Auteur Sujet: Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)  (Lu 4170 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Hombelin

Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« le: juillet 26, 2012, 09:14:47 am »
Lundi 23 Juillet 2012 :
(Compte-rendu publié un peu en retard)

Alors voilà, j'ai tenu, l'été 2010 et l'été 2011, de longs fils de discussion avec les comptes-rendu des séances qui avaient eut lieu avec les enfants aveugles. Cette année, j'ai décidé de faire plus "light" (plus "léger"), surtout que j'ai bien senti que j'en avait trop fait précédemment, et que j'avait un peu donné des indigestions aux curieux. Et puis surtout, cela fait déjà 2 étés que j'écris que ça se passe bien, ou en tout cas sans interférence avec le handicape visuel. Alors ça ne se sert pas à grand chose que j'écrive encore et encore : "On s'est bien amusé", "on s'est bien amusé"...

Donc synthétiquement :
Changement logistique par rapport au deux années précédentes : nous fesons les séances sur le site de la Métairie-Bruyère, afin que des enfants voyants qui y profitent des activités, puissent jouer avec les enfants déficients visuels. Pour moi, cela implique surtout du temps et des frais de déplacement supplémentaire. Mais bon, tant pis.

Horaire annoncé : 17h - 18h20

Ce lundi, pas d'inscrits immédiatement pour le soir-même. Mais 4 inscrits pour mardi-soir, dont 1 enfant déficient visuel. Il y a une majorité de filles (il faut que je prenne cela en considération, pour imaginer le scénario). Niveau Age, ça va de 9 ans à 14 ans. C'est donc un peu "le grand écart". J'espère qu'il y aura tout de même une bonne cohésion du groupe...
« Modifié: juillet 26, 2012, 09:29:51 am par Hombelin »
Sur "www.Pathfinder-fr.org", la page générale du wiki "Jouez de jeunes PJ (enfants…)"

Et www.virtuajdr.net pour du jdr par tchat vocal (micro-casque + TS ou skype)

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #1 le: juillet 26, 2012, 09:29:02 am »
Mardi 24 Juillet :

4 joueurs inscrits :
Yanis (dit yaya), 11 ans, voyant, qui a choisi de faire un demi-elfe guerrier, surtout porté sur l'arbalète, et nommé Arthur.
Clément, 11 ans, Non-Voyant, qui a choisi de faire un humain Roublard (combattent avec des savoirs-faires sur les portes-secrètes, les pièges, etc). Arme de prédilection : le lancé de dague. Il a nommé son personnage Antoine.
Anne, 14 ans, voyante, qui a choisi de faire une halfeline mage, nommée Célinia.
Camille, 9 ans, voyante, qui a choisi de faire une halfeline mage (sans doute pas imitation de sa grande soeur, Anne), nommée Léa.

Bon, on a commencé un peu en retard, car nous attendions Anne qui avait un peu oublier l'heure. Et nous avons fini en retard, car j'ai eut bien du mal de démarrer (je crois que je suis décidément trop bavard et que j'aime décidément trop décrire les lieux, etc).
Il a fallut faire les PJ (le Personnage de chaque Joueurs) : comme d'habitude, nous avons fait uniquement les choix de races, classe, armes et armures, sexe et nom. Mais comme d'habitude, avec des enfants découvrant le jeu de rôles, ça nous a déjà pris pas mal de temps.
Nous jouons dans un Univers Médiévale-Fantastique, avec le jeu de rôles Amateur Microlite20 (règles trés simple). Comme les 2 années précédentes.

Clément utilise 3 dés à 6 faces adaptés aux non-voyants, en lieu et place du d20 qu'utilisent les autres joueurs. D'autres solutions techniques étaient possibles (voir les 2 reportages vidéo des années passées), mais c'est son choix. Il lance ainsi des vrais dés, et il est autonome pour les lire. Et moi, je suis assez souple pour faire cette adaptation de règle.

Après-coup, je me rend compte que mon scénario, et la façon dont je l'ai masterisé, n'était pas idéal pour des débutants. En effet, du début à la fin, ils n'avaient pas d'indication claire de ce qu'il fallait faire (typiquement, il n'était pas évident de savoir qui étaient les méchants et qui étaient les gentils). En plus, je n'ai pas instantanément mis de l'action... Bref, ils sont pourtant resté assied sur leur chaise pendant 1h20 et ils ont dit qu'ils avaient bien aimé. Je suis meilleur que je ne le crois, ou je suis tombé sur les joueurs prédisposés aux jeux de sociétés.

J'avais cru que j'avais 3 filles, sur 4 joueurs (car je croyais que le surnom de yaya s'adressait à une fille). Je me suis senti donc obligé de sortir de mes sempiternelles attaques de Gobelins, Mage Noir et autre Morts-vivant. Et même de ne pas entrer instantanément dans un combat (typiquement, l'attaque de la caravane où voyagent les PJ). Pour être plus dans la sensibilité des filles (ou ce que je crois être la sensibilité des filles) j'avais prévu :
> Mise en présence avec un PNJ étrange, intrigant les curieux
> Attaque globale, puis plus précisément du PNJ étrange, par un corbeau ultra-géant se transformant en une centaine de corbeaux de taille normale
> L'ennemi repoussé, les PJ entrent en relation plus franche avec le PNJ étrange, qui se révèle être un vêtement enchanté et creux, dans lequel voyage une tribu de fées (définies ici comme des femmes grandes comme le poing, avec des ailes de papillons ou de libellules dans le dos).

Donc, finalement, il n'y avait que 2 filles, sur 4 joueurs. Et comme il n'est jamais facile d'appréhender les mécanismes du jeu de rôles, lors de la première séance de jeu, j'aurais mieux fait de mettre tout-tout de suite de l'action.
Comme il y avait un manque de repères connus et pas d'indication claire sur "qu'est-ce qu'on doit faire? " (au moins qui est le méchant...) Anne a beaucoup botté en touche, proposant des actions délirantes et hors-jeu. Le pire a été quand elle a dit qu'elle sortait pour se balader avec son âne, et que sa soeur l'a imité, puis que Clément, lui aussi en manque d'inspiration, les a imité, et qu'enfin... le 4° joueur suive le mouvement en allant à la chasse au sanglier. Ils étaient donc à 4 endroits différents, fesant des choses différentes. Quand j'ai géré cela et que je les ai fait revenir au centre du village, j'ai fait venir le corbeau ultra-géant ; Anne a propulser son âne sur l'ennemis. Puis proposant qu'il en soit mort, elle a proposé que morte de chagrin, elle ne pouvait plus rien faire. Là, je lui ai proposé qu'elle prenne simplement le round à soigner magiquement l'âne, qui n'était que blessé... (et ce n'est qu'un extrait).
Bref, pas simple...

Normalement, les joueurs reviennent mercredi-soir, car apparemment, ça leur aurait plu... Et je leur fournit des feuilles entièrement remplies (carac, compétences, valeurs de combats, etc).

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #2 le: juillet 26, 2012, 09:33:37 am »
Mercredi 25 juillet :

Séance annulée !!

Clément veux poursuivre et est disponible.
Yanis veux apparemment poursuivre, mais ne serait disponible prochainement que le vendredi-soir.
Anne n'est pas intéressée, mais je m'en doutais.
Camille, donnant plusieurs explications différentes, préfère ne pas continuer. J'en suis un peu surpris, car sans que je m'y attende, à la fin de la séance du mardi-soir, elle m'avait spontanément dit qu'elle trouvait ça bien... Fait-elle simplement "comme" sa grande soeur ?

Il est vrai aussi que pour le 3° jours, il fait très chaud (32°C à l'ombre, environ), et que cela joue sur le dynamisme de tout le monde (notamment les enfants). Et puis, comme nous l'avons toujours dit les 2 années précédentes, grâce aux activités de la Métairie-Bruyère, les enfant ont déjà des journées "bien remplies", aussi, arrivé au soir, ils peuvent être plus en clin à flâner, plutôt qu'à se replonger de nouveau dans une activité. Il est possible aussi que je n'ai pas été "extraordinaire" dans ma masterisation. C'est difficile de faire la part des choses. Je suis sans doute issu moi-même de la "génération zapping", mais je comprend tout de même mal comment les gens (et les enfants) zappent, papillonnent... Pour moi, ça devrait être simple, soit on aime et on continue, soit on n'a pas aimé et on arrête (et on l'annonce clairement - mais là je fais référence à d'autres expériences qu'à la Métairie-Bruyère).

C'est pour des raisons de logistique et d'effectif que cette année, j'anime l'atelier jeu de rôles à la Métairie-Bruyère. En effet, les enfants aveugles (et leur parents) ne logent pas tous au même endroit, cette année, alors il est plus simple de localiser le jeu à la Métairie-Bruyère, dans la continuité des autres activités. Ils étaient aussi moins nombreux (avec moins de frères et soeurs voyants) donc il était évident qu'il aurait été difficile de faire une table de joueurs uniquement avec eux. En jouant à la Métairie-Bruyère, on propose le jeu à un public plus large, donc à davantage de joueurs potentiels.
Cependant, avec le changement le lieu, et un peu de public, les conditions de jeu ne sont pas les mêmes. Ainsi, j'observe que suivant l'emploi du temps des parents, les joueurs intéressés peuvent ne pas poursuivre immédiatement. L'atelier est donc d'avantage utilisé comme une variable d'ajustement de l'emploi du temps des enfants. Les joueurs peuvent donc clairement venir par intermittence. Alors que les années précédentes, comme nous étions là où logeaient les participants, on pouvait faire découvrir les règles progressivement, détailler progressivement les Personnages et leur possibilité, construire l'histoire : de séance en séance, avec la quasi-certitude d'avoir les mêmes joueurs. Pour faire une "campagne", cette fois-ci, ce n'est donc pas l'idéal.
Bref, il faut donc que je prépare des personnages prétirés (c'est à dire "tout fait"). Ainsi, si un enfant débarque pour jouer : hop, il choisit parmi plusieurs personnages prétirés, et il peut immédiatement jouer, même s'il ne continue pas la séance suivante. Comme je le fais pour les séances au Bar du Théâtre, ainsi que les séances à la Bibliothèque. Dommage que je n'utilise pas les mêmes règles, ni dans un cas, ni dans l'autre.

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #3 le: juillet 27, 2012, 11:03:24 am »
Jeudi 26 Juillet 2012 :

Séance annulée !

Il n'y a à nouveau que Clément de motivé et de disponible.

Est-ce par ce qu'il fait 34°C à l'ombre ? (et que le reste de la journée est déjà bien remplie, pour les enfants).

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #4 le: juillet 28, 2012, 09:03:35 am »
Vendredi 27 Juillet 2012 :

Séance annulée !

Clément n'est pas disponible. Yanis (de mardi) avait prévu de venir jouer, mais s'il est tout seul comme joueur, il préfère annuler.

Il fait de nouveau 34°C à l'ombre... Mais demain est annoncé 26°C. La prochaine séance est normalement programmée lundi prochain.

Hors ligne Papi

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #5 le: juillet 28, 2012, 12:17:22 pm »
Vivement lundi !
Du sang et des âmes pour mon seigneur Arioch !

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #6 le: juillet 30, 2012, 18:24:38 pm »
Lundi 30 Juillet :

Séance annulée !

Bon. Nouvelle semaine à la Métairie-Bruyère. Peu d'enfants viennent en fait les 2 semaines, on a donc à faire globalement à de nouveaux enfants. Il faut donc leur redire qu'il y a un atelier "inattendu", de 17h à 18h20, pour une activité dont ils ignorent sans doute tout, et que s'ils sont intéressés, il faut se dépêcher de prévenir leurs parents : qu'ils ne viennent pas les chercher à 16h30, mais 18h20... Bref, il n'y avait donc aucun inscrit pour le jour même (sauf Clément), par contre 5 enfants sont inscrits pour demain mardi. J'avais essayé de dire à l'organisateur générale, que la 5° place n'était pas forcément à pourvoir, mais je crois que pour lui, j'ai indiqué 5 places, alors faut que j'assure avec 5 joueurs (5 ça peux être un peu galère, avec des enfants débutant). En fait, il y avait même un 6° volontaire qu'il a dû décevoir...

Par contre, niveau météo : il fait frais, nuageux, et il y a un peu de bruine. Ce n'est donc pas ça qui va écraser les enfants. C'est même vivifiant...

J'espère que je réussirai finalement à assurer 5 séances, sur 10 soirées où c'était potentiellement possible. Si je fais 5 bonnes séances, avec un nombre correcte de joueurs et des éclats de rire, ça sera bien. Moins, ça me décevrait un peu.

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #7 le: août 02, 2012, 12:39:05 pm »
Mardi 31 Juillet : 17h - 18h20

Clément H., 11 ans, Non-Voyant, qui a choisi de faire un humain Roublard (combattent avec des savoirs-faires sur les portes-secrètes, les pièges, etc). Arme de prédilection : le lancé de dague. Il a nommé son personnage Antoine.
Joseph, 9 ans, Voyant, qui a choisi de faire un humain archer (Guerrier), prénommé Robert.
Théodor, 9 ans, Voyant, qui a choisi un demi-elfe (Guerrier) se battant avec une double-lame, prénommé Artéon (il a une culture claire dans le jdr version jeu-vidéo et MMORPG, c'est pourquoi il a demandé une double-lame).
Clémence, 6 ans, Voyante, qui a choisi un humain Guerrier (épée longue + écu) prénommé élie.

J'avais pourtant indiqué "à partir de 10 ans", mais comme l'atelier a été mis en place un peu à la dernière minute, toutes les informations n'ont pas été enregistrées. Ce n'est pas génant pour les joueurs de 9 ans, mais ça l'est déjà beaucoup plus pour Clémence, 6 ans, pour qui les règles simples étaient encore trop compliquées et pour qui 1h20 assied et concentrée, c'est un énorme marathon. En plus, elle avait un peu de mal à faire la différence entre l'imaginaire et le réel. Dans le sens que bien que je lui ai dit que c'était imaginaire et qu'elle le sache, ça lui a fait un peu peur et un peu durablement (genre, elle a peut-être repensé à mon attaque de gobelins, le soir...)

Nous avons fait la suite de l'histoire entamée la semaine précédente. Clément a donc repris son personnage. On a un peu "rejoué" la discussion entre le PNJ important à aider, "Féléa", qui est donc en fait une tribut de Fées voyageant dans une armure de cuire enchantée pour tenir debout et "gonflée". Il faut l'aider à réaliser la prophétie qui verra le retour du Dragon Céleste, protecteur de leur royaume (royaume menacé par un vilain dragon rouge vénérable, roi d'un empire).

La prise en main du jeu faite, il y a eut du temps pour : une attaque de gobelin, dans une forêt sauvage, de nuit. Puis l'arrivé devant la falaise où est gravé une porte, entourée de bas-relief représentant des fées. Une énigme est sur la porte.
Bon, je les ai laissé un peu cherché, mais c'est finalement les dés qui les font trouver (en plus, on arrivait à la fin de la séance). Mais je l'ai quand même fait en 2 temps : un premier lancer de dés pour trouver des indices. Et puisqu'ils ne trouvaient pas, un lancer de dés pour trouver la réponse.

Mercredi 1° Aout : 17 - 18h20

Même participants, mais Clémence était présente vraiment par intermittence. Mais ce n'est pas grave : elle allait dans la cours, où sa maman veillait sur elle.

Le groupe est donc entrée dans le long tunnel qui était derrière la porte. Ambiance...
... et épreuves. Les fées l'expliquent d'ailleurs : en fait, la prophétie annonçait qu'elles seraient accompagnées de vaillant alliers qui devraient prouver leur valeur, en survivant a différentes épreuves (c'est bête, elle n'avaient pas pensé à le dire plus tôt...).
=> long pont de pierre dans le vide (bas oui, on est sous terre, mais la montagne contient de colossales cavernes, etc.), de 50 cm de large. teste d'équilibre (ou équivalant), DD=10 (facile). Mais au beau milieu, le vent souffle, DD=15.
=> une énorme pierre ronde arrive derrière eux. Elle roule, le tunnel est en pente descendante, ils vont se faire écraser (je sais, c'est classique, mais avec des joueurs débutant qui veulent bien entrer dans le jeu, ça marche super bien). L'idée, c'était qu'ils fassent des testes de courses, pour les faire stresser, suivit d'un teste de saut en longueur, quand le tunnel débouchait dans un gouffre de 3m large, avec la suite du tunnel de l'autre côté.
Sauf que Théodor a voulut être héroïque en voulant stopper, arrêter la pierre, de son corps équipé de sa double lame. Je lui dit "attention, tu risques fortement de te faire écraser, je te préviens...". Il décide de le faire quand même. J'annonce un DD de 27 ; j'ai calculé le dd de tête pour qu'avec ses bonus, ça soit réussit sur 18 et plus (on lance 1d20). Ce calcule est le fruit d'une logique "ludique" et non "simulationniste". Et effectivement, lui-même fait le calcule inverse, il stresse... et fait 18... (J'ai été un peu déçu pour la suite de mon piège). Le saut en longueur, du cou, je l'ai mis à 4m de long. Mais comme ils avaient là le temps, ils ont placé une corde, en hauteur, et ils se sont balancé facilement.
=> Rencontre avec un PNJ surpuissant (pas de combat au programme, mais au début, ils ne le savent pas). Ambiance avec un grande caverne pleine d'un brouillard épais. Disparition des fées. Une grosse voie. Matérialisation d'un dragon fantomatique, par condensation du brouillard (brouillard qui se "retire" donc). C'est l'esprit du dragon ancestrale. Puisque les PJ ont dit qu'ils étaient amis des fée (et qu'en les sondant, le dragon a vu que c'était des créatures de confiance) tout va bien. Les fées étaient simplement parties toutes seules dans les hauteurs de la caverne, car leur boussole (petites pierres suspendues à un fil, appelées "augures") leur avaient indiquées de monter (pas trés dégourdies, parfois, les fées).
L'esprit du dragon ancestrale explique qu'il y a encore une épreuve et que les PJ doivent lui ramener un dragon vivant, pour qu'il lui confère toutes ses connaissances ancestrales, pour que le dragon vivant devienne le nouveau représentant du dragon céleste, avec tous les pouvoirs (etc) qui vont bien.
Il y avait donc un autre tunnel, dans la caverne de l'esprit, pour poursuivre le périple.

On s'est arrêté à la description de la caverne suivante. Les joueurs pensent sans doute que c'est le lieu de la dernière épreuve. Et ils ont raison.

Et il y a eut au milieu de tout ça, 2 croisements. Il ne faut pas le dire, mais c'était juste pour la forme, pour qu'ils choisissent un peu..., mais au finale, ils auraient eut la même chose. Il est probable que jeudi, quand ils ressortirons, ils ne cherchent pas aller visiter les chemins qu'ils n'ont pas initialement choisi.

Hors ligne Papi

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #8 le: août 02, 2012, 15:14:50 pm »
J'espère que les dés roulent bien aujourd'hui.

Hors ligne Anrelion

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #9 le: août 05, 2012, 16:37:57 pm »
Sympathique, au moins ça se passe mieux qu'avec l'équipe précédente. Bonne continuation avec les jeunes!
"Fais couler le sang des infidèles, pour que Sa gloire resplendisse. Fais couler l'encre du savoir, pour que Sa mémoire perdure. Fais couler tes larmes pour les morts, pour que Ses fidèles soient honorés. Fais couler la bière de la victoire, pour que La servir reste un bonheur."
- Codex des mille sagesses, introduction.

https://www.youtube.com/watch?v=LFjcE5P9J7Y

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #10 le: août 05, 2012, 18:06:56 pm »
Merci de vos encouragement, Papi et Anrelion.

Jeudi 2 Août : 17h - 18h20

Même participants, Clémence est globalement resté dans la pièce, en suivant de façon distraite, mais en lançant ses dés quand s'était à son tour (lors de combats).

J'avais donné, à la fin de la séance précédente, des feuilles de PJ vierges aux enfants, pour qu'ils y recopient leur PJ au crayon de papier, car durant les 2 première séances, ils avaient utilisés des feuilles de PJ prétirés (donc pré-remplit). Ces feuilles étaient écrites au stylo ; ça ne se fait pas vraiment d'écrire au stylo sur des feuilles de PJ, mais c'est une lubie personnelle, surtout pour les prétirés : pour que les données inscrites (et savamment calculées) ne soient pas perdu. Objectif : je garde mes prétirés pour d'autres animations potentielles, et eux ont leur feuilles qu'ils pourront garder après l'animation. Du même coup, je leur ai glissé le livret des règles (30 pages, écrit gros). Et bien, ils avaient effectivement tous recopié leur PJ (mais au stylo, voir au feutre...  :D ), et ils avaient un peu regardé les règles !

Nos PJ étaient donc dans une longue série de tunnels et cavernes, mi naturels mi aménagés par le peuple des fées et leur magie. Ils étaient à la fin du périple souterrain, dans la caverne du lac Primaire (un petit lac : plutôt une grosse marre). Primaire, car pour partie à l'origine du peuple des fées (mais pas sûr que les enfants l'ai compris ou mémorisé). Caverne trés magique, car la marre est une vrai "soupe", dense, dont émane de la lumière.
Ni 1, ni 2, un enfant décide de plonger dans l'eau pour l'explorer et trouver la source de la lumière. Ils ont eut un peu de mal à concevoir que c'était une lumière diffuse dans l'eau, venant de l'eau elle-même (magie-magie...). Bref, description, tests de natation (ou équivalent)... Un autre joueur rejoint le 1°. Finalement, ils en ressortent. A leur expiration, l'air expiré est alors vert-lumineux, et ils se sentent "trop bien" dans tout leur corps. Les fées tournent autour d'eux deux en s'écriant "ils sont bénis, ils sont bénis". J'explique donc que le lac primaire va leur procurer un pouvoir magique. Forcément, les 2 autres joueurs plongent aussi dans l'eau. Je précise qu'ils peuvent imaginer ce qu'ils veulent : pouvoir d'attaque, de défense, ou utilitaire (vol, guérison...). Bon, ça leur a fait bien plaisir, mais ça pris aussi un peu de temps, le temps qu'ils choisissent.

Il est temps de se sécher, se reposer (12h de marches dans les tunnels). J'impose donc un bivouac (sinon, j'avais beau dire qu'ils étaient épuisés, les enfants refusaient de faire une pause avec leur PJ). Et donc, attaque d’araignées géantes. Attaque finalement repoussées. Un peu de combat, ça fait toujours plaisir, ça rythme la partie, et ça permet de faire baisser leur stock de potion de soin. Il faudra bien un jour que les joueurs soient proche de la mort de leur PJ, pour que le frisson se fasse sentir.

Les PJ repèrent finalement une zone de la caverne, sur les berges de la marre, où le sol est parfaitement plat, avec des grosses pierres disposées en cercles, avec une grosse pierre au centre du cercle. Toutes ces pierres sont grosses comme "deux têtes humaines". La pierre du milieu à plus ou moins la forme d'un ballon de rugbys. Ils décrivent donc comment ils explorent ça. Ils veulent lancer des dés, mais je leur explique, que là, on va faire ça sans dé. Bref, finalement, la pierre ballon de rugby bouge à l'approche des fées. Les PJ la fendent : elle s'ouvre, c'était un oeuf de dragon (dragon d'or).

Alors, maintenant qu'ils ont un bébé dragon, qu'est-ce que les enfants vont/doivent en faire ? La réponse est dans ce que l'esprit du dragon céleste leur a dit la veille, et que je leur ai redis, dans mon résumé de début de séance. Mais avaient-ils bien écouté, bien compris, bien enregistré ??? Travail de mémoire. Malgré leur enthousiasme, ils ont eut du mal (sans doute lié à leur jeune âge). Mais bravo pour l'enfant qui à retrouvé dans sa mémoire le truc (approximatif) qu'il fallait faire.

Bon, ils le feront demain.

Vendredi 3 Août : 17h - 18h20

Même participants, mais pas même locaux. Au lieu de la pièce habituelle, nous nous installons dans la court. Clémence peux donc sortir de table comme elle veux, et courir de ci, de là. Mais globalement, elle suit l'histoire et vient lancer ses dés quand s'est à son tour (lors de combats).

Théodor tiens à me conseiller une série vidéo, avec 4 saisons : NOOB. Trouvable apparemment sur internet. Je prend donc bonne note de son tuyau, et je lui conseil de mon côté, la sage MP3 "Donjon de Naheulbeuk".

Hier (jeudi) et aujourd’hui, ils m'ont parlé à plusieurs reprises des séances de jdr de l'an prochain, et qu'ils feraient un autre PJ (maintenant qu'ils ont mieux compris les mécanismes du jdr, leur imagination est en ébullition, c'est fréquent), ou bien qu'ils auraient un niveau en plus... Je leur ai répondu que je ne savais pas si je mettrais en place de nouveau les séances de jdr. Il est évident que d'ici l'an prochain, l'enthousiasme aura le temps de retomber, pour se focaliser sur un autre loisir. Il n'est pas garantie non-plus qu'ils reviennent l'été prochain à la Métairie-Bruyère. Mais bon, ça fait quand même plaisir de se sentir réclamé. Et puis c'est "bon signe" pour la "prochaine génération" de rôlistes...

Fait extrêmement intéressant : ils m'ont dit avoir "terminé" l'histoire, entre-eux. C'est à dire qu'ils ont inventé à plusieurs la suite possible de l'histoire. Je leur en ai félicité, leur disant que composer une histoire à plusieurs, c'est le coeur du jdr. Ca aurait vraiment mérité que je leur demande comment ils s'y sont pris et quelle histoire cela avait finalement formée, mais je n'avais pas le temps. Il fallait finir l'histoire, si possible "en apothéose", et on était loin du dénouement prévu initialement.

Il faut dire que l'histoire que je leur avais prévu dans ma tête, était prévue pour faire, comme dans les 2 été précédent, 10 séances, avec les même joueurs tout du long (voir explications dans mes précédent CR).

Les PJ apportent le bébé dragon à l'esprit du dragon céleste, qui lui transfert ses connaissances, afin que le nouveau dragon puisse continuer, comme ses ancêtres, à protéger les fées et profiter de leur lac magique (pas celui le lac primaire de la caverne, mais un vrai très gros lac, sous le ciel bleu, autour duquel s'est établi le petit royaume fée secret). C'est ce lac magique que convoite le roi Roys : un dragon rouge vénérable et puissant mage... Et oui, ça serait une catastrophe si le dragon maléfique prenait des bains dans le lac magiques. Bref, comme durant la séance de hier, le bébé dragon n'a pas eut l'occasion de plonger dans le lac Primaire, l'esprit du dragon céleste leur demande de l'y plonger, puis l'esprit disparaît. Donc, remarche d'1 heure avec le bébé dragon pour retourner à la caverne du lac Primaire. Le bébé dragon est heureux de nager dans cette soupe magique. Le niveau de la marre baisse d'ailleurs étrangement. Le bébé ressort... et hop, il grandit, grandit, et devient de taille "adulte" (il aquière au passage tout les pouvoir qui vont bien, notamment la parole et une capacité de divination). Il explique aux enfants que le roi Roys est en train de se faire attaquer, et qu'il faut donc se dépêcher de l'attaquer aussi, pour que les forces conjugués de tout le monde en viennent à bout. Il prend les PJ sur son dos (coût de bol, sur son arête dorsale, il y a des piques pour se maintenir "en selle", mais sans selle donc). Magie et description, et les voila en vol au dessus de la montagne qu'ils exploraient en sous-sol, juste avant.

Bon, vous imaginez bien qu'il a fallut décrire tout tout ça, et que les joueurs n'ont pas eut beaucoup de truc à choisir, ni d'action. On fleurtait donc avec le "décrochage" des jeunes joueurs. Je m'en suis plusieurs fois excusé en expliquant que je tentais de raccourcir mon monologue (mais si on voulait permettre la fin en apothéose, je devais, à mon sens, en passer par là).

Ouf, on vol, en droite ligne vers le château de Roy (une énorme forteresse, sur une énorme montagne, assiégée et attaquée par une grosse armée de nains et d'humains coalisés). Après plusieurs heures, on n'est plus qu'à 30 minutes de la cible.

