Auteur Sujet: Un statut visiteur-observateur constructif  (Lu 608 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Free42

Un statut visiteur-observateur constructif
« le: mai 09, 2017, 15:45:33 pm »
Il est fort possible que je coupe les cheveux en 4 ;

ma remarque est simple: j'ai toujours détesté être membre d'une association pour 2 raisons:

1/ ta responsabilité légale au regard des actions de l'asso est engagée, surtout si le CA merde et ne peut assumer seul
2/ ta responsabilité éthique au regard des actions de l'asso est impliquée, surtout si le CA merde et ne peut assumer sa juste part dans des actions impliquant les membres (voire 1).

je me demandais si un statut "visiteur-observateur constructif" (ou alors membre-utilisateur-non décisionnaire) pourrait exister :
il s'agirait de payer une participation comme les membres, d'avoir accès aux infos des membres,
de pouvoir y participer et d'avoir un avis CONSULTATIF (non décisionnel) sur la vie de l'asso

Ce serait bien sûr limitant au niveau des avantages (étant visiteur-obs, ou simple membre-observateur-non-décisionnaire, l'asso ne peut garantir certaines assurances et privilèges dans l'implication des actions) ; mais ça limite aussi les responsabilités et ça c'est rassurant un p'tit pneu quand même^^

Donc voilà c'était pour savoir si cette différence entre statut "utilisateur-bienveillant" versus "membre actif impliqué" peut exister en théorie, en général - et à Opale en particulier.

#BureauDesQuestionsTorduesBonsoir

Hors ligne darkbaron

Re : Un statut visiteur-observateur constructif
« Réponse #1 le: mai 10, 2017, 04:11:44 am »
Je te rassure : si l'association rencontre un problème quelconque, le membre lambda n'en souffrira pas. Le CA prendra cher, mais les membres ne seront pas affectés.

Si on commet une grosse bêtise, seul le CA élu devra en répondre parce qu'il aura pris la décision et l'aura appliquée. Tu n'as donc pas à t'inquiéter à ce sujet. :)

Les décisions des membres concernent surtout l'AG : l'élection du CA, la validation des bilans financiers et moraux et quelques autres trucs. Le plus gros est décidé par le seul bureau.

Hors ligne Free42

Re : Un statut visiteur-observateur constructif
« Réponse #2 le: mai 11, 2017, 02:21:13 am »
je sais fort bien que dans la pratique usuelle, les membres d'une association ne faisant pas partie d'un CA décisionnaire ont peu de chance d'être inquiété,

mais légalement, si un problème se présente et que le CA se trouve dépassé et ne peux assumer, un plaignant peu fort bien se retourner contre ses membres.

comme dit, je suis probablement en train de tenter de couper les cheveux en 4 : role-play free-leux oblige ;)

Hors ligne darkbaron

Re : Un statut visiteur-observateur constructif
« Réponse #3 le: mai 11, 2017, 15:44:21 pm »
Juridiquement, je pense que rien ne le justifie : un membre ne fait que payer une cotisation et voter. À moins qu'il soit référent sur un projet, ses responsabilités sont limitées.

Ce serait comme demander à un membre lambda d'un parti de rembourser une partie de l'argent que son candidat a détourné.

La responsabilité légale est vraiment concentrée sur le seul CA, sauf exceptions (s'il a été habilité par le CA à certaines choses, par exemple).

C'est pour cela que le CA a naturellement tout intérêt à être réglo et à s'entourer de personnes de confiance qui ne peuvent compromettre l'association.

Hors ligne Free42

Re : Un statut visiteur-observateur constructif
« Réponse #4 le: juin 09, 2017, 06:26:29 am »
Juridiquement, je pense que rien ne le justifie
je n'ai pas du tout ce point de vue : si une association fait quelque chose de répréhensible par la loi, juridiquement, ses membres sont co-responsables.
Dans la pratique ils peuvent démontrer qu'ils n'étaient que fort indirectement impliqués,
mais sur le principe légal, ils sont co-responsables, et il peut fort bien leur incomber de rendre des comptes, par exemple sur leur laxisme si ils avaient des moyens de contrôle, autre exemple, la démonstration de leur faible dégré de responsabilité dans les préjudices causés peut fort bien être à leur charge.

