Auteur Sujet: Opale, my two coppers...  (Lu 749 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

KITSUNE KeA

  • Invité
Opale, my two coppers...
« le: août 15, 2012, 14:09:20 pm »
J'ignore si ce que je vais dire va m'attirer les foudres, mais finalement, tant pis, si ce cri du coeur est mon chant du cygne.

J'ai moult fois été tenté de répondre à chaud à de multiples threads puis je n'ai jamais osé cliquer sur le bouton fatidique, de peur de participer à l'ambiance malsaine qui règne en ce moment. Cela m'a finalement permis de me sentir au-dessus de la bataille et d'avoir une vision d'ensemble de la chose. J'ai laissé du temps à la maturation pour que mes idées s'affinent et je pense avoir réussi la synthèse de mes réflexions.


Posons-nous quelques questions essentielles.

La toute première ne peut être que : "Que suis-je venu chercher sur Opale ?"


Perso, je sais ce que je suis venu chercher sur Opale. A une époque, la FFJDR en plein renouveau a fait cette sortie magnifique : "Nous sommes la fédération des jeux de rôles, pas celle des rôlistes". Tollé chez certains rôlistes, la réaction ne s'est pas faites attendre, coupée de sa base, la FFJDR défendait le concept, et plus du tout la communauté qui faisait vivre ce concept.

Tout n'était que prétexte à se quereller pour savoir si le JdR devait être encadré par des gens formés au JdR dans un cadre légal dans les manifestations publiques, savoir ce qu'était JdR,... autant de débats qui étaient nécessaires mais qui ressemblaient fort aux conciles de l'Eglise, quant il s'agissait de déterminer le sexe des anges. Chacun restait campé sur ses positions, défendant sa vision du JdR, oubliant d'adopter une attitude conciliante et constructive.

C'est dans cette ambiance qu'est née Opale, un forum dédié à la communauté rôliste, véritable trublion du monde du JdR, l'enfant terrible qui dit à ses parents : "Laisser moi m'amuser, je n'ai rien à cirer de vos conversation interminables au sujet de mon loisir préféré. Moi, je veux jouer, pas discuter pendant des heures."

C'était ça, à l'époque la démarche des gens venus sur Opale. Un coin où on ne se prenait pas au sérieux, mais on on pouvait l'être quand même dans une ambiance relâchée et détendue. Je me souviens que je suis arrivé en 2009 sur Opale pour chercher cette légèreté qui faisait l'âme d'Opale. Nous n'étions que 500, à cette époque, et même si on se bâchait et se rentrait dedans, au final, cette ambiance de village d'irréductibles gaulois était rafraîchissante et bienvenue. On ne se prenait pas trop la tête (même si ça arrivait quand même) et le propos était surtout d'organiser des parties de JdR sans avoir à blablater. Bref, l'humain au centre des préoccupations principales d'Opale.



Nouvelle question : "Que représente Opale ?"


Voila une question à laquelle je ne sais plus répondre...  Avant Opale représentait le lieu où je pouvais venir parler de ma passion avec des gens qui la partageait sans que cela ne ressemble à un champ de bataille. Désormais, j'ai l'impression que toute discussion est prétexte à nous faire un remake de Verdun. Qui est à blâmer ? La réponse est simple, nous sommes tous à blâmer.


Mon analyse est simple, je trouve le ton d'Opale très agressif. Pourquoi en suis-je étonné ? Jetons un oeil à l'en-tête du site. Un dragon on ne peut plus agressif, et la disparition du mot "communauté" dans l'intitulé du titre replacé par  "jeux de rôles". Bam ! Merde, depuis quand est-on devenu la FFJDR ???

Pour ceux qui pensent que je tackle la FFJDR bassement et gratuitement, je vous invite à jeter un oeil dans les archives de la Fédé : j'étais membre de la FFJDR et j'ai financé des projets de la FFJDR sur mes maigres ressources de 400€ mensuels. Je ne connais pas des masses de rôlistes au RSA qui se sont fendus de plusieurs chèques pour soutenir des projets. Moi, j'y croyais et je ne regrette pas d'avoir apporter ma pierre à l'édifice. Voila, qui devrait tuer dans l'oeuf toute velléité de me faire passer pour un infâme troll.

