Auteur Sujet: Rêve de geekon - 2  (Lu 18709 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mélophage

Rêve de geekon - 2
« le: juillet 20, 2011, 02:28:14 am »
Bon, encore un double post, mais j'en ai un relativement pittoresque...

Tô et moi venons d'arriver dans un nouveau lycée, et sommes intégrés à une classe d'une cinquantaine d'élèves, étrangement studieuse et silencieuse, qui étudie dans des locaux non moins étrangement propres et rangés. Mais sûr le coup, ça ne nous étonne pas trop.
Après les cours, nous flânons dans un square, passons près d'une plaque d?égout... Et je me retrouve dans des tunnels puants, emplis de fiente liquide ; j'en ai jusqu'au visage, je dois patauger dans des couloirs bas et labyrinthiques, la joie dans l'euphorie...

Retour dans la classe : j'ai rendu, comme prévu, la rédaction qui relatait mon "rêve provoqué" -car c'en était un. Le professeur me rend ma copie, et m'agonit de commentaires désobligeants : aucun détail sur le rituel, pas d'analyse des mécanismes, le degré zéro de la ----- (mot en p, que j'ai oublié, mais qui signifiait "analyse de la magie et de la projection de soi", en gros). J'avise alors de petites bulles servant à quantifier des ingrédients, et d'autres détails sur la feuille de contrôle.
Tout ça me fait comprendre que Tô et moi nous sommes inscrits, à notre insu, dans un lycée de mages. Je fais profil bas, jugeant notre exécution probable s'ils comprennent que nous ne sommes pas des initiés.

Mes résultats catastrophiques m'imposent de recommencer l'exercice, et idem pour Tô : nous nous re-projetons dans l'égout onirique. Cette fois, l'eau est moins sale et plus... aqueuse, mais des grilles aux barreaux diversement espacés barrent les tunnels en divers endroits. Et je sais qu'un Alien chasse dans ces tunnels, et qu'il est à nos trousses. Je permets à Tô de prendre de l'avance, je ne sais plus comment, puis me précipite dans un souterrain, me glisse péniblement entre deux barreaux, aussi vite que possible, angoissée de penser au corps lisse de l'Alien qui passera facilement dans ce même interstice...
Je fuis, passe encore plusieurs grilles, débouche à l'air libre et m'envole par delà d'interminables plaines, survolant le plus vite possible villes et campagnes désertées, aux bâtiment vides et récemment abandonnés. Mon poursuivant me chasse encore, sous forme humaine cette fois.
Enfin, je déniche des êtres vivants : une demi douzaine de touristes, sur un haut sentier de montagne, profitant du soleil d'été, de la nature et d'une sorte de belvédère cylindrique construit au sommet d'une montagne. Je déboule parmi eux, et les préviens qu'ils doivent s'enfuir, qu'un tueur vient vers nous.

Ce dernier atterrit quelques instants après sur le toit du belvédère, sa carrure massive écrasant la pierre blanche. Il ressemble à Jason Staham, cheveux rasés, vêtements usés, et il a presque l'air perdu. Plutôt que de trucider nos touristes, un peu hébétés, et de m'éventrer également, il entame à mi voix un monologue métaphysique sur son destin : il est contraint, par une volonté supérieure, à incarner l'exécuteur, l'assassin de sang froid, et se demande s'il pourrait connaitre une autre vie. Peut-être si on le remplaçait (je ne sais plus s'il évoque l'idée directement, mais elle est sous jacente).
Pendant que je l'écoute, les touristes s'envolent vers des cieux moins mortels.

Je me réveille durant la scène.

Hors ligne Khadamon

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #1 le: juillet 20, 2011, 09:52:50 am »
Moi j'ai fais un reve trop chelou hier.
J'ai revé que je revoyais Rillette et qu'on dinait ensemble avec CiCi, Navet et GreenGiant et qu'on parlait de tache alors que Navet ratrapait une courgette avec son sexe avant de finir sur le balcon avec le jean ouvert.

Trop chelou j'vous dit ...
Winter is coming
“When the only tool you have is a hammer – all problems look like nails”

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #2 le: juillet 20, 2011, 15:41:04 pm »
Citation de: Khadamon
Moi j'ai fais un reve trop chelou hier.
J'ai revé que je revoyais Rillette et qu'on dinait ensemble avec CiCi, Navet et GreenGiant et qu'on parlait de tache alors que Navet ratrapait une courgette avec son sexe avant de finir sur le balcon avec le jean ouvert.