Citer
un membre ne fait que payer une cotisation et voter.
c'est déjà énorme, et élire des incompétents/escrocs sans les surveiller est une forme de responsabilité en soit.
Mais ils peuvent fort bien faire plein d'autres actions, être incités à participer à des actions, dont vérifier l'intégrité et le bienfondé relève en partie d'eux, se réfugier sur un concept de confiance aveugle étant une ligne de défense peu efficace en général. Métaphore: boulanger qui ne vérifie rien de ce que fait son comptable... finira parfois sur la paille...

Citer
Ce serait comme demander à un membre lambda d'un parti de rembourser une partie de l'argent que son candidat a détourné.
Certains partis se dissolvent parfois parce qu'ils ont trop de casseroles.
Dans d'autres cas il y a les dettes, et les intérêts de la dette. Et les procès perdus... ce sont souvent les membres qui en couvrent une bonne part via leurs cotisations régulières, voire par des appels à cotisations exceptionnelles pour justement faire à ce genre de crise...

Citer
La responsabilité légale est vraiment concentrée sur le seul CA, sauf exceptions

Encore une fois, j'ai un point de vue fort divergent (mon propos de départ est général, je ne parle pas d'un CA de X, ou de telle ou telle année) :

1/  Dans des temps préhistoriques peut-être, mais depuis l'invention des courriers, puis des télégraphes, des fax, du net... les membres ne cessent d'être de moins en moins en mesure de prétendre "on ne savait pas". 
2/ Le degré de responsabilités que le CA peut choisir ou non d'endosser est TRES VARIABLE ne serait-ce que d'une année d'exercice à l'autre dans une même asso, avec les même statuts... ; dans nombres d'assos 1901 "type", celui-ci peut fort bien faire jouer la possibilité de se défausser sur des AGs décisionnaires de type x ou y où le pouvoir est - entre autres exemples - fortement réparti de façon égale entre strictement tous les membres.

Bref, je souhaitais apporter un point de vue fortement nuancé par rapport au tien, plutôt tranché - même, si, comme dit bien avant ce dernier post, nous sommes bien d'accord sur le fait que... souvent, il n'y a pas de gros problèmes... et souvent, on fait comme si le membre lambda était encore un simplet limite illettré, désinformé du siècle dernier (je caricature là, hein). Mais les temps changent et certaines jurisprudences montrent que parfois le statut d'une association ne fait pas tout, le rôle officiel dans une association ne fait pas tout, et que les faits peuvent établir que des membres lambdas ont été (à des degrés divers, parfois importants) parties prenantes dans les actions incriminées.

Souvent, oui. Souvent les voitures ne se crashent pas les unes contre les autres. Souvent les choses ne tournent pas au vinaigre bien aigre.

Mais parfois, si.

 
« Modifié: juin 09, 2017, 06:43:19 am par Free42 »

Hors ligne Le Yaourt qui parle

Re : Un statut visiteur-observateur constructif
« Réponse #5 le: juillet 04, 2017, 01:46:00 am »
Tu coupes les cheveux en 4.







:mrgreen:

Mais sérieusement : tu es sur Opale depuis 10 ans et c'est seulement maintenant que ça t'inquiète ?

Hors ligne Free42

Re : Un statut visiteur-observateur constructif
« Réponse #6 le: juillet 04, 2017, 15:35:33 pm »
Tu sais bien que je n'ai jamais, en 10 ans, été membre d'Opale. Juste un sympathisant des 1ères années qui a même cessé de frequenter le forum depuis plusieurs années.

J'interviens seulement maintenant après le départ massif et regrettable de l'essentiel de ceux qui faisaient l'esprit et la dynamique des premiers temps opaliens car j'étais parti bien avant que les gros clashs n'explosent et que je suis désormais de retour et membre de l'asso depuis quelques semaines seulement

La réponse de Darkbaron m'a paru utile car elle nous informe de l'état d'esprit d'au moins une partie du CA de cette année sur la question . Je souhaitais apporter un point de vu nuancé sur la question à l'attention de tous, ça peut servir parfois...