A l'époque où on discutait du nouveau logo, j'ai été effaré de constater qu'on passait au vote du logo avant de même de définir quelle image on voulait qu'Opale véhicule. Quand j'ai eu l'outrecuidance de le dire, on m'a envoyé chier... Pourtant, jamais plus qu'aujourd'hui, la question est d'actualité.

Perso, je ne saurais plus dire ce que représente Opale aujourd'hui.


Autre question : "Comment Opale a-t-elle perdu son âme ?"

Question épineuse, car depuis un moment, on ne parle plus de l'âme d'Opale, on ne parle plus de sa raison d'être. Je vais toutefois essayer de répondre à cela. Quelque part, au milieu de toute la gabegie et toutes les bêtises qui ont été dites de façon agressive tout au long des précédentes conversations stériles, il y a un fond de vérité.

Les anciens, particulièrement les membres les plus actifs sur la durée, ceux qui ont fait naître et vivre l'asso et le forum, n'ont eu de cesse de faire remarquer que les choses n'allaient plus, qu'il y avait un malaise. Paradoxalement, les nouveaux, ceux qui aimeraient bien contribuer également et faire l'aventure à bord avec nous, aussi tiennent ce discours. Voila qui ne peut que m'étonner : pourquoi disent-ils la même chose sans se comprendre ?

J'y vois la marque justement qu'Opale a perdu son âme. Nous avons, chiffres avancés par la modération, près de 40% de gens nouveaux sur Opale, presque la moitié. Et il nous faut absorber ce flux de nouveaux arrivants, les intégrer. Le souci, c'est que nous avons détruit la communauté, les références communes. Opale avant était très typé, un produit de niche en quelques sorte. A force de vouloir démocratiser le concept, on en a fait un produit qui ressemble fort à de l'eau : inodore, insipide et sans saveur. Résultat, les nouveaux cherchent quelques chose sur Opale, les anciens autre chose.

Mais à force de vouloir séduire les nouveaux, on a juste réussi à perdre ce qui faisait l'intérêt de venir sur Opale. Ce n'est pas à Opale de s'adapter aux demandes des nouveaux arrivants qui arrivent avec des valeurs qui n'étaient pas les nôtres, mais c'est à eux de prendre le pouls pour ensuite se faire leur place. L'intégration n'est jamais acquise, elle se mérite, fruit d'un processus de maturation et d'adhésion à des valeurs communes. Je parle de cela en connaissance de cause, j'ai vécu près de 10 ans à l'étranger. Fruit de cette intégration, Opale aurait changé petit à petit, s'enrichissant de ses divers apports de sang neuf.

Malheureusement, combien de nouveaux membres connaissent l'historique d'Opale ? Combien d'anciens sont partis en claquant la porte, qui de la modération, qui du C.A., qui du forum, écoeurés faute d'avoir pu mettre des mots sur le malaise qui les étreignait ?


Enfin, la question qui tue : "Quel avenir pour Opale ?"


J'avoue que c'est la question à laquelle je ne sais pas répondre. Le départ de Krom me semble être un signe funeste pour l'avenir d'Opale, tant pour le forum que pour l'asso.

Je vais tenter de vous résumer un peu mon état d'esprit actuel. Je suis un membre convaincu, mais en plein doute de la communauté Opale. J'ai participé à de nombreuses discussions concernant l'asso et le forum, jamais en public. J'ai conseillé le CA à certaines reprises, donné un avis consultatif et me suis soigneusement tenu éloigné des querelles de clocher. Je me sens concerné par l'avenir d'Opale. Mais tout concerné que que je sois, je n'ai jamais voulu contribuer financièrement à Opale, devenir membre car je sentais les soucis actuels poindre déjà depuis plus d'un an. Ce n'est pas l'envie qui me manque, juste le manque de confiance en Opale. Je serai le premier à envoyer une maigre contribution, à l'échelle de mes moyens afin de faire vivre Opale, si je croyais à son message. Ce qui n'est pas le cas, aujourd'hui...

Je ne crois tellement pas en Opale en ce moment, que j'ai refusé le poste de modération qu'on m'a proposé au moment de la nomination d'Erstam.