Trop chelou j'vous dit ...
Pour paraphraser Mando ...

C'est Sek-su-aile (de poulet)!!!
Mais ce n'est pas forcément sale !
A ton age le corps change et l'on voit naitre des désirs qui mmmmmmmblll
Doktor ès PsyKiatry, O.P.A DireKtor
It's Good to Be Bad
Evil it's Good

Tiocfaidh ár lá

Hors ligne Belette

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #3 le: juillet 20, 2011, 15:43:27 pm »
J'ai rêvé cette nuit qu'à la mort de Georges Clooney ( :pleure:) je découvrais dans une pièce secrète de sa maison ses deux enfants cachés  :eek:
(cliquez pour montrer/cacher)

Hors ligne Dkarl

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #4 le: juillet 20, 2011, 15:47:42 pm »
me glisse péniblement entre deux barreaux, aussi vite que possible, angoissée de penser au corps lisse de l'Alien qui passera facilement dans ce même interstice...

Ha ça, c'est Sexuel, pour sûr !

Hors ligne Khadamon

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #5 le: juillet 20, 2011, 16:00:30 pm »
ROFLOL :face:

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #6 le: juillet 25, 2011, 16:00:40 pm »
 :suspect:

Etant malade, completement malade, je me reveille a 5h agonisante, j'attrape deux efferalgan et me rendort peniblement avec l'angoisse de me dire que je sois aller a Cergy St Christophe et que je suis malaaaaade et que je suis ecrasée de fatigue et c'est alors que:

Je suis dans ma chambre...je suis au Balcon  :eek: et je vois entrer mon coloc....il fouille dans ma commode!!! en fait non! c'est mon pere! normal je suis à la maison! c'est la chambre de mon pere, d'ou le balcon (mon pere n'a jamais eu de balcon, peut etre que c'est une façon de compenser de n'avoir ajamais eu du monde au balcon? lololo chuis trop fun! j'ai bouffé Pierre Richard)
Finalement je pars, je vois que mes pieds sont crades et j'ai dans mes escarpins des chaussettes blanches plus jaunatres que blanches, je cherche quelque chose de plus propre mais decidemment je suis en retard.

Plus tard je suis dans le RER, mes pieds sont crades je ne peut pas me permetre d'aller bosserr comme ça!
Du coup je mange mes doigts de pieds!!! ça croustille d'ailleur! Bin oui une fois manger ils seront plus propres mes pieds.

Un gamin se frotte à moi avec un sourir de pervers, je sens bien que son petit zizi de gamin de 6 ans est tout dur. Je suis explique que ce qu'il fait est normal, ça s'appelle la masturbation mais qu'il faut le faire tout seul ou avec un autre enfant d'accord, et surtout pas un adulte... Mais que je l'aime quand même! il faut pas qu'il croie que je le rejette (je le connais pas le même!)
Il se met tout de même à chialer.
Je m'endort, je me reveille plus tard en voyant que le RER avance a 2 a l'heures, ça fait 3h que je devrais etre au taf, je me suis pas reveillée j'ai pas pu appeller ma aptronne...du coup je grignotte un peu de pieds...
Je me dis que les gens doivent me prendre pour une grosse degeuelasse a bouffer mes doigts de pieds sales comme ça!

 :eek:

Ouch!
Nobody's perfect, not even Satan's Cheerleaders

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #7 le: août 24, 2011, 13:02:46 pm »
Je suis dans mon village natal, Ribiers. B., un pote IRL d'Ile de France, est en fait un esprit qui veut me sacrifier pour quelque obscure raison. Il est parvenu à me faire prisonnière du côté du terrain de tennis, mais doit rester discret car le coin est peuplé (les gamins du coin jouent au foot sur un terrain sans filet).
Il me fait marcher un moment, nous débouchons dans une ville grisâtre, assez sale. Un type maigre, pâle, avec un petit bouc et quelques cheveux  chatains, me braque avec un pistolet (un gros, du genre Socom ou Desert Eagle -et c'est pas sexuel). Je lui ouvre grand les bras et lui fait, de la tête, signe que oui, il peut tirer. L'air dégoûté, il baisse son arme.
L'esprit m'emmêne dans un petit appart. En passant, j'alpague deux mecs et une fille, la seule ruse que j'aie trouvé pour repousser l'instant du sacrifice consistant à me prostituer, mon ravisseur ne pouvant apparemment s'y opposer, quoique ça l'énerve manifestement. je sais, je devrais écrire des scénars de porno tellement je suis un génie du script
Il finit par me menacer pour que je cesse de délayer, et je lui demande "Qu'est-ce que tu vas faire ? Me casser un autre bras ? De toute façon tu vas me couper le visage en deux pour y déposer un parasite..." (oui, le rituel est un peu violent, et j'ai dans le même temps une vision de mon visage profondément entaillé, horizontalement, au niveau du haut du nez.
Il me répond dans un grand rire "Oui, je vais te casser le troisième bras", et ces petites blagues sympathiques détendent l'atmosphère.

Après quoi je me jette contre la fenêtre, munie de lourds barreaux de fer noir, que je tente d'abord d'écarter, puis entre lesquels j'arrive à me glisser. Je prends donc mon envol, et, dans une grâcieuse courbe, monte en piqué au dessus du bâtiment de façon à ne plus être dans la ligne de vue de l'esprit, avant de planer vers l'immeuble voisin...

Réveil.

Gourgouilloult

  • Invité
Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #8 le: août 24, 2011, 17:48:13 pm »
Je suis pas remonté trop loin, mais ça a l'air plutôt récurrent, dans tes rêves, l'idée de t'échapper en te faufilant à travers des barreaux. Non ? ☙

Hors ligne mélophage

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #9 le: août 25, 2011, 09:50:35 am »
Toutafé, ou plus précisément de m'échapper en volant en dépit d'obstacles, ceux-ci étant régulièrement matérialisés par des barreaux, parce que les grands classiques, c'est bien (mais il y a aussi souvent des cables, des plafonds ou des labyrinthes).

Bon, puisque t'es sur ce topic, tu veux essayer de le ressusciter avec moi ? ^^ La plupart des habitués ne postent plus...

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #10 le: août 25, 2011, 14:25:55 pm »
N'est pas mort ce qui a jamais dort,
Et au long des ères peut mourir même la mort.

Hors ligne Domaris

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #11 le: août 25, 2011, 14:31:39 pm »
N'est pas mort ce qui a jamais dort,
Et au long des ères peut mourir même la mort.


Oh moi j'avais pour la deuxieme ligne "en d'étranges éternités, la mort même peut mourir"... Il y a des variantes de trad :)
" Il faut croire que j'ai un goût prononcé pour les cinglés pathologiques" Capitaine Carter, SG1 s01e05

http://mariedom.tumblr.com/

Hors ligne Darkevil

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #12 le: août 25, 2011, 14:45:23 pm »
That is not dead which can eternal lie And with strange aeons even death may die.

Rien ne vaut la phrase dans la langue originelle du texte !
Et la traduction que tu fournis est effectivement plus proche de l'écrit original ! :)

Quoique traduit correctement cela donnerait :

N'est pas mort qui a jamais dort,
Et en d'étranges ères peut mourir même la mort.

Hors ligne Mandoline

Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #13 le: août 25, 2011, 15:04:56 pm »
Cette nuit je me suis connectée à Opale... y avait un message comme quoi j'étais bannie.
J'envoie un texto à Kha disant "lol, erreure manip encore, tu m'as bannie!" et il m'appelle pour me dire que c'est aps une erreure et que plus personne veut voir ma gueule.

J'appelle Kakita (toujours au milieu de la nuit hein ^^) et je lui dit que Kha est fou, il m'a bannie, comme ça pour rien. Kakita me repond que tout le monde en a marre de mes crises de nerfs et mes coup de parano, que plus personne ne peut me sentir mais personne n'ose me le dire...Il est bien content que Kha ets enfin pris cette decision, ça fait quand même plus d'un qu'ils veulent le faire...

J'appelle Nobla, il m'envoie sur le répondeur, Navet aussi...en fait plus personne ne repond...

Je suis tellement panniquée et en colere que je n'arrive plus à respirer...

Je me suis réveillée la tête sous ma couette  :pale:

Chewbashrek

  • Invité
Re : Rêve de geekon - 2
« Réponse #14 le: août 25, 2011, 15:09:02 pm »
 :eek: