Auteur Sujet: Add-ons et JdrAs pêle-mêle  (Lu 713 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Darklim

Add-ons et JdrAs pêle-mêle
« le: juillet 12, 2012, 18:36:31 pm »
Non non, le pluriel à JdrAs n'est pas fortuit, j'en ai vraiment plusieurs sur le feu.
Donc.
Bonjour, et caetera.

Sans plus attendre, et en raison de mon manque d'éloquence en matière de préfaces, je vous présente mes différents projets rôlistiques, du plus abouti au moins abouti.

Add-ons pour le Donjon de Naheulbeuk
Yupst. J'ai conçu plusieurs trucs plus ou moins utiles pour ce JdR en particulier, mais la plupart d'entre eux (notamment le générateur de scénar et de PNJs) peuvent être réutilisées dans les mondes de fantasy.
Le Darklim's pack pour Naheulbeuk: https://rapidshare.com/files/715965475/Darklim_s pack.rar

Apocalypse Survivors' Souls[/u]
Jeu dont je ne présenterai pour l'instant que le concept. En fait j'ai déjà meujeuté avec, et le système est censé être opérationnel... mais je me suis rendu compte que y'avait de grosses failles dedans (autant au niveau équilibrage que d'autres trucs). Le concept est biscornu: zombies+hybrides humains/zombies+machines conscientes (et qui donc veulent détruire l'humanité)+sioux cannibales aux moeurs étranges, le tout sur fond d'apocalypse (de nos jours hein). Vers la fin août, j'aurai quelque chose de concret à présenter.

Tinosta[/u]
Ne me demandez pas d'où sort ce nom, je ne le sais pas moi-même. Sinon, comme pour A.S.S, je me suis remis au clair avec moi-même au sujet de ce que je veux faire de Tinosta. Pour faire court, j'ai toujours assez peu apprécié les systèmes d'aptitudes/compétences/etc... des jeux de rôles. Et, trônant au sommet des choses qui me font le plus bisquer, est l'art de la magie. Déjà, le fait qu'un mage puisse lancer une boule de feu, mais pas une boule de foudre, ou créer des illusions optiques mais pas odorantes, juste parce que ce n'est pas prévu dans les règles, ça me perturbe quand même un peu. Du coup je suis en train de travailler sur un système de "points" qui permettent au joueur de créer ces propres sorts (ou aptitudes dans le cas des classes non-magiques). Et puis je me suis toujours demandé comment expliquer le fonctionnement de la magie (en admettant l'existence d'une particule supplémentaire par rapport à celles que l'on trouve dans notre mondre, ou un truc du genre). J'ai donc tenté non pas de créer des écoles de magie du type Feu/Eau/Air/Terre, mais basés sur des principes scientifiques. Aussi, pour ajouter un peu de piment, je base mon système sur le double-classage: avec huit classes de bases (quatre magiques et quatre non-magiques), j'obtiens un total de 28 combinaisons. Les classes en question:
- L'élémentaliste, qui agit directement sur les atomes et l'énergie.
- L'arcaniste, qui déforme la réalité en fonction de comment il la perçoit (d'où son contrôle de l'espace-temps, de la télékinésie, de l'hypnose, de l'illusion, et de sa capacité à agir sur la magie).
- Le nécromant, qui agit sur la vie et la mort (il peut donc communiquer avec les morts, voire les relever, ou bien flétrir/soigner un corps à distance, mais le plus intéressant de tous: il peut agir sur les cellules pour causer de multiples mutations quasi-instantanées, ou "métamorphoses").
- L'alchimiste, qui connait les propriétés des matériaux magiques de ce monde et sait les imbriquer les uns aux autres pour leur donner des propriétés supplémentaires (d'où les potions, les enchantements, les runes, les bombes alchimiques, les poisons, etc...).
- Le guerrier, qui sait se battre, et a un corps résistant. Il peut également passer berserk, faisant tomber sa résistance pour devenir plus fort.
- Le ranger, qui sait manier toutes les armes de chasse (de la lance à l'arbalète au fusil), sait dompter les animaux, sait survivre en milieu hostile, est taillé pour le parcours du combattant et est doté d'un instinct surhumain.
- Le voleur, qui sait se rendre furtif, accomplir moults acrobaties, et agir en cachette tel un magicien.
- L'ingénieur, qui sait appliquer ses nombreuses connaissances techniques, et peut ainsi forger, coudre, réparer, construire et bâtir un grand nombre de choses.
Le monde en lui-même se veut assez lyrico-poétique, j'ai d'ailleurs une carte gribouillée sous Paint quelque part dérrière...

Et c'est tout pour le moment (je suis relativement pressé IRL). Laissez vos remarques, tout ça.
Tu viens de perdre deux secondes de ta vie à lire cette phrase. Et là t'en perds deux autres. Si tu n'as pas lu cette phrase, sache qu'il existe un certain pourcentage de chances qu'un des tes neurones ait grillé suite à l'effort mental que demanda la réflexion "j'arrête de perdre du temps => j'arrête de lire". Et si tu continues de lire, tu dois avoir perdu déjà une vingtaine de secondes.