Je vais néanmoins me permettre une sortie publique et donner des conseils que vous êtes libres de faire vôtres ou pas.


1. La modération est inefficace dans sa forme actuelle. On ne discute pas dans le salon quand la maison est en feu. Je préfère 100 fois une modération qui agit, quitte à se tromper, qu'à une modération qui discute tellement longtemps que l'objet de sa modération n'est plus d'actualité. Bref, il vaut mieux demander pardon que de demander la permission. Être modérateur est une tâche ingrate et tous les anciens modos vous le diront. Un modérateur n'a pas de potes, n'a pas d'état d'âme. Il applique la règle et il ne prend pas part personnellement à la discussion qu'il modère : le mélange des genres est une très mauvaise idée. J'ai vu des discussion où la couleur primait sur le blanc. J'ai lu des posts qui ne voulaient plus rien dire, suite au passage de la modération, tuant ainsi tout toute tentative de comprendre la situation pour les gens qui ne prennent pas part à la discussion.

Pour commencer, agissez vite : lockez les sujets qui partent en déconfiture et n'argumentez pas. Donnez juste la raison du lock en une phrase, ne donnez pas votre avis et ne répondez pas. Fermez tout sujet polémique. Toute discussion sujette à polémique ne doit pas être effacée mais envoyées dans une partie privée du forum où on pourra en discuter sans faire étalage de son linge sale en publique.

On peut toujours discuter des soucis après les crises, mais la démocratie en tant de crise n'a jamais générer que des catastrophes, même les grecs, inventeurs du concept, l'avaient compris...

Il sera temps, une fois la crise passée d'en discuter sans que cela tourne au troll et de façon constructive.


2. Réfléchissez vite, très vite, à ce que vous souhaitez qu'Opale soit, en définitive. Si le message d'Opale est clair quant à son identité, il n'en sera que plus facile de faire vivre, et le forum, et l'association. On adhère à une association ou à une communauté que sur des bases de valeurs partagées. Si on ne partage pas les valeurs, qu'on soit ancien ou nouveau, on quitte la communauté. Il vaut mieux rester entre gens qui partagent entre eux des valeurs communes que de vouloir fédérer artificiellement des gens qui vont passer leur temps à se taper sur la gueule. Ce sera plus productif pour Opale de dépenser son énergie sur les projets que de tenter de régler ses soucis en interne éternellement.


3. Bannissez du forum l'esprit du "Non, mais moi je...". C'est dingue, toute discussion sur Opale finit toujours par virer au dialogue de sourd. "Non, mais moi je..." est l'expression de toute la négativité qui pourrit les discussion. Pas d'argument, juste l'expression d'un désaccord. Exactement le genre de truc qui pourrit la vie en société. Exprimer une opinion ne sert à rien si elle n'est pas étayée par des arguments valables et qui ouvrent au débat. Dire que quelque chose est la merde sous prétexte qu'on n'aime pas ne sera jamais une discussion. Si quelque chose gêne, autant partir, et si vraiment le sujet tient à coeur, on revient en discuter en gens civilisés et pas comme des poissonnières.   


4. Ma plus grande crainte, à l'heure actuelle, est de voir quel CA va émerger de la prochaine AG. Si mes craintes sont fondées, c'est une FFJDR bis qui va naître de la prochaine AG. Cela me terrifie au plus au point...


Voilà ma modeste contribution à la réflexion. Je ne souhaitais pas en débattre, juste vous en faire part. Je ne répondrai pas en public et je vais de ce pas demander à la modération de lock le sujet. Réfléchissez-y posément, à froid et faites de votre mieux pour assurer l'avenir d'Opale.

My two coppers...

Hors ligne Selrahc

  • Harponneur professionnel et Pétasse d'Opale
  • Anciens Membres
  • *
  • Présentation de Selrahc

  • Messages: 2892
  • Don't make me use my social worker voice!
Re : Opale, my two coppers...
« Réponse #1 le: août 15, 2012, 14:19:36 pm »
Je lock a la demande express du créateur du post ici et en PM et même en report.

(cliquez pour montrer/cacher)
Mythe opalien à l'insu de son plein gré!
Ex modo et CA ... on pourra dire que je collectionne les ex sur Opale! :D