Attaque d'une nuée de corbeau et de Méphites* aériens (envoyés par Roys, donc). En fait, cela n'a durée que 2 rounds, et cela ne pouvaient pas en faire plus, mais les joueurs l'ignoraient, forcément.
Combat, donc Initiative ? Non, nous jouons simplement chacun notre tour, dans le sens des aiguilles d'une montre, pour que les joueurs agissent avant les méchants.
Combat en plein ciel, donc.
Les joueurs font du corps à corps avec les créatures qui, pour les harceler et les blesser, viennent près d'eux. Evidemment, les PJ qui ont des armes à distance, peuvent aussi s'en servir. Puis les créatures les harcèlent : 1 unique lancé de dés caché contre chaque PJ, et les PJ reçoivent plus ou moins de dégâts de la part de la nué. Le dragon frappe aussi les créatures de ses ailes et de ses pattes, et crache du feu. Le souffle du dragon (surtout) diminue de moitié la nué, mais vu comme il s'agite, les PJ font du rodéo. Donc test d'équitation/équilibre/ou équivalent, pour chaque joueur. L'un d'eux loupe => test de réflexe pour se rattraper et se hisser de nouveau sur le dos du dragon... loupé. Heureusement, il était le premier, et les joueurs suivants, aillant réussit leur test d'équitation, on put tenté de le rattraper alors qu'il glissait sur l'aile du dragon. C'est le dernier joueur qui réussit finalement son test pour rattraper le premier. Ouf...
2° round identique, mais là, ils ont tous réussit leur test d'équitation. La nué étant réduite au quart, par rapport au début, elle se disperse.


Mission donné par le dragon d'or aux PJ : il les envois par magie dans la salle du trône du roi Roys. Derrière le trône, il y a une porte secrète de taille humaine, avec un tunnel, qui mène à la caverne du roi Roys. Roys, Dragon Rouge d'âge vénérable, a acquis des pouvoir de mage et peut se transformer ainsi à volonté en humain. Même si sa forteresse est attaquée, il ne s'en inquiète pas et est resté dans sa caverne. Le dragon d'Or veux aller l'y attaquer par surprise. Lui, il a naturellement le pouvoir de se transformer en humain. Il faut cependant lui ouvrir la porte secrète, par ailleurs magiquement indestructible. Ce sera la mission des PJ : ouvrir la porte secrète, pendant que lui attaque la forteresse avec son souffle, pour aider l'armée assaillante.
Bref, les PJ sont donc dans la salle du trône : les guerriers combattent les gardes, pendant que le PJ roublard (combattant moins puissant, mais aillant des tallent de voleur/cambrioleur) tente de trouver la porte secrète et de l'ouvrir. Plus vite le roublard ouvrait la porte, plus vite les PJ pouvaient appeler le dragon, ce qui mettait fin à l'escarmouche dans la salle du trône, et fin aussi à la partie, car bien sûr, le dragon d'Or va vaincre Roys, sans aide des PJ.

Je voulais ainsi que le PJ Roublard est une action prépondérante, et que ses talents particuliers aient un rôles clef dans l'action. Le défaut de l'idée, c'est que le joueur a eut de la malchance aux dés, et donc l'escarmouche a duré, duré, mettant en plus la pression sur le joueur, dont le PJ ne fesait que ça, durant la scène.

Mais finalement, ouf, on y ai arrivé !
Avec 25 minutes de retard sur l'horaire annoncé. Les parents attendaient. Heureusement que eux aussi étaient un peu en vacance.
J'ai donné 500 Pièce d'Or à chaque PJ, et les joueurs étaient aux anges.

Ca aurait été encore mieux si les PJ avaient put assister le dragon d'or dans son combat contre Roys, mais il auraiit fallut d'avantage de séances. Et puis bon, les enfants en sont quand même ressorti heureux.

* J'ai défini dans mon univers, Méphites aériens comme des humanoïdes grands comme des chats, avec ailes de chauve-sourie et une épée à la main.

Bon, j'avais annoncé que je serais plus synthétique que les années précédentes, mais... on ne se refait pas !!

Je me suis borné à la description orale des situations, sans croquis, pour mettre à pied d'égalité le participant aveugle et les participants voyants, et pour m'obliger à être le plus claire possible oralement. Lors des combats, j'ai utilisé mon plateau magnétique avec pions de bois, qui permet au joueur aveugle de visualiser la situation aussi bien que les autres participants. Cependant, je me dit que des croquis auraient été un "plus" certain, dans mes histoires de tunnels et cavernes, pour aider les participants à clairement différencier la caverne de l'esprit du dragon céleste et la caverne finale du lac Primaire (etc). Il ne faut pas oublier qu'ils avaient 9 ans. Pareil, une carte schématique griffonnée devant eux, pour situer les royaumes, les montagnes, n'auraient pas été de trop.
D'ailleurs, étrangement, je n'ai pas hésité à utiliser mon vieux Manuel des Monstres D&D 3.0, pour montrer des illustrations de Gobelins, Dragons rouge, Dragon d'Or et Méphites. Des joueurs jeunes et débutants ont besoin de concret (enfin, encore plus systématiquement que des joueurs aguerris). J'ai donc eut raison d'utiliser ça. C'est vrai que le participant aveugle n'a pas put profiter des illustrations, mais je lui ai décrite (avec un support devant les yeux, la description est plus facile).


Et pour l'an prochain, pour la suite.
Je ne sais pas si je reconduirais une 4° fois cet "atelier" Jeu de Rôles avec des enfants déficients visuels et des enfants voyants. Evidemment, j'ignore quelles seront alors mes disponibilités. Mais il y a aussi une envie de changement. J'ai le sentiment d'avoir fait le tour de ce projet, et j'ai d'autres projets entamés qui mériteraient que j'y consacre plus de temps. D'un autre côté, il est possible que d'autres forces vives se libèrent dans mon club (un autre membre du club aura peut-être envi de poursuivre).
Il n'y aura pas eut de petit reportage vidéo amateur cette année, mais avec ceux des 2 été précédents, tout ce qui était intéressant de montrer était montré.
Il me reste à terminer les pages dédiées sur le site "enfants-aveugles", car je n'y ai toujours pas présenté en détail le système de plateau magnétique + pions en bois.

J'aurais aussi beaucoup aimer mettre à disposition, sur le site "enfants-aveugles" un fichier contenant les règles d'un Jeu de Rôles. Un fichier au format étudié pour être facilement accessible aux déficients visuels. Un JdR avec de préférence des règles adéquates pour la découverte. J'ai déjà passer des dizaines et des dizaines d'heures sur le JdR Amateur Microlite20. Pour la forme de fichier adéquate, c'est trouvé. Mais Microlite20 est pas mal buggé, alors j'en ai eut plus que marre... Et donc, j'ai proposé à "Black Book Edition" de mettre en ligne, en support accessible aux aveugles, les règles de Chroniques Oubliers, actuellement republiéss et améliorées dans les numéros de Casus-Belli. Le défaut, c'est que le texte brute des règles seraient alors aussi consultable par les rôlistes voyants connaissant là où le fichier est mis à disposition. Car je n'imagine pas qu'il serait possible de mettre le document en vente. Le public visé est restreint, leur moyen financiers sont souvent restreint, et leur intérêt pour ce loisir est restreint (généralement, ils ne savent vraiment pas de quoi il s'agit). En revanche, les illustrations seraient enlevées du document : aucun intérêt pour le public visé, et ainsi les versions commerciales garderaient leur intérêt, puisqu'elles, elles auraient les illustrations. Bref, j'ai reçus en réponse, il y a plusieurs mois, un mail comme quoi, dans l'immédiat, ils étaient débordés, et qu'ils me répondraient plus sérieusement plus tard. Dans l’intervalle, j'ai essayé à 3 reprises de m'inscrire sur le forum officiel, mais en vain. Là, comme je travaillais dans le projet, j'ai pensé à mettre une relance sur leur page face-book.
Affaire à suivre.

Hors ligne Papi

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #11 le: août 06, 2012, 13:13:21 pm »
Point d'encouragement messire, je surveille que tu travailles bien !
Grâce à ton activité, la propagande pradelo-dumesque perd à chaque séance un peu de sa crédibilité.

Hors ligne Hombelin

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #12 le: août 18, 2012, 22:18:11 pm »
Content que ça te plaise... et que tu es lu mon dernier message. Comme il correspond presque à 3 compte-rendus, il était vraiment énorme, et j'avais peur qu'il rebute tout le monde.

Hors ligne Papi

Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #13 le: août 21, 2012, 18:43:23 pm »
La vie rôlistique est une lutte de chaque instant.

Hors ligne themansteph

  • Barge du forum/Roliste occasionnel/Wannabe du jdr/Spécialiste en jeux de mots bidons
  • Pilier de Bar
  • *******
  • Présentation de themansteph

  • Messages: 2141
  • Non !
Re : Mini-campagne 2012 avec des enfants Aveugles (Auxerre - 89)
« Réponse #14 le: août 21, 2012, 21:49:21 pm »
C'est très difficile de jouer avec des enfant, Clément était le plus motivé malgré son handicape  ce qui prouve qu'il est plus facile de faire jouer des préadolescents et des adolescents plutôt que des enfants. Je comprends les réticences à faire jouer une enfants de six ans.
Si, si il m'arrive de jouer aux jeux de rôle.
J'ai le cerveau lent c'est pour ça que j'ai toujours l'air de planer.
C'est n'est pas parce que je suis barge qu'il faut me pousser après je pars à la dérive.
Beaucoup pense que je n'ai pas la lumière à tous les étages ou que j'ai disjoncté et pourtant je suis bien allumé.