parce que j’en ai marre de subir les âneries de gens qui, aussi gentils ou bien intentionnés soient-ils, ne font que compliquer une situation déjà pas simple à la base.

Hors ligne Mandoline

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #31 le: février 28, 2012, 17:27:46 pm »
@Eliandrana
t'as lu les articles?

il dit que les coconnes qui brulent des soutifs c'est un mythe, qu'en réalité les féministe ont fait un geste, ont jeté les soutifs et talons a la poubelle, en publique, sans exiber les nibards et que les journeaux ont intitulé ça "Bra Burner" qui etait une expression imagée.

Les anti féministes ont repris ça en faisant courir le mythe que els nanas ont littéralement arrachés leurs soutis et les ont brulés en place publique.

Par contre ton article en russe j'ai pas pigé Elmiandrana...
Nobody's perfect, not even Satan's Cheerleaders

Hors ligne Eliandrana

Re : Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #32 le: février 28, 2012, 17:30:26 pm »
@Eliandrana
t'as lu les articles?

il dit que les coconnes qui brulent des soutifs c'est un mythe, qu'en réalité les féministe ont fait un geste, ont jeté les soutifs et talons a la poubelle, en publique, sans exiber les nibards et que les journeaux ont intitulé ça "Bra Burner" qui etait une expression imagée.

Les anti féministes ont repris ça en faisant courir le mythe que els nanas ont littéralement arrachés leurs soutis et les ont brulés en place publique.

Par contre ton article en russe j'ai pas pigé Elmiandrana...

Oui j'ai lu les articles: je voulais juste dire qu'il y a AUSSI des mouvements féministes qui exhibent leurs (du reste magnifique) poitrines.
Femen (c'est pas Russe, c'est ukrainien) est un mouvement particulièrement connu pour ça.
Je pense que Fenrhyl faisait allusion à ce genre de chose.

Mais moi, je ne trouve pas que ça entache les mouvements des autres groupes féministes. C'est pas parce qu'une nana montre ses seins que ce qu'elle dit est moins intelligents que si elle ne les montrait pas.

Et sans aller jusqu'au montrage de seins, on peut prendre Osez le féminisme, qui est réputée pour être aggressive. La case en moins qu'elle désiraient, elles l'ont eu.
Pourquoi? Tu ne m'ôtera pas l'idée que c'est aussi du au battage médiatique qu'il y a eu autour.

J'attends un battage médiatique autour du congé paternité.
Présidente du 1st Club de Lecture d'Opale http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=9244.msg595475#msg595475
Tous les derniers mercredis du mois, cultivant et festif!

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #33 le: février 28, 2012, 17:33:07 pm »
N'empêche que je ne trouve pas ça très cool que tu te permette de critiquer de la sorte et même d'insulter (!) celles qui ont le courage de le faire pour défendre leurs opinions.

Assez d'accord avec la miss.

@Fenrhyl : Je soupçonne que si tu prends les seins à l'air (quel que soit le contexte) comme une agression, ça peut être perçu un peu une forme de machisme passif.

Cela dit, je ne crois pas que ce soit ton cas et j'imagine que tu vois ça comme écoper la mer avec une tasse de café... cela dit, tes exemples sont intéressants : aussi bien dans le cas de Gandhi que celui de Robespierre, avant le changement on en a beaucoup parlé et je crois qu'Eliandrana soulignait surtout le fait que ce genre de protestation peut être utile (sinon nécessaire) pour que les gens en parlent.

Honnêtement, les nanas qui agitent leurs nibards, je trouve ça plutôt chouette : ça dit ce que ça veut dire, sans violence ni agression. C'est peut-être moins efficace que des campagnes politiques etc. mais comme tu l'as dit, c'est un tournant de la société entière qui nous attend, et je crois que TOUTES les formes de protestations non-dangereuses en font partie.

Je ne suis pas sûr que ça équivaille à se tirer une balle dans le pied. Vois ça un peu comme la Gay Pride : c'est bruyant, coloré, exhubérant et pas du tout représentatif de la majorité, MAIS... ça a aussi encouragé des homos à essayer de sortir de leur prison mentale.

Pour les seins à l'air, il faut considérer non seulement l'impact sur la société dans son ensemble, mais aussi sur les femmes qui - elles - ne montrent pas leur poitrine.
C'est en blanc que je m'étends
et en vers que je modère.


Un souci ? ➤ Vie du Forum
          En ce moment, je
joue : Harry Potter, Doctor Who, Kerberos Club
mène : Cthulhu
lis : Mississipi

Mes ventes : http://forum.opale-roliste.com/index.php?topic=127.0

Hors ligne Dkarl

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #34 le: février 28, 2012, 17:36:02 pm »
Mon propos n'est pas de dire que les feministe n'ont jamais montré leur seins, mon propos enfin... mon propos c'est pas comme si je l'avais étudié ^^
Bref, l'histoire couramment admise est de dire que dans les années 60 les féministes ont protesté en montrant leur siens. ce qui est faux. c'est une déformation d'un véritablement évènement mineur.  les féministes venue perturber le concours de beauté Miss America en septembre 1968,  n’ont pas brûlé leurs soutiens-gorges. Elles ont simplement jeté dans une « poubelle de la liberté » des soutiens-gorges en même temps que d’autres objets symboliques tels que des chaussures à talons hauts, des ceintures, Play Boy...

bref, c'est le mythe de la féministe sein nue brulant son soutif est un mythe, tout comme Jeanne d'arc dont l'histoire a été grandement remodelé après la révolution française pour créer un symbole national...


maintenant, mon avis sur la question est que je déteste toute forme de virulence peut importe sont origine et je suis sur que pour toi aussi c’est pareil, mais tu ne t'en rend pas compte. Tu ne t'es jamais trouvé face à une personne qui s’énervait violemment contre toi genre prof, ou même parents ou supérieur hiérarchique ? tu sais le genre de violence qui ne débouchera pas sur une violence physique et dont ta seul réaction fût "BLABLABLA cause toujours t'es ridicule de t’énerver comme ça et au passage respire tu deviens rouge là".
Imagines maintenant le même prof/ parent/ boss qui vient de voir et te PARLE en adulte et échange sur les erreurs que tu commets ... ne me dis pas que tu ne le trouvera pas plus crédible que celui qui agite les bras et gueule!

Hors ligne Darkevil

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #35 le: février 28, 2012, 17:36:18 pm »
Tant qu'a parler de lutte, peut-être qu'il faudrait comprendre d’où, historiquement, cette histoire d'égalité est née...

Vous me citerez peut-être l'antiquité, le moyen-âge comme époque et, je vous citerai quelques contres-exemples édifiants.
Bien entendu, je ne suis qu'un mâle phallocrate et macho (oui, les deux mots ont des significations (et connotations) différentes) et, mes propos seront bien évidemment interprétés comme tels.
Néanmoins, je trouve inadaptés cette lutte à l'égalité des sexes et préfére un droit à la différence et à la complémentarité des genres et, à l'équité universelle (sans différenciation de sexe ou de penchant) pour les aspects légaux de la vie.

Si une femme veut faire soldat et revendique le droit de se faire exploser sur mine ou défigurer par un éclat de balle, de quelle droit s'y opposer?! Idem, je ne vois pas la nécessité de s'opposer à ce qu'une femme se saisisse d'une hache ou d'une tronçonneuse pour aller abattre un arbre (à condition qu'il ne s'agisse pas d'une essence rare et qu'elle en replante deux ou plus).

De même, si un homme désire être sage-femme et extirper un moutard d'un vagin sanguinolent d'une femme meuglante et gémissante, en transe due à l'accouchement, pourquoi s'y opposer?! Idem s'il désire vendre de la lingerie intime à cette même créature ou qu'il veuille devenir go-go dancer.

Ce qui m'afflige, c'est le désir de lutter quand on recherche l'équité.
Les féministes qui montraient leurs seins en s'affranchissant des soutiens gorges n'ont malheureusement pas fait avancer les choses. En revanche, les hommes qui ont étaient au pouvoir et qui ont fait avancer les choses, je doute que la majorité des féministes actuelles puissent me les cités.

Au hasard, quand et par qui a été voté le droit de vote pour les femmes ?!
Doktor ès PsyKiatry, O.P.A DireKtor
It's Good to Be Bad
Evil it's Good

Tiocfaidh ár lá

Hors ligne Eliandrana

Re : Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #36 le: février 28, 2012, 17:41:57 pm »
Tant qu'a parler de lutte, peut-être qu'il faudrait comprendre d’où, historiquement, cette histoire d'égalité est née...

Vous me citerez peut-être l'antiquité, le moyen-âge comme époque et, je vous citerai quelques contres-exemples édifiants.
Bien entendu, je ne suis qu'un mâle phallocrate et macho (oui, les deux mots ont des significations (et connotations) différentes) et, mes propos seront bien évidemment interprétés comme tels.
Néanmoins, je trouve inadaptés cette lutte à l'égalité des sexes et préfére un droit à la différence et à la complémentarité des genres et, à l'équité universelle (sans différenciation de sexe ou de penchant) pour les aspects légaux de la vie.

Si une femme veut faire soldat et revendique le droit de se faire exploser sur mine ou défigurer par un éclat de balle, de quelle droit s'y opposer?! Idem, je ne vois pas la nécessité de s'opposer à ce qu'une femme se saisisse d'une hache ou d'une tronçonneuse pour aller abattre un arbre (à condition qu'il ne s'agisse pas d'une essence rare et qu'elle en replante deux ou plus).

De même, si un homme désire être sage-femme et extirper un moutard d'un vagin sanguinolent d'une femme meuglante et gémissante, en transe due à l'accouchement, pourquoi s'y opposer?! Idem s'il désire vendre de la lingerie intime à cette même créature ou qu'il veuille devenir go-go dancer.

Ce qui m'afflige, c'est le désir de lutter quand on recherche l'équité.
Les féministes qui montraient leurs seins en s'affranchissant des soutiens gorges n'ont malheureusement pas fait avancer les choses. En revanche, les hommes qui ont étaient au pouvoir et qui ont fait avancer les choses, je doute que la majorité des féministes actuelles puissent me les cités.

Au hasard, celui quand et par qui a été voté le droit de vote pour les femmes ?!

La lutte pour l'égalité n'a pas d'autres objet que de permettre à chacun de prendre la place qu'il désire dans la société sans qu'on le renvoie à des clichés de genre.
Après, dire que c'est un homme qui a établi le droit de vote des femmes, c'est négliger l'influence des mouvements féministes sur la question (suffragettes en particulier)

Mon coloc me dit souvent qu'être un homme c'est difficile aussi. Il a raison. Les féministes (ou en tout cas, moi) se battent pour qu'on puisse choisir d'être qui on veut sans être différencié par son genre.

Et pour le droit de vote, ça dépend de quel pays tu parle.
Pour la France c'est le comité de libération nationale.
source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_vote_des_femmes#En_France

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #37 le: février 28, 2012, 17:44:00 pm »
Et pour le droit de vite, ça dépend de quel pays tu parle.

ROFL... Le droit de vite :D

Belle ironie.

Hors ligne Nobla

Re : Re : Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #38 le: février 28, 2012, 17:46:30 pm »
Et pour le droit de vote, ça dépend de quel pays tu parle.
Pour la France c'est le comité de libération nationale.
source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_vote_des_femmes#En_France

...qui était à 100% masculin (merci pour le lien, je l'ignorais).
I've seen all the porn in the world !!!

"Il ne faut pas se citer dans sa propre signature, c'est très prétentieux"
- Nobla

Hors ligne Fenrhyl

Re : Re : Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #39 le: février 28, 2012, 17:47:18 pm »
Je pense que Fenrhyl faisait allusion à ce genre de chose.

Oui. J’avais poussé la curiosité à regarder en prime un débat avec elles. Purée le vide…

@ Yahourt

Les changements amenés par les révolutions françaises et indiennes ne sont pas venues par provocation mais par lutte, longue, pénible et parfois meurtrière. Il faut savoir que l’Inde a connu des troubles avant l’émergence de Ghandi. Sans ces troubles et les violences qui en ont émergé, Ghandi n’aurait servi à rien.
Dans le cas de la France, il y a eu l’affaire Calas, puis l’affaire Damien. Et avant ça la controverse de l’encyclopédie.

Pour faire un parallèle, pour la même chose dans la France moderne, il faut aller chercher les affaires liées au mariage des homosexuels (parce que le mariage gay c’est un terme atroce, il y a juste des homosexuels qui veulent se marier comme les hétéros) ou à la crise des divorces (6 couples sur 10, preuve que l’institution est à bout de souffle).

Quand à la Gay pride, autant je suis pour se montrer, dire qu’on existe et qu’on fait partie de la société, autant je désapprouve le communautarisme qui en découle. Je ne veux pas que les LGBT soient définis par leur sexualité, ce sont des êtres humains avant tout et c’est très réducteur de ramener un être humain au sexe de la personne avec qui il couche. C’est comme si moi, au lieu de me présenter comme une personne, on disait “voilà untel, polyamoureux et libertin”. Ce sera une grande victoire le jour où on s’en tapera, totalement. Je m’en fous, total, et je serai très heureux le jour où tout le monde s’en foutra aussi. Je trouve TRÈS triste ce regroupement communautaire (heureusement, en France, ça tend à s’estomper et la société civile semble lentement accepter la chose).

Il y a des tendances sociétales, nous sentons tous que “ça doit changer”. Seulement là, il ne faut plus y aller à la demi-mesure. C’est maintenant qu’il faut agir, et agir de façon puissante.

Hors ligne Dkarl

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #40 le: février 28, 2012, 17:51:42 pm »
je ne suis pas sûr de plus apprécier ton discours fenrhyl... je veux dire la tonalité.
La seule image que j'ai à t'entendre "c’est faisons péter des bombes !"

Hors ligne Darkevil

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #41 le: février 28, 2012, 17:56:53 pm »
Il semblerait que les femmes aient eus de pouvoirs législatifs depuis le moyen-âge (comme à Toulouse ou à Paris) mais que çà n'incluait que des fonctions connexes à la vie municipale (féminine?).

Dans tous les cas, il y avait de tous temps des hommes et des femmes de pouvoirs.

Citation de: Wikipedia
Dès les premiers États généraux convoqués par Philippe le Bel en 1302, les femmes étaient convoquées36. Elles le furent pour tous les États généraux suivants (par exemple ceux de 1484 convoqués par Anne de Beaujeu, fille de Louis XI, pendant la minorité de Charles VIII), jusqu'aux Etats généraux de 1789, où les femmes propriétaires de fiefs furent contraintes de se faire représenter par un homme (noble ou clergé)
Et j'en passe des exemples...

Revoyez l'histoire et regarder les noms prestigieux des femmes qui y figurent et des faits qu'elles ont accomplis et, pourtant quasiment aucune d'elles n'auraient eus l'idée de revendiquer une égalité quelconque... Elle assumait entièrement leurs statuts de femmes !

Bien entendu, tout le monde ne peut-être une Cléopatre, une jeune d'Arc, une Aliénor d'Aquitaine, une Elisabeth ou une Catherine II de Russie, mais même dans les campagnes, les femmes n'étaient pas oppressées comme certains clichés réducteurs osent le prétendre.
Le symbole même de la révolution française est une femme, c'est dire !

je ne suis pas sûr de plus apprécier ton discours fenrhyl... je veux dire la tonalité.
La seule image que j'ai à t'entendre "c’est faisons péter des bombes !"
On ne lit que ce que l'on veut lire...
Moi, je ne perçois pas la même chose.

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #42 le: février 28, 2012, 17:58:31 pm »
@Fenrhyl : Ah mais je suis entièrement d'accord sur le fait qu'A TERME on pourra certainement vivre et laisser vivre, sans connaissance de la sexualité des gens.

Mais on en est encore loin, c'est dans ce sens-là que je parlais de la Gay Pride. A mon sens, c'est une institution qui lutte pour sa propre dissolution. On se bat aujourd'hui pour ne plus avoir à se battre demain.

Je crois aussi que certains des enjeux véritables et les moyens de les atteindre ne sont pas toujours très clairs ni pertinents pour tous de la même façon, ce qui explique la multiplication des groupes militants. Certaines population sont déjà socialement plus évoluées par certains côtés (eg. les pays scandinaves) et luttent donc d'une façon différente.

Hors ligne Fenrhyl

Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #43 le: février 28, 2012, 17:59:44 pm »
Le statut des femmes a notablement empiré à partir du 17ème siècle, pour connaître le fond de la vague au 19ème, dans notre culture.

Hors ligne Dkarl

Re : Re : Pourquoi détester les féministes
« Réponse #44 le: février 28, 2012, 18:02:58 pm »
je ne suis pas sûr de plus apprécier ton discours fenrhyl... je veux dire la tonalité.
La seule image que j'ai à t'entendre "c’est faisons péter des bombes !"
On ne lit que ce que l'on veut lire...
Moi, je ne perçois pas la même chose.

je comprends ce que tu veux dire, mais les mots induisent aussi une tonalité et un